Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Angers : Le Monde dénonce un bar avec les livres de "Le Pen, Brasillach, Soral et Holeindre"

Fidèle à sa tradition de délation pour le compte de l’oligarchie, le navire en perdition morale Le Monde a reniflé un bar associatif qui pourrait mettre en danger la Démocratie, ce régime dont il profite avec ses amis de l’élite politico-médiatique : il s’agit de l’Alvarium.

 

Déjà, l’Alvarium, avec ses tonneaux, ça sent la Gaulle, Rome, l’Italie, Mussolini ! On n’est pas loin du nazisme non ? C’est en tout cas l’impression que donne la lecture de l’article du « correspondant à Angers » (qui doit avoir un papier par an à faire), qui est censé ressusciter la terreur qu’inspire la Bête immonde version angevine. Et pour cela, on commence par une brochette de noms maudits :

« Et quelques livres alignés sur une bibliothèque donnent le ton. Jean-Marie Le Pen y côtoie Robert Brasillach, Roger Holeindre ou Alain Soral. Homère semble un peu perdu au milieu de ces figures de l’extrême droite française. Au mur, deux affiches prétendent réhabiliter Bachar Al-Assad et Saddam Hussein. »

Tout l’Axe du Mal en une phrase ! Le nom du responsable est lâché à la vindicte du peuple de gauche, peut-être un peu lassé par toutes ces injonctions de lynchage quotidiennes : « Jean-Eudes Gannat, ex-militant FN ». Pourtant, le boulot de ces dangereux nationalistes est d’organiser

« des maraudes pour distribuer de la nourriture aux nécessiteux. Français exclusivement. “99 % des SDF qui dorment dehors le sont, assure-t-il tranquillement. Les étrangers en situation irrégulière ont des centres d’hébergement tenus par des associations qui s’occupent exclusivement de migrants. Et ça, ça ne pose de problème à personne”. »

 

Une sorte de Bastion social, quoi. Le Monde, toujours à la pointe de la délation, ce travail de rat (de bibliothèque), joint ses forces à celles des antifas locaux. On n’est jamais trop prudent et on n’est jamais de trop pour lutter contre la résurgence nationaliste :

« L’Alvarium compterait une centaine d’adhérents, mais la préfecture a déjà prévenu qu’il ne peut en accueillir plus de 19 en même temps, pour des raisons de sécurité. Les membres de l’association ont cherché à doubler la capacité d’accueil et à pouvoir y organiser des concerts, mais le préfet a confirmé, mardi 29 mai, qu’il ne donnerait pas de suite favorable à cette demande. Un signe que cette ruche d’extrême droite est dans le collimateur des autorités. Mais aussi dans le viseur des opposants. Pour les “anti-fa”, réunis au sein du réseau angevin antifascite et familiers de l’Etincelle, un lieu associatif fréquenté par l’extrême gauche, les “clients” de l’Alvarium “répandent la haine” et “ont des comportements racistes et violents”.
[...]
Plusieurs manifestations ont électrisé la légendaire douceur angevine. Le 24 février, 400 personnes ont défilé devant la façade de l’Alvarium pour exiger sa fermeture. Une centaine d’opposants se sont réunis le 24 avril devant la porte du conseil municipal, obligeant le maire (ex-LR), Christophe Béchu, à une nouvelle mise au point. “La présence d’un établissement dans lequel un discours ou des accointances avec des idéologies extrémistes se développent est évidemment pour moi quelque chose d’insupportable, a-t-il affirmé avant de préciser : Ce type de lieu est en train de se développer à Lille, Lyon, Marseille ou Aix-en-Provence sans qu’aucune ville n’ait trouvé la parade.” »

Sacré Christophe, le fascisme ne passera pas par lui ou alors il lui passera sur le corps. Portrait de ce sarkozyste à qui tout réussit :

 

 

Ce qui est sûr c’est que l’autorité peut interdire les réunions publiques, criminaliser les supports médiatiques de cette prétendue « idéologie extrémiste », mais les sbires du Système ne peuvent pas empêcher les récalcitrants de penser, de se réunir, de se réinformer ou de se désintoxiquer. Et d’être de plus en plus nombreux à penser différemment.

Les lâches antifas à la solde du pouvoir profond (la plupart ne le savent même pas, c’est dire leur degré de lucidité politique) ont beau faire leur détestable travail de délation, comme de vulgaires collabos de 1942, cela ne changera rien au rapport de force qui va un jour ou l’autre s’inverser. Car les Français sont de plus en plus perdants à se soumettre à l’idéologie dominante. Quand ils se feront chaque jour saigner dans la rue ou sur leur fiche de paye, on verra qui soutiendra ce Système dégueulasse... Et on n’en est qu’au début de l’ouverture des yeux.

 

« Signe que la situation s’envenime, dans la nuit du 16 au 17 avril, le mot “facho” a été tagué sur les domiciles des membres de l’Alvarium et sur les murs du théâtre et du cimetière de Chazé-Henry, un village de l’Anjou rural où habite la famille de l’un d’entre eux. La même nuit, le mur d’enceinte de la propriété de Pascal Gannat, en Mayenne, était aussi souillé. L’ex-chef de file du FN au conseil régional, rétrogradé l’an dernier par Marine Le Pen, est le père de Jean-Eudes mais aussi de son cadet, François-Aubert. Ce dernier a été mis en cause et condamné deux fois pour des bagarres à caractère raciste, notamment à dix mois de prison avec sursis et 175 heures de travaux d’intérêt général pour des insultes racistes et des coups intervenus dans la nuit 21 au 22 octobre 2016, à Angers. Il fait appel. Il fréquente lui aussi l’Alvarium. »

 

Où l’on voit que « la situation s’envenime » mais pas à cause des prétendus extrémistes de droite : ce sont bien les antifas qui font monter la tension, et qui rejettent la faute sur le camp d’en face, un camp archi-minoritaire, réduit à la défense passive et qui n’a même pas le droit de se défendre.

La technique de l’inversion accusatoire vient d’en haut, et fonctionne dans un monde où les menteurs dominent. Pour l’instant, le Système ligue toutes ses forces contre les pseudo-fascistes : le politique, le médiatique, le juridique et le policier. Tout en laissant tranquilles les criminels terroristes... qu’il tient en laisse.

À voir ou à revoir, sur E&R :

Le Système craint le nationalisme social, voir sur E&R :

 

La question sociale, chez Kontre Kulture :

 






Alerter

62 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Le Monde veut peut être une autodaffée publique à la mode Daesh (contre les bibliothèques Chrétiennes d’Irak et de Syrie). En fait Le Monde est un élément du groupe terroriste appelé "les élites".

     

    Répondre à ce message

  • Bon, jusqu’à 25 balais, on a le "droit" d’être antifa, y’a pas mort d’homme, mais après faut bien prendre ses médocs : lecture de Céline, Maurras, Faurisson, Soral, etc.etc. je laisse à tout un chacun le soin de compléter la liste.Seulement voilà, les saines lectures ne suffisent pas, il faut aussi payer de sa personne, c’est le niveau au-dessus, ça commence à être moins évident.Le niveau supérieur, le vrai courage, consiste à faire le sacrifice de sa vie en toute lucidité pour accéder à l’Eternel.Personnellement, je pense me situer entre les niveaux 1 et 2, je pense pouvoir faire mieux avant de mourir, mais pas sans l’aide de Dieu.

     

    Répondre à ce message

  • A quand des cafés littéraires E&R dans toutes la France ? Il faut organiser des levées de fonds dans toutes les régions. Je suis sur qu’il y aurait du répondant. La cerise sur le gâteau : choisir des noms de café comme : "Le Céline", "La Quenelle", "Chez Robert", "Le Vanillo-Derme", "Vladimir", ...

     

    Répondre à ce message

    • Pas idiot comme idée , car c’est vrai qu’E&R est lu .. Ainsi ,il y a quelques temps, ne pouvant m"empêcher de parler,voilà que mon interlocuteur ( garagiste breton ) me dit : " allez donc sur le site E&R, lisez Soral " .. j’ai éclaté de rire ,deux heures après , j’y étais encore ...

       
  • #1977684

    Quelques antifas de prime jeunesse qui font leur crise d’adolescence et qui ne comprennent rien.
    Je pense que ne pas réagir, les ignorer et continuer d’évoluer comme ce bar le souhaite serait la meilleure des solutions. Ah ! Si leur petit jeu continue, il y a effectivement d’autres méthodes de persuasion.

     

    Répondre à ce message

  • Le mec de la MNEF dénonce "un bar où règne le fascisme".

    On imagine qu’il n’y a aucune liberté, on vous ordonne de vous asseoir ici, on vous impose telle consommation, on vous interdit de parler à telles personnes, on vous oblige à vous mettre à danser, puis d’arrêter, tout est imposé.

     

    Répondre à ce message

  • Tout est dans le titre, "Le Monde" dénonce.
    ZA l’école on disait : "les cafards on les écrase".
    Les cancrelats surtout, dirais-je

     

    Répondre à ce message

  • Le Monde, tout comme son grand cousin le New York Times, a soutenu tant qu’il a pu les pays de l’Est et tout leur héritage politique le plus nauséabond jusqu’à la toute fin, jusqu’à la chute du Mur de Berlin, en leur accordant une aura de respectabilité idéologique imméritée à une degré criminel. Et nul ne peut dire qu’ils ne savaient pas. Si le peuple français était resté intellectuellement dégourdi, il aurait réclamé et obtenu la fermeture de ce journal par la même jurisprudence ayant entraîné la fermeture de tant de journaux et revues passés dans le camp de la Collaboration avec le Reich, car les raisons de le faire étaient encore plus urgentes : ne pas fermer le Monde c’est considérer que les vie slaves ne comptent pas, non plus que celles des idéalistes (juifs ou non) en général, car la politique officielle du PCUS comme des services secrets lui obéissant depuis Lénine était la mise à mort par balles des idiots utiles sitôt leur utilité passée.

    Même l’argument pourtant raciste à souhait du caractère sacré de la communauté organisée et des holocaustes qu’elle subit ne tient pas la route car un vertu du principe d’extermination de tous les idéalistes et gens en sachant trop cette communauté a subi en pourcentage de la part du Kremlin d’aussi grandes pertes que sous le régime de Berlin, sauf pour le nom : on disait intellectuel cosmopolite ou vipère lubrique plutôt que juif mais ça voulait dire la même chose et ça envoyait aussi sûrement à la mort dans un camp.

    Le Monde n’a pas connu d’époque bénie du journalisme honnête : il était là pour rendre respectable ce qui était criminel et faire semblant de ne pas avoir su à toutes les très nombreuses fois que pris la plume dans le sang, y compris celui des Cambodgiens avec Jean Lacouture, ce journal porte une part particulièrement lourde de la responsabilité de la diminution du QI de la France et de l’incapacité actuelle à penser de son intelligentsia.

    J’aimerais mieux que tous ces gens, puisqu’il leur faut quand même vivre (bien que je n’en voie pas la nécessité personnellement) arrêtassent leur journal et en fondassent un autre ayant pour but plus explicite de défendre le point de vue sioniste, comme par exemple la Terre, qui pourrait être un petit frère de Ha-Aretz en même temps que faire la propagande de l’écologisme bobo de Hidalgo : du moins les meurtres au quotidien excusés se compteraient par dizaines plutôt que par millions (en ne tenant pas compte des morts du fait de l’usure, toutefois).

     

    Répondre à ce message

  • Je suis communiste tendance Marchais discours pour l arrêt de l immigration en 81 et je conchie cette racaille d antifas plus debile tu meurs . Ces profonds crétins ne se rendent même pas compte qu ils se rangent ds le camp qu ils pretendent combattre. Ironie de l histoire ce sont leurs pires ennemis d extrême droite qui font le job !

     

    Répondre à ce message

  • Français ouvrez les yeux !!! Un jour nous devrons nous battre autrement qu’avec des idées et des mots. Quand est-ce qu’on s’énerve ?

     

    Répondre à ce message

    • Jamais !

      Je partage ton envie et ton prénom (Est-ce lié ? N’est-il pas à lui seul une preuve d’antisémitisme ?)
      Mais ô grand jamais il ne faut s’énerver.
      Si tu t’énerves tu laisses tes émotions l’emporter sur ta raison, de fait tu as déjà perdu. L’émotion est la principale arme de manipulation du malin.

      Soyons simplement déterminés et méthodiques pour ne pas hésiter ni trembler lorsque l’inéluctable arrivera.

       
  • Encore des attaques contre les patriotes

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents