Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Alain Soral sur les "islamofascistes" dès 2002

Alain Soral était invité dans l’émission Tout le monde en parle sur France 2 le 13 avril 2002. L’occasion pour le futur président d’Égalité & Réconciliation de présenter son ouvrage Jusqu’où va-t-on descendre ? et de dénoncer l’hypocrisie communautariste des « parrains » de l’antiracisme (dont semble se sentir solidaire Anouk Dreyfus Aimée).

 

À l’heure où le lobby sioniste intensifie sa pression sur l’État et le peuple français en tentant d’imposer sa définition de l’antisémitisme, nous proposons également aux internautes de relire le texte prophétique d’Alain Soral Ce que cache le foulard qui, dès 2003, annonçait le retournement d’alliance en cours.

 

 

À ne pas manquer, sur E&R :

Le sionisme, un lobby au cœur de la République,
prolonger l’article avec Kontre Kulture :

 






Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1951184
    Le 24 avril à 12:58 par Lavrov
    Alain Soral sur les "islamofascistes" en 2002

    Camarades de E&R
    Le début du transfert de la culpabilité de l’occident vers les musulmans.
    Ne varietur
    Lavrov.

     

    Répondre à ce message

  • #1951230
    Le 24 avril à 13:27 par bertin
    Alain Soral sur les "islamofascistes" en 2002

    En 2002,Soral n’était pas censuré !

    Il disait la même chose :
    *Sur l’islamo fascisme
    *Sur la Synagogue
    *Sur l’épuration ethnique du peuple Français,
    par l’Empire anglosionnowallabite .

     

    Répondre à ce message

    • #1951286
      Le 24 avril à 14:25 par Le trottoir et le chien.
      Alain Soral sur les "islamofascistes" en 2002

      Tout à fait cela signifie que nos libertés n’ont cessé de se réduire au fil des années et comme la banque devient de plus en plus agressive, je ne crois pas à un retour en arrière.
      Plus on avance dans le temps et plus notre qualité de vie se réduit, merci le progrès.

       
    • #1951294
      Le 24 avril à 14:39 par La Morche
      Alain Soral sur les "islamofascistes" en 2002

      Ovation lors de l’entrée sur le plateau de la bienpensance ! C’est beau

       
    • #1951357
      Le 24 avril à 16:09 par mondialisto-sceptique
      Alain Soral sur les "islamofascistes" en 2002

      @ La Morche

      l’émission d’Ardillon n’était pas exagérément bien pensante (disons par rapport aux autres ; au royaume des aveugles...) et on pouvait y entendre parfois des discours de vérité, ex. la vidéo ci-dessus que j’ai vue à l’époque "en direct" (à sa première diffusion). Toutes les interventions de Soral chez Ardisson sont des perles, notamment chaque fois que le boss remet à leur place les colporteurs du blabla politiquement correct. En ce temps là, Soral n’était pas spécialement pestiféré, pas pour les masses dont je faisais partie en tous cas ; par contre, l’attitude d’Anouk Aimée montre clairement que chez les culturo-mondains il était déjà bien dans le collimateur.

       
  • #1951255
    Le 24 avril à 13:51 par Gilles
    Alain Soral sur les "islamofascistes" en 2002

    À l´époque je regardais toujours Ardisson, on pouvait encore parler, parfois. Impressionnante analyse en 2002, année noire ou le fascisme fut présent au second tour.

    Il faut voir l´extrait en entier, et la tête de l´actrice dont j´ai oublié le nom, qui soupire, puis s´en va comme une cruche de noire vétue. Devant tant de connerie en direct, on comprend pour la communauté a simplement interdit " le pamphlétaire antisémite multi-récidiviste " de toute présence dans les médias.

    À titre personnel, dans ma banlieue bourgeoise, j´ai vu dans l´école centre ville arriver des racailles au collège autour de 2002. Ca fait bizarre d´être confronté à cette infra-monde dans un endroit paisible, mais les gens sont tellement cons qu´ils ont continué à voter à 90% pour Chirac en 2002, comme Macron en 2017. S´ils veulentcrever après tout.

     

    Répondre à ce message

  • #1951269
    Le 24 avril à 14:05 par oklez
    Alain Soral sur les "islamofascistes" en 2002

    C’est qui la vieille peau en noir qui se vautre sur la table à coté de A.S ?

     

    Répondre à ce message

    • #1951297
      Le 24 avril à 14:42 par Le king
      Alain Soral sur les "islamofascistes" en 2002

      Anouk Aimée ! Une actrice des années 60 et 70...

       
    • #1951312
      Le 24 avril à 15:07 par Jocas
      Alain Soral sur les "islamofascistes" en 2002

      Anouk Aimée. Grande actrice mais avec une vision politique d’adolescente visiblement.

       
    • #1951528
      Le 24 avril à 19:54 par Ça devient Chaud
      Alain Soral sur les "islamofascistes" en 2002

      Un peu plus et elle saignait du nez face a cette agression d’intelligence qu’elle a subit !

       
    • #1951542
      Le 24 avril à 20:07 par oklez
      Alain Soral sur les "islamofascistes" en 2002

      Merci pour le renseignement ! "Attention ! votre message doit contenir au moins dix caractères" désolé

       
    • #1952521
      Le 26 avril à 06:57 par MagnaVeritas
      Alain Soral sur les "islamofascistes" en 2002

      « Grande actrice », c’est cela, oui. Grande professoresse de philosophie franco-talmudique, oui. Sublime top model au sommet de sa gloire, oui. Génial double prix nobel de physique et de paix roumaine, oui. Mais vieille mémère ringarde, has been dès la naissance, souffreteuse de sa propre bienpensance qui cherche, qui fouine, qui fouille dans les moindres inflexions de voix l’ombre du pétainisme afin de s’offusquer pour réclamer des excuses, ça non, par contre.

      Je me souviens très bien de cette émission que j’ai visionnée plusieurs fois. Avec son petit air outré, elle sort du plateau, elle revient avec son gros verre d’eau, elle joue la victime comme si elle allait tomber dans les pommes, et bla bla bla. Grande comédienne, en effet.
      Tout ça parce que Soral s’oralise de façon ferme, assez exclamative, ce qui est normal puisqu’il essaie de dire le maximum de vérités en un temps court.

      Sur ce coup : 100% avec Soral. Seulement, depuis 16 ans, tout s’est aggravé, alors l’impatience est compréhensible.

       
  • #1951351
    Le 24 avril à 16:02 par PJ
    Alain Soral sur les "islamofascistes" en 2002

    Je n’ai pas accès à la vidéo (cadre noir).
    Pourrait-on m’envoyer le lien ? Merci par avance

     

    Répondre à ce message

  • #1951353
    Le 24 avril à 16:03 par Francois Desvignes
    Alain Soral sur les "islamofascistes" en 2002

    La communauté organisée c’est comme la FM, mais en mieux :

    - Tout ce qui est en dessous du 33 degré n’a pas de pouvoir, mais il est vu.
    - Tout ce qui est au dessus du 33 degré, n’est pas supposé exister et donc exerce le pouvoir.

    Donc, ne citons aucun nom car les figurants ne sont pas les metteurs en scène.

    Qu’est-ce qe l’enfer nous voulait de bien par l’immigration et ses précédents (avortement de masse, divorce de masse, destruction du genre etc).

    Notre mort : nous sommes chrétiens sinon de religion de culture, sinon de culture d’idéologie.

    Les ennemis millénaires du christianisme sont les alliés instrumentalisés de l’Enfer : le judaïsme et l’Islam Marianne ( Dieu n’est que pour les juifs, Dieu n’est que pour les musulmans, Je suis dieu)

    Ils sont alliés entre eux par leur haine du christianisme et pourtant se détestent entre eux :

    - Un juif déteste autant un musulman qu’un républicain laique : tous les deux lui contestent son élection divine.
    - Un musulman déteste autant un juif qu’un républicain : l’un lui a volé son droit d’ainesse et l’autre pisse sur Muahamad.
    - Un républicain agnostique et libre penseur (un pléonasme) déteste autant le juif que le musulman car tous les deux mettent la Foi au dessus de la Raison et donc leur Dieu au dessus de Marianne.

    Et voici où je voulais en venir :

    - le chrétien desouche blanc est seul contre tous. : il a toujours tort de tout. (D’ailleurs Adam était blanc et catholique) .

    Mais vous avez vu ou verrez bientôt la division meurtrière des ennemis des desouches :

    - Vous avez vu que le musulman attaquait le juif en plus du desouche, mais aussi le républicain (les forces de l’ordre) de plus en plus et de plus en plus violemment.

    - Vous venez de voir que le lobby juif organise la contre offensive, une sorte de tam tam pour l’épuration ethnique et vous verrez demain que l’avant garde n’étant plus aussi bien servi par la République qu’elle le fût, la poursuivra et la condamnera.

    - ne croyez pas pour autant que nos laïcards se rangeront du côté des prêtres et des musulmans : Vendée, une fois, Vendée toujours.Ils en profiteront pour redoubler de répression sur les blancsdesouche (chrétiens) , massacrer le musulman sous prétexte de délinquance et de suprématie républicaine, et....déjudaiser "au nom de la paix publique" l’appareil d’Etat dont la propagande.

    Eh bien, ce conflit à quatre (chaque camp divisé lui-même en quatre) c’est du 100 % made in enfer.

    Ça s’appelle le N.O.M.

     

    Répondre à ce message

    • #1951686
      Le 25 avril à 00:15 par Michelly58
      Alain Soral sur les "islamofascistes" en 2002

      @François Desvignes Adam croyais en dieu mais n’était pas catholique, vu que les trois religions monothéistes sont apparus bien après sa chute tout comme il n’était pas blanc. Par exemple des écrits relatent que sa femme Ève était plutôt mate de peau.

       
    • #1951836
      Le 25 avril à 10:21 par Francois Desvignes
      Alain Soral sur les "islamofascistes" en 2002

      @Mixhelly

      La sortie sur la catholicité et la blanchitude d’Adam était une démonstration a contrario" de la bêtise de la propagande vivrensembliste, nom de code de la haine de tout ce qui est blanc et catholique.

      Mais c’est à peine une boutade car Adam et Eve connaissaient Jesus Christ puisque ils L’ont reconnu quand Il est venu les délivrer de l’Enfer après sa Crucifixion. Il est certain également qu’il connaissait l’Esprit Saint puisque c’est par Lui qu’il pût nommer tous les animaux de la terre (au sens de les connaitre dans leurs caractéristiques premières et exclusives). Enfin, ils connaissaient le Père puisqu’ Adam et Eve se sont présentés à lui habillés de leurs feuilles de vigne..

      Or, celui qu reconnait la Ste Trinité, la personne et la divinité du Christ est catholique selon le Symbole des Apôtres.

      Concernant la couleur de la peau d’Adam, vous avez raison, elle était jaune, ses cheveux roux/blonds et ses yeux bleus. (Eve aussi qui a hérité de tous ses gènes). C’est attesté par Ste Emmerich qui a vu le Paradis terrestre et toute la vie d’Adam par révélation divine (Ste Emmerich .Les Mystères de l’Ancienne Alliance) .

      Je plaisante plus (akeu akeu) : seul celui qui a lu les Mystères de l’Ancienne Alliance comprend en vérité la Politique.

      Y a un avant et un après la lecture : avant le clair obscur, après la Clarté.

      C’est une Pentecôte intellectuelle :

      - avant on raisonne "humain" et on pense "républicain".
      - Et après on voit tout d’"En Haut".

      Inutile d’être catholique pour lire le livre :
      l’Esprit Saint s’arrangera de votre paganisme.
      Vous verrez, Il a beaucoup d’humour (...)
      Vous allez voir Luther, Kant, Voltaire, Marx, Darwin, Freud, Marianne, l’O.N.U, Brocoli, Attali , et la C.E.D.H. avec un autre regard....( franchement, quelle décadence !)

      Ça va vous consoler d’apprendre que votre père selon la chair valait bien plus qu’eux et que votre Père selon l’Esprit est avec vous.
      Contre eux.

       
  • #1951394
    Le 24 avril à 17:01 par mi
    Alain Soral sur les "islamofascistes" en 2002

    Bonjour, système bizarrement très tolérant envers certains “fascistes”.On pense notamment à l’Ukraine.

     

    Répondre à ce message

  • #1951460
    Le 24 avril à 18:20 par Persona Non Grata
    Alain Soral sur les "islamofascistes" dès 2002

    Bizarrement ce qui m’a marqué, pas temps cette agressivité/ nervosité qu’on essaye de faire porter à Soral alors qu’il s’exprime clairement, c’est Francis Lalanne et ses questions et analyses pertinentes sur Soral. Lui qui passe au niveau merdiatique pour une greluche finie.
    Le reste et invités le show habituel télévisuel... je n’ai d’ailleurs pas la TV.
    À l’époque 2002 Alain Soral pas encore persona non grata.

     

    Répondre à ce message

  • #1951569
    Le 24 avril à 20:58 par philippe
    Alain Soral sur les "islamofascistes" dès 2002

    En lisant l’article sur l’historien Bruttmann (voir par ailleurs sur le site), j’ai tout de suite pensé à cette vidéo qui a pourtant 16 ans.

    Le discours ne laisse la place à aucun doute, les zyvas et Soral, c’est pas des amis, donc encore moins les dingues qui se font sauter au nom de cette religion qu’ils fantasment et ne respectent pas, pour preuve on voit que plusieurs des profils dévoilent des consommateurs d’alcool en grande quantité, de la cocaïne.

    Donc Bruttmann est soit un imbécile qui ne se donne pas le mal de se documenter et de fournir des analyses sensées, ce qui est un peu handicapant pour un historien, soit il ment à dessein.

    J’ajoute que A. Soral n’est pas antisémite en 2 points :

    - La première fois que je me suis rendu à une ses conférences en 2007 ou 2008 je sais plus (en tout cas c’était au tout début de Flash puisqu’il était en vente, disposé sur des tables), j’ai quand même voulu m’interroger sur l’environnement dans lequel j’étais.

    Donc j’ai discuté avec plusieurs groupes après la conférence (ça venait de Rouen, de Paris, de Caen...) et j’ai introduit des questions, non pas insidieuses mais discrètes on va dire, et je peux assurer qu’il n’y a pas un seul antisémite dans les conférences (je suis allé à plusieurs).

    La ligne, ce serait plutôt des mecs qui sont inquiets pour le petit juif du coin qui se retrouve amalgamé par ceux qui le "représentent" et qui font tout pour se faire haïr.

    Nous sommes allé dîner ensuite, à une vingtaine (c’était l’époque de Marc George et Sébastien Derouen), je ne suis même pas sûr qu’on ait évoqué une seule fois le judaïsme dans les discussions.On avait surtout parlé horizontalité/verticalité des luttes, et par déclinaison, de ce qu’on appelle aujourd’hui* l’ingénierie sociale, bien popularisée en tout cas par Lucien Cerise.

    - Les médias sous perfusion publique mentionnent invariablement les condamnations de Soral incitation à la haine (...), déjà il ne parlent jamais des relaxes, ce qui mettrait en lumières l’acharnement absolu et total dont il est l’objet.

    Ensuite, les lois Fabius, Gayssot, etc... (on ne les comptent plus) sont des violons sur lesquels un coup tu pisses dedans un autre tu pisses à côté.

    À voir les cas Valls et ses histoires de "blancos" et Dieudo avec "je me sens Charlie Coulibaly".

    Donc M Bruttmann, travaillez ou taisez-vous.

    *Je sais que c’est pas d’aujourd’hui mais plutôt du début du XX° et E. Bernays mais bon, on va dire merci, entre autres, à Lucien.

     

    Répondre à ce message

  • #1952194
    Le 25 avril à 18:52 par James Fortitude
    Alain Soral sur les "islamofascistes" dès 2002

    De toute évidence, l’air offusqué de Nicole Dreyfus, dite Anouk Aimée, en dit long sur la réalité des faits relayés par Alain Soral, qui certes gène, mais les faits sont les faits !

     

    Répondre à ce message