Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

1978 : doit-on en finir avec la drague lourde ?

Émission La Lorgnette diffusée sur A2 le 21 mai 1978.

 

La présentation de la vidéo :

Roland Gaillac se proclame le roi des séducteurs et dévoile à Stéphane Collaro ses meilleures techniques pour aborder les femmes dans la rue. Au contraire, l’écrivaine Aurélia Briac ne supporte pas les dragueurs et donne un bon conseil pour s’en débarrasser.

 

 

Retrouvez l’indispensable Sociologie du dragueur chez Kontre Kulture

 

À revoir : la bande-annonce de Confession d’un dragueur, le film d’Alain Soral

 

Se procurer le DVD du film chez Kontre Kulture !

À lire, sur E&R :

 






Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2722030
    Le 10 mai à 16:45 par spiritof76
    1978 : doit-on en finir avec la drague lourde ?

    Non ! Il fallait en finir avec le giscardisme lourd !

     

    Répondre à ce message

  • #2722128
    Le 10 mai à 18:56 par Obelix
    1978 : doit-on en finir avec la drague lourde ?

    Qu’est devenue Aurélia Briac ?

    Une femme épanouie ou dépressive ?

     

    Répondre à ce message

  • #2722142
    Le 10 mai à 19:15 par frédéric
    1978 : doit-on en finir avec la drague lourde ?

    J’ai dragué dans la rue pendant plusieurs années. Au départ par défi, puis c’est devenu un jeu. Je trouvais ça marrant et elles s’en amusaient beaucoup. Pleins d’anecdotes amusantes. Un peu comme dans le film de Soral.

    Le vrai truc c’est de créer une émotion dès le départ. Si tu fais ça mécaniquement ça ne fonctionne pas. Moi je surgissais par derrière, me plantait devant elle et déclarait "je vous ai vu passer là, je vous trouvais vraiment charmante et j’avais envie de faire votre connaissance". Quand ça vient du cœur au pire on a un refus gentil, aucune n’a jamais été désagréable.

    Le truc c’est vraiment de ne pas faire le viandard et d’aborder uniquement celle qui nous plait. Bon j’ai 58 ans maintenant alors je suis passé à autre chose.

     

    Répondre à ce message

    • #2722347
      Le 11 mai à 01:35 par balgo
      1978 : doit-on en finir avec la drague lourde ?

      Mouais je sais pas, surgir par derrière ne m’a jamais été bénéfique, elles sursautaient quasiment toutes quand je tentais à l’époque. Par contre on est d’accord sur l’aspect mécanique de la chose, ou de les aborder d’une façon timide, il faut y aller franco, de façon décontracté, quitte à ne balancer qu’un "salut ça va ?" (ou une phrase qui fait mouche pour les plus dégourdis) quand elle arrive un peu avant votre niveau, pour lui laisser le temps d’accepter ou de refuser l’échange, qui se fera si on plait un minimum à celle-ci...

      Y aller normal, comme ce mec de tout à l’heure , un clando, qui proposait d’allumer la cigarette d’une femme, il n’avait aucune chance mais bon, elle venait dans son sens, il l’a abordé sur un sujet ou ils ne se sont même pas compris au départ, elle a cru qu’il voulait une cigarette mais il lui a dit "je voulais te noter mon numéro sur ta cigarette"...En fin de compte, la miss était mariée et elle avait 4enfants même si je me méfie toujours des femmes qui disent être en couple, c’est probablement l’excuse la plus cliché dans le monde de la drague.

      Perso je recommande les femmes de la 40aine pour ceux qui veulent y aller mollo, elles sont très facile à draguer ou autrement dans le milieu de la culture, là c’est carrément portes ouvertes...

       
    • #2722492
      Le 11 mai à 12:05 par Nostalgie
      1978 : doit-on en finir avec la drague lourde ?

      A balgo, Mon pauvre, les femmes de quarante ans n’aiment pas trop les dragueurs et elles sont encore très jolies. Certaines même à 50 et à 60 ans.
      Dans le milieu de la culture, elles sont féministes. Attention !
      Allez plutôt prendre l’air et cultiver votre jardin, avec des légumes, des fruits et des fleurs bio. Puis offrez-leur des fleurs et/ou une quiche aux légumes ou une tarte aux fruits. Elles adorent les hommes qui savent faire la cuisine. Vous ne comprenez rien aux femmes.

       
    • #2722539
      Le 11 mai à 13:40 par balgo
      1978 : doit-on en finir avec la drague lourde ?

      Mon pauvre @nostalgie...ton commentaire n’a ni queue ni tête, déjà, j’en connais suffisamment pour emmètre un avis sur la drague, arriver par derrière, surtout quand une femme t’as vu une première fois sans que tu ne dise rien = danger potentiel pour elle (sauf si t’es bon ou plutôt beau gosse), autrement pourquoi tu reviendrais vers elle ? C’est beaucoup plus simple de la cueillir quand elle passe parce que tu ne l’arrête pas dans son élan surtout si tu le fais avant qu’elle arrive devant toi, tu ne la suit pas donc tu ne passes pas pour un dragueur lourd.

      Ensuite, c’est bien parce qu’elles sont encore jolies à 40 ans que c’est un bon compromis pour les draguer, en général elles ont déjà eu une vie, parfois elles ont des gosses et sont divorcées et n’ont donc rien à demander de plus. Elles sont par ailleurs plus sensibles à la courtoisie et les compliments, enfin, elles ont souvent un appartement pour les mecs qui ne peuvent recevoir chez eux.

      Pour le milieu de la culture, c’est vrai qu’il y a plus de féministes et autres gens barrés mais c’est surtout un féminisme de façade pour 80% d’entres elles, elles le sont et le disent parce que le métier l’impose mais tu trouveras peu d’activistes là bas et pratiquement 0 si tu sais faire le tri en discutant avec elles. Le milieu de la culture est très très bourgeois, de fait elles sont sensibles aux gens qui ne sont pas de leur univers et ce même quand elles sont en couple !

      « Puis offrez-leur des fleurs et/ou une quiche aux légumes ou une tarte aux fruits. Elles adorent les hommes qui savent faire la cuisine. Vous ne comprenez rien aux femmes. »

      Sans commentaire.

       
    • #2722563
      Le 11 mai à 14:30 par Nostalgie
      1978 : doit-on en finir avec la drague lourde ?

      A balgo, Si tu ne cherches que la drague, tu réussiras sans doute et ce sera distrayant. Mais si tu sais aussi faire la cuisine et que tu aies de l’éducation, elles te demanderont en mariage. Si tu sais en outre pouponner, c’est encore mieux.
      Il faut tout de même les choisir dans le même milieu que le tien et avec les mêmes valeurs que les tiennes. Donc pas dans la rue. Bonne chance !

       
  • #2722184
    Le 10 mai à 20:16 par Bande de nazes
    1978 : doit-on en finir avec la drague lourde ?

    Le gus c’est un lourdingue, moi en 78 j’avais 23 balais et c’était plutôt "Vous marinez chez vos harengs ?" ou "T’as d’beaux œufs tu sais, c’est du même panier ?" ou "Vous avez l’heur de me plaire s’il vous plaît ?" ou "C’est à vous tout ça ? Ben gardez-le !".... Ça marchait pas mieux mais on se payait une tranche de rigolade avec les potes.

     

    Répondre à ce message

  • #2722265
    Le 10 mai à 22:05 par Nadine de BrouteChibre
    1978 : doit-on en finir avec la drague lourde ?

    Le dragueur c’est Gérard Jugnot
    avec la perruque d’Arlette Laguilller.

     

    Répondre à ce message

  • #2722277
    Le 10 mai à 22:30 par Sedetiam
    1978 : doit-on en finir avec la drague lourde ?

    Il ne manque que Michel Blanc avec le Jugnot de la première vidéo.

    Actif dans le domaine de l’image, j’ai l’avantage de l’appareil photo comme moyen de médiation, surtout dans cette période propice à toutes les Narcisse : mais c’est le « bras de fer » (dans le gant de velours) qui me plaît le moins, lui préférant les arcanes du nawashi qui m’habite et qui jubile à suspendre les plus revêches* : ce qui demande, ici, un certain temps, ce que la rue offre rarement. Encore qu’il ne soit pas dit qu’il ne se trouverait pas quelques volontaires à la pose, sur un stand de kinbaku en plein air, le volontariat étant cependant le moins exaltant dans l’obtention nécessaire du consentement.

    * de même qu’à dénuder par l’objectif les plus récalcitrantes qui se dévoilent, le plus souvent, les plus photogéniques à l’issue, lorsqu’elles ont porté en avant, le meilleur, en puisant dans la force qui avait constitué leur négativité originelle. Ainsi, paradoxalement, plus elles disent non, meilleur semble le potentiel une fois basculé dans la positivité.

     

    Répondre à ce message

    • #2722458
      Le 11 mai à 11:06 par Perle de culture
      1978 : doit-on en finir avec la drague lourde ?

      Michel Blanc à Gérard Jugnot :
      "on peut pas vraiment tout miser sur notre physique, surtout toi, alors oublie que t’as aucune chance vas-y fonce on sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher"...

       
  • #2722344
    Le 11 mai à 01:06 par loracle706
    1978 : doit-on en finir avec la drague lourde ?

    Je suis contre la drague lourde, mais j’ai vu des fois des personnes qui la pratiquent et même moche qui ont décroché le gros lot, donc c’est pas une science exacte, pi j’ai essayé de m’assagir et de ne plus draguer un certain temps, ehh bein, avec ma tronche et mon compte à 0, je suis resté longtemps tout seul, et les meilleures relations étaient celles ou c’est moi qui ai dragué, donc, je vous laisse le choix.

     

    Répondre à ce message

  • #2722451
    Le 11 mai à 10:49 par Ringardos
    1978 : doit-on en finir avec la drague lourde ?

    Le gars coupe Mireille Mathieu, veste cintrée, chemise col pelle à tarte, pantalon patte d’eph... aujourd’hui dans les brocantes ces trucs vintage s’arrachent, il manque le pouf orange fluo en poils synthétiques pour être too much... J’aurais dû garder le look !

     

    Répondre à ce message

  • #2722549
    Le 11 mai à 14:02 par Ya Sine
    1978 : doit-on en finir avec la drague lourde ?

    Rolland Gaillac était journaliste de la revue "Karaté".

     

    Répondre à ce message

  • #2722760
    Le 11 mai à 19:38 par kotik
    1978 : doit-on en finir avec la drague lourde ?

    Et on me dit dans l’oreillette qu’en 2021, Aurélia Briac est retraitée dans le Larzac , célibataire (évidemment), sans enfants (forcément) entourée d’une dizaine de chats (logiquement), soit l’évolution naturelle de la Femme Libérée dans sa septentaine.
    A moins qu’elle se soit fait vacciner contre le COVID sur les recommandations de ses amis de gôche habitant (encore) à Paris.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents