Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Alain Delon récompensé dans un Festival de Cannes 2019 pourri par le féminisme

 

 

Le directeur du Festival, Thierry Frémaux, a beau essayer de calmer la tempête, le féminisme mondial (ou mondialisme féministe) a pris Cannes en otage pour faire avancer ses pions revanchards. Il s’agit de pourrir la remise d’une palme d’or d’honneur au dernier monstre sacré du cinéma mondial, et français.

 

 

On l’a déjà écrit, les cloportes s’en prennent à LA figure de l’histoire du cinéma qu’est Alain Delon afin de faire avancer des revendications communautaires qui n’ont pas leur place dans la création.

Mais aujourd’hui, tout est politique. Et le Festival de Cannes, ses directeurs en premier, sont responsables (ce sont eux qui choisissent les films en compétition) de la surmédiatisation de ces revendications minoritaires depuis l’avènement du politiquement correct : féministes et lobby LGBT s’en donnent à cœur joie, sur le modèle du lobby sioniste, et raflent la plupart des récompenses.

Cette mainmise des lobbies sur le 7e art n’est pas étrangère à l’impopularité et à la médiocrité croissantes du cinéma. L’écrasante majorité des films français ne pourrait voir le jour sans l’aide du CNC et l’argent de la télé, l’exploitation en salles ne suffisant pas à équilibrer les comptes. La faute à une caste mondialiste qui a voulu tout prendre, tout régenter, tout censurer, et imposer des modèles qui ne sont pas grand public : le féminisme, le LGBTisme, le sionisme, l’antiracisme...

Tout cela fait de bons sentiments et de mauvais films.

Alors la figure de Delon, qui représente l’inverse du politiquement correct, du féminisme, du LGBTisme et de l’antiracisme (pour le sionisme on ne sait pas), ne peut être qu’honnie par les médias et les représentants du monde culturel.

« En mai 2018, quelques mois après le début de l’affaire Weinstein et en pleine vague #MeToo, Sand Van Roy avait porté plainte pour viol contre Luc Besson. Le réalisateur et producteur, accusé par la suite par neuf autres femmes de gestes déplacés voire d’agressions sexuelles, a toujours démenti ces faits. L’enquête ouverte après la plainte de Sand Van Roy avait été classée sans suite (par manque d’éléments permettant de “caractériser l’infraction”), mais sa défense avait annoncé le dépôt d’une nouvelle plainte avec constitution de partie civile, afin d’obtenir la reprise des investigations par un juge d’instruction. » (Source : Huffington Post)

C’est pourquoi « l’actrice » Sand Van Roy, qui ré-accuse Luc Besson de viol, est arrivée pour faire sa promo à Cannes, une promo qu’elle n’aurait jamais eue en tant qu’actrice. Que le viol soit avéré ou pas, on attend en cela les conclusions de la nouvelle enquête et la nouvelle décision de la justice, sa place n’est pas à Cannes pour faire soi-disant contrepoids à la présence de Delon et salir la figure de la star.

 

 

Tant que le Système continuera à taper sur les figures préférées des Français pour imposer des antimodèles minoritaires, il bousillera tout ce qu’il touche et demeurera impopulaire, comme toute dictature qui se respecte.

 

 

Et maintenant, pour l’histoire :

 

 

 


 

Vous aimez les articles d’E&R ?
Participez au combat journalier de la Rédaction
avec le financement participatif :

Delon et le public contre la bien-pensance, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

67 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • « Tout cela fait de bons sentiments et de mauvais films ».

    Non, de très mauvais films.

     

    • un bon film c’est quoi pour vous ? ah oui j’oubliais...
      des effets spéciaux à gogo, des femmes à poils toutes les 5 minutes, beaucoup de musique et de bruit pour vous casser les oreilles, un super héros musclé qui nous fait une cascade toutes les 10 minutes, un scénario plat où on connait déjà la fin, etc...

      Condoléances, effectivement à force de bouffer de la merde américaine vous ne pouvez pas aimer Delon ! Lol


    • Patrick, t’as rien compris.
      T’es d’accord, mais tu lis mal.
      Ressaisis-toi !


    • Delon c’est du cinéma populaire de qualité qui remplissait les salles,pour en revenir au festival Alain a deux grands défauts aux yeux des organisateurs et du gratin du showbiz il est blanc et hétéro.
      un beau black qui a fuit son pays d’Afrique pour fuir l’homophobie et devenir acteur ça aurait mieux passé pour la bienpensance du microcosme parisien.


  • J’ai eu l’immense plaisir de faire sa rencontre lors d’un événement caritatif et c’est un type épatant .D’une simplicité non feinte ,extrêmement cultivé ,accessible assez pour discuter avec un inconnu comme moi pendant un bon moment.J’en garde un souvenir marquant .Un grand Monsieur .


  • Récompense amplement méritée, tellement contente pour lui.
    enfin une vraie star à Cannes, bon sang ça fait du bien.

    Mr DELON je vous adore, vous êtes la classe absolue,
    Vous êtes une perle du cinéma français !


  • Pauvre Frémeaux, était-il obligatoire de préciser qu’il n’adhère pas aux idées de Delon, comme s’il se cherchait un alibi pour la récompense d’un des lions du cinéma français ? Demi tocard mais tocard quand même. En repensant à ses prestations aux côtés de pointures comme Ventura, Gabin, Bronson et bien d’autres, Delon doit vomir devant ce qu’est devenu le 7ème art et le gauchisme ainsi que la médiocrité qui vont avec. Avec Bebel, ils sont les derniers pontes de ce que fut le cinéma français qui attirait les foules. Souhaitons leur encore de belles années en dépit de leur grand âge !!!!


  • Le guépard n’a pas de temps à perdre à jouer avec les cloportes.
    Eux finiront tous dans les poubelles de l’histoire quand Delon sera une îcone pour l’éternité.

     

  • On lui reproche d’avoir été l’archétype Delon dans tous sa carrière. Oui, effectivement, il aurait dû faire la Cage aux folles pour être adoubé par ce milieu qui ne représente plus que le cinéma de propagande LGBTQi et anti-mâle blanc hétérosexuel.


  • et les violences des femmes faites aux enfants on en parle ?

    Delon qui se retrouve à 4 ans abandonné dans une famille d’accueil alors qu’il a une maman c’est normal peut être ?!

    Alors moi je suis une femme et je dis aux féministes de Cannes d’aller se faire foutre !

    ALAIN ON T’AIME ET ON EST FIERE DE TOI !!!

     

  • Effectivement Delon et si l’on comprends bien Yves allégret "c’est soit beau et tais-toi". Son atout fut une beauté stupéfiante proche de la beauté qu’on prête en général aux femmes et loin des stéréotypes ultra virils des grands acteurs américains. Tout son personnage tourne d’ailleurs autour de cette ambiguïté et tout ses efforts machistes pour la réduire ne donneront jamais le change. L’on peut le comparer pour la beauté mais celle-ci sans ambiguïté à vrai acteur comme Gérard Philippe, mais l’on voit mal Delon- César dans " le Prince de Hombourg " ou dans "le Cid".

     


    • Tout son personnage tourne d’ailleurs autour de cette ambiguïté et tout ses efforts machistes pour la réduire ne donneront jamais le change.



      Très juste. Delon (comme Depardieu d’une autre façon) a beaucoup de féminin en lui, sans avoir rien d’une folle. Cette ambiguïté dont vous parlez a été superbement exploitée par René Clément dans le chef d’œuvre Plein Soleil.


  • le festival de cannes condamne tout propos, toute pensee POINT FINAL

    ben au moins c’est clair...si tu penses tu n’a rien a faire la

    Delon aurait du refuser, meme un oscar c’est pas a sa hauteur


  • Même à 83 ans , il est toujours beau ... Et quel charisme !


  • Ma femme m’a bien fait marrer au sujet de Delon :

    "Qui peut croire qu’un type comme Delon a jamais eu besoin de harceler une femme ? Weinstein, DSK...OK c’est des gros porcs, mais Delon c’est un fantasme pour n’importe quelle femme. "

     

  • Marre des féministes à 2 balles !
    Vive la liberté d’expression !


  • Phrase tirée du "Guépard", film dans lequel jouait Delon, mais qui s’applique très bien ici :
    " Nous étions les lions, les guépards, après nous viendront les chacals et les hyènes."


  • Clinton et Obama et toutes leurs autres cohortes avant eux ont eux, infligé beaucoup de violences aux femmes, fillettes et autres (parmi lesquels des hommes et garçonnets) en Afghanistan, Irak, Libye, Syrie, Mali ou ailleurs. Mais c’est pour voler des minerais et des sources d’énergie (surtout du pétrole).
    Donc c’est une cause juste, hein, voici pour les deux pitres ne représentant guère plus que deux esprits tordus, qui l’attaquent gratuitement dans ces deux interventions consternantes.
    D’ailleurs, quelles sont ces fameuses déclarations, on dirait qu’il a tué quelqu’un. Ceci dit, il a quand même abandonné un ou deux de ses enfants comme Ari.
    Mais c’est sa carrière que l’on juge. Et elle est époustouflante de classe. Du Steven Seagal mais côté acteur.


  • Tout ce qu’on veut sur l’acteur, l’artiste... N’empêche il incarne et « Il est », dans ce milieu aujourd’hui tarlouzé, l’un des derniers sinon le dernier grand Mâle (son pendant féminin est Bardot). Dans l’image qu’il nous donne là, entre virilité et émotion, y’a aussi du Soral quelque part... Un exemple !


  • Grande beauté française. Et le talent..... n’en parlons même pas. Une star de cinéma tel qu’il n’y en a plus AUCUNE.


  • Delon et la France (et Bardot) contre les nihilistes...


  • Vive Alain Delon !!!! Lui represente le meilleur de la France et de la masculinité , les jeunes hommes doivent s’inspirer par Alain Delon .
    Refus total contre les nazi feministes !!!!


  • Ce qui m’avait scandalisé aussi c’est son limogeage du comité Miss France pour simplement avoir dit qu’il comprenait les gens qui votent FN.


  • Sand Van Roy :

    “Sous le prétexte de l’art, ce milieu pense qu’il est au-dessus de la loi et c’est ça qui me gêne en fait .
    Les gens, parce que c’est un réalisateur connu, pensent que c’est pas si grave, parce qu’il a fait un joli film, « ça va, faut pas exagérer » .
    Et on minimise toujours les violences sexuelles .”

    J’ai l’impression que Sand essaye de nous faire passer un message, qu’elle cherche à nous parler de quelqu’un...
    Roman Polanski . J’ai bon ?

     

  • Tout le tas de cloportes n’aura jamais et j’insiste, jamais une carrière comme celle de Delon .Car nous vivons un monde de dégénérés, d’incapables ayant des idées rétrogrades, complètement décalées contrairement aux réalité et aux qualités de ce qu’est une star de cinéma comme Delon et tous les disparus du cinéma Français .Messieurs et mesdames les "pseudos ridicules stars" du cinéma, vous ne serez que le passage d’un vulgaire message publicitaire ,et encore .Voilà ce que sera votre semblant de carrière .Vous ne pouvez qu’admirer ce que vous ne serez jamais, une véritable star de cinéma, qui partira, et vous laissera avec vos idées à la con sombrer et retourner dans l’anonymat .Il y a une chose de sur, c’est que lui, on le regrettera .

     

  • #2202224

    Alain Delon n’est pas un grand acteur.

    C’était une belle gueule, au fil du temps...

    C’est comme un mannequin, dans une vitrine

    Il a été utilisé, par de grands réalisateurs, nuance
    Jean-Pierre Melville, évidemment

    Al Pacino, c’est un grand acteur
    mais Alain Delon, non
    c’est un minet

     

    • @Cult,

      L’Actor Studio à la mode dans les années 60-70 ne prônait-il pas que l’acteur devait communiquer son message par les simples mouvements ou expressions sur son visage.
      Mais Bardot, Delon, Gabin ... c’est bien plus que cela, ce sont des acteurs qui font du Bardot, du Delon, du Gabin. On retrouve très souvent chez eux le même jeu, tout simplement parce qu’on leur donne très souvent les mêmes rôles. Y a t-il 36 façons de jouer les héros ou les aventuriers, ou les séductrices ?

      Ce ne sont pas seulement les grandes tirades qui font les grands acteurs.
      C’est aussi le jeu des visages, le phrasé de la démarche, la poésie des corps en mouvement.
      C’est surtout que Delon comme Bardot, comme Gabin, sont de très grands acteurs, tout simplement parce qu’ils crèvent l’écran.

      Michel Simon -depuis longtemps pour moi la référence absolue des acteurs de langue française- avec son absence de beauté physique jointe à une pléiade de rôles d’individus du petit peuple, déclassés, défavorisés, a su les incarner avec diversité et génie.
      Bardot est phénoménale dans un des très rares films où son metteur en scène lui impose et lui détaille la complexité de son personnage : La Vérité de HG Clouzot (1960).

      Thémistoclès


    • @Palm ; Ce n’est pas totalement faux ;
      ....On peut tout de même reconnaître à Delon d’avoir incarné son époque, autant que d’avoir très bien joué au moins une fois : dans le film "monsieur klein" de Losey (kev adams, clovis cornillac, ou paul préboist n’ont jamais joué UNE seule fois bien !)
      Delon avait un physique et une voix au-dessus du lot ; mais il est vrai que ce n’est ni Brando, Pacino ou Depardieu


    • J’avais tendance à penser ça. Et puis j’ai vu "plein soleil". Et j’ai compris... j’ai été fasciné. Littéralement. Magnétique. c’est un truc de dingue je ne pourrais pas l’expliquer. Il y a des gens beaux, mais là... C’est autre chose...


    • #2203107

      le personnage de Ripley est beaucoup mieux incarné par Matt Damon, dans le contexte du film Le Talentueux Mr. Ripley
      Les vices s’y déploient mieux, il ne faut pas juste être "beau", il faut aussi de la médiocrité, pour être Ripley, c’est un minable, à la base, quelqu’un qui enfile des masques sociaux
      Damon, il a cette qualité là, d’être un américain, au fond, personne

      Plein Soleil a mal vieilli
      il est rincé

      après, je ne sais pas ce que tu y vois...
      mais Plein Soleil, c’est daté, ce n’est pas un classique universel


  • #2202230

    Alain Delon n’est pas un bon acteur

    c’est un produit, une marchandise

    il n’a jamais été crédible dans aucun autre rôle qu’"Alain Delon"

     

  • "ça nous arrache un peu la g... mais on vous remet quand même la Palme". Alain Delon a été élégant de ne pas s’offusquer de cette situation


  • CV (humoristique ... ou pas) de Sand van Roy :
    - Mannequin de 29 ans dont le seul talent est celui d’être un porte-manteau et dont le seul atout réside dans son physique ;
    - A un moment de sa vie, n’hésite pas à se mettre à quatre pattes devant un goret immonde de 30 ans son aîné (mais qui, lui, a un certain talent de réalisateur et de producteur) espérant ainsi une carrière pailletée que ses compétences intrinsèques lui interdisent de fait - à l’image, d’ailleurs, de la majeure partie des demi-mondaines hollywoodiennes de #MeToo# qui lui ont montré le chemin ;
    - Après avoir tourné quelques nanars, dont on a déjà tout oublié, qui ont avéré sa totale nullité bien qu’elle n’y tienne que des rôles à la portée d’une classe de théâtre de CM2, le goret sus-nommé rechigne à la faire de nouveau tourner afin de conserver le peu de crédibilité lui restant du temps de sa splendeur ;
    - In petto, si j’ose dire, voyant son plan de carrière cinématographique contrarié, la "pudique" donzelle, si prompte à s’exhiber et à mouiller la chemise qu’elle n’a que rarement (voir photos de sa période mannequin), se met soudain à hurler au viol rétroactif ... avant de se précipiter au prochain festival de Cannes en quête d’un nouveau vieux cochon acceptant de transformer une levrette, ou plus si affinités, en qualité d’actrice !

     

  • Salut, excellent , cela dit aujourd’hui ils tournent : le gay part..


  • #2202249
    le 20/05/2019 par Le Glauque man et sa mafia sont là !
    Alain Delon récompensé dans un Festival de Cannes 2019 pourri par le (...)

    Et ben dis donc faut pas étre pressé !
    Le tort de Delon :avoir été trop beau ,trop intelligent ,trop blanc et trop Français Mieux vaut avoir une tronche de gargouille à la Gainsbourg ou ’chanter’avec une voix de canard des trucs dénués de sens ( mais tellement époustouflifialement ’poétiques’ ) comme Zimmerman , pour obtenir une certaine reconnaissance (accordée pour Delon , de mauvaise gràce )


  • Pour être (sur ce sujet) totalement à l’unisson avec A Soral, je dois avouer que c’est LE sujet qui me hérisse : à savoir un renversement total des valeurs, du fait de la hargne exclusive de ces minorités revanchardes ;
    Donc : des nabots ou moins-que-rien de la bien-pensance qui n’ont RIEN prouvé (petits youtubeurs ou militants sur le mode act up ou OLF) donnent des leçons quand ce n’est pas des appels au boycott envers des icônes qui n’ont plus rien à prouver (rappel : Delon fut très "proche" de visconti... pour un homophobe, bref)
    Chacun sait ce qui l’en est:le mondialisme pro-europe et cosmopolite ne tolère plus un accroc sur la carosse de bagnole : se dire conservateur est un stigma social, et les 2/3 des sketchs des Inconnus se feraient black-lister aujourd’hui.... ça promet pour la suite !


  • Un homme qui reste aussi beau et classe à 80 ans qu’à 30 est forcément touché par la grâce de Dieu, et cette grâce et d’avoir gardé un bon cœur, malgrés les coups bas de l’humanité malgrés les jalouses et les haineux... mais un homme comme Alain Delon reste grand car il n’est pas rabaissé à leur bas niveau et reste aimé et respecté des vrai femmes et des vrai hommes. C’est pas du cinoche, Delon est lui même au cinéma comme dans la vie et ses combats , Depardieu l’est aussi. Vive les derniers hommes de France, ces vrais autochtones courageux dont la vie est une œuvre , ces patriarches au franc parlé exemplaire car irremplaçable.


  • #2202279

    Vous avez remarqué ? Aucun gauchiste dans le firmament du cinéma Français. Mince.


  • #2202283

    Superbe acteur qui aurait dû refuser cette merde de palme.


  • La pétition anti-Delon de la tocarde a recueilli 25 000 signatures. AD a attiré 135 millions de personnes pour voir ses films. Ça va, on a de la marge.........


  • Comme disait la parodie des inconnus sur Delon : c’est une palme d’or "qui a des couilles" et c’est bien ce qui ennuie le lobby lgbt qui a fagocite le cinéma par sa médiocrité.


  • Il faudrait un peu savoir ce que vous voulez les mecs. Pour l’hystérie qu’a suscité l’affaire Weinstein, vous sembliez accorder du crédit concernant toutes les plaintes d’abus sexuels venant de toutes ces pauvres petites femmes qui ne savaient vraiment pas où elles foutaient les pieds, paraît-il (ce qui fait marrer bcp de gens) ; en revanche la même plainte qu’émet Sand van Roy n’aurait pas lieu d’être. C’est fou comme êtes objectif ! Ecoutez, je vais être bien plus simple. C’est toutes des putes ! Dans ce monde putassier, on a rien sans rien. Qu’ un imbécile ignore cela. Alors foutez un peu la paix à ce Weinstein. J’en aurais fait autant comme qui d’autres.

     

  • Peut-être faudrait-il « rebaptiser » cette démonstration de décadence Le Festival de Connes. Je dis ça en passant...


  • C’est tout de même flagrant, édifiant que celle qui a le plus représenté la France dans le monde, dans sa beauté et son élégance, Brigitte Bardot, ainsi que son pendant masculin, Alain Delon, soient tous deux des amis de JM Le Pen.

    Le vrai, le bon et le beau sont parfaitement identifiables.

    Les féministes de merde, il leur pisse à la raie le bon Delon, les metoo ils les encule, car lui aussi a dû donner du sien pour percer si j’ose dire, avec Visconti, et il ne s’en plaint pas à longueur de tweet.

    Il a le “fuck you time” (à 83 ans l’essentiel est derrière et il est lucide) et du “fuck you money” , ce ne sont pas des clochardes lesbiennes à cheveux bleu qui vont le faire douter.

    Delon, il a pris les armes à 16 ans pour défendre l’Empire agonisant jusqu’au Siam.

    Que ces merdes qui osent seulement prononcer son nom - elles n’en ont aucun droit moral - aillent se faire foutre. C’est clair. Y’a toujours un moment où le réel doit reprendre son cours.

    Putain, faudra bien qu’un jour les connasses et les trous du cul de 60kg ferment leur gueules quand un type de 100 kg s’exprime, non ? J’ai rarement entendu des gens de 60kg exprimer autre chose que des conneries, du reste.


  • Recevoir ce prix si tard peut effectivement laisser Delon pensif par rapport aux dernières années de son existence, comme si cette palme sonnait le glas de quelque chose. Néanmoins, Thierry Frémaux a eu raison de préciser que le festival n’est pas là pour censurer la liberté d’expression. C’est une bonne chose, à l’heure où la bien-pensance est orchestrée par des faux-culs qui se font un plaisir de tout amalgamer pour faire du buzz et surtout manipuler l’opinion.


  • #2202525

    "condamne tous propos, toutes pensées" :
    mais alors, plus rien n’est possible...
    - interdiction !

    zombis qui ne se rendent même plus compte de ce qu’ils déblatèrent

    Allez voir Peckinpah...
    et du nichon, mais pas seulement, avec Russ Meyer, Uschi Digard

    sans oublier Tinto Brass


  • #2202538

    "Festival de Cannes 2019 pourri par le féminisme"

    James Bond demeure une franchise absolument hétéro qui brasse grave,
    étant donné le fric investi et le succès public,

    on en est pas encore rendus à un monde LGBT

     

  • Par contre Polanski le pédophile multirécidiviste est admis, c’est à gerber !
    Quand à Sans Van Roy elle n’est même pas actrice, elle juste frustrée parce que Besson ne lui a jamais donné aucun rôle.


Commentaires suivants