Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Allemagne : le ministre de l’Intérieur lance un ultimatum à Angela Merkel

De la crise migratoire à la crise politique ?

Si la question migratoire exacerbe les tensions à l’échelle européenne, elle fragilise aussi la coalition au pouvoir en Allemagne. Sur ce sujet, le ministre allemand de l’Intérieur a lancé un ultimatum à Angela Merkel, qui n’a pas tardé à le rejeter.

 

Le quotidien allemand Die Welt a rapporté le 17 juin une sortie fracassante de Horst Seehofer, le ministre allemand de l’Intérieur. Alors qu’il expliquait avoir des difficultés à s’accorder avec la chancelière allemande Angela Merkel sur la question migratoire, il a résumé cette communication difficile en ces termes : « Je ne peux plus travailler avec cette femme. »

Le ministre allemand a confirmé ce 18 juin que, faute d’un accord européen à la fin juin, il souhaitait fermer les frontières allemandes aux migrants dès le mois de juillet. Horst Seehofer s’est ainsi exprimé : « Si le rejet immédiat des migrants à la frontière n’est pas possible, j’ordonnerai immédiatement à la police de refouler tout individu qu’il ait une interdiction d’entrée ou une interdiction de rester » et le ministre allemand de poursuivre : « Nous souhaitons bonne chance à la chancelière. »

Angela Merkel a immédiatement rejeté cet ultimatum déclarant qu’il n’y aurait aucune fermeture automatique, même en cas d’échec au niveau européen.

 

Deux semaines pour négocier avec ses partenaires européens

Membre d’un gouvernement issu de la coalition entre les sociaux-démocrates du SPD et la droite allemande, Horst Seehofer est lui-même issu de la CSU (Union chrétienne-sociale en Bavière) qui souhaite limiter l’immigration à la frontière allemande.

De fait, le ministre est favorable au droit de renvoyer d’Allemagne des migrants déjà enregistrés dans un autre État membre de l’Union européenne, un choix qui va à l’encontre de la politique d’ouverture prônée par Angela Merkel depuis 2015.

Le journal Bild affirmait que la CSU s’apprêtait à lancer un ultimatum à Angela Merkel sur la question migratoire, c’est désormais chose faite. Les alliés de droite de la chancelière allemande lui ont ainsi donné ce 18 juin deux semaines pour négocier une solution européenne au défi migratoire, faute de quoi le ministre de l’Intérieur décrètera une fermeture des frontières, selon l’agence Deutsche Presse-Agentur (DPA).

Cette décision a été prise lors d’une réunion des dirigeants du parti conservateur bavarois CSU à Munich. Selon DPA, Angela Merkel a accepté ce délai qui correspond à la tenue d’un sommet européen les 28 et 29 juin. Affichant une volonté de débloquer la question à l’échelle européenne, Angela Merkel rencontre ce même jour le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte. Elle recevra également le 19 juin le président français Emmanuel Macron.

Voir aussi, sur E&R :

Quel avenir pour l’Europe ? Lire chez Kontre Kulture :

 






Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1988163

    C’est pas notre ministre de l’intérieur qui risque de dégommer Manu, heu pardon Macron.

     

    Répondre à ce message

  • Elle finira au Bedlerblock comme ses predeceseurs..eux aussi ouvrirent les vanes et se firent pincer.

     

    Répondre à ce message

  • Cet après midi, j’entendais un des débatteurs sur une émission de "radio courtoisie", dire qu’Angela Merkel était pro-catholique, qu’elle avait dit que l’Allemagne devait se protéger de l’invasion d’autres religions et blablabla. Puis une volée de bois vert sur les cheminots parasites qui empêchent les gens d’aller travailler et blablabla. Mais rassurez vous, aucune allusion aux dizaines de palestiniens abattus par l’armée la plus morale du monde. Entre mensonges avérés et mensonges par omission, on regretterait presque que le patron soit invité à un débat pour y faire le ménage.

     

    Répondre à ce message

  • Expulsion d’une Immigrée en Allemagne.

    Les germains refoulent l’Immigrée clandestine,
    connue sous sa fausse identité Angela Merkel !
    Où va-t-elle se réfugier ?

     

    Répondre à ce message

  • Le ministre allemand de l’intérieur a raison de perdre son sang froid devant cette dame qui,à l’évidence, a dans sa ligne de mir d’autres horizons autres que l’horizon allemand. Il n’est guère besoin d’être un chevronné de la politique pour
    voir que la déferlante d’immigrés,acceptés outre Rhin,dépasse les seuils de l’humanisme.
    Si la chancelière est sérieusement préoccupée par le sort des réfugiés,la stratégie à mettre en place doit s’appuyer pour l’essentiel sur un diagnostic sans fards pour identifier les causes de ce désastre. Deux causes sont à incriminer : d’abord les guerres menées par l’OTAN pour le compte des lobbys de l’oligarchie au Moyen Orient et en Afrique du Nord. Les peuples des pays de l’OTAN ne se reconnaissent pas,loin s’en faut,dans ces guerres sentant les supercheries les plus graves. Ensuite,et là on retrouve"la main invisible"de la mafia de la finance et des groupes commerciaux transnationaux. Leur voracité explique bien des guerres dévastatrices. Ces deux causes ne sont,en fait,que les deux faces de la même pièce : l’oligarchie. Et le prétexte clamant,sans la moindre pudeur,que ces agressions,tentent de ramener la"demoncratie"à ces pays ne trompe plus personne.
    Voilà un défi de dimensions bibliques qui interpelle la chancelière et ses collègues en Europe et au niveau mondial.
    C’est d’une révolution populaire,oui populaire,dont les nations ont besoin. Révolution centrée sur le renouement avec les valeurs morales et
    spirituelles,la réhabilitation du savoir,la remise sur pied des valeurs véhiculées par la cellule sacrée qui est la famille éternelle
    père-mère-enfants,ressusciter le commerce et l’agriculture à visage humain,loin du cauchemar de la rentabilité,...D’autres piliers sont à déterrer pour reconstruire un monde respirable,insufflant espoir
    et réhabilitant l’Homme dans sa grandeur d’Homme.
    Le"OUI"adressé aux réfugiés n’aurait pleinement son sens,qu’accompagné d’un"NON"solennel à l’adresse des démons de la mort et du désespoir.

     

    Répondre à ce message

  • #1988295

    ULTIMATUM
    Note par laquelle un État somme un autre État de donner satisfaction à un certain nombre d’exigences dans un délai limité, et de façon péremptoire, faute de quoi l’état de guerre naît automatiquement à l’expiration du délai. (L’ultimatum précède la déclaration de guerre.

    Injonction pressante par laquelle un État présente à un autre État certaines revendications au cours de négociations.

    Proposition précise qui n’admet aucune contestation : Se trouver placé devant un ultimatum.

    Le Petit Larousse 2017

    Donc, dans 15 jours c’est la guerre.

    La coalition éclatera

    Il va falloir envisager de nouvelles élections.

    Qui confirmeront la poussée identitaire.

    Et ce qui était impensable adviendra : les immigrés seront priés de s’éparpiller dans toute l’Europe.

    Ne pouvant le faire à l’Est, non plus que vers l’Italie, ils le feront à l’Ouest.

    Ils passeront le Rhin.

     

    Répondre à ce message

  • Cette histoire des migrants nous mène droit à la guerre.

    Pas d’autres commentaires à faire.

     

    Répondre à ce message

    • Oui, c’est bien parti pour ! J’ai posté hier un message d’une femme médecin allemande qui exerce dans un hôpital qui reçoit un déluge de migrants et c’est absolument effrayant de voir comment ceux-ci se conduisent ! jusqu’aux rixes au couteau sur le personnel soignant ! Dommage que la modération n’a pas cru bon devoir poster ce message d’alerte sur ce qui risque de se généraliser sous peu.

       
  • #1988618

    Satan, le cheitan ou Saytan, bref le destructeur, est toujours représenté comme « Masculin », (en français le mot assassin désignant un tueur n’a pas de féminin non plus) non pas que je sois féministe, mais quand je vois cette horreur, je me dis que le diable, pour sa représentation, a décidément plus d’un tour dans son sac.
    Déjà, « Angela »...

     

    Répondre à ce message

    • Bonjour,

      Si je ne me trompe pas le diable est asexué. Il poursuit son dessein : le lobby lgbt est un de son ouvrage . Le mélange des sexes, l’égalité des sexes, l’androginie, le troisième sexe , le féminisme à outrance. L’homme, le vrai, le viril fait office de macho agresseur pour que les autres puissent cheminer en collant legging comme les fifilles. Ils sont tombés dans le piège. Ils tendent à ressembler de plus en plus au sus-mentionné.

       
  • Mettre une femme à la tête d’un gouvernement, c’est déjà un signe de profonde décadence. Ce n’est pas avec le sentimentalisme que l’on forge la destinée d’un peuple.

    De plus, la plupart des gouvernants euro-mondialistes n’ont pas d’enfants. Là encore, on peut y voir la marque d’un certain nihilisme.

     

    Répondre à ce message

  • #1988767

    L’oligarchie allemande se fout des immigrés, de la France, elle a déjà obtenue sa déflatation salariale il y a plus de 10 ans, a les meilleurs produits européens, un équilibre budgétaire et ne veut aucun transfert financier européen. Merkel sautera et je l’espère Macron avec n’ayant plus de relais allemand.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents