Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"C’est pas une manifestation, c’est un soulèvement"

Ils voulaient la guerre civile, ils auront la révolution !

Putain, ça sent bon la France, la vraie, celle que le monde nous envie (faut pas écouter les médias traîtres qui disent le contraire, les Français sont admirés partout pour leur créativité révolutionnaire) pas celle des donneurs de leçons LGBT-sionistes des beaux quartiers qui sont rentrés dans leurs terriers dorés ce samedi 1er décembre 2018, non, la France qui bosse, qui se cultive, qui résiste au libéralisme paupérisateur, la France solidaire, la France de 1789, de 1830, de 1848, de 1871, mais pas de 1968 hein, ça sentait déjà la récup, l’arnaque, la taxe carbone.

 

 

Nous sommes évidemment contre la violence, sauf quand les pauvres reprennent leur bien, ce qui est juste. Mais il faut d’abord demander poliment à l’élite qui les a spoliés. Après, si l’élite veut pas...

Il faut lui redemander plus fermement, c’est ce que font les Gilets jaunes et on s’en fout qu’il y ait des provocateurs policiers et/ou antifas dans le tas. Ce qui compte, c’est que le peuple s’ébroue : tous ses parasites seront éjectés du dos de la Bête.

 

 

Aujourd’hui, c’est la fête à l’élite, en plein cœur des beaux quartiers, là où s’étale l’argent qui a disparu de la province laborieuse. Les Gilets jaunes se rapprochent du ventre de l’aspirateur à fric, et ils cherchent la clé...

Et maintenant le résumé de la journée insurrectionnelle du 1er décembre 2018 en images.

Vrais contre faux Gilets jaunes :

 

La police de Castaner en civil démasquée :

 

Paris brille de mille feux ce soir (Anne Hidalgo a oublié d’illuminer la Tour Eiffel, et on attend toujours la ménorah géante pour Hanouccah, hein) :

 

Et Macron qui n’a rien trouvé de mieux que de dire qu’il condamnait la violence, lui le roi de la violence sociale, en revenant de son G20 pourri en Argentine – le peuple argentin ne voulait même pas de lui – où il a causé SIDA, LGBT et climat ! La déconnexion intégrale ! Et maintenant il veut jouer au dur et tarter les Français !

 

JPEG - 247.8 ko
Tarsinge l’homme zan !

 

Et Zemmour, qui croyait le peuple français défait, soumis, et surtout, surtout, prêt à en découdre contre les musulmans. Mais c’est contre les oligarques et leurs larbins que les Français en ont ! Les oligarques qui ont défilé toute la journée sur BFM TV pour dire que c’était pas bien, que c’était mal... S’ils savaient à quel point les Français les emmerdent...

Et Marine Le Pen qui tente de surfer sur les directives de Zemmour, et qui loupe complètement le virage des Gilets jaunes...

Quoi qu’il arrive demain, même si le mouvement s’essouffle, plus rien ne sera comme avant, car les Français savent qu’ils peuvent foutre une trouille bleue aux escrocs qui leur mentent et qui les volent depuis des lustres. C’est pas fini, on vous dit, pas fini...

 

Le précédent historique d’un renversement de l’élite par le peuple,
sur Kontre Kulture

 

Quand le peuple s’éclate, sur E&R :

 






Alerter

76 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2092122
    Le 2 décembre à 14:03 par C’est drôle
    "C’est pas une manifestation, c’est un soulèvement"

    Je me suis fait une réflexion... La "police" ne laisserait-elle pas les bandes de casseurs de banlieue opérer librement, car ils constituent une commode couverture pour faire leurs saloperies ?

    Car un flic casseur pour 20 "auto entrepreneurs de la casse", c’est moins repérable que si les flics étaient les seuls casseurs... Donc bien pratique.

    Ces flics qui détruisent du mobilier urbain et fomentent des émeutes ne sont-ils pas en infraction ? Leur carte de police les autoriserait-elle à violer la Loi ?

    Que se passerait-il si l’un d’entre eux devait se retrouver devant un juge ?

     

    Répondre à ce message

  • #2092159
    Le 2 décembre à 14:47 par Clem4484
    "C’est pas une manifestation, c’est un soulèvement"

    Nouveau mot d’ordre relayé par Le Média (média de réinformation gauchisant) : "les taxes sur le carburant on en a rien à faire". Tout ça risque de finir en soirée où on s’est tellement éparpillés qu’on ne sait même plus pourquoi ni comment on est sorti. Et la gueule de bois se profile à l’horizon

     

    Répondre à ce message

  • #2092176
    Le 2 décembre à 15:03 par Eric
    "C’est pas une manifestation, c’est un soulèvement"

    « Il croit que c’est sa prime de 30 euros qui va nous faire changer d’avis ? Mais il peut se la mettre dans son cul ! »
    Il ne croit pas si bien dire vu qu’apparemment il y aurait de la place ! :-)
    Et plus loin : « Ils veulent chauffer les campagnards ». Énorme. J’adore.

     

    Répondre à ce message

  • #2092192
    Le 2 décembre à 15:20 par Lucien Cerise
    "C’est pas une manifestation, c’est un soulèvement"

    Pour l’instant, on est encore loin de la vraie révolution, c’est-à-dire le changement de régime. Maintenant, il faut aller jusqu’au bout du mouvement, ou transformer l’essai dans les urnes, solution à l’italienne. Un « acte 4 » est prévu samedi prochain, dont l’objectif est d’aller chercher Macron dans l’Élysée, au 55 rue du Faubourg Saint-Honoré. Ne pas oublier, juste à côté : la banque Rothschild, 47 et 56 rue du Faubourg Saint-Honoré, le ministère de l’Intérieur, place Beauvau, l’Assemblée nationale, de l’autre côté du pont. Dans la même zone, trois ambassades à surveiller : États-Unis, Grande-Bretagne et Israël.

     

    Répondre à ce message

    • #2092360
      Le 2 décembre à 19:32 par Eric
      "C’est pas une manifestation, c’est un soulèvement"

      Heureux de vous lire. Clair, net, et précis. Il est évident que tout le monde est conscient qu’on est loin de la révolution même si la température monte. Ça, c’est ce que le pouvoir veut faire accroire pour faire trembler la ménagère ou retourner l’opinion. Faut vraiment qu’ils soient à la rue pour s’accrocher à ça. Tout le monde, du moins l’immense majorité des gens, a parfaitement conscience que c’est du flan puisque ce mouvement est foncièrement populaire, parce que tout le monde en a plein le cul, même ceux qui formulent maladroitement, confusément, partiellement ou même instinctivement les choses. Courage à tous.

       
    • #2102205
      Le 15 décembre à 00:56 par Michelly58
      "C’est pas une manifestation, c’est un soulèvement"

      Si ses huit points névralgiques du pouvoir profond tombe c’est la fin de la tyrannie de l’état profond.

       
  • #2092346
    Le 2 décembre à 19:10 par JeanjeanDarc
    "C’est pas une manifestation, c’est un soulèvement"

    A partir du moment où le frigo est vide ou de plus en plus vide. Il n’y a aucune raison que le mouvement s’arrête. Bien au contraire.

     

    Répondre à ce message

  • #2092390
    Le 2 décembre à 20:36 par DavM29
    "C’est pas une manifestation, c’est un soulèvement"

    Ça n’est ni une manifestation ni une révolution mais une tentative de destabilisation made in USA, mise en place par le couple Trump/Bannon financée par Soros.
    Trump en Juin d’apres un article du Washington Post aurait proposé à Macron une sortie de l’UE en échange de relations commerciales privilégiées France/USA. Proposition rejetée bien sûr avec les conséquences qu’on imagine. L’UE est le seul vrai concurrent des USA au niveau international, Trump le sait t’en l’a toujours dit. Bannon a d’aileurs été en France se promener récemment et à rencontré Marine Le Pen a cette occasion. L’objectif de Bannon et Trump est de faire exploser l’UE au plus vite en surfant sur les vagues migratoires, l’économie qui va mal, les attentats etc...
    a terme l’objeif sera l’installation du national sionisme dans chaque état d’Europe, permettant à court terme le contrôle total et la toute puissance de l’Empire et en contrepartie la création du grand Israël en contrepartie du financement de cette destruction de l’UE

     

    Répondre à ce message

  • #2092392
    Le 2 décembre à 20:38 par Paix et paix
    "C’est pas une manifestation, c’est un soulèvement"

    Les parasites finiront bien un jour ou l’autre comme il se doit !

     

    Répondre à ce message

  • #2092644
    Le 3 décembre à 08:34 par Fabien
    "C’est pas une manifestation, c’est un soulèvement"

    Et Benalla, il est où ?
    Lui va ramener l’ordre public ! Nom de dieu !

     

    Répondre à ce message

  • #2092687
    Le 3 décembre à 09:50 par Dominusbellator
    "C’est pas une manifestation, c’est un soulèvement"

    Quoi ? 1789 , 1848 et 1871 des révolutions populaires qui résistent au libéralisme paupérisateur ? C’est de la bonne vieille ironie j’espère ? Ces trois " révolutions " " populaires" ont amené à l’avènement de gouvernements tous aussi libéraux que bourgeois .

     

    Répondre à ce message

  • #2094131
    Le 4 décembre à 22:27 par Boussard
    "C’est pas une manifestation, c’est un soulèvement"

    La vidéo gilets jaunes contre casseurs montre Yvan Benedetti qui se bat contre des gauchistes. A 53 ans c’est un vrai guerrier qui fait face à une meute de merdeux. Le petit enculé qui le frappe en dernier avait un poing américain...
    Qui vive ? France !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents