Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Après sa violente agression, Pierre-Ambroise Bosse garde le moral

Ce jeudi [7 septembre 2017], il revient sur cette épreuve au micro de RTL. Il confie avoir failli perdre son œil mais avoir « eu beaucoup de chance dans (son) malheur » parce qu’il « n’y a rien de grave finalement ».

« J’ai eu un rendez-vous chez l’ophtalmologiste, elle m’a dit que j’ai un petit astigmatisme passager, dû aux points de suture. Je n’ai pas le droit de me moucher, d’éternuer, de tomber malade, de faire du sport... J’ai été très touché des nombreux témoignages. Voilà, je me suis juste fait agresser et il n’y a rien ».

 

De nombreux coups

La semaine dernière un suspect a été arrêté et placé en garde à vue. Il a affirmé aux enquêteurs être « sorti d’un bar proche du Casino en compagnie d’un ami et d’une amie la nuit des faits. Il aurait alors reçu un objet sur l’épaule, se serait retourné vers l’envoyeur (Pierre-Ambroise Bosse) et lui aurait donné un coup de poing puis poussé au sol. Il a déclaré être parti après ces violences et avoir ignoré qui était la victime au moment des faits ».

Une source proche de l’enquête avait fait savoir à l’AFP au début de l’affaire que Pierre-Ambroise Bosse « avait reçu de nombreux coups au visage donnés par plusieurs personnes ».

Lire l’article entier sur parismatch.com

Pierre-Ambroise Bosse, sur E&R :

Quenelles, mangez-en tous !
Avec Kontre Kulture :

 






Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article