Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Affaires Théo et Adama : l’ONU demande des comptes à la France

La gouvernance des droits de l’homme

Mandatés par le Haut commissariat des Nations unies, six experts interpellent la France sur les cas François Bayiga, Adama Traoré et Théo Luhaka.

 

Six experts, mandatés par le Haut commissariat des Nations unies aux droits de l’homme, ont interpellé le 17 février le gouvernement français au sujet « de l’usage excessif de la force par la police concernant trois personnes d’origine africaine ». La France disposait d’un délai de 60 jours pour répondre à l’instance des Nations unies située à Genève. Ce qu’elle a fait le 18 avril dernier. Les deux documents publics que nous publions ici interrogent autant qu’ils renseignent sur l’état des relations inquiétantes qu’entretiennent forces de l’ordre et population française.

 

Traité de « nègre » par des policiers

Dans leur missive au gouvernement français, les six experts évoquent trois cas, qu’ils souhaitent voir « tirer au clair ». Le premier est celui de François Bayiga, camerounais handicapé, porteur de « deux prothèses aux membres inférieurs et n’ayant plus qu’un bras ». Vivant alors en France depuis trois ans, il a fait l’objet le 2 mai 2016 d’un contrôle d’identité par trois policiers sur un quai de la gare de Lyon à Paris. « Monsieur Bayiga leur a présenté sa carte de sécurité sociale qu’ils n’ont pas acceptée [...] », lit-on dans la missive. Selon les allégations, les policiers lui auraient dit qu’il était un bon à rien parce qu’il est noir, et l’auraient traité de « nègre ». Saisi au cou, plaqué au mur, « un des policiers a tiré sa prothèse droite, ce qui a entraîné sa chute ». Les agents des forces de l’ordre ont justifié leur intervention ainsi : François Bayiga « s’apprêtait à uriner sur les voies ». Le 12 décembre 2016, l’homme a finalement été condamné pour « immixtion de matières insalubres sur la voie publique » à une amende de 180 euros.

 

Asphyxié

Les deux autres cas qui ont retenu l’attention des experts du Haut-commissariat des Nations unies aux droits de l’homme sont ceux d’Adama Traoré et Théo Luhaka.

Lire la suite de l’article sur tempsreel.nouvelobs.com

L’affaire Théo décryptée par Alain Soral, sur E&R :

Voir aussi, sur E&R :

 

Sur la religion des droits de l’homme,
lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • L’ONU ? Ah oui, ce "truc" qui fait les gros yeux à Washington au sujet de Guantanamo. Au fait, le projet de fermeture du camp, ça avance ?

     

    • On mélange un peu tout et n’importe quoi, on peut tous critiquer l’ONU et Guantánamo mais on peut également critiquer les traitements de la police française sur ces trois cas ! On connaît tous la technique d’enfumage qui consiste à critiquer l’auteur d’une critique fondée pour dissimulé l’objet même de l’article..


    • @Congolais : Si Théo et Adama n’avaient pas résisté lors de leurs interpellations / n’avaient pas tenté de s’interposer lors de l’interpellation d’autrui, rien ne leur serait vraisemblablement arrivé.

      Les flics sont poussés à bout et sont armés. C’est vraiment pas malin se s’ y frotter.


    • @willy, petite résistance ne doit pas impliquer : violence disproportionnée et probable viol !?!? Il est justement demandé à nos agents de l’ordre, parce que porteur d’armes, d’avoir du jugement et un sens élevé de leurs devoirs.


    • #1767443

      @congolais



      petite résistance ne doit pas impliquer : violence disproportionnée




      La "résistance", 1 n’a pas à exister face à la police, 2, n’a pas été petite (sinon il n’aurait pas fallu deux hommes pour maîtriser le forcené), 3 n’est pas une résistance mais une interposition et une agression de policiers !
      La place d’un tel délinquant est en prison.
      Rien n’indique que les policiers ne soient rendus coupables de violences.


    • @philippo,1:attitude de soumis, explique peut-être la soumission de la France.2 et 3:à ce jour, aucune plainte contre la soi disante violence de Théo mais belle et bien une plainte contre la violence des policiers. De quoi parlons nous au juste ?


  • Quand on connait l’afaire theo de pres on se dit qu’on peut avoir de serieux doutes sur les deux autres

     

    • Quand malheureusement on croît connaitre l’affaire Théo de prêt. Focalisez-vous seulement sur les faits vérifiés et confirmés et vous vous rendrez que vous avez été abusé.


    • Il me semble que l’affaire théo avait été longuement traité sur ce site quand on voit les millions de dégats qui ont été fait par simple lecture des medias classiques. (quand je dis de près j’entend de plus pres que ce qu’en disent les médias) .


    • #1767394

      Quand malheureusement on croît connaitre l’affaire Théo de prêt. Focalisez-vous seulement sur les faits vérifiés et confirmés et vous vous rendrez que vous avez été abusé.




      Effectivement, quand on ne considère que les faits, on se rend compte qu’on a été abusé par les médias dominants qui présentait monsieur Luhaka comme un "jeune" innocent victime de brutalités policières racistes, alors qu’il s’agit d’un escroc et d’un voyou avéré, vraisemblablement victime de ses confrères dealers.


    • #1768082
      le 17/07/2017 par Daphné Bürka & Anne-Sophie Lapute.....
      Affaires Théo et Adama : l’ONU demande des comptes à la France

      Et puisque les caisses sont vide et que l’ONU demande des comptes à la France...je propose un petit coup de tonfa dans le fondement gratuit, pour toutes les petites frappes dites des chonses pour le fronse !
      Plus la tournée du patron !
      La même que pour notre bien blanc Conversano, le @Congolais des suprématistes !
      Merci et revenez quand vous voulez, la maison ne fait pas de crédit, mais pour vous on fera une entorse au règlement !
      En mode Cahusac les n’œil dans les n’œil !
      Soral a raison....


  • #1766771

    « de l’usage excessif de la force par la police concernant trois personnes
    d’origine africaine »

    C’est curieux cette ingérence du machin de L’ONU.

    Curieux aussi de ne pas avoir la version des policiers mis en cause.

    Il la ramène moins quand des filles se font violer dans des tournantes ou

    quand des policiers se font cramer dans une voiture.

    Est-ce que les réseaux françafrique de l’ONU de feu

    jacques Foccart =https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacqu...

    viennent donner un peu de crédibilité à certains scenarios

    mal ficelés ?


  • En ces temps de totale inversion des valeurs, où les censeurs incarnés par des médias aux intérêts cosmopolites, les redresseurs de torts "droitdelhommistes", les bien-pensants encartés centre-gauche Macronien en viennent à imposer à une majorité de français léthargiques une vision ’printemps’ à laquelle ils n’ont pas souscrit..Cette vision, qui ne correspond à aucun programme selon les aveux même du Président mais plutôt des directives de lobbys et officines mondialistes, consiste à faire avaler des couleuvres à longueur de temps sur la réalité quotidienne de nos
    compatriotes. La réalité c"est que si une majorité des interpellés est d’origine ethnique basanée c’est qu’il y a des statistiques qui démontrent une population carcérale majoritairement de même origine, et si trois cas sont épinglés par la gouvernance mondiale des droits de l"homme c’est bien pour la même raison.. ce n’est pas parce qu’ils sont colorés qu"ils sont persécutés ! Arretons cette manipulation ; dénonçons la au contraire, sans craindre d’etre cloué au pilori du ’fascisme-racisme-antsémitisme’... Sachant que la même population carcérale n’est pas non plus constituée des plus grands escrocs, qui bien souvent beneficient de l’extême lenteur de la justice a deux vitesses, ou de petits arrangements entre amis, mais là nous touchons à un autre sujet beaucoup plus sensible quand il n’est pas tout simplement tabou.


  • 80 voyous viennent d’agresser deux motards de la police, l’un d’entre eux, tabassé et à terre, a tiré pour se dégager et blessé un agresseur : va-t-on le traduire en justice ? Il semble que les flics doivent se faire tabasser sans riposter, il est vrai qu’il n’y a pas "d’élus" dans leurs rangs . Pas d’ "élus", pas de protection . Voyez ce qui arrive aux paysans .

     

  • 180 euros d’amende pour avoir uriné sur la voie publique ? Que des flics en civil aillent faire des rondes à Barbès, ils récolteront 180 euros toutes les cinq minutes ! De quoi requinquer le budget de notre police bien aimée !


  • #1766841

    Le monde à l’envers ou comment justifier ses prébendes de fonctionnaire international.

    La première tâche de l’HCNU devrait être de faire respecter le droit international, en Israël comme en Syrie, juste pour commencer.

    Quant à Théo Luaka, on a hâte que la lumière soit faite sur les agissements associatifs de son frère avant de discuter de l’état de son anus et qui lui a fait ça.

     

  • Pour "Elsa" la journapute qui a rédigé l’article de l’Obs une police "humaniste" doit sans doute se laisser insulter, cracher dessus et tabasser sans répliquer .


  • En ce qui concerne la procédure judiciaire sur le cas de Théo, malgré les évidences et les preuves, on s’interroge évidemment sur le fait que la justice n’ait toujours pas conclus !! Il semble évident que la police travaillant étroitement avec la justice, peut quand il le faut, exercer une pression.

     

    • Mon pauvre ami, choisissez mieux vos combats :
      c’est une famille de vauriens, pour rester poli..


    • Ah oui, les preuves de quoi, son escroquerie à l’argent publique...oui il y en a.
      Mais pour le reste, aucunes, même pas une vidéo probante.
      La seule preuve, c’est sa peau noire qui lui permet de joué la victime comme d’autres crient à
      l’antisémitisme contre le méchant goy, blanc et accessoirement flic. A tous les coups tu perds avec gens là !


  • L’ONU ?!?!

    Sacré piston venu de très très haut, au-dessus c’est le soleil ! Et c’est pas Dan Danon, l’israélien Vice-President de l’ONU ou les Saoudiens President de la Comission des droits des femmes à l’ONU qui me contrediront !


  • Ne pas évoluer dans une famille sans structure et composée en partie de délinquants multirécidivistes aide la plupart du temps aide ne pas se retrouver confronté à la police. Or, toute confrontation et opposition à la police comporte une part d’aléa, quelles que soient les règles et consignes que l’on peut mettre en place


Commentaires suivants