Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Allemagne : neuf blessés lors d’un face-à-face entre pro et anti-étrangers à Chemnitz

À Chemnitz, des manifestations parallèles révèlent les deux visages de l’Allemagne. Deux rassemblements d’extrême droite et de gauche étaient organisés samedi, après les violences qui a suivi le meurtre d’un homme par des étrangers.

 

 

Hussein et Margot ont beaucoup de choses en commun. Ils ont la quarantaine, habitent à Chemnitz (Saxe), et, samedi 1er septembre, ils ont eu la même idée : aller déposer une fleur à l’endroit même où, six jours plus tôt, Daniel Hillig, un Allemand de 35 ans, s’est fait poignarder en pleine rue, en marge des festivités organisées à l’occasion du 875e anniversaire de cette ville de 240 000 habitants voisine de la frontière tchèque.

 

 

Si Hussein et Margot ont tenu à accomplir ce geste simple, c’est aussi parce qu’ils ont chacun deux enfants et qu’ils ont « de plus en plus peur pour eux ». Encore un point commun ? Oui et non, car cette « peur » qu’ils ont en partage les oppose au lieu de les rapprocher. Syrien arrivé en Allemagne il y a une quinzaine d’années, Hussein en fait le constat :

« Ici, ça devient parfois compliqué de se sentir tranquille quand on est musulman. On entend des réflexions et on sent des regards qu’il n’y avait pas avant. »

Née dans le Land voisin du Brandebourg mais installée en Saxe depuis son adolescence, Margot, elle, voit les choses autrement.

« Avant, il n’y avait pas de criminalité ici. Mais depuis que tous ces Syriens, ces Irakiens et ces Afghans sont arrivés, ça a complètement changé. Nos gamins se font emmerder dans la rue, moi-même j’hésite à sortir la nuit. Regardez ce qui est arrivé à ce pauvre homme le week-end dernier, je n’invente rien : c’est bien un Irakien et un Syrien qui ont été arrêtés ! », explique-t-elle en désignant la photo de Daniel Hillig, posée sur le trottoir au milieu d’un tapis de fleurs.

 


 

Neuf personnes ont été blessées en marge de nouvelles manifestations antagonistes de plus de 8 000 personnes samedi à Chemnitz en Allemagne, organisées d’un côté par la droite ultra anti-immigrés et en face par des mouvements de gauche.

 

 

Cette ville saxonne de l’ex-RDA est depuis une semaine l’épicentre de la mobilisation de l’extrême droite allemande contre les étrangers, à la suite d’un meurtre dont est suspecté un demandeur d’asile.

[...]

Environ 4 500 personnes ont défilé à l’appel de divers mouvements d’extrême droite, principalement l’Alternative pour l’Allemagne (AfD) et le rassemblement anti-islam et anti-Merkel Pegida.

Certains scandaient « nous sommes le peuple », reprenant le slogan des manifestants lors de la chute du régime communiste de RDA à l’automne 1989, ou encore « Merkel dégage ! » en portant des drapeaux allemands. D’autres défilaient avec de grands portraits de victimes d’attaques perpétrées, selon eux, par des demandeurs d’asile.

En parallèle, à l’appel de plusieurs associations et partis politiques de gauche, environ 3 500 personnes, selon la police, ont défilé en répondant au mot d’ordre : « le cœur plutôt que la haine ».

[...]

Le gouvernement, par la voix du ministre des Affaires étrangères Heiko Maas, a apporté son soutien à cette dernière manifestation, qui sera suivie lundi par un concert rock contre la xénophobie sous le slogan « Nous sommes plus nombreux ».

« L’Allemagne a causé des souffrances inimaginables à l’Europe. Si à nouveau des gens défilent aujourd’hui dans les rues en effectuant le salut nazi, notre histoire passée nous oblige à défendre résolument la démocratie », a-t-il écrit sur Twitter.

 

Lire l’article entier sur actu.orange.fr

 

La débâcle de l’européisme ?
Lire sur Kontre Kulture

 

L’Allemagne reconnaît les limites de l’immigration de masse, sur E&R :

 






Alerter

68 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Merkel,et avec elle tous les autres sbires de l’oligarchie européenne,doivent être balayés au plus vite. Le complot de la mafia oligarchique est dans sa phase finale,celle de plonger les peuples européens,et avec eux les autres peuples de la planète,dans le néant. Les guerres civiles et la banqueroute économique sont aux
    seuils de nos portes.

     

    Répondre à ce message

    • #2035591

      annihilation de la civilisation Blanche Chrétienne programmée par le Pouvoir Profond et Occulte des Loges Sataniques par l’envoi massif de vagues successives de migrants invasifs sans parler de l’islamisation rampante de l’Europe en général et de la France en particulier ainsi que de sa déchristianisation au profit des Loges Sataniques .

       
  • Les tocards de la bienpensance soufflent sur les braises et viennent ensuite pleurnicher du retour de flamme. Bande de minables.

     

    Répondre à ce message

  • Le pire : Le gouvernement, par la voix du ministre des Affaires étrangères Heiko Maas, a apporté son soutien aux hordes gauchistes et black block !

     

    Répondre à ce message

  • #2035619

    Les Allemands sont moins soumis au politiquement correct, ils défendent de fortes identités enracinées (la survivance des dialectes, ou la vigueur de la CSU bavaroise, parti identitaire, en témoignent). Le peuple conserve ses traditions populaires à fondement chrétien, ses formes de convivialité et ses lieux de sociabilité. Il s’ensuit un sens du collectif que les Français n’ont plus. Cette colère populaire allemande s’inscrit aussi dans le courant des succès électoraux de l’AfD, le parti anti-euro, mais pas anti-europe, et c’est pourquoi il se place plus que jamais il dans une perspective européenne.

    Pourquoi ce mouvement n’a-t-il pas pu naître en France, alors qu’il est présent en Autriche, en Suède, en Italie ?

    Parce que les élites politiques françaises, et médiatiques, sont toutes formatées à Science Po Paris, et les universitaires méprisent le peuple et le démonisent en le taxant de populiste, et que le peuple a intériorisé cette infériorisation.

    Parce que le FN canalise (annihile ?) les mécontentements et fait office d’exutoire à l’exaspération populaire.

    En tout cas, bravo aux Allemands qui expriment leur colère face à cette immigration illégale. C’est légitime, même si ça ne plait pas a certains

     

    Répondre à ce message

    • C’est la révolte des nations et la France ne pourra pas rester seule à l’écart, j’ai confiance.
      Il n’y a plus qu’en France et en Espagne que ça ne bouge pas (grands pays), mais ça suivra, pas possible autrement.

       
    • #2035830

      MM,

      Je suis de tout cœur avec toi, et ton enthousiasme me met du baume au cœur. Malheureusement, la France a quelque chose de particulier que l’Espagne n’a pas : le marxisme culturel. .

      Quand j’etais adolescente au Lycée, j’ai eu droit à la totale ! Un jours, alors que nous devions suivre un banal cours de géo, le prof , avec une mine éplorée, a décidé de nous parler d’un fait divers. Il s’agissait d’un pauvre africain victime de racisme par les méchants blancos . Je ne sais pas si son histoire était vraie , toujours est-il que nous n’aurions pas dû rire . Le prof s’est énervé , une rage d’une violence extraordinaire , il a jeté ses craies contre les murs , il a renversé les chaises en hurlant. Alertés, d’autres profs sont entrés dans la classe, quand ils ont su de quoi il était question, ce n’est plus lui qu’ils considéraient comme un dingo, mais nous . Alors ils ont pris un air grave, ils nous ont regardés pendant de longues minutes comme des policiers regardent un assassin .

      On a eu droit à SIX HEURES de reprogrammation mentale , sans interruption , des images de camps concentration des images de petits noirs décharnés, des pauvres arabes martyrisés par les méchants blancs... toujours les blancs ! Ils nous ont expliqué que nous avions beaucoup de chance , que nous avions tous une dette envers ces pays , et que tout enfant français devait y penser tous les jours ! Je ne pense pas que les choses se passent ainsi ailleurs qu’en Fronce ! C’est beau l’éducation en Fronce .

       
  • Encore le coup du coup de poignard dans le dos du peuple Allemand !

     

    Répondre à ce message

  • les gauchistes sont "pro-immigration" et pas "pro-migrants".

     

    Répondre à ce message

  • Marre de ses étrangers qui foutent la merde partout. Bravo a l’afd et pegida et bravo a ses militant patriotes

     

    Répondre à ce message

    • #2035847

      J’ai passé un an avec PEGIDA, le souci c’est qu’ils se focalisent sur l’islam ; pour moi le problème c’est pas l’islam, le véritable problème c’est l’extra-européanitė de l’immigration. Il y a d’autres branches identitaires qui l’ont compris. À terme il y aura un schisme au sein des identitaires sur cette question cruciale. Faut-il aborder la question de l’immigration d’un point de vue religieux ou racial ?

       
    • OUI sans aucun doute ! par ce que à l’évidence ce sont eux memes les premiers à revendiquer leurs origines ethno religieuse et à jouer à double jeu ou à double je .

       
  • Moi ce qui me choque le plus, c’est le nombre de femmes dans la police anti-émeute allemande.

     

    Répondre à ce message

  • « Nombre de maladies éradiquées ou rarissimes en Occident sont de retour à cause de cette immigration non contrôlée.

    Le cas le plus parlant est celui de ce demandeur d’asile yéménite logé dans une église à Bünsdorfer pour lui éviter l’expulsion et qui aurait contaminé cinquante bambins avec la tuberculose, cette maladie étant remontée depuis dans la classification des maladies les plus contagieuses.

    Mais la tuberculose n’est pas la seule à remonter dans ce sinistre tableau. Dans l’Allemagne de la chancelière Merkel, la situation devient de plus en plus dangereuse, comme vous pourrez le lire dans cet article de la presse belge : Le lien est fait mais il ne faut pas le dire :

    Du botulisme à l’échinococcose, de la syphilis à la tuberculose, le tableau est clair et pourtant sombre :

    • Hépatite B : + 300 % les trois dernières années.
    • Rougeole : 2014 et 2015 : + 450 %
    • Tuberculose : 2 014 : 4 488 cas, 2015 : 5 915 cas : + 32 %

    En 2015, les migrants ont contribué à 40 % des nouveaux cas de sida. »

    https://www.nice-provence.info/blog...

    Silence des médias sur ces questions de santé publique.

    Plus besoin de guerre bactériologique, les déportés-migrants vont servir d’agents de transmission pathogène(?)

    « Le ministère algérien de la Santé incite à la prudence les compagnies aériennes afin de limiter les risques de propagation de la maladie.
    Gare au choléra. L’épidémie qui se développe en ce moment en Algérie entraîne une hausse des mesures de précaution en France.
    Quelle est la situation sur place ?
    Les autorités algériennes ont admis depuis le 23 août qu’une épidémie de choléra avait lieu sur leur territoire, ce qui n’était pas arrivé depuis 1986. Le bilan communiqué fait état de deux décès, de 60 cas confirmés sur les 172 personnes hospitalisées. La contamination viendrait d’une source d’eau dans la région de Tipaza, sans que l’on sache précisément ce qui s’est passé.
     »

    http://www.leparisien.fr/societe/sa...

     

    Répondre à ce message

  • Le combat est d’autant plus difficile qu’il y a, en vérité, trois combats à mener :
    - celui contre les envahisseurs,
    - celui contre les élites,
    - celui contre les collabos.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents