Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Alain Soral à l’honneur sur le site de la BBC

Deux articles sur l’essor d’E&R et de la "fachosphère" française

Élections présidentielles en France : la présence de l’extrême droite
sur Internet est-elle une menace pour la démocratie ?

 

Si l’extrême droite française semble insignifiante dans le cadre institutionnel – le Front national n’a que deux députés – c’est en revanche une géante sur le web. Souvent qualifiés de « fachosphère » (en référence au fascisme), les sites Internet qui dénoncent l’immigration de masse ou l’islam ont connu une croissance spectaculaire en France ces dix dernières années. Les plus connus d’entre eux éclipsent les sites des candidats à la présidentielle en matière de pages consultées.

 

 

L’importance de l’extrême droite dans les nouveaux médias est probablement liée à son invisibilité dans les médias traditionnels. Jean-Marie Le Pen, fondateur du Front national anti-immigration, a été banni des chaînes de télévision jusqu’au milieu des années 1980.

Pour le FN, l’utilisation des nouvelles technologies fut le meilleur moyen de faire passer son message. En 1996, il fut le premier parti de France à créer un site Internet. « Le Front national s’appuie sur des idées que beaucoup considèrent comme rétrogrades, mais il a toujours été à l’affût des nouvelles technologies », remarque David Doucet, co-auteur du livre La Fachosphère.

Au fur et à mesure que l’accès à Internet se démocratisa, les sites d’extrême droite proliférèrent, se délectant des sujets considérés comme tabous par une presse française uniforme représentant un panel d’opinions relativement restreint.

 

Comment la « fachosphère » essaie d’influencer les élections

Marine le Pen est à la tête d’une révolte populaire qui n’a cessé de grandir ces quinze dernières années. La caractéristique la plus apparente de cet élan patriotique français est sa jeunesse.

Les nouveaux blogueurs ne sont pas assujettis au Front national de Marine Le Pen. La « fachosphère » est méfiante à l’égard de la dirigeante du parti qui, depuis quelques années, travaille son image en prenant ses distances avec les groupes identitaires.

La technologie n’est plus la meilleure amie du FN. « Le Front national s’est accroché à une locomotive qui avance beaucoup plus vite qu’elle », nous dit Guilhem Fouetillou, fondateur de l’entreprise d’analyses sociales Linkfluence basée à Paris.

 

Comment les patriotes du net exercent leur influence

Le mot « fachosphère » est un raccourci pratique mais trompeur. Aucun des sites majeurs ne le revendique et vous ne verrez jamais de photos de Mussolini ou d’Hitler. De plus, ce terme suggère une certaine homogénéité idéologique qui ne convient pas ici.

Les patriotes du Net français sont multiples. Certains se qualifient de « réinfosphère » afin de mettre l’accent sur leur combat contre ce qu’ils considèrent comme un parti pris de la part des médias. Plutôt que de sermonner, ces sites donnent des liens vers des articles provenant des médias traditionnels – généralement en relation avec les violences dans les quartiers à forte concentration immigrée – et laissent les faits parler d’eux-mêmes.

L’hypothèse sous-jacente est que les organismes de presse refusent de voir la réalité en face, mais qu’occasionnellement ils sont obligés de s’y confronter. Le message sur les banlieues qui sombrent dans le chaos ou l’islamisme est relayé auprès de ceux qui savent où chercher, puis est ensuite partagé par ceux que ça intéresse.

Le précurseur de cette méthode est Fdesouche – raccourci de « Français de souche », personnes issues d’une longue lignée de Français. Bien que l’auteur du site n’exprime pas ses propres opinions, la section dédiée aux commentaires laisse libre court à un flot de messages xénophobes.

Fdesouche et d’autres sites similaires fonctionnent avec des moyens très limités, mais ils exercent une réelle influence. L’été dernier, sur les plages françaises, une levée de boucliers sur la question du burkini fut amplifiée par la « réinfosphère », et plusieurs maires décidèrent de bannir la tenue de bain musulmane.

 

L’univers complotiste d’Alain Soral

Un autre recoin de la galaxie « fachosphère » est la « complosphère ». Elle appartient à un genre plus traditionnel : la dénonciation des forces obscures qui sont supposées diriger le monde.

 

JPEG - 19.3 ko
M. Soral a une audience massive en ligne

 

La star de la « complosphère », c’est Alain Soral, ancienne figure médiatique de Paris devenu un paria.

Soral, ancien communiste, maintient qu’il est resté fidèle à ses racines de gauche. Farouchement anticapitaliste, il entretient une haine envers les identitaires. Il en est récemment venu aux mains lors d’un débat avec un suprémaciste blanc.

Mais ce qui fait polémique, ce sont les idées antisémites qu’il se voit accusé de propager – sous couvert d’antisionisme – sur son site Égalité & Réconciliation, qui connaît un énorme succès.

Écouter Soral parler vous emporte, tel un violent torrent, vers des lieus inconnus. C’est un monde où le lobby juif encourage les racistes occidentaux, dirigeant la colère populaire envers les migrants sans défense ; où ils renforcent les conflits en soutenant les djihadistes ; et où les États-Unis et Israël sont derrière l’expansion de l’État islamique.

Tout cela peut sembler bizarre pour le grand public, mais Soral a raison sur un point : la liberté d’expression est de plus en plus contrôlée en France. Il a été traduit en justice des dizaines de fois au cours des dix dernières années. En mars, il recevait sa première peine de prison à cause d’un dessin jugé négationniste.

Cette condamnation a peu de chances de le dissuader – une photo de Soral en tenue de prisonnier appelle aux dons sur son site – ou de changer sa conviction d’être persécuté pour ses opinions.

 

Les catholiques de droite ont trouvé leur porte-parole

La « cathosphère » représente une part considérable de la droite radicale sur Internet. Ces dix dernières années, la France a assisté à un retour du militantisme politique parmi les catholiques.

Guilaume de Thieulloy est une des figures de proue de la « cathosphère ». Il est éditeur, mais il dirige aussi le site internet Le Salon Beige. Un homme discret qui travaille dans un bureau anodin d’un immeuble parisien, voilà qui contraste avec Alain Soral.

Cependant, contrairement à M. Soral et beaucoup d’autres à l’extrême droite, M. Thieulloy a des opinions libérales.

 

JPEG - 31 ko
Guillaume De Thieulloy est éditeur et champion des valeurs chrétiennes traditionnelles

 

Cependant, il reste très critique vis à vis des élites, comme tout le monde au sein de la « fachosphère ».

Il maintient que les médias français et la classe politique du centre droit ont été « intimidés pas la gauche multiculturaliste depuis les années 1980 ». Son choix d’Internet comme moyen de communication démontre son rejet des médias traditionnels, de même que sa position intransigeante sur l’avortement et le mariage gay.

En 2013, une vague de manifestations contre le mariage homosexuel a révélé que ses opinions étaient partagées par des millions de gens.

D’après lui, une couverture médiatique défavorable a contribué à promouvoir la cause.

 

JPEG - 29.4 ko
Un grand nombre de militants descendent dans la rue après que le parlement français a adopté la loi pour le mariage gay en 2013

 

Lorsque les catholiques modérés s’aperçurent qu’ils étaient dépeints comme des homophobes et des réactionnaires, ils rallièrent sa critique radicale des médias. « La gauche l’ignorait, mais ils nous ont énormément aidé, dit-il. Le discours dominant a perdu beaucoup de sa crédibilité auprès de ce groupe. »

Beaucoup voient la « fachosphère » comme une menace pour la démocratie. Un chroniqueur l’a qualifiée de « terrifiante », un autre d’« arme d’endoctrinement massive ».

Mais l’analyste du web Guilhem Fouetillou est plus modéré. La droite radicale, dit-il, s’est développée sur Internet seulement parce qu’elle répondait à une demande insatisfaite. Il pense qu’elle a désormais rattrapé son audience naturelle et a atteint un point culminant.

La diffusion des idées d’extrême droite peut même être saine pour la démocratie, car elles sont maintenant publiquement discutées et combattues.

« Le pluralisme idéologique est une bonne chose, d’après M. Fouetillou. Les idées dissimulées dans le secret, exprimées dans la solitude de l’isoloir, ou parmi des petits groupes de gens qui ont le même avis, sont les plus indestructibles. »

 

Traduction E&R

 


 

Élections françaises : la jeunesse d’extrême droite fait des vagues

 

La France, malgré sa réputation de modèle du libéralisme progressiste, est désormais à la pointe d’un mouvement d’extrême droite paneuropéen en plein essor.

 

JPEG - 57.7 ko
La principale caractéristique de la mouvance identitaire française est sa jeunesse

 

Marine Le Pen, une candidate anti-immigration et eurosceptique qui pourrait finir en tête du premier tour de l’élection présidentielle française le 23 avril, est la chef de file d’un mouvement d’insurrection populiste qui grandit depuis 15 ans.

Ses thèmes sont proches de ceux de Donald Trump et du Brexit : les préoccupations des travailleurs, le soutien aux valeurs traditionnelles, l’opposition à l’immigration et les relations internationales.

Mais la caractéristique distinctive de cette montée patriotique française est sa jeunesse.

Contrairement à leurs contemporains aux États-Unis et au Royaume-Uni, les moins de 30 ans en France sont plus nationalistes que le reste de la population. Au bout de ce mouvement radical se trouvent les identitaires, l’équivalent des Américains « alt-right ».

 

Qui sont les identitaires ?

Les porte-étendards font partie de Génération identitaire (GI), un groupe qui se spécialise dans les coups publicitaires via des films qu’ils postent en ligne pour promouvoir leur combat et réclamer un territoire français soi-disant perdu au profit des immigrés.

 

JPEG - 23.9 ko
En 2012, le groupe Génération identitaire a occupé une mosquée à Poitiers, une ville historiquement liée à la résistance contre les musulmans

 

Génération identitaire a 120 000 fans sur Facebook, presque deux fois plus que les sections jeunesses du Parti socialiste et des Républicains (parti de centre-droit) réunis.

Contrairement aux anciens skinheads, le groupe est non-violent. L’iPhone s’avère être plus fort que la botte.

Après avoir suivi un groupe d’activistes distribuant des flyers dans Paris, il est clair qu’ils apprécient, en revanche, la confrontation verbale. Leur chef de file, Pierre Larti, 26 ans, est entouré par un groupe d’hommes nord-africains.

« Quand je lis ce prospectus, je comprends que vous ne voulez pas de moi ici », lui dit un des hommes.

« Ce que nous ne voulons pas, c’est le remplacement de nos valeurs par des valeurs islamiques, répond M. Larti. La France est historiquement un pays chrétien. Je ne critique personne. Ce qui se passe dans votre pays vous concerne. Ce qui se passe ici nous concerne. Nous sommes contre la colonisation, c’est pourquoi nous ne voulons pas vivre le phénomène inverse. »

 

JPEG - 36.9 ko
« On est chez nous », insistent les identitaires

 

Étrangement, pour un groupe passionnément attaché aux différences nationales, Génération identitaire sème des graines à travers l’Europe. Mais les identitaires voient le continent comme un champ de bataille entre les cultures européenne et islamique.

Jean Yves Le Gallou, un ancien député européen, parle d’une lutte pour l’identité d’une civilisation. « Que vous soyez Néerlandais, Allemand ou Français, vous avez le même problème et la même vision du monde », dit-il.

M. Le Gallou, 69 ans, a produit une vidéo appelée « Être Européen » (« L’Europe n’est pas un espace globalisé sans frontières. L’Europe n’est pas un territoire africain ou musulman ») qui a été vue plus de 3,2 millions de fois sur Youtube en moins de deux ans, trois fois plus que la vidéo « Être Français », une autre vidéo exaltant son patriotisme.

Le site de M. Le Gallou, Polemia, est un des sites les plus importants du spectre identitaire français.

Dans les années 1970, il était un des chefs de file de la Nouvelle Droite, un groupe qui a influencé les penseurs d’extrême droite.

Son influence continue témoigne des profondes racines intellectuelles du mouvement identitaire.

Elle met également en évidence le pouvoir des nouveaux médias. Sans Internet, M. Le Gallou et les autres n’auraient pas d’audience importante. Leurs mises en garde contre « le grand remplacement » des locaux par les immigrés sont des « zones interdites » pour les médias dominants.

 

Diffuser le message en ligne

Bannis des médias traditionnels, les identitaires ont prospéré sur Internet pendant les dernières décennies. Un des sites phares est Fdesouche, un site d’information compilant des liens vers des articles et clips provenant de sites grand public, sélectionnés pour relater le chaos des banlieues où les immigrés sont fortement représentés.

Fdesouche ne propose pas de section commentaire, mais laisse le soin au lecteur de tirer ses propres conclusions : les islamistes et les « racailles » (argot pour les criminels de couleurs) menacent de prendre le dessus en France, quartier par quartier.

Fdesouche génère 3 millions de vues par mois, éclipsant les sites des politiciens « mainstream ». Emmanuel Macron, un candidat centriste, très populaire auprès des « hipsters », génère moins d’un million de vues par mois.

 

 

Une ligne de désaccord se dessine entre les identitaires, qui voient les musulmans comme la menace principale, et les traditionnalistes, qui pensent que la principale force malveillante dans le monde est le sionisme.

L’antisioniste le plus connu est Alain Soral. Son site Internet, Égalité & Réconciliation (E&R), oscille entre le nationalisme et les thèmes de la gauche en appelant à la solidarité avec les habitants des pays pauvres.

Soral rejette les accusations d’antisémitisme. Il fait une distinction claire entre « les juifs du quotidien » et ce qu’il appelle le lobby juif organisé, qui selon lui le persécute.

Il sympathise avec les Français « de souche », mais pense que les identitaires se trompent de cibles. « En incitant les Blancs pauvres à se tourner contre les Noirs et les musulmans », ils font le travail pour les sionistes, dit-il au micro de la BBC.

 

JPEG - 24.3 ko
Alain Soral a été poursuivi des dizaines de fois pour « incitation à la haine »

 

Alain Soral est régulièrement poursuivi en justice pour « incitation à la haine ». Mais il n’a pas qu’un rôle de figuration. E&R a plus de lecteurs que Fdesouche, et il est le site politique français le plus populaire.

Les différentes parties de l’extrême droite en ligne ont peut-être des orientations différentes, mais leurs cibles sont les mêmes : les élites politiques et médiatiques. Un tel ressentiment n’est pas l’apanage des identitaires à la marge, ou des personnes languissant dans les provinces négligées.

L’opposition aux élites libérales et la préoccupation de la disparition des frontières sont largement partagées, et de plus en plus répandues dans le cœur de Paris. À Science Po, une institution qui forme les futures générations de politiciens et les chefs de grandes entreprises, les étudiants eurosceptiques ont formé un club : « Critique de la raison européenne » (CRE), afin que leur combat ait du poids. Son leader, Nicolas Pouvreau, prétend que le groupe a réussi « à créer un espace sécurisé pour les eurosceptiques, dans un environnement qui leur est hostile ».

Une autre membre du groupe, Sarah Knafo, dit que la montée en popularité de Marine Le Pen du Front national – le plus important parti de France – a permis au groupe d’acquérir un certain respect sur le campus : « Nous représentons quelque chose qui nous dépasse, et les gens n’osent plus nous mépriser autant qu’avant. » L’année dernière, le référendum sur le Brexit a ravi les membres du CRE. Le lendemain matin, ils se sont retrouvés devant l’ambassade du Royaume-Uni pour boire du champagne et chanter God Save the Queen.

 

Racisme anti-blanc

Au-delà de leur hostilité envers l’Union européenne, les membres du CRE voient l’immigration incontrôlée et la libre circulation des capitaux comme une source de décomposition sociale.

Kevin, un autre étudiant adhérent au CRE, qui supporte le candidat d’extrême gauche Jean-Luc Mélenchon, est aussi hostile au multiculturalisme que les conservateurs au sein du groupe.

Ayant vécu en banlieue, il dit s’être souvent fait traiter de « sale Blanc », et que les médias dominants nient la réalité du racisme anti-blanc.

Aussi peu à la mode qu’il soit, ce sentiment est largement répandu parmi ceux qui ont quitté la banlieue.

« J’ai souffert d’être blanc, témoigne Udo Iannuzzi, étudiant à la Sorbonne. J’ai beaucoup pleuré. J’allais à l’école la peur au ventre. Tu commences à te sentir mal d’être blanc, d’être français et d’aimer tes origines, parce que tu peux te faire frapper, te faire voler ton téléphone ou te faire casser tes lunettes. » M. Iannuzzi supporte le FN. Mais son ressentiment envers les élites politiques et médiatiques reflète celui des électeurs de gauche comme M. Vercin.

 

Une génération perdue

Alexandre Devecchio, journaliste et auteur d’un livre sur les différents groupes de jeunes rebelles français, appelle tous ceux qui sont préoccupés par l’érosion de leur identité « la génération Zemmour ». Éric Zemmour est un écrivain et chroniqueur télévisuel influent, qui prétend que la révolte de Mai 68 a mené la France à sa ruine.

Beaucoup de jeunes dans la vingtaine sont en accord avec Zemmour car ils se sentent abandonnés, soutient M. Devecchio. Nés après la chute du mur de Berlin, ils étaient censés s’épanouir dans la société ouverte d’une Europe post-historique et pacifiée.

 

JPEG - 35.9 ko
M. Devecchio édite Figarovox, un site internet créé par le journal Le Figaro afin d’encourager les débats

 

« Pour cette génération, les faits n’ont pas suivi les discours, dit M. Devecchio à la BBC. Ils ont connu le chômage, les emplois précaires, l’insécurité physique et culturelle dans les zones où l’islam radical grandit », pense-t-il.

Les identitaires et la génération Zemmour pourraient-ils aider Marine Le Pen à accéder au pouvoir ? Pour le moment, cela paraît peu probable. Il manque à Marine Le Pen l’appui d’un grand parti et elle serait battue au second tour quel que soit son adversaire. Mais elle se réconforte dans le fait que les sondages ont sous-estimé le soutien apporté aux autres leaders de partis populistes. Un fort taux d’abstention pourrait également l’aider. L’instinct de se ranger derrière les candidats anti-FN est beaucoup plus faible que par le passé. Les sondages suggèrent que la moitié des votants du candidat d’extrême gauche Jean-Luc Mélenchon s’abstiendraient au second tour ou se rallieraient à Marine en cas de second tour Marine Le Pen - Emmanuel Macron. Et même si elle perdait cette course, son repli ne serait que temporaire si son adversaire victorieux échouait dans ses réformes.

La mouvance identitaire se nourrit du pessimisme. Les rebelles patriotes sont jeunes : le fait qu’ils aient tout le temps devant eux pourrait jouer en leur faveur.

Traduction E&R

 

(Source : bbc.co.uk)

Pour soutenir Alain Soral, se procurer le dernier Soral répond ! :

 

Pourquoi Alain Soral est-il si populaire ?
La réponse chez Kontre Kulture :

 

Rendez-vous sur kontrekulture.com
pour découvrir les nombreux autres ouvrages d’Alain Soral !

 

Alain Soral sur E&R :

 

Faire connaître Alain Soral autour de soi avec la boutique E&R :

Soutenir Alain Soral dans les épreuves qui l’attendent
en faisant un don par PayPal

Vous pouvez aussi effectuer un don par chèque à l'ordre d'Alain Soral, à envoyer à cette adresse :

Alain Soral
Égalité & Réconciliation
3 rue du Fort de la Briche
93200 Saint-Denis
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1710806

    MLP vient de tenter de lancer l’expression "patriotesphère" pour éviter la fâcheuse "fachosphère" - bien plus marrante il faut le reconnaître...

     

    • #1710968

      A Albert,

      Fachosphère,complosphère,cathosphère...
      c"est pas mal ,nous sommes habitués ,pourquoi changer ?
      Par contre en face c’est quoi comme sphère ?
      Citysphère ?Sionosphère ?Mikeyphère ? Transgenresphère ?...


  • #1710809

    Le Réseau Voltaire en "far right" ? Euh, je n’ai pas vu d’opinion politique exprimée...

     

    • #1710995

      laissez tomber le ’’far right’’, la cible ce sont les ’’complotistes’’ et Thierry Meyssan est à l’avant garde de ce domaine pour le système car il est associé directement aux services secret syriens et iraniens et en arrière fond russes donc 100% crédible.


    • #1711804
      le 27/04/2017 par MagnaVeritas
      Alain Soral à l’honneur sur le site de la BBC

      Lisez des circulaires d’antifas. Le « complotisme », faux concept de nos ennemis, est considéré comme étant d’« extrême-droite », autre faux concept de nos ennemis.

      Ils ont les chocottes des groupes suivants :
      - Identitaires (comprendre : indigènes conscients d’eux-mêmes et estimant que la défense d’eux-mêmes passe par la nation). Les sous-mouvements sont nombreux.
      - Mais aussi, et c’est plus étonnant : catholiques (traditionalistes, évidemment). Bizarrement, les traditionnalistes juifs et musulmans ne sont pas considérés comme étant d’« extrême-droite ».
      - Et, c’est tout aussi étonnant : « complotistes ».

      Si vous trouvez les points communs entre ces trois groupes, vous comprendrez d’où viennent ces accusations calomnieuses.


  • #1710824

    La "divine surprise" de la dernière décennie, c’est la percée extraordinaire et inattendue de Soral et de son site, qui s’est traduite politiquement par l’effondrement du PS et des prétendus "Républicains" .


  • #1710847

    C’est l’inversion accusatoire perpétuelle : les fascistes et complotistes qui composent l’empire traitent les gens qui les identifient de ce qu’ils sont eux-mêmes.
    Si un jour les français comprennent cela et que le système n’est pas encore devenu entièrement frauduleux, il ne pourra plus y avoir de sortie incompréhensible d’un candidat fantoche type Macron. Mais ce jour n’arrivera peut être jamais hélas !

     

    • #1711806
      le 27/04/2017 par MagnaVeritas
      Alain Soral à l’honneur sur le site de la BBC

      Ce jour arrivera très bientôt. Mais comprendre n’est pas tout, il faut aussi agir. C’est pourquoi l’oligarchie a besoin impérativement d’une extension de 5 ans. Gagner un tempo pour continuer son règne, et si tout le monde comprend, ils nous déclareront la guerre façon place Tianan Men, 1989.

      Il faut absolument que Marine gagne les élections dans quelques jours. Peu importe si certains jugent ça impossible, c’est vital, nous devons le faire, quitte à ce que ce soit un miracle.


  • #1710865

    Plutôt honnêtes comme articles même s’il y a quelques erreurs, amalgames et approximations. En tout cas, c’est immensément plus honnêtes que quand la presse française parle de nous. La France est quand même unique au monde au niveau du contrôle médiatique, en fait à la 2eme place, juste après la Corée du Nord.


  • #1710889

    incroyable d’appeler cette génération la génération zemmour C’est une totale imposture, il n’a fait que surfer sur ce que beaucoup disaient bien avant lui mais qui n’avait pas la "chance" ( ou bonne croyance ?) d’accéder aux médias et/ou étaient systématiquement ostracisés.
    Regarder l’analyse de ce Zemmour quand Trump a bombardé la Syrie et qui faisait mine de ne pas comprendre pourquoi Assad aurait bombardé son peuple à l’arme chimique au moment le plus inopportun. Quelle Blague. Comme s’il n’était pas capable de comprendre d’où venait l’attaque et à qui cela pouvait profiter ! La plupart de ses émissions sont des débats déguisés en tribune où tout est fait pour le magnifier, dans le seul but de laisser la perspective au Français patriote de le considérer comme son porte-voix légitime et pas un autre (surtout pas un Goy). Idem pour Finkelkrotte...
    Douze ans que durent cette supercherie alors que JMLP disait tout depuis près de 40 ans mais que les mêmes, qui encensent ce Berbère, le discréditait


  • #1710892
    le 26/04/2017 par Francois Desvignes
    Alain Soral à l’honneur sur le site de la BBC

    Le parti le plus jeune aujourd’hui est le parti au pouvoir demain.

    La droite nationale n’est pas fascisante, elle est (contre) révolutionnaire :

    - au delà de leurs différends sur la segmentation de la vie politique (Français vs musulmans, Français vs sionistes, Français vs mondialistes libéraux libertaires, Français vs maçons )

    - ils ont un point commun : ils se sont jurés de faire payer à la gouvernance nationale-européenne-atlantiste-mondialiste leur violation du referendum de 2005

    CONSÉQUENCE PRATIQUE :

    Si vous voulez discréditer définitivement votre adversaire, (surtout celui qui vous traite de facho parce que vous demandez le respect de la souveraineté populaire) il suffit de souligner qu’ à la place de Sarko, il aurait fait comme lui, il aurait piétiné la volonté populaire par le putsch du Congrès à Versailles.

    M.L.P. n’a qu’à poser la question à Macron : à la place de Sarko auriez vous fait voter le traité de Lisbonne par le Congrès ? Ou en seriez-vous resté au respect du referendum de 2005 ?

    Le fond du fond du débat c’est celui là : qui a le pouvoir en dernier ressort, le peuple ou l’oligarchie ?

    Et si vous posez la question à Macron, quelle que soit sa réponse (surtout si c’est une non réponse) il dira : je suis de l’oligarchie.

    Donc contre ses électeurs !

    Quelle que soit sa réponse, la question le tuera sur place !

    Essayez dimanche en famille.

     

  • #1710918

    Le pire délit qui est reproché à Alain Soral c’est l’incitation à la réflexion.. mais ça, ça n’est dit nulle part.. on préfère l’accabler de toute les accusations faciles ; antisémitisme lorsqu’il critique la politique israélienne ; conspirationnisme lorsque qu’il évoque les fake news et les false flags, fasciste lorsqu"il défend sa Nation...les grands médias sont un cocktail de "prêt-à-gober" pour les simplets et les accros au JT...Merci Alain Soral pour cette aternative qui encourage la curiosité, qui conduit à la véritable indépendance d’esprit par la connaissance et l’analyse..


  • #1710925

    « L’importance de l’extrême droite dans les nouveaux médias est probablement liée à son invisibilité dans les médias traditionnels »
    Cette phrase est très pertinente pour deux bonnes raisons :
    « invisibilité dans les médias traditionnels » cela sous-entend que ces médiats ont fait leur travail de censure .
    « L’importance de l’extrême droite dans les nouveaux médias » sous-entendu de faire comme pour les médiats traditionnels d’y imposer un contrôle sur tout les nouveaux médiats .
    « Notre boulot est de contrôler ce que pense les gens » Mika Brzezinsky journaliste à NBC.


  • #1710949

    Plutôt fair play cette analyse. ça nous change de la soupe qu’il y a en France.

     

    • #1711120

      Exactement ce que j’ai pensé. On dirait qu’il reste de vrais journaliste en Angleterre, à l’inverse de notre pays où nous n’avons plus que des militants mondialistes...


  • #1710969

    Soral et E&R ont eu leur part dans l’effondrement salutaire du PS et de LR .


  • #1710978

    Il faut vraiment être une journalope pour mettre Fdesouche et Dreuz et E&R dans le même panier (de l’extrême droite). A croire qu’ils n’ont pas vu le ""gauche" du travail et la "droite" des valeurs"). Où est l’"extrême" dans tout cela ?!!!

     

    • #1710997

      Fdesouche, une bande d’imbéciles aux cerveaux lavés par la propagande sioniste(zemmourienne), effectivement aucun rapport avec la vraie dissidence que représente Soral et E&R.


  • #1710990
    le 26/04/2017 par manuToulouse
    Alain Soral à l’honneur sur le site de la BBC

    Une fois pour toutes, 8 millions de votes ce n’est plus de l’extrême, c’est un phénomène large et populaire !
    Extrême droite (ou gauche) ça veut dire extrémité de l’électorat. Les extrêmes sont les mecs à moins de 5% (Hamon a eu chaud !).
    Et oui 21% ce n’est plus grattouiller du zeste, c’est remporter un quartier entier !
    Redonnons leur sens aux mots.

     

    • #1711230
      le 26/04/2017 par Rosseur de poulardes
      Alain Soral à l’honneur sur le site de la BBC

      Vous n’avez pas le sens des mots, et donc ce que vous dites n’a pas de sens.

      D’abord, "qu’une politique ne soit pas extrême parce que 8 millions de personnes la soutiennent", c’est n’importe quoi, Hitler a gagné démocratiquement, mais était extrémiste, les chinois sont majoritairement des milliards pour la colonisation et les crimes de masse au Tibet, donc en quelque sorte ce qu’ils font est démocratique, mais c’est de l’extremisme, etc etc.
      Si vous comptez sur une majorité des hommes pour avoir de l’intelligence, vous allez attendre longtemps.

      le mot extrême ne suggère pas qu’une extrêmité sur les bancs d’une assemblée, de même que la droite et la gauche ne sont pas seulement les endroits où se placaient les députés à l’origine, à l’assemblée nationale.
      Avec l’Histoire, le sens des mots s’est enrichi, voyez vous, la droite, c’est le capitalisme libéral, la gauche, le souci du social.

      Et l’extrêmisme veut dire, non pas "quelques uns à droite ou à gauche", mais dénote plutot une disponibilité au crime ou à la torture mentale ou physique, pour satisfaire des idéologies qui ont alors perdu tout sens de l’humain.
      Les identitaires forcenés, disposés à prendre le risque de renvoyer tous les immigrés chez eux avec tout ce que ça comportera de morts, de guerre civile, de tortures mentales et physiques inhumaines, sont des extrémistes.

      Soral propose t il de torturer ou de prendre le risque de tuer quelqu’un , tout ça à cause d’une idéologie ?
      Non, donc ce n’est ni un extrémiste, ni un fasciste.

      L’extrêmisme est une disposition à laisser de côté le débat des idées, pour user de violence, et de crimes s’il le faut, pour satisfaire une idéologie.
      Daniel Consanscervo est un extrémiste, et tous les gars de la droite dure, et tous les antifas, également.


  • #1710993

    Vivant à l’étranger , je lis ER tous les jours. Le niveau intellectuel y est bcp plus élevé que dans les torchons de la presse aux ordres.
    Ce qui me chiffonne c’ est l’absence totale de stratégie sémantique face à une presse d’état dont la coordination est totale. BBC,le monde, libe,figaro, etc....suivent une ligne sémantique qui vient directement des gouvernements. Il est donc logique de retrouver ces termes délirants comme fachosphere, complotisme, etc absolument partout , jusque dans les écoles. Alors pourquoi ne pas créer de même un vocabulaire qui avec répétition s’ imposé comme moyen marketing : perso je verrais bien " socialosphere" ou presse gouvernementale ou journalosialiste, ou ......
    Les mots sont des armes. Se faire traiter de facho quand son combat est pour la liberté est déjà une défaite.

     

  • #1711002

    C’est l’obstiné travail de sape - forcément souterrain - de Soral et de son équipe qui a provoqué l’effondrement de deux bastions sionistes : le PS et LR .

     

    • #1711123

      J’adhère entièrement a votre analyse,le souci est que cela risque de déboucher sur un hybride monstrueux,fils (sur)naturel de ces deux entités soumises : macron
      cela aurait le mérite de clarifier les choses mais je crains qu’en cas de victoire de ce dernier il ne soit définitivement trop tard pour la France


  • #1711029
    le 26/04/2017 par The Médiavengers
    Alain Soral à l’honneur sur le site de la BBC

    Articles plus factuels que ceux de la presse anti-française. Le phrasé anglo-saxon déroute un peu et paraît plus neutre mais les raccourcis et simplifications outrancières signent la vision de leurs auteurs, sans parler des "experts" appelés à la rescousse, tous pro-système. Un expert ne devrait pas être indépendant par nature ?
    Il manque tout de même un début d’analyse du pourquoi et du comment, tout reste très vague et on comprend pourquoi... Si les journalistes commençaient à remonter aux causes et aux sources, ils atterriraient dans le bureau de leur directeur...


  • #1711058

    Pourquoi parler toujours des jeunes comme clientèle de Soral. Pourtant de gauche, il m’a convaincu lorsque j’avais 70 ans. Je l’en remercie beaucoup car je ne mourrai pas idiot comme on dit. Mais je remercie aussi tous les autres sites incriminés ici, même les "moutons enragés", sites qui "font le boulot" selon l’expression soralienne.

     

    • #1711077

      Merci de le rappeler @pastis, je suis dans la tranche d’âge de Marine.
      Merci à E&R, de m’avoir ainsi cultivé politiquement, je reviens de loin, il y a 15 ans je votais écolo ! .


    • #1711110
      le 26/04/2017 par Michel Mertz
      Alain Soral à l’honneur sur le site de la BBC

      Vous avez tout à fait raison, le principal n’est pas le chemin, semé d’erreurs, d’approximations et d’embuches, mais la destination. En l’occurrence, quiconque contribue à mettre certains sur la bonne voie participe au "boulot", sachant que le cheminement ne peut être immédiat ou rectiligne. A titre personnel, je remercie des gens aussi divers et discutables que Zemmour, Michael Moore, Fdesouche ou même Elisabeth Lévy, même si la plupart seraient horrifiés de savoir qu’ils ont contribué à l’édification d’un "soralien". Tant pis pour eux, j’ai pris chez eux ce qu’il y avait de pertinent (souvent pas grand chose à l’arrivée) et laissé le reste.


    • #1711285
      le 26/04/2017 par karreg an tan
      Alain Soral à l’honneur sur le site de la BBC

      65 ans, venant de la droite bcbg "chic ma chère "de province, j’ai fait mon outing politique qd j’ai découvert Soral ; je me suis aperçu qu’il disait tout ce que je pensais depuis des années sans vraiment le dire ... Et tout devint très clair, depuis Giscard et son regroupement familial jusqu’à Sarkozy et son "multicul obligatoire" ( je ne parle meme pas d’Hollande, le vide sidéral ).
      Les Patriotes vaincront, en priant pour qu’il n’y ait pas trop de dégâts !


  • #1711065

    Le site " jeune nation " d’Yvan Benedetti n’a pas l’air de les marquer ou c’est volontaire ?


  • #1711094

    Pour ma part je refuse catégoriquement d’être cataloguée dans la fachosphère. Qui est l’inquisiteur qui juge sur des intentions qu’il émet lui-même ?
    C’est l’émetteur de ce jugement qui est l’intolérant, l’intégriste et finalement le plus proche du fasciste qui veut imposer ses vues à l’ensemble.
    La BBC devrait demander à Gilad Atzmon de leur expliquer le combat E&R. Cela les empêcherait de raconter des âneries.


  • #1711100

    Attention les gens, on se rapproche méchamment des 6 millions la !

    Ah la BBC, ces scandales pedophiles gay au sein meme de ces propres bureaux, ces tentatives ratées de dissimulées que quasiment tous les MP Britsh sont actuellement en procès pour pédophilie gay et qui se hate a défendre l’oligarche gay.

    En attendant qu’Assange nous livre les bonnes pages sur Macron et ces petits plaisirs interdits...


  • #1711136

    Planquez vos femmes et vos enfants, les hordes malfaisantes nazifascistes du FN débarquent pour vous massacrer !

    Non mais sans déconner... qui croit encore a ces vieux mensonges usés ?

     

  • #1711161
    le 26/04/2017 par Sansdent sagueule
    Alain Soral à l’honneur sur le site de la BBC

    Merci la BBC d’avoir su mettre des mots sur ma pathologie. Je pensais faire simplement une petite hazizazite (céphalées, nausées et démangeaisons du prépuce dès que je regarde la TV française), mais en fait.... je serais, à priori, une saloperie de catho-complotiste, et de la pire espèce, puisque "homme blanc" en plus.
    En l’absence de conseil sur un éventuel traitement, j’vais aller me fouetter les testicule avec un tract de Macro pour me punir. Pourriture "d’hexagonal" que je suis.


  • #1711236

    Je suis Camerounais, croyant animiste. Je lis E&R tous les jours ; donc je fais partie de la "fachosphère" "cathosphère" "antisémitisme" etc.... ? Les merdias mainstream ne cesseront de me surprendre avec leur bêtise !


  • #1711383

    Finalement un peu loufoque cet article anglais, qui a un moment nous indique (sans rire) qu’Alain Soral serait "Devenu un Paria", alors que dans le reste de l’article il nous explique l’importance considérable de son rayonnement et de son influence .....
    Gageons tout simplement que les gens qui ont écrit cet article aimeraient beaucoup lui arriver seulement à la cheville dans n’importe lequel des divers domaines ou il intervient depuis des années !!!


  • #1712140

    Bonjour

    Je lie quotidiennement les analyse de Mr Soral et alors !
    Je préfère Soral à tous l
    Les journalistes des élites sont con ronpus et dans leurs analysent veulent nous obliger à penser comme eux et adopter leur vérité !
    Mais le peuple désormais grâce au net peut vérifier leurs analyses bidons !
    La haine est dans leur coeur et non chez les sympathisants du FN !!!
    Nous irons voter pour le candidat de notre choix !


Commentaires suivants