Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Blocage du périph : des professionnels de la restauration dénoncent leur précarité

Fin 2018, les professionnels de la restauration gueulaient contre ces Gilets jaunes qui foutaient le business en l’air avec leurs manifs dans les centres-villes le samedi.

Moins de deux ans plus tard, c’est à leur tour de gueuler contre les décisions de l’État qui est en train de les condamner à petit feu.

Après la France périphérique touchée par le néolibéralisme, au tour de la classe moyenne de morfler.

Nous avions écrit que les Gilets jaunes n’étaient que la première étape de la mise au pas de la France par le mondialisme. Le Covid a servi de prétexte, mais le résultat est le même : soumettez-vous, ou crevez !

Nous sommes tous, ou nous serons bientôt tous, des Gilets jaunes.

– La Rédaction d’E&R –

 


 

Tôt le 13 octobre, plusieurs dizaines de professionnels de la restauration se sont mobilisés sur le périphérique parisien pour dénoncer leur détresse depuis le début de la crise sanitaire. Ils ont réclamé une année blanche et des aides de l’Etat.

 

Une manifestation de professionnels de la restauration et de l’événementiel s’est déroulée le 13 octobre au matin sur le périphérique parisien, provoquant d’importants ralentissements. Parti de la porte de Saint-Cloud (XVIe), le cortège des protestataires s’est dirigé vers le quai d’Issy (XVe) via le périphérique extérieur, ne laissant qu’une seule voie de circulation aux automobilistes, selon le média d’information Actu Paris.

Les maîtres d’hôtels, les extras et cuisiniers de la restauration « dénoncent la détresse et la disparition de toute une profession (restauration événementielle) et demandent de l’aide au gouvernement », selon le journaliste de RT France sur place.

Nicolas Debordes, responsable maître d’hôtel a déclaré également au micro de notre journaliste :

« On est là aujourd’hui car nous n’avons plus de droits (...) et quand Macron dit que personne ne sera oublié, c’est totalement faux car nous n’avons aucune mesure d’aide en notre faveur. »

 

Le journaliste freelance Clément Lanot a partagé d’autres images du blocage du périphérique parisien.

 

 

Sur une affiche tenue par plusieurs manifestants, on peut lire que ceux-ci réclament une année blanche, telle celle mise en place par le gouvernement pour le monde du spectacle, qui réévalue les indemnités de l’assurance chômage et prolonge les droits des bénéficiaires. Ils dénoncent également la précarité de leur situation depuis l’instauration des mesures prises par le gouvernement pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

[...]

« Le blocage du périphérique par "les extras" à pour objectif d’enfin se faire entendre des autorités. Ils demandent notamment les mêmes aides que les intermittents du spectacle », a également fait savoir Charles Baudry.

[...]

Les policiers ont ensuite « tenté d’interpeller » certains manifestants.

 

 

Retour sur les Gilets jaunes

 






Alerter

106 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Réflexion d’un restaurateur :

    Quand ils sont venus chercher les gilets jaunes, je n’ai rien dit, je n’étais pas gilet jaune,
    Quand ils sont venus chercher Hervé Ryssen, je ne me suis pas senti concerné non plus,
    Aujourd’hui c’est mon tour, mais il n’y a plus personne pour venir m’aider je ne comprends pas...

     

    Répondre à ce message

  • #2567444

    Salut E&R mais
    Nous avions écrit que les Gilets jaunes n’étaient que la première étape de la mise au pas de la France par le mondialisme
    Ne serait-ce pas plutôt, les bonnets rouges, puis jour de colère, Hollande Démission, les JRE, la Manif pour Tous et enfin aujourd’hui les gilets jaunes ?
    C’est le bordel un peu partout
    Et je pense que E&R est de plus en plus visible et que l’Etat va s’en prendre de plus en plus à vous
    Vous êtes une vérité, une boîte de résonance qui parle à des gars de droite, de gauche, des gars de banlieue, des petits patrons, des citadins et des ruraux, des cathos et des musulmans, des vieux et des jeunes, ça ne va que se durcir pour vous
    Force et honneur camarades
    Merci à vous
    Merci Alain
    Que Dieu vous bénisse

     

    Répondre à ce message

  • Ça fait des années que ça arrive aux agriculteurs
    Tout le monde leur a chié dessus ne voyant que 5% de la profession, les très très grosses structure agricole, qui ne représentent en rien l’agriculture
    Puis il y a eu les transporteurs, il y a peu les taxis et ambulances, il y’a 2 ans les pompiers, les commerçants ferment tour à tour aujourd’hui les hôteliers
    Punaise si il y avait une convergence des luttes, ce gouvernement et ceux d’avant ne seraient plus
    Tous les escrocs au pouvoir, ceux qui ont détourner argent et fonds public, ceux qui ont menti, volé
    Les cahuzac, les sarkozy, les fabius, les hollande, les macron, les giscard, les chirac, les melenchond, seraient à poil avec du goudron et des plumes dans le fion
    Assurances, mutuelles, urssaf, rsi, msa, banques, auraient brûlées
    Malheureusement on est trop con pour s’unir

     

    Répondre à ce message

  • #2567459

    Avant de leur cracher dessus comme vous faites tous, commencez par réglez de l’URSSAF. Ce que aucun GJ, tous employés, n’a jamais fait et ne fera jamais.

     

    Répondre à ce message

    • #2567497

      Je suis gilets jaunes et je paye aussi charges et cotisations
      Arrêtes de croire que tous les gilets jaunes sont des salariés

       
    • Même si je déplore comme vous certaines critiques stériles et grossières que je trouve navrantes, il est tout de même dommage de tomber ensuite dans le même travers englobant en parlant de « GJ tous employés ». C’est ballot.

       
    • #2567691

      J’entends bien, mais honnêtement, quand on doit faire tourner sa boîte, on a guère le temps d’aller faire des manifs.
      C’est la réalité cruelle. La stricte majorité des GJ est bien de l’employé. Traiter les restaurateurs de "lâches"... les mecs grattent 80 h hebdo. Ce ne sont pas des banquiers ou des hauts-fonctionnaires.

       
    • #2567830

      Ezdanitoff certes mais les 80 heures je l’ai fait haut la main
      Je travaille sur mon exploitation agricole et je bosse en plus à côté et cela sans vacances
      Ça n’empêche pas d’avoir un gilet jaune sur mon tableau de bord je ne peux quitter ma ferme tous les jours j’y ai des obligations
      Un agriculteur ne peut quitter ça ferme très longtemps, hormis les céréaliers
      Mais un paysan qui fait du lait, de la volailles, du broutards, de la brebis ou du cochons, des pondeuses, un paysan boulanger, c’est 7 sur 7
      Il paye aussi comme toi pour toucher des broutilles
      Si je calcule le temps travail mes charges et cotisations, je travaille pour des clopinettes, personne ne voudrait de notre salaire

       
    • « La stricte majorité des GJ est bien de l’employé. »
      Ce sont surtout des gens en difficulté, quel que soit leur statut. Et quand bien même ce serait le cas ?
      « quand on doit faire tourner sa boîte, on a guère le temps d’aller faire des manifs. »
      On peut le prendre, et d’autant plus quand l’activité est en baisse et les raisons de se plaindre nombreuses. À mon avis il faut faire attention aux partis-pris et aux exagérations (dans quelque sens que ce soit) et se garder de trop blâmer les uns comme de trop justifier les autres.

       
  • C’est la fronce et les français ! chacun gueule pour sa chapelle à partir du moment où il est directement touché ! Après on aura, en ordre dispersé, les infirmières, les pompiers, les médecins, les camionneurs, les forains, les commerçants, les hôteliers, les adorateurs de l’oignon... et le cirque continue ! L’essentiel est de "faire barrage au fâchisme " !

     

    Répondre à ce message

  • Bonjour juste pour vous éclairer un peu quand vous écrivez :
    "Les professionnels de la restauration gueulaient contre ces Gilets jaunes qui foutaient le business en l’air avec leurs manifs dans les centres-villes le samedi"
    Les extra ou intermittents restaurations qui ont manifestés sur le periph n’ont pas du tout été gênés par les gilets jaunes car il y a très très peu d’évènementiel le samedi , il y a surtout des mariages et les mariages ont lieu en banlieue pour la plupart..vous mélangez restaurateurs et extra événementielle
    Il y a parmis ces gens des gilets jaunes , des gens conscients qu’on nous la met depuis des années et même des gens qui suivent ce site..
    Voilà c’était juste pour vous éclairer un peu , bon courage à tous pour la suite des événements

     

    Répondre à ce message

  • Les restaurateurs, les travailleurs et la plupart des gens ne veulent pas comprendre que l’ UE et des "chefs" d’états complices, organisent le génocide des peuples européens avec leur pognon.
    Qui, aura le toupet de vouloir me prouver le contraire, QUI !

     

    Répondre à ce message

  • Avant pour relancer un nouveau mode économique, on faisait des guerres. Aujourd’hui, on utilise la grippe !
    Finalité, revenu universel pour tous ( RSA en gros ) mais que si tu as été au préalable vacciné ET pucé.
    Pour les autres, ce sera l’exclusion sociale et sociétale.

     

    Répondre à ce message

  • #2567712
    Le 14 octobre à 15:52 par Demain le grand nettoyage
    Blocage du périph : des professionnels de la restauration dénoncent leur (...)

    IL est temps que les gilets jaunes sortent dans la rue, s’allier avec ces nouveaux contestataires. On ne doit pas faire preuve de rancoeur même si l’attente fût longue. C’est le moment ou jamais pour s’unir. En tenant compte des erreurs commises par le passé.
    99% contre les 1%. C’est maintenant où jamais.

     

    Répondre à ce message

    • #2567842
      Le 14 octobre à 18:39 par Gallinacé Young Leader
      Blocage du périph : des professionnels de la restauration dénoncent leur (...)

      Quand les taxis ont manifesté contre les vtc uber, tout le monde leur a craché dessus, quand les agriculteurs ont bloqué les périphériques, on les a dénigré, quand les bonnets rouges ont brûlé les portiques ecotaxe, on les a insulté, quand la manif pour tous a manifesté contre le mariage des inverti, on les a traité de bourgeois, quand les gilets jaunes ont bloqué des axes on les a traité de gauchistes...... C’est valable pour tous les mouvements sociaux
      Malheureusement la convergence des luttes, c’est pas pour demain

       
    • #2568275

      Diviser pour mieux régner, et la technique du bouc émissaire, sont des stratégies qui ont fait leurs preuves
      Pourquoi en changer ?

       
  • Plus vite !
    Ça ne va pas assez vite, il y a encore trop de gens qui peuvent manger.
    Ce gouvernement est vraiment bon à rien, je suis sûr qu’il y avait moyen de faire tomber le pays en 2 coups de cuillère à pot mais ces incapables font trainer.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents