Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La Seconde Guerre mondiale organisée par les ploutocrates anglo-américains

La guerre n’a pas été déclenchée par un Führer enragé qui se trouvait à diriger l’Allemagne à cette époque. La Seconde Guerre mondiale est l’œuvre d’une oligarchie mondiale, ou plus précisément des ploutocrates anglo-américains.

Utilisant des instruments tels que la Réserve fédérale US et la Banque d’Angleterre, ils ont commencé à se préparer pour le prochain conflit d’ampleur mondiale immédiatement après la Première Guerre mondiale. Leur cible était l’URSS.

Les plans Dawes et Young, la création de la Banque des règlements internationaux (BRI), la suspension du paiement des réparations par l’Allemagne prévues par le Traité de Versailles et l’acquiescement des anciens alliés de la Russie à cette décision, les investissements étrangers massifs dans l’économie du Troisième Reich, la militarisation de l’économie allemande et les violations du Traité de Versailles sont autant de jalons sur le chemin conduisant à la guerre.

Derrière ce complot se tenaient des personnages-clefs : les Rockefeller, les Morgan, Lord Montagu Norman (gouverneur de la Banque d’Angleterre) et Hjalmar Schacht (président de la Reichsbank et ministre de l’Économie du gouvernement de Hitler). Le programme stratégique des Rockefeller et des Morgan était de subjuguer l’Europe économiquement, de saturer l’Allemagne d’investissements et de crédits étrangers, et de l’amener à délivrer un coup mortel à la Russie soviétique, afin que celle-ci revienne au capitalisme en tant que colonie.

Montagu Norman (1871-1950) a joué un rôle important d’intermédiaire dans le dialogue entre les milieux financiers américains et les chefs d’entreprise allemands. Hjalmar Schacht a organisé la reconstitution du secteur défense de l’économie allemande. L’opération menée par les ploutocrates était dissimulée par des politiciens tels que Franklin Roosevelt, Neville Chamberlain et Winston Churchill. En Allemagne, ces projets étaient exécutés par Hitler et Hjalmar Schacht. Selon certains historiens, Hjalmar Schacht a joué un rôle plus important que Hitler. Seulement, il restait dans l’ombre.

À l’issue de la Première guerre mondiale, le Plan Dawes visait à compromettre la Triple Entente et à collecter les réparations de guerre auprès de l’Allemagne. Le Plan Dawes (proposé par le Comité Dawes, présidé par Charles G. Dawes) désignait une tentative faite en 1924 de résoudre le problème des réparations, qui avait miné la politique internationale après la Première guerre mondiale et le Traité de Versailles (la France, réticente, a perçu plus de 50 % du montant des réparations). Entre 1924 et 1929, l’Allemagne a reçu 2,5 milliards de dollars des États-Unis et 1,5 milliards de la Grande-Bretagne dans le cadre du Plan Dawes. Il s’agit de sommes considérables, qui correspondent à 1 trillion (mille milliards) de dollars d’aujourd’hui. Hjalmar Schacht a joué un rôle actif dans la mise en œuvre du Plan Dawes. En 1929, il a résumé les résultats en déclarant qu’en 5 ans, l’Allemagne avait reçu davantage de prêts étrangers que les États-Unis au cours des 40 années ayant précédé la Première guerre mondiale. En conséquence, en 1929, l’Allemagne était devenue la deuxième puissance industrielle mondiale, devant la Grande-Bretagne.

Lire la suite de l’article sur lesakerfrancophone.net

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Entièrement d’accord, ce qu’il faut pas oublier c’est que c’étaient eux qui avaient le pouvoir de dire stop ou n’enclenchons pas cette cette catastrophe . c’est la même chose avec le 11 septembre qui aurait largement pu être évité si ils l’auraient voulu. De Klaus Barbie à Bagdadi rien n’a changé , on retrouve toujours les mêmes administrateurs et responsables. C’est eux qui financent, arment, encouragent, incitent, protègent, les pires espèces de notre planète .


  • Il faut préciser qu’en 1913, l’Allemagne était déjà la 2e puissance industrielle et, si elle retrouva sa place en 1929, elle fut ruinée par la crise suivante.

    Ni Chamberlain ni Hitler ne voulaient de la guerre entre l’Allemagne et les Anglo-Saxons. Le plan d’une guerre contre l’U.R.S.S. se transforma en plan de croisade contre le IIIe Reich, et les Alliés choisirent finalement de donner la moitié de l’Europe à Staline mais de terrasser le IIIe Reich. Aucune considération rationnelle ne l’explique ; c’était un choix idéologique, incompréhensible même pour des francs-maçons initiés de haut-rang (Churchill estimait lui-même que ç’avait été une guerre inutile, "unnecessary", et Chamberlain disait qu’il avait été précipité dans ce conflit par l’Amérique et le "monde [un mot censuré] international").

    Le comble est qu’en demandant en mars 1939 à la Pologne de négocier sur Dantzig, Hitler voulait résoudre cette querelle absurde afin de s’allier à la Pologne et au Royaume-Uni contre l’U.R.S.S., mais le plan des banquiers avait changé : Roosevelt poussa Chamberlain à la dureté, celui-ci soutint tant la Pologne qu’elle mobilisa, lança un ultimatum à Hitler et s’engagea dans des mesures contre les Allemands...

     

    • C’est quoi vos Sources/Livre ?


    • Le problème est qu’en voulant chasser l’uRSS, ils ont fait monter Hitler et ils ont laissé l’Allemagne échapper aussi à leurs griffes. Et en 1941, c’était toute l’économie européenne qui leur était fermée. On comprend pourquoi Hitler est devenu l’homme à abattre.


    • Ue vidéo intéressante et claire sur le sujet :https://www.youtube.com/watch?v=sOD...


    • @Hophop : je ne peux que te conseiller "Wall Street et l’ascension de Hitler" d’Anthony Sutton.


    • Non je regrette ce n’est pas une erreur secondaire. Dans la mesure où il faut bien s’appuyer sur des faits pour justifier telle ou telle interprétation (j’y insiste) de la façon dont les rapports de force se sont exercés entre les différents acteurs de cette époque critique, sans quoi ce qu’on dit n’a aucun fondement autre que l’imagination débridée des uns ou des autres.

      Dans la mesure où cet élément factuel là a de l’importance car
      1/ on passe de montants qui ont une influence historique potentielle majeure à des montants qui ne peuvent avoir in fine qu’une importance marginale (et donc ibid de l’influence supposée de ceux qui ont mis la somme en question) et où
      2/ une telle erreur, par son amplitude, manifeste clairement une tentative de manipulation des lecteurs, qui ne laisse pas d’interroger sur la pertinence des autres éléments "factuels" supposément à charge de la théorie développée dans l’article,

      on est en droit de considérer cette erreur comme absolument cardinale et pas du tout "secondaire" comme vous tentez de le faire.


    • Hophop,

      J’ai envoyé deux longues réponses avec références, mais la modération ne laisse rien passer. L’une doit poser un problème.

      Pourriez-vous ne me demander la source que d’un seul des faits que je rappelle, et qui sont tous connus ? Peut-être aurais-je la chance que sa source soit acceptée par la modération.


  • « Entre 1924 et 1929, l’Allemagne a reçu 2,5 milliards de dollars des États-Unis et 1,5 milliards de la Grande-Bretagne dans le cadre du Plan Dawes. Il s’agit de sommes considérables, qui correspondent à 1 trillion (mille milliards) de dollars d’aujourd’hui »

    N’importe quoi. En admettant que les sommes soient les bonnes, 4 milliards de dollars de 1924-29 correspond à peu près à 50 milliards de dollars d’ajourdhui. Pas mille milliards. Une erreur de calcul cette ampleur est complètement absurde et remet en doute le sérieux de l’auteur et de cet article.

     

  • Pour les germanistes lire de : Karl Heise "Entente-Freimaurerei und Weltkrieg" pour savoir de quoi il s’agit. Ouvrage preface par Rudolf Steiner, Basel 1919. Livre telechargeable sur le nett.

     

    • Si Steiner n’a pas signé cette préface, n’empêche que c’est bien lui qui l’a écrite. Il a également contribué à trouver le financement pour ce livre qu’il jugeait crucial, car c’était selon lui de la plus haute importance que le public soit convenablement informé du problème de la domination des loges, problème qui est à l’origine de la Grande Guerre.


    • Oui, Druide, je suis bien oriente sur la question, moi aussi. Le livre de Karl Heise a ete lu par Hitler lui-meme qui en consequence lui a donne un poste "zur Aufklaerung der Hoeheren Beamtenschaft der NSDAP", poste que KH, comme disciple immediat du Dr. Steiner, a tenu jusqu’a sa mort en 1938. L’influence de l’anthroposophie sous le III.-eme Reich a ete bien plus importante que ce que l’on sait ou croit savoir sur ce sujet a l’ordinaire. Cela explique la volonte de masquer ce probleme crucial par tous les acteurs en presence.


  • pas convaincu. je préfère les explications de douglas reed

     

    • Il y a des dizaines d’ouvrages écrits par des coopérants US et GB qui expliquent la percée économique de l’URSS et la réussite du communisme. Le capitalisme est un leurre (il vit à crédit) qui sait très bien leurrer !


    • « la réussite du communisme »

      Je n’en reviens pas de lire une énormité pareille ici… O_O
      Ce système n’a jamais fonctionné, et s’il n’a jamais fonctionné c’est parce qu’il ne peut pas fonctionner : quand on va contre la réalité (en l’occurrence la nature humaine), on finit par se fracasser contre son mur. La faillite du communisme avait été prédite des décennies en avance (bien avant Emmanuel Todd donc, intellectuel mineur à côté), par exemple par Ludwig von Mises dans Le Calcul économique en régime socialiste (Ludwig von Mises qui a pu par ailleurs se tromper sur divers sujets et certains points, mais en l’occurrence, il avait vu juste).

      J’ajouterai, parce qu’on ne le dit pas assez à mon goût, que le communisme est un système proprement abject à tous les points de vue qui mérite de disparaître définitivement de la surface du globe.


    • @ Godwin
      Rappel, l’URSS n’était pas un pays communiste, le communisme en URSS s’est terminé à Krontadt en 1921.
      Les moyens de productions étaient entre les mains d’apparatchiks.
      L’URSS était un capitalisme d’état, quand le mur est tombé la crise du capitalisme n’a pas tardé à s’abattre sur l’ensemble du monde occidental.
      Les horreurs du capitalisme occidental existent bel et bien, appuis des dictatures en tout genres, terrorisme qui est un prétexte de vol de ressources, maintient de l’Afrique et de l’Amérique latine dans le sous-développement, guerres continuelles.
      Appauvrissement des populations en Europe.
      Spéculations, dettes gigantesques...
      Le capitalisme, n’est pas un penchant naturel de l’homme, revoit l’histoire des enclosures en Angleterre, fin du XVIe et au XVIIe siècle ont transformé, dans certaines régions de l’Angleterre, une agriculture traditionnelle dans le cadre d’un système de coopération et de communauté d’administration des terres (généralement champs de superficie importante, sans limitation physique) en système de propriété privée des terres (chaque champ étant séparé du champ voisin par une barrière, voire bocage). Les enclosures marquent la fin des droits d’usage, en particulier des communaux, dont bon nombre de paysans dépendaient.
      Et de forcer les populations paysannes a vendre leur force de travail pour enrichir un parasite.
      Le capitalisme n’existe que grâce a un carcan législatif.
      L’aliénation consiste en la croyance qu’une construction humaine est une chose naturelle.


  • La guerre, c’est un truc de riches.


  • Y aurait-il une relation de cause à effet sur le fait que Schacht fût acquitté au procès de Nuremberg ?Si il se savait soit condamné à perpétuité ou à la pendaison,aurait-il tout balançé les magouilles que les financiers américains ont mis en place pour faire éclater justement ce conflit ?Pour ma part,je suis convaincu qu’il a du négocier cela en échange de son silence sur tout cela


  • #1182212

    bonsoir,

    il y a sans doute du vrai la dedans mais beaucoup de choses rentrent en contradiction avec ce que montre Douglas Reed, dans la controverse de Sion.
    C’ est impossible de comprendre l’ attaque de la Russie par Hitler, en n’ admettant pas le fait que le véritable ennemi pour lui était le communisme. C’ est une chose que j’ ai comprise en lisant un livre vraiment géniale du général en chef de la luftwafe.
    ,il a été un rempart quoiqu’ on en dise contre l’ idéal révolutionnaire transnationale communiste, dont on ne parle jamais assez des conséquences néfastes qu’ il a engendré partout ou il a réussi à s’ étendre.
    Cependant c’ est assez amusant de se demander ce qu’ il se serait passé sans l’ accession d’ Hitler et du nazisme au pouvoir, il est très logique d’ aboutir à la conclusion que le communisme aurait pu l’ emporter à l’ époque partout en Europe et peut être dans le monde entier.
    ce qui est marrant aujourd’hui c’ est de voir que cet idéal révolutionnaire transnational existe toujours, mais il s’ est transposé dans ce qu’ il a de plus virulent et totalitaire, dans le capitalisme, , avec des concepts nouveaux, instrumentalisation des droits de l’ homme ,ingérence humanitaire, mondialisation, financiarisation, dérégulation au profit d’ entité supranationale.
    ce qui se vérifie de plus en plus avec la dérive fascisante et droitière du ps en France, on pourrait dire à la manière d’ Orwell, la gauche c’ est la droite, ou mieux encore la gauche c’ est l’ extrême droite.

     

    • Je te conseille de lire l’histoire de la famille Rothschild écrite par Ed Hitchcock .
      http://beforeitsnews.com/alternativ...

      Je pense que les deux ensembles te permettront une bonne synthèse de cette incroyable réalité . Le communisme fabriqué comme un moyen de détruire les peuples autres que le peuple juif et non pas cet espoir qu’il fut pour tous les damnés de ce temps .
      Cet incroyable canevas de la vérité de notre histoire , hélas , une fois imprimé par l’ esprit , ne cesse plus de trouver des confirmations de cette sordide réalité . ( l’une de ces terribles confirmations = la lettre de Baruch Lévy à Karl Marx , en 1885 je crois : elle résume tout à un tel point ..que personne ne l’ avait cru ,un peu comme la cosmo de Galilée )


  • Les anticommunistes primaires feraient mieux de s’inspirer et de lire un peu plus sur le sujet. Le capital apatride qui dirige le monde n’a qu’un seul ennemi, son contraire, c’est-à-dire le communisme ... Il ne s’intéresse aux Juifs, Musulmans, Chrétiens et autres religieux que pour avancer caché !

     

    • #1182317

      bonjour,

      ce qui me fascine avec la gauche en général, c’ est l’ espèce de principe d’ irresponsabilité qui gouverne en la matière. malgré pol pot, mao, staline, putain çà se chiffre à combien de millions de mort tout çà, surtout que çà n’ a pas empêcher les ouvriers de se crever dans les usines ou dans les champs, et bien de nos jours on trouve toujours des gens pour en chanter les bienfaits.

      Peut être même que c’ était sous Hitler que la classe ouvrière à le mieux vécu en fait, il parait que le petit peuple pouvait partir en voyage en croisière au bout de monde. On aurait du avoir un Nuremberg du communisme, mais avec la gauche c’ est toujours le peuple qui paie, et leur leaders se retrouvent toujours bien à l’ abri attendant le pardon, l’ amnistie, la grâce.
      même dans la commune de paris çà se vérifie, de tous les meneurs il n’ y en a qu’ un seul qui s’ est fait arrêter, tous les autres ont fui pendant que le peuple se faisait massacrer.

      quoique tu puisses penser car à mon avis tu fait parti des indécrottables, cette idéologie ou ce qu’ il en reste est désormais à la solde du grand capital, comme la chine, le viet nam maintenant ont fini par retourner leur veste, le pouvoir n’ a pas de couleur, les concepts et les idéologies ne sont pour lui que des moyens de domination, des masses, des idiots utiles.

      C’ est parce que le communisme a émergé, qu’il y a eu la réaction fasciste, on a fait croire au peuple qu ’ en se pliant a ses dogmes, il finirait par jouir, d’ un orgasme cosmique,et que çà justifiait tous les crimes, mais il n’ a eu que la frustration et pourtant il en redemande sans cesse comme toi.
      c’ est çà que je trouve fantastique, c’ est normal qu’ on soit tous dans la merde, tu devrais le lire la controverse de Sion, avant de me critiquer, et lire celui là aussi Jusqu’au bout sur nos Messerschmitt / Adolph Galland, c’ est vraiment intéressant de voir la guerre vécue du point de vue des perdants surtout à ce niveau de responsabilité.


    • Comme en tout chose ce qu il faudrait avant tout , c’est donner une definition claire et precise du communisme sinon on risque de se quereller bien longtemps alors qu’en realité nous sommes d’accord....



    • Le capital apatride qui dirige le monde n’a qu’un seul ennemi, son contraire, c’est-à-dire le communisme



      C’est là où tu te trompes camarade Le communisme est une création du capital apatride
      Son véritable ennemi c’est le NATIONAL-SOCIALISME


    • @ turlututu chapeau pointu
      Le mur des fédérés ça te rappelle rien ?
      La gauche fusille des communards.
      Et putainggg le socialisme est né en réaction a l’exploitation des ouvriers du 19 ème.
      Les ouvriers d’East London avaient une espèrance de vie de 35 ans.
      Des conditions de vie pourries, pire que des esclaves, relis Jack London le peuple d’en bas.
      Et putaing toujours les mêmes poncifs Staline,Pol Pot (formé à Paris) Mao.
      Les dictatures il y en a de gauche et de droite, être communiste ne veut pas dire Stalinien.
      Mais tu la fermes sur Sankara, Chavez, Batista à Cuba, le livre vert de Kadafi tu ne sais même pas ce que c’est, bref j’arrête là ça serait trop long à t’expliquer, chacun pense ce qu’il veut mais raconter des conneries à l’emporte pièce, pas d’accord.
      Ton capitalisme moribond est en train de laminer la planète et les humains avec.
      En Europe la Grèce est en train d’y passer bientôt l’Italie l’Espagne le Portugal et notre tour viendra te fais pas de bile, des pans entiers de notre industrie se sont volatilisés.
      Si il n’y avait pas eu les luttes ouvrières tu serais un crevard !


    • @ par réveillez-vous
      Si tu me permets une petite mise au point.
      Dans les années 30 la synarchie disait "plutôt Hitler que le front populaire".
      Le capital en France a choisi délibérément la défaite face à l’Allemagne.
      D’ailleurs les hostilités ont commencées par la drôle de guerre, puis Hitler a eu la mansuétude de laisser à la France le sud et l’Afrique du nord ( la bonne âme).
      L’effort de guerre des Français à été de fournir un soutient à l’Allemagne à 45% de son effort de guerre et les salaires ont été tassés à 50%.
      Je ne parle pas du STO et des prisonniers, travailleurs quasi gratuits une des spécialité de la grande Allemagne.
      Hitler a été aidé par le capitalisme mondial faut-il le redire c’est bien documenté aujourd’hui.
      Même limonade en Italie la patronat était derrière le Duce.
      Je pourrais discourir encore longtemps sur ce sujet.
      Le chômage a été réduit de facto par l’effort de guerre puis ensuite comme chair à canons.
      Le national socialisme est un socialisme de la nation, le communisme dans sa doctrine dans son essence est pour l’abolition du salariat et du prolétariat, évidement on imagine pas cela dans un seul pays c’est irréaliste, c’est pour cela que le communisme est international.
      Tout le travail de ce qu’on appelle la gauche en France et ailleurs a été de produire des intellectuels pour détruire le communisme en France, Deleuze, Foucault, Aron, l’école de Francfort en Allemagne, à la suite de quoi on a vu s’installer une gôche ultra-capitaliste avec des caricatures telles que Sartre.
      Lis donc Michel Clouscard, et Bernard de Mandeville qui te feront comprendre que les vices privés constituent l’essence du capitalisme libéral, conséquence du chaos dans lequel on se trouve.


    • Ca, c’est du communisme primaire.


    • À Marc Assin :

      Dans les années trente, la Synarchie pouvait dire ceci ou cela, n’importe. En fin de compte, Wall Street et la City ont préféré Staline à Hitler.


  • Ces affirmations à l’emporte-pièce, sans sources, sont ridicules. Pourquoi Wall Street, qui selon Sutton, avait contribué à mettre en place le bolchevisme, aurait-il cherché à le détruire ? Aucun mot sur la conférence de Gênes et sur son principe (cf. Le livre blanc de la C. De G.) d’économiser l’or, c’est-à dire d’introduction de l’étalon de change or, avec seulement deux monnaies convertibles, le dollar US, et la livre Sterling, et corrolaire essentiel, la capacité des autres banques centrales de considérer dans leur bilan les réserves en USD et en Sterlings comme des équivalents or, avec bien sûr liquidation des clearings. La séparation de l’URSS et de l’occident était indispensable car il fallait bien dans ce système financier international compenser par des livraisons d’or soviétique les réserves en or des banques centrales occidentales et de l’économie occidentale structurellement inflationiste. Des shaddocks qui pompent chez les soviets, et les compteurs qui tournent à Wall Street, afin de concentrer le monopole de l’or : une pompe à or mondiale avec des shaddocks, d’un côté asservis, et satisfaits de l’autre, contrôlés de part et d’autres par des marionnettes tenues par une même main. Le meilleur symbole de tout cela nous est familier à tous depuis l’enfance : des personnages qui se battent sur la scène du théâtre de Guignol de l’Avenue Matignon. Prendre conscience de cela, c’est le début de la route de la déshaddockisation. Ne plus perdre de temps dans l’aliénante douche écossaise de cette fausse opposition apparente, et dépasser l’oisiveté inoculée à dessein depuis des lustres en conséquence de l’amour du faste et de l’esprit de cour qui ont déraciné l’esprit de service. En un mot, fermer sa gueule et ne plus écouter les opposants, mais se mettre au boulot avec ses potes. Enraciner contre le déracinement, en mettant en oeuvre des projets communs, hors de leur tambouille.

     

    • Pourquoi Wall Street, qui selon Sutton, avait contribué à mettre en place le bolchevisme, aurait-il cherché à le détruire ?

      Peut-être parce que les communistes ont servi à virer les tsars de Russie, connus pour leur intolérance envers les Juifs. Ensuite les communistes devinrent encombrant. Donc il fallait logiquement les virer pour créer une Russie capitaliste pro-occidentale ET philosémite.


    • Bien cher Robin,

      Les communistes qui ont viré le tsar n’étaient-ils pas philosémites ? D’après vous ? Si les USA avaient voulu vraiment envahir l’URSS, le général Patton aurait eu certainement une fin différente.


  • L’une des dernières vidéos de Vincent Raynouard dans son hôtel, semble également révéler cette notion « diplomatique » des échanges politiques de l’époque, avant l’aspect simplement brutal et caricatural du leader allemand, tel qu’elle fut dépeinte par la suite dans l’histoire officielle.


  • Ok,au départ les anglo-américains ont laissé Hitler assez libre dans son accession au pouvoir,ils l’ont pris pour un rigolo puis quand ils ont vu que sous son règne,l’Allemagne se développait à vitesse grand V et que les Etats-unis étaient à la dérive,ils ont opté pour une grande guerre.

    Et ils ont choisi de soutenir l’URSS qu’ils honnissaient plutôt que l’Allemagne.Cette dernière était devenue hors de contrôle et surtout indépendante.Toutefois l’opération "barbarossa" et la campagne d’URSS demeurent une erreur stratégique fatale pour Hitler et son état-major sans doute poussé par les succès et par la certitude que les américains et les anglais ne soutiendraient jamais le communisme soviétique.Il en fut tout autrement.

    Il est absolument indéniable que ni l’Allemagne,très brillante économiquement et industriellement à la fin des années 30,ni l’URSS en voie de retrouver un grand développement,n’avaient d’intérêt à faire une guerre,de même que la France qui a troqué une occupation militaire allemande pour une occupation économique et culturelle américaine.

    Les seuls vrais vainqueurs ont été les Etats-unis dominés par Wall street,par le complexe militaro-industriels et les banquiers,le triomphe du grans capitalisme.


  • La liste des comploteurs est déjà trop longue. Il est donc plus que probable qu’ils n’avaient pas tous le même agenda.

    cf. le principe du "complot dans le complot" explicité sur ce site par L. Guyonnet

    Par exemple on peut imaginer que l’Angleterre révait d’utiliser Hitler contre le bolchevisme, mais que les USA voulaient prioritairement l’auto-destruction de l’Europe pour parvenir à la suprématie mondiale. Or, un tandem Angleterre/Allemagne qui aurait recolonisé la Russie aurait signifié la fin définitive de ce projet de domination américaine.


  • Même l’auteur est atteint par cette puissante vanité anglo-saxonne : "qu’une chose soit bonne ou mauvaise, nous en sommes la cause première !"

    Brzezinski Zbigniew, c’est encore pire. Même en tombant de bicyclette, il vous dira que cela a été voulu !

    Le sentiment de puissance atteint le délire au sein de cette culture, la Judée. - Overlord... "Ils ont même raison contre le destin, contre le Vouloir Suprême !"

    Pas à moi. Du Périclès - "notre audace s’est frayé un passage par terre et par mer, s’élevant partout d’impérissables monuments, en bien et en mal" - en version moralisante, hypocrite, judéo-protestante...

    Tout est faux.


  • Texte résumé très intéressant et instructif , sans connaître tous les détails
    de cette période , il n’était pas difficile de deviner ce qui c’était passé , qui
    tirait toutes les ficelles , pour mener à la guerre , les vrais responsables de
    cette guerre sont donc bien ceux qui agissent en coulisses pour la faire
    déclencher , et comme toujours ce sont les mêmes.....ce qui se passe
    aujourd’hui de part le monde sont exactement les mêmes méthodes
    et par les mêmes....rien n’a changé !

    Combien de citoyens sont encore à croire toutes les balivernes
    répandues par tous ces imposteurs au sujet des guerres actuelles de
    par le monde , nos derniers gouvernants en France en font parti ,
    malheureusement ?

    Merci à E&R pour le résumé concernant cette guerre , il est toujours très
    utile de remettre les pendules à l’heure , pour qui ne le saurait pas !

    Et quand je les vois faire leurs commémorations , se prosterner à tout
    bout de champ , ça me dégoûte pour tous ces morts sacrifiés par leur faute ,
    quelle mascarade et hypocrisie !


  • Enfin confirmé , ce que Andrew Hitchcock expliquait dans " History of house of Rothschild " !
    Merci !
    Cette bio de la famille Rothschild a donc parfaitement bien cerné la responsabilité totale des plus monstrueux massacres de notre temps : la préparation longue et patiente de nos grandes boucheries entre peuples de la même Europe par cette famille !
    Rien qu’ à tracer moi-même et en temps réel depuis 1995, l’ origine des multiples efforts pour lancer la prochaine , j’ avais pu confirmer que ces braves juifs étaient toujours à la barre , avec leurs manies et leurs habitudes grossières . (un des rares défaut rothschild est une haute évaluation de leur propres qualités : ils méprisent ceux qu’ils croient tromper et attribuent facilement les effets de la force de mensonge de leurs panzers médiatiques à leur individuelle intelligence . Ce qui nous vaut quelques gaffes .
    Mais ils n’ en font pas beaucoup.
    Ce qui m’ a convaincu de la véracité de toute l’incroyable Histoire du communisme et de la prépa de 14-18 vue par Hitchcock et Hufshmid , c’est d’avoir assisté en temps réel ,depuis 1992 , à la relance par les mêmes et dans le même esprit , de tout l’ arsenal de mise en guerre de ces braves gens. (Budget militaire US de 1994 , 911, trafic de l’élection Bush , puis massacres Irak Libye Afghan ..etc)
    La banque que Meyer Amshel a créée au moyen de l’ argent volé à Wilhelm II de Hess Kassel , et de ses 4 fils (répartie = UK, F , D, Naple ) , fut dès le début une banque de guerre . ( l’ idée aussi fut volée au prince électeur , qui louait les soldats appelés " Suisses " aux rois d’ Europe . )
    Bref, le mérite de Hitchcock est d’avoir localisé la source de l’ horreur faite main depuis 300 ans.
    C’est un travail magistral ! Aussi important que les écrits trompe l’espoir de Marx !!
    Dans tous ces terribles massacres , toujours deux composantes déterminantes : la sanglante cupidité de cette famille , et la grande sous-information des braves gens .

    .


Afficher les commentaires suivants