Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

C’est parti mon qui-QUI ?! #1 – La candidature Zemmour

L’émission des pronoms interdits

 

C’est parti mon qui-QUI ?!,
l’émission des pronoms interdits !

Animée par Monsieur K.,
cette nouvelle émission d’E&R
décortique l’actualité du moment sans tabous !

 

Thème de ce premier opus :
« La candidature Zemmour »

 

Intervenants du jour :
Alain Soral, Xavier Poussard et Youssef Hindi !

 

Visionnez C’est parti mon qui-QUI ?! #1 :

Soutenez E&R avec odysee.com

 

Pour écouter (et télécharger) l’émission en podcast,
rendez-vous sur le site d’ERFM !

 

Bonus !
Les abonnés au financement participatif d’Alain Soral (à partir de 20€/mois)
et à celui de la Rédaction d’E&R (à partir de 20€/mois)
ont accès au bonus « Le retour des talibans » (15 minutes)

 

Bonne émission à tous

 

En lien, sur E&R !

 
 

Livres de Alain Soral (102)







Alerter

175 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2813856
    Le 23 septembre à 05:37 par zjahhh
    C’est parti mon qui-QUI ?! #1 – La candidature Zemmour

    Emission génialissime. Bravo et merci.

     

    Répondre à ce message

  • #2813967
    Le 23 septembre à 10:23 par montjoie
    C’est parti mon qui-QUI ?! #1 – La candidature Zemmour

    A propos de la "droite la plus bête du monde", je suggère à E.R, la préparation d’un dossier sur toutes les articulations bourgeoises, d’un système qui nous empoisonne ( les orléanistes, la droite Louis-philliparde, l’affaire du général Bazaine, les versaillais, Thiers, etc...).
    Une citation fort à propos :
    "Pour pouvoir continuer à dîner en ville, la bourgeoisie accepterait n’importe quel abaissement de la nation. Déjà en 40, elle était derrière Pétain, car il lui permettait de continuer à dîner en ville malgré le désastre national(...) Bien entendu, cela représente 5% de la population, mais 5% qui, jusqu’à moi, ont dominé. La Révolution française n’a pas appelé au pouvoir le peuple français, mais cette classe artificielle qu’est la bourgeoisie. Cette classe qui s’est de plus en plus abâtardie, jusqu’à devenir traîtressse à son propre pays. Bien entendu, le populo ne partage pas du tout ce sentiment. Le populo à des réflexes sains. Le populo sent ou est l’intérêt du pays. Il ne s’y trompe pas souvent."
    16 Janvier 1963 - propos rapportés par Alain Peyrefitte, dans "C’était De Gaulle."

     

    Répondre à ce message

  • #2814304
    Le 23 septembre à 19:12 par véhème
    C’est parti mon qui-QUI ?! #1 – La candidature Zemmour

    Avec "ce que cache le foulard", Alain Soral avait déjà illustré la capacité de ceux qui essayent de manipuler l’opinion à avoir un "temps" d’avance sur ladite opinion. Zemmour n’est que la suite logique du retournement de stratégie mis en place à cette époque.
    Le Mal est un trou noir : pour absorber les rayons de lumières (les idées droites) il doit les courber (les gauchir), les faire dévier de leur direction mais sans les briser. Il y parvient par la lourdeur qui empèse les esprits.
    Le spectacle de cette récupération anticipée, sans cesse renouvelé, est glaçant et désespérant. L’homme étant un être politique, et l’espoir n’étant pas permis en politique, il faut donc, pour perdurer en tant qu’être politique, contrebattre (en soi-même d’abord) cette influence mortifère en puisant sans relâche à une source d’espoir plus grande encore : l’Amour chrétien.
    L’une des meilleures émissions que j’ai entendu sur ER, ce qui n’est pas peu dire !

     

    Répondre à ce message

  • #2814343
    Le 23 septembre à 20:21 par anonyme
    C’est parti mon qui-QUI ?! #1 – La candidature Zemmour

    Quel lucidité. Et c la en fait que tu vois que même les souverainistes sont chalgoumisés.
    Le muse représenté par chalgou
    Le nation représenté par pas pas d si tôt
    Le mal virilise à outrance dans son corps façon couverture de têtu. Mais intellectuellement stérilisé.
    On l’a vu avec Youssef vs Rushdi grosse PLS.

     

    Répondre à ce message

  • #2814741
    Le 24 septembre à 15:47 par Olivier
    C’est parti mon qui-QUI ?! #1 – La candidature Zemmour

    Merci pour l’émission.
    Excusez mon ignorance : qui est le fameux "couperose" ?
    Cordialement. Olivier

     

    Répondre à ce message

  • #2814763
    Le 24 septembre à 16:47 par Mikaël
    C’est parti mon qui-QUI ?! #1 – La candidature Zemmour

    Excellent de A à S ! Les analyses comme d’habitude redoutables... Merci pour ce travail incroyable d’informations.

     

    Répondre à ce message

  • #2816927
    Le 28 septembre à 12:43 par Badak
    C’est parti mon qui-QUI ?! #1 – La candidature Zemmour

    Pour être honnête, Zemmour reconnaît dans son dernier livre : « j’ai toujours considéré qu’il [Le Pen] avait vu juste sur ce thème majeur de la démographie et de l’immigration, et ce avant tout le monde. »

     

    Répondre à ce message

    • #2817410
      Le 29 septembre à 07:05 par Eric
      C’est parti mon qui-QUI ?! #1 – La candidature Zemmour

      Qu’est ce que l’honnêteté vient faire là ?! D’ailleurs il n’a jamais appelé à voter J.M Le Pen à l’inverse d’un Sarkozy de sinistre mémoire pour lequel il s’était prononcé favorablement. Preuve supplémentaire s’il en était encore besoin que c’est un faux-cul de première qui ne s’adresse qu’aux gogos qui se payent de mots.

       
  • #2819374
    Le 2 octobre à 13:19 par Cinéphile
    C’est parti mon qui-QUI ?! #1 – La candidature Zemmour

    À environ 26´ dans Fantômas se déchaîne. Une très belle réplique de Qui.

     

    Répondre à ce message

  • #2822617
    Le 7 octobre à 11:25 par Millésime
    C’est parti mon qui-QUI ?! #1 – La candidature Zemmour

    J’adore vos génériques !!! Merci à l’équipe pour le boulot.

     

    Répondre à ce message

  • #2828955
    Le 18 octobre à 21:33 par Mark Markus
    C’est parti mon qui-QUI ?! #1 – La candidature Zemmour

    Sarkozy et Hollande les deux prédécesseurs de Macron n’ont fait qu’un Mandat. Sarkozy s’est représenté en 2012, il a été battu ( il a tout fait pour ) par Hollande. Par ailleurs On peut être certain que si Hollande ne s’est pas représenté en 2017 ( alors qu’il le souhaitait vraiment ), c’est qu’il avait reçu des ordres fermes dans ce sens. La question qui demeure posée s’agissant de Macron, pourquoi les forces obscures qui dirigent la France choisiraient-elles de reconduire un Macron dont la régularité de l’élection de 2017 est contestée, sans parler de l’homme qui l’est encore plus et à fortiori la politique conduite par l’homme depuis 2017. Pour ma part je pense que l’agenda n’est pas de faire réélire Macron en tout cas pas à la présidence de la République Française. Je pense que Macron va être préservé pour succéder en décembre 2024 à l’allemande Ursula von der leyen à la présidence de la Commission Européenne. Je vois comme président de la République en France en 2022 le candidat de la Commission Européenne Michel Barnier. Il devrait sortir vainqueur de la Primaire à Droite, et se placer pour le deuxième tour. La mission dévolu à Zemmour est de briser la dynamique du Front National en empêchant Marine Le pen d’être présente au 2ème tour. Le Role de Zemmour n’est pas de se faire élire mais d’empêcher la représentante du Rassemblement National d’être au 2ème tour par la captation d’une part importante de son électorat et des cadres. Le deuxième tour pourrait être Barnier contre Macron. La victoire reviendrait à Barnier. La combinaison d’un Barnier président Français puis d’un Macron président de la Commission Européenne donnerait ce que la Commission européenne convoite absolument et par dessus tout le siège de membre permanent au conseil de sécurité de l’ONU occupé par la France ( reconnaissance internationale ) ainsi que la dissuasion nucléaire française qui va de pair. Par la suite la France reléguée autrement dit définitivement intégrée (politiquement, économiquement, financièrement, militairement ), n’existerait plus sur la scène internationale, ca en serait fini de la menace potentielle française (référence à chaise vide et à la sortie unilatérale du commandement unifié par De Gaulle ). Show Zemmour Mélenchon Lepen etc ne sont que des artifices ( Agiter le peuple avant de s’en servir )

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents