Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Alain Soral – Gilets jaunes, suite : penser samedi et au-delà

À l’aube du samedi 8 décembre 2018, acte IV des Gilets jaunes au croisement de tous les enjeux et de toutes les manipulations, Alain Soral livre son analyse.

 

 

Alain Soral – Gilets jaunes, suite : penser samedi et au-delà

 

D’abord, pour répondre, il faut différencier, Paris, les grandes villes (avec campus étudiants et banlieues) et les campagnes.

 

D’abord les campagnes : soit la France profonde qui prend tout son sens aujourd’hui, la seule a avoir gardé un peu de profondeur, malgré toutes les manipulations et les destructions opérées depuis des années par le pouvoir profond !

Voici venu le temps de la France profonde face au pouvoir profond.

Dans les campagnes, lieu d’origine de la révolte sociale des Gilets jaunes, la lutte unitaire avec fraternisation des forces de contestation et de sécurité devrait continuer à s’amplifier et à bien se passer…

Dans les grandes villes étudiantes entourées de banlieues, c’est une autre histoire…

Quant à Paris, c’est le lieu de tous les dangers !

Un lieu, ou plutôt deux :

- D’abord le Paris des Gilets jaunes sociaux qui veulent marcher sur l’Élysée. Faire tomber Macron et ce qu’il représente : la banque, les Rothschild : la sur-fiscalité injuste, la dette : l’oligarchie ! Et de ce point de vue, Hervé Ryssen en couverture de Paris-Match, même par hasard, est un sacré symbole !

- Ensuite le Paris des Gilets jaunes illégitimes : jeunes et racailles qui vont déferler sur Bastille, Nation, République… pour casser et piller un Paris bobo abandonné par des forces de sécurité submergée et concentrée sur le triangle d’or : Élysée, Concorde, Chambre des députés…

Des pièces rapportées qui m’amènent à parler du rôle du nouveau Besancenot : François Ruffin. Un François Ruffin mis opportunément en couverture des Inrockuptibles par le banquier Pigasse, et qui joue à plein son rôle de manipulateur gauchiste, soit :

- Un. Séparer le prolétariat et la classe moyenne, qui constitue l’alliance révolutionnaire. Par son discours démagogique sur l’ISF. Un impôt sur la fortune qui n’a pas été supprimé par Macron, mais aggravé, en en retranchant le capital spéculatif pour n’en conserver que la propriété foncière, et ce afin d’achever de spolier la classe moyenne enracinée. Classe moyenne paupérisée que Ruffin, soit crétin, soit tapin, désigne comme riche au prolétariat en colère, afin de protéger les spéculateurs nomades, dont Monsieur Pigasse, propriétaire des Inrockuptibles !

- Deux. Pourrir le mouvement social par les casseurs gauchistes (dit antifas). Enfants gâtés de la petite et moyenne bourgeoisie des services, issue de Mai 68 et plutôt bénéficiaire de la crise, contrairement à la classe moyenne entrepreneuriale.

- Trois. Racialiser et communautariser la colère pour casser le combat de classe en manipulant la racaille, racaille des cités, sous contrôle intégral de la gauche antisociale – dite antiraciste – depuis les années Mitterrand, et dont les réseaux Soros ont récemment pris le contrôle et le relais…

François Ruffin, pro-racaille islamo-gauchiste jouant le même rôle à gauche, qu’Éric Zemmour, anti-racaille national-sioniste à droite, pour racialiser et communautariser le combat social et patriote, toujours dans l’intérêt du même pouvoir profond, à la fois immigrationniste en bas et cosmopolite en haut !

À ce stade de l’analyse, une première mise au point : les Gilets jaunes sont un mouvement de travailleurs. Donc un mouvement d’adultes ! Les lycéens, les étudiants et les racailles, qu’elles soient gauchistes ou ethniques, ne sont pas des travailleurs. En tant que jeunes, ce sont des assistés, voir des parasites ! Ils n’ont rien à faire dans ce mouvement ! Ils y ont été introduits, sur le tard, pour le pourrir… par cette même gauche social-traître, exclue par les Gilets jaunes : la CGT et le NPA notamment, chassés systématiquement des piquets, mais aussi Mélenchon, menacé par ces mêmes Gilets jaunes, s’il tentait de venir récupérer le mouvement à Paris. Toujours ces mêmes pseudo « jeunes », issus de Mai 68, au service du pouvoir profond anti-populaire et anti-national ; soit le pouvoir bancaire maçonnique et sioniste.

Seconde mise au point : Macron est à la fois cramé et lâché. Cramé par sa présidence calamiteuse, à la fois anti-sociale (destruction du statut des cheminots) et décadente (frotti-frotta pro racaille ethnique à Saint-Martin et pro LGBT lors de la Fête de la musique). Cramé et lâché par ceux-là même qui l’ont mis en place : le pouvoir profond mondialiste et bancaire représenté en France par Attali et dont il est est maintenant le fusible.

Venons-en maintenant aux scénarios possibles en fonction de samedi. Une fois de plus, le destin de la France se joue à Paris, à la Bastille et à la Concorde ! Et le mouvement peut aussi bien évoluer vers la démocratie participative et la ligne préconisée par Étienne Chouard : faite d’auto-gestion, de tirage au sort et de subsidiarité… ce qui est l’aspiration profonde du mouvement originel, victime du grand capital bancaire et grand-patronal. Soit évoluer à l’inverse vers la dictature. Et une reprise en main par la ploutocratie OTANesque et sioniste.

S’il survit politiquement aux événements parisiens de samedi et qu’on reste sur une colère sociale. Macron peut, au mieux, appeler un nouveau Premier ministre. Et pourquoi pas Mélenchon ? Conformément à ce qu’Attali lui avait promis au moment des présidentielles, pour qu’il renonce à une alliance avec Hamon, donc au second tour, à la place de Marine Le Pen… On entrerait donc dans une cohabitation, avec mesures de gauche sociale, qui permettrait à Macron de sauver momentanément son mandat et à Mélenchon de se rapprocher de son but, la présidence…

Et si ce samedi se solde par le chaos total : prise de l’Élysée par les Gilets jaunes les plus radicaux, pillage d’un est parisien abandonné par les forces de l’ordre, par les racailles gauchistes et ethniques pouvant aller jusqu’aux meurtres (avec sa composante islamique bien instrumentalisée, chère à Éric Zemmour) : Macron, acculé au pire, peut décréter la loi martiale et transférer le pouvoir à l’armée, via la personne du Général de Villiers qui se tient déjà prêt ! Général de Villiers qui est aux ordres de l’OTAN, soit du pouvoir mondialiste et dont le seul haut fait militaire et d’avoir introduit la mixité sexuelle dans nos sous-marins !

Difficile de prévoir au-delà… Ce qui est sûr c’est que le peuple de France, des années endormi, s’est réveillé pour écrire à nouveau son histoire. Et que le devoir de tout patriote et de se tenir prêt, à ses côtés !

À suivre…

 


 

Maître Damien Viguier – Guide juridique pour « l’Acte IV » et ses suites

 

Voici quelques rappels juridiques en prévision du samedi 8 décembre 2018 et des semaines qui viennent. Je commence par préciser quelques notions importantes, en allant crescendo, de l’attroupement à l’insurrection, en passant par la sédition et la rébellion. J’aborde ensuite rapidement les notions d’état d’urgence et d’état de siège pour terminer par deux notions qui signeraient une forme de révolution : les pouvoirs exceptionnels et la destitution.

 

1° Attroupement

Lorsque des personnes se rassemblent sur la voie publique et que ce rassemblement est susceptible de troubler l’ordre public, le code pénal appelle cela « un attroupement ». L’ordre public est une notion imprécise, c’est ce que le juge décide ; et le trouble aussi est vague. Et il suffit que le trouble à l’ordre public soit « susceptible » pour que « l’attroupement » soit constitué (article 431-3 alinéa 1er du code pénal). Combien faut-il de personnes pour faire un rassemblement ? L’ancien décret du 26 juillet 1791 disait plus de quinze. Le seul fait de participer à un attroupement n’est pas une infraction. Sauf pour le porteur d’une arme : c’est alors punissable de trois ans d’emprisonnement et 45 000 € d’amende (article 431-5 alinéa 1er, dans la suite je ne précise plus le montant des amendes). La notion d’arme est très large, les juristes ayant élaboré le concept d’arme par destination. C’est un objet qui n’a pas la nature d’une arme. Ce n’est pas un pistolet, ce n’est pas un couteau ou un gourdin, c’est par exemple un vulgaire bâton, une barrière, un pavé ou une bague, mais cela devient une arme par l’usage que l’on en fait. Les armes peuvent être cachées, cela ne change rien. Et si à l’arme s’ajoute la dissimulation volontaire, ne serait-ce que de partie du visage (une capuche, un foulard qui dissimulerait le bas du visage, un masque ou des lunettes), la peine passe à cinq ans d’emprisonnement (article 431-5 alinéa 3 du code pénal).

 

2° Sédition

Après deux sommations de se disperser restées sans effet, le fait de continuer volontairement à participer à l’attroupement devient une infraction, cette fois même pour celui qui se présente à visage découvert et à mains nues. Il encourt un an d’emprisonnement (article 431-4 alinéa 1er du code pénal) ; mais s’il dissimule son visage : trois ans d’emprisonnement (article 431-4 alinéa 2 du code pénal) ; et s’il est porteur d’une arme : cinq ans d’emprisonnement (article 431-5 alinéa 2). On passe de l’attroupement à la sédition en trois étapes. L’autorité :

- 1° annonce sa présence en énonçant par haut-parleur les mots : « Obéissance à la loi. Dispersez-vous ! » ;

- 2° procède à une première sommation en énonçant par haut-parleur les mots : « Première sommation : on va faire usage de la force » ;

- 3° procède à une deuxième et dernière sommation en énonçant par haut-parleur les mots : « Dernière sommation : on va faire usage de la force. » Je rappelle la vieille formule de 1791 : « Obéissance à la loi ; on va faire usage de la force ; que les bons citoyens se retirent. » Et, précisait alors le texte, « le tambour battra un ban avant chaque sommation » (la loi du 10 avril 1831 avait ajouté la trompe).

 

3° Rébellion

Opposer en réunion (c’est-à-dire en groupe) une résistance violente à l’autorité, c’est une rébellion : trois ans (article 433-7 alinéa 2 du code pénal). Si la résistance est armée : dix ans (article 433-8 alinéa 2 du code pénal).

Jusqu’ici les peines étaient correctionnelles. La comparution immédiate était applicable. Avec le degré suivant nous passons aux peines criminelles et à la cour d’assises.

 

4° Insurrection

S’il y a violence collective de nature à mettre en péril les institutions de la République, c’est un « mouvement insurrectionnel ». Toute violence. Et il suffit qu’elle soit « de nature à », ce qui est très subjectif. Curieusement le seul fait d’y participer n’est pas puni. Mais les modes de participation sont détaillés. En voici quelques exemples (à ne pas suivre) : édifier une barricade (quinze ans), assurer la subsistance des insurgés (quinze ans), s’emparer d’armes en désarmant la force publique (vingt ans), diriger le mouvement insurrectionnel (perpétuité).

 

L’état de siège

 

J’en arrive aux réactions des Autorités. La première, la plus connue, c’est l’état d’urgence. Cela permet beaucoup de choses, notamment des mesures administratives comme l’internement sans procès. Mais le cap est franchi avec l’état de siège, car les pouvoirs de police et une partie de la juridiction passent à l’armée. Rappelons que le président de la République Emmanuel Macron est le chef des armées. L’état de siège peut être déclaré en cas de péril imminent résultant d’une insurrection armée. Là encore, tout le pouvoir appartient à ceux qui jugent qu’il y a péril imminent, qu’il y a insurrection et que celle-ci est « armée » (voir plus haut la notion d’arme). L’état de siège est décrété en Conseil des ministres (article 36 de la Constitution, donc Macron et le Premier ministre Édouard Philippe). Mais il ne peut être prorogé au-delà de douze jours que par autorisation du Parlement. Il faut donc l’accord du président, du Premier ministre et du Parlement. C’est encore trop contraignant pour le pouvoir. Le président de la République dispose de mieux. Nous allons y venir. Mais auparavant précisons que si l’insurrection finit par faire l’objet d’une reconnaissance internationale, ou même lorsqu’elle est reconnue comme puissance légitime par le pouvoir encore en place, on peut parler d’état de guerre. Cela se manifeste normalement par une partition du territoire, mais les modes actuels de relations internationales, notamment le recours au terrorisme international (voir l’agression dont la Syrie a fait l’objet, en particulier de la part des gouvernements français), rendent ces notions dépassées. En cas de renversement complet du pouvoir en place toutes les règles s’inversent, parce que la légalité change de camp, les insurgés d’hier sont les autorités du jour et les autorités d’hier sont les insurgés du jour.

 

Les pouvoirs exceptionnels du président de la République

 

Il peut toujours arriver à une Constitution de n’être plus appliquée. La Constitution de 1958 a elle-même prévu en son article 16 sa propre suspension. L’alinéa 1er de l’article 16 nous dit que c’est à deux conditions :

1° le fonctionnement régulier des pouvoirs publics constitutionnels est interrompu ;

2° sont menacés d’une manière grave et immédiate, au choix :
- les institutions de la République ;
- l’indépendance de la Nation ;
- l’intégrité du territoire ;
- l’exécution des engagements internationaux.

C’est le Président de la République qui décide seul que les conditions sont réunies. Il y a tout juste une procédure d’instauration, mais rien ni personne ne peut faire obstacle à sa volonté. Il est simplement tenu de consulter officiellement quatre personnes : le Premier ministre Édouard Philippe, les présidents des Assemblées Gérard Larcher et Richard Ferrand ainsi que du Conseil constitutionnel Laurent Fabius. Mais il ne s’agit que d’une consultation, qui n’engage à rien. Le Parlement se réunit de plein droit et l’Assemblée nationale ne peut être dissoute pendant l’exercice des pouvoirs exceptionnels.

Tout le pouvoir est alors exercé par le président de la République. L’article 16 de la Constitution énonce qu’il peut prendre « les mesures exigées par les circonstances ». Par ailleurs l’alinéa 3 du même article nous précise que « ces mesures doivent être inspirées par la volonté d’assurer aux pouvoirs publics constitutionnels, dans les moindres délais, les moyens d’accomplir leur mission ». Mais qui contrôle la bonne inspiration ? Personne. Le Conseil constitutionnel est simplement consulté (Valéry Giscard d’Estaing, Laurent Fabius, Lionel Jospin, Michel Charasse, Claire Bazy-Malaurie, Nicole Maestracci, Jean-Jacques Hyest, Michel Pinault, Corinne Luquiens, Dominique Lottin). La Nation est informée de la prise des mesures par un message (un tweet ?). À aucun stade de la procédure il n’existe de contrepouvoir. Aucune garantie n’est prévue quant au contenu des mesures, ni aucun contrôle. C’est ce qui fait le caractère exceptionnel de ces pouvoirs. Le Président de la République est constitutionnellement promu dictateur (au sens juridique).

Après trente jours d’exercice des pouvoirs exceptionnels, le Conseil constitutionnel peut être saisi par le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand, le président du Sénat Gérard Larcher, soixante députés ou soixante sénateurs, aux fins d’examiner si les conditions énoncées au premier alinéa demeurent réunies. Il se prononce dans les délais les plus brefs par un avis public. Il procède de plein droit à cet examen et se prononce dans les mêmes conditions au terme de soixante jours d’exercice des pouvoirs exceptionnels et à tout moment au-delà de cette durée. Mais quelle est la force de cet avis ? Nulle. Le président Macron peut se passer de l’avis favorable du Conseil constitutionnel.

Précisons que ces pouvoirs exceptionnels sont attribués au titulaire de la fonction, qui n’est pas forcément le président élu. En effet, les fonctions peuvent être exercées provisoirement par le président du Sénat Gérard Larcher ou, subsidiairement, par le Gouvernement (Édouard Philippe, Christophe Castaner, Jean-Yves Le Drian, Bruno Le Maire, Gérald Darmanin, etc.) Cela a lieu en cas de « vacance » de la présidence « pour quelque cause que ce soit », ou d’« empêchement ». L’empêchement est constaté par le Conseil constitutionnel saisi par le Gouvernement et statuant à la majorité absolue de ses membres. La Constitution ne précise pas ce qu’il faut comprendre par vacance ou par empêchement. Quoi qu’il en soit il s’agit d’une première limite opposable à un dictateur qui deviendrait un tyran. Il en est une autre.

 

La destitution

 

La destitution du président de la République est possible si l’on considère que nous sommes dans le cas d’un manquement aux devoirs d’un président de la République manifestement incompatible avec l’exercice d’un mandat. Mais cela suppose des parlementaires en nombre suffisant pour vouloir cette destitution et que le fonctionnement des assemblées reste possible. Sans entrer dans ce dernier détail (voir lois organiques), qui a son importance (surtout en cas de pouvoirs exceptionnels) voici les différents stades de la procédure depuis l’accusation jusqu’à la destitution.*

1. Une proposition motivée de résolution portant mise en accusation et tendant à la réunion de la Haute Cour est déposée par au moins 1/10ème des membres de l’une des assemblées parlementaires (Assemblée nationale ou Sénat) sur le bureau de leur assemblée.

2. Le Bureau communique sans délai la proposition au président de l’Assemblée, au président de la République et au Premier ministre.

3. Le Bureau vérifie que la proposition remplit les conditions et elle la transmet à la Commission permanente compétente en matière de lois constitutionnelles.

4. La Commission permanente examine la proposition et décide de l’adopter ou de la rejeter.

5. En cas de proposition adoptée, elle est inscrite à l’ordre du jour et un vote a lieu. Si la proposition recueille la majorité des deux tiers elle est transmise à l’autre assemblée.

6. Si l’autre assemblée vote pour la proposition à la majorité des deux tiers, celle-ci est adoptée.

7. Le Bureau de la Haute Cour, composé de vingt-deux membres, se réunit et travaille.

8. Une commission de douze vice-présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat recueille les informations nécessaires à la Haute Cour. Elle fait un rapport qui est distribué et rendu public.

9. Le Parlement (députés et sénateurs) est constitué en Haute Cour. Celle-ci est présidée par le président de l’Assemblée nationale. Les débats sont publics. Le vote a lieu à bulletin secret. La destitution prononcée à la majorité des deux tiers.

Dans les temps troubles il est commun que la tête de l’État se scinde en diverses entités. Nous pourrions par exemple avoir un président qui contesterait être empêché, contre le Président du Sénat, contre son Gouvernement et contre le Conseil constitutionnel. Dans le cas le plus clair l’assemblée parlementaire s’oppose au chef de l’exécutif. Ainsi en cas de pouvoirs exceptionnels et de destitution, en même temps.

À ne surtout pas manquer, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

144 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il va falloir commencer a embrasser pleinement l’appellation de facho, car pour les ennemis de la France, un facho c’est :

    • une personne qui ne déteste pas la France
    • une personne qui ne veut pas assister impuissant a la destruction de son pays
    • une personne qui s’oppose au capitalisme sauvage
    • une personne qui pense par elle-meme
    • une personne qui ne reconnait pas les elites qu’on lui impose
    • une personne consciente et informée des raisons et des coupables de l’asservissement du peuple par la dette
    • une personne qui connait l’Histoire et la culture millénaire de la France

     

  • Merci monsieur Soral. J’espérais que devant l’urgence de la situation et l’importance des enjeux vous feriez une mise au point avant la journée de demain, et me voilà exaucé ! Je suis loin de Paris et vais donc faire ce que je peux à cette heure, à savoir relayer un maximum.


  • Merci à Alain et à Damien pour ce vade mecum du gilet jaune et cette analyse.
    Longue vie à E&R quels que soient les événements de samedi.


  • Merci maître Viguier,nous partirons donc après la deuxième somation proférée par les forces polices.
    Début de la manifestation:14h, fin de la manifestation 14.30h.


  • Merci maître Viguier,nous partirons donc à la deuxième sommation des forces de polices.


  • Malheureusement l’Etat républicain est plus fort que cela et pas du tout angélique.
    Les gens ont peur aussi en province, leurs femmes rappellent les plus motivés.
    La stratégie de l’état est de stopper le mouvement le plus tôt possible, ce week-end.
    Pourquoi ne ferait-il pas quelques bonnes bavures bien ciblées ? On sait que l’extrême droite est sur les barricades, ce sera donc une cible de choix pour des tirs létaux.
    Le résultat sera on vous l’avait bien dit braves gens votre colère légitime a été récupérée et qui aura des larmes pour un sale nazi. Fin de la récrée, la taxe sous le tapis pour endormir les retraités qui faisait le fond de sauce en semaine sur les rond points. Et n’oubliez pas c’est très mal d’osez se rebeller contre notre sainte mère la république.
    Mais bon, pour le baroud d’honneur, à samedi.

     

    • Des tirs létaux ? Ah oui et de qui ? Services secrets israéliens comme en Ukraine ?
      S’ils tirent à balles réelles sur la population, la population va également tirer sur eux et ne laissera aucun d’entre eux respirer d’ici la fin de l’année prochaine.
      Une année de chasse aux traitres, Presse, Politique, Banque etc... tous vont y passer et pas en douceur devant des tribunaux publics et télévisés.

      La France et Paris nettoyés vaudront bien une messe !


    • Baroud d’honneur mais également dernier acte de la France avant sa disparition définitive....Si rien ne se passe.
      Mais pour une fois, et peut-être la dernière, il peut se passer quelque chose de grand, tous les signaux sont au vert. Saisissons cette ultime chance !


    • Il ne vont pas tirer sur un GJ mais sur un maghrébin. Pour mettre les banlieues à feu et ainsi séparer les malaises pour anéantir le mouvement. Je pense que tout cela n’ira pas au-delà. Nous les avons laissé prendre trop de pouvoir en 40 ans. La preuve, BHL est encore là.


    • @Eric
      Elle va répliquer avec quoi, la populace, avec ses doigts ? Au lance-pierre ? L’état a largement les moyens à disposition pour calmer toute insurrection violente sérieuse. L’année de chasse ne sera pas envers les traîtres, mais envers les résistants au totalitarisme dont le masque sera définitivement tombé. Et pendant que le peuple encaissera les coups de ses dirigeants, arriveront par vagues les migrants promis par le pacte de Marrakech, pour une deuxième couche.
      J’aimerais partager votre enthousiasme, mais je n’y crois pas une seconde.


    • Je poste beaucoup ici mais ne suis pas l’auteur du message ci-dessus auquel vous faites allusion @Ceslaoui, ceci dit pour plus de clarté.


  • Je ne suis pas d’accord avec Alain Soral concernant l’ISF. Je pense que le fait que les "riches" (terme à définir) paient à hauteur de leurs revenus peut faire effet psychologique , et j’insiste sur ce mot, sur les Français précarisés.
    Ils n’auraient ainsi plus l’impression, justifiée ou non, d’être les seuls à payer.

     

    • Avoir un système fiscal absurde, compliqué et injuste et instituer l’ISF pour venger les pauvres... ce n’est pas très sain.
      Il vaudrait mieux avoir un système simple et juste, tout le monde serait content. Et il vaudrait surtout mieux que l’Etat se serre la ceinture pour qu’il y ait besoin de moins d’impôts.


    • L’ISF si je ne m’abuse n’est pas basé sur le revenu, mais sur le patrimoine.

      Ainsi, une personne héritant d’un bien mais n’ayant pas les finances pour payer l’ISF en rapport de ce bien, se voit contraint de vendre son bien. C’est une forme d’expropriation.

      Je pense aussi notamment aux petits châtelains possédant un domaine de valeur historique mais n’ayant plus les finances correspondant à leur lignée jadis noble.

      Ainsi ils vivent dans la misère au sein de leur château à la toiture fuyant de toute part, sans chauffage. Ce n’est pas parce qu’ils sont châtelains qu’ils ne sont pas au RSA... Et les voici contraints de vendre ce bien auquel ils tiennent plus que tout puisque faisant partie de leur famille depuis X générations, contraints de vendre à qui ? Bien souvent des étrangers, n’ayant aucun enracinement en terre de France, aucun véritable lien charnel. Des étrangers pour certains ayant fait fortune dans la finance... rachetant un bien historique français au nom de la sainte puissance de leur portefeuille.


    • #2096453

      J’ai rencontré des viticulteurs qui avaient bossé dur toute leur vie, s’étaient toujours levé tôt, ne vivaient pas - mais alors pas - sur un grand pied se retrouver dans une galère noire à cause de l’ISF.
      Donc, clairement l’ISF est - au moins - mal taillé dans son assiette (= le groupe qui doit payer).

      Pensons à la fraude fiscale en col blanc, en premier lieu, aux défiscalisations des mécènes et autres financeurs de charité privée ensuite. Pour commencer.


    • L’ISF a vu le nombre de cotisants multiplié par 2 en 10 ans, non pas par leur grand revenu, mais par la montée des prix de l’immobilier dans les grandes villes, comle Bordeaux, donnant lieu à des propriétaires qui vendent leur bien, même modeste, faute de moyen. Idem pour des agriculteurs comme sur l’Ile de Ré. Ils sont partis. Tout cela a rendu certaines zones des concentrations d’ultra riches.
      Faut pas ramener l’ISF qui rapporte 4 millards.
      Faut d’abord taxer les banques sur les credits.
      Diminuer la dette (46 millards par an juste pour les interets ! Soit 12% du budget)
      Mais bien sur pour y parvenir, il faut d’abord prendre le pouvoir.
      La France profonde VS le pouvoir profond. Belle formule.


    • @ Mandak
      le monsieur t’explique que l’arnaque est de faire croire que les français qui paient l’impôt ISF sur l’immobilier sont les riches (un paysan qui a de la terre est -il un riche parce que sa terre a une valeur immobilière ?). l’ ISF n ’a JAMAIS été conçue pour taxer les riches (l’impôt sur le capital n’existe pas en France) maisde taxer avant tout l’immobilier pour le récuperer grâce aux institutionnels (banques et assurances) quand les gens n’auront plus de quoi payer leur racket.
      le but : précariser les gens dans la location permanente et faire main basse sur le dernier bastion de l’épargne des français ; l’immobilier.
      Capiche ?


    • D’accord avec beaucoup sur le piège de l’ISF agité comme un chiffon rouge. Par contre, il faut maintenant je crois commencer sérieusement à décorréler le problème de la dette de la considération des seuls services publics @Domino et à actualiser votre logiciel focalisé là-dessus. En effet, il ne vous aura pas échappé qu’il y a de plus en plus de taxes et prélevants en tout genre et de moins en moins de services publics en face, donc ce discours est largement périmé et témoigne que vous identifiez mal les causes actuelles de la crise et de son aggravation. L’argent va tout simplement ailleurs. Rien que le coût du service de la dette, ajouté à celui de l’évasion fiscale et de l’immigration, excusez du peu ! Je dis cela sans vouloir en quelque manière vous offenser mais il faut que le filloniste qui sommeille en vous songe à se réveiller.


  • Vu la situation qui va très vite et qui frôle le pire et le meilleur et vu cette opportunité exceptionnelle, nous avons urgemment besoin d’analyses politiques qui anticipent les coups car une idée est longue à se répandre. Nous avons besoin de projets qui soient à la fois rassembleurs et porteurs d’espoir. Le Référendum d’Initiative Populaire et l’écriture d’une nouvelle constitution par le peuple me semblent opportuns.


  • Mr Soral sa fait maintenant 6 ans que je suis et participe a Egalité et reconciliation , je trouve sa dommage que vous ne fassiez pas plus parlez de vous en ce temps de crise et de grande incertitude ,la france a besoin d’une figure Forte et legitime tel que vous

     

    • Soral agit parfaitement, il se tient en réserve : l’heure, son heure, arrivera, n’en doutez pas. Et ce n’est que justice.

      Sa place dans l’histoire est assurée. Nous sommes tous derrière lui.


    • Essaie d’aller à un rond point et prononce le mot Soral , tu verras ce que la propagande a été capable de mettre dans les cerveaux ...serfs veaux , et tu te barres avant d’être traité d’antisémite.
      Il est pas encore temps de se montrer à la lucarne , sage décision d’AS , je m’étonne qu’il ai pas fait la une de BFM ... son coupé bien sur et commentaires comme d’hab... nazi.. antisémite...peste brune etc etc


    • Tu t’attends à quoi ? À voir Alain Soral sur TF1 ou BFM ?
      Alain Soral intervient régulièrement sur E&R, avec parcimonie, certes, mais toujours avec justesse, clairvoyance et intelligence.
      C’est pas la quantité qui compte, c’est la qualité (pas comme celle de ton français déplorable).


  • Et cet homme que d’aucuns ont couvert d’opprobre depuis toutes ces années, et qui aujourd’hui, se dresse comme un guide pour le peuple français, un phare dans la tourmente, lui indiquant la voie à suivre, la seule et unique voie, celle de la révolution authentique…Puisse le ciel me permettre de voir, à ma famille et à moi, le jour où le peuple de France le portera en triomphe à la plus haute marche de notre grande nation.
    Aujourd’hui, je ne veux plus dire « Soral a raison », mais « Soral Président » !
    Un Français, et fier de l’être, petit fonctionnaire de catégorie C, d’origine indienne (Pondichéry)


  • C’est l’appel du 7 décembre.
    Alain Soral prend de la hauteur, aboutissement logique d’un engagement sans faille pour son pays.
    La voie est tracée.

     

    • A Reex,

      L’appel du 7 décembre 2018 .
      Vous avez raison ,un appel non diffusé par les médias,
      mais peut être historique .
      L’histoire est toujours différente et toujours semblable .
      Les grands événements révèlent les grands hommes .


  • Merci M.Soral, vous avez parfaitement analysé et synthétisé la situation.
    Je reviens sur les lycéens, mais quel est le connard, voire salopard de première qui a lancé cet appel à ces jeunes inconscients par nature, mais dont le pouvoir de nuisance peut être énorme, à tous les niveaux. Je suis gilet jaunes chaque weekend autour de "mon" rond point, ça se terminera un jour. Je souhaite qu’on remette entre les mains de la justice les responsables de l’appel à ces jeunes dont certains parents participent à notre mouvement, en rappelant que nous GJ, nous n’avons rien demandé, ni aux jeunes, ni aux syndicats, encore moins aux politique, ou toute autre association, ils sortent d’ou ces branleurs ?


  • Merci Alain pour cette analyse,

    je comprends que l’état profond veut faire son propre coup d’état,

    mais je ne comprends pas pourquoi ils veulent mettre le général

    de villier qui a démissionner de son poste ?

    Personne ne le solllicite a part un "obscur" gauchiste en gilet jaune,

    et cohn bendit qui a l’ait d’être au courant du plan, puisque faisant

    parti de la team macron depuis le début.


  • C’est sûr qu’on est plus au stade de la conférence ou de la vente de livres.
    " C ’est le Président de la République qui décide seul que les conditions sont réunies. Il y a tout juste une procédure d’instauration, mais rien ni personne ne peut faire obstacle à sa volonté." Pas du tout, le bouffon il est là par notre volonté. C’est notre pute, il va nous obéir ou dégager. C’est notre serviteur, il fera ce qu’on veut qu’il fasse, c’est clair ?

    Nous avons assez joué, la récré est terminée. Ca va saigner.
    C’est soit voir nos gosses mourir de faim et notre pays se faire détruire soit reprendre le pouvoir au risque de mourir sous le feu de la milice. Que les plus frileux restent à la maison. Dire qu’un grand nombre de femmes pleines de courage montrent la voie. Cela devrait faire réfléchir certains misogynes psychopathes !

     

    • @Gibet Jaune
      Vous prenez un extrait de Damien Viguier expliquant les conditions d’une éventuelle suspension de la Constitution, pour rebondir hors-sujet avec votre ton vindicatif et belliqueux.
      Si ça saigne demain, j’espère que vous prendrez un peu de recul sur vos propos.
      Comprenez bien que ces élites, si méprisables soient-elles, se gargarisent de votre colère et de votre ressentiment. Et elles, elles seront bien à l’abri pendant que le peuple s’entretue (manifestants contre forces de l’ordre). Donc évitez de leur donner ce qu’elles demandent.


  • #2096065

    ""et plutôt bénéficiaire de la crise, contrairement à la classe moyenne entrepreneuriale.""

    Mouai, la classe moyenne entrepreneuriale est une minorité en France, la plupart sont salariés.


  • Si Soral a raison sur le fond quant à l’instrumentalisation des lycéens mais justement, se couper de leur stupide soulèvement opportuniste dans la perspective de la démonstration de force numérique de samedi, est peut être une occasion de louper de prendre l’establishment à son propre piège.

    L’arroseur arrosé en quelque sorte.

    Je comprends bien cette volonté de distinguer les travailleurs gilets jaunes de cette jeunesse déjà manipulée, mais parfois, il faut savoir se montrer, là aussi, opportuniste.

    L’autre pied de nez qui serait magistral, serait qu’aucun gilet jaune ne vienne sur Paris.
    Imaginez le tableau, que des flics armés jusqu’au dents sur les mainstreams et pas de jaune à l’horizon, hormis les racailles et autres blacks blocks ayant utilisés la chasuble d’or comme proxy pour tout détruire et surtout discréditer le mouvement social.
    Les journaleux et autre politiques, qui en ont fait des tonnes depuis une semaine, seraient ridiculisés en live.

    Un échec et mat pour l’intelligentsia propagandiste absolument orgasmique.

     

    • Oui, personne à Paris samedi, juste les CRS et un silence assourdissant.
      Ce serait peut-être encore plus effrayant...


    • #2096369
      le 07/12/2018 par Tour de Gaulle d’Astérix
      Alain Soral – Gilets jaunes, suite : penser samedi et au-delà

      Comme vous, j’imaginais Paris vide de GJ ; le désert des tartares !
      Seulement dans ce scénario, il est probable que les black-blocks (quelle traduction en français ?) ou les racailles n’aient pas la même audace.
      Pendant ce temps, la province préparerait un coup de Trafalgar à nos amis les routiers. La mise en oeuvre d’une mesure anti-pollution radicale... Lancement d’un débat national constructif sur le développement du ferroutage.


    • C’est une bonne idée, mais elle est totalement incompatible avec la structure du mouvement ’Gilets Jaunes’ qui est sans tête et protéiforme. Votre scénario (Paris désert et pourquoi pas au dernier moment choisir d’autres lieux pour manifester) pourrait s’appliquer dans une organisation à l’ancienne, plus pyramidale. Faisons avec ce qu’on a, ce mouvement protéiforme a aussi ses avantages... D’ailleurs on ne parle que de Paris mais plein de rassemblements auront lieu en province et participeront à disperser des forces de l’odre partout sur le territoire... (C’est la faiblesse de l’Etat qui doit anticiper le déplacement de ses contingents et pas se planter sur le nombre de forces de l’ordre dans les lieux ou cela peut secouer).


    • si par bonheur seuls les blackblock et les racailles se retrouvaient seuls dans un Paris désert et que les GJ restent sur leurs terres, ce serait au contraire excellent : plus d’amalgame possible !


  • Brillant de bienveillance et d’intelligence.
    Je ne vois pas d’autre issue ce samedi que l’option de l’évolution dictatoriale. Tous les ingrédients sont réunis : les médias et les politiques, depuis le début du mouvement, n’ont eu de cesse de souffler sur les braises incandescentes d’un peuple aux abois ; les forces de l’ordre qui, à chaque nouvel épisode, ont monté d’un cran dans la répression musclée ; les racailles vont très probablement répondre à l’appel subliminal qui leur a été fait ; les Gilets Jaunes, dans un élan enthousiaste mais naïf, croient entrevoir une possible destitution du fait de l’ampleur du mouvement et du ras-le-bol général, et semblent très déterminés ; le général illégitime qui est évoqué de façon insistante.
    Alain Soral le dit : Paris est le lieu de tous les dangers.
    Négroni le dit d’ailleurs dans le Figaro, et je ne pense pas que ce soit de la psychose, mais bien une promesse.
    Soyez vigilants, vous qui monterez sur Paris demain.
    Merci à Me Viguier et à Alain Soral.


  • Aléa jacta est !


  • dommage de ne pas évoquer la date du 8 décembre, fête religieuse catholique de l’immaculée conception !
    c’est un agenda aussi, ces manifs, il n’y aura pas de hasard car tout est rêglé surement aussi par le pouvoir profond et aussi tant prophétisé déjà par le méssage de la Salette.


  • Le peuple travailleur souhaite 89 mais le pouvoir de classe "versaillais" entend lui mater la Commune et refaire 1871 ; donc demain tout dépendra s ’il y aura des victimes ou non et si le pouvoir pourra se targuer d ’avoir su imposer l ’ordre ; il semble déterminé à le faire c ’est sa stratégie ; un échec de l ’insurrection serait capable de démoraliser les troupes .Si , en revanche le pouvoir ne peut enrayer que partiellement ( malgrès ses forces d ’état déployées au maximum !) le mouvement populaire et si en plus il y a des victimes le mouvement va encore s ’amplifier et l état se dissoudre petit à petit et Macron sera contraint à la démission sous huitaine .


  • Le pouvoir au peuple, assemblées citoyennes, votation des lois d’envergures par referendum,....toutes ces idées soulevées qui permettront au peuple français de retrouver sa souveraineté devront passer avant tout par la révocation de la loi bancaire de 1973 (Giscard). La banque de France doit bannir l’emprunt sur le marché international tenu par les Rothschild et autres et financer l’État sans intérêt, le retrait de la France de l’Euro monnaie et de l’union Européenne telle que défini aujourd’hui : un modèle qui façonne un nouveau citoyen Européen en détruisant les nations existantes. Combien de gilets jaunes sont conscients du changement que devrait entrainer leur mouvement ? Combien sont-ils conscients que cette guerre-là, est une guerre à mort ! Que chaque jour de la semaine devrait être un samedi ! « On ne peut faire une omelette sans casser des œufs ».

     

    • En ce qui concerne les commentaires de Maitre Viguier, Intéressant et instructif mais il faut bien comprendre comme disait Einstein : « On ne règle pas un problème en utilisant le système qu’il a engendre ou en se référant a ces lois


    • de toutes façons le système est ainsi verouillé qu’il ne peut que s’autodétruire (seuls les députés peuvent virer le président, cela ne peut se passer qu’entre eux), comme le rappelle M.Viguier


  • Très belle mise au point sur Ruffin.
    Il y aussi une fenêtre historique pour que Mr Soral joue un rôle.

    La démocratie participative c’est impossible en l’état je pense tant qu’on aura pas purger la racaille et pour ça je ne vois que l’option de la loi martiale.


  • Merci à Monsieur Alain Soral pour l’exposition de son point de vue, et merci à Maître Damien Viguier pour son éclairage juridique.
    Bien cordialement à tous les deux, et aux amis de E&R et autres sympathisants.


  • Alain Soral a ouvert les yeux à des millions de francais.
    Gloire à lui.


  • Le pouvoir au peuple, assemblées citoyennes, votation des lois d’envergures par referendum,....toutes ces idées soulevées qui permettront au peuple français de retrouver sa souveraineté devront passer avant tout par la révocation de la loi bancaire de 1973 (Giscard). La banque de France doit bannir l’emprunt sur le marché international tenu par les Rothschild et autres et financer l’État sans intérêt, le retrait de la France de l’Euro monnaie et de l’union Européenne telle que défini aujourd’hui : un modèle qui façonne un nouveau citoyen Européen en détruisant les nations existantes. Combien de gilets jaunes sont conscients du changement que devrait entrainer leur mouvement ? Combien sont-ils conscients que cette guerre-là, est une guerre à mort ! Que chaque jour de la semaine devrait être un samedi ! « On ne peut faire une omelette sans casser des œufs ».


  • Alain Soral est solennel, au diapason de l’actualité. Ce sont les hommes qui font l’histoire, nous autres femmes ne pouvons que soutenir. Soutien à tous !


  • Un peu trop sévère sur le Général de Villiers. L’ayant écouté plusieurs fois, le Général de Villiers veut être utile pour son peuple. Ce qui n’est pas le cas de Macron. D’ailleurs sa démission n’est pas un hasard. Il y a une fracture entre le Général et le pouvoir macroniste qui ne donne plus de moyens.

    Je pense qu’on critique le Général de Villiers comme on critiquait le Général de Gaulle en 1958. Mondialiste je ne suis pas si sûr.... Il me semble qu’il est d’accord avec le principe de souveraineté de la France. Et puis n’oublions pas qu’il est le frère de Philippe de Villiers et que ce dernier peut avoir une certaine influence.

     

  • ? ?? Que Macron pourrait nommer un certain Mélenchon comme premier ministre (ce qui lui avait été promis par Attali). * ** Ce serait possible politiquement / légalement parlant, mais cette possibilité me paraît énorme vis à vis du peuple (les macronistes/PS istes/melenchonistes etc ...). Cette possibilité si elle était effective, à mon avis perso, éliminerait Mélenchon définitivement du champ politique en France ; qui pourrait penser que la Merluche et Macron pourraient cohabiter


  • Penser au-delà de la République Démocratique Laïque, penser Monarchie de Droit Divin, c’est-à-dire refermer la parenthèse républicaine et revenir aux sources !
    Cinq effondrements des cinq versions de la République en seulement deux siècles pour obtenir un niveau de vie précaire, du surendettement, une destruction du territoire, du patrimoine, des taux de suicide jamais vus, j’en passe et des meilleures, et surprise, le Peuple descend dans la rue en brandissant des drapeaux de la République, en chantant l’hymne de la République et en demandant aux élus de la République d’appliquer les dogmes de la République : démocratie, laïcité, suffrage universel, assemblée nationale, droits de l’homme et toutes les autres conneries.
    Comme quoi l’Éducation Nationale et les Médias font vraiment bien leur travail : le Peuple est parfaitement programmé pour ne pas sortir de ce Système, même en portant un gilet jaune !
    Il faut une prise de conscience plus large, un saut qualitatif !
    Destruction de la République et de tout ce qu’elle "incarne" !

     

    • Pas d accord : il y a du bon dans la res publica, il faut juste que l étymologie s accorde avec les faits. Pareil pour démocratie. La perte des valeurs n exige pas encore plus de violence mais plus de richesse humaine, le retour au sens commun, dans toute l acception du terme. Les royalistes idéalisent une période encensée, un mythe.


    • Un niveau de vie précaire..c’est plus que disctuable.
      Quand on lit les romans et nouvelles (ou faits divers) du 19e/début 20e .. le niveau de vie a pas l’air extra.

      Il n’y a quasiment plus de prostitution (infantile), les gens ne travaille plus aux champs, les enfants non plus, on ne meurt plus prématurément d’infections bégignes, il n’y a plus d’obligation militaire, le brigandage est réduit a sa partie congrue.

      L’hygiènisme à fait son oeuvre, l’éducation aussi, à un moment faut quand même être objectif.
      Ne parlons même pas de la faim, et du froid...


    • Le mot monarchie ne va pas être le mot magique qui guérit tout !
      Les Britaniques ont une monarchie, les Pays Bas ,la Suède ..le Maroc ...etc... qu’est-ce que ça change puisque ces Pays sont comme les Républiques assujettis aux Banques ROTHSCHILD .
      Le système bancaire mondial nous impose leur prédation depuis 1913 !!! , comment inventer un contournement de cette escroquerie c’est là la clé du problème !.


    • Merci ! Sans un Roi profondément catholique, nous ne sommes plus la France. La France est morte lentement comme tout arbre dont on coupe les racines, mais elle peut revivre si on la replonge dans la source originelle.


  • Petite question : pour quelle raison macron ferait-il appel à De Villiers, et pas à Lecointre ?

     

  • les GJ à Paris c’est un remake de 1789...

    et le résultat sera...bien pire.

    Pourquoi en serait il autrement, les français seraient- ils devenus moins manipulables et plus solidaires après 230 ans d’athéisme et de rejet du Christ ?

    Permettez moi de ne pas croire une seule seconde au moindre bienfait pour la France de ce mouvement pseudo révolutionnaire... si ce n’est une expression plus ou moins instrumentalisée mais extrêmement dangereuse de la colère des naïfs de tout bords.

    Je n’en serais pas et j’invite ceux qui participent activement à ce mouvement à appeler à ne surtout pas monter sur Paris, mais de rester sagement dans les campagnes, Macron n’a pas besoin de vous pour sauter, c’est déjà décidé il a même été placé là pour ça...

     

    • Ah enfin un qui a compris.

      Une révolution mais cette fois pour la république à l’échelle de l’Europe, dont la France se devait d’être l’initiatrice.

      Et ce soulèvement qui va monter et s’étendre (c’est pour çà que le gouvernement fait la sourde oreille, pour gagner du temps), justifiera à terme, suite aux violences, la création d’une armée européenne, comme le voulait Macron juste avant que çà pète.

      Il faut donc que le gouvernement laisse toujours plus pourrir la situation, ET qu’il y ait demain des violences significatives... - par rapport auxquelles s’est désengagé toute la semaine le gouvernement (pour dire ensuite "vous voyez on vous avait prévenu").


    • Tout à fait de cet avis . Restez dans votre province et fraternisez dans vos rond-points.


    • Je pense un peu comme vous. Je pense même que le "venez me chercher" de Macron est calculé, et que les gilets jaunes vont vraiment rentrer dans l’Elysée. Mais tout cela sera voulu et avec peut etre des morts. Quoi qu’il en soit, cette violation du palais présidentiel ne sera encore une fois que le spectacle de la marchandise de Guy Debord, pour légitimer comme le dit Soral, le transfert du pouvoir vers l’armée.


    • "Il y a toujours une philosophie pour le manque de courage" (Albert Camus)


    • À une différence près, c’est qu’en 1789, la révolution était 100% maçonnique ! Tous les conjurés réunis le 13 juillet à l’église du Petit-Saint-Antoine en étaient. À l’image de celui qui commande l’attaque de la Bastille, Moreton de Chabrillan de la loge La Candeur.
      Toute l’Europe était en fête ! À Londres, il y eut un banquet, à St-Pétersbourg on s’embrassait dans les rues.
      Là, c’est l’inverse ! Donc c’est quand même agréable.
      Ensuite je suis d’accord, la France étant redevenue une terre de missions, tous apostats aucun n’est prêt à une réévangélisation, notre rôle viendra plus tard. Puisque son Salut ne passe que par là.
      D’abord les divisions par le haut et ensuite les discours de vérité pour en finir avec les faux principes, l’apostasie et l’erreur socialisée. Ça, c’est après.


    • Le bon sens :
      La révolution, c’est quand les forces armées se joignent à toi. Est-ce le cas aujourd’hui ? Non car toute l’armée est fidèle à De Villier qui est anti-gilets jaunes.
      Que se passe-t-il si les GJ entrent dans l’Elysée puis à l’Assemblée et fasse une assemblée constituante chouariste et décident de nouvelles lois ? Bah rien car les forces de l’odres ne les feront pas appliquer.
      Pourquoi ne pas s’emparer des médias comme BFM ? Car les gilets jaunes ont été guidés pour aller dans l’avenue haussmannienne où le mattage de rebellion est le plus aisé.
      Les gilets jaunes sont-ils cocus ? Oui il porte la couleur qui va bien.
      Les gilets jaunes ont-ils gagnés quelque chose ? Ils ont prouvé que les syndicats ne servaient à rien et que le peuple était l’unique contre pouvoir.
      Faut-il aller aujourd’hui à l’Elysée ? Non, car c’est tout simplement ce que le pouvoir souhaite. " venez me chercher !!"


    • Teddy Ted, votre citation d’Albert Camus est bien mal sentie en ce qui concerne mon commentaire, car aujourd’hui le courage n’est pas forcément de suivre le troupeau des gilets jaunes près à mourir pour leur frigo, frigo dont je n’ammenuise pas l’importance pour nous tous peuple de l’électricité pour tous ou bien la vie dans les ténèbres de l’absence de Foi en autre chose que le frigo... le courage est d’abord d’être fidel à ses propres principes de connaissance et d’expérience de vie, et ce même et surtout face au chaos qui vient :

      Mais je constate déjà grâce à votre commentaire les procès d’intention mis en place dans ce futur "Gilets Jaunes face à ceux qui ne l’étaient pas au moment des procès de qui doit vivre ou mourir..."

      En ce qui me concerne je ne suis pas et ne serait pas Gilet jaune, droit dans mes bottes, et l’avenir prouvera que j’ai eu raison. Et aucune peur de la mort face "aux colériques de tout bords" , peur avant tout du jugement de Dieu.

      Histoire de pas mourir pour rien et en perdant tout... comme tant de pseudo- révolutionnaires inspirés par Satan et non par Dieu.


    • Cela dit, je prie pour que les Gilets Jaunes retrouvent la foi sincère dans le Christ et sa Parole, seule vrai signe de courage aujourd’hui d’un peuple athéisé qui se réveille après 200 ans voir plus de torpeur républicaine.

      Quand je vois ces commentaires, j’espère que les Gilets Jaunes sauront séparer le bon grain de l’ivraie quand leurs maîtres oligarchiques detourneront leur colère face à une emmigration sorosienne qui serviront de catalyseur "anti-musulmans" pour la guerre qui arrive.

      Qu’ils seront reconnaître l’homme de foi du sioniste anti-francais déguisé en agneau... encore une fois... j’ai de gros doute la dessus, mais comptez sur moi pour leur rappeler courageusement et sans faillir le moment venu. que les Gilets Jaunes se disent à ce moment là chrétiens, musulmans, ou simples athées manipulés du quotidien.


  • Matignon reçoit ce vendredi 7/12 au soir la visite de 6 gilets jaunes libres.

    C’est bizarre, mais ça me rappelle quelque chose.

    Libre .... libre ... La France Libre !?!

    Ils ont le droit, eux, de récupérer le mouvement ?
    Un peu comme les sociaux traitres éternels de la gauche, des biens soumis du père la truelle au porteur de moumoute ?

    Parce que pour Dupont Aignan c’est la fin de la récrée qui a été sifflée par le joueur de poker fan de l’écriture inclusive.

    Tout cela est tellement beau.

    Soutien à E&R et à Soral, dans ce money time.


  • Dans tous les cas, où est les renouveau ? où est le gain ?
    Une restructuration des "élites" n’apportera pas de restructuration de la base, à mon sens c’est de ça dont il est question.

    Quand à l’Homme providentiel, ou aux réseaux prêts à défendre
    "une certaine idée de la France"... faut avouer que si ils existent ils sont discrets .. très très discrets. Trop même ! Presque fantomatiques.


  • Bonjour monsieur Soral,
    tout bravo pour le chemin parcouru avec le vent contre, belle preuve de courage et de détermination. Coutinuez de nous éduquer, nous en avons besoin...
    Je viens de voir votre video du 7/12 et je me demande pour quelle raison évoquez vous la possibilité que le général Pierre de Villiers puisse prendre le pouvoir ?
    Il n’est plus CEMA (chef d’état-major des armées), est-ce une erreur de votre part ou une possibilité qu’il soit rappelé.
    Force et honneurs
    Un militaire qui aimerait vivre en democratie


  • Première mesure à mettre en place : abroger la 5e république. Organiser des assemblées pour discuter les lois par nous même. Permettre à tout le monde de s’exprimer. Faire voter un maximum de décisions par référendum électronique. Ainsi on pourra : sortir de l’euro, créer une nouvelle monnaie dévaluée, faire baisser le poids de la dette par l’inflation qui sera produite grâce à la dévaluation, baisser les impôts, en particulier les taxes sur l’essence, arrêter l’immigration de masse acculturée, réindustrialiser le pays. La France est un pays très riche. Seulement, il nous sommes pressés sommes des citrons. Dernier point. Les banques ne se font plus beaucoup d’argent à cause des restrictions sur les ratios de trading marginal. L’argent va dans les cours de bourse des gestionnaires de fortune. Il faut éclater la bulle financière et diriger les profits vers l’augmentation des salaires plutôt que vers les actionnaires. JP Morgan prévoit une grosse crise financière en 2020. Pour info, c’est Jamie Diamon qui a pronostiqué la mort du Bitcoin, qui est un produit financier de Goldman Sachs


  • Alain Soral : lorsqu’il dit les choses, tout devient clair, limpide ; réel .Ah ça change de l’enfumage permanent de toute cette merde médiatique, qui ne sont là que pour leur carrière, le froc à la main .Et merci Mr Damien Viguier pour ses infos, très intéressantes


  • #2096272
    le 07/12/2018 par c’estçaladémocratie
    Alain Soral – Gilets jaunes, suite : penser samedi et au-delà

    Nous sommes en 2018, et c’est une une erreur de ne pas entendre les propos des gens et continuer à les qualifier comme au siècle passé. De nos jours, sont racailles tous les Gilets Jaunes, car ce terme éthymologiquement parlant, désigne, la partie la plus pauvre du peuple et aussi la plus méprisée, de sorte que, quand les gens disent depuis des semaines que le 15 du mois ils vivent à découvert, il faut savoir faire la part des choses entre la voyoucratie et les paupérisés !

    Qui a légitimité pour doctement affirmer qui sont les bons manifestants des mauvais, que viennent faire la religion et l’ethnicisme dans l’analyse d’un mouvement populaire, sauf à faire l’amalgame qui sert l’ennemi ?

    Sont Français, à mon sens, toutes les personnes qui font preuve de louyauté envers cette nation !
    Ou alors, est exclus de fait, quiconque est porteur d’une double nationalité ?

    De nos jours qui est prolétaire, sont-ce les smicards qui sont majoritaires dans le salariat et comme ce terme désigne une condition, sont-ils aussi de ces esclaves qui n’ont pas vocation à évoluer au contraire des boutiquiers qui n’ont rien de comparables avec le petit salariat qui ne bronche pas à être qualifié de classe moyenne... tout cela renvoie au 19e siècle, c’est dépassé !

    Le mouvement Gilet jaune est présent jusqu’en Irak et en Afrique, il est international !
    D’ailleurs, n’oublions pas qu’ici, avant que quoi que ce soit ne commence, ce mouvement était décrié !

    Il fallait laissé les grands communicants et les médias s’enfermer dans l’appellation gilet jaune, pour pour pouvoir légitimer ce mouvement en corps constitué, rien n’est plus légaliste qu’eux à l’heure actuelle ! Car devant la faillite de la représentation nationale, la dématérialisation du mouvement dont ne s’extrait aucun véritable chef, c’est l’expression même de la Démocratie telle qu’exprimée par notre Constitution, qui opère sous nos yeux !
    Ici, le peuple en exercent son pouvoir par lui-même comme l’y fait droit l’article 35 de la DUDHC n’a jamais été aussi légitime !

    Il faut laisser aux vieilles pourritures oligarchiques le soin de jouer les cassandres, car si demain il s’avérait que le pouvoir a orchestré une mise à sac d’une partie de la Capitale en ne la protégeant pas qu’il recourait à la violence extrême contre nous, alors il sera temps pour tous de recourir à la grève générale !

    On va pas revenir à M. Chouard qu’on a laissé choir depuis des années dans la naphtaline, il faut comprendre ce qui se passe !


  • Analyse de la situation limpide comme d’hab....Merci a vous Alain.
    E&R...La lumiere dans nos cœurs.
    Tous ces récupérateurs cyniques et orduriers me font vomir par leur verbiage hypocrite et franchement j’ai peur pour les jours a venir car ils savent y faire et ils ont les moyens avec eux...


  • #2096309

    La Merluche Premier Ministre de Macaron ? Ça fait sens quand on voit combien leurs rapports sont cordiaux :

    https://www.youtube.com/watch?v=p8Z...

    L’ambiance est un peu plus détendue que lors de la perquisition...

     

    • Je serais très surpris que Merluche devienne PM d’un gouvernement de cohabitation. Son rôle est d’être une alternative sociale dans l’opposition pour contrer RN. Une fois au pouvoir il n’aurait aucune marge de manoeuvre et devrait trahir ses partisans les plus naïfs comme Siriza en Grèce. Autant dire qu’un an et demi de cohabitation LREM-FI c’est un boulevard qui s’annonce pour RN en 2019.


    • Ils ne peuvent cacher leur complicité, qui n’est pas, à n’en pas douter, simplement "humaine". Un peu comme Zemmour et Ramadan, Ramadan et Elizabeth Levy, et tous ces acteurs de cinéma politiques d’extrême gauche à l’extrême droite, faux opposants et vrais copains comme cochons. Mascarade et représentation théâtrale, tout est verrouillé et tout se déroule comme il a été prévu. Il n’y a bien que le pauv’ "teubé" de Français du quotidien pour croire à la sincérité et l’opposition de ces représentations.

      Réaction, le peuple n’est que dans la réaction qui est largement prévisible et manipulable par essence.


  • Quand vous êtes calme, M. Soral, vous pouvez être d’une lucidité exceptionnelle.
    Je suis d’accord avec chacun de vos mots.

    La France ne pourra vaincre que par le panache et l’exemplarité des campagnes, et ne pourra perdre que par la déchéance et l’idéologie des villes.

    Restons humbles et français !
    Longue vie à vous M. Soral.


  • On va quand même pas faire la révolution pour se retrouver avec Mélenchon en premier ministre !


  • La prochaine Assemblée Générale me semble propice à de bons échanges avec AS.


  • J’ai beaucoup de mal à mesurer l’ampleur du phénomène. Dans mon département, il y a seulement deux points de blocage et j’évalue le nombre de voitures avec un gilet jaune mis clairement évidence à bien moins d’une sur dix.

    Il y a des scènes étonnantes qui parfois semblent surjouées voir scénarisées comme la mise au pas de lycéens par les forces de l’ordre : https://www.zerohedge.com/news/2018... (voir la vidéo sur les violences policières).

    Ca ressemble quand même beaucoup à une révolution colorée d’un nouveau genre certe mais adaptée aux démocraties occidentales. On voudrait préparer le terrain pour la mise en place d’un régime autoritaire que l’on ne s’y prendrait pas autrement. Vers une dictature oligarchique ?

     

  • #2096357
    le 07/12/2018 par Gros pull jaune (ça caille !!^^)
    Alain Soral – Gilets jaunes, suite : penser samedi et au-delà

    Oh la la, pas de musique, pas de mise en scène, ton solennel, ça va barder.
    Ambiance des grands événements, finie la rigolade.

    Mais j’attends de voir demain, si ce mouvement se confirme, parce que :
    - macron a enlevé sa loi, trop tard, mais enlevé quand même
    - les gilets jaunes libres ont appelé à ne pas monter sur paris
    - les gens commencent à flipper, vu le dispositif déployé

    Alors, je croirais à la sincérité du mouvement, s’il est encore d’ampleur demain samedi, parce qu’il est encore possible que la montagne accouche d’une souris.


  • Attention, suite aux évènements qui commencent à prendre l’allure d’une révolution colorée, tout ceci pourrait évoluer comme le MaÏdan en Ucraine, à savoir - Mélenchon président et Obono, Premier ministre. Ensemble ils vont chanter "Nique la France" sous l’arrangement musical des loges maçonniques.
    A mon sens, pour que les choses bougent réellement, il faudrait s’organiser (travailleurs français, allemands, italiens et autres ressortissants de l’UE), aller à Bruxelles et demander des comptes aux institutions européennes responsables dans les grandes lignes de la situation sociale lamentable en France, mais aussi presque partout en Europe.
    D’ici là, que Dieu protège la France.


  • Et voilà ce qu’il faut impérativement exiger pour que nous soyons maitres de nos vies...
    À écouter impérativement pour l’évolution et l’élévation du mouvement
    Jeunes et parents concentrez vos colères et frustrations dans cette unique exigence et la vie changera pour tous...


  • #2096389

    Merci à vous Alain Soral et à toute l’équipe de E.R.


  • Le pire serait que ces événements soient le dernier soubresaut de la classe ouvrière française. Dans un contexte post-national ne resterait alors que la communauté des petits blancs acculturés consciente de ceux qui lui ont tourné le dos mais plus capable de politique et d’organisation.
    Effectivement tout dépendra de l’intensité de la journée de demain. Et de la capacité de faire bouger les tabous : les rois de l’époque, les migrants, la décadence...


  • Je me demande si malheureusement on ne se dirige pas seulement vers un "pu-putsch" comme aurait dit Jean-Marie. Comment de simples citoyens, aussi nombreux soient-ils, armés de cailloux et de lance-pierres pourraient s’emparer de l’Elysée ? Sans l’effet de surprise en plus. Ca marche dans les pays du tiers-monde mais on en est encore loin, pour l’instant.


  • Tous ici avons participés à ce qui est en train de se produire. C’est le fruit de nombreuses années d’engagement par la dissidence et tout ceci a été rendu possible par Mr Soral. Nous tous, et avec notre influence très limitée, nous avons fait un travail de réinformation auprès de nos familles, de nos amis et de nos proches. C’est ainsi que petit à petit, le peuple Français a réussi à reconsidérer les vérités établies par l’idéologie dominante et à s’extirper de l’influence médiatique. Personne n’est capable de quantifier la portée qu’une vérité qui doit restée enfuie peut avoir quand elle est racontée discrètement au travail, dans une administration, en caserne. Une cause juste et bienveillante finit toujours par toucher le coeur et c’est alors qu’elle se propage, peut être que c’est à ce moment là que l’effet domino commence.
    Je suis ER et Soral depuis près de 7ans et tout à changé.
    Au début il fallait "raser les murs" car la stigmatisation et le rejet social était systématique. Les qualificatifs de BFM pour nous désigner et la propagande des grandes gueules étaient systématiquement utilisés pour nous discréditer.
    Mais le vent a tourné. Aujourd’hui, des propos qui étaient encore inimaginables il y a quelques années se tiennent haut et fort, sont pleinement assumés et sans que cela n’offusque plus personne.
    J’ai suivi de nombreux média ces derniers jours pour mesurer la température et il me semble très clair que tout le système tremble. Il a peur, je dirai même qu’il est terrifié ! Tout ce qui a été produit par nos élites cette semaine n’aura été que bafouilles et intimidations. Ils veulent faire peur au peuple parce que qu’ils n’ont pas d’autres solutions. Ils ont perdu sur le plan idéologique, il ne leurs reste plus que des irrécupérable. "Le masque tombe, l’homme reste et le héros s’évanouit."
    Le démon qui détruit notre pays est à la vue de tous. Le Français d’aujourd’hui veut la peau de tout le système en commençant par les dictateurs de la bonne conscience !
    J’ai eu l’occasion de constater que la dissidence avait bien trop souvent tendance à être défaitiste. Sans doute à cause de l’immensité de la mission et de la tension qu’elle génère. Souvent quand je vous lis j’ai l’impression que tout est écrit et calculé à l’avance. Qu’il n’y a pas d’espoir, que l’échec est assuré.
    Je sens du fond de mon être que tout converge pour demain. Demain, franchissons le Rubicon ! Ayez la foi, ayez l’espoir ! Demain notre mère nous accompagnera vers notre Salut !


  • #2096419

    Toujours au sommet maître Yoda !
    Si on avait un comme lui aux manettes, il ferait bon de vivre en France !


  • Ils vont oser mettre en place une dictature militaire pour sauver leur peau ? Sont-ils vraiment prêts à assumer cette infamie qui restera une tâche indélébile dans l’histoire ? La démocratie phare universelle des droits de l’homme et de mon cul sur la commode...qui instaure une dictature militaire pour contrer une révolte populaire légitime ! Grotesque et dure à assumer après des décennies de propagande droit de l’hommiste et d’agressions incessantes contre des pays à qui on reprochait justement d’être des dictatures ! Certes ils essaieront de justifier cela par quelques tours de passe-passe sophistiques, en organisant des attentats sous faux drapeaux qu’ils attribueront à l’extrême-droite et à l’islamisme...en entraînant la France dans une guerre contre l’Iran (quoi de mieux qu’une guerre mondiale pour justifier l’instauration de la loi martiale et d’un gouvernement provisoire militaire ?!)...mais la fumisterie ne tiendra pas, elle n’a pas encore été mise en place que tout le monde de politiquement un minimum conscient l’a déjà anticipé ! Cette oligarchie actuelle et ses laquais au contraire des Churchill, Roosevelt...qui ont réussit à laisser une marque positive d’eux mêmes dans les manuels d’histoire, ne pourront pas en faire de même ! Leur supercherie est trop évidente et déjà identifiée comme telle par une proportion trop importante de la population. En d’autres termes quoiqu’ils fassent ils sont foutus ! Le mensonge démocrateux et droit de l’hommiste, courant pseudo philosophique issu des Lumières et sur lequel s’est appuyé la caste des marchands/banquiers en Occident puis dans le reste du monde pour usurper le pouvoir, est en fin de vie. La seule chose qu’ils peuvent faire s’est s’accrocher au pouvoir en faisant tomber les masques et en montrant les monstres qu’ils sont réellement. Une fois que nous en seront arrivés à ce stade de pourrissement ultime il n’y en aura pour plus longtemps afin qu’ils tombent !


  • Un souvenir m’est spontanément revenu de 2011, peut-être Maître Viguier peut nous éclairer sur ce point ?

    JORF n°0151 du 1 juillet 2011 page 11269 texte n° 17 DÉCRET Décret n° 2011-795 du 30 juin 2011 relatif aux armes à feu susceptibles d’être utilisées pour le maintien de l’ordre public.

    Publics concernés : représentants de l’État, militaires et fonctionnaires en charge des missions de maintien de l’ordre public.

    Objet : liste des armes à feu susceptibles d’être utilisées, en fonction des situations, pour le maintien de l’ordre public.

    Entrée en vigueur : immédiate.

    (...)

    En application du V de l’article R. 431-3 du code pénal, outre les armes à feu prévues à l’article précédent, est susceptible d’être utilisée pour le maintien de l’ordre public, à titre de riposte en cas d’ouverture du feu sur les représentants de la force publique, celle mentionnée ci-après : Fusil à répétition de précision de calibre 7,62 × 51 mm et ses munitions.

    À l’époque ça n’avait fait aucun bruit...


  • Demain soyons digne de l’histoire !! L’oppression n’as que trop durer


  • #2096519

    Souvenez-vous de Maïdan. Des tireurs embusqués tiraient sur tout le monde, sur les deux camps, l’un et l’autre attisés, sur la police et les manifestants.
    A Paris il y a des gens sur les hauteurs, pouvant viser la foule.
    Et dans cette foule, des gens bien particuliers.
    Ce samedi 8 décembre est peut-être un traquenard scénarisé, où la racaille bien décrite par AS viendrait provoquer des GJ, donnant prétexte à une certaine armée pour tirer dans le tas.
    Hervé en couverture de Match... ce n’est pas forcément rassurant. Il peut rencontrer des GJ en dehors de Paris, aujourd’hui.
    Aucune des issues ne nous convient. Mélenchon premier ministre ? Madame Hidalgo fourrée à Tel Aviv ? Le général de Villiers ? Macron remis en selle ou remplacé par un quelconque dictateur ? Qui va risquer sa santé pour ces gens-là ?
    Nous avons quand même eu des Bataclan, Charlie, Nice... D’autres ont eu pire encore.
    La date de la révolte et les solutions de remplacement n’ont pas à être décidés par les gens au pouvoir. Il vaut mieux éviter Paris.
    Ce n’est pas "Paris" qui se met en colère. La colère est dans le camp des GJ et les armes de tout type dans le camp des racailles alliées.
    Mais je suis peut-être pusillanime.

     

    • Effectivement, croire qu’Hervé Ryssen se soit retrouvé par hasard en couverture de Match, c’est faire preuve d’une grande naïveté...


    • Non @toto, c’est même précisément l’inverse, à savoir d’une grande naïveté et de peu de réflexion de voir là autre chose que le hasard vu la manière dont cela s’est produit. Prendre ça pour une manipulation programmée à l’avance est du complotisme bas de gamme irréfléchi qui se croit malin alors que ça ne l’est vraiment pas. Comme si les médias avaient besoin de ça pour parler d’extrême-droite dès qu’un truc les emmerde.


  • Attention la révolution des gilets jaunes est une arnaque piloté de mains de maitres sur les réseaux sociaux par l’oilgarchie mondialiste dont le calendrier presse , en effet j’ai eu vent que Macron doit remplacer Junker à la tête de l’UE , il va aussi signer le pacte de Marrakech qui va légaliser l’invasion migratoire de l’Afrique sur l’Europe pour nous détruire nous les peuples européen et ceci pour contrer la monté des nationalismes protectionnistes , le scénario le plus célérat serait que ça soit Mélanchon qui devienne président de la république française , quand on sait la haine que cet individu a envers les français de souche et son obsession de légaliser tous les sans papiers (lui et Ruffin) , à eux deux Mélanchon et Macron ça serait un duo diabolique , ils vont nous faire pire que Tsipras a fait à la Grèce .

     

    • L’oligarchie essaye certainement de récupérer la révolte gilets jaunes ou de la détourner en leur faveur,mais je ne pense pas qu’il l’on mise en œuvre dès le début.
      Qu’ils continuent de prendre les gens pour des idiots,eux et les médias et encore plus de monde rejoindra la cause dites complotiste.
      a trop en vouloir ,ils finiront par tout perdre.


  • Jaurès,Céline,De Gaulle...Soral ,

    Soral est l’héritier de Jaurès,Céline et De Gaulle .
    Dans la confusion générale entretenue par les groupes
    et factions liés à des intérêts étrangers,travaillant
    à la division du peuple et la destruction du pays,
    Soral s’inscrit dans la lignée historique de nos défenseurs
    incorruptibles et clairvoyants .
    Les contorsions d’un Mélenchon,symbole de la Gauche
    cosmopolite,complice idéologique de l’appauvrissement
    et de l’abaissement culturel du peuple français,représentent
    les marges de manœuvre d’une élite sioniste .
    Soral est le seul qui dévoile et dénoue les liens occultes
    qui nous asservissent .
    Le peuple français ,exploité,bafoué,humilié,a besoin d’un chef
    naturel, conforme à ses sentiments profonds ,à son exigence
    de dignité et de souveraineté ...
    Demain ,Soral sera peut être celui là !


  • Les médias ont totalement décrédibilise le mouvement. L’opinion se retourne contre les gilets jaunes. Et les trolls affluent de toutes parts dans les zones de commentaires. Ce mouvement va disparaître comme il est venu. ils ont repris les rennes et sont toujours maitres de l’information ... Donc ils maîtrisent la propagande et elle fonctionne

     

  • Tu es le premier à en parler l’ ISF n’a jamais été supprimés simplement
    remplaces par IFI ( sauf bien sûr pour les actionnaires )


  • L’analyse la plus parfaite, exacte je crois que j’aie entendue, pour faire comprendre â ceux qui n’auraient pas encore compris tous les paramètres, les enjeux d’une gravité sans précédent, et les codes des adversaires nombreux de la France, et il faut avouer que ça n’est pas evident pour tout le monde, par contre malheureusement, la dictature, déjà largement en place, risque fort de sortir de tout ce bordel plutôt que l’autogestion façon Chouard, Mélenchon ce serait énorme, De Villiers, plus probable, petit peuple français écrasé, certain, mais comme le dit AS, au moins il s’est réveillé !Courage à tous !

     

  • Il faut cesser de confondre "république" et "démocratie" qui sont 2 régimes totalement différents.
    - La "république" n’est que le régime représentatif où le peuple délègue son pouvoir à certains représentatnts qui décident pour lui (ce qui n’est PAS une démocratie).
    - La vraie "démocratie" (le gouvernent du peuple, par le peuple, et pour le peuple) ne peut être que directe = le peuple siège et décide lui-même sans représentants.


  • à chaque empire son déclin qui signe son extinction et parmi ces signes annonciateurs de fin de règne ce sont les invasions des barbares et similitude troublante avec ses hordes de racailles allogènes qui ont déferlé sur Paris pour mettre à sac, détruire et bruler tout sur leur passage à une différence près est pas des moindres c’est que l’envahisseur est intra muros et que l’ennemi est de l’intérieur ce qui est le pire des scénarios écrits par le Diable lui meme et de ses suppots, ennemis jurés de la fille ainée de l’église qu’est toujours la France .


  • Pourquoi mettre de Villiers en première ligne ?

    Fort probablement en vue d’une guerre contre la Russie , ce à quoi Macron était
    opposé et qui lui vaut tant d’ ennuis.


  • La violence est celle des politiciens et de leurs maitres les financiers qui organisent une société satanique où
    - un carlos ghosne PDG de Renault gagne 41000e par jour
    - un footballeur gagne 1 million d’euro par mois
    - un acteur gagne 5 million d’euro par film
    et tous ces gens ne servent à rien de concret dans la société à part la parasiter

    Alors qu’une infirmière gagne 1500 euro par mois alors qu’elle sauve des vies...

     

    • Ça se discute. Tout comme une arme, qui ne devient dangereuse que par l’usage qu’on en fait, cette société organisée ne devient satanique que si l’on y souscrit. Il me semble que ceux qui appuient sur la gâchette sont les consommateurs au sens large, pas les instigateurs.

      Un exemple au hasard : j’ai arrêté de conduire quand j’ai pris conscience des effets engendrés par cette pollution et du racket imposé aux conducteurs dans tous les domaines, ne regarde plus les matches de foot depuis que les revenus des joueurs ont dépassé les limites du compréhensible et ne dépense plus un sou en journaux, cinéma, video club ou abonnement TV ; nous vivons à l’âge de l’Internet et certains paradigmes sont en pleine mutation.

      A mon avis il ne faut pas comparer le salaire d’une infirmière, à èchelle humaine même s’il est dévalué, avec ces sommes ahurissantes mais plutôt se poser la question de savoir qui alimente le système.dont tant semblent se plaindre.

      On ne perd qu’une partie de son individualisme en empruntant les transports en commun, la marche à pied est bonne pour la santé et on ne perd absolument rien à ne pas regarder les bleus agresser les verts pendant que l’arbitre a le dos tourné. Surtout quand on est non-violent à la base. Quant aux films, mon point de vue est totalement subjectif mais je trouve les productions à petit budget souvent plus intéressantes ou drôles que ce qui sort d’Hollywood. Chacun ses goûts.

      Tout ça pour dire que cette violence est toute relative et que sa perception dépend de chacun.


    • Et les médecins ? 30 années d’études pour ne gagner que 1300 euros et tapiner pour la sécurité sociale vous trouvez ça normal ?


  • Je vous écris de Suisse d’où nous suivons les événements avec un grand intérêt. De l’extérieur, votre mouvement apparait comme une petite révolution. Ayant entendu vos revendications qui sont évidemment légitimes. Dans le contexte politique présent qui est celui de la 5ème république, vous devez être conscient que rien ne sera vraiment différent sur le long terme. Il y aura encore des promesses, des miettes et surtout beaucoup de mensonges.
    La raison pour laquelle je vous écris est pour vous conseiller de porter votre révolution au sommet et de modifier votre système politique qui ne peut plus être assaini. Je vous propose de partir sur un système de démocratie directe qui est la seule vraie démocratie. Celle-ci fonctionne depuis plus de 700 ans en Suisse. Elle n’est pas parfaite mais elle est probablement 1000 fois plus juste que votre pseudo-démocratie. Renseignez-vous ! Chez nous, chaque année, les habitants prennent une quinzaine de décisions clé qui donne la direction souhaitée aux politiques qui sont relégués au rôle d’exécutif. Politicien n’est pas un métier chez nous. Tous ont eu une vie professionnelle avant d’entrer en politique. Ils sont beaucoup moins pourris que chez vous car leur pouvoir et très mesuré. Ils ne sont pas des stars qui paradent depuis des décennies après maints retournement de vestes et campagnes d’élections.
    Bref, je vous propose de bien mesurer votre action et de saisir la chance peut-être unique que vous êtes en train de vous créer, de changer véritablement de système. Je précise qu’en tant que citoyen suisse, je n’ai rien à gagner dans cette proposition si ce n’est de faire connaître un système politique méconnu chez vous et pour cause. Je me sens solidaire de votre mouvement et vous encourage à allez jusqu’au bout. Vive le peuple français.

     

  • les aléas des conflits sociaux c’ est bien, mais le fond, le moteur est ailleurs :
    dans le modèle social qui est le notre : la liberté c’est l’argent !
    la république organise une spoliation et une distribution de NOTRE ARGENT, à la faveur des lobbies avec lesquelles elle couche :
    1- la liberté des français qui travaillent dur, n’ est pas la priorité de la république.
    2- elle redistribue la (notre) liberté selon des acquis sociaux, et maintenant des droits sociaux, de telle façon que le français est devenu l’ esclave économique des amants et maîtresses du pouvoirs

    les médias ont tout fait pour étouffer cette essence du conflit, et la transformer en défi à l’ ordre public, alors que les gilets jaunes demandent "qu’ on leur rende leur argent et leur liberté nom de Dieu !"


  • Merci MONSiEUR Soral. Je n’aurais jamais assez de mots pour vous remercier pour vos analyses que je rejoint totalement. Vous lire me permet de continuer à vivre avec espoir. J’espère que l’acte V, VI, VII … et au delà, permettra enfin à la FRANCE de se relever de plus de 2 siècles de soumissions aux financiers et Commercants (oup’s les mêmes en fait !)


  • #2097058

    La dernière conférence d’Etienne Chouard avec des GJ

    https://youtu.be/rPKZKvQzhik

    En route vers le New French Order !


  • Bonjour,
    Je trouve qu’il y a une impasse faite au sujet BCE sur la crise gilets jaunes / crise européenne.
    Il faudrait creuser de ce coté car la BCE a annoncé vouloir diminuer de moitié à partir de Décembre 2018 ses rachats de dettes souveraines.
    Le système bancaire est à cours et l’injection de liquidités ne fait pas l’économie réelle.
    Le krach n’est pas loin et les GJ devraient se cultiver à ce sujet.
    A savoir que nos véritables responsables sont ces prêtres malins de la BCE, de concert avec la FED. Le nouvel ordre mondial n’est pas un mythe ni un tabou mais existe déjà depuis longtemps.
    On devrait tous manifester non pas pour l’ISF, la CSG et ces conneries, mais contre ce système monétaire et pour la souveraineté intégrale, pacifique, pour le peuple et par le peuple.
    Merci E R de m’éclairer depuis 10 ans sur la politique, je me permets aujourd’hui d’apporter ma pierre.
    Faire le parallèle entre sionisme et cupidité bancaire est essentiel et devra délier les langues, de manière pacifique, à l’image de l’entité "égalité et réconciliation".
    Pierre


  • #2097534

    Je suis gilet jaune. Aujpurd’hui et à jamais. En grande partie grâce à monsieur Alain Bonnet de Soral, par ses analyses, ses digressions et tout le reste m’a sauvé la vie et a fait de moi un homme.
    Ce n’est plus des manifestations, ou une émeute. Une révolution est en marche. A chacun de nois de porter la pierre a son édifice.
    Prend garde à toi Macron ! Tôt ou tard, on viendra te chercher !


  • ACTE 5

    - La place de LA CONCORDE, il faut aller à LA CONCORDE !
    (oubliez l’Etoile, les Champs et autres endroits sans intérêt où le pouvoir tend des souricières).

    De la CONCORDE, direction l’ELYSEE (qui est tout près) et l’ASSEMBLEE NATIONALE (qui est tout près aussi) !

    - 2ème endoit essentiel où se donner RDV : devant un gros média de masse TV ou radio.

     

    • #2098048
      le 10/12/2018 par Tour de Gaulle d’Astérix
      Alain Soral – Gilets jaunes, suite : penser samedi et au-delà

      "direction l’ELYSEE" : cela me parait idiot, voir manipulatoire, de continuer à focaliser les manifestants sur ce palais. Ils se sont déjà rendus tout près ; l’action était symboliquement très forte, tout comme la mobilisation sur les Champs et la place de l’Etoile. Percutante aussi l’expression de la colère populaire dans les quartiers huppés de la Capitale. Mais qu’apporterait aujourd’hui un siège anarchique de l’Elysée ?
      Urgent de "penser au delà" pour reprendre l’expression d’AS.


  • Quand t’as besoin de 89 000 mecs (armés et à qui tu files une prime) pour en défendre un seul qui se planque...on en est où ?


  • Quelqu un pourrait faire le taf ? D ou sort ce mouvement ? Pour le gouvernement russes qui a des services secret autrement plus compétent que les notres les gilets jaunes ne sont qu une revolution colorés de pluis, via Soros ou autres.
    Je ne parle évidemment pas des gens dans la rue mais d ou part ce mouvement ? facebook ? genre printemps arabe ou Maidan ?

     

    • Ce qui m’inquiète c’est qu’on ne parle pas de l’Europe, car le problème vient de là, de notre dépendance budgétaire à l’UE, et de fait de la BCE/banques privées.
      Les syndicats (tous pro UE et largement financés par l’UE) s’y mettent et on ne parle que d’augmentation du salaire de base, de l’ISF, de la CSG...
      Le risque est qu’on fasse encore des bricolages sans jamais encore oser parler des crimes financiers.
      Le mouvement est réellement populaire selon moi, mais avec un risque de récupération, c’est pour cela qu’il faudra délier les langues au sujet :
      > des crimes financiers qui plongent les populations dans la pauvreté
      > de la dette perpétuelle qu’on ne pourra jamais rembourser
      > de la crise monétaire et des milliards crées pour sauver les banques qui n’ont servi à rien
      > de la recherche française dans le domaine énergétique
      > de la vie à crédit, ce modèle que les français ne veulent plus
      > du financement des syndicats par l’argent publlic
      > du modèle de démocratie européen absolument pas représentatif
      > des arguments vantant l’immigration imposée et de la "pipeau solidarité"
      > de la géopolitique au proche et moyen Orient (vente d’armes, pétrole, lobbies étrangers, guerres)

      Pierre


    • Peut-être mais la France c’est le pays du Roman de Renard, la ruse ça nous connaît.


    • Je m’interroge sur l’origine de ce mouvement et sur l’attitude de macron depuis le début de sa ""présidence""" et depuis le début de cette ""crise""...Ou il est réellement stupide, ou tout est bien calculé et provoqué. Attali et soros peut-être ...De plus macron est en train de signer ou de faire signer le pacte mondial de migration au Maroc et si le pouvoir n’est pas rapidement pris par un vrai patriote (en existe t"t’il ?) et que ce patriote n’ accuse pas macron de haute trahison(même si sarkozy a annulé ce chef d’accusation ) et ne déclare pas donc que sa signature n’a aucune légitimité et que cet accord est refusé par la France...Si cela n’arrive pas j’ai le sentiment que nous sommes cuits. Je suis très étonnée que les quelques politiques qui ont parlé publiquement du danger de ce pacte en parle plutôt calmement et continue leur petit train train...Ne peuvent -ils pas s’unir et destituer macron qui est en train d’engager notre pays alors qu’il est plus que contesté par les Français ! Quel droit a t il d’engager la France à l’extérieur dans ces conditions ?


  • #2098046
    le 10/12/2018 par Avocat commis d’office
    Alain Soral – Gilets jaunes, suite : penser samedi et au-delà

    On aurait pu résumer tout ça par :
    Si le pouvoir a peur, la loi lui accorde le droit à une férocité illimité.
    Mais sous le contrôle a posteriori des juges ... qu’il a lui-même nommés.

    C’est plus rapide que 5 ans d’études !


  • Je suis très perplexe au sujet de ce mouvement. Est-il aussi spontané que cela ? Macron est en train de signer ou de faire signer le pacte mondial de migration au Maroc et si le pouvoir n’est pas rapidement pris par un vrai patriote (en existe t"t’il ?) et que ce patriote n’ accuse pas macron de haute trahison(même si sarkozy a annulé ce chef d’accusation ) et ne déclare pas donc que sa signature n’a aucune légitimité et que cet accord est refusé par la France...Si cela n’arrive pas j’ai le sentiment que nous sommes cuits. Je suis très étonnée que les quelques politiques qui ont parlé publiquement du danger de ce pacte en parle plutôt calmement et continue leur petit train train...Ne peuvent -ils pas s’unir et destituer macron qui est en train d’engager notre pays alors qu’il est plus que contesté par les Français ! Quel droit a t il d’engager la France à l’extérieur dans ces conditions ? Y a t il un pilote dans cet avion fou ?

     

    • C’est ça qui est bon, qu’on arrive à détourner une révolution colorée de ses buts.
      Pour ça, ne plus suivre aucune consigne, porter le gilet au quotidien (pour ceux qui veulent) et parler entre nous, basta


  • Bonjour à tous, je suis sûre que " ces gilets jaunes" étaient un coup d’État venu de l’Otan ! Ce mouvement sera vite reparti aussi vite qu’il est venu ! Comment on a pu croire une mascarade pareil ! Le fameux Christophe je ne sais plus comment là... avaient des étranges connaissances chez qui vous savez... ou pas. Les révolutions colorées se passent en général dans les pays pauvres et sont tout le temps fomenté par l’OTAN. Regardez ce qu’on y trouve en premier, la première revendication est " l’essence" trop cher, ensuite vient Trump et ses " piques" contre les signatures du climat qui est contre, Trump, vos faites ce que vous voulez, mais c’était bel et bien un coup d’État ! une tentative en plus menée par un général français !


  • À mon avis, faire tomber Macron maintenant est une aberration voire même un leurre de leur part. Monter à Paris idem !

    Les GJ ont gagné quoi pour l’instant ? De la visibilité et un élant populaire. Un uniforme. Le peuple qui se reparle et les vrais questions soulevées. Le fait aussi que les partis politiques n’arrivent pas à récupérer l’histoire.

    Super idée que de se faire détruire, ficher, emprisonner maintenant, en allant se rassembler comme des moutons là où l’ennemi est fort. Car il est clair que le rapport de force reste défavorable ! En face, ce sont des professionnels de la guerre et nous voulons la Paix non ?
    Alors laissons Paris aux racailles de tout bord. Laissons les s’entre dévorer pour le morceau de barbaque insipide qu’est devenu Parisodome.
    Laissons leur cette merde et organisons nos troupes dans un endroit où l’on ne risque pas de prendre des coups et de se faire récupérer par assimilation avec des gochos, fachos, racailles...
    je propose Gergovie, haut lieu symbolique.
    pas de revendications mais une organisation du mouvement. Créer des résaux d’entraide, échanger des coordonnées et des idées Une fête ! Nous avons besoin de faire la fête pour reprendre des forces et nous reconnaitre, pas de prendre des coups !
    Le mouvement est venu et se développe par face book, ce qui signifie que l’ennemie nous connais mieux que nous nous connaissons nous même !
    rencontrons nous pour construire et ne leur demandons plus rien...
    Je ne suis pas un GJ. Je porte un GJ !
    Tous les jours, dès que je sors, je le porte. À pieds, à la poste, au marché... Et je suis le seul. Mais j’apprends plus (et plus vrai) comme ça que dans les médias. Chaque regard et chaque conversation m’en apprend. Et je crois que nous avons ajd plus besoin de vrais infos (entre nous, on se fout des leurs) que de nous faire matraquer par plus fort que nous !?
    nous en sommes à l’heure où nous devons conquerir les coeurs et rassurer ceux qui ont peur de perdre (maison, travail, argent...). Nous ne passerons pas sans l’aide de ceux qui possèdent un peu et qui ont peur de le perdre. Ça doit passer par des réseaux de solidarités et de la pédagogies. Porter le gilet au quotidien et être irréprochable...

     

  • Louis de Bourbon, descendant de Louis XIV, solidaire des Gilets jaunes !
    https://www.lepoint.fr/societe/loui...


  • Il y a du mou dans la corde à noeuds, on sent la fatigue...normal. Ceci dit au-delà de l’analyse et de l’information il aurait été utile de passer aux suggestions/propositions de nature à guider/structurer l’évènement. Merci quand même.


  • "Le seul fait d’armes de devilliers est d’avoir introduit la mixité dans les sous marins" mdr l’humour de qualité voila la suversion qu’on aime.


  • Quand on écoute Alain Soral (objectivement), on ne peut pas le contredire. Ce qu’il appel "du concept" pour moi : c’est la faculté d’analyser un fait dans ce qu’il a de plus brut, et d’en déduire l’origine, le but et les conséquences précises.

    Ce qui fait que Mr Soral était "Gilet jaune" avant les gilets jaunes mais sans le gilet jaunes :).


  • Une fois encore Alain Soral aura marqué l’année 2018.
    Merci pour tout Alain.
    La famille, nous te souhaitons pour cette année nouvelle, de belles perspectives et des projets plein la tête.


  • Il est temps de reprendre le pouvoir Mr.Soral. C’est maintenant que vous pouvez concrétiser des années de combat, de souffrance venant de l’occupant. Nous avons besoin de plus de présence de votre part auprès des gilets jaunes. Physiquement, a la rencontre des gilets jaunes sur les ponts de blocage ou manifestation, mais aussi en ligne avec des vidéo sur Youtube plus fréquente. Malheureusement vous vous faites bien trop absent en ce moment clefs de notre histoire. Les vidéos que vous faisiez chaque mois était excellente, de très bonne analyses. Courage, vous êtes LE résistant par excellence, un grand bravo pour votre combat sachez que je vous soutiens !


Commentaires suivants