Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le séisme des Gilets jaunes expliqué par la tectonique des plaques Emmanuel Macron, Yassine Belattar et Georges Marchais

Il est toujours difficile de trouver des logiques politiques et sociologiques dans un chaos apparent, ce « chaos » que dénoncent les autorités occultes (le B’nai B’rith), les autorités non occultes allant jusqu’à parler d’« anarchie » (le Premier ministre). Pourtant, il y en a, mais elles s’entrecroisent et les faits s’empilant les uns sur les autres, suivant la chronologie que s’imposent les grands médias comme principe explicatif, le bruit et la fumée empêchent de comprendre avant que les événements ne se calment. On va tout de même essayer de tirer les fils de ces jours de colère d’en bas qui sont autant de jours de peur d’en haut. Il est indéniable que nous assistons à une accélération de l’histoire. Ceux qui s’intéressent à la sismologie connaissent ces cycles, relativement calculables, qui correspondent aux déplacements des 12 plaques tectoniques sur notre planète, plaques qui se poussent et qui accumulent ainsi une énergie extraordinaire qui se libère dans les tremblements de terre, suivis de tsunamis. En France, la plaque du pouvoir a trop poussé la plaque du peuple, qui aujourd’hui libère son énergie – on dit plus prosaïquement sa colère – accumulée.

 

 

Prenons d’abord un par un les éléments dont nous disposons. Le 17 novembre, comme chacun sait, une fronde virale venue des réseaux sociaux, suite à la grogne relative à l’augmentation du prix des carburants, s’est matérialisé en un mouvement national de rue, engendrant blocages sur les routes. Une semaine plus tard, le gouvernement n’entendant pas vraiment le message d’en bas, les blocages se sont changés en heurts, particulièrement sur les Champs-Élysées, à Paris. Le préfet avait interdit aux manifestants cette avenue prestigieuse, ils sont passés outre. Le préfet à l’autorité désavouée est toujours en poste. La mobilisation ne faiblit pas et force les autorités politiques et médiatiques à revoir leur jugement. Le président de la République en personne, après avoir essayé le dédain (indifférence totale la veille de l’événement) puis le mépris – il a parlé de honte après le samedi 24 – a dû prendre la parole ce mardi 27 novembre. Le pouvoir visible ne peut pas ignorer longtemps la colère d’un peuple qui se fait ratisser fiscalement. Le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin avait été envoyé en éclaireur, mais son discours n’avait pas tenu la route.

Le pouvoir macronien, qui dispose de la police et de la justice, a tenté avant le 17 novembre d’intimider les manifestants en envoyant le ministre de l’Intérieur dire que les bloqueurs pourraient être appréhendés pour entrave à la libre circulation des citoyens, ou un prétexte dans le genre. Là aussi, Castaner était rentré dans sa niche, une niche pas fiscale. Le 24, dans le genre déstabilisation du mouvement, le pouvoir envoyait des casseurs pour casser la dynamique sociale. Il n’est pas utile d’insister sur cette méthode de police politique vieille comme le monde. RT France avance des chiffres très clairs à ce sujet :

« Parmi les 101 individus arrêtés par les forces de l’ordre, on trouve surtout des profils associés à l’“ultra-gauche” selon les informations de cette radio qui se fondent sur les symboles arborés par les mis en cause au moment de leur interpellation. Par ailleurs, une “immense majorité des manifestants placés en garde à vue sont considérés comme des suiveurs”, toujours selon cette source qui précise : “Entendez par là des hommes et des femmes venus de régions et sans antécédent judiciaire, qui se sont laissé griser par des leaders plus radicaux”.

[...]

Pour sa part, Europe 1 écrivait le 24 novembre que 130 personnes avaient été placées en garde à vue lors de la mobilisation de samedi à travers toute la France, mais seulement 69 à Paris. Cette source ajoutait par ailleurs qu’aucun activiste d’extrême-droite ne figurait parmi les personnes interpellées. »

Ceci étant dit, la presse n’a donc pas pu suivre Macron et ses sbires qui ont essayé de années-trentiser le mouvement, à l’image du papier de BHL qui collait aux manifestants la photo des émeutes parisiennes du 6 février 1934. Un coup d’épée oligarchique dans l’eau, pourrait-on dire. Une fois que ces tentatives loupées par le pouvoir profond et le pouvoir visible, il restait à extrémiser médiatiquement et politiquement la fronde des Gilets jaunes. Pour cela, des agents moins marqués politiquement ont été envoyés sur le terrain.

 

 

Yassine Belattar est le quasi ministre des Banlieues de Macron. Considéré par les médias mainstream comme un « humoriste », il est en réalité un agent politique de premier ordre pour le chef de l’exécutif : c’est lui qui défend la ligne attalienne en matière de sécurité, de délinquance, de terrorisme et d’immigration. Un poste non officiel mais hautement important : grâce à Belattar, nous savons que le socialo-sionisme est à la barre, et non le national-sionisme qui frappe à la porte, et qui sera probablement à la barre si tout l’édifice continue à s’écrouler.

Belattar peut donc se permettre d’insulter un représentant du RN en plateau, il se sait protégé par le président. C’est dans la droite ligne de l’idéologie Charlie Hebdo, à laquelle Belattar se défend d’appartenir. Pour lui, l’anti-islamisme de l’hebdo satirique est un casus bellli. Mais Charlie ne pèse plus rien aujourd’hui, et ça date d’avant l’attentat de janvier 2015 : la ligne socialo-sioniste inspirée par BHL a de plus en plus de mal à passer et dans les médias, et dans l’esprit des Français. Quant à celui des Gilets jaunes, cela va sans dire.

Faisons une pause : le pouvoir libéral-libertaire de Macron s’appuie donc sur la gauche antiraciste, mieux représentée par un Belattar qu’un Hamon, pour criminaliser en l’extrême-droitisant un peuple en colère. Car le dernier argument en date, c’est Gilets jaunes = fachos. Marine Le Pen a été visée comme organisatrice occulte de la manifestation, elle a pourtant reconnu qu’elle en était la spectatrice bienveillante, exactement comme Mélenchon, qui sait que des troupes antilibérales sont en train de se former pour 2019. Et Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon se félicitent de la mobilisation massive des Français en colère. Si cette armée nouvelle n’est pas politisée, chacun à droite comme à gauche peut en tirer avantage.

Le mouvement des GJ se structure d’ailleurs à sa façon, avec 8 représentants autodéclarés. Les mauvais esprits s’interrogeront sur le degré d’infiltration d’agents politiques d’État à l’intérieur, mais on ne peut pas douter de tout tout le temps.

« Des Bouches-du-Rhône à la Corrèze en passant par la Charente et la Haute-Garonne, ce sont eux qui relaieront dorénavant la parole des Gilets jaunes. Une "délégation" de huit "communicants officiels" du mouvement a été créée ce lundi [26 novembre 2018], annonce un communiqué publié sur Facebook, mentionnant deux principales revendications, à savoir "revoir à la baisse toutes les taxes" et créer "une assemblée citoyenne" pour débattre des thèmes de la transition écologique. Objectif ? "Engager une prise de contact sérieuse et nécessaire avec les représentants de l’État et de son gouvernement", détaille le communiqué. Parmi ces interlocuteurs nationaux, désignés par une trentaine de représentants régionaux, à la légitimité déjà contestée par d’autres membres du mouvement, on retrouve des visages qui ont émergé dans les rangs du mouvement, et dans les médias, aux prémices de la grogne contre la hausse des carburants. »

Gageons que Macron, qui les a reçus, saura les calmer avec des grands mots républicains. Mais l’essentiel n’est pas là. Il est dans la clarification des forces politiques en présence en France, une clarification à la fois politique et sociologique. On a assez lu dans toute la presse magazine qu’il s’agissait d’une révolte de la France périphérique, celle décrite par Guilluy. Une France qui ne comprend pas pourquoi elle travaille dur, gagne peu, et se fait mal recevoir par la police, et ne parlons même pas du politique. Un traitement qui met le citoyen français, travailleurs et honnête, contribuable pour tout le reste de la population, en dessous de la racaille !

 

 

Le message est clair : les GJ sont des casseurs et des fachos. Pourtant, ils font la richesse de la France, plus qu’un Carlos Ghosn qui délocalise les emplois par dizaines de milliers et dont la presse économique chante les louanges.

Toutes ces tentatives grotesques de la part des deux pouvoirs, le profond et le visible, montrent qu’ils sont à cran, et qu’ils ne savent plus comment solutionner la crise. Les mensonges s’ajoutent aux fake news, les accusations aux insultes, mais rien n’y fait : la colère ne rentrera pas dans le tube aussi facilement. Les GJ en particulier et les Français en général, assommés de propagande et de racket fiscal, ne vont pas demander des excuses aux deux pouvoirs responsables de la situation, cela ne suffira pas.

Le peuple français, cette bête endormie, s’est réveillée après trop de coups. C’est aussi parce qu’il n’est plus représenté politiquement dans les médias : à force de salir et le RN et LFi, les médias ont fait sans le vouloir monter la tension qui les condamne. C’est pourquoi on a vu dans les rues autour des barrages les journalistes de BFM TV – associés au pouvoir à juste ou mauvais titre – se faire courser et secouer par les manifestants. Pour les pouvoirs et leurs médias, c’est l’impasse. Pour récupérer ce séisme, et le transformer en voix, afin de remettre la Nation sur le droit chemin, les extrêmes vont devoir radicaliser leur discours : le national-sionisme du RN et l’immigrationnisme de LFi ne suffiront pas.

Il reste une seule voie qui corresponde à ce mouvement, c’est celle du national-socialisme, à ne pas confondre avec le nazisme racialiste allemand des années 30. Par national-socialisme, il faut plutôt entendre social-nationalisme, qui prend justement en compte la défense du peuple, de ses intérêts, à la manière italienne par exemple. C’est ce que prônait tout simplement Georges Marchais, le secrétaire général du Parti communiste français, il y a 40 ans déjà. Raillé par les journalistes de l’époque pour ses sorties spectaculaires et son accent à couper à la hache, en vérité son discours d’hier trouve aujourd’hui un écho plein de sens. Jean-Marie Le Pen saura reprendre la flamme de « Jojo », comme l’appelaient familièrement les camarades, pour être tout autant diabolisé, sinon plus.

À la fin de ses mandats à la tête du Parti, Marchais avait compris l’importance du nationalisme pour défendre les travailleurs, ce mot qu’il prononçait à la manière d’un mantra, et de la même façon, mais partant de la droite, Le Pen comprendra l’importance du social.

 

 

Bonus : quelques extraits du bon sens populaire que le pouvoir tente de délégitimer par les infiltrations et les violences gauchistes, de fissurer par les racailles, de diviser par Belattar et Zemmour...

 

Voir aussi, sur E&R :

Gauche du travail, droite des valeurs ! Chez Kontre Kulture :

 






Alerter

75 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Excellent le gilet jaune devant la pompe à fric. Utile et pacifique en même temps, génial !!!

     

    Répondre à ce message

  • Bellatar, franchement, l’immigration arabe c’est vraiment pas un cadeau. Que ne va-t-il pas faire son cirque dans son pays ?

     

    Répondre à ce message

  • Benallah , Benattar , les origines des jockey préférés de Macron ne varient pas tellement , enfin çà , c’est pas trop grave , le plus marrant c’est qu’ils sont devenues de bonnes montures très obéissantes qui n’ont rien à envier aux aras !

     

    Répondre à ce message

    • Macron se sert de Belattar son égérie et Belattar profite de Macron son mécène en effet Macronella utilise son bouffon comme il fut un temps Mitterrand utilisa B.Tapie pour contrer JM Le Pen sur les plateaux TV sauf que Belattar a le role de l’ex petite frappe Maghrébin des cités qui joue à faire peur pour intimider les intervenants dans les débats publics à la radio ou à la TV . et ça Macron l’a bien compris ... et Belattar aussi . et ça s’appelle un deal ...

       
  • #2089436

    Bien qu’elle soit évidente maintenant, il me semble que l’on ne questionne pas assez l’impossible convergence des Frances périphériques : celle des villes et celle des campagnes.
    Les éléments de réponse avancés par Chenu sont insuffisants. La politique de la Ville et les investissements massifs auxquels elle a donné lieu dans les quartiers sans pour autant enrayer leur paupérisation grandissante, ne suffit pas à expliquer l’indifférence voire l’hostilité des banlieues au mouvement des GJ.
    Si les quartiers regardent les choses de loin c’est aussi parce que la colère du peuple de France n’est pas la leur. C’est aussi parce que les solidarités ethno-confessionnelles priment sur les solidarité de classes. C’est aussi parce que le sentiment d’appartenance au pays réel est purement virtuel, artificiel et largement gangrenée par l’Islamisme radical qui amplifie le sentiment de rejet et empêche l’écriture d’un destin commun.
    L’immigration massive et le poids démographique des minorités visibles dans les cités rendent caduque la conception française de la Nation et souligne en creux une évidence : pas d’unité nationale sans une certaine homogénéité ethnique, culturelle et confessionnelle. C’est ce qu’a bien compris le pouvoir qui se sert de l’immigration africaine pour détruire les nations européennes.
    Ces Français de papiers resteront des Français de papiers et continueront à soutenir massivement le gouvernement Macron car c’est dans leur intérêt jusqu’au moment où, constitués en fiefs autonomes et indépendants de fait, ils pourront se passer de leur principal soutien et feront allégeance à une entité politique et religieuse extérieure. Un phénomène d’ailleurs déjà bien avancé dans certains territoires et dont l’aboutissement est tout au plus une question d’années.
    Si les sionistes utilisent et manipulent une réalité qu’ils ont largement contribué à rendre effective dans notre pays, il ne faut pas pour autant se leurrer sur les capacités d’assimilation des populations allogènes, notamment celles de confession musulmane originaires du Maghreb et d’Afrique subsaharienne. Le fondateur des frères musulmans disait à juste titre que "la seule patrie d’un musulman, c’est l’Oumma". En Seine Saint Denis et dans d’autres territoires perdus, la République est encore tolérée parce que largement soumise mais la Nation n’existe plus depuis longtemps.

     

    Répondre à ce message

    • Habitant du 93 je confirme.
      Analyse juste et réaliste.

       
    • Les Frères « Musulmans » ne représente pas les Musulmans ou alors autant que Bellatar représente les banlieues lol alors merci de ne pas associer tous les Musulmans à ces merdes qui foutent le bordel dans tous les pays où ils sont présents notamment en y déclenchant des guerres civiles (Syrie, Irak, Yémen, Algérie, Lybie, Afghanistan, Mali, etc...)

      En outre, le concept de Oumma des Musulmans lobotomisés par le wahabo-sionisme et son siamois frériste ramadanesque n’a rien à voir avec la Oumma telle que fondée par le Prophète Mohamed à Médine, cf. La Charte de Médine, où le compatriote est le voisin membre de la communauté de la cité de Médine et dont la confession et l’origine ethnique est accessoire.
      C’est un alter-nationalisme très intéressant à étudier mais qui n’a pas survécu très longtemps à la mort du Prophète Mohamed dans la bouche de qui beaucoup de trous du cul au service des pouvoirs temporels à travers les siècles lui ont mis des mots qu’il n’a jamais prononcé.

       
    • #2090232

      La majorité silencieuse est prise en otage par une minorité radicalisée qui fait la pluie et le beau temps aux pieds des immeubles, dans les mosquées, à l’école, dans les collèges, dans les lycées, dans les piscines, dans les hôpitaux, dans les prisons et dans l’espace public.

      Je ne fait aucun amalgame, je pars d’un constat froid et lucide sur la situation telle qu’elle est dans certaines franges de la population et dans des portions toujours plus grandes du territoire national.

      Maintenant la fréquentation et le succès du congrès de l’UOIF (exit le fête de l’Huma vive la fête de l’Oumma), le large soutient dont bénéficie Tariq Ramadan dans les banlieues et la prépondérance d’un Islam d’importation d’origine wahhabo-saoudienne dans les pratiques confessionnelles des populations musulmanes devraient t’inviter à sortir d’une posture victimaire qui ne fait que conforter l’influence et le poids grandissant de ces usurpateurs.

      Bien à toi camarade

       
    • @Etre et dure
      Juste un bémol, la solidarité des classes a été banni bien avant l’immigration de masse, d’abord le dézinguage de la tradition par une révolution et un perpétuel matraquage encensant toute sorte de modernité...
      Le poids de la masse d’origine immigrée comme vous dites à été utilisé à différents moments pour diverse raisons, chômage, guerre, terrorisme etc... par notre élite bourgeoise comme bouclier à la haute classe dominante, la domination du capital est en jeu, son pouvoir avec...
      Les français de papiers resteront des français de papiers selon votre analyse, et votre développement, j’en conclus que vous ne désirez pas les voir intégrer le peuple français et la France, donc pourquoi vous vous étonnez de vos souhaits ?
      J’ai été un weekend entier en gilet jaune, ,je n ’ y suis pas allé pour une doctrine ou un parti politique. J’ y suis allé juste pour améliorer le quotidien des français, je n’en ai pas rencontré un seul qui me revient avec votre discours ressemblant étrangement à un appel contre ou pour une catégorie de gens, vous faites le jeu du tous contre tous dont le résultat ne peut être que la chaos. Bien entendu, chassons les racailles d’en bas et d’en haut, voilà ce que j’aurais aimé lire de votre part.

       
    • #2090654

      Pitchou :

      Tu as lu ce que tu voulais lire et compris ce que tu voulais comprendre. Libre à toi d’opter pour le déni et la naïveté coupable face à l’Islam et face aux défis que pose aux sociétés européennes la question migratoire.

      Ce dont je suis sûr, c’est de la prédominance des solidarités ethno-confessionnelles et des logiques tribales dans les pays d’Afrique du Nord, d’Afrique subsaharienne et dans les quartiers des grandes métropoles européennes où les politiques d’intégration sont en échec.

      A titre d’exemple et dans le désordre : comment le particularisme ethno-linguistique kabyle est-il traité en Algérie ? La Seine Saint Denis est-elle un modèle de réussite en matière d’intégration des populations immigrées ? Quel est le sort des minorités religieuses en terre d’Islam ?

      Pour ma part, je trouve la première vidéo particulièrement parlante : Un renoi en merco prêt à dérouiller une retraitée en gilet jaune.... Quant aux blocages, j’y suis aussi présent et je te certifie que les immigrés y sont ultra-minoritaires. Si cette lutte n’est foncièrement pas la leur c’est tout simplement parce que ce pays n’est pas (devenu) le leur.
      Moi aussi, j’aimerais voir les classes laborieuses et les exploités indigènes et allogènes offrir un front commun face au Capital, mais en l’état c’est un pur phantasme déconnecté du réel. Désolé, mais dans les quartiers Marx n’encule pas Hitler. C’est plutôt Mahomet et Adam Smith qui font tourner Jeanne d’Arc ; libéralisme et islamisme torpillant de concert toute écriture d’un récit national commun.

       
    • #2090912

      véridique à 200% : les racailles des cités ne manifestent que pour défendre leur pré carré et leur zones de non droit et pour garder la main mise sur les territoires de la république conquis par la violence et la terreur et occupés pour continuer leurs activités criminelles (deals, narcotrafic, terrorisme des cités, règlements de compte avec méthode barbecue, ...etc...) et leurs manifs ce sont... razzias, vols, destructions, incendies ...etc... de la France et des Français...

       
    • @être et durer
      J’ai été poli en répondant à votre commentaire qui m’est adressé. Ma réponse n’apparaît pas, pas de souci, juste vous dire une chose vérifiable. La très grande majorité des musulmans ne savent pas qui est Jeanne ou ce qu’elle représente, comment voulez vous que les musulmans la tournent comme vous dites. En grattant un peu, beaucoup de français de souche non plus, . Bonne manif.

       
    • leurs manifs aux racailles des cités de non droit c’est quand un des leurs (dealer) se fait embarquer dans le panier à salade ou après un match (perdu ou gagné) de foot de leur équipe nationale Ou là... c’est la révolte, l’émeute collective, la casse généralisée, la destruction massive, les incendies à la chaine, les razzias ...les guérillas urbaines ... il est vrai que c’est amplement justifié pour un dealer de drogue appréhendé ou un match de foot perdu ou/et gagné .

       
    • @Danny Kad
      En vous lisant, j’en déduis que vous ignorez de quoi vous parlez, ou vous ne connaissez pas les cités, ou pire, vous êtes en mode propagande pour régler vos comptes profitant d’un mouvement du peuple d’une profondeur inouie et complètement politique dans lequel je me reconnais et auquel je participe à mon humble niveau. A mon avis, vous devriez aller leurs dire en plein dans leurs cités, à plusieurs pour optimiser votre message, c’est plus sage à mon sens et certainement plus crédible. Au mieux, allez occuper France Culture ou info ou même inter pour porter votre message.

       
    • Allez donc dire ça aux Français de souche (en voie de disparition ou/et d’extinction programmée) qui ne connaissent pas Jeanne d’Arc et qui habitent encore ces cités de non droit pour cette catégorie de la population mais de tous les droits pour les racailles allogènes ... pour les autres ce serait plutôt sainte marijuana ou marie-jeanne en français . . . en effet et dans les faits que Jeanne d’Arc . Bonne manif à vous et bonne continuation .

       
    • @Danny Kad
      Entre vous et moi il y a comme une différence d’appréciation dans le but final du mouvement toujours vivant des gilets jaunes. Vous vous faites le porte parole des français de souche à juste titre, mais en ciblant une grande majorité de personnes désignée comme allogènes par votre rhétorique, pour au final en faire les coupables, je parle des 99% des gens des personnes honnêtes qui habitent les cités avec les mêmes problèmes accablant toutes les classes populaires, jusqu’au paysans dans nos campagnes, la racaille je vous la laisse sans oublier celle du haut. Partant d’une minorité de petits cons, vous allez nous enfoncer avec la bénédiction des nouveaux nationalistes de la 25ème heure, Zemour et consorts. D’ailleurs je suis entrain de me poser des questions sur leur implication de près ou de loin, suffit de vous lire. Evidemment qu’aucun clandestin baptisé migrant n’a le moindre droit de fouler notre sol sans notre autorisation, de là à cibler une catégorie de gens dont le quotidien est peut être plus pénible que le vôtre, y a de la marge comme dirait l’autre...vous ne croyez pas ?

       
    • tous des pans entiers de villes ont été dénaturés par cette flore et cette faune allogène et exogène et ceci de manière exponentielle depuis des décennies en France avec la complicité et le soutien de leurs complices et acolytes ceux qui s’appellent aussi mon frère mais trois points pour ceux-ci ... avec les conséquences désastreuses que tous les Français (et surtout de la classe populaire, les nantis ne se mélangeant pas, jamais avec la racaille) doivent subir au quotidien ... et quant aux gilets jaunes ce sont des histoires de Gaulois et de Germains ou de Bretons Armoricains certainement que doivent se dire... les Franco-machin-truc-bidule ne se sentant en rien concernés... ils sortiront leurs drapeaux nationaux au prochain match de foot de leur équipe nationale respective et iront manifesté pacifiquement comme d’hab ... les racailles, les crapules c’est connu et reconnu ce sont en permanence de pauvres petites victimes d’un racisme hexagonal et qui ne cassent jamais, qui ne brulent jamais et qui n’agressent jamais personne et ça vous le devez le savoir mieux que quiconque @Pitchou

       
    • Non il n’y a pas de marge entre ce sempiternel refrain mensonger des 1% minoritaire de la voyoucratie des cités qui tiendrait en otage les 99% restants de la crapulerie ... et dont la racaille d’en Haut entretient délibérément et sciemment étant donné que les racailles d’en Bas sont leurs chiens de garde et d’attaque pour terroriser et museler tout Français qui oserait et aurait le courage de dire la vérité et la réalité du vécu au quotidien des Français qui survivent dans ces cités de non droit pour eux mais de tous les droits pour les racailles .

       
    • @Danny Kad
      J’en déduis suite à votre dernier commentaire, que le prix de la vie, les taxes sans mesure, le chômage ne vous intéressent pas, les clandestins forçant nos frontières vous vous en tapez etc...les vrais problèmes que subissent l’ensemble du peuple de France s’arrêtent pour vous aux banlieue.
      Conclusion : Vous avez certainement acheté un livre de Zemour avec une dédicace avec votre nom et le sien en amitié, vous ne lâchez plus. Dommage, mais d’autres auteurs en offre pilulent sur ce site tout aussi intéressant, voire bien plus pertinent, ouvrez vos oeillères.
      Je retourne à mon rond point ou j’ai pointé depuis ce matin me mettre en solidarité à mes compatriotes.
      Bonne continuation.

       
    • @PITCHOU : vos déductions à mon sujet je vous les retourne ! est ce que je vous accuse d’etre un faux gilet jaune ? ... et d’avoir acheter des livres de Tarik Ramadan ? ... et votre conclusion garder la donc pour vous meme ... et comme argumentaire se réfugier derrière l’épouvantail Zemmour ??? sachez que je n’ai nullement besoin de Zemmour pour voir ce que la majorité des Français constatent au quotidien ... à savoir que les racailles ne portent pas dans leur cœur ni la France et ni les Français . . .

       
    • @Danny Kad
      Enfin vous me paraissez crédible, si vous me relisez je ne vous demande qu’une chose, ne pas amalgamer la majorité des habitants des cités, musulmans, noirs, arabes et autres je ne sais quoi avec la racaille, point.
      Le reste...ça vous regarde. Se faire respecter ses opinions dans la mesure ou ces mêmes opinions témoignent de la vérité vérifiable, c’est à dire, être et rester juste.
      Aucun sondage ne met une majorité de délinquants parmi les habitants des cités, ou banlieue. Je dis cité car la France ne s’arrête pas à la périphérie de Paris.

       
    • les sondages ... ? peut on se fier encore aux sondages officiels ??? il n’y qu’a regarder et pour reprendre une de vos expressions regarder sans œillères , ce qui s’est passé à Paris les images parlent d’elles memes ! des racailles par milliers venues des banlieues déguisées pour la plupart en faux gilets jaunes et qui ont saccagées mis à sac incendiées Paris et meme l’arc de triomphe et son symbolisme National et Patriotique Français n’a pas été épargné . Alors pas, de généralité, pas d’amalgame OK mais dans ce cas pour qu’il n’y ai pas de mélange des genres, et des types et point d’erreur sur les personnes ! faites donc le ménage par le bas vous meme et lavez donc votre linge sale en famille sans emmerder les Français et dégueulasser la France comme c’est systématiquement le cas à chaque fois PITCHOU@

       
    • @Danny Kad
      Vous retombez dans vos travers, à mon avis vous n’avez jamais mis les pieds de près ou de loin dans une cité dite "chaude"., simple constat d’un amalgame injuste et évident à vous lire.
      Je condamne toutes les racailles, du bas comme du haut, je ne peux pas être plus clair.
      Bien souvent celle du bas est manipulée pour la zizanie et foutre le merdier par des discours la victimisant d’un côté(sos racisme) ou la culpabilisant d’un autre(genre Zemour et consorts). Dans tous les cas, chacun reste coupable de ses actes et devra en être redevable devant les français, point.
      Par contre votre langage est inapproprié à cette situation, vous mettez dans le mot racaille toute sorte de gens, dont pour certains, leurs seul crime est d’être de la même apparence ou race que certaines pourritures.
      Balayons ceux qui salissent la France en dégradant, pilant, agressant etc...Nettoyons aussi ceux qui nous endettent, nous pillent, nous appauvrissent nous et mettent en danger l’avenir même de nos enfants. Autrement, vous et moi nous ne marcherons jamais dans le même cortège, ce qui est complètement à l’avantage de toutes les racailles.

       
    • vous voulez parler des cités à 99,99% islamisées et dont les gangs de dealers de drogue et de narcotrafiquants filtrent les rentrants et sortants des halls d’immeubles...ces banlieusards de la crapulerie et ces zonards de tous les droits qui ensuite enfilent leurs gilets jaunes pour aller à Paris pour casser, détruire, mettre à sac , bruler les voitures et faire des razzias dans les magasins en saccageant tout sur leur passage ... tous ces patriotes et nationalistes de leurs pays d’origine ces Franco-machin-truc-bidule... certainement ou probablement ??? @PITCHOU

       
  • c’est a mon sens un tsunami, une vague qui grossit au fur et a mesure qu’elle se rapproche de son but, préjuger de sa force a 10 km de la cote est prématuré

    ce 27 Novembre , des Gilets Jaunes passent à la vitesse supérieure en décidant à 3 semaines de Noël de bloquer de gros pôles logistiques pour perturber le chiffre d’affaires des PDG et les pousser à faire pression Macron.
    je crains une action violente de ceux qui soutiennent ce mouvement de dos face à l’objectif
    alors revisitons notre consommation, de zero à la plus réduite possible
    n’oubliez pas que si l’entrepôt est bloqué les gars seront mis au chômage technique

    en libre accès, le ballet de cette marchandise reprendra mais dans le vide, avec en prime de devoir supporter l’ensemble des coûts que nécessite cette chorégraphie, sans avoir en retours les dividendes sur bénéfices espérés
    avant 1914 ma grand mere avait pour Noël un petit jesus en sucre, 3 papillotes et deux oranges, et ce furent des Noëls heureux

     

    Répondre à ce message


    • avant 1914 ma grand mere avait pour Noël un petit jesus en sucre, 3 papillotes et deux oranges, et ce furent des Noëls heureux




      Voilà, on est poussé à croire que si sur la table de Noel il n’y a pas pour 300€ de bouffe et qu’on est pas plein comme des gorets alors c’est raté.

      L’essentiel est d’être en famille et, pour les plus spirituels, de se rappeler la naissance de Jésus.

       
  • #2089751

    YASSIN PELLEATARTE pardon bellatar, est un salopard de première ligne : quel arrogance, quel mensonge, avec ce coté revenchard qui devient gerbant:il parle pour les mecs des quartiers, il parle surtout pour se faire bander:un ego démesuré,c’est un tirailleur du gouvernement,un protégé de macron qui sert a décrédibiliser tout mouvement patriote, toutes personnes qui veut rétablir une souveraineté : ceux la ,sont aussitôt contrer par ces gus tel bellatar and co en les stigmatisant de fachos,islamophobe,homophobe : et puis bellatar qui pleure que la manif des nanas n’ a pu etre assez médiatisé.....................quel faux cul ! oui il fait les fonds de tiroir pour contrer mr chenu : mais ce dernier fut excellent face a ce sbire macrinien pro immigration et anti-france : beaucoup plus de classe ce mr chenu.

     

    Répondre à ce message

  • Très bon le documentaire sur Marchais. Un homme sensible et resté simple.

     

    Répondre à ce message

  • A ceux qui se demanderaient pourquoi et dans quel but le gouvernement et les tireurs de ficelles en coulisses agissent ainsi, je les renverrais aux deux précédentes périodes avant guerres mondiales !
    Agitez le populo avant de s"en servir comme orangina, secouez secouez pour mélanger rancoeurs et haines recuites !
    Le mieux serait d’organiser un grand mouvement national et jaune de non consommation sur plusieurs semaines, que le peuple s’organise aux beaux jours de préférence et qu’il fasse imploser ce systéme capitaliste mortifère, sans violence, par l’entraide et l’amour du prochain...

     

    Répondre à ce message

  • 1.200.000 GJ sur le compteur officiel GJ FACEBOOK.

    Dans la dernière vidéo de cet article quelle émotion ! Un peu de rire aussi mais je ne peux pas m’empêcher de pleurer en voyant tous ces gens si dignes et si révoltés.

    Hier dans la boite TV vu RUFFIN (Cdans l’air je crois) avoir un comportement minable face à M. Patrick de PERGLAS très digne qui porte un Gilet Jaune et fait une grève de la faim...

     

    Répondre à ce message

  • le pouvoir profond et occulte a laché leurs chiens de garde et d’attaque enragés des banlieues, des cités qui ont ravagé, saccagé, incendié Paris ... de faux gilets jaunes mais de vrais chiens jaunes enragés ... au secours Monsieur Louis Pasteur ... au secours Jeanne d’arc ... la rage et la peste sont entrées dans Paris .

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents