Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Calais, Paris : les associations humanitaires exigent toujours plus de chaos migratoire

Après avoir vidé le camp de clandestins de Calais, en les saupoudrant un peu partout en France où il y avait de la place (pour eux mais pas pour les pauvres locaux), les autorités se retrouvent avec un camp en reformation. Ils sont entre 500 et 600 à occuper le terrain. La baignoire se remplit-elle à nouveau, ou est-ce le reliquat des derniers migrants qui veulent partir en Angleterre ?

 

Mercredi 14 juin 2017, le défenseur des Droits – un nouveau métier inventé par l’oligarchie qui permet de contrevenir en toute légalité aux lois françaises – a alerté les médias sur les conditions de vie et les atteintes aux droits fondamentaux qui touchent les personnes sur place. On rappelle que de là où ils viennent, ces conditions et droits sont réellement plus désastreux. La France ne ferait pas son devoir, au regard de l’humanisme mais aussi des injonctions européennes, en matière d’accueil digne de ces populations. Qui sont venues de leur propre chef, sans nous demander notre avis. D’autres diront que c’est l’envers de la colonisation, c’es-à-dire le prix à payer pour des siècles d’ingérence dans les affaires africaines, pour être précis.

 

 

Toujours est-il que le camp de Calais se remplit tranquillement, et que le centre de migrants dans le quartier de La Chapelle à Paris est sursaturé. Les types campent dehors dans des conditions hygiéniques déplorables, la gale a fait son apparition. Jacques Toubon, le défenseur des Droits, a pondu un communiqué pour alerter les Français sur la situation sanitaire de ces immigrés non conventionnels. Il a rencontré les migrants et leurs « représentants » associatifs lundi 12 juin sur place. Ainsi, il a pu deviser acex François Guennoc, de l’association L’Auberge des migrants (une émanation de Help Refugees), qui leur donne à manger, qui lui a parlé de « chasse à l’homme ». Il explique que dès que les assoces ont le dos tourné, les CRS en profitent pour matraquer, gazer, harceler...

 

 

Un constat que ne fait pas la mairie de Calais, sous la plume de Natacha Bouchart, vice-présidente de la région Hauts-de-France :

 

 

Visiblement, c’est parole contre parole. Les uns jettent à la figure des autres que les associations n’ont plus le droit de nourrir les migrants, les autres répliquent que les distributions hors les heures de repas créent des points de fixation qui seraient alors ingérables. Il est étonnant, dans cette affaire, que le représentant de l’État, monsieur Toubon, travaille objectivement contre les forces de l’ordre et les lois françaises.

Le pays marche sur la tête, et le pouvoir montant des associations immigrationnistes, soutenues par les médias mainstream et par la justice, est le signe d’une volonté politique oligarchique forte. Sinon, les violations permanentes de la loi ne tiendraient pas une minute. C’est le sens de la médiatisation très positive dont bénéficie Cédric Herrou, le passeur de migrants à travers la frontière franco-italienne, qui a reçu le prix de la LICRA pour son engagement en faveur des « réfugiés ». Le bon sens se retrouve donc face à un mur. En pâtissent et les habitants, et les autorités locales, qui ne sont pas sur la même ligne que l’oligarchie et ses extensions sur le terrain, c’est le moins qu’on puisse dire.

Le cœur du problème : si les conditions de vie des clandestins s’améliorent, ce qu’exigent les associations, alors le camp se remplira à nouveau à toute vitesse. Et le ministre de l’Intérieur fera face aux mêmes problèmes que ses prédécesseurs. Pour l’instant, il maintient la pression, et a décidé d’envoyer 150 policiers et gendarmes sur place. Gérard Collomb tiendra-t-il sur cette ligne ?

 

 

En attendant, à Paris, le centre pour migrants déborde. Ceux qui n’ont pas trouvé de place à l’intérieur campent autour. Antoine Bazin, 29 ans, le coordinateur de la mission parisienne Utopia 56, qui « organise du bénévolat humanitaire auprès des réfugiés », témoigne de son travail et des conditions de vie des migrants de La Chapelle dans Le Plus :

« Il y a 400 réfugiés au centre de la Porte de La Chapelle et 500 sont à l’extérieur. Ils sont pris en charge au fur et à mesure que les places se libèrent. En attendant, l’extérieur est un "no man’s land" juridique et administratif.

Une fois qu’un réfugié est pris en charge, il va rester une dizaine de jours au centre avant d’être envoyé en région. Et ainsi de suite. Le roulement n’est pas assez fluide, car il n’y a pas assez de centres en province.

Résultat, les migrants s’agglutinent à Paris. Il faudrait presque quatre centres ici pour que ça tourne bien. Certains passent des semaines dans la rue, c’est énorme et les conditions de vie sont infectes. Nous ne sommes pas dans une dynamique d’intégration, mais dans un dispositif d’urgence. »

Si on écoutait Antoine, on multiplierait le nombre de structures d’accueil par quatre. Ce qui quadruplerait immanquablement l’appel d’air de clandestins. On ne poursuit pas la démonstration, sinon Paris compterait un million de migrants en moins d’un an. On apprend que ceux qui sont pris en charge sont exfiltrés « en région », signe d’un repeuplement discret.

À la fin de la description de son travail, Antoine a néanmoins une pensée pour les riverains :

« Dans le quartier, les avis divergent. Pas mal d’habitants sont pour la prise en compte de ces réfugiés et comprennent qu’il faut leur trouver une place. Mais quand on a 500 personnes devant chez soi, et surtout avec tout ce que ça implique, ça peut être tendu.

Je comprends très bien tous ces riverains qui en ont juste ras le bol. Mais ce n’est pas la faute des réfugiés. C’est la faute des dispositifs qui sont insuffisants et de cette volonté de l’État de ne pas aller au bout de la démarche d’accueil.

Toutes les institutions ont peur de l’effet d’appel d’air. Paris fait, amorce quelque chose avec ce projet mais ne veut pas avoir tous les migrants de l’hexagone sur le dos. La France fait pareil pour ne pas avoir ceux de ces voisins européens.

En fait, chacun prêche un peu pour sa paroisse, gère ce qu’il a à gérer, mais rien de plus.

En somme, ce que nous vivons aujourd’hui est bien plus une crise de l’accueil des migrants qu’une crise migratoire. »

Cette « crise de l’accueil des migrants » est pourtant le dernier mur contre l’invasion migratoire programmée, car les frontières de notre pays ont été quasiment supprimées. Les bénévoles de l’humanitaire travaillent pour l’oligarchie, souvent sans le savoir, à la destruction de notre pays, du moins à son altération. Un mécanisme retors, car ceux qui défendent leur pays sont alors considérés comme inhumains. Le défenseur des Droits, lui, ne défend pas ceux des Français.

Sur l’immigration, la France et l’oligarchie,
tout comprendre grâce à Kontre Kulture

 

Calais, ou le bras de fer entre la France et l’oligarchie en son sein,
voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ce sont en fait les FEMMES qui exigent toujours plus de migrants, sous prétexte d’humanitarisme, elles raffolent en fait des asperges noires qui poussent sur les dunes de Calais .

     

    • Il n’y a même pas d’idéologie, c’est que la femme est de nature inclusive. Si on lui dit que c’est par humanité elle va l’identifier comme conforme à sa nature, sans chercher plus loin.
      C’est pour çà que l’homme est nécessaire pour lui donner un axe, une direction.


    • @malveillant

      Laissez moi vous rassurer, les hommes émasculés de notre pays aiment aussi les asperges......


    • C’est triste à dire mais c’est vrai. Le personnel associatif est en majorité composé de femmes gauchistes, et donc assez vilaines (si, il y a un lien). Chiantes et molles, les blancs n’en veulent plus, trop cher pour ce que c’est. Seuls des ados et jeunes adultes venus du Tiers-Monde peuvent avoir assez faim pour ça. Même les mineurs y passent, mais comme le vagin est toujours innocent, ça passe comme chez un ministre...

      Les hommes qui font du tourisme sexuel ont au moins l’honnêteté de prendre leur propre argent pour aller à l’étranger, alors que ces dames font venir des xénomorphes aux frais du contribuable, sur le sol national, la terre de nos pères, avec la bonne conscience en prime ! Comme disait Miou-Miou dans Tenue de soirée "S.lope intégrale".


    • à ma connaissance , celles qui ont essayé en sont revenues très très très déçues .
      il s’agit juste d’un fantasme


    • ReGénération : Et les chevilles, ça va ? Heureusement que l’homme est là, sinon la planète ne tournerait pas, c’est ça votre propos ! les femmes peuvent aussi réfléchir et ne pas se laisser avoir par la corde humanitaire quand elle n’en est pas une.


  • Il a l’air sympathique le migrant à droite du CRS sur la photo. Clairement un futur médecin ou ingénieur.

     

  • Les gestionnaires de la misère dans le nord sont les bourgeois de gauches qui vivent de l’argent public. Leurs parents étaient les notables du PS, maires dans les communes, personnels du socio-culturel etc. La génération suivante s’est hypocritement démarquée en se la jouant écolo-baba-cool. Maintenant, ils sont chenus et aux places de leurs parents.. Leurs spécialités ? Dans les années 80 : la ré-insertion pour profiter de la casse sociale. Dans les années 90 : la valorisation du patrimoine culturel ouvrier (faire un potager en haut du terril !) : comme ça le cimetierre de la vieille classe ouvrière est bien propre. Dans les années 2000 : le culturel à donf ’ dans l’agglo lilloise et en saupoudrage autour...

    Er d’un coup : les migrants ! Des pauvres à aider ! Des assoces à fonder ! De la bonne pleurniche ! Du bien et du mal ! Du pas raciste et du raciste !
    Pour nos babouzes devenus notables et pour leurs enfants c’est du pain béni pour les 50 prochaines années.


  • Cette immigration de consommation ne me dérange pas mais comme elle n’arrange que les grands patrons, les banquiers et les politiciens ploutocrates, ceux-ci n’ont qu’à payer. Et chacun de ces arrivants doit gagner en un an autant que Bill Gates hein (net d’impôts bien sûr, comme les footballeurs), pas de misérabilisme et de revenu minime-homme, car c’est bon pour la croissance, avec rattrapage des impayés pour chaque arrivant dans le pays depuis 1962, date d’indépendance de la dernière colonie. Et pour s’excuser et réparer tous ces crimes, il faudra payer par an pendant un millénaire au moins, 200 000 000 000 d’euros à chaque pays annexé, plus l’Allemagne, la Belgique, la Suisse, le Liban, Israél etc


  • Antoine Bazin, 29 ans, le coordinateur de la mission parisienne Utopia.

    Si ce chère Mr Bazin a des envies d’exotisme ,qui les fassent chez lui ,mais ne fasse pas supporter aux autres ces envies ,qui je le rappel ne sont pas gratuites .Et en plus faire supporter cette invasion organisée ,sans demander la moindre permission aux contribuables .Je trouve cela insupportable et gonflé . Quand on exige ,on paye .

     

  • De toute façon, l’Angleterre ne veut pas d’eux. Alors pourquoi les associations de Calais continuent de les aider ? Ils ne passeront jamais au RU ! C’est simple à comprendre. Le mec qui arrive et est pris en charge, appelle directement son cousin, voisin pour lui dire qu’en France c’est un gentil pays qui donne.

    Autant leur faire comprendre que c’est stop, finito. En plus, on ne sait rien de ces personnes, des truands, des gentils, des profiteurs ?
    Cela sera sans fin, c’est voulu, signe ! Que les assos se demerdent, elles veulent du migrants et apres elles chialent.


  • c’est tellement simple de résoudre la question des migrants ou délinquants à l’immigration : il suffit de faire comme l’Australie. On vote une loi minuscule qui dit qu’en aucun cas, sans aucune exception, le cas d’un délinquant à l’immigration, d’un migrant, d’un demandeur d’asile ne peut être traité sur le territoire français. Où le sont-il ? Dans des pays avec qui on a un accord spécialement pour ça, si possible en Afrique sub-saharienne.

    Dès qu’un délinquant à l’immigration est arrêté il y est envoyé immédiatement pour que son cas puisse être traité. Dans l’attente de la résolution il reçoit une indemnité égale au salaire moyen sur place.

    Les droits de l’Homme, droit d’asile etc. sont respectés, ça coûte moins cher et surtout il n’y a plus d’immigration en France. Et bien évidemment en 6 mois il n’y a plus un mort en méditérannée parce que personne ne viendra sachant qu’il va se retrouver illico en Afrique profonde, c’est exactement ce qui s’est passé en Australie.

    J’en ai parlé dans des débats avec des gens du Bien ie sous idéologie de gauche et ils ne peuvent sortir aucun argument rationnel contre ce modèle, ce qui me donne les moyens de leur faire comprendre que ce sont eux et leur besoin d’opprimer les autres par leur supériorité morale qui noient les gens et les gosses en méditerranée
    .

     

    • Et l’idée c’est quoi au final ? Que le migrant fasse sa vie en Afrique sub-saharienne ? Et l’Afrique sub-saharienne, on ne lui demande pas son avis ? Et elle va financer toute seule l’indemnité égale au salaire moyen ? ...

      Il suffirait de remettre des frontières, et surtout de renvoyer chez eux tous les déboutés du droit d’asile (accessoirement et bien que n’ayant rien à voir, j’ajouterais à la liste tous les criminels d’origine étrangère), ça serait déjà pas mal !


  • Et sinon j’ai bien une solution : DE ..HORS !!!!
    C’est vrai que les 200assos promigrants rétribuées par l’état via les impôts des contribuables , n’auraient plus lieu d’exister ; juste des milliards à reconvertir , éventuellement pour le bien être des français ! ... ah mais ça , pas possible ! ...les véritables dictateurs souvent occultes ne l’ont pas décidé donc ...remballe !

     

    • Leurs coûts n’est pas un problème (on sait qui paye...) tant que le résultat se fait ressentir dans les esprits grâce à la propagande émotionnelle des médias aux ordres du pouvoir occulte . La division dans le peuple est bien là, ce qui sont pour et ceux qui sont contre et les autres qui s’en foutent . Les préfets, que l’on devrait tous connaître, vu leur niveau de trahison sur ce sujet, imposent à nos communes d’accueillir dans des proportions délirantes des réfugiés ( beaucoup d’hommes seuls, bizarre non ? ), toujours grâce à la pillule préalablement fabriquer par ces associations et divulguée par les médias aux ordres . Il est facile de retrouver des vidéos sur youtube où des maires se plaignent du calendrier imposé pour l’accueil des réfugiés (ou migrants économique ?)et de l’obligation d’y répondre . Depuis que l’état a éparpillé les migrants, avant les présidentiels, on a plus aucune nouvelles de l’avancement de la bonne intégration de nos amis les réfugiés dans toutes ces communes de la France profonde .


  • L’immigration de masse a deux causes : la guerre et l’amour obligatoire.
    Et une raison : la dette

    les causes :

    - la guerre est la cause de l’immigration et ceux qui ont fomenté la guerre l’ont fomenté dans la perspective de l’immigration invasive.

    - Si l’immigration est la conséquence et le corolaire de la guerre, immigrations et guerres voulues par nos maitres, SON MAINTIEN repose uniquement sur son acceptation MORALE par les populations indigènes : nous.(la xénophilie obligatoire)

    La raison : la dette.

    L’immigration n’a pas été voulue pour des raisons humanitaires, démographiques, économiques, philosophiques. Ceux qui l’ont planifiée par la guerre n’ont pas recherché ces buts mais seulement l’endettement des pays d’accueil. L’endettement par tous les assistanats et l’assistanat généralisé lui-même comme mode de gouvernement (eg obtenir le vieillissement de la population par l’avortement de masse et donc rendre la charge de la retraite infinançable autrement que par la dette)

    Le crime profite aux banquiers nous avons donc les criminels.
    Les criminels prêtent en dollars, qu’ils fabriquent ex nihilo , nous avons donc leur nationalité.

    Les banquiers américains tuent l’Europe
    Ces banquiers portent un sobriquet : l’Empire.

    QUESTION :

    Pourquoi souhaiter la réconciliation avec des communautés allogènes à charge alors que ce faisant, au lieu de résoudre la question migratoire qui nous enlise chaque jour davantage dans la dette nous faisons ainsi le jeu de nos maîtres, les banquiers de l’Empire ?

    Les seules voies de la réconciliation sont la paix au M.O. et la remigration en Afrique

    Pour gagner du temps sur cette solution qui s’imposera un jour, certains prétendent que l’immigration ne couterait pas ou pas autant.

    Ah si : entre 75 et 100 milliards d’euros/an

    Sur 30 ans, ça fait même plus que la dette publique 22250 vs 2100.

    Ce n’est pas l’intérêt de la dette qui nous a donc tué.
    C’est la cause de la dette : l’immigration extra européenne.

    Par exemple, sans le poids de cette dette, nous n’aurions pas eu autant d’impôts (d’ailleurs toujours insuffisants)
    Et Alstom serait encore de nationalité française.


  • Il y a un "business migrant" comme il y a un "charity business" . Dans le "business migrant" les migrants sont en fait les vaches à lait des assoces : elles reçoivent tant par migrant secouru, le migrant ne voyant pas la couleur du fric, comme en Haïti où les 5 milliards de dollars versés par la communauté internationale ont été confisqués par les centaines d’ONG "caritatives", les Haïtiens n’ont rien touché, et absolument rien n’a été reconstruit !


  • pfff, on se plaint pour trois fois rien. Qu’on fasse enter 10 millions d’Africains de plus durant le mandat Macron, la on goutera vraiment aux plaisirs de la diversité !


  • Pourquoi tous ceux qui soutiennent les migrants (et ceux qui se réjouissent de leurs arrivées quotidiennes) ne se mouillent-ils pas un peu plus en en prenant chez eux ? (qu’on ne me dise pas que chez eux c’est trop petit ou que c’est chiant quand on travaille en horaires décalés hein, soyons sérieux deux minutes). Question que leur conviction n’est finalement pas assez affirmée ? Ou bien au contraire c’est juste histoire de faire suer le monde, et une majorité des français en particulier ?


  • Ce qui est fabuleux, c’est que l’ineffable Sieur TOUBON, qui devrait être à la retraite depuis longtemps, à encore reçu des prébendes de l’oligarchie comme "Défenseur des droits". Encore un parasite qui n’a que trop vécu de l’argent public !

    Des droits que qui ?

    Certainement pas ceux des français de toutes origines, dont il se contrefiche, en tant que valet servile des mondialistes, dans le cadre de la destruction des nations.


  • avant d’en remanger , digérons déjà ceux qui sont depuis des décennies sur le sol national

     

    • Ben déjà ceux là , il ne faut pas les digérer , puisqu’on ne nous a pas consulté pour les manger , il est donc nécessaire de les recracher / un seul remède : DE..HORS ! ( le reste sera toujours des accommodements , on ne transige pas avec les envahisseurs ) sinon TROP TARD !
      Si nos élites corrompus par ce système continuent dans cette voie , il faudra les virer : c’est une question de survie d’un peuple ...


  • "Méfiez-vous de ces cosmopolites qui vont chercher loin de leur pays des devoirs qu’ils dédaignent accomplir chez eux. Tel philosophe aime les Tartares pour être dispensé d’aimer ses voisins."

    Aaah Rousseau, quelle sagesse !!


  • Ce sont leurs "vaches à lait" les migrants, ils reçoivent de l’Etat, c’est à dire de NOUS ! une certaine somme par tête, comme les "Apprentis d’Auteuil" sont les vaches à lait des gestionnaires de la Fondation d’Auteuil, chacun leur rapporte 10 000 euros par an ! Sachant qu’ils sont 30 000, ça fait un budget de 300 millions d’euros annuels ! Escroqueries partout !


  • C’est juste un business qui peut rapporter gros.


  • Tout cela démontre la force maléfique qui est à l’oeuvre en occident et qui fait tout pour détruire nos sociétés en nous submergeant d’êtres incultes, musulmans, déboussolés et opportunistes. Tout est manigancé pour créer le chaos dans les pays pauvres et les pays occidentaux...au profit de qui ?J’ai bien quelques pistes...

     

  • Le temps de la xénophilie obligatoire est révolu, face au principe de réalité.


  • "les CRS en profitent pour matraquer, gazer, harceler..." Ils défendent la France contre l’envahisseur, ils remplissent donc leur mission initiale.
    Il faudrait renvoyer tout ces gens chez eux, nous n’avons plus les moyens de nos ambitions, la preuve !
    Les politiques sont irresponsables, surtout que les Français ne veulent pas de ces gens pour la majeure partie d’entre nous. Ils n’apportent rien de bien au pays c’est le contraire. La preuve la aussi, c’est criminel de A à Z.
    Dans la "petite couronne" de Paris, où je vis, il n’y a plus un seul feu rouge où tu ne vois pas un syrien, un irakien ou que sais-je à faire la manche. Ça devient lourdingue ... Sans parler du nombre de gens qui font les poubelles ou déambulent dans les rues ...
    Le grand remplacement je le vois dès que je sors de chez moi ! Et j’exagère pas !


Commentaires suivants