Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Aurélien Bellanger amalgame la visite du Capitole à l’incendie du Reichstag

Dans les deux catégories olympiques de la bien-pensance et de la non-pensée, le médiocre écrivain heureusement inconnu Aurélien Bellanger s’inscrit dans le top 10 mondial, et sa chronique du 12 janvier 2021 sur France Culture lui vaut une place assurée sur le podium.

 

De sa voix d’étudiant (de 40 ans) arriéré indigné par le spectacle du monde non gauchiste, il tonne contre les « sordides » sociaux-traîtres qui ne considèrent pas la visite gratuite du Capitole par les forces vives du peuple américain comme l’équivalent de l’incendie du Reichstag. On a les résistances antinazies qu’on peut...

Ce Houellebecq raté a été heureusement repêché par la radio de service public France Culture, qui lui offre la conclusion de ses Matins qui durent de 6h30 à 9 heures, une vraie purge. Personne n’écoute jusque à la fin ce « véritable espace d’analyse, d’approfondissement et de décryptage du monde contemporain », comme l’écrit Wikipédia qui a copié sur la brochure promotionnelle de Radio France, du coup Aurélien n’est jamais sorti des poubelles de l’histoire de la radio.

Il manque à Aurélien (prénom romantique) un petit scandale, quelque chose de houellebecquien, mais pour ça, il faut de la verve, du talent, et surtout, de l’audace ! Or, quand on est dans le camp des bien-pensants, l’audace se borne à recopier la doxa gauchiste au milieu de mille voix identiques, donc on n’existe pas. Les gauchistes célèbres ont tous un petit truc en plus qui les distingue de la masse des gauchistes.

Par exemple, l’antiraciste Caroline de Haas a réglé le problème des mains au cul dans le quartier des migrants par l’élargissement des trottoirs. Dans le même genre, la féministe Marlène Schiappa a créé une prune de 90 euros pour les dragueurs de rue un peu trop tactiles, le sioniste Patrick Cohen est mondialement célèbre pour sa liste noire de dissidents (il en est à deux, Soral et Dieudonné), le journaliste carpette Jean-Michel Aphatie veut raser Versailles, le pédophile Daniel Cohn-Bendit rêve de détruire les nations européennes, la racialiste Camélia Jordana veut punir les hommes blancs, la socialiste Anne Hidalgo allume la Tour Eiffel à chaque attentat du Mossad...

Quand on est gauchiste et qu’on veut être célèbre, appliquer le règlement interne ne suffit pas, puisque n’importe quel lycéen de 51 de QI le connaît par cœur et le débite mécaniquement. C’est ça le grand avantage de l’idéologie gauchiste : elle est accessible aux simples. Pas besoin de culture, de vocabulaire, de réflexion, de pensée, de doute, le gauchisme est à peine entamé qu’il est déjà fini. C’est le macdo de la pensée. On peut l’apprendre en trois minutes chrono.

 

 

Comme on est sympas, on propose à Aurélien, qui manque singulièrement d’imagination et de surface médiatique (dans la gauchosphère de prestige personne ne l’invite, et la fachosphère ignore ses élucubrations), de créer sa propre branche du gauchisme : le bellangéro-gauchisme, cousin du caliméro-gauchisme. Une idée serait par exemple d’aller aux États-unis, dans les États du Sud, là d’où jaillissent des Jake Angeli, le « Q shaman » de l’Arizona, pour essayer d’évangéliser les colosses trumpiens surarmés du pays profond. Là, Aurélien servirait à quelque chose, il pourrait en plus tester ses concepts en direct et son initiative ferait le tour des réseaux sociaux.

Aurélien évoque justement la figure de Jake dans sa chronique du 12 janvier 2021 :

« L’opinion éclairée, la même que n’a vu venir ni Trump, ni le 6 janvier 2021, et qui n’a pour elle que la fragile victoire de Biden, continue à vouloir descendre dans l’arène, et à défier les fascistes à la loyale — comme si on pouvait encore se permettre d’autres défaites.
Est-ce que ce n’était pas, déjà, le projet de certains, en 1933 : faire que le parti nazi, en perte de vitesse, se ridiculise définitivement dans l’exercice du pouvoir — ce qui s’est produit, bien sûr, mais cela aura quand même pris 12 ans et 50 millions de morts.
La liberté d’expression, c’est un fait malheureux, les fascistes l’utilisent souvent mieux que les démocrates. Les cornes de bison de l’insurgé du Capitole ont mieux imprimé nos imaginaires que les plates Converse de Kamala Harris… »

On jurerait que c’est écrit par une collégienne fille de profs (gauchistes) mais on a vérifié, c’est bien la prose d’Aurélien.

 

QAnon arrive en France

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

40 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • certains devraient réviser l’histoire avec de bonnes personnes avant d’être invité sur des plateaux , un énergumène pareil fait reculer tout ce que les anciens ont construit


  • Une synthèse, l’Aurélien !
    Il semble être dans la panique, et ouvre des yeux de vampire qui a humé une gousse d’ail.

     

    • #2643798
      le 16/01/2021 par les vampires c’est plus ce que c’était
      Aurélien Bellanger amalgame la visite du Capitole à l’incendie du (...)

      Il dit quand même à un moment qu’il est désolé... même en se mettant à plat ventre avec un pieu dans le fion il a encore besoin de s’excuser pour contrer toute interprétation courageuse possible, il est donc désolé d’être une enflure. C’est tout de même rassurant, il l’aurait pas été on aurait pu croire qu’il assumait à 100 pourcent son statut.


  • Il a raison : 2 false flags pour précipiter une dictature.


  • eh bé, il faudra lui dire à Aurélien que même le FBI a reconnu que c’étaient des antifas derrière, cette deuxième nuit de cristal. Mon dieu, mon dieu, ça va pas arranger, le discours de propagande.
    Donc qu’il se rassure, ce sont des agents du NOM. Il pourra passer le mot à notre gochô de service Tristan MENDES, et à tous les speudos journalistes et spécialistes qui envahissent les mainstream TV et papier.
    On lui souhaite un bon W.E.


  • Cette histoire du Reichstag comme analogie avec ce qui attend les ricains (mesures encore plus contraignantes au niveau de la liberté d’expression) est assez frappante à la différence près que le Reichstag ne fut pas un false flag. L’hollandais van der Lubbe était vraiment seul, cette nuit là, à avoir commis cet attentat et les nazis se sont saisis de cet événement pour imposer leur programme avec plus de force et en clouant définitivement le bec aux communistes. Ce qui vu le contexte de l’époque n’était peut-être pas plus mal. Si même l’historien allemand Sven Kellerhoff qui est payé pour rappeler aux allemands quasi tous les jours, dans différents journaux, à quel point ils sont coupables pour tous les méfaits qui leurs sont arrivés pendant la guerre admet que le van der Lubbe ne fit pas partie d’un complot ni même d’un groupe dissident communiste, ce que la il faut vraiment pas aller chercher plus loin.


  • "faire que le parti nazi, en perte de vitesse, se ridiculise définitivement dans l’exercice du pouvoir — ce qui s’est produit, bien sûr, mais cela aura quand même pris 12 ans et 50 millions de morts.", super analyse "en perte de vitesse" avec 4 millions de morts de faim et de suicides en Allemagne entre les deux guerres mondiales.

    Tout le monde suivait AH qu’on le veuille ou non c’était l’homme providentiel qui avait donné de sa personne pendant la grande guerre (4 croix de fer), en 1932 273000 allemands s’étaient donné la mort.

    Le chômage éradiqué en trois ans et pas dans des usines d’armements comme on nous le surine à longueur d’années.

    Il fallait détruire cette expérience qui n’était ni capitaliste ni communiste, une troisième voie autoritaire certes, tous les torts ne sont pas du coté Allemand loin s’en faut, ce genre d’ânerie n’est plus anormal depuis longtemps sur France Culture, où il y a de moins en mois de France et de moins en moins de culture à l’image de notre pauvre pays.

     

    • Il ne faut pas exagérer : Hjalmar Schacht fut effectivement un des très rares grands génies de l’économie à mériter son titre, mais même s’il fut lié à ce parti par les circonstances et par les relations obligées ce n’est pas à proprement parler un économiste nazi et il fut poliment congédié en 1936 par le IIIème Reich dont l’orientation était assez différente une fois son travail de redressement financier fait, dont il a bien pris soin de préciser que son résultat était très temporaire : en soi c’était une méthode de la logique des ventes pyramidales et continuer dans cette logique purement prédatrice allait amener une crise de ressources ne pouvant être résolue que militairement. Sortir d’un marasme d’un coup sec et retrouver un bon rythme de croisière sont deux choses.

      Il est vrai que l’Allemagne a éradiqué son chômage pendant ces années là mais surtout en employant presque tout le monde à des tâches en dessous de sa qualification et à revenu beaucoup plus bas dans des entreprises plus semblables à de grands camps de travail qu’autre chose, par exemple la construction du système autoroutier dont l’intérêt était effectivement militaire en premier lieu car dans les années 1930 rares étaient les membres du parti assez privilégiés pour avoir droit à la WW sur les longues listes d’attente.

      Du point de vue du travailleur ordinaire la reprise économique des années 33-39 ressembla étrangement plutôt à celle de Ronald Reagan aux USA : du travail pour tous mais surtout des jobs de merde, toute critique de cet état de choses étant sanctionnée par la violence spectaculaire du régime et par l’exclusion sociale sans retour. Les seuls à voir leur niveau de vie retrouver voire dépasser son niveau d’avant 1914 furent les bureaucrates et employés intermédiaires des très grands cartels et konzerns liés au nouvel état, parmi lesquels plusieurs multinationales américaines : déjà le monde corporatiste actuel en formation avec ses tours rutilantes humiliant les vieilles villes de plus en plus miteuses.

      Les services sociaux assez bien pourvus (bien mieux que ceux de la France) de l’Allemagne de l’époque ne furent que la restauration en plus partiel et avare de ceux d’avant 1914 qui s’étaient effrités dans les dernières de Weimar sous la pression des banques. Cette fois-ci ces services sociaux restaurés, comme les voyages de vacances à la mer ou montagne voire en Italie étaient à l’usage beaucoup plus exclusif du parti ou des gens récompensés par le parti.


    • Un intérêt militaire aux autoroutes ? Sur la planète Mars tant qu’on y est ?

      Schacht, ce grand magicien de l’économie allemande, dont dont l’éviction n’eut aucune conséquence sur l’économie allemande.

      En Europe, aux États-Unis, parcentaines de milliers ou par millions les ouvriers étaient chômeurs, et misérables.


    • Selon Wikipedia, le PIB allemand crut en valeur constante en Allemagne de plus de 50 % entre 1913 et 1938 (de 49,76 à 77,18 milliards $ en valeur de 1960).


    • Et bien sûr il suffit de regarder n’importe quelle source pour voir que le prix de la Volkswagen (990 ℳ) n’en faisait pas une voiture pour notables. Quant à l’idée qu’elle aurait été réservée à des membres du parti, c’est n’importe quoi : les exemplaires n’en furent livrés qu’après la guerre.

      On peut accepter tous les arguments qui vont dans le sens de ce que personnellement on souhaite entendre, comme le poncif des autoroutes « militaires » auquel je ne pus croire lorsque, à 13 ou 14 ans, mon prof d’allemand nous le serina. Il suffit de réfléchir un instant pour en voir l’absurdité.

      Autrement on peut vérifier ce qui fut : le pouvoir d’achat du travailleur allemand crut d’un quart entre 1933 et la guerre, et surtout les chômeurs devinrent employés ou ouvriers.

      Bien sûr la comparaison avec le reaganisme est absurde : l’emploi massif avec forts prélèvements rendrait à la rigueur cette situation comparable aux ateliers nationaux de 1848, à ceci près que la relance fit que l’Allemagne en vint à manquer de main-d’œuvre. On est aux antipodes de Reagan ou de Friedman et des « Chicago boys ».


    • @miville

      Bien sur que l’on peut attribuer la réussite économique au banquier Frison au nom imprononçable, mais le fait est là, l’économie Allemande a été redressée, et oui c’était une analyse du monde diplomatique que j’avais lu, les travailleurs allemands ont été achetés et confortés par le système mis en place, le tristement célèbre bateau le "Willem Gutlofff" qui a été coulé lâchement par un sous marin Russe est là pour le prouver, AH leur a même payé des croisières à bord de celui-ci.

      Entre crever de faim et travailler, AH a été leur sauveur, là on ne parle pas de la "Sainteté" du bonhomme on parle de faits que l’on découvre sur le tard à un âge avancé, parce que l’on nous parle de devoir de mémoire en permanence, mais on ne le fait pas réellement puisqu’il est interdit d’analyser cette période et de partager les tords précisément, ce devoir de mémoire ne sert qu’au devoir d’extorsion Israélien.


    • Ramener Hitler dans l’histoire : voilà bien le point crucial.

      Schacht perdit sa fonction de ministre de l’économie en 1937, à la suite de quoi l’économie allemande progressa toujours.

      On trouvera toujours des critiques pour lancer que tel souverain fut mauvais et eut la chance d’avoir de bons ministres, mais c’est reconnaître l’excellence du choix. Et si le renvoi de ces ministres ne change rien, c’est le comble de la preuve de son parfait jugement sur ces questions.

      Faire de Staline ou d’Hitler des objets d’histoire, ce n’est pas leur prêter systématiquement des vices et de mauvaises intentions : c’est regarder les faits sans chercher à en rajouter, même une pincée.

      https://www.egaliteetreconciliation...



      Pour le crédit de la nature de l’homme, il me plaît toujous de découvrir quelque bonne qualité en ces hommes que le partisanisme a décrits comme des tyrans et des monstres.
      [For the credit of human nature, I am always pleased to discover some good qualities in those men whom party has represented as tyrants and monsters.]




      – F∴ Edward Gibbon, History of the Decline and Fall of the Roman Empire, I, vii.


  • un lien avec pierre bellanger de skyrock ?


  • ils vont nous faire tout le catalogue de la deuxième guerre mondiale.
    La nuit de cristal
    l’incendie de Reichstag
    Oradour sur glane, pourquoi pas !!!


  • Le ton surfait et apocalyptique à chaque 5 mots, qui est
    sa prof de théâtre à celui-là ?


  • Sur le Reichstag, lire le bouquin d’Ingrid Wæckert qui a fait le point sur la question. Un livre pour KK...


  • France Musique a gagné 120 000 auditeurs. La station échappe encore en grande partie à la bêtise généralisée des discours « libéraux » qui se prétendent « progressistes ». Quand on sait que Macron a signé un torche-cul intitulé Révolution en 2016, on comprend comment lire le monde de la démocratie-et-des-droits-de-l’homme. À l’envers. Debord avait raison, tout marche à rebours dans une société complètement gangrenée par l’extension du domaine des valeurs marchandes dans laquelle l’argent lui-même est une marchandise.

    Quand on écoute Aurélien ânonner son poussif exposé politique de classe d’histoire, on se souviendra utilement que normalement le progrès est opposé à la réaction et qu’il propose une amélioration de l’ordre social tandis que la seconde cherche à le pérenniser. Les collaborateurs veules des pouvoirs en place, chargés d’encaserner intellectuellement la moyenne bourgeoisie qui se croit éclairée à 2000 € net par mois, sont en réalité des réactionnaires. Ils passent leur temps à entretenir la discorde au nom de l’égalité sur tous les sujets périphériques — la race, le sexe, la religion — mais n’interrogent jamais les inégalités de richesse, et leur accroissement, ainsi que le rapport capital/travail. Le concret des gens. Avant de savoir dans quoi l’on fourre Charles le Chauve, si l’on mange halal ou casher, ou si l’on a besoin d’un safe space et de pronoms personnels inclusifs à la con (« iel », tout un programme de dépolitisation), on s’inquiète surtout d’avoir à manger et de se mettre un toit sur la tête sans être trop déglingué par le travail.

    Il y a bien quelques ballons d’essais sur France Musique à propos des noirs et du Lac des cygnes, une anecdote concernant une remarque sur le gros derche d’une ballerine censée indigner l’auditeur, mais étant donnée la raison d’être de cette radio, il faut bien que les thuriféraires du libéralisme économique se taisent pour diffuser et critiquer de la musique. Si l’on prend l’habitude d’éteindre le poste pendant les bulletins dits d’« information », l’expérience reste plutôt agréable.


  • C’est quand même marrant, ces blonds aux yeux bleus qui en font des tonnes sur le sujet... De quoi ont-ils peur ? D’être amalgamés ? Si oui, à qui ?

     

    • En effet CB parait avoir un CV assez classique, mêle une certaine curiosité. On sent que là, il a besoin d’un accélérateur de carrière. Blanc, blond, yeux bleus, 41 ans. En plus il est à Radio France Culture donc, fourches caudines oligarchiques. Léchage de fion.


  • Le fils spirituel de Tristan Merguez France

     

  • Moi je ferai bien une analogie avec Trump crucifié par les mêmes au profit des marchands du temple....

    Pourquoi toujours Hitler le méchant, l’histoire regorge d’autres exemples que je trouve bien plus pertinent.


  • L’assaut du Capitole par des groupes antifas est davantage comparable à l’attentat sous fausse bannière de l’hotel King David.Le 22 juillet 1946 au matin, six terroristes de l’Irgoun (la milice terroriste commandée par Menahem Begin, futur Premier ministre) habillés en Arabes pénètrent dans le bâtiment et déposent autour du pilier central du hall, 225 kg de TNT cachés dans des bidons de lait, tandis que d’autres miliciens de l’Irgoun répandent des explosifs le long des routes d’accès à l’hôtel pour empêcher l’arrivée des secours. Quand un officier britannique se montre suspicieux, une fusillade éclate dans l’hôtel et les membres du commando s’enfuient en allumant les explosifs. L’explosion tue 91 personnes, majoritairement des Britanniques, mais aussi 15 juifs.


  • On dirait qu’il a une tête de copieur-menteur..


  • L’a une drôle de voix, cancer de la gorge sûrement.

     

  • Je n’ai pas lu l’article, mais si l’incendie du Reichtag était, comme le disent les manuels scolaires, un false flag, ou tout au moins un prétexte à la dictature, alors il y aurait en effet un point commun avec la "prise d’assaut" du Capitole, qui sert le même but. Comme l’a dit récemment Jake Angeli, le shaman du Capitole, il n’a fait que rentrer par une porte ouverte. Le petit groupe de Trumpistes qui a pénétré dans le Capitole a en effet été quasiment invité à le faire : ils sont tombés dans un piège. A mon avis, si Christopher Stanton Georgia, l’homme qui a regardé dans l’ordi de Pelosi, s’est suicidé (hypothèse), c’est probablement pour ça : ces braves trumpistes se sont rendus compte qu’ils ont été manipulés depuis le début, et qu’ils avaient mis Trump dans la merde. Du coup, loin de les soutenir, Trump était obligé de les condamner (et les traitaient même d’Antifa provocateurs). C’est en tout cas une manière de voir les choses.

     

  • Personnellement, je trouve qu’il y a un lien avec l’incendie du Reichstag.
    Un attentat sous faux drapeau pour mettre en place une dictature. Ca me parait être une évidence.
    Evidemment, ce sont ceux qui nous préparent un Patriot Act bis (Ter ?) qui sont à la manoeuvre. Ils ont immédiatement qualifié les supporteurs de Trump de terroristes domestiques. C’est dire...


  • Avant on disait : plus c’est gros plus ça passe . Mais nous n’en sommes plus là, aujourd’hui on peut dire : plus c’est grotesque plus ça passe .

     

    • Je ne pense pas que les gens soient aussi dupes.
      Il s’agit pour la dictature qui se met en place de créer des preuves forgées pour la circonstance afin de soutenir la fable politique pour les années à venir. À n’en point douter, cet épisode servira avant chaque nouvelle élection pour discréditer les Républicains et les assimiler, par effet d’halo, à des fascistes. Ce sera donc le comble de l’Abomination comme chez nous, Oradour !


  • Les fédéraux admettent que le « siège » du Capitole a été planifié à l’avance par les détracteurs de Trump, et non par les partisans de Trump
    CNN suggère également, de manière étonnante, que l’émeute au Capitole était une invasion préméditée mise en place par des personnes qui ne sont pas, en fait, associées à Trump, et qui ne le soutiennent certainement pas.


  • Comparer ça à l’incident du reichstag me paraît bien plus pertinent que la nuit de cristal du gros con schwartzy : on n’a jamais vraiment su si le coco hollandais était vraiment coupable de l’incendie, mais par contre les répressions politiques contre les opposants au NSDAP ont déferlé derrière, comme ce qui est entrain de se passer en ce moment avec le nouveaux nazis made is US : Parti démocrate, médias, GAFA.


  • j’écoute Bellanger de temps en temps et je lui trouve du talent, en général...
    mais sur ce sujet, il répète sa leçon, comme beaucoup d’autres
    Ca permet de sauver sa carrière sans doutes,
    mais au prix de sa crédibilité.
    une couille molle, encore une ! c’est le critère de sélection pour travailler dans les médias.
    lèvres gercées, (par le travail)...


  • Ces chroniqueurs sont inculques, celui-là cherche une référence historique dans sa tête de moineau lavée par l’éducation nationale. Les seules références qu’il a c’est la révolution française, la commune de paris et Hitler.
    Il me fait penser aux pseudo intellectuel congolais qui emploie des mots ampoulés pour donner l’illusion de l’intelligence... Misère...


  • Journaliste objectif et indépendant, ou idéologue progressiste au sein d’une radio qui prêche la diversité ethnique en faisant fi de la diversité idéologique ? Appeler au meurtre d’Hitler est une vision simpliste et manichéenne des enjeux politiques d’une époque.Ces mêmes chiens de garde qui classent aujourd’hui d’un côté les gentils, l’Otan, et les méchants à abattre, Iran, Venezuela,Corée. Ce que les nazis n’ont pas réussi à imposer au monde, les dominants actuels y réussissent fort bien par la propagande et sans matraque : le techno totalitarisme surveillance et contrôles généralisés, eugénisme capitaliste sous le masque d’une médecine honorable et vertueuse,liberté d’opinion et d’expression de plus en plus réduites au nom de la survie d’une démocratie de façade,destruction de la famille, destruction de l’environnement etc... Le pain et les jeux permettent de regarder ailleurs.Les années 30 nous y sommes en pire.Ce que ne désire évidemment pas voir disparaître un respectable aristocrate bénéficiaire de la société du spectacle à 10 000,20 000, ou 30000€ mensuel. Tel est ma première impression vu que je n’écoute plus les radios.France culture étant tout de même la moins pire par absence de ce cancer qu’est la publicité.

     

    • France culture la moins pire ??? Ils ont une ligne éditorial atroce, un condensé du pire, ils sont d’autant plus sournois (NEUROPIRATE) qu’ils se cachent derrière le masque de la réflexion et celui du service publique.
      France radio c’est vraiment la radio du régime en place, et jamais au grand jamais ils n’y dérogent. Contrairement à certaines radios qui font intervenir des auditeurs et qui parfois élargissent le débat.


  • Concernant ces sociopathes que sont manifestement les gens de gôooche, je propose de modifier légèrement "être de gôooche" par "êtres gauches" car ils sont vraiment nuls en tout.


  • C’est pas faux qu’il y a des points communs avec l’incendie du Reichstag.
    False flag ou non (un des "envahisseurs" était Aaron Mostofsky, fils d’un juge de Brooklyn, et... électeur de Joe Biden), cet évenement est utilisé pour renforcer le totalitarisme gauchiste, en passant par la censure et le bannissement progressif de tout commentateur politique à droite de l’extreme gauche.
    On y va vers la République Soviétique du Wakanda...


Commentaires suivants