Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Loi sur la Shoah : la Pologne recule sous la pression d’Israël et des États-Unis

À la surprise générale et en un temps record, le Parlement polonais a amendé, mercredi 27 juin, la loi controversée sur l’Institut de la mémoire nationale qui pénalisait « l’attribution à la nation ou à l’État polonais, en dépit des faits, de crimes contre l’humanité », dans le contexte de la Seconde Guerre mondiale. Ce texte, censé défendre la « réputation de la Pologne » face à des abus de langage comme les « camps de la mort polonais », avait été adopté début février. Il avait provoqué un tollé mondial et une crise diplomatique aiguë avec Israël et les États-Unis. Il était perçu comme une entorse à la liberté d’expression, voulant éviter les références à la participation de certains Polonais à la Shoah.

 

Mercredi [27 juin 2018] soir, les Premiers ministres polonais et israélien, Mateusz Morawiecki et Benyamin Nétanyahou, ont fait, chacun depuis leurs capitales respectives, une déclaration commune, jouant l’apaisement et la convergence des points de vue :

« Nous soutenons une expression historique libre et ouverte et la recherche sur tous les aspects de l’Holocauste, afin qu’elle puisse être conduite sans aucune crainte d’obstacle juridique (…). Nous rejetons les actions visant à blâmer la Pologne ou la nation polonaise dans son ensemble pour les atrocités commises par les nazis (…). Malheureusement, la triste réalité est que certaines personnes (…) ont révélé leur côté le plus sombre à cette époque. »

En Israël, le centre Yad Vashem pour le souvenir de l’Holocauste s’est félicité de l’évolution du texte, estimant qu’il s’agissait d’un « développement positif ».

[...]

« Vérité historique »

À 388 voix pour, 25 contre et 5 abstentions, les députés ont ainsi rapidement supprimé les deux articles qui prévoyaient notamment des peines jusqu’à trois ans de prison pour l’évocation publique « de responsabilité ou de coresponsabilité » de Polonais dans « les crimes du IIIe Reich allemand », « indépendamment de la législation en vigueur sur le lieu du délit ». Par contre, des dispositions de la loi permettent toujours à l’Institut de la mémoire nationale, en théorie, d’engager des poursuites civiles.

[...]

Le vote s’est déroulé dans une atmosphère houleuse, après un débat d’à peine deux heures, où l’opposition s’est vue restreindre le droit de parole. Un député d’extrême droite a bloqué la tribune de l’hémicycle, accusant la majorité ultraconservatrice du PiS (Droit et justice) de « ramper devant les milieux juifs ». Tous les amendements de l’opposition ont été rejetés, et cette dernière a dénoncé un passage en force.

Lire l’article entier sur lemonde.fr

 


 

Netanyahou salue l’amendement de la loi controversée sur la Shoah

 

 

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a salué mercredi soir la modification par le gouvernement polonais de la loi controversée sur la Shoah qui avait provoqué « émoi et détresse en Israël et dans la communauté internationale ».

 

À la demande du Premier ministre Mateusz Morawiecki, le parlement polonais a amendé mercredi la loi qui prévoit de pénaliser à plusieurs années de prison ceux qui accusent l’État polonais de complicité dans les crimes nazis survenus pendant la Seconde Guerre mondiale.

[...]

Dans ce texte, les deux gouvernements « condamnent toutes les formes d’antisémitisme et s’opposent à tous les stéréotypes négatifs nationaux notamment anti-polonais ».

« Il est important que les chercheurs, enseignants, journalistes, rescapés et leurs familles puissent étudier librement tous les éléments de la Shoah sans risquer de poursuites en justice », est-il écrit.

[...]

Le mémorial national de la Shoah, Yad Vashem, à Jérusalem, a également commenté la décision polonaise, estimant qu’il s’agissait d’un « développement positif dans la bonne direction ».

« Nous croyons que la meilleure façon de lutter contre les fausses déclarations historiques consiste à renforcer les activités de recherche et d’éducation ouvertes et gratuites », a précisé le musée.

Lire l’article entier sur i24news.tv

En lien, sur E&R :

Prolonger l’analyse avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

57 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Cette question permet de mesurer, entre autre, l’exacte étendue de la souveraineté nationale.
    En Pologne cela me semble mieux qu’en France, mais pas terrible non plus.

     

  • Mais alors, puisqu’on se veut pointus et rigoureux historiquement, pourquoi ne pas mettre plus en avant, comme il se doit, les juifs ayant collaboré avec les nazis ?
    Parce que ca n’a rien d’un détail

     

  • Bien sûr qu’il dû y avoir quelques "Petiot" en Pologne, dans toute population il y a une pègre, Israël en sait quelque chose . Mais dans le droit occidental la notion de responsabilité collective n’existe pas, et les lois condamnant le "crime contre l’humanité" étant rétroactives elles sont illégitimes . Seulement les "magistrats" actuels ne savent plus - ou ne veulent plus savoir - quelle est la différence entre ce qui est "légal" et ce qui est "légitime", on ne doit pas leur en parler à l’Ecole Nationale de la Magistrature de Bordeaux...

     

  • Pour toute atteinte au fond de commerce seul le tribunal de commerce sera désormais compétent.

     

  • #1995446

    La pression, notamment américaine, a été tellement délirante, que le gouvernement a malheureusement reculé.

    Le seul point positif est que beaucoup de gens ont pris conscience du mécanisme et des enjeux de la domination.


  • AHHH,ça y est,on est plus réceptifs les polaks ?
    Bon,c’est pas tout ça mais on a une liste et quelques chiffres à vous transmettre...pour commencer...Au fait,l’IBAN est en bas,à droite.. !!


  • Toutes les nations sont tenues par les couilles, le Système a bien tout verrouillé.

     

  • La Pologne est sous total contrôle des élites mondialistes.

    Lors de l’occupation communiste, les élites chrétiennes polonaises ont été éliminées et remplacées les élites mondialistes de l’est. (Un paquet avait été tué pendant la guerre). Quand les communistes sont partis, les élites de l’est ont été remplacées par les cousins d’Amérique venus avec les poches remplies de fausse monnaie.

    La mentalité chrétienne des polonais ne leur permet pas de se défendre contre des parasites menteurs et tueurs.

    Comment un chrétiens pourrait-il croire que son président est là pour l’éliminer ou le transformer en esclave ? Comment un chrétiens pourrait-il croire que le docteur qui vaccine son bébé est un menteur-tueur ?

    Tant de méchanceté est inconcevable pour un bisounours chrétien.

     

  • La Shoah est un dogme destiné à museler les peuples. Comme l’a dit Zemmour : "C’est la gauche institutionnelle qui a fait une religion d’état". Comme d’habitude Zemmour a raison, c’est devenu une religion ! Mais à la différence des religions dites classiques, la croyance en cette religion est imposée par la loi ! Ce qui la rend infiniment plus dangereuse que les trois principales autres.

     

    • "Comme d’habitude Zemmour a raison, c’est devenu une religion"

      Maurice Bardèche, ou plus récemment Vincent Reynouard, le disaient déjà bien avant Zemmour. Lorsqu’une vérité est dite et qu’elle risque de percer le monde du spectacle démocratique, de percer le monde des impostures, Zemmour est de ceux qui récupèrent l’énoncé porteur de vérité pour l’intégrer dans l’ensemble de son discours et noyer l’énoncé porteur de vérité au milieu de l’imposture, sans jamais atteindre le noyau du problème. Si on interroge Zemmour sur le support que la minorité financière juive donne au sionisme depuis longtemps il répond sans répondre : "ce n’est pas mon sujet" (véridique, c’est dans la boîte, même si je ne retrouverai peut-être pas les images d’archive).

      Par ailleurs :

      1. Les nations sont en train de crever et Zemmour a beau prétendre dénoncer ce processus, il ne dénoncera jamais les lignes causales réelles qui ont mené historiquement au processus lui-même.

      2. Zemmour ne prendra jamais fait et cause pour Alain Soral dans tous ces procès qui opposent Soral à la LICRA, à Haziza, etc.

      Si je me trompe sur le point 2... qu’on me le prouve.


    • Tout à fait, j’aurais pas dit mieux.


  • Enième manifestation de la toute-puissance du "lobby-qui-n’existe-pas".
    En même temps (! ?...), punir quelqu’un de trois ans de prison pour l’évocation publique « de responsabilité ou de coresponsabilité » de Polonais dans « les crimes du IIIe Reich allemand », n’est ce pas passer d’une censure à l’autre ?
    J’en reste à la liberté d’expression totale (sauf appel explicite au meurtre) y compris les pires âneries sionistes, les mensonges les plus flagrants.

     

  • Ou comment passer de peuple déicide à peuple persécuté.


  • Courageux, mais pas téméraire...


  • Malgré les attentats, les sionistes n’ont pas réussi à nous aveugler. Au contraire, le bruit a attiré plus de monde et leur a ouvert les yeux. Et cela se passe partout en Europe. Si les sionistes étaient intelligents ils auraient servi les peuples européens. Mais non, leur but est la destruction et la domination. Mais pour dominer il faut être légitime et visible. Le sionistes espèrent être visibles par la terreur et légitimes par la robotique, deuxième tricherie. Un jour nous passerons derrière le champ des hologrammes. Leur chantage à la bombe ne nous fait pas peur.

     

  • Quel tollé mondial ?

    Par chez moi, cette histoire fait plutôt ricaner les gens.


  • Quand on connaît le degré de soumission des élites Polonaises, le début de réflexion sur une telle loi était déjà assez surprenant pour s’y arrêter. Pour donner un ordre d’idées à ceux qui ne mesurent pas leur degré de soumission, en France vos élites paraitraient dignes de Spartacus en comparaison, là en terme de bassesse (attention je parle bien des élites Polonaises et non du peuple dans son ensemble) on n’est pas loin des Saoud...
    Donc poisson d’avril, un appel du patron, tout rentre dans l’ordre et on se remet en position horizontale

     

    • D’autant que les autorités polonaises ont piteusement demandé pardon pour le dernier "pogrom" en date (celui de 1968) il y a environ 2-3 mois, ce qui ne laissait rien augurer de bon.

      Et nos camarades qui s’enthousiasmaient, saluant le courage des Polonais et n’hésitant pas à affirmer que notre salut viendrait de l’Est...

      LOL !


  • C’était une loi assez sotte et qui ne prenait pas les choses comme elles devraient l’être, par le droit et c’est tout. Les polonais marquaient un certain retard dans le maniement des loi racistes/anti-racistes, nitroglycérine juridique.. Deux pays sont des modèles : la France et Israël.

    La loi n’a pas à intégrer des faits sinon ça merde. Ou alors on en revient aux âges sombres de l’humanité comme le fait la pseudo-loi Gayssot, d’illustre mémoire et symbole éternel et indépassable d’une culture de chambre ardente.

    Il suffisait bêtement de promulguer une loi qui définisse de manière générale ce qu’est une injure à la Nation, à une Nation, généralement, puis ensuite et spécialement à la Nation polonaise définie par une population, une frontière, une histoire etc.. De là, permettre en douce à des "associations de défense de la Nation polonaise" à se constituer partie civile dans des procès mettant en cause des personnes ayant outragé la nation polonaise et les autoriser à demander des indemnités. Ruiner ainsi les anti-polonais. Viser le portefeuille ! C’est ce qu’on a fait en France. Et avec une efficacité incroyable.

    On ne peut que conseiller aux députés polonais de venir faire des stages en France auprès de la 17ème Chambre correctionnelle du TGI de Paris. Les juristes officiels français sont très forts en matière d’instrumentalisation de la justice par le biais d’intérêts privés, et en plus, cela ne donne aucune mal et ne prête pas le flanc à une critique des "humanistes".

    Copier la loi du 29/07/1881 dans le sens de la défense du peuple polonais et c’est tout. On ne peut critiquer la Pologne pour avoir recopié une loi antiraciste, non ?

    Ou alors, prendre les lois israéliennes et les recopier à la virgule prêt. On ne peut pas reprocher à la Pologne d’adopter la loi israélienne ? Non.


  • La Pologne à Genoux !

    Normal.
    C’est une grande habitude historique
    pour les Polonais d’être les dindons de la farce.
    Récemment dans la crise ukrainienne,la Pologne
    a soutenu les Oligarques au détriment des intérêts
    des Polonais de l’Ouest qui auraient pu dans un
    scénario proposé par Moscou obtenir l’autonomie
    et même l’indépendance de leurs régions .
    La Pologne normalisée ?Un peu comme le Vatican !
    Normal .


  • Quelle tartufferie ! Les révisionistes auraient droit au chapitre en Pologne ? L’inversion de la charge de la honte qui transforme inconsciemment la victime en bourreau. I.N.O.U.I. Certains députés auraient-ils reçu l’injonction : Argent ou plomb ?


  • "Il est important que les chercheurs, enseignants, journalistes, rescapés et leurs familles puissent étudier librement tous les éléments de la Shoah sans risquer de poursuites en justice"

    Cette chutzpah commence à être très, très pénible.


  • Ça changera rien dans l’esprit du Peuple.


  • Prochaine étape : Israël va exiger la restitution de tous les biens juifs de Pologne tombés en déshérence à partir de 1939... Il doit y en avoir, au minimum, pour 100 milliards de dollars et sans doute pour beaucoup plus .

     

  • Combien de temps encore ils vont nous emmerder avec cette soit-disant shoa ?

    On sait très bien QUI à déclaré la guerre à QUI en 1933 ; Qui ne voulait pas la guerre et qui la souhaitait ardemment.


  • Il ne faut ni se moquer ni fustiger la Pologne, parce que nous n’avons aucune leçon à donner. En France cela fait 73 ans qu’on se couche et que les politiciens français taillent des pipes.

     

    • Il ne s’agit pas de fustiger la Pologne mais de savoir si on peut attendre de l’aide de ce coté.

      Je ne pense pas qu’on puisse avoir de l’aide de la Pologne. Mais j’aime bien les polonais.

      Quand je dis attendre de l’aide de la Pologne, je ne parle pas d’avoir l’aide du peuple polonais qui n’a rien pour nous aider ! Le peuple polonais est pauvre comme tous les peuples.

      Je parle de la classe moyenne polonaise avec quelques argent qui pourrait réellement faire quelque chose.

      C’est pareil pour la France. N’attendez rien du peuple Français qui est lessivé et n’a aucune ressource.

      Et n"attendez rien des classes moyennes Françaises qui ont de l’argent. Pour elles tout va bien. Elles pensent : pourvu que cela continue.


  • S’ils ont reculé, c’est qu’ils ont avancé. Contrairement à la France...


  • " Nous soutenons une expression historique libre et ouverte et la recherche sur tous les aspects de l’Holocauste, afin qu’elle puisse être conduite sans aucune crainte d’obstacle juridique (…)."
    MUAHHHHHAAAHHHHAAAAHHHH !!!!!!!!!


  • Moi ce que je vois c’est que pratiquement tous les pays leur cèdent... Mais on nous dit qu’ils n’ont aucun pouvoir et que de le penser est du complotisme et/ou de l’antisémitisme...

     

    • Désormais quand on n’est pas d’accord avec un juif, peu importe le sujet, on est fortement soupçonné d’être antisémite, c’est à dire d’être un délinquant . Il y a 67 millions de "délinquants" en France, et 500 000 habitants qui ont toujours raison .


    • En dévorant le dernier livre remarquable d’Hervé Ryssen "L’antisémitisme sans complexe ni tabou", j’ai découvert que déjà au début du 2Oème siècle l’ADL (sorte de LICRA version yankee) poussait quelques goys récalcitrants au mieux à la relégation, au pire au suicide. Sans parler des symboles religieux chrétiens, voire le Notre Père supprimés dans certaines écoles de Pennsylvanie (p 144). Cette lecture est indispensable pour comprendre comment la quasi totalité des goys s’est couchée devant la communauté de lumière...


  • il parait qu’en attaquant une personne au civil, on peut gagner beaucoup d’argent...


  • Les polonais nous ont régulièrement foutu dans la merde. Sous Louis XV autour de la Silésie et la guerre de sept ans. Ensuite en ne supportant plus les russes, nos alliés les plus sérieux et en se chamaillant avec eux ;. Ensuite en nous précipitant dans la guerre en 14-18, et ensuite par la création du stupide couloir (Dantzig) et en 39-45. Là les allemands ont perdu leur sang-froid et malheureusement le colonel Beck n’a pu faire grand chose.

    Surtout, ne nous brouillons pas avec les juifs ! On ne va pas recommencer. Là, c’est la guerre atomique. Aplatissons-nous !


  • Bon avaient ils réellement le shoa ?


  • Le 1er septembre 2016, la Cour suprême de Russie a confirmé la condamnation du blogueur Vladimir Luzgin, coupable d’avoir déclaré que l’Allemagne nazie et l’Union soviétique avaient envahi la Pologne de commun accord en septembre 1939.

    Selon la Cour suprême, cette assertion constitue une « négation publique des procès de Nuremberg et la mise en circulation de fausses informations sur les activités de l’Union soviétique durant la Seconde Guerre mondiale ».

    On doit donc en conclure que cette détestable manière de légiférer, à savoir entrelarder des faits même historiques et même gigantesques, avec des dispositions générales et universelles, aboutit en effet à la généralisation du concept de "fake-news".

    En voilà une ! Le pacte secret entre Hitler et Staline (dit Molotov-Ribbentrop) de partage de la Pologne qui est enseigné pourtant dans les classes, est une fake-new".

     

    • Surtout quand on voit qui étaient les invités lors du défilé du 9 mai 2018, très éloquents.


    • La Russie est restée sans doute plus judéo-communiste que l’on ne le croit . Le 1er septembre les Allemands attaquent la Pologne, le 17 septembre, en vertu des accords secrets du Pacte germano-soviétique du 23 août 1939, l’armée soviétique attaque la pologne par l’Est : les soviets voulaient "récupérer" 10 millions de Biélo-Russes et d’Ukrainiens qui leur avait été pris par la Pologne au traité de Riga (1921) .


    • Je note qu’en 2016 la Russie continue de faire des procès politique à des blogueurs, mais toujours pas de procès pour les responsables des goulags.

      Il serait temps de se rendre compte qu’en URSS rien n’a changé. Le pays est toujours au mains des mondialistes qui ont simplement mis un marionnette sympathique au devant de la scène.

      Ceux qui attendent de l’aide de la Russie (et du ciel) perdent leur temps.

      La Russie ne vous donnera pas plus d’aide que l’usurier qui vous prête de l’argent.


    • « Négation publique des procès de Nuremberg" : C’est cela le plus grand crime de la pensée, c’est l’infraction mondialiste par excellence. C’est un crime contre l’Etre, l’Homme", l’Histoire. . Même dans la Russie actuelle, c’est dire.

      C’est sur ce plus grand des crimes que tous les autres se fondent et s’organisent. Tous.

      Or personne n’a lu les jugements de Nuremberg. On ne sait pas ce qu’il y a dedans.. Et pourtant tout le monde les connaît parfaitement. Par illumination gnostique.. Et on ne peut les nier puisqu’en naissant nous avons reçu la "connaissance". On en parle ? Non. Pourquoi ? C’est interdit. C’est un blasphème. Vous remettez en cause la Foi que vous avez reçue à la naissance. Blasphème.


    • Pourquoi déplacer le débat sur la Russie ?



  • « Il est important que les chercheurs, enseignants, journalistes, rescapés et leurs familles puissent étudier librement tous les éléments de la Shoah sans risquer de poursuites en justice »



    Voire de se faire passer à tabac, surtout lorsque l’on a arrêté de fumer...
    Si la Loi était vraiment Charlie, au lieu de contingenter, elle aurait filé le pouvoir d’étudier librement, tout Homme libre.


  • Pauvre Pologne ! La France est le seul pays à avoir eu de la compassion pour elle. En 1948 quand à la tribune de l’Assemblée Lamartine s’apprêtait à faire un discours au Monde et à l’Humanité, un de ses collègues lui a crié : "hé ! Alphonse, dit quelque chose sur la Pologne ! "

    L’Histoire moderne de la Pologne, c’est l’histoire de souffrances assez inouïes. C’est pourquoi elle a adhéré à l’Europe pour continuer.


  • Je vais chez l’épicier j’ai plus de jus d’ananas


  • #1996594

    Pleurniche business, tout ça pour un film !


Commentaires suivants