Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Bertrand Badré, le financier qui murmure à l’oreille de Macron

Un banquier mondialiste pro-vaccin

C’est un inconnu parmi les compagnons de route du président. Lui aussi est énarque, ex-HEC parti pantoufler chez Lazard, au Crédit agricole, à la Société générale avant de devenir numéro deux de la Banque mondiale, puis de créer un fonds d’investissement pour le développement durable au Luxembourg. Un voltigeur de plus, direz-vous. Pas seulement.

 

Bertrand Badré, 52 ans, a de la bouteille, une foi solide et une conscience aiguisée au fil des temps des ravages de la finance. « Nous avons, en 2008, sauvé le système sans le réformer. Près de 40 000 milliards de dollars de valeurs boursières ont été créés aux États-Unis, en déconnexion avec l’économie réelle. Les inégalités explosent, si on continue, c’est le chaos. »

Il ausculte le moteur du néolibéralisme à la lumière de ses échanges avec les puissants – des patrons du FMI aux maîtres de Davos –, des signes d’espoir, notamment l’émergence de consommateurs et de patrons responsables, et des nouvelles donnes inquiétantes : érosion de la confiance, envolée des monnaies parallèles, taux d’intérêt historiquement faibles…

[...]

À l’évidence, la question s’adresse aussi à celui qu’il appelle « Emmanuel ». Badré l’a connu la fleur au fusil, « bluffant », avec Brigitte, qui fut la prof d’un de ses enfants au lycée Franklin. Il l’a parrainé, jeune inspecteur des finances désireux d’intégrer, dans ses pas, le prestigieux German Marshall Fund [1], berceau de ses premiers réseaux américains. Il l’a conseillé quand lui a pris l’envie de devenir banquier d’affaires : « La question qu’il faut te poser, c’est ton rapport à l’argent », insistait le mentor catholique, heureux d’entendre Macron répondre qu’il voulait en mettre un peu de côté puis surtout œuvrer pour l’intérêt général.

[...]

Étranger au premier cercle des « Mormons », le quinquagénaire n’est pas entré à l’Élysée, mais depuis Washington, où il réside, il n’a jamais cessé de l’alimenter en conseils et en notes. Dans un salon privé de Roissy, entre deux avions, il dessine devant Macron « la courbe de l’éléphant », montrant l’inexorable déclin de la classe moyenne dans les pays développés.

[...]

Il lui écrit un long topo sur les conséquences des taux zéro : prime aux privilégiés, hausse de l’immobilier, jeunesse pénalisée, fonte des assurances-vie et des retraites. « Intéressant », textote le président. Il charge son ami de préparer le G20 de Biarritz, de coanimer One Planet Lab, censé mettre en œuvre des solutions pour l’environnement.

Lire l’article entier sur parismatch.com

 

En avril, Bertrand était interrogé sur l’impact économique et social du Covid. Écoutez bien son portrait par Frédérique...

 

Notes

[1] Le German Marshall Fund est une institution indépendante et apolitique qui a pour ambition de promouvoir les relations transatlantiques, en encourageant un échange d’idées et une coopération accrue entre les États-Unis et l’Europe. La vocation du GMF est de favoriser ces échanges dans des domaines aussi variés que la politique, l’économie, le social, l’environnement, au travers de rencontres entre hommes politiques, hommes d’affaires, représentants des ONG et journalistes. (Wikipédia)

Le sort de la classe moyenne

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le virus on sait pas d’où ça vient, c’est pas quelque chose d’organisé... j’ai arrêté à la 8e min !

     

  • #2551329

    La France "humaniste" et gouvernementale qui aime donner leçons au monde et si le voile bancaire tombait enfin pour nous révéler un corps bien gras français et anti-populaire français aussi .. ??
    La France est elle supportable avec ces arrières alcôves ou le gros fric français existe entre happy few qui se gavent en des montants ... très très élevés.
    L’argent en France est il massivement existant et produit pour que de tels amateurs puissent surfer dessus .. ?


  • Une bonne tête de vainqueur ! J’ai le même âge que lui, mais je fais 20 ans de moins.. ils vont finir par devoir le bouffer leur pognon de merde..

     

    • Une vraie tête de champion ! Ce saint homme vient de me requinquer le moral, un truc de ouf.
      J’ai « fêté », à mon corps défendant, mon 52 ième anniversaire il y a quelques semaines.
      Je dois bien admettre que j’ai eu les blues à quelques reprises ces derniers jours. J’ai parfois même broyé du noir.
      Mais tout ça, c’était avant de rencontrer ce providentiel monsieur Badré ! Depuis, j’ai la pêche !
      Bien vu, Johnny,
      Quand on se compare, on se console !


  • " Immunité " vaccinale pour l’homme de la rue versus immunité juridique pour les saloperies.


  • Baratin ! Attali (et consorts) finalement est bien plus clair, j’allais dire plus « honnête », un comble. Enfin, si ça fait l’heure de gloire de la Dame qui l’interroge, extasiée...


  • « La question qu’il faut te poser, c’est ton rapport à l’argent », insistait le mentor catholique, heureux d’entendre Macron répondre qu’il voulait en mettre un peu de côté puis surtout œuvrer pour l’intérêt général"

    mdr... Allez on va pas faire son cynique, on va dire chiche,on vous croit sur parole...vous vous pretendez catholique qui va preferer ses valeurs chretiennes a son portefeuille de bourgeois .
    Bon maintenant les actes reels ils sont ou ?


  • Les salopards sont toujours aux premières loges .Ce cireur de pompes n’est que de passage, mais il ne le sait pas alors qu’il pense tout savoir .Lorsqu’ils n’en auront plus besoin de lui pour passer les plats , ils le foutront à la poubelle .C’est souvent comme ça que l’on trouve des types qui se suicident ,et il ne sera pas le dernier .

     

  • "Dans un salon privé de Roissy, entre deux avions, il dessine devant Macron « la courbe de l’éléphant », montrant l’inexorable déclin de la classe moyenne dans les pays développés."

    Et oui 2 objectifs de cette plandémie : détruire les classes moyennes qui coutent trop chère et détruire la famille. La situation est intenable alors ils veulent imposer ce vaccin du diable et détruire le tissu économique indépendant et familial. Mais malheureusement peu de gens l’ont compris.

     

  • #2551434

    Méfiez vous des costards - cravates - binocles !!!

     

    • Ca c’est l’uniforme du petit enculeur de base, mais la tenue de camouflage est encore plus efficace façon BHL avec son blazer- chemise dépoitraillée col relevé, brushing sauvage et lentilles Afflelou, Jack Lang col Mao et coloration indéfrisable ou Jaques Attali style week end à Deauv’ façon Lelouch avec sa mine d’éternel chien battu, ça marche à donf’.. Mon beauf abonné au journal Le Monde depuis 30 ans, est persuadé qu’il faut aussi compter sur Alain Minc et Georges Soros pour sauver l’humanité du naufrage qu’elle est en train de se préparer à cause de sa défiance et de sa désobéissance.. Le consortium des entubeurs de tous poils n’a plus besoin de se déguiser, il pue tellement qu’il est repérable à sa seule odeur nauséabonde pour employer le vocabulaire "Rudyreichstadtien"..


    • Ah Quidam on a le même bof-frère... Donc vous êtes mon frère ? :)


  • Nous avons Hervé, le regard et le corps bien droits, l’air d’avoir trente ans grâce à ses ancêtres bretons ; qui parle clair et nous donne des faits sur lesquels réfléchir ou s’indigner. Et qui démasque, et qui dévoile, et qui déconfine une caste à la fois grotesque et accrochée, et maligne, et sur sa fin lente, espérons-le.
    Et (en face, même âge à peu près) ce monsieur qui nous parle d’égoïsme (le nôtre il paraît), bien grassouillet, le sourire auto-satisfait et rusé de l’actuelle clique au pouvoir, toujours assis, disert, désert.
    Quand Hervé parle, j’écoute, j’entends, je retiens.
    Quand l’autre parle, je n’arrive pas à fixer mon attention. Tout glisse. Il veut nous vacciner, c’est bon j’ai compris.
    Hervé est derrière des grilles, l’autre s’empiffre de delikatessen.


  • Dès la présentation (<3min), ça sent le sapin !?
    Les ressources en eau ? La rendre "accessible" pour tous (Cf. Nestlé) !
    Charles Gave disait (en gros) que le "système" formatait ses collabos...
    Je vais écouter le tout, je m’attends au mieux de l’inclusive dictature.
    Bien à vous, suivants ER, prenez l’air du maquis !
    Petite pensée pour le patron exilé.
    Jousay


  • #2551453
    le 21/09/2020 par l’heure des fiottes Cniouz
    Bertrand Badré, le financier qui murmure à l’oreille de Macron

    À noter aussi un nouveau : le Dr. François BRAUN qui murmure à l’oreille de Véran !

    Celui-ci bah voyons "président de Samu-Urgences de France" qui répondait suite au Pr Toussaint chez le larbin Pascal Praud, sans possibilité d’être contredit.
    Celui-ci interviewé de sa voiture, se rendait au ministère de le santé... les affaires n’attendent pas !


  • "Nous avons, en 2008, sauvé le système sans
    le réformer. "

    Entendre nous avons sauvé les banques et
    leur exposition aux subprimes et nous
    n’avions aucun intérêt à ce que ça s’arrête.

    "Près de 40 000 milliards de dollars de valeurs
    boursières ont été créés aux États-Unis,
    en déconnexion avec l’économie réelle.
    Les inégalités explosent, si on continue,
    c’est le chaos.

    Il n’y a pas qu’aux États-Unis que la planche à billets
    tourne à plein régime.
    Toutes les banques centrales ont participé à
    la gabegie.(Chine, Angleterre, Japon, etc...)
    Le bilan de la. Banque Centrale Européenne est
    aussi pire que la FED.

    Delamarche le disait et répétait à longueur
    d’émission sur BFM au temps où il était invité.
    Ce Badré, comme toute les banquiers
    spéculateurs parasites, nous joue de
    la Chutzpah.
    Sans cette création d’argent permanente
    des banques centrales,
    le système banquaire serait ruiné et nous avec.
    Badré sait pertinent que le système dont il
    fait parti, a pour mission de ruiner l’économie
    Réelle.
    Je vais la dire la réforme qu’il fallait faire au
    moment de la crise de 2008.
    Les politiques qui avaient le levier de sauver ou
    non le système banquaire ont remplis leur role
    de marionnettes.
    1_Il fallait revenir au Glass Steagal Act
    (enterré par Bill Clinton)
    séparation des banques d’affaires et
    des banques courantes et interdire toute
    spéculation à ces dernières.
    2_Interdire le High Trading Frequency, qui permet
    en quelques micro-secondes de spéculer
    des milliards.
    3_Envoyer en prison tous les staff responsables
    des banques impliquées dans les différentes
    arnaques du types subprimes et autres
    montages comme Enron.
    Là, ils n’ont eu que des amendes que le
    contribuable s’est empressé de payer à leur
    place.
    On peut le dire maintenant, un bon banquier est
    un banquier en prison.


  • La finance "au service du développement durable".
    Le problème, pour ceux qui ne l’ont pas encore compris, c’est que c’est l’inverse.
    Le développement durable est surtout un outil destiné à blanchir le développement hasardeux de la finance. Les gros montants financiers circulent désormais avec le tampon "développement durable", et ce sont les banques centrales et les gouvernement affidés qui décident des choix technologiques dignes de vivre. Comme si ces gens-là avaient la moindre compétence dans le domaine. De plus, dans "développement durable", il y a "développement", hors nos sociétés vont surtout devoir faire face à la gestion de l’inévitable décroissance.
    Bref, de l’économie administrée (aussi appelé communisme) pour le plus grand profit des financiers, dans un dernier shoot avant la chute.


  • en quelque mots ;
    debacles et chaos au programes dans les prochaines années.
    ca ete organisé et voulu, demander à Attali

     

    • Sauf si on décide de nommer une fois pour toute l’ennemi au lieu de tourner autour du pot, et de démontrer ses actes et ses pensées, à la dispo de tous !
      C’est juste une question de courage et de voir les choses en face.
      Il n’y aura jamais de compassion de leur part il faut bien le comprendre !


  • Le financier qui murmure à l’oreille de Macron.

    On m’aurait menti ?
    C’est plus Jacques Attali, les Rotschild...


  • La production présente ses excuses, avant cette interview François Hollande a cause du confinement n a pas pu recevoir notre barbier-coiffeur.

    En direct de Washington, l agent Wall Street du Nouvel Ordre Mondial nous a fait un exposé pertinent du retour de la confiance nécessaire pour la prochaine enculade des contribuables qui seront appelés a renflouer les banques.

    Selon lui il n y a pas encore un vrai mécontentement social en France bien que les Gilets Jaunes soient venus perturber les soignants et la police

    Son ami Bill Gates le remercie pour son soutien appuyé a la vaccination forcée.

    Nous remercions aussi l ONG qui fait bien passer le message que les humains sont pathogènes, des parasites a éradiquer de la Terre pour reprendre la philosophie du pacte de developpement durable proné par l ONU et la fondation Gates au travers de leur agenda 2030. Decroissance et dépopulation sont les bons messages envoyés.

    Encore un merci a l ONG et a sa présentatrice dans la lignée de Taubira et au fonctionnaire qui n a jamais travaillé Badré, et allez vous faire enculer !


  • Je n’ai pas visionné la vidéo bien loin.
    En bref, son idée est de prendre le contrôle de l’État pour éviter que ne s’instaure entre lui (et toute la clique de ses copains mondialistes ) et le reste du peuple un conflit sérieux.

    C’est fait et la réaction va être foudroyante et à la mesure du résultat !
    [ je collationnai les responsables sur une liste, maintenant je compte les morts ]

    Je compte les morts. Amen_


  • C’est dommage de s’en prendre à lui sur son apparence et de dénigrer les personnes qui ont réussi des concours. Après à lui d’être au service de la France et des Français. Peut-être en est-il capable ?

     

    • Tu ne peux pas te revendiquer catholique et faire ce qu’il fait, c’est ignoble.
      Au moins, Attali ou Goldnadel, ils annoncent la couleur, lui c’est pire, il fait pareil mais se donne l’image du gentil qui ne te veux pas de mal, c’est ignoble.
      Le jour ou ca petera, il a pas interêt à venir chez moi pour que je le cache dans la cave, parce que je ne cacherais personne, ils sont aller beaucoup trop loin. Qu’ils se démerdent directement avec le createur, c’est pas mon affaire


    • Donc un catholique ne doit pas être dans la finance ? Il doit être bénévole si je comprends bien ? Vôtre vision de l’argent est dépassée et n’est pas en phase avec le monde actuel


  • Né en 1968, ce riche “planétaire” a bien intégré l’idéologie du “développement durable” en tant que “global trend” et occasion de “surfer” sur cette planche de salut financiaro-mondialiste en tant que minima [im/]moralia, sans trop se poser de questions…
    Ici, le plus loin qu’il pense - officiellement comme sans doute dans son for intérieur : l’acteur économique “égoïste” en situation d’indétermination globale parmi tous les autres, par milliards ; mais absolument pas les complots : en meutes, en tribus, en alliances, en réseaux, en logiciels humains pluri-millénaires, etc., cette spécialité-exceptionnalité d’E&R… et qui en paye le prix.
    En témoigne son optimisme rétroactif vis-à-vis des “Trente Glorieuses” : la Seconde guerre mondiale comme occasion en or pour reconstruire après avoir tant détruit (cf. “Allemagne, année zéro”, “point zéro” à Hiroshima, “Terre sans peuple - peuple sans terre” en Palestine, etc.) : la “moisissure” impériale US et son Etat profond - pour rester dans la métaphore pandémique - venant se repaître à son tour des anciennes mycoses planétaires des empires européens… Joli exemple de la “destruction créatrice” schumpeterienne.
    Ce croyant affirmé a la “sotériologie heureuse” comme l’autre, d’avant, la mondialisation… Ce qui lui permet de prospérer en toute bonne conscience transatlantique, courtois, conseiller des princes-copains-coquins, comme, visiblement ici, de certain-e-s - soyons inclusif et incisif - alternatif/ves naïf/ves…
    Cela montre surtout le blocage de bien des croyants quant aux enjeux moraux des problèmes de notre temps et des “solutions” qu’ “on” nous propose-impose…
    Badré, ce catho ballot-madré…
    C’est en somme l’équivalent du sociologue - plus qu’anthropologue - Bruno Latour, qui fait aussi dans le global, récupérant sur le tard le mixte ambigu hypothèse-mythe “Gaïa” jusqu’au Collège des Bernardins et à l’Institut Catholique de Paris, en février dernier, via “La Théologie face à Gaia”… A quand le Vatican ?
    L’enfer, à “latour” engageant, est “badré” de bonnes intentions…


  • #2551825

    Badré, l’homme qui vit dans la théorie économique. Il voit la pauvreté et les bienfaits de la finance uniquement par le prisme des rapports de la Banque Mondiale. Au moment même où il prononce : "C’est au peuple de décider (...) c’est les populations qui vont décider si telle ou telle entreprise va exister.", on comprend qu’il est complètement déconnecté. Il est en contact qu’avec des hauts fonctionnaires (internationaux et français) et des chefs d’entreprises, et par ces discussions qu’il a avec ceux-ci, ils pensent comprendre les gens du monde entier. C’est l’abruti moderne qui réussit aujourd’hui. Il se complaît dans cet état puisque sa carrière lui prouve qu’il a raison. Il parle de la confiance comme l’élément essentiel dans la solidité des marchés de capitaux, il est à côté de la plaque. C’est l’argument pour les premières années de licence, ce genre de chose. Les produits CDS en sont bien la preuve. La raison est tout autre. La finance permet de bien manger à de nombreuses personnes et c’est eux qui décident si cela doit continuer de fonctionner ainsi ou non.

    Ne leur parlez pas de dette d’Etat, ils vous disent c’est à cause du manque de libéralisme, un trop de social, que les gens sont fainéants, qu’ils ne bossent pas, alors que c’est leur système qui en est la cause. La courbe de la dette française le montre bien : 2000 - Eclatement de la bulle internet (+15pts de dette/pib), 2008 - Subprime (+25pts de dette/pib). Afin d’éviter une éventuelle annulation, ils investissent l’argent du peuple dans la dette souveraine, sans leur demander leur avis.

    Ils ont peur par contre de la révolution. Leur solution pour l’éviter, aujourd’hui et redorer leur image, c’est le RSE. La responsabilité sociale et environnementale. Comment produire de beaux rapports vert et bleu sur notre page entreprise et le faire savoir ? C’est l’argumentaire bobo dans toute sa splendeur. Je consomme pour le bien de la planète (J’achète un aspirateur robot, mais l’entreprise en contrepartie plante un arbre en Amazonie...). Son argumentaire sur Danone qui met des fonds propres sur son bilan pour l’environnement (mais qui licencie en contrepartie - Pénicaud), c’est vraiment typique. S’ensuit un discours sur la réglementation, le profit, la concurrence qui est une récitation de la théorie économique moderne abrutissante. Dire que la concurrence est essentielle pour l’innovation, c’est totalement faux. Léonard de Vinci et d’autres ont-ils eu besoin de la concurrence pour inventer ?


  • Davos 2018 : Les 1 % les plus riches ont empoché 82 % des richesses créées l’an dernier, la moitié la plus pauvre du monde n’en voit qu’une miette. Ce rapport montre comment le système économique mondial permet à une minorité fortunée d’accumuler d’immenses richesses. un nouveau milliardaire tous les deux jours. la richesse des milliardaires augmentent de 800 milliards de dollars tous les ans. En 7 jours un PDG de multinationale gagne ce qu’un ouvrier moyen gagnera au cours de sa vie. 10 % des dividendes versés par Carrefour à ses actionnaires en 2016 suffirait à assurer un niveau de vie décent pour plus de 50 000 travailleurs du secteur du textile au Bangladesh.ect....

     

  • la fin de l’article sur Paris Match : " Mais quand on l’interroge sur les mesures concrètes jusqu’ici lancées pour réformer le système, il cale, cite quelques avancées, comme la loi Pacte. Et la suppression de l’ISF sur les revenus financiers, la fameuse théorie du ruissellement ? « Bullshit, lâche-t-il. Ça ne marche pas comme ça. » Il l’a dit à Macron en espérant un jour être réellement écouté. "....Donc, lui, murmure et macron pense : - parles à mon cul ma tête est malade...Visiblement....


  • Il y va fort l’oiseau quand il parle de la suspiscion entre l’Etat et les entreprise à cause des conflits d’intérêt. Il n’y a qu’à observer la composition du conseil scientifique acheté par l’industrie pharmaceutique. Je comprends mieux pourquoi il a l’oreille de Macron, il baigne comme lui dans les conflits d’intérêt !


  • Il remplace le rôle de l’Etat sur la rémunération des grands patrons (souvent des hauts fonctionnaires) par une une "discussion citoyenne". Aussi creux que son poulain à l’Elysée avec son gand débat comme réponse aux Gilets Jaunes.


  • Euuuuu...Hollande s’est fait pousser la barbe ?
    Avec ça comme conseiller, le Prince doit être bien conseillé...sur les bons restaurants aux States. À part cela, un second couteau donnant des infos de seconde main tout le monde connaît plus ou moins. Absolument représentatif du niveau où se trouve la France menée par la classe politique républicaine fabriquée par l’ena. Les neo conservateurs américains, Uber, les gafas et toute la bande ne risquent pas la compétition française.
    Une remarque pour ce monsieur, ce n’est pas comme ça que ça a été accepté. C’est comme ça que ça a été imposé.


  • L’Afrance bradée...


Commentaires suivants