Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Autriche : le FPÖ accusé d’antisémitisme

Toujours les mêmes techniques pour diaboliser les nationalistes

Le FPÖ, désormais au gouvernement, est accusé d’antisémitisme, après plusieurs scandales qui mettent en cause certains membres du parti. La communauté juive a boycotté une cérémonie de commémoration de l’Holocauste la semaine dernière, à laquelle participait le FPÖ.

 

Udo Landbauer. Le nom s’étale partout dans la presse autrichienne depuis plusieurs jours. À 31 ans, ce jeune membre du FPÖ, le parti d’extrême droite désormais au gouvernement, était en tête de liste dimanche dernier pour les élections provinciales en Basse-Autriche. Ce n’est pas son score – autour de 15 % – qui a retenu l’attention, mais sa candidature même. Car Udo Landbauer est au cœur d’un scandale révélé par le journal Falter. L’hebdomadaire a exhumé un recueil de chants louant le nazisme, recueil qui appartient à la corporation pangermaniste Germania, dont Udo Landbauer a dirigé une section locale. Il a, depuis le scandale, annoncé qu’il se mettait « en retrait » de cette corporation, tout en affirmant qu’il ne connaissait pas ce livret de chants. Le parquet a ouvert une enquête.

Dans ce recueil, on chante par exemple « Mettez les gaz, vieux Germains, on peut arriver au septième million », une allusion aux 6 millions de juifs exterminés pendant la Seconde Guerre mondiale. Le président autrichien Alexander Van der Bellen a lui-même demandé le retrait de la candidature d’Udo Landbauer. Sans succès, car le jeune élu a pu compter sur le soutien du vice-chancelier, le chef du FPÖ, Heinz-Christian Strache, et du ministre de l’Intérieur, également membre du parti, Herbert Kickl. Ce dernier est lui aussi très critiqué pour avoir récemment proposé de cantonner les demandeurs d’asile de façon « concentrée » dans des centres, une expression interprétée comme une référence aux camps de concentration nazis, ce dont il s’est défendu.

 

Boycott de la communauté juive

Les représentants de la communauté juive ont ainsi boycotté jeudi dernier la commémoration de l’Holocauste organisée au parlement, pour ne pas croiser les ministres du FPÖ. Un parti dont les liens avec l’antisémitisme ne sont plus à prouver selon Bini Guttmann, coprésident de l’Union des étudiants juifs d’Autriche : « Le FPÖ a une longue histoire antisémite derrière lui. C’est un parti fondé par d’anciens nazis et encore aujourd’hui on voit leurs nombreux dérapages antisémites. Le nouveau chancelier, Sebastian Kurz, avait exigé de son gouvernement un engagement contre l’antisémitisme, mais il s’est allié au FPÖ, alors comment peut-on le croire ? »

 

Manifestation contre les Burschenschaften

Vendredi dernier, le FPÖ organisait son bal annuel à Vienne. À cette occasion, Heinz-Christian Strache a condamné l’antisémitisme devant le gratin de l’extrême droite et des Burschenschaften, des corporations pangermanistes qui sont pourtant régulièrement épinglées pour leurs dérives antisémites. Germania, la corporation au cœur du scandale Landbauer, en est une. De nombreux hommes politiques du FPÖ, dont certains ministres, sont membres de ces corporations. Ce qui révulse Verena, une jeune Viennoise venue, comme 8 000 autres personnes, manifester contre ce bal vendredi soir : « Il y a des survivants de l’Holocauste en Autriche, c’est dur pour eux de voir qu’après le drame qu’ils ont connu, des membres de ces corporations antisémites sont au gouvernement ou au parlement, en toute impunité. » Actuellement, plus d’un tiers des députés FPÖ sont membres d’une Burschenschaft.

Voir aussi, sur E&R :

L’Empire diabolise le nationalisme, lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1891420
    le 31/01/2018 par VIVACHAVEZ
    Autriche : le FPÖ accusé d’antisémitisme

    "Le nouveau chancelier, Sebastian Kurz, avait exigé de son gouvernement un engagement contre l’antisémitisme, mais il s’est allié au FPÖ, alors comment peut-on le croire ?"

    Mince alors !!!!!! Sebastian serait encore plus fourbe que les inuits ? On m’aurait menti ?

     

    • #1891486
      le 31/01/2018 par Mort de rire
      Autriche : le FPÖ accusé d’antisémitisme

      En bon allemand Sebastian se souvient de son grand père SS, alors il ne va certainement pas cracher sur la dite extrême droite car ce serait se renier soi même, mais comme il est aussi parfaitement au courant du fonctionnement du monde politique alors il va faire en sorte de les calmer par des mots quitte à leurs raconter des salades.

      De toutes manière le parlement autrichien est élu par les allemands et non pas les représentants de la communauté organisé, ces gens là n’ont aucun pouvoir officiel et ils ne sont pas suffisamment nombreux pour peser sur les résultats électoraux alors leurs récriminations peuvent passer par pertes et profits.


  • #1891422

    « Mettez les gaz, vieux Germains, on peut arriver au septième million »
    Ils sont vraiment "taquins" ces cousins germains !
    J’ai bien ri.

     

    • #1891437
      le 31/01/2018 par Le malicieux
      Autriche : le FPÖ accusé d’antisémitisme

      Attention, humour noir :

      le compte étant perdu... On recommence ?


    • #1891510

      Un peu lourd en effet. Mais ne faut-il pas "rire de tout" ? C’est l’humour à la Charlie.

      Mais la bonne question est : mettre les gaz ? Oui, mais comment ? Là, c’est moins drôle ; Par les pommeaux de douches ? Avec ou sans la manette actionné par Demandjuk ? On attend un dessin. On attendra longtemps encore ce fameux dessin de "la chose". Qui est d’une existence absolument certaine.


  • #1891435
    le 31/01/2018 par Le malicieux
    Autriche : le FPÖ accusé d’antisémitisme

    Essayons de comprendre :

    la maudite clique, toujours la même, combat et essaye par tout les moyens possible d’effacer le nationalisme... Sauf en Israël, la c’est bien.
    Comme ils sont méprisable !


  • #1891450

    Ce chantage à l’antisémitisme a remplacé le chantage à l’enfer des religions.
    Pour moi il ne sert à rien d’essayer de plaire aux lobbyistes de tout poil, il faut comme Jean-Marie le Pen assumer ses opinions, être sincère tout en faisant bien attention à respecter la loi. C’est ainsi que le FN est devenu grand.
    Personnellement en tant qu’élu je refuserais par exemple de participer à ces hypocrites commémorations.

     

  • #1891491

    Si l’on entend bien, où que ce soit dans le monde, les élites qui tendent à gouverner le(ur)s peuples, se prennent pour des cadors et nous aurions tort d’en douter : donc, l’on peut supposer que ces gars là, en soient.
    C’est d’ailleurs ce que l’on tente de faire entendre dans quelques cercles, que tout ce qui est élu est au dessus du lot.
    Aussi, pourraient-ils, du haut de leur intelligence raisonnée, relative à celles de leurs congénères au-delà des frontières, nous expliquer quelle bête immonde les habite pour qu’ils puissent être empreints d’antisémitisme, tel qu’ils en sont accusés ? S’il leur plait.
    Que l’on comprenne une fois pour toute l’origine de ce mal abject. Merde, quand même !


  • #1891508

    « Selon Bini Guttmann, coprésident de l’Union des étudiants juifs d’Autriche : « Le FPÖ a une longue histoire antisémite derrière lui. »
    Selon moi, le judaïsme a une longue histoire d’anti-christianisme derrière lui.
    Un partout, balle au centre.

     

  • #1891651
    le 01/02/2018 par cernnunos
    Autriche : le FPÖ accusé d’antisémitisme

    A force de se servir toujours du même argument, toutes les accusations d’antisémitisme finiront par faire rire la majorité voir deviendra honorifique pour tout à chacun dans le monde.

    Encore une année ou deux et ce sera plier.


  • #1891676

    Il faudra qu’on m’explique un jour comment les avocats font pour se faire piéger par le mot antisémite et antisémitisme. Pour énième rappel, la plupart des juifs ne sont pas sémites et la plus grande partie des sémites ne sont pas juifs. Jusqu’à preuve du contraire, toutes ces accusations d’antisémitisme ne sont en fait que la critique d’un action communautaire contre les autochtones d’une nation, en gros on devrait s’en cogner royalement. Les juifs n’ont quasiment pas de prise sur la grande majorité des pays asiatiques et ils ne la ramènent pas là bas. Pourquoi se prend-on la tête avec ces gens remplis de mépris et de haine ? Il est plus que temps de contre-attaquer !!!

     

    • #1891747

      Bien d’accord avec vous


    • #1892211

      Selon mon humble opinion, pour la cible que vous tentez d’atteindre, vous vous trompez de lunette de visée et risquez de manquer le centre. Car chacun sait, et plus encore les avocats, que le terme sémite est un mot « valise » , assez récent, qui englobe plusieurs possibilités d’appartenance autour d’un seul concept, qui se veut peuple juif, par métonymie. Des linguistes aux philologues en passant par les anthropologue jusqu’à la lecture de la Bible (Genèse 10:31) et, même en démontrant que cet ensemble n’est qu’un mythe, vous ne vous en sortirez pas, puisque chacun sait de quoi l’on parle : c’est aussi pourquoi les associations ont fait en sorte de dissocier antisémitisme du contexte racial.
      D’autant que ce combat me semble inutile tant il n’est pas là, aujourd’hui : il faudrait être un tantinet benêt pour être antisémite pratiquant, juste parce que le type ou la femme serait « sémite ». Il y a tant de sémites qui ne sont pas juifs, comme vous le soulignez, tant d’arabes sémites qui ne sont pas musulmans et tant d’africains de la corne Est qui sont eux, sémites sans être ni juif, ni musulman ou autre, qu’un avocat y perdrait son latin. Déjà que la justice « anglo-saxone » est en train de s’insinuer au gré des jurisprudences, au sein de celle, « latine » ; la nôtre...

      En revanche, le sionisme, lui, n’appartient à aucune race, aucune couleur, aucun sexe, ni autre scheme religieux qu’il n’est qu’un concept politique, à l’oeuvre. Il s’en connaît (des sionistes) de tous horizons : par adhésion, compromission ou corruption.
      Et c’est, me semble-t-il, la seule liaison, la seule confusion des genres à laquelle doivent s’atteler, et les intervenants de tous bords (sémites* y compris), et les avocats, puis les juges : démonter le lien que ces cérastes tentent de créer entre (anti)sémitisme et (anti)sionisme, afin que vous ne puissiez plus contester - sauf à vous faire accuser d’antisémite - ses vils arcanes qui s’immiscent insidieusement au sein de votre propre destin, à leur unique profit.
      Là est le venin de la face camuse de vipère.

      * Norman Finkelstein, Shlomo Sand, Jacob Cohen, Benjamin Freedman, les communautés haredim de par le monde, etc. sont de bons exemples.