Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Agriculteurs au bord de la crise de nerfs : "On en a ras-le-bol"

Tout pour les migrants, rien pour les paysans !

 

 

« Tout le monde est un peu dégoûté, on en a ras-le-bol... » Pierre Olivier, éleveur dans le département de l’Allier, tire la sonnette d’alarme : de nombreux agriculteurs, comme lui, doivent faire face à de grandes difficultés. Alors que le Salon de l’agriculture débute, samedi 24 février [2018], franceinfo leur a donné la parole.

« Le quotidien, c’est qu’on se surcharge un peu de travail pour produire plus, pour essayer de s’en sortir avec un prix du lait qui peine à grimper, raconte Xavier Aubinais, producteur laitier en Loire-Atlantique. Le système d’impayés, on le voit. Les personnes qui sont surmenées et qui ont tendance à péter un plomb, débordées de travail, j’en vois. »

[...]

« Je me suis installé le 1er janvier 2017 et j’ai appris il y a un mois, après ma déclaration PAC, que les surfaces en landes à bruyères n’étaient pas éligibles à la PAC, explique Lise Rolland, éleveuse en Corrèze. Ça remet en question la globalité de mon activité. Si le ministère ne fait pas quelque chose pour ramener ces surfaces éligibles à la PAC, on devra, je pense, d’ici au 15 mai 2018, arrêter l’activité d’élevage de brebis. »

[...]

« Le bien-être de l’agriculteur, on n’en parle pas. On s’en fiche un peu. Un salarié, c’est vrai que c’est 35 heures, c’est très bien. Mais l’agriculteur, on ne sait pas qu’il fait 70 heures par semaine ou 75, qu’il n’arrive pas tirer un salaire... On s’en moque aussi un petit peu », constate, amer, Xavier Aubinais.

Lire l’article entier sur francetvinfo.fr

 

Le recul de l’agriculture française, extrait de l’émission L’Angle éco diffusée sur France 2 le 11 janvier 2018 :

 

En agriculture aussi, les Français à l’heure de la mondialisation

Les exploitations de quatre paysans de Haute-Marne étaient dans le rouge. Alors, pour sauver leurs comptes et les faire passer au vert, ils ont délocalisé leur production… en Ukraine !

 

« La situation devient vraiment compliquée en France. On n’a pas de ligne directrice à cinq ou dix ans et on ne comprend pas où on veut nous emmener. On va se poser sérieusement la question de l’agriculture en France pour nous », affirme Alan Renard, l’un des associé d’Agro KMR.

En Ukraine, les quatre associés se relaient en famille pour exploiter 10 000 hectares et engranger de confortables bénéfices. Et l’année 2016 a été la première qui a vu la « ferme Ukraine » compenser les pertes de la « ferme France ».

Lire l’article entier sur francetvinfo.fr

 

Une mondialisation que l’Allemagne pratique depuis toujours. Notre voisin est passé devant la France en matière d’exportations agricoles. L’émission de France 24 date de 2014 :

L’agriculture française en danger, lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

53 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • En France, la bonne santé de l’agriculture est un marqueur incontournable de l’économie du pays, et le prochain salon de ce pilier de la richesse nationale pourrait bien être le Rubicon infranchissable de l’avorton politique Macron.

     

  • #1906463

    Oui c’est bien normal que les agriculteurs puissent a avoir ras le bol, mais le problème de fond, c’est à dire faire face à de grandes difficultés liées à la mondialisation entre autres, ne vient pas que des spécificités des agriculteurs, qui bénéficient tout de même d’aides non négligeables, mais bien de TOUS les travailleurs indépendants et artisans et gérants de boîtes unipersonnelles ou à associé unique en FRANCE !!!
    Donc une réelle mobilisation serait pertinente si TOUS les indépendants se mobilisent puisque la plupart du temps il n’existe pas de syndicat pour l’ensemble des travailleurs indépendants / gérants NON salariés et NON agricole !!!


  • #1906474

    Faut arrêter de jacqueter à longueur d’années et de se taire dès que les premiers z’euros tombent. De même que les policiers, les agriculteurs restent populaires. Qu’ils s’organisent et fassent un gros doigts d’honneur à nos cancrelats-parasites de dirigeants. Ah oui, j’oubliais les routiers.
    A eux trois, ils peuvent éjecter Macron de son trône, provoquer une crise générale en Europe. Ils espèrent quoi au juste ? Que des larves incompétentes se transforment en coureur Princes de France ? Ça se passe seulement à Disneyland se genre de truc.

     

    • @The Médiavengers

      Absolument d’accord , il n’y a que comme cela (malheureusement) qu’on pourra se faire entendre


    • #1906616

      Edit : *en COURAGEUX Princes....


    • #1906782

      Pas si sur, car nos gouvernants anti-France, ce sont arrangés à qu’il n’y ai plus de routiers français en France, qu’il n’y ai que des franc maçon à la haute autorité des policiers et militaires, et que les agriculteurs sont gavés d’aides pour se taire en effet, ..... et les autres ??? les autres travailleurs indépendants, gérants non salariés et non agricole ? Eux ils font comment ??? Ce sont bien ceux-là qui ont la tête sous l’eau et que l’on invite à cesser leur activité d’indépendant, ceux sont eux qui feraient renverser la balance s’ils se mettaient tous ensemble à dire STOP !!!


  • La France est le pays en matière de qualité d’agricole un des plus riches d’Europe, par sa diversité géographique, sa terre, son climat .Et ne parlons pas de son littoral qui est exceptionnel . Avec un pays d’une telle qualité agricole, nous avons des dirigeants qui ont été capables de faire régresser,(en matière agricole) ce pays pour passer de la 2ème place à la 5e place,en important plus que nous exportons ,un paradoxe,et tout cela, présenté par le plus grand économiste de tous les temps JF l’anglet .Là ,nous atteignons des sommets de compétence .


  • #1906494

    Paysans, les autres français partagent exactement les mêmes problèmes que vous, ils passent aussi leur temps à travailler comme des cons pour rien. Et ces problèmes ont la même origine : perte de notre souveraineté nationale. Solutions :
    - la politique doit à nouveau défendre les intérêts des français
    - l’économie doit être remise au service du pays et non à celui de la finance et de la dette


  • #1906504

    « on ne comprend pas où on veut nous emmener »

    Pas besoin de vous le dire : vous partez de vous-mêmes. On pourrit la situation pour vous suggérer de partir. Mais partir c’est fuir. C’est à eux de partir !

    Certains ont compris qu’il fallait revoir leur business et se regrouper avec d’autres, c’est çà le combat.
    Vendez directement vous-mêmes vos produits, à plusieurs ! Faites des offres groupées, des « paniers », faites-en la promotion, s’allier avec des artisans qui proposeraient leurs services sur place ? pourquoi rester spécialisé dans un domaine... Plus on est plus on rit.


  • #1906506

    "crise de nerfs" : fodrait savoir.

    Vous êtes malades ou en formation de combat ?

    Parce que si vous êtes en dépression nerveuse.....Macron va compter les morts.

    Tandis que si vous êtes en formation de combat,...vous n’aurez besoin de compter que jusqu’à UN.

    ( UN DEMI, pour être exact.)

     

  • Pourquoi ? On leur saisit déjà leurs terres pour les offrir aux migrants ?


  • J’espère que les agriculteurs ont compris que notre gouverment n’a qu’un seul objectif, celui de les détruire. Tout ce qu’il dit n’est que baratin et communication.
    Mais, il y a un espoir, et encore une fois il vient de Russie. Le journal Sputniknews a relaté il y a quelques jours l’histoire d’un agriculteur français fabriquant de fromages qui a décidé de s’installer en Russie pour Lotochino, à 160 km de Moscou avec tout son cheptel. La Russie l’accueille les bras ouverts, car elle a besoin de l’expérience des professionnels de fromages pour remplacer les fromages importés. Au lieu de se suicider, les agriculteurs devraient manifester un sursaut de fierté et aller s’installer en Russie...
    https://fr.sputniknews.com/economie...


  • #1906542

    Ah les bons vieux céréaliés. Apres avoir détruit tout nos sols, et mit les agriculteurs en esclavagisme ils vont maintenant faire leur truc dans les pays de l’Est.... Bon vent

     

    • aaahhh les bons vieux céréaliers....et oui, et pourtant on les adore ! grace à eux vous mangez les pâtes, les mc do, bref tout tout tout parce que la société l’a toujours voulu plus et moins cher !

      Les groupes ont leur responsabilité, mais la société mondiale aussi.

      Les agriculteurs n’ont pas eu le choix, face aux gros agriculteurs, pour ne pas couler, ils ont du produire à la même cadence au même prix abbatre les haies buisson, obeir aux règles de remembrement....

      Ce n’étaient plus eux qui décidaient, mais la "PAC".

      Mon frère lors de son B.T.S a du faire un mémoire sur "le blé sur blé" en défendant les bienfaits, alors qu’il disait que c’était la pire des conneries, et pourtant c’était soit ça, soit l’école ne le présentait pas au BTS....donc pas accès à l’exploitation.

      Alors le "bio",aaaaah le "bio", l’avenement du bio qui enfin amène le choix entre faire de la m....ou du "bio" (au moins là on ne peut pas dire que tu as été obligé, on te laisse le choix !)"

      Seulement ouvrez un cahier des charge de bio, oulah.....

      Oui pleurons, pleurons, seulement à ce jour...qui est prêt à payer ses nouilles 2 ou 3 euros de plus ?

      Toujours les mêmes problêmes : l’argent, concurrence,....

      Mais l’Etat devrait aussi interdire les "super agriculteurs" avec 3000 hectares. Dernièrement, un agriculteur vient de partir en retraite, mon frère voulait s’étendre juste un peu...juste une 10aine d’ha...a 10 000€/ha, c’était jouable.

      Le mec a vu son bénéfice....il a vu le "gros" ; sur le papier : 11 000 pour faire le plus offrant, (+9 000 en sous mains), et paf le "gros" à augmenté son exploitation de 127 hectares d’un bloc.
      Surface de l’exploitation estimée : 954...avec ceux ci il a dépassé les 1000....

      Ces mecs étouffent l’agriculture en empêchant les nouveaux agriculteurs soit de s’installer soit de reprendre l’installation de leurs parents et d’en vivre, où la seule solution devient vendre pour en même temps se faire un pécule en sous mains.


  • #1906550

    Une pensée aux "Foulards noirs".


  • Les agriculteurs doivent être ré-informés. La politique agricole est faite par des gens non-élus que sont les 28 Commissaires européens +Président. Ils sont aux ordres de l’oligarchie financière. Les GOPE découlent de ces ordres et des articles du TFUE. Bref, l’idée est de ruiner l’agriculture française pour augmenter les importations des USA puis faire racheter les terres par des trusts, chasser les ruraux vers les villes, augmenter les rendements voire faire périr les Français par l’organisation de famine(s) ! Qui a voté pour Macron ?


  • Il est consternant de voir tous ces agriculteurs espérer un changement de politique auprès du gouvernement.
    "L’agriculture fait partie des domaines d’action pour lesquels les pays de l’UE ont accepté de centraliser leurs compétences et les fonds publics nécessaires. Le soutien financier et stratégique n’est donc pas géré de manière individuelle par les États membres, mais par l’UE." Source EUROPA Agriculture.
    D’autres parts,
    "La part des dépenses agricoles dans le budget de l’UE a fortement baissé, passant d’un montant record de près de 70 % dans les années 1970 à environ 38 % aujourd’hui. Cette évolution reflète à la fois l’extension des responsabilités de l’UE et les économies générées par les réformes, qui ont permis d’accueillir 13 nouveaux pays membres depuis 2004 sans augmenter le budget agricole." Source EUROPA Agriculture.
    Vont ils enfin comprendre que le gouvernement ne fait qu’appliquer les décisions de Bruxelles, seule compétente en matière agricole.
    Que leur situation qui s’est dégradée par le transfert des aides agricoles au budget d’aide à l’arrivée de nouveaux pays, va encore en prendre un sérieux coup d’ici très peu de temps, car au moins 3 nouveaux pays sont admissibles à l’entrée dans l’U.E.
    Entre le jeu qui consiste à verser des milliards au budget de l’U.E pour en recevoir sous forme de subventions, la France perd entre 8 et 9 milliards € par an qui servent à appâter tous les anciens pays de l’URSS pour les faire entrer dans l’U.E, mais surtout dans l’OTAN, puisque depuis Maastricht, l’adhésion des pays à l’U.E est concomitante avec celle de l’OTAN.
    L’UE est le laquais des USA et de leur paranoïa russophobe, que pèsent les agriculteurs français dans la balance ?


  • #1906585

    Ils sont en train d’user les terres d’Ukraine, comme ils ont usé les terres de la France....et après moi le déluge ? ....

     

  • Cet article n’est-il pas à mettre en parallèle (ou en contradiction ?) avec la vidéo de M. Vincent Lapierre dans laquelle il nous parle de la dette et du pouvoir des banques ? Quelle autre corporation que les agriculteurs, s’est laissée berner à ce point, par la contraction de dettes, à l’infini ? Quelle autre corporation a fait preuve d’une confiance aussi aveugle, à l’égard de... "spécialissssss" qui venaient leur expliquer comment booster leurs productions, pour produire toujours plus, alors qu’ils n’avaient aucun contrôle sur la stabilité des prix, qui n’ont jamais été aussi volatils ? Grâce à la connivence des truands eurocrates, élus par personne et de la mafia de la grande distribution, ne nous privons pas de le rappeler !

    Vient un moment où il faut assumer ! Non ? Parce que l’incinération de palettes et de pneus, les opérations "escargot" ça peut défouler, sur le moment. Mais ça n’a aucune influence, sur le fait que les agriculteurs se font ba*ser, ba*ser et reba*ser à plate couture...


  • Le problème des agriculteurs ce ne sont pas les migrants.
    Là on mélange tout.

    Le problème : vous acceptez de vous endetter et d’enrichir des usuriers...
    De vendre votre production à des intermédiaires parasites.

    Vous empoisonnez sans scrupule la population avec vos pesticides et après vous venez chialer.

    Refusez le mode d’agriculture et de distribution actuels si vous êtes des hommes.

     

    • #1906665

      Bonjour le seul problème c’est la kommandantur en place


    • Non, il n’y a pas de mélange, il y a seulement des faits, du concret.

      Le "Farm Bill" en est le meilleur exemple. Soutient très fort à l’agriculture. Et baisse prononcée de l’immigration avec les positions de Trump... Et l’économie des USA qui se rééquilibre.

      Ne commente pas cet article sur l’agriculture car tu n’y connais rien et en plus tu es médisant. Reste salarié toute ta vie sans prendre le moindre risque car tu n’en es pas capable.

      Mais surtout garde ton avis pour toi et seulement pour toi au lieu d’accuser sans fondement...


    • @Bob :
      La vérité est que beaucoup d’agriculteurs s’endettent pour faire de l’agriculture intensive industrielle.
      Qu’ils vendent en majorité leur production à des intermédiaires qui les entubent.
      Qu’ils utilisent massivement des pesticides. Donc ils nous empoisonnent et donc je ne vais pas être empathique à 100% avec des empoisonneurs.

      Donc ce que j’ai dit est vrai. Tu n’acceptes pas la vérité. La chose que je concède c’est le ton médisant il est vrai.
      Pour le reste quand on est intelligent, on ne fait pas quelque chose de vérolé au pretexte que son père le faisait.
      Quiconque réfléchit sait qu’il est abhérrant de se lancer dans ce type d’agriculture.

      Qu’ils fassent de l’agriculture à taille humaine, biologique et vendent eux mêmes.
      Quand à l’agriculture us c’est de la merde : regarde le physique d’un américain ... c’est de la bouffe merdique et toxique, je n’en veux pas dans mon assiette.


  • Dans la phrase :"Aux armes citoyens...formez vos bataillons !"...C’est quoi le mot que vous n’avez pas compris ?


  • #1906655

    Wouah , toujours pas compris comment fonctionne la kommandantur ue, au lieu de s’en prendre au gouvernement de la raie poubelle devraient s’occuper un peu plus des gopes mais bon zont le cerveau dans le près comme la vache , l’amour et la bouse . En France comme dit Todd, nous avons les cathos zombis , les agrizombis plus toute la chienlit des lobotomises sans compter les 20% de non européens à ne pas confondre avec europeistes . Mettez le


  • Ceux qui ne passent ni par les subventions, ni par les industriels et qui vendent eux-mêmes leur production ne se plaignent pas ; ils font de la qualité et tutoient leurs clients.

     

    • La liberté à un prix même pour les agriculteurs lucides (la MSA ne vous oublie pas !). Tout le monde n’a pas les épaules pour faire du "Pierre Rabhi". Ce n’est pas seulement des choix technico-économiques qui tuent les agriculteurs mais son individualisme de tous bords.
      6 millions d’agriculteurs en 1955, 500 000 aujourd’hui ! Combien encore de leçons de morale avant qu’ils ne disparaissent ? Marre des divisions claniques. Une nouvelle vision de l’agriculture est certes nécessaire mais où est la solidarité avec ceux qui n’ont plus la force, plus le temps ou la connaissance pour faire marche arrière ?
      L’état a trop longtemps délaissé sont agriculture pour le reprocher seulement aux agriculteurs. Le bateau coule... orgueil et préjugé !


  • Seul un peuple de crétins peut laisser ses élites transformer un grenier à blé en hôtel pour migrants.


  • il y a un certain mois de septembre ou 1000 agriculteurs sont montés avec leurs tracteurs sur paris et sont repartis le lendemain , aprés s’étres fait embrouillés .

    ce jour là j’ai compris .

     

  • Autour de moi, j’entends davantage parler de bien-être animal que du bien être du paysan...


  • il faut comprendre le glissement qui s’est opéré depuis plus de 60 ans, le Paysan est devenus un exploitant agricole et cela change tout

    jetez un lien vers cet article qui explique fort bien tout cela :
    https://webcache.googleusercontent....

    maintenant le prochain glissement fera que l’exploitant propriétaire deviendra technicien salarié et la, il aura ses 35 heures et un nouveau syndicat :
    la federation francaise des salariés agricole
    la fnsea qui a cornaquée toutes ces évolutions saura poursuivre son accompagnement

    sauf votre respect, vous avez majoritairement chéris des causes dont vous maudissez aujourd’hui les conséquences, le précédent président de la fnsea, décédé il y a un an, en était la parfaite illustration

    dans l’urgence :
    - Constituez une organisation autonome, exigez un moratoire, sans pénalités, sur l’ensemble ou partie des emprunts en cours sur 12 voir 18 mois et ce partout ou cela est nécessaire, de plus vu les taux négatifs ayant cours, cela sera source de revenus pour l’état

    Soyez fermes, soyez justes et surtout soyez sincères, chassez l’interet particulier au profit de l’interet de tous, car a bien y reflechir, c’est probablement cela qui vous a échappé les décénies passées

    bon salon de l’agriculture


  • Il vont encore se faire bais.. !

     

  • Pauvres gars, pauvres éleveurs, pauvres Français encore trop Français ! Ils s’excuseraient presque :"ils sont un petit peu dégoûtés".

    Même la colère leur manque...ah un gentil Français dans son petit terroir qui retourne sa terre sans promesses, ça pèse pas cher.

    Franchement on voudrait tous les suicider et les ensevelir dans le sillon bah on s’y prendrait pas autrement !!

    On voudrait les remplacer par des petits migrants à 5 balles dans des gigas-fermes gérées par des mec...ayant le sens des affaires...qu’on procéderait comme ça ! Oui !

    Et dans 30 ans les 3/4 nabab morgueux qui se partageront* le blé Français diront : j’te l’avais dit, c’était plutôt facile ! Comme tout le reste avec eux...

    *c’est déja le cas de l’alimentation !

    Je retourne gerber.

     

    • Comme dit plus haut dans un des commentaires, aucun rapport avec les migrants, mais bon il est de bon ton de tout ramener à vos petits paradigmes.

      Je ne vais pas plaindre des agriculteurs qui ne visent que la rentabilité, qui s’endettent et viennent se plaindre aprés alors qu’ils n’ont aucune espèce de scrupule à empoisonner la populasse avec leur pesticide et autres produits plus rentable.
      C’est comme les Cheminots en ce moment, tout le monde ne pensent qu’à sa gueule dans ce pays alors ne venez pas nous parler de solidarité sélective avec tel corps de métier quand ca vous arrange..

      Certains paysans par contre, vivent modestement, assurent une bonne qualité de production avec le moins de pesticides possible, n’ont pas de revendication autres que vivre dignement (j’en connais quelques uns dans le sud ouest), et ne veulent pas se faire racketter en mettant 3 générations à rembourser des prêt d’usure. le b-a-ba : ne pas mettre tout un corps de métier dans le même panier.

      Les agriculteurs et paysans sont des symboles très "Français" que beaucoup essayent de prendre en exemple pour illustrer leur propos sur d’autres sujets comme les éxilés et migrants alors qu’il n’y a aucun rapport économique.
      Donc oui retourne gerber et étouffe toi si possible, marre de tout ces névrosés et autres incapables intellectuels, qui sous couvert de "je défends la veuve et l’orphelin" sont à mettre dans le même sac que les moralisateurs de gauche qui ont une opinion sur tout même lorsqu’ils ne connaissent rien au sujet


  • A quand une convergence des grèves ?


  • #1906925
    le 24/02/2018 par Uieiijdjjfieio672993766jkdlieuu
    Agriculteurs au bord de la crise de nerfs : "On en a ras-le-bol"

    Stratégie : vincent, il faudra que tu prépares un gros dossier sur les agriculteurs en faisant une interview qui fasse une synthèse du 20 ème sc. Sur l’agriculture française.

    Tu gagneras les foules en montrant que l’UE commet un génocide avec l’aide de sarkhollande.

    Ce sera difficile niveau budget, mais il t’es peut-être possible de t’organiser à trouver les bonnes personnes prêtes à parler en touchant les éleveurs et les exploitants fonciers.

    Ce sujet peut potentiellement faire ammener en masse des classes sociales variées pour montrer que l’UE est dirigé par des ennemis de nos peuples et qu’ils commettent le plus grand génocide de l’histoire humaine, le nôtre.


  • Les oubliés et les abandonnés de la France, qui se sont faits "entuber" le tout "grâce" à l’Europe.


  • Les contraintes qui pèsent sur les agriculteurs (réglementaires, dont une partie est due seulement à l’administration française + fiscales, sociales etc...) sont incompatibles avec l’ouverture européiste/mondialiste.
    Donc soit on libère les agriculteurs pour qu’ils soient compétitifs, soit on adopte des mesures protectionnistes. Si on ne fait ni l’un, ni l’autre, on va dans le mur.
    A noter que les différebtes aides représentent des sommes colossales et sint bien mal réparties. Ce ne sont pas ceux qui en ont le plus besoin qui touchent le plus.
    On pourrait, avec beaucoup moins d’argent, donner à chaque agriculteur et agricultrice le SMIC pour service rendu à la collectivité au titre de l’entretien des surfaces agricoles, le revenu tiré de leur activité s’ajoutant à ce minimum. Ceka perlettrait de supprimer toutes les contraintes de prix et ce serait plus efficace et sirtout, plus humain que les aides mal ciblées et les réglementations commerciales qui ont toujours des effets perverse.
    Seul problème : il faudrait affronter Bruxelles...
    Ne comptons pas sur Lacron pour le faire.


  • sans parler des chinois qui rachètent toutes nos terres agricoles...et qui vont faire venir leurs ouvriers pour cultiver et ensuite renvoyer leur récolte en Chine !!! bientôt nous allons devoir manger de la bouffe chinoise fabriquée chez nous !!! on attend quoi pour se révolter ? d’avoir le cul à l’air ?


  • Je vais me faire allumer, mais j’ai du mal avec les agriculteurs quand je les vois arroser sans vergogne les sols de produits phytosanitaires et venir chouiner ensuite de s’être choppés un cancer....
    Les habitants aux alentours des champs en savent quelque chose,
    Par contre, j’ai une énorme sympathie pour ceux qui font dans le bio et qui hisseront plus pour une récolte moindre.


  • Eh , les gars ...et les filles...La France est destinée à devenir un hôtel pour commerçants apatrides ( c’est pas comme si ils nous cachaient leur projet)...Vous avez déjà vu des élevages de poules et des moutons dans un hôtel ? Non ? Ben voilà !
    Par contre , eux font dans l’exploitation du mougeon , un nouvel hybride très porteur...Moitié mouton , moitié pigeon !


  • si j’ai bien compris l’interet du mercosur :
    on va importer de la viande de merde pique aux antibios et aux hormones pas chere pour nourrir les francais. Et la viande francaise de qualite va etre vendu aux riches chinois pour faire rentrer des devises. Et le differentiel des deux va enrichir certaines personnes...
    Normal,dans le tiers monde,les autochtones ne peuvent plus consommer ce qu’ils produisent, tout part a l’export pour rembourser les emprunts et la dette ad vitam eternam...

     

  • Il serait intéressant de connaitre le pourcentage d’agriculteurs ayant voté Sarkozy, Hollande et Macron.


  • Pour les amoureux de la terre et du bon produit :
    "Adieu paysans" (1 h 02), diffusé sur France 2 le 12 1 2016
    "Solutions locales pour un désordre global",film documentaire de Coline Serreau.


  • La bourgeoisie libérale a détruit le pouvoir de la noblesse en 1789, puis celui du clergé en 1905. Elle veut aujourd’hui détruire ce qui reste de la paysannerie et du prolétariat, décidée à éliminer tout ce qui ne lui ressemble pas. Accrochée au dogme de la libre circulation des capitaux, des biens et des personnes, elle se fiche totalement des 80 milliards d’évasion fiscale, des 63 milliards de déficit de la balance commerciale ou des 300 000 immigrés qui s’installent chaque année en France (sans compter les naissances), et ruinent le pays. Elle vote en masse pour les partis "républicains" (LR, LREM) et travaille dans le tertiaire. La France peut crever, ce qui lui importe est que le régime républicain qui assure sa domination subsiste.


  • Et si (je me prends à rêver) une majorité de français boycottait les circuits de l’agro-alimentaire ? Pour revenir à du local à échelle humaine ? Faisant sauter les intermédiaires ? En désobéissant aux directives de l’UE ? L’idée du grain de sable en somme... Qu’en pensez-vous ?


  • courage ; les derniers seront les premiers


Commentaires suivants