Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Aphatie tremble pour le Système : "La police ne peut pas être du côté des manifestants"

Non mais ça peut venir...

 

 

Pour l’instant, le triste larbin de l’oligarchie peut dormir sur ses deux oreilles et son gros salaire de social-traître : avec les événements en cours en haut des Champs-Élysées ce samedi 1er décembre 2018, les CRS ne risquent pas de troquer leur matraque contre un Gilet jaune pour foncer sur l’Élysée.

 

Mais ne parions pas sur l’avenir, et regardons plutôt vers le passé : il y a un parallèle historique évident entre la pré-révolution russe de 1905, qui annoncera celle plus aboutie de 1917, et la révolte des Gilets jaunes de l’automne 2018 en France.

Une lecture anarchiste des événements de 1905 (à partir de 6’05) :

 

 

Nous espérons bien sûr qu’on n’en arrivera pas à la tuerie d’Odessa, où les soldats de Nicolas II tireront dans la foule. Car à partir de ce moment-là, il n’y a plus de retour en arrière possible, et plus personne ne sait où on va, ni en haut ni en bas.

 

Pour voir le direct de RT France sur les échauffourées en cours à Paris, cliquez ici

 

Rappel historique : la révolution russe de 1905

« Au-dessus de la foule qui progresse vers le Palais d’hiver flottent des fanions religieux et des icônes. Le cortège est formé de milliers d’ouvriers en grève, venus de dizaines d’usines de Saint-Saint-Pétersbourg, capitale de l’empire. Ils viennent porter une pétition au tsar. Ils demandent une journée de travail de huit heures et des augmentations de salaire. Ils ne brandissent ni drapeau rouge ni slogan marxiste. De leurs rangs s’élèvent des hymnes orthodoxes. Manifestation, ou procession ? En tête, deux ouvriers portent un portrait de Nicolas II. » (Source : Le Monde)

Chez nous, les Gilets jaunes ne brandissent pas le portrait du jeune prince Macron, qui aura raté l’occasion de devenir roi, ou du moins le président de tous les Français. Il n’est plus que le président de quelques Français, les plus privilégiés, les autres ne lui reconnaissant plus aucune autorité. C’est la fin, quel que soit le moment où la fin de ce régime sera officialisée.

« Un régime policier enserre la société, muselle les journaux. De petits partis révolutionnaires ont commencé à s’implanter. Les actes de terrorisme se multiplient. Le ministre de l’Intérieur, Viatcheslav von Plewe, vient d’être assassiné – un sort déjà subi par son prédécesseur. Un avocat originaire de la région de Samara, Vladimir Ilitch Oulianov, alias Lénine, observe tout cela avec minutie, de son exil à Genève. »

Nous sommes bien en situation pré-révolutionnaire : la censure s’abat sur l’Internet, les journaux ne délivrent plus que la parole oligarchique. Le parallèle est troublant. La porte de Narva à Saint-Pétersbourg, c’est notre Arc-de-Triomphe qui ouvre sur nos Champs-Élysées. Le Palais d’hiver, c’est bien sûr le palais de l’Élysée.

« Le froid est vif, en ce dimanche d’hiver, sur les rives de la Neva. Les ouvriers pétitionnaires sont là, par dizaines de milliers, ils approchent de la porte de Narva. Des détachements armés sont déployés. La ville est paralysée. Le Palais d’hiver, résidence officielle de l’empereur, est une forteresse assiégée. Le tsar ne s’y trouve pas. Il est en famille, dans son palais et ses parcs verdoyants de Tsarskoïe Selo, à une vingtaine de kilomètres. »

L’inévitable arrive.

« Le lendemain, en fin de matinée, des cavaliers de la garde impériale, sabre au clair, chargent les manifestants. Des corps sont piétinés par les chevaux. La foule continue d’avancer. Des soldats ouvrent le feu sur elle. Des massacres se produisent en plusieurs endroits de la ville. Selon les données officielles, on dénombre 96 tués et 353 blessés (dont 34 mourront des suites de leurs blessures). Les sources non officielles parlent de centaines de morts. Perdu au milieu de ce désastre, le prêtre Gapone [l’instigateur du mouvement, NDLR] se relève, et s’écrie en tremblant : "Il n’y a plus de tsar !" »

Nicolas II sera rebaptisé Nicolas le sanglant. Dans la France en ébullition de 2018, heureusement, le sang n’a pas encore coulé. Macron ira-t-il jusqu’à faire tirer sur la foule des Gilets jaunes, déjà bien bastonnés par les policiers ? Les policiers oseront-ils aller jusque-là si la contestation monte encore d’un cran ? Certains ont pris conscience de la perte de contrôle du gouvernement, pris entre délégitimation et répression. Et dans les deux cas il est perdant.

Pour Éric Brunet, le droitiste de RMC, le « quinquennat de Macron est terminé » :

 

 

Pour l’ancien ministre de l’Éducation Luc Ferry, Macron est foutu :

 

 

Ferry étaye son jugement sur LCI. Macron est pris dans l’étau de la dette et des Gilets jaunes :

 

 

Qui seront les plus forts : la finance internationale qui tient la France par la dette et Macron par les réseaux ou les Gilets jaunes qui tiennent la rue ?

La suite au prochain épisode.

La révolte gronde, sur E&R :

 

Ces forces qui empêchent Macron d’être du côté des Français
sont analysées sur Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

57 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Les CRS qui sympathisent avec le peuple (dont la plupart font partie, soit dit en passant), ça défrise notre chauve collabo. Apathie, tu aimes plus quand le peuple se serre la ceinture plutôt que les coudes, pas vrai ? On ne peut même pas se réjouir de te voir tondre à la libération, vu ton crane en peau de fesses. Avec toi, même vouloir se faire justice soi même est déprimant, c’est tout dire......

     

  • #2091441

    Le fait que chaque tentative de manipulation oligarchique (comprendre : réalisée par les petites mains médiatico-politiques) engendre une colère proportionnelle dans l’ensemble de la population nous place dans une situation à cliquets irréversible, même si les médias essaient parfois de faire marche arrière.
    Comme le dit bien l’article : ils sont coincés : un pas de plus en avant et l’embrasement est tout à fait possible, un pas en arrière et leur peu de crédibilité s’effondre, les deux directions étant désormais des impasses fatales.
    Les échappatoires de Ferry sont les mêmes fausses-bonnes solutions ripublicaines. Une autre Assemblée ? Pourquoi faire ? Et qui n’aurait plus de majorité claire pour appliquer un hypothétique programme faussement populaire ?
    Rien à faire, les solutions du passé sont usées jusqu’à la corde.
    Ce qui me surprend le plus, c’est l’arrivée d’une parole aussi radicale dans les merdias. Les fameux "éléments de langage" des dissidents "de l’internet" ont été intégrés dans les raisonnements, peut-être par volonté de récupération et de coller à certaines attentes, mais les validant et les leur attribuant une crédibilité certaine et irréversible.

     

    • S’il n’y a pas de majorité claire, peut-être que des lois de bon sens emportant la majorité tous partis confondus pourraient sortir. De toutes façons ce sera moins pire que ce qui se passe depuis 18 mois.


    • "Ce qui me surprend le plus, c’est l’arrivée d’une parole aussi radicale dans les merdias".
      Récupérations et tromperies, c’est dans la même veine qu’Elizabeth il y a trop de quoi ? Levy qui, devant l’évidence, a été obligée de reconnaître que le lobby "norvégien" existait bel et bien tout en le banalisant et en faisant croire que son pouvoir n’est pas aussi grand que celui du lobby des forains.
      La plupart des gens sur E&R, hélas, avaient pris ces "aveux" comme une victoire totale de l’information.
      Là aussi, les mêmes larbins de l’oligarchie essayent de faire croire, en pissant dans le sens du vent populaire, que le problème se situe au niveau de la politique de Macron et de son gouvernement, pour éviter que l’édifice "riboublicain" ne s’effondre.

      Et ça les GJ l’ont instinctivement compris en virant de leurs manifs tous les clowns agents du pouvoir des partis politiques.


  • Je lui recommande le port de couches culottes. Cela existe pour les vieux de son âge.


  • Si Aphatie tremble pour le système, alors là c’est grave...
    Vive les Gilets jaunes.


  • il appelle à la répression violente de la dissidence, ce trouillard...

     

  • Aplati devrait réviser ses cours d’Histoire de France :

    Que ce soit la révolte d’Etienne marcel, ou la révolution de 89, ce qui fait la réussite d’une insurrection c’est quand "les gardes françaises se joignent aux insurgés sous les murs de la Bastille"

    Et c’est ce qui se passe : les flics sont à 83 % du côté des gilets jaunes.

    Car le pourcentage s’applique à TOUS les corps constitués.

    Concernant la dissolution de Ferry : c’est inutile.

    la révolte est celle du pays reel contre le pays légal ET le pays allogène qui lui sont hostiles depuis 40 ans.

    La dissolution de l’assemblée ne répond ni à la question du discrédit du pays légal
    Ni à la question du cout du pays allogène puisque le pays légal réélu reproduira sa politque allogènophile antérieure.

     

    • Désolé François mais la dissolution est LA solution au seul fait que chacun se doit maintenant de donner mandat a un homme s’engageant a respecter un mandat formel édicté et approuvé par tous ceux qui se reconnaissent dans ce mouvement et se résumant en 15 ou 20 points clairement rédigés

      il n’y a plus ni partis, ni partisans, ni godillots, mais un de chacun d’entre vous, celui à qui ce mandat sera confié

      faites que la représentation national n’appartienne plus a ceux qui se l’ont approprié mais a vous, c’est l’esprit de la constitution, c’est acté par la loi ! c’est tout !

      La motion de censure est un moyen dont dispose un Parlement pour montrer sa désapprobation envers la politique du gouvernement et le forcer à démissionner

      c’est simple, tellement simple, probablement est ce la raison pour laquelle aucun de vos chers représentants ne vous l’a jamais suggéré

      s’y opposer représente ce qu’il convient de nommer, un coup d’état

      un porte parole, une demande, la dissolution ! arrêtons ces division horizontales dont certaines sont instrumentalisés par un exécutif à cours d’arguments

      serait ce si difficile de trouver dans ce pays 300 honnêtes hommes !


    • @jeandelalune

      Si vous trouvez 300 honnêtes hommes pour aérer la ploutocratie, la ploutocratie tuera 301 personnes en priorité :

      - les 300
      - Et vous pour avoir pris leur défense.

      Nous sommes dirigés par des Gargamels et nous sommes les schtroumpfs.

      D’ailleurs, le syndicat des Gargamel qui nous dirige ne peut rien dissoudre, toute dissolution étant son arrêt de mort.

      Vous en êtes d’accord puisque vous proposez de recruter les nouveaux élus hors de l’hémicycle.

      Toute dissolution est son arrêt de mort mais toute non dissolution est également son arrêt de mort : s’il veut survivre le syndicat doit nous précipiter dans la guerre.

      Car la guerre suspend les urnes, la dette, et la contestation : la loi martiale vaut vote.

      Comment vont-ils faire ?

      Probablement ainsi :

      Comme les GJ ne voudront pas rentrer à la maison pour les fêtes de Noel et que les élections de mai sont déjà archi perdues pour le "syndicat",

      Il vont voter au nom de l’apaisement une loi d’amnistie générale s’étendant aux pensionnaires colored des prisons, de ce fait immédiatement tous libérés,

      Soit 100 000 fauves au bas mot jetés dans les rangs des GJ pour le vandalisme, l’incendie et le pillage,

      Ce qui obligera la nation terrifiée de voter à ses bourreaux syndicaux les pleins pouvoirs de l’article 16

      Ce qui, avec les sous titres, se traduit ainsi :

      une guerre civile a trois, pays légal, pays réel, pays allogène, où le pays légal, certes en guerre, reste néanmoins le pays légal.

      Espère-t-il


    • La Dissolution est LA solution à la seule condition que les élections se fassent à la proportionnelle, sinon elle est inutile, à moins qu’elle apporte un raz de marée de députés RN-FI .


    • @Michelly58
      Non, les syndicats marchent de la main à la main avec le patronat ;-) et la superbe structure de Bruxelles élue par les supers ultra grands et les plus intelligents des patrons de tous les grands, Amen. Wouah, impressionnant, c’est pourquoi Apathie se fait dessus.


    • @Francois Desvignes
      La guerre civile est un moyen d’échapper à la colère du peuple ainsi qu’à sa lucidité retrouvée. A nous d’éviter cette catastrophe annoncée depuis pas mal de temps, bien avant les GJ avec qui je fais ma part de manif chaque weekebd depuis le début.
      Il faut absolument éviter cette option de guerre civile avec des explications, des discussions entre les gens, mettre à mal ce chaos évitable par les réseaux sociaux, une vraie contre propagande des officiels et de leurs maîtres opaques.
      Je refus qu’on finisse mendiant juste de quoi bouffer ou de tuer pour, cette idée ne m’existe pas du tout.
      Revenons au fondamentaux, élisons parmi nous des gens capables de nous proposer une nouvelle constitution claire et précise entre relation et pouvoir élu pouvant êztre révoqué à la simple demande d’une pétition ou un autre moyen à inventer...Ne plus se faire dérober sa souveraineté par la loi même, car de nos jours c’est bien l’inverse. Nous devrions aussi pour éviter un bain de sang sympathiser avec la police, gendarmerie, CRS ou tout autre corps armé en leur offrant des fleurs, du chocolat, chanter la marseillaise en leur hommage, avec des symboles démontrant notre solidarité envers eux, afin qu’ils nous la rendent, c’est aussi des français. Aucune guerre civile et pas la moindre goutte de sang ne devrait couler, nous sommes assez intelligents et inventifs pour éviter le merdier dans lequel ces salopards au pouvoir voudraient nous ficeler.


  • Les gilets jaunes devraient aller bloquer les ports, le Havre, Marseille, etc.
    Après une semaine, Macron sera obligé d’écouter les revendications des sans dents.
    Ensuite, l’écriture de la constitution par le peuple.

     

    • Curieux que personne ne pense à bloquer la Bourse ! Ou à s’en prendre aux banques, à la finance !
      Pour des gilets jaunes, aller se fourvoyer à Paris, en terrain inconnu où sont concentrés tous les CRS et mobiles du pays et les agitateurs attitrés et provocateurs idiots utiles (qui eux connaissent le terrain) sous les yeux des médias de masse qui attendent le moindre pet de travers pour les discréditer, est une erreur tactique. Il vaut mieux multiplier dans toute la France les points de mobilisation tenus par de très nombreux "locaux" . Le gouvernement ne dispose pas de suffisamment d’effectifs (qui se fatiguent dans la durée) pour tenir tout le pays et surtout, n’a pas suffisamment de canon à eau pour en projeter partout à des centaines de kilomètres de la capitale. Il faut donc occuper le territoire dans ses points névralgiques économiques et symboliques, ceux qui représentent le grand capital, le grand patronat multinational, la finance internationale et le pouvoir du gouvernement. Avec un tel blocage, vous verrez que les patrons de Macron ne tarderont pas, dans l’ombre, à lui donner la marche à suivre pour stopper leurs pertes financières.
      Par ailleurs, ça finira peut-être par "réveiller" la BASE des différentes corporations du pays (étudiants routiers agriculteurs ouvriers cheminots etc...)
      Rappelez vous l’Histoire avec un grand H. L’armée et les forces de l’ordre (mis à part une minorité d’irréductibles) finissent TOUJOURS par rejoindre le peuple....car ils sont aussi le peuple.


    • C’est exactement ce que m’a dit avec raison un collègue de la région de calais il y a deux jours ...
      toutefois , je reste aterré devant le quasi mutisme de TOUTES les organisations syndicales de ce pays ( je sais qu’elles n’existent plus que sous perfusion annuelle étatique mais ce n’est pas une raison ) . Que ce soit en usine, fonction publique , transports , Monde agricole , ... ils ne se sentent pas concernés ??? ALors comment expliquer que 84% des francais soutiennent les GJ ?
      Il existe là , un dilemme quasi incompréhensible !!! ( ou qui n’augure rien de bon pour l’avenir .


    • Les syndicats ont la trouille, tout le monde sait maintenant qu’ils représentent une très faible proportion de salariés (surtout des fonctionnaires) et qu’ils vivent d’argent public. En échange, ils sont chargés de gérer les mécontentements... Ils sont partie intégrante du système (voir comment sont recasés les anciens responsables syndicaux)


    • @Domino Les syndicats marchent main dans la main avec le patronnât.


  • Amusant tout ça... Voyons la suite... Ça fait 40 ans que Giles et John votent comme des cons.

     

    • tout au moins une bonne partie ...


    • La Quarantaine se termine !

      La mise à l’écart du peuple et de toutes les populations durant près de quarante ans c’est terminé !

      Nous ne faisons que fêter les 50 ans de mai 1968 .... en novembre 2018 !

      ça ne va pas s’arrêter .... même si période feinte d’arrêt ... le mouvement est lancé.

      Aucun réponse institutionnelle ne pourra se prévaloir d’un changement quelconque !

      Cette période d’insurrection va se poursuivre ...

      Et la guerre dite civile que l’hainemi a voulu obtenir ne se déroulera pas comme ils le pensent. Puisque les Gilets Jaunes ne sont pas sur ce coup-là puisqu’il s’agit du social et d’économie et de niveau de vie, de dignité et non religions ; Un GL de souche reconnaît son pote GL maghrébin avec lequel il travaille tous les jours ! La réconciliation est déjà amorcée sinon effectuée dans la vie réelle et non pour des cerveaux maladies qui ne voient que du racisme partout.

      Soral a encore raison ! E&R y a contribué. Et l’analyse se poursuit donc.

      Le camp du Bien est entrain de baliser ... : il va être arrêté lorsque les forces populaires seront suffisantes et auront tout détruit ! C’est une armée de criquets-pèlerins qui se prépare à tout ravager.

      L’utilisation d’armes à balles réelles ne fera qu’empirer la situation. ATTENTION.

      Ils sont construits un Eden républicain avec enclos pour le peuple ne puisse jamais y avoir sa part mais doit contribuer à nourrir des parasites et improductifs.

      La mise en quarantaine est donc TERMINÉE. THE END !


  • Macron qui aime tant réformer devrait profiter de l’opportunité pour réformer vraiment et pas pour continuer à balbutier le vieux refrain de la mise en coupe réglée de qui est en bout de chaîne pour finir de l’essorer. Par contre, continuer à imposer l’indéfendable ne va faire que croître et embellir la révolte. Entraver, baîllonner, empêcher, censurer, menacer, sous-représenter, manipuler, mentir, trahir, phagocyter, ne peuvent constituer des lignes de force d’un programme politique acceptable bien longtemps, même si la patience des victimes peut sembler illimitée puisque voilà plus de 40 années que dure cette tyrannie. Parce qu’il n’y a pas de tyrannie éternelle. Il va falloir réformer jusqu’à ce que la partie de la France qui mange l’autre s’arrête.


  • je ne connaissais très mal M. Ferry , force est de constater son honnêteté et sa clairvoyance sur tous les sujets qu’il aborde .
    Quant à la dette qui est égale à 100% du PIB , je pense également que nous sommes dans le bout d’une impasse , toutefois n’ayant aucune prétention en économie , cet état de fait doit être appréciée des banques apatrides , qui ont la totale main mise sur le pays ?! ... le résultat du travail des politiciens de tous bords se succédant depuis près de 50 ans aux commandes de ce même état . ( cela vaut pour les autres pays européens à des degrés différents , mais ce n’est pas une raison )


  • Le pauvre garçon...
    C’est pas que son logiciel n’est plus à jour et qu’il lui manque quelques éléments pour comprendre ce qui se passe en ce moment.
    C’est carrément qu’il est encore sous Dos 2.5 avec une installation en 4 disquettes et qu’il n’arrive pas à envisager l’usage d’une souris.


  • ah , j’oubliais : inutile de commenter les dires de ce kapo de service ! par contre Ferry est vraiment intéressant dans sa vision de l’actualité .


  • Et oui ! Pensez-vous, c’est inimaginable pour Aphatie et surtout pas souhaitable pour lui qui se verrait contraint de trouver un boulot honnête. Mais j’espère, et quelque chose me dit que ça va arriver immanquablement, que la réalité va se charger de pallier à son fâcheux manque d’imagination :-)

     

  • #2091492

    Si chacun arrive à prendre conscience que le pouvoir ne tient plus que grâce au maquillage médiatique....
    Les merdias, si friands de la théorie officielle de l’effondrement du WTC : le coeur en acier a fondu, les tours se sont écroulées car elle ne tenaient plus que grâce à la moquette et aux baies vitrées.
    On y est : les merdias, ce sont les tours du World Trade Center : brillantes à l’extérieur, vide à l’intérieur. Nous allons bientôt vérifier si leur théorie s’appliquent aussi à eux-mêmes.


  • Le peuple a été désarmé juatement pour ne plus le craindre. Ce qu il se passe avec les gilets jaunes n ira nul part car le peuple n est plus souverain et n a plus les moyens de peser dans la balance du pouvoir. Il n est plus craint et c est ce qu l affaiblit.

     

    • Il est facile de se constituer un "armement" avec les outils et produits du quotidien. La France se trouve dans une situation pré-insurrectionnelle.

      Mettez 2000 Gilets Jaunes avec des tronçonneuses (accessible et vendable d’en tout bon magasin) entre les mains ou des Molotovs à base de produits ménagers, on verra comment réagissent les Barbouzes de Macron. Ca va devoir tirer à balle réelle et ce sera là le point de non retour, comme l’Histoire l’a toujours montré.

      Il n’a fallu qu’à certains quelques fourches pour changer l’Histoire de France.

      Cela finira fatalement par arriver, heureusement et malheureusement.


    • Ce que vous dites Messmer, Debré, Pompidou, Chaban le disaient en avril 1968.

      Le 13 juillet 1789
      Le 29 juillet 1830
      Le 31 janvier 1848

      Le peuple n’était pas armé.

      Mais la troupe de la police et de l’armée faisant partie du peuple ont armé le peuple.

      Et c’est alors que la gouvernance s’est trouvée à son tour désarmée.


  • Face à un Luc Ferry qui est " la modération même " , on ressent clairement le militantisme de cette journaliste qui appartient (ou croit appartenir) à cette France minoritaire des privilégiés, à la pensée unique moralisatrice qui nous étouffe depuis des décennies. Orientant l’entretien, avec une question qu’elle croit "piégeuse", sur la connaissance du montant du smic ; elle ferait mieux de nous indiquer le montant de son salaire, par pure décence. Cette France "bobo" politiquement correcte incarne le "deux poids deux mesures" qui règne depuis plusieurs années ; c’est à dire l’injustice.
    Comme en février 1934 où le mot d’ordre des manifestants qui incarnaient le peuple "sans dent", toutes tendances confondues, était "A bas les voleurs !" ; la revendication principale des gilets jaunes est " Assez de l’injustice sociale !".


  • Dis moi ton PIB je te dirai qui tu es !


  • "La crise des gilets jaunes" celle-là je ne l’avait jamais entendu, ça doit être comme ça qu’ils en parle là-haut.


  • Mais quel grand bonheur !

    Oui vraiment un grand bonheur de voir, et d’entendre le commissaire politique Apathie, littéralement faire dans son pantalon, tellement il est mort d’une trouille, qu’il n’arrive plus à dissimuler, cette vieille crapule trop payée.

    Nous lui conseillons très utilement de prendre la tangente, avant qu’il soit traduit devant un tribunal populaire, pour fait de haute trahison, au profit de puissances étrangères, comme nombre de ses congénères..


  • Plus un flic est au fond favorable aux gilets jaunes, plus il doit taper dessus, pour donner le change et ne pas se faire repérer . "Faut bien manger ma bonne dame" . Ancien prof fascisant, j’étais parfois obligé d’en rajouter dans l’israélophilie pour ne pas me faire repérer, et je ne devais pas être le seul . " Le langage a été donné à l’homme pour dissimuler sa pensée " (Talleyrand) . Talleyrand a fait aussi cette réflexion proprement géniale : " Il y a quelque chose de plus horrible que le mensonge, c’est la vérité " .

     

    • Et et cet après-midi, le représentant du syndicat police alliance est venu sur le plateau de c.news en gilet jaune et il avait le droit vu qu’il n’était pas en service et la porte-parole de la préfecture de police était outrée ! Trop top !
      Comme Philippe et Castaner ce matin, tout ce qu’ils condamnaient, ce sont les tags sur l’arc de triomphe, Houla ! Profaner ce beau monument avec le nom des plus grands criminels de guerre commesThurau, vous y pensez pas !


  • De Sputnik france :’’La banque LCL du boulevard Haussmann complètement cramée’’...

    ...Mrd...pourquoi cela fait-il hurler de rire ? Est-ce le fait d’imaginer d’avance les têtes et les diatribes monotones des entubeurs de la bien-pensance et de la malfaisance ? Séisme dans le petit monde de postillonneurs monopolisateurs de micros, ’’experts’’ auto-proclamés avec leurs brouettes ’’d’ismes’’ et leurs zexplications en boucles. Une banque brûle alors que pas un des pervers, responsables criminels du marasme socio-économique n’a été ne serait-ce qu’inquiété. Mais peut-être est-ce précisément pour cette raison qu’une banque brûle et laissent-ils d’autres choix puisqu’ils ont TOUT verrouillé ?

     

  • Apathie, tu as raison... les policiers, c’est fait pour appliquer les ordres... comme dans les annees sombres, n’est ce pas ? En fait, l’important c’est d’etre du bon cote du manche.. comme toi, right ? J’imagine tres bien ou tu te serais situe en 39-44 en France...


  • Apathie : c’est le type qui dirait que la police doit obéir au gouvernement en août 44.

    Ferry : ce fut un ministre de Chirac. Il avait été évincé, puis avait mentionné un cas d’un ministre sous Raffarin qui avait eu une petite histoire de mœurs avec des enfants au Maroc. Il l’avait mentionné au feu Grand Journal de Canal Plus lors de l’affaire DSK à New York. En représailles, le pouvoir l’avait licencié de l’Education Nationale et demander à se rétracter. Certainement, une petite vengeance, car il voit bien ce qui est en train d’arriver. Son interview sur Europe 1 avec la journaliste qui est la défenseure du pouvoir est édifiante.

    Si 84% des gens soutiennent le mouvement, j’aimerais savoir le pourcentage dans certains quartiers de Paris. On est dans une situation de la Commune de Paris, mais à l’envers, où la capitale est une sorte de forteresse et dont les élites doivent avoir une peur bleue d’en sortir. Pas de vacances de neige pour Noël....


  • Entre les policiers qui se déguisent en casseurs et la petite frappe qui se fait passer pour un policier, elle est belle la macronie !


  • Ce qui se produit s’appelle une pré-insurrection... voilà pourquoi ceux qui affirment que les GJ auraient du s’organiser avec syndicats et portes-paroles estampillés "validé par l’état" ne semblent pas piger qu’une authentique insurrection est un soulèvement massif d’une grande partie de la population. Il n’y a que les citadins des grandes villes que ça dérange et qui craignent pour leur confort quotidien, mais le reste du pays pourrait parfaitement rejoindre les Gilets si d’aventure le môme président maintient son programme, lequel est bel et bien estampillé "certifié par l’UE".


  • le talon d’achile, c’est que les forces de l’ordre viennent du peuple, ils subissent comme les classes populaires et ils sont chauffés à blanc depuis plusieurs.

    1)- Référendum français sur le traité établissant une constitution pour l’Europe , en 2005 les francais ont voté non à 55% malgré la propagande des médias, le peuple, on s’en fout et on ratifie quand même.

    2) Hollande passe en Force le mariage homo malgré une marée humaine de manifestants dans toutes les grandes villes de France. Le peuple on s’en fout.

    3) -Macron est élu grâce à la propagande des médias et à la destruction en vol du candidat Fillon, le peuple on s’en fout.

    4) Macron passe en force la loi travail et le démentellement de la médecine du travail malgré l’immense protestation des français, le peuple on s’en fout.

    Ce n’est là que quelques exemples saillants, qui montrent clairement que notre pays est en voie de destruction, et ce n’est que le début.


  • ALARME : cet après midi sur CNEWS le representant syndical des crs sur le plateau en direct recoit un sms et annonce en direct : un fusil mitrailleur a été volé dans un des camions !


  • Moins apathique le monsieur...

    Leurs couinements sont délectables ; Bhl capote littéralement !


  • Macron est le president de l’avant-garde de la France, et il a bien fait comprendre que les français n’étaient que les derniers de cordés.


  • Il ne comprend rien au peuple français.


  • Là où l’on voit qu’il s’ agit bien d’un mouvement populaire hors du contrôle des "puissants pro-atlantistes (haute finance - patronat international - sionistes - Etat profond américain - CIA), contrairement à l’Ukraine, il n’y a pas de snipers cachés pour tirer à la fois sur les manifestants et les forces de l’ordre pour déclencher la révolution orange et renverser le pouvoir. Et visiblement les "méchants" russes, les "méchants" chinois ou que sais-je...les "méchants" iraniens ou palestiniens ou syriens ou coréens (du nord bien sûr) ne profitent pas de l’occasion (ils n’ont peut-être pas la même culture des "regime-change").
    Macron ne peut qu’appliquer les ordres de ses patrons qui exigent de lui de ne rien céder sinon la vague gilets-jaunes pourrait bien déborder sur d’autres pays européens....et c’est tout le projet de N.O.M élaboré depuis plusieurs décennies qui tombe à l’eau !
    Nous n’avons qu’une chose à revendiquer : le referendum d’initiative citoyenne et une nouvelle constitution.


  • Aliagas en meneur de débat ? Il avait bien ramené sa gueule à propos de la Grèce à un moment, non ? Il devrait nous éclairer de son savoir à ce sujet. Là il y a du recul. Que fout-Il là au lieu d’aller aider les siens ? (Bon, il est pas le seul, vous me direz) parce que l’interview du marchand de bagnoles...

     

    • Apathie est un larbin du régime et une crasse intellectuelle . Il ignore que ce sont la mutinerie des Gardes Françaises , élite de la maison du Roi en 1789 qui ont permis la prise de la Bastille et la mutinerie du régiment Proebrajenski , 1er régiment de la garde impériale qui a entrainé en 1917 la chute du Tsar Nicolas II .

      Il faudra assigné Apathie à résidence avec bracelet électronique seul dans une maison de berger dans le Larzac .


  •  :"Cette crise pourrait emporter beaucoup de choses avec elle…"

    T’as raison Jean-Michel… cette crise ira jusqu’à vous chercher par la peau du dos…


Commentaires suivants