Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Attentats de Bruxelles : les familles dénoncent le "mur inhumain des autorités"

L’association pour les victimes de terrorisme V-Europe a dénoncé mercredi l’inaction des autorités belges près de deux ans après les attentats islamistes qui ont frappé l’aéroport de Zaventem et la station de métro Maelbeek à Bruxelles. « L’année dernière, lorsque nous avions été reçus par la Commission parlementaire, nous pensions avoir été écoutés et compris. Un an plus tard, nous en sommes malheureusement au même point », a indiqué Philippe Vansteenkiste, qui a perdu sa sœur à l’aéroport.

« En Belgique, les victimes de terrorisme n’ont pas été aidées », affirme l’association qui regroupe quelque 200 victimes des attentats du 22 mars. « Pire, elles sont en détresse. Et en face de nous, un mur inhumain et condescendant des autorités, de leurs experts et des assurances que vous dérangez et qui font tout pour vous convaincre de ne pas poursuivre votre calvaire pour obtenir réparation. »

[...]

L’association avance huit revendications : la mise en place d’un fonds de garantie permettant de centraliser toutes les demandes des victimes, un guichet unique opérationnel avec une approche proactive, des droits égaux pour toutes les victimes indépendamment de leur nationalité ou de la région où elles habitent, le remboursement total de tous les frais de santé, le caractère non-subsidiaire de droit de pension, un système harmonisé dans tous les domaines (droits de succession, suivi psychologique, etc.), la mise en place d’un système efficient en cas de nouvel attentat et, finalement, que tous les niveaux de pouvoir se mettent d’accord sur une politique commune proactive.

 

« On avait l’impression d’avoir été compris »

Thomas Savary, co-fondateur de V-Europe, qui avait perdu sa belle-mère dans l’attentat à l’aéroport de Bruxelles, était invité du RTL info 13h. Il réclame, au nom des victimes, « des faits concrets, des actions » de la part de l’État belge.

[...]

Il donne d’autres exemples des injustices que constatent les victimes : « Une famille qui a perdu son enfant, le papa aura une indemnisation différente de la maman, a-t-il expliqué. C’est anormal qu’une victime doive se battre pour avoir une jambe ». Il ne demande pas à « gagner de l’argent » mais à être traité de manière digne.

Lire l’article entier sur rtl.be

 

Sur la « démocratie » moderne et ses limites,
lire chez Kontre Kulture

 

Les attentats de Bruxelles, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • mais ils veulent savoir quoi ???


  • Et le cynisme continue ! Message de RTL :
    "Un problème empêche la lecture de cette vidéo. Il s’agit peut-être de AdBlock... vous devez le désactiver.
    Pour rappel, la publicité est notre seule source de financement."

    oh les pauvres ! RTL-M6-Fondation Bertelsmann ! C’est plutôt vous qui vous vous auto-financez oui !
    Et je n’ai eu aucune pub. Je suis déçu.


  • "Un mur inhumain des autorités"

    En plus court on appelle ça "complicité".


  • Entre parenthèses avez-vous remarquez comme il est étrange que ce type de drames ne suscite pour ainsi dire aucune enquête sérieuse ? A chaque attentat comme par enchantement on obtient dans un délai extrêmement court les noms, adresses, photos des terroristes...les gars sont retrouvés et exécutés en l’espace de quelques heures après leur fortait (ces terroristes ont toujours la gentillesse de laisser une pièce d’identité sur les lieux du crime afin de faciliter l’identification !)...on nous dit que ce sont des "djihadistes", qu’ils étaient connus des services, et puis c’est tout comme si l’affaire s’arrêtait là ! Pas d’enquête approfondie sur les réseaux de financement, de fourniture d’armes...rien sur cette anomalie consistant à voir des individus louches faire maintes aller-retour entre l’Europe et des destinations "pas très catholiques" et ceci totalement ouvertement, au vu et su de tous, avec passeport biométrique, douanes informatisés...donc tout est traçable et tracé !
    Mais en vérité nous savons tous pourquoi il n’y a pas de vraies enquêtes menées ! Par ce que toutes ces saloperies sont le fait des services, et notamment ceux d’un petit pays que l’on ne citera pas nommément pour éviter les emmerdes, qui est autorisé à faire absolument tout ce qu’il veut en Europe, et particulièrement en France..


  • Mais enfin .... les familles des victimes s’adressent aux bourreaux, quelle réponse autre qu’un silence sidéral pensent-elles obtenir ? Des aveux ?
    Le terrorisme est affaire d’Etat. Cela s’appelle la gestion de la tension. Cherchez à qui profite le crime ! Il faut secouer le peuple pour faire passer des lois liberticides. Un gouvernement ne peut pas tirer sur la foule alors il y va avec la tromperie et le mensonge.
    Je rappelle que Daesh a été créé par la CIA et le MI6 et que l’OTAN (donc la Belgique) et les pays sionistes ont financé et armé les djihadistes (mercenaires).