Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

1962 : l’An 2000 vu par les jeunes français

Voir aussi, sur E&R :

Comprendre l’évolution du pays avec Kontre Kulture :

 






Alerter

70 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1995396
    Le 29 juin à 08:51 par slim
    1962 : l’An 2000 vu par les jeunes français

    D’autres vidéos sur l’INA (extraits)
    Par exemple les insultes racistes entre enfants.
    https://www.ina.fr/video/CPA75050970

    Ce qui est surprenant c’est la qualité de l’expression orale des enfants d’origine maghrébine (dans cette vidéo en 1975).
    On tenait le bon bout pour une assimilation ordonnée. Mais je ne sais pas pourquoi à partir fin des années 70 (regroupement familial ?) tout est partie en couille...

     

    Répondre à ce message

  • #1995403
    Le 29 juin à 09:23 par Filou
    1962 : l’An 2000 vu par les jeunes français

    Je me demande ce qu’est devenu (le jeune avec lunettes) dans la vie , très certainement promu a un bel avenir ; brillant intelligent posé et clairvoyant remarquable a tout point de vue
    Ressort de ce reportage des ados éduqués et polis . C’était une autre ÉDUCATION NATIONNALE et PARENTALE !!! Le monde a bien changé .

     

    Répondre à ce message

  • #1995405
    Le 29 juin à 09:25 par JO
    1962 : l’An 2000 vu par les jeunes français

    Un micro trottoir sur la France en 2060 ferait un excellent reportage pour Vincent !

     

    Répondre à ce message

  • #1995517
    Le 29 juin à 12:47 par syd
    1962 : l’An 2000 vu par les jeunes français

    pour être convaincu qu’on a régressé essayez les épreuves du Bac des années soixante ! ça fait mal !

     

    Répondre à ce message

  • #1995600
    Le 29 juin à 14:44 par Spirale de Séléné
    1962 : l’An 2000 vu par les jeunes français

    Dans le même genre il y a aussi la série de Carlin "Que deviendront-ils ?".Le réalisateur suit quelques élèves du collège au lycée dans les années 80/90.

    Je pense que tout le langage de ces jeunes des années 60 et leur intelligence a été broyé par la suite par la télévision.

    Gros Big Up pour l’éducation nationale et tout son travail de destruction depuis 1968, chapeau bas ! la grande classe ! en 2 générations on est pratiquement revenu au temps des grognements, et autres cris de spécimens tatoués-piercés hululeurs qui tiennent leur intelligence artificielle nommée smartphone dans une seule main,le monde autour d’eux ayant totalement disparu !

    La bof génération a donné la zombie génération ...z c’est la dernière lettre ! Y a plus rien après , le monde revient à l’état de chaos originel.

     

    Répondre à ce message

  • #1995626
    Le 29 juin à 15:16 par karimbaud
    1962 : l’An 2000 vu par les jeunes français

    @pelagia..........De Lesquen est du bon côté du manche te dirait le petit ouvrier de la video, tellement émouvant d’humanité, qu’il en accepte son sort !...à part son racialisme et son libéralisme assumé, ,De Lesquen aurait tout bon ?????....sauf qu’il a tout faux sur l’essentiel...

     

    Répondre à ce message

    • #1995743
      Le 29 juin à 18:21 par Pelagia
      1962 : l’An 2000 vu par les jeunes français

      Je n’ai pas dit qu’à part deux points il aurait TOUT bon, j’ai dit que malgré quelques visions erronées IL EST DU BON CÔTÉ. C’est donc peut-être mon dernier paragraphe qu’il faudrait prendre comme une conclusion anti-de-lesqueniste. Comme je disais :

      "Surtout, ce qui oppose clairement le soralisme au de-lesquenisme ou au conversanisme... c’est l’analyse social et le critère de la classe sociale comme critère de fondation de catégorie de population. Le jeune Noir de cette vidéo (de 2’22’’ à 2’52’’) est peut-être maintenant un pianiste de musique classique ou un ingénieur à la retraite... mais il n’est pas dans le même camp que les bamboulas qui sont allé se trémousser à l’Élysée avec le couple Micron. C’est maintenant sur ces critères et sur ces catégories qu’il faut qu’on mise nos énergies et nos efforts... car en Europe occidentale, et donc en France, la particularité raciale géographique a été annulée par la force des choses. C’est ce que dit Roger Holeindre : il faut faire avec les populations telles qu’elles sont, où nous allons tout simplement aggraver la situation."

      À vous la parole, karimbaud : en quoi, dans le concret, Henry de Lesquen aurait-il tort ? dans l’essentiel vous dites ? mais qu’est-ce que l’essentiel ? ce paragraphe de moi, cité plus haut, ne suffirait pas à aller à l’essentiel ?

      (être du bon coté, le côté nationaliste français, ne donne pas raison en tout et ne prouve pas suivre les bonnes stratégies, c’est surtout ça qu’il fallait retenir de mon intervention)

       
  • #1995741
    Le 29 juin à 18:19 par lincredule2
    1962 : l’An 2000 vu par les jeunes français

    Tous ou quasiment, commentaires qui se rejoignent sur la qualité d’expression de la jeunesse en ces temps perdus (définitivement ?).
    On peut pourtant faire un constat qui est dans la même lignée, en comparant l’expression de ces jeunes de 1962, avec le vocabulaire utilisé, et avec quelle aisance, par des adolescents dans le film français "L’École buissonnière",réalisé par Jean-Paul Le Chanois et sorti en 1949...
    Gageons que, si la comparaison entre des jeunes du XIXème siècle et les sus-dits adolescents était possible, avec évidemment les mêmes moyens techniques, là encore le constat serait toujours le même, du moins similaire.

    La chute est vertigineuse : o tempora o mores...

     

    Répondre à ce message

  • #1995775
    Le 29 juin à 19:02 par STEF de MARS
    1962 : l’An 2000 vu par les jeunes français

    Merci E&R de nous faire réaliser la dégénérescence française actuelle.

     

    Répondre à ce message

  • #1995870
    Le 29 juin à 21:02 par L’ancien temps
    1962 : l’An 2000 vu par les jeunes français

    Que d’ÉDUCATION, d’éloquence, de maturité et d’intelligence notamment chez ce jeune garçon à lunettes très visionnaire.
    En comparaison de la jeunesse d’aujourd’hui, le degré 0 sans éducation et d’une VULGARITÉ.
    Quelques phrases qui m’ont marqué :
    Le manque de modération des hommes → guerres
    Si La technique n’assagit pas les hommes il y aura plus de guerres.
    Union des Etats de l’Europe → visionnaire la jeune
    L’Amérique dirigera le monde.
    La Russie sera une grande puissance.
    Liberté sans être libre : une liberté dirigée !

     

    Répondre à ce message

  • #1997342
    Le 2 juillet à 11:40 par labelette
    1962 : l’An 2000 vu par les jeunes français

    Il y en a qui sont visionnaires (2’00 et 6’50).
    Je suis impressionnée par la qualité de leur conversation (sensée, du vocabulaire) et surtout leur attitude calme (qui pour moi en tout cas) montre que cette jeunesse avait l’air d’avoir un assez bon équilibre psychique, savait se tenir (et se contenir ?) : autant de qualités utiles pour vivre ensemble en bonne harmonie....
    Et pas de vulgarité...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents