Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Bassem défonce les LGBT, Agnès Saal revient et Constance s’exhibe !

30 août 2018, Soleil et Connerie ont frappé sans distinction de race ni de sexe

Souvent, chaleur rime avec connerie. Par exemple, les femmes qui bronzent sans rien glander pendant l’été perdent près de la moitié de leurs points de QI. Heureusement, elles les récupèrent – en grande partie – dès leur retour, au moment d’affronter le grand méchant patron sexiste et patriarcal. Deux conclusions intermédiaires s’imposent : le soleil peut taper sur le système, et les divagations de la Ligue de défense noire africaine y trouvent peut-être leur explication.

 

La LDNA fait monter sur ordre la haine entre communautés de couleur. Sauf que les Français ne distinguent pas vraiment les couleurs, c’est une singularité nationale, un peu comme les daltoniens. Ce qui compte, c’est la francitude, pas la coloritude. Mais les gorilles de la LDNA n’en sont pas encore là, politiquement. Il faudra relire un cours d’histoire de CM2, mais d’avant Mai 68 : après, c’est trop bidonné.

 

 

France Inter sur la pente descendante de Canal+

Le problème, quand on s’appuie sur le cul pour se faire connaître, c’est qu’on ne peut plus en sortir. Le Cul est régi par des forces centripètes, qui nous ramènent toujours au centre, vers ce trou noir. Les animateurs télé le savent, c’est une loi d’airain : si tu injectes du cul pour faire remonter l’audience, tu seras obligé d’en injecter de plus en plus, jusqu’à finir dans le porno le plus vil. Car il y a un porno attachant, celui des années 70, avant que ça ne devienne une usine géante à branlette triste.

Constance, c’est Axelle Laffont avec des gros seins. Axelle Laffont s’était baladée dans les locaux de Canal un jour pour présenter la météo ou un invité, on a oublié le contexte.

 

 

Bon, c’était acceptable, ce concept de nudité sans nudité, tout en non-exhibé et en subtilité. C’était à la rentrée de septembre 2000, le paquebot Canal+ n’avait pas encore coulé sous l’impact de ses propres torpilles bien-pensantes.

En août 2018, Constance, qui vit par sa grosse paire de nichons, mourra (médiatiquement) de sa grosse paire de nichons. C’est écrit dans le Ciel. Message aux cathos tradis et autres musulmans tradis : pas la peine de lui faire la peau (médiatique), sa propre connerie va lui servir de linceul. Il faut juste être patient.

 

Agnès Saal : hop, recasée à la Culture !

Une qui n’a pas été patiente, c’est la Saal. Agnès, qui avait pourtant tapé dans la caisse publique quand elle était à la tête de l’INA (2014-2015), sans oublier la caisse de Beaubourg (2007-2014), revient en loucedé dans le monde culturel officiel. Nyssen, qui n’en est plus à une connerie près, vient de la réintroduire près du robinet à fric. On serait Françoise, on se méfierait : la Saal pourrait lui coûter la moitié de son budget en taxi en deux coups de cuillère à pot.

« L’ex-patronne de l’Institut national de l’audiovisuel Agnès Saal, qui avait été suspendue pour des frais de taxis indus, a été nommée haut fonctionnaire à l’égalité, la diversité et la prévention des discriminations auprès du secrétaire général du ministère de la Culture, selon un arrêté publié au Journal Officiel. » (La Croix)

En même temps, comme dirait Macron, ça ferait pas de mal que ces deux zigotasses coulent en même temps, chacune servant à l’autre de bouée crevée, ou de bouée de plomb.
Mais soyons précis : ce jeudi 30 août, Nyssen, pourtant dans la merde jusqu’au cou avec son agrandissement abusif d’hôtel particulier et ses subventions auto-votées au bénéfice d’Actes Sud, s’en va nommer Nénesse haut fonctionnaire à l’égalité et à la diversité ! On se dit c’est pas possible, cette bonne femme réfléchit pas, elle se tire une rafale de kalach dans le pied mais non, elle assume. Ou alors on lui a forcé la main pour qu’elle se finisse en beauté, dans une gerbe de copinage maladif et de corruption passive.

En politique, tout est possible, tous les coups bas, tous les coups de pute. Au fait, pourquoi dit-on coup de pute, et pas coup de politicien ? Parce que les putes, entre elles, seraient capables de la pire des jalousies, histoire de conserver « l’amour » du proxo et les clients les mieux garnis du larfeuille. Tiens, ça colle pourtant avec nos politiques corrompus...

 

 

Aujourd’hui, la plupart des putes sont des étudiantes en socio ou en psycho qui rament pour payer leur piaule pourrave, sinon des journalistes qui tapinent pour le Système. C’est plus vraiment la pute d’autrefois qui raclait les trottoirs de la rue de Budapest à Saint-Lazare. On gardera quand même coup de pute parce que c’est plus chantant que coup de journaliste ou coup de politique. Quoique, il y a journalope.

 

Le renard Bassem dans le poulailler LGBT

On va finir cette chronique sur un rayon de soleil, car on a commencé avec la chaleur et l’Afrique. Et ça tombe bien, le Bassem du 69200 a encore fait la une avec une sortie un peu hardos sur les LGBT, qui n’ont pas l’habitude d’être critiqués. Sinon, c’est tout de suite l’amende, et pas honorable.

« Le Pape il a raison, et vive le pape, tous derrière le pape. Les homosexuels faut vous soigner, il faut qu’on vous soigne et moi j’ai la solution pour qu’on vous soigne : tu prends un Efferalgan tu mélanges avec du cyanure et puis ça va vous soigner... Faut éradiquer ce phénomène la tête de ma mère, trop c’est trop... Avant t’étais là t’étais un homo tu vivais ça en cachette, tu vivais ton bonheur en cachette, là aujourd’hui vous voulez nous imposer des trucs, vous voulez que ça devienne normal eh ben nous on se battra, on se battra bec et ongles pour la normalité ! »

C’est quasiment interdit, de revendiquer une « normalité » et, conséquemment, de s’en prendre à « eux ». On parle politiquement, pas physiquement. Chez nous, personne ne va faire de chasse au pédé ni de ratonnade : on est pour la réconciliation nationale entre toutes les tribus, qu’elles soient politiques, idéologiques, religieuses, ethniques, sexuelles ou culturelles qui composent la France. Ça fait un peu de boulot, certes, mais c’est un autre débat.

Bassem a donc sorti une vanne de fin de banquet de ramadan, la voici en live :

 

 

Alors là évidemment, toute la presse mainstream ressort le casier de Bassem, comme quoi un réprouvé social ne pourrait dire que des conneries et des méchancetés. Pourtant, à part la petite vanne sur les LGBT – c’est pas encore interdit, en principe, mais ça le devient –, nous sommes d’accord avec le natif de Vénissieux (69 200 spéciale dédicace les zincous wallah !) selon qui les LGBT de tout poil ne devraient pas exhiber leur sexualité en public, ne serait-ce que pour les enfants et les adultes chastes. Bassem n’est peut-être pas le meilleur exemple de chasteté et de délicatesse, mais le fond de son discours est juste : l’homosexualité est une affaire privée et doit le rester. Si elle devient politique, alors, à l’instar de toute idéologie, elle peut être contestée.

Or c’est là que se situe toute l’arnaque du LGBTisme : en cas de flagrant délit d’impasse conceptuelle, l’idéologie LGBT se cache aussitôt derrière la contre-accusation de « discrimination ». On ne peut donc plus critiquer l’objet ou l’objectif politique – la soumission de l’adversaire hétéro – sous peine d’être accusé de discrimination à l’encontre d’une pratique qui reste et qui devrait rester privée.

Ce petit jeu pervers d’allers et retours entre public et privé n’est pas sans rappeler celui de « nos » élites qui passent d’un camp à l’autre, vendant leur représentation de député ou leur pouvoir ministériel à des intérêts privés.

Pour le droit de rire de tout et de tous
sur Kontre Kulture

 

Bassem, Nyssen et Saal, sur E&R :

 






Alerter

53 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • "Bassem défonce les LGBT".
    Avec un tel langage ( et, quel que soit le sujet), nous ne ferons pas un Monde meilleur.
    .

     

    Répondre à ce message

    • C’est précisément à cela que les LGBT nous mènent : tenue convenable, mots choisis, débat cadré. Puis vous entendez des aboiements sous votre balcon : ah, diantre des pédés-cuir tenus en laisse par un sodomite avec un poteau dans le cul. Rien de grave, vous retournez à la lecture du bulletin de notes de votre fils. Il y est dit qu’il n’était pas concentré au cours de masturbation de madame Fion (née Kevin). Diantre !

       
    • C’est pas son langage qui me dérange, c’est le fait qui leur donne du grain à moudre, c’est vraiment pas intelligent et surtout contre productif. On vous avez bien dit qu’’il y a unu véritable homophobie à combattre, la preuve est faite, voilà ce qu’u’ils vont se dirent.

       
    • #2035721

      @Mojo Risin
      Merci monsieur vous m avez fait sourir, cela faisait quelques temps deja.
      Bien a vous.

       
  • #2033803

    L’africain qui incite à déserter les commerces tenus par les blancs, pour être cohérent et être vraiment fidèle à sa culture ancestrale, devrait porter le pagne, les plumes ou la nudité.
    Fini les ray-ban, la chemise, internet et l’utilisation du français.

     

    Répondre à ce message

  • Quelle est la communauté qui a encore envie de chier sur ce pays ? vous gênez par il y a encore de la place, et puis le Gaulois aux épaules larges tout le monde le sait .
    Et quand est-ce que le Gaulois va se faire respecter ? peut-être lorsqu’il y aura assez de merde sur sa tronche..

     

    Répondre à ce message

  • Discours africain en 2018 : communautarisme raciste et consommation. Tartuferie et aliénation à la Marchandise. Tartuferie parce-que s’ils voulaient vraiment défendre leurs "frères noirs" comme ils disent, ils le feraient chez eux, sur leur continent, dans leur pays d’origine. Alors pourquoi sont-ils ici, en Europe ? Afin d’avoir accès à la consommation, au monde marchand, aliénés qu’ils sont par ce monde de l’économie totalitaire et les signes sociaux de la "réussite" qui y sont accolés. Ils ne se rendent pas encore compte qu’ils arrivent trop tard, que le monde dont ils sont si assoiffés est en train de mourir. Pas encore désenchantés les Africains (du moins ceux qui sont en Europe) - au contraire des autochtones européens - ils adorent le Capitalisme et la société technicienne marchande, et c’est pour cela que la classe capitaliste les fait venir en masse ici... ça les change des "Gaulois réfractaires"...

     

    Répondre à ce message

  • Tant qu’à l’autre débile Axelle Laffont, faudrait qu’elle change de registre parce que les trous du cul à la télé il n’y a plus que ça, il va falloir qu’elle trouve autre chose, mais à ce niveau de débilité ça va être très compliqué .Et puis faudrait qu’elle sache que tout le monde en a un, à moins qu’elle ait découvert le sien ces jours-ci

     

    Répondre à ce message

    • #2035948
      Le 4 septembre à 06:52 par Le Klub des pantomimes
      Bassem défonce les LGBT, Agnès Saal revient et Constance s’exhibe (...)

      @dixi



      Axelle Laffont, faudrait qu’elle change de registre parce que les trous du cul à la télé il n’y a plus que ça, il va falloir qu’elle trouve autre chose, mais à ce niveau de débilité ça va être très compliqué




      Euuh non ça va pas être si dur, TPMP & ONPC me paraissent être de son niveau

       
  • #2034269

    Ne pas acheter dans un commerce "tenu par des Blancs" précède, consciemment ou non, la "reprise" de l’espace commercial qui était tenu par le Blanc.
    N’oublions pas cette libraire, fille de libraire, maintenant tant bien que mal sa libraire indispensable dans un quartier de la proche banlieue, dont une racaille soutenue par la mairie du lieu convoitait l’emplacement.
    Qui a lutté tant qu’elle a pu, avec sa fille, comme elle a pu, au point de se faire attaquer pĥysiquement et crasseusement par plusieurs immigrés dans sa librairie. Elle n’avait reçu d’autre aide qu’une médiatisation télé rapide dans un but accrocheur : montrer qui commande, se réjouir en filigrane du malheur d’une femme française.
    Une femme qui s’est retrouvée au RSA, expulsée de sa boutique, aujourd’hui reprise par l’immigration.
    Ailleurs, une mafia fruste et étrangère, soutenue par la gauche officielle (pléonasme) en loucedé ou ouvertement, brûle les lieux convoités.
    L’espace n’est pas extensible, il est de plus en plus précieux. Il faut privilégier les Français pour l’ouverture de petits commerces. Ils sont généralement d’excellents petits commerçants, que nous regrettons tous.

     

    Répondre à ce message

  • #2034271

    Les pauvres chômeurs travaillant partiellement, qui se voient amputer de leurs maigres revenus du travail (des cours particuliers par exemple) et poursuivis pour trop-perçu sur leurs pauvres allocs de survie, apprécieront l’incroyable mansuétude des autorités pour les escrocques (féminin oblige) à la Saal. Si elle ne devait que son taxi !
    Il semble que les socialistes qui comptent (nos sous), vus comme tout honteux à leur dernier(e) surprise parti(e) de la Rochelle, soient en train de faire leur petit retour. Le populo les met à la porte, les voilà qui grimpent par le vasistas des ouatères.
    La Nyssen a peut-être subi un chantage à la casserole. Elle doit se douter que l’employée Saal dessert ses intérêts de base. Ou veulent-ils la virer pour placer une autre cousine ?

     

    Répondre à ce message

  • #2034285

    Bon je m’arrête à la vidéo du bouffeur de poulet braisé...Je ne pourrai pas en supporter plus sans hurler...P.... ! Retourne bouffer ton poulet braisé dans ta terre d’origine et fout nous la paix ! Elle est où ta """Culture""" ? Dans les aides sociales et la médecine gratos qui t’a fait venir ici ? Va donc gagner et dépenser ton fric en Afrique, tu seras bien plus utile et plausible.

     

    Répondre à ce message

  • #2034495
    Le 1er septembre à 16:38 par sylvie une française
    Bassem défonce les LGBT, Agnès Saal revient et Constance s’exhibe (...)

    Cet Africain pleure misère parce que les gens de sa communauté ne se restaurent pas dans les "restos" Africains.
    Ce n’est pas compliqué, ensemble ils créent leurs espaces dans leur Pays pour le faire prospérer et je n’irai pas les embêter.
    Il revendique le "poulet grillé", c’est agaçant, de plus quelle spécialité !...
    Je plains Constance qui n’aura plus rien à montrer dans peu d’années, la "copine" de Jérémy Ferrari non seulement a dû prendre 20 kg et elle est franchement stupide..

     

    Répondre à ce message

  • #2035589
    Le 3 septembre à 14:07 par LGTeuBé le lobby
    Bassem défonce les LGBT, Agnès Saal revient et Constance s’exhibe (...)

    Bassem défonce les LGBT, lesquels ???

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents