Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

21 janvier 1794, les colonnes infernales républicaines entrent en Vendée

Bilan de la mise au pas républicaine : des dizaines de milliers de morts

21 janvier 1794, les 12 « colonnes infernales » républicaines s’ébranlent en Vendée. Menées par le général Turreau, elles exterminent entre 20 000 et 50 000 civils vendéens, hommes, femmes et enfants. Le documentaire qui suit mêle fiction et commentaire historique.

 

La terrible fin du XVIIIe siècle français, sur Kontre Kulture

L’historienne Marion Sigaut, sur Kontre Kulture

 

La Vendée, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Çà fait penser que Montebourg à annoncer une 6ème République.
    Faut rigoler


  • Certains diraient : "Ni pardon ni oubli".

     

    • 500.000 morts pour 3 départements, si on étend ça à 90 départements, ça fait 30 fois plus, soit 15 millions de morts.
      Cependant, on dit qu’il n’y avait pas d’intention de nuire comparé au crime historique qui autorise à tuer 2.000 palestiniens chaque année (et 50.000 syriens par an).


    • La majorité des historiens actuels s’accordent sur un bilan global d’environ 200 000 morts, tous bords confondus, sur l’ensemble de la période 1793- 1796. Ce qui est déjà énorme pour l’époque, et avec les moyens techniques d’alors. Certains hagiographes de la Vendée, en voulant insister sur sa dimension sacrificielle, on parlé de 600 000 morts pour le seul camp "blanc". Mais ce chiffre n’est plus crédible depuis bien longtemps. Sur cette question, et après de nombreuses controverses (parfois très vives et pas toujours courtoises), Jean- Clément Martin s’est imposé comme la référence. Il y a évidemment de très nombreuses sources et références sur cette question trop longtemps méconnue de notre histoire (la plus grave guerre civile française avec les guerres de religions, ce qui n’est pas rien).


  • De par ma mère je suis vendéen, et dans ma rétrospective de cette époque en collusion avec les francs maçons (Albert Picke, Rousseau, etc) j’ai gagné ma liberté de pensé il y a quelques années. Cette période m’a toujours apporté un point de vu critique sur la politique des républiques, qui n’a jamais arrêté de protéger la "bourgeoisie" énarchique.


  • La république maçonnique aime bien cette date du 21 janvier : l’assassinat de Louis XVI, le massacre de la population Vendéenne...


  • La liberté de la république révolutionnaire a été de supprimer toutes les libertés "pour le salut de la liberté". Bon moyen de faire passer la dictature des putschistes meurtriers pour de la liberté.

    Encore une fois, inversion du vocabulaire, avec l’obligation de faire semblant d’y croire sous peine de mort "libératrice".

    Aujourd’hui la Vendée militaire, c’est la Syrie, et la ville de Lyon, la Libye, Robespierre, c’est Obama, et l’histoire des manuels de la république, les médias.
    Mais l’histoire ne se répète pas à l’identique alors Fabius alias "Daesh fait du bon boulot", et Valls éternellement attaché à l’étranger voient la situation leur échapper.
    Bachar El-Assad venge la Vendée !
    Le gouvernement Hollande (pas le peuple) va-t-il demander pardon pour la Syrie ?


  • La France et ses leçons de morale au reste du monde alors que cette tragédie planifiée en a inspiré quelques uns par la suite.
    C’est largement suffisant pour faire preuve d’humilité en fermant un peu sa gueule et balayer devant sa porte.
    En même temps une belle aubaine pour d’autres pour la rabaisser un peu plus par la culpabilisation...
    L"arme absolue,c’est la connaissance
    Connaître son passé ,l’assumer et se l’approprier,c’est grandir.
    La Vendée absente des programmes d’histoire ?
    Normal:c’est défaire la "libération" du peuple du 14 juillet et la religion laïque qui s’en est suivie avec le déploiement que l’on connait aujourd’hui.
    Merci ER pour les partages .
    Salutations

     

    • @ Le Gaulois.

      Dans l’ensemble d’accord, évidemment. Et l’enseignement de cet horrible épisode est à l’ordre du jour chez moi. Puisque l’éducation nationale a failli.
      Ma préoccupation reste que les forces ennemies, le républicanisme maçon, pervers et moraliste rencontrent aujourd’hui des adversaires politiques efficaces. La nation est en danger et cette année est historique (ou pas et l’occasion de faire la différence ne se représentera jamais).
      J’ai choisi de me ranger derrière Soral, sans état d’âme. Avec le souhait que les divisions qui ont affaibli les vendéens ne soient pas dans nos rangs.


  • Question :
    ya t-il des manisfestations annuelles contre la fête du 14 Juillet ?

     

  • Vive le Roi !


  • A noter que Reynald Secher établie un bilan de 117000 vendéens massacrés. Mais il est dit que ce chiffre est minoré ce qui un comble lorsque l’on sait que Reynald Secher parle de génocide vendéen.

    D’après Philippe Landeux, il n’y a pas eu de génocide vendéen car les documents produit par Reynald Secher sont contredit par d’autres documents qui établissent la volonté d’évacuer les vendéens révolutionnaire avant le passage des colonnes infernales.
    https://www.youtube.com/watch?v=lMl...

     

    • A la limite, ce n’est pas le bilan qui fait le génocide, mais l’intention. La controverse est ancienne entre Secher et d’autres historiens (Martin).
      Le mot n’est plus recevable aujourd’hui selon l’avis majoritaire (que je partage désormais) même si presque tous s’accordent à évoquer des crimes de guerre et contre l’humanité (mais quelle est la validité de ces notions très actuelles pour parler de la Vendée ?)


  • Bonjour
    Quelqu’un pourrait-il m’indiquer un très bon livre sur les guerres de Vendée ? Un truc qui fait référence et autorité.
    Merci à vous

     

    • "Le martyre de la Vendée" par le chanoine L-P Prunier et " les 7 généraux vendéens" de Jacques Crétineau-Joly


    • Sur le factuel / évènementiel, tu as les ouvrages (anciens mais très complets) d’Emile Gabory, l’historien "historique" de la Vendée.

      Sinon, à mon sens, les ouvrages dont les raisonnements sont les plus solidement historiques et universitaires sont ceux de Jean- Clément Martin (il en a réactualisé certains, qui sont vraiment bien, et faciles d’accès et d’usage). Je parle là de synthèses historiques récentes, qui permettent de ne pas se perdre d’emblée dans le détail des évènements et des thèmes, mais d’avoir un regard d’ensemble.

      Après, si on veut creuser, il y a foultitude d’ouvrages et de sources sur le sujet, de tous types et de toutes dates, et très souvent partisans. Ce qui est effectivement un gros problème quand on veut aborder la question sereinement.


  • Pour répondre à Srkozy ! qui visiblement ne connait pas son histoire de France en étant étranger !!! contrairement à ce qu il affirme en assénant qu il s était approprié l Histoire nationale mais pas celle de la hongrie ! la France a bien commis au cours de son Histoire un populicide avec ses 12 colones infernales qui sont les anc^etres des einsatzgrupen ( commando de tueries de la SS ) qui ont commis toutes les atrocités possibles et imaginables sur les populations civiles d Europe orientale
    Certains historiens sérieux évoquent le chiffre de 350 000 morts !
    Il faut souligner que ces massacres sur des populations civiles ont eu lieu dans d autres régions de France !

     

    • Quels historiens évoquent 350 000 morts ?

      Pas besoin d’aller voir les Einzatsgruppen pour la Vendée : la pratique était relativement courante et certains rappellent plus volontiers la destruction du Palatinat sous Louis XIV et la pratique du "dégât". C’est un peu ce que fera Koutouzov fera face à l’avancée des armées françaises en Russie : la politique dite de la "terre brûlée".

      On peut le faire, mais le risque est grand de tomber dans l’anachronisme. Et puis... petite piqûre de rappel : c’est Gilles- William Goldnadel (= CRIF) qui fait ces parallèles génocidaires dans ses préfaces aux ouvrages de Reynald Secher...

      La devise actuelle du département de la Vendée s’intègre tout à fait dans l’esprit d’E&R : "la Vendée pardonne mais n’oublie pas". Les Vendéens, comme les Bretons et les gens de l’Ouest, sont ce qu’on appelle des "taiseux" : leurs yeux parlent plus que leurs bouches.


  • Ô république !
    Qui œuvre depuis toujours contre le peuple.
    Massacres, régression sociale, manipulation de masse... toujours contre le peuple réel.
    Relisez l’Histoire, la république s’est faite au détriment du peuple et agit contre celui-ci, contre son intérêt.

    Deux siècles contre le peuple français !
    Je vous conseille ceci : https://www.youtube.com/watch?v=ksu...

    L’analyse historique nous enseigne que la monarchie a fait la France et sa civilisation alors que la république consomme cet immense patrimoine matériel et moral, souvent au profit d’un universalisme idéologique.
    La monarchie est, au regard de l’histoire, un combat permanent pour la survie de la France et de l’État , un combat de réconciliation et d’égalité, un combat de la droite des valeurs de de la gauche du travail, contre les intrigues, les coalitions en tout genre, les Empires sous toutes leurs formes, et pour la défense des plus faibles, le respect du bien commun, la diversité de l’expression populaire enracinée (les provinces), l’autonomie des corps constitués (au travers des corporations)...

    Il y en a encore pour croire qu’une 6ème république pourrait nous sauver. Quelle arnaque !

    Français, si tu veux ta délivrance, pense claire et marche droit !


  • Pourquoi E&R n’évoquez vous pas le même épisode qui s’est déroulé en pays niçois ? (contre la résistance Barbets).


  • Les leçons de la raie-publique, au sujet de ses valeurs, qu’elle donne à chaque occasion qui lui est donnée, me rappellent un proverbe africain entendu sur TV5 Monde lors du journal africain : Quand on veut monter au cocotier, il faut d’abord s’assurer d’avoir les fesses propres. ;)


  • Et après certains anticléricaux osent rappeler sans cesse la période de l’Inquisition à la face des catholiques (dès que ces derniers se permettent de participer un peu à la vie publique, comme tous citoyens, même si c’est au nom de leurs valeurs religieuses) pour nous vendre cette république laïc (laïciste), et au nom de celle-ci...

    C’est un peu vite oublier que cette république qui est toujours d’actualité contrairement aux apparences (puisque cette période reste adorée par la république et ses partisans) s’est construite sur bien plus de sang durant la Terreur, et sur une période de temps beaucoup plus réduite...

    Au contraire du pouvoir de l’Eglise qui est inexistant aujourd’hui ou presque, et qui a bien changé depuis ces siècles.
    Par conséquent, les catholiques n’ont aucune leçon à recevoir de ceux qui se vantent de cette héritage républicain et sanguinaire, et aucune raison de se laisser impressionner.

    Merci à E&R de nous rappeler la réalité de notre histoire. Certains voudraient l’effacer pour convenir à leurs projets...


Commentaires suivants