Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le monde en 2040 vu par la CIA : insécurité à tous les étages

On peut expliquer le degré de psychose contenu dans ce rapport, dont nous avons lu le résumé dans Le Point, en comprenant qu’un service de renseignement a toujours besoin de grossir les dangers pour entretenir, voire augmenter ses budgets.

Or, le monde que nous prévoit la CIA, cette machine à mentir et à détruire au nom de la sécurité des États-Unis, est forcément complexe et dangereux, puisque l’Amérique elle-même est en train d’y perdre son leadership. Militairement avec les investissements défensifs intelligents et économes de la Russie, économiquement avec la montée de la superpuissance chinoise, et surtout politiquement, puisque l’oncle Sam, à force de vouloir exporter sa démocratie pourrie à coups de bombes, s’est mis le monde entier ou presque à dos.

C’est donc la 7e version du rapport de la CIA qui avait, dans ses premiers temps, été analysé par l’imposant Alexandre Adler, depuis disparu de tous les radars. Aujourd’hui, c’est le journaliste du Monde Piotr Smolar qui analyse sans vraiment les critiquer les fantasmes géopolitiques et néoterroristes de l’Amérique.

« C’est un document extrêmement dense et assez passionnant à destination du président américain qui lui dit : "Vous allez être confronté dans l’immédiat à des problèmes énormes, des problèmes de diplomatie, des problèmes de santé, des problèmes économiques, mais levez le nez, levez la tête, regardez l’horizon parce ce que l’horizon, d’ici 2040, s’annonce extrêmement complexe ! On assiste vraiment à une sorte d’accélération du temps, à une compression du temps avec des progrès technologiques foudroyants, mais aussi des nuages noirs qui s’accumulent au-dessus de nos têtes. »

 

Smolar reprend l’antienne américaine de la menace chinoise et oublie qu’en France aussi, on vit dans un État de plus en plus totalitaire. Le gouvernement chinois ne s’en cache pas ; le nôtre fait encore croire aux naïfs qu’ils vivent en démocratie, à grand renfort de propagande médiatique et de travail de sape antichinois et antirusse. Mais les Russes sont peut-être plus libres que nous !

Écoutons l’échange à propos du développement de l’IA et des objets connectés :

France Info  : « L’avenir n’est-il pas la fin définitive de la vie privée ? »

Smolar  : « Oui, en insistant davantage, évidemment, sur les États autoritaires, voire totalitaires qui, eux, se sont assis depuis longtemps sur les notions de droit à la vie privée, de confidentialité. Je pense notamment à la Chine. »

Le nôtre, d’État, s’assoit depuis peu sur les notions de droit et de vie privée, de confidentialité. Bref, France Info n’a interrogé Smolar que sur l’écume sociétale des choses, alors que le rapport de la CIA nous promet un terrorisme version 2.0. D’abord, cela passe par un affaiblissement des États, tiens, le désir même pas secret des maîtres du mondialisme...

Conséquence : et les régimes dits autoritaires (Chine, monarchies du Golfe), et les régimes dits démocratiques (les dits sont de nous) s’affaibliront. Là aussi, rien que de très normal : les ingénieurs sociaux du gouvernement mondial visent à la fois les grands pays nationalistes, et les grands pays démocratisés, c’est-à-dire dénationalisés, les deux opérations étant déjà bien avancées. Le rapport nous promet donc une nouvelle guerre froide, avec des conflits à la fois de haute et de basse intensité (la France se re-prépare aux premiers, d’ailleurs).

Comme par un miracle, le rapport évoque un nouveau terrorisme à base d’IA, donc plus dangereux, plus mortel, plus tout. La CIA, décidément, ne veut pas disparaître. Et si elle peut donner un coup de main indirect à ces néoterroristes augmentés par l’IA, elle ne se gênera pas, comme elle l’a fait par le passé. Quand on sait que le djihadisme est financé par les grands amis de l’Amérique que sont l’Arabie saoudite et à un moindre degré le Qatar, désormais associés à Israël...

Bref, on n’est pas sortis de l’auberge terroristo-oligarchique.

 

Comme prévu, sur E&R :

Les rapports précédents, sur E&R :

 






Alerter

35 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2721992
    Le 10 mai à 15:14 par Roland de Roncevaux
    Le monde en 2040 vu par la CIA : insécurité à tous les étages

    c’est seulement "leur monde" qui est en train de se morceler et de s’effondrer. Je ne crois nullement à l’apocalypse écologiste ni à la fin-des-temps transhumaniste. La cancel-culture est l’expression d’un monde finissant. Les délires dystopiques américains ne datent pas d’aujourd’hui (je pense que c’est lié à leur imaginaire culturel millénariste protestant). Dans les années 1950 on nous promettait l’apocalypse nucléaire (avec les abris souterrains), les extraterrestres et déjà la cybernétique (contrôle des cerveaux, etc.). 70 ans plus tard, on a vu ce qui s’est passé. La raison pragamatique l’a emporté.

    Au contraire, on assiste partout à un éveil de la raison et des nations (certes en ordre dispersé). Ces oligarchies crispées sur leur pouvoir peuvent encore faire du mal quelques années (c’est un risque). Mais je crois que leur pouvoir se conjugue déjà au passé (d’ailleurs, dans 20 ans toute cette génération sera juste morte).

    Pour moi, l’enjeu est le "monde d’après", mais pas comme ils le pensent. On va récupérer le bazar et amorcer la transition. Un mec comme Poutine l’a très bien compris. Notamment la préservation des peuples développés vieillissants, et notre transition à travers ce "creux de la vague" historique. Je pense qu’on peut y arriver.

     

    Répondre à ce message

    • #2722443

      @Roland de Roncevaux : merci, je partage votre analyse, je crois profondement aux valeurs qui durent contre celles qui font semblant de durer (Bernanos) : ces petochards masquant leurs visages me font pitie pour tout dire ! Sursum corda ! ou " Ultreia" pour parler comme ceux qu’animaient la Foi, le Courage,l’Esperance !

       
    • #2722496

      Merci pour votre optimisme et lucidité, ils sont complètement pétris d’orgueil et ne peuvent pas imaginer que leurs rêves les plus fous ne se réalisent pas avant de quitter cette terre. Schwab, attali et consorts sont vieux et ne comprennent pas que leurs projets sont voués à l’échec car Dieu ne les laissera pas. J’espère que ce sera le début d’un nouveau monde serein et apaisé et qu’ils finiront leurs derniers jours en prison avant d’atterrir dans l’enfer éternel.

       
  • #2722004

    La vie privée... nous n’avons déjà plus aucun contrôle sur les ordinateurs, et bientôt nous n’aurons même plus accès aux ordinateurs.
    Nous n’aurons que des "boitiers" très sommaires permettant d’interagir avec le "réseau" toutes les opérations s’effectueront "ailleurs".

    Si la 5G et la suite se réalisent, il n’y aura plus besoin que de pouvoirs transmettre des données.
    La puissance de calcul, la nécessité de stockage, d’avoir un système d’exploitation ou des applications disparaissent.

    Si vous pouvez télécharger en quelques ms absolument tout, jusqu’au calculs du processeur...à quoi servent les systèmes "personnels" ? A rien.
    Donc on va vers un réseau "géant" et des systèmes impersonnels qui ne stockeront rien, ne seront capables de rien hors du réseau.
    (On peut dire cloud si ca parle,mais c’est encore autre chose.)

     

    Répondre à ce message

  • #2722092

    l’oncle Sam, à force de vouloir exporter sa démocratie pourrie à coups de bombes, s’est mis le monde entier ou presque à dos.



    Le monde entier ? Non, en Gaule, un petit village d’irréductibles macronnards résiste encore et toujours à la liberté.

    Le village d’Astérix inversé !! La "France" (disons plutôt 10% de son corps électoral (amplement suffisant pour arriver au second tour face à Lepen et tout raffler)) continuera de suivre les USA encore et encore jusqu’à ce que...l

     

    Répondre à ce message

  • #2722120

    BIDEN et les vaccins..un choix humanitaire contre les grands laboratoires ?disparition des métier...genre barmans serveurs, artistes et artisans ce n’est pas le futur..c’est maintenant

     

    Répondre à ce message

  • #2722196
    Le 10 mai à 20:27 par Fils caché d Attali
    Le monde en 2040 vu par la CIA : insécurité à tous les étages

    Scénario et pas rapport.

     

    Répondre à ce message

  • Je comprends pourquoi les églises en feu, les voitures en feu, les communautés en feu, les poumons en feu, la planète en feu, l’économie en feu, les lois en feu. Conséquences de la flambée de violences, de viols et de vols de la caste mafieuse satanique. Ils ne vont pas s’arrêter, jour après jour ils renforcent leur pouvoir et leurs nuisances. C’est eux ou nous. Il est temps de se débarrasser de ces pervers.

     

    Répondre à ce message

  • Ahh la peur, la peur, toujours la peur... La meilleure arme sur les zombies humains... Il faut qu’elle soit permanente et tous azimuts..

     

    Répondre à ce message

  • #2722373

    Les deux ploucs masqués qui répètent qu’il y aura des milliards de fous.
    En fait, il suffit de les regarder pour y croire et être « touché » par la folie.
    Une question demeure : est-ce qu’ils font partie des 25% de français à consommer des psychotropes ?

     

    Répondre à ce message

  • Dés qu’ils mettent le masque impoliment pour s’adresser aux auditeurs, on n’a pas envie d’écouter.
    Ce sont des gens même pas capables de montrer leur visage, pas gênés de servir de larbins à l’imposture, et prétendant nous impliquer dans la chose.
    S’ils ont peur pour leur petite santé, qu’ils restent chez eux comme de fragiles octogénaires à comorbidités, et tremblotent en silence. Mais ce n’est évidemment pas la raison de leur bâillon affiché.
    Marre à la fin de ces grossiers personnages qui nous disent avec leur bec de dinde ou leur faciès simiesque : vos gueules !
    Réponse : j’ai pas envie de t’entendre !

     

    Répondre à ce message

  • #2722415

    "Les populations dont les attentes ont été exacerbées par la prospérité passée seront confrontées à des tensions et à des perturbations plus vives en raison du ralentissement de la la croissance économique, de l’incertitude des perspectives d’emploi et de l’évolution démographique [...] Cette inadéquation entre les capacités des gouvernements et les attentes des citoyens risque de s’étendre et d’entraîner une plus grande instabilité politique."

    Voilà, je crois que ces deux phrases résument tout, elles expliquent les mouvements de protestation et la percée des partis anti-système en Europe du Sud en réponses aux politiques d’austérité du début des années 2010, les Gilets jaunes en France, le Brexit, l’élection de Trump.
    L’échec des politiques néo-libérales à pouvoir assurer un niveau de vie décent aux populations occidentales et surtout à leur procurer un minimum de stabilité et de confiance en l’avenir risque d’aboutir à terme à un effondrement du système. Et le mécontentement est d’autant plus fort que le souvenir des Trente Glorieuses est encore présent pour prouver à tous que le marasme actuel n’est pas une fatalité mais relève de décisions humaines.
    La CIA commence à réaliser que le Bloc de l’Est s’est effondré en 1989 non pas parce que les gens aspiraient à plus de démocratie et de liberté (même si une partie des classes aisées n’était pas indifférente à cet aspect), mais à cause de l’incapacité ou du manque de volonté des gouvernements communistes à procurer à tous caddies pleins, grosses berlines et villas individuelles comme à l’ouest, ou dans la vision fantasmée qu’ils avaient de l’ouest. Et donc, le même sort nous guette.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents