Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Alexis Cossette – Deux options : le "un pour tous, tous pour un" de Trump ou la guerre civile

À ne pas manquer, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le Système va jouer son ultime carte de la guerre civile pour contrer Trump. Avec la complicité des mêmes racailles que chez nous.


  • Le "tous pour un et un pour tous" est incompatible avec la société des droits de l’Homme.

    La conséquence dialectique des droits de l’Homme, c’est la guerre de tous contre tous.

    En effet, dans la société des droits de l’Homme, chaque homme est dieu.

    Dans cette société, chaque homme étant déclaré "dieu" estime toujours trop donner à son prochain du fait de sa simple humanité et ne jamais recevoir assez de lui du fait de sa propre déité.

    C’est une société de revendication.
    Puis de contentieux
    Puis de rixes
    Puis d’émmeutes
    Enfin de guerre.

    Quand les noirs se battent contre les blancs parce qu’ils sont nés noirs au lieu de blanc (? !?!),
    Ils tuent des noirs
    Et s’’entretuent ensuite entre manifestants, chacun accusant l’autre d’en avoir trop fait ou pas assez ou maladroitement ;

    Et en face, les blancs font la même chose, y compris entre eux, pour les mêmes causes

    Mais l’origine réelle de tous leurs conflits et de leurs incompréhensions, c’est les Droits de l’Homme ; tout homme est dieu de lui-même.


  • Monsieur cosette, je pense plus qu" ils veulent ecrouler le monde, pour refaire un monde nouveau, comme d’habitude en faites, pour eux des servants jaunes, blancs ou noirs est équivalent. Si le monde ,la masse voit le réel, et ce qu’est vraiment l’état profond pedocriminels, trafiquants de drogue, psychopathes, des dieux qui créés le monde a leurs images, le peuple voudront leurs peaux, ils tentent juste un énorme coup d’État médiatique globalisé contre Trump, si il est réélu, cela sera un massacre, ils veulent l’assassiner, pas physiquement, mais reprendre le pouvoir. Et si Trump est destitué par cette manipulation de masse contre Trump. Il y aura guerre civile, et dans les années qui suivront, c’est la force, donc l’état profond qui reprendra le pouvoir.


  • je veux revoir l’écureuil moi ! c’est lui la star du show de Radio Québec !


  • Alexis livre un travail particulièrement important en ces temps d’effondrement médiatique.
    Il nous dévoile les ficelles et les mouvements contre-intuitifs d’un président sélectionné par une intelligence militaire patriotique et digne qui use de stratégies que peu de personnes et peu de scénaristes connaissent.
    La stratégie d’un faux retournement de généraux contre Trump pour encourager les dernières taupes à se dévoiler... c’est tellement bien vu !
    Tout concorde avec les analyse entre Qanon, Alexis et ER : le mondialisme panique à un degré inédit.
    AFP USA en est réduit à inventer des propos que Trump ne tient pas : https://www.youtube.com/watch?v=6Ws...
    Les images qu’Alexis relaie sont dures à supporter. L’huile sur le feu de la part des media "lamestream" qui font tout pour effrayer - soumettre - culpabiliser les citoyens est un véritable crime contre l’humanité qui prend si rapidement le relai du faux covid qu’il est clair qu’il s’agit de stratégies de dernière main.
    Trump a un regard ferme et apaisé mais les media ont besoin qu’il soit un dictateur pour lui opposer Michelle Obama qui, à n’en pas douter, est sur l’agenda des démocrates mondialistes.
    À ceux qui n’ont pas encore écouté Alexis, consacrez un peu de votre temps de cerveau à ses trumpologies 1, 2, 3 et furetez sur les questions du covid. Vous tomberez sur Flynn, l’entente avec Xi et autres "capsules" (comme ils disent à Québec) qui vont feront considérer de façon plus sereine les mouvements apparemment erratiques de Trump.
    Qu’ER soit par ailleurs remercié d’avoir fait connaître Alexis.
    Force et honneur.

     

  • Alexis Cossette de Radio Québec ,toujours aussi agréable .


  • Même en partant de l’hypothèse que Cossette a raison, comme quoi donc Trump continue à être le maître du jeu et qu’en bout de course, il va réussir à neutraliser ses ennemis "démocrates" au service du mondialisme (ce que l’oon ne peut que souhaiter de tout coeur !), les USA n’en sont pas moins condamnés. A avec l’Amérique, c’est tout le système politico-social qu’il représente au plus haut niveau, à savoir l’Etat-nation à vocation multiraciale-multiculturelle, focalisé sur l’individualisme et le consummérisme. On a ici la démonstration spectaculaire que c’est là une simple chimère, non viable sur le long terme. Les seules véritables "nations" viables sont celles à base ethno-raciales, comme ce fut le cas partout, et de tout temps. Même ainsi s’il réussit son coup cette fois-ci, ce ne sera que partie remise et il leur faudra, à lui et à ses successeurs immédiats, s’activer quand même à organiser résolument la partition des USA sur des bases plus "naturelles". Les noirs surtout devront avoir leur propre Etat car plus personne ne peut nier qu’il leur est imposssible de coexister de manière "harmonieuse" avec d’autres races. Encore que c’est valable aussi évidemment pour ces dernières mais les incompatibilités sont ici moins évidentes, ne serait-ce que par une large indifférence envers la question du dit "racisme".

    Et bien entendu, la question ne manquera de se poser de manière plus ou moins analogue dans les pays européens. D’ailleurs, spontanément ou non, des militants noirs de France s’activent déjà eux-mêmes pour agir de concert avec leurs "frères" des USA. Sauf qu’ici, malgré ce que semble souhaiter des gens comme Hollande, on ne peut sérieusement envisager la possibilité d’une partition. Les immigrés ne forment pas en effet une communauté homogène, ni racialement, ni culturellement, ni territorialement... En conséquence, la seule issue sera une très large re-émigration des non-européens, "naturalisés" ou pas, assimilés ou non. Ce qui sonnera aussi définitivement le glas du "modèle français" qui est tout aussi utopique, et sans doute même davantage encore que celui américain. D’ailleurs, la France n’est-elle pas justement le prototype européen de l’Etat-nation !...

     

    • Il faut surtout revenir à la monarchie catholique et à la famille patriarcale.


    • A. Cossette réagit surtout, et essentiellement, comme un relais francophone de QAnon, dans un agenda anti-mondialiste (héééé oui, l’agenda n’est pas un privilège des mondialistes).

      Pas de doutes sur sa sincérité, mais il est lui-même pris dans la narrative trumpienne, dont il est un des plus ardents défenseurs francophones.
      Donc, c’est bien aussi de ne pas dépendre que de ses interprétations et de voir ailleurs pour se construire sa propre opinion.
      Pour l’instant, il ne s’est pas du tout lourdement planté dans ses analyses - on peut ergoter sur les détails, mais ça cadre bien.

      Pédagogue hors-pair, et au demeurant très attachant par sa simplicité et son naturel.
      Mérite la Croix de Guerre.


    • Enfin une bonne analyse !Justement vu, Mr Rainizanany. Je suppose que vous êtes d’origine malgache, et que vous connaissez les différents peuples de la terre, comme moi....
      Votre post m’a réchauffé le cœur : je ne suis pas seul !


  • Lisez-visionnez John Philip RUSHTON, bon sang ! Les noirs sont comme ils sont parce qu’ayant un QI très inférieurs aux autres + un taux de testostérone plus élevé.
    Ils sont différents des autres races en plusieurs points anatomiques et physiologiques (squelette, morphologie, durée de gestation, etc...). STOP à l’hypocrisie : il faut tout mettre sur la table !

     

    • Chaque fois qu’on me raconte qu’un groupe d’homme est différent fondamentalement, des autres, en positif ou en negatif, je sais que j’ai affaire a un rêveur, ou un manipulateur, ou a un crétin. L’homme est l’homme, quelque soit son époque, ou son groupe ethnique. Bosse un peu plus et laisse les explications "faciles", aux bobos. Je suis sûr que tu vaux mieux que ça.


    • Kikiopap

      Vos propos relèvent de la propagande égalitariste franc maçonnique hors sol, hors temps, hors réalité, hors Histoire, hors biologie, hors géographie.

      De la même manière que les hommes ne sont pas tous semblables, les peuples ne le sont pas non plus, il y a des différences entre eux car ils partagent une génétique, une Histoire, des ancêtres, un espace-temps commun, une culture, des moeurs, une langue etc etc... Pourquoi vouloir le nier ? Pour les récréer de la manière dont vous voudriez les voir ? Or, ils ne sont pas votre produit. Ils sont créatures de Dieu et sont libres ensuite de le Suivre ou non. Et ceux qui le Suivent, vraiment, sincèrement, s’améliorent grâce à Lui. C’est tout et c’est ce qui explique les différences de comportements et de développement entre les pays.


    • @ Kikiopap
      S’imaginer que tous les humains sont "pareils", c’est surtout raisonner en fonction de l’héritage chrétien (même pas juif car eux ne le pensent absolument pas, bien au contraire puisqu’ils se considèrent comme d’essense supérieure, ou même "divine" !) issu de l’idéologie paulinienne. Une idéologie dont la mutation "profane" sera ensuite à l’origine du darwinisme ou du marxisme, et enfin, à notre époque, de la théorie de l’origine commune (supposée africaine !) de l’espèce humaine. Mais en réalité, cette théorie qui est d’ailleurs en train de perdre du terrain au profit du polycentrisme n’a jamais fait l’hunanimité, surtout dans le monde asiatique. Quoi qu’il en soit, malgré ce que nombre d’ethnologues de l’époque coloniale ont prétendu, les différences parfois irréducibles entre les cultures et les races (eh oui !) sont une réalité d’expérience dont les conséquences s’imposent chaque jour davantage à notre attention. Et à cet égard, les plus grandes différences, à la limite de l’incompatibilité ne se trouvent pas entre les blancs et les noirs mais entre les asiatiques et ces derniers. Si vous en avez l’occasion, demandez donc ce qu’en pense n’importe quel asiatique, qu’il soit chinois, japonais, malais, ou même amérindien !


    • @lio
      Pour avoir cotoyé des étudiants africains et antillais pendant mes études, je peux t’assurer qu’en terme "de QI", ils ne sont pas à la ramasse bien au contraire !
      Il existe des expériences amusantes faites sur des chimpanzés qui montrent qu’ils sont plus performants que des humains bien entrainés lors de tests de mémoire visuelle.. etc..
      Alexis Cossette a traversé l’atlantique, la jonction est faite, même s’il reste discret sur ses rapports à E&R. Beaucoup de français suivent ses directs. C’est un phare francophone en Amérique dans le camp des "Enfants de Lumière" (Mgr Vigano)


    • #2480881

      @Kikiopap

      Mais oui bien sûr, il n’y a qu’à voir l’état catastrophique dans lequel se trouve Haïti, première nation noire à avoir obtenu son indépendance en 1804, après avoir massacré les familles de colons français sur place.