Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Affaire Adidas : Bernard Tapie devra rembourser 404 millions d’euros à l’État

L’homme d’affaires va devoir rembourser les 405 millions d’euros que lui avait accordé le tribunal arbitral dans l’affaire Adidas.

C’est un véritable coup de massue qui vient de s’abattre sur Bernard Tapie. La Cour d’appel de Paris a condamné l’homme d’affaires à rembourser les 405 millions d’euros que lui avait accordé un tribunal arbitral en 2008 dans le cadre du conflit qui l’oppose à l’Etat au sujet de la vente d’Adidas. Une défaite lourde de conséquences financières mais aussi judiciaires. En effet, outre la procédure au civil, Tapie est sous le coup d’une enquête pénale : les juges le soupçonnent de s’être entendu avec le pouvoir politique de l’époque pour fausser la procédure d’arbitrage. Nul doute que la décision de la Cour d’appel risque de peser sur l’enquête. L’avenir s’assombrit pour l’ex-ministre, qui avait signé un come-back médiatique retentissant ces derniers mois.

Cet incroyable roman politico-financier a démarré en 1993. En difficultés financières, Tapie est alors contraint de vendre Adidas et charge sa banque historique le Crédit Lyonnais de l’opération. Le deal s’effectue pour 315 millions d’euros au profit d’un groupe d’investisseurs incluant le Crédit Lyonnais, alors propriété de l’Etat. L’année suivante, Adidas est revendue pour 701 millions à Robert-Louis Dreyfus. Dès lors, Tapie martèle que le Lyonnais a prémédité son coup et qu’il s’est fait flouer. Il se lance dans une véritable guérilla judiciaire pour récupérer la plus-value.

Lire la suite de l’article sur challenges.fr

Voir aussi, sur E&R :

Sur le quinquennat Sarkozy et les affaires de la Vème République,
chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

36 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • c’est ce qui s’appelle prendre cher !!!

    mais saperlipopette, ca voudrait dire que la justice reconnaitrait qu’elle serait corrompue ?

    je ne peux pas y croire !!

     

  • Tapie ne serait-il pas l’un des seuls pions socialistes "connus" à avoir fait de la prison ferme, pourtant des mafieux chez les politiciens socialistes que l’on voit à longueur de journée à la télévision, ce n’est pas ça qui manque, mais bizarrement Tapie n’a pas eu droit à la clémence du sursis... Il faut croire que son rôle au sein de la mafia PS était tout autre, non ?


  • Pas mal , sous un gouvernement PS , ( il y avait des comptes à régler avec eux ...) et super magouille , juste avant avec l’UMP ! Et vive l’UMPS ! ... Enfin , plus pour longtemps ...les murs se lézardent , avant l’écroulement ! On passe de la frébilité à la psychose ...en ce moment .


  • il est devenu milliardaire grace à ses amis Mitterrand,Fabius et les autres pontes de la gauche caviar qui le considéraient comme un exemple d’entrepreneur qui réussit.
    il avait une émission sur TF1 ou il glorifiait la réussite et le capitalisme.
    puis le vent a tourné les banques ont été privatisées et étaient moins aux ordres de l’Elysée ou de Matignon et le public a découvert sa combine qui ne pouvait pas fonctionner éternellement : acheter un canard boiteux,obtenir un max de subvention pour le maintenir à flot,délocaliser la production en Asie et le revendre avec bénéfices astronomiques à la clé.


  • Qu’est-ce qu’il en a à cirer ? Ce mafieux aura vécu de ses magouilles (et cela sous des gouvernements de droite comme de gauche) jusqu’à aujourd’hui, c’est à dire quasiment jusqu’à l’âge de 73 ans. Etre privé de petits fours et de champagne à la maison de retraite, ça lui fera une belle jambe !!!!


  • Justice immanente = 404 millions d’euros !


  • On dirait qu’il y a une quenelle qui n’est pas passée.


  • Plus de 20 ans de bataille judiciaire, des millions dépensés en frais d’avocat, pour au final ne pas toucher un rond La vie est cruelle pour nanar ! S’il retourne en taule il boira le calice jusqu’à la lie lol

     

    • Sur les 400millions , tout n’a pas été crédité , de plus il faut partager entre le ’GROUPE B. TAPIE " et l’individu , qui doit lui meme partager avec sa femme ....Il lui reste "A PEINE " une vingtaine de millions ....Ce type est un marchand de cravates , inculte, sorti de rien , les coupables , une fois encore ce sont nos politiques de MITERRAND à SARKOZY et consorts qui se sont servis du personnage . Les médias qui nous parlent des péripéties de " l affaire TAPIE" se gardent bien de souligner la corruption de la classe politique , PADAMALGAM....


  • Tout le monde semble croire, même ici, qu’il remboursera. J’en serais vraiment très très étonné.


  • C’est drôle ; observez la page principale de la revue de presse d’E&R : sous la photo de Tapie, le panneau "chômage".


  • Tiens, à lui aussi ça lui arrive de se taper une erreur 404...

    Aïe avec ce préjudice moral, je ne sais pas si il y a assez d’argent imprimé sur terre pour financer les indemnités en compensation du "tort moral" subi que Nanard ne va pas manquer de réclamer après une énième instance sur la même affaire.

    Toute la tragédie Bernard Tapie, ou... Un goy qui s’est pris les pieds dedans...

     

  • Le pauvre... Et Sarko, combien va-t-il devoir rembourser ? Et Fabius, Hollande et tous ces traitres enrichis indument avec la politique ; combien vont-ils devoir rendre au peuple en réparation de leurs méfaits et de leurs rapines ?


  • Un goy même pas Franc maçon, ça ne pouvait que mal finir pour lui, sacrifié sur l’autel de la lutte de classe pour servir d’alibi au régime Français qui espère, peut être détourner, momentanément la soude colère qui monte, qui monte, qui monte.... ! snif


  • 1 chomeur de plus ...I am afraid


  • Les merdias vont organiser sûrement un Tapiethon


  • N’oublions pas de plaindre cet ami de Sarkozy pour faire parti de l’axe du Bien : "Oh, le pauvre..."


  • En première, nous avions étudié La Curée de Zola. Le roman d’un affairiste qui monte au sommet puis s’écrase, est conspué de tous. Puis qui rebondit grâce à ses relations, la corruption, le chantage etc. J’étais jeune. Je trouvais ça passionnant. Mais je croyais que c’étaient des mœurs d’époque. Que pareil destin ne pouvait plus exister. Que la démocratie... Que le peuple... Que les lois... Que l’intérêt et la protection de tous... Que la justice...
    J’étais jeune et con.


  • Il a joué, il a perdu. Tapie pour lui.


  • Merde, il va encore nous sortir un morceau de rap avec le docteur Lamoule.


  • C’est surtout une façon d’entériner cette affaire une bonne fois pour toute et faire croire aux sans-dents que la justice fait bien son travail.
    Il va rembourser que dalle, et au passage ils s’en seront tous mis plein les poches.
    Comme dans toutes les autres affaires dont on entend plus du tout parlé, comme par un merveilleux hasard ...
    On nous dit ça parce qu’en pleine période de croissance 0, de chômage qui explose, de fermetures d’entreprises et autres plans sociaux il serait indécent de dire le contraire.


  • Les affaires, c’est sérieux et même très sérieux, et c’est même plus sérieux que la politique, contrairement à ce que le public croit. Dans ce milieu, l’engagement, la parole est une chose importante, essentielle, et le crédit s’appelle réputation.

    Le problème, c’est qu’elles attirent un nombre énorme de zigotos miteux ou bonimenteurs à la marge. Dire que Tapie est un "homme d’affaire" est vrai mais il est toujours resté marginal. C’est surtout un "juriste" des affaires. Il s’était entouré d’un staff d’avocats redoutables en "droit des faillites", lequel est un droit de bourgeois un peu faisandés et géré par le Rotary Club (les "juges consulaires" !) et ne s’est pas modernisé. On veut "simplifier le code du travail", mais le code du commerce, alors ?)

    Son coup préféré était de reprendre des affaires en faillites, de vendre les actifs immédiatement négociables à coups de requêtes au juge commissaire et en douce (le fonds de commerce, les brevets, les machines, etc) racontant des boniments au salariés et profitant des failles du droit des faillites et de la connerie des administrateurs judiciaires (les plus cons des cons ! ) et de laisser aux créanciers honnêtes leurs yeux pour pleurer. Enfantin en fait. Mais il fallait à chaque fois pour des entreprises importantes a fort effectifs salariés, une complicité au niveau politique et ..syndical.

    Bernard Tapie, c’est le César Birotteau des affaires. Mais il est foncièrement nul et le sait lui-même. L’affaire Adidas prouve deux choses : qu’il ne sait absolument pas gérer une entreprise mais qu’il sait les cannibaliser. Il a cru à la parole des hommes politiques (Mitterrand etc.. !). Adidas était une affaire en or, et elle est partie en vrille sous sa gestion. Ensuite, qu’il ne sait même pas évaluer la "valeur" d’une entreprise ! Et l’affaire Adidas est partie de cela. Il avait sous évalué sa propre entreprise ! Il ne la connaissait même pas. Et maintenant il prétend avoir été trompé par le LCL. Les lois ne sont pas faites pour protéger les imbéciles (sauf en droit de la consommation) ;

    Il est le contraire d’un homme d’affaire moderne, c’est à dire américain, "schumpétérien", sauf dans l’utilisation systématique et maniaque des procédures judiciaires et des connivences politiques. Au fond, il est resté très français. César Birotteau.

     

    • cette conivence du politique a l’epoque de l’achat d’adidas, ne dissimulerait elle pas la corruption, via le marketing sportif aupres du cio ou fifa ?
      personne ne sait ou est passé le benefice de la vente...
      au final l’entrprise devient suisse...


    • A yoshi : Aujourd’hui, qui dit "sport" dit pègre. Comme autrefois les casinos et les bordels, le sport lui sert de machine à blanchir des masses énormes d’argent (très important, le blanchiment. Monaco son prince d’opérette et ses casinos rococos, c’est une énorme lessiveuse à argent sale pour toute la pègre italienne).

      Mais Tapie a eu un seul tort : tout ce petit monde déteste en fait la lumière. Les affaires, c’est le secret, la discrétion. Il s’est mis trop en lumière jusqu’à vouloir être ministre ! Mortel. Le Dreyfus banquier, vrai démiurge de cette histoire, est judicieusement toujours resté dans l’ombre. C’est comme les cloportes. Soulevez la pierre et laissez-les au soleil et ils meurent.


  • Nanard : c’est "80 kg de barbaque monte sur burnes". Je ne m’inquiete pas pour lui et a mon avis il a deja du se constituer un bas de laine irrecuperrable a l’etranger ou sous prete nom.

    Maintenant c’est le nabot sarko qui a du soucis a se faire pour avoir autorise un tel arbitrage initial.


  • Pauvre Nanard. Après avoir léché les bottes des Avant-gardistes, il en sera remercié et finira sa vie dans une maison de retraite !


  • Il a commencé comme marchand de télés, il finira en marchand de tapis !!!


  • Et Christine Lagarde qui a eu son enveloppe a été innocentée parce qu’elle est protégée par le FMI donc par les américains,elle est intouchable !Tapie qui ne fait pas partie de l’avant garde va rendre l’argent du contribuable seul dans cette affaire !!


  • Bonjour les amis,
    Ne perdons pas de vue que, au départ, le Crédit Lyonnais a failli a son rôle de conseil dans l’estimation de la "valeur" d’Adidas, estimé et acheté 315 millions puis revendu 701 millions.
    Donc au début de l’histoire c’est le Crédit Lyonnais s’est rendu coupable d’escroquerie. Preuve en est leur absence de défense...
    L’erreur de Tapie a été de répondre à cette escroquerie par une autre escroquerie en mettant à profit ses relations dans le cercle du pouvoir, Sarkozy etc... Qui ont décidé un arbitrage pour le "mettre bien".
    Aujourd’hui cette décision de demander à Tapie de rembourser 405 millions est une hérésie, pire que cette arbitrage bidon, car l’escroquerie du Crédit Lyonnais reste avéré et laisse Tapie en position de demander à récupérer Adidas qui vaut autrement plus cher qu’il y a 22 ans.
    Donc, chers amis, le feuilleton est loin d’être fini, saison 2 à suivre prochainement sur vos écrans...


  • Je vois que absolument aucun commentaire n’explique cette "stupéfiante plus-value" du CL et se barrent tous en couille (stérile).
    Dommage... j’aurais aimé avoir des avis éclairés, impartiaux et pointus là-dessus, basés sur le Droit.


  • Je ne m’en fais pas pour Tapie : je suis sûr qu’il a quelques économies de côté...il est impensable qu’il n’ait pas mis quelques lingots de côté, non ?


  • Comme dit le proverbe :
    "Bien mal acquis ne profite qu’à la mafia des mafias"


Commentaires suivants