Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Algérie : des intellectuels se mobilisent pour mettre fin au takfirisme

Après le rassemblement organisé devant le siège de l’Autorité de régulation de l’activité audiovisuelle, des intellectuels cherchent à sanctuariser la parole publique. Des écrivains et intellectuels lancent en effet l’idée de faire voter une loi interdisant le « takfir ». C’est l’écrivain et ancien directeur de la Bibliothèque nationale qui porte l’idée. L’homme, qui s’est exprimé ces derniers jours dans les médias, veut en effet pousser les autorités à faire voter une loi qui interdit aux hommes de religion et aux imams autoproclamés de déclarer « impies » ceux qui ne partagent pas forcément leurs idées.

 

Amine Zaoui, qui fait partie de rares intellectuels à partir en guerre contre les salafistes et ceux qui se permettent de distribuer des certificats ès foi, estime que « le monde musulman vit une anarchie religieuse qui permet à certains d’agresser d’autres au nom de la religion. Cela nécessite donc une loi qui protège les intellectuels », a déclaré l’écrivain, cité par le journal arabophone El Bilad. Zaoui affirme qu’il n’est pas seul dans cette initiative.

Avant d’arriver à cette demande, les intellectuels sont partis d’un constat. Des avis religieux présentant à la vindicte populaire des intellectuels, artistes et autres hommes de culture sont légion. La dernière en date est celle qu’a due affronter l’écrivain Rachid Boudjedra à deux reprises. Une première fois, l’auteur de L’Escargot entêté a été obligé de se justifier lorsqu’il avait affirmé, dans une émission diffusée sur Echorouk TV, qu’il était athée.

Une « aveu » qui avait soulevé une levée de boucliers chez une partie des islamo-conservateurs. Un imam, qui s’autoproclame représentant d’un islam « authentique », avait accusé l’écrivain d’apostasie. C’est le même Hamadache qui avait demandé, en 2014, à ce que la peine de mort soit prononcée contre l’écrivain et journaliste Kamel Daoud.

[...]

Pourtant, ce que demandent Amine Zaoui et ses camarades n’est pas tombé du ciel : la Constitution algérienne garantit la liberté du culte et de la conscience.

Lire l’article entier sur elwatan.com

Trois études historiques et politiques précises sur l’islam
à lire chez Kontre Kulture

 

L’enjeu politique derrière le takfirisme, sur E&R :

 






Alerter

34 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1746719
    Le 16 juin à 10:02 par fautqueçachange
    Algérie : des intellectuels se mobilisent pour mettre fin au (...)

    Ces écrivains ’intellectuels’ ont toujours vécus dans les grâces des juntes militaires du pays notamment durant la périodes noire. Mr Boudjedra, en gros sur la photo, vient de faire l’objet d’une victimisation grossièrement montée dans une émission de caméra cachée, qui a servi ensuite à une sortie médiatique (de popularisation ’positive’) de soutien publique pour le responsable du "cabinet occulte" actuel algérien, c’est à dire l"un des frères du président ’fantôme" en poste. Quand au journal source de l"article, il est bien répertorié comme voix ’indépendante’ de l"Etablissement militaire dotée de pignon sur rue à Paris.

     

    Répondre à ce message

  • #1746760
    Le 16 juin à 11:04 par ADJA LY PARCELLES ASSAINIES U24
    Algérie : des intellectuels se mobilisent pour mettre fin au (...)

    Cette loi vise surtout à protéger les intellectuels que l’Empire va utiliser pour réformer progressivement l’islam pour le rendre compatible avec les lois et les objectifs de l’Empire.

     

    Répondre à ce message

    • Il n y a qu’une seule religion pour laquelle ceux qui proposentt des changements ne sont non seulement jamais médiatisés mais en plus pourchassés et nsultés dans les médias .
      Par exmple pour de nombreux juifs , la spoliation de la terrre Palestinenne n’est pas admissible .
      ils sont nombreux eux aussi a vouloir " réformer" cette prérogative injuste acordée a certain de pouvoir parler au nom de tous les autres . Mais bizarrement, la il n y aura jamais l’ obs ou le monde pour leur demander leur point de vue .

       
    • #1747305

      L’islam est déjà réformé, il n’a pas besoin d’une autre réforme tant qu’il peut encore servir les intérêts de l’Empire anglo-saxon.

       
  • #1746783

    Ici ça commence à ressembler à ça, aussi hélas.

     

    Répondre à ce message

  • Rien ne force notre respect qu’un ennemi en prière et rien n’exige notre soutien éclairé qu’un incroyant qui se dit incroyant.
    On ne choisit pas de croire en Dieu ou pas.
    Le grand mystique afghan Rumi disait que les incroyants sont une nécessité dans ce monde sinon qui s’en occuperait ?

     

    Répondre à ce message

    • Les incroyants sont une nécessité car ils inventent les satellites, les trains, les logiciels... Tout ce qui vous facilite la vie...

       
    • #1746944

      @Max

      En quoi avoir la foi est-il incompatible avec des accomplissements scientifiques ?

       
    • Jalal ai Dïn Ruminants était perse et non afghan et pour la petite histoire il est enterré dans la ville de Konya en Turquie.

       
    • Djallal Eddine Rumi est né dans le Khorassan considéré comme étant le nom médiéval de l’Afghanistan (wiki).

       
    • A MAX,

      Vous seriez surpris du nombre incroyable de savants, inventeurs croyants. Ils sont d’ailleurs beaucoup plus nombreux que leurs confrères athées....

       
    • #1747228

      A Max : Ils inventent les bombes aussi qui tuent aussi bien des croyants qu’incroyants...

      Aussi tout les plus grands scientifiques avaient plus ou moins la croyance en un être supérieur particulièrement des pointures comme Newton, Einstein, Tesla, et... chose que le matérialiste athée ne peut saisir...

       
    • #1749070

      @Hanane Évite de parler sans connaître, sais-tu au moins ce qu’est le "Khorassan" ? C’est une province de l’Iran oriental qui comprenait historiquement une grande partie de l’Afghanistan actuel ainsi que le Tadjikistan.
      "Afghanistan" est d’ailleurs également une appellation tronquée vraisemblablement d’origine coloniale, Afghan étant l’équivalent de Pachtoune, Rumi n’étant pas pachtoune mais tadjik, même s’il peut être anachronique d’employer ces termes au sujet de cette époque.
      Le fait est que l’Afghanistan ainsi que le Tadjikistan font intégralement partie du monde iranien.
      De ce fait, dire que Rumi est un afghan relève de l’anachronisme total, il n’y avait pas d’Afghanistan à l’époque mais le grand Khorassan faisant partie alors de la Perse.
      Sachant que Rumi était persanophone comme une bonne partie de la population afghane (et tadjik) actuelle (le persan étant la langue officielle avec le pachto), il est considéré comme un poète persan.
      Il était d’ethnie tadjik, donc persanophone, parlait et rédigeait en persan.
      Tu devrais te renseigner au sujet de la région avant de chercher à créer des fausses distinctions et divisions entre des nations qui sont historiquement et ancestralement liées

       
    • #1749097

      En afghanistan naquit aussi le prophète aryen Zarathoustra, dont la religion influença le judaïsme à devenir monothéiste.
      en effet, lors de l’exil des juifs a Babylone, la religion officiel de l’empire babylonien était le zoroastrisme.
      la bible était encore en cours de rédaction a cette époque, et on voit clairement qu’elle devient monothéiste.
      la libération des hébreux est la première trace historique de leurs présence dans la région, on est à -500 ans de mémoire.
      tout ça pour dire qu’ avec l’Irak, la Palestine, la Grèce, l’Afghanistan, le Yémen, la Syrie, et demain l’Iran, c’est l’histoire qui est attaqué.

      ils veulent détruire l’antiquité, la vrai histoire des peuples des religions elle se trouve dans le sol.
      une guerre archéologique, ou un archéocide...

       
    • #1749260

      @Collapse vous n’avez pas tord tous les deux, mais tu es à peu près en train de dire que Napoléon n’était pas corse mais français.
      l’Afghanistan a était officiellement une province perse, mais c’était surtout "administratif" devant les autres empires...
      la province était surnommé le Yagistan ( la terre des rebelles ) ce n’est pas un nom qu’on donne a une province contrôlé.
      il y a très peu de plaine, les villes représente 10% de la population tous les envahisseurs n’ont pu contrôler que les villes, au maximum...
      Alexandre écrivit a sa mère lorsqu’il passa par la pour rejoindre l’inde, disant que chaque ennemies ici était comme son égal.
      Ses troupes refusèrent que traverser le fleuve frontière.
      pour repartir, il préféra passer par le dessert du sud, et une grosse partie de ses hommes périrent.

      l’influence des pachtounes la plus importante culturellement car ils ont fait le pays.
      tous les afghans suivent une grosse partie de leurs codes culturels.
      afghan est un synonyme persan de pachtounes ( pathan en anglais), aprèsvient l’influence de la perse. ensuite, en fonction des peuples vient l’influence mongole et indienne.

       
    • #1749533

      @cassoulé Je crois que tu n’as pas compris où je voulais en venir.
      L’aspect administratif est une chose, mais cela ne change rien au fait que l’Afghanistan, tout comme le Tadjikistan font intégralement partie du monde iranien, que ce soit au sens historique, linguistique, ethnique ou culturel. Même les Pachtouns qui ne sont pas persanophones n’en restent pas moins un peuple iranien, locuteurs d’une langue iranienne, le pachto. Oui, il ne faut pas oublier, Iranien =/= Perse.
      Le sujet était ici Rumi, et ce que tu me dis ne change rien au fait que Rumi soit considéré, à juste titre, comme un poète persan, de culture persane et s’exprimant en persan (originaire du Khorassan, aire cultuelle allant de l’Iran oriental au Tadjikistan et comprenant une bonne partie de l’Afghanistan actuel).
      Aujourd’hui sa région d’origine est peuplée par des Tadjiks persanophones.
      Ta réponse se concentrant sur l’histoire de la région ne contredit en rien ce que j’ai dit auparavant

       
  • #1746803

    La franc-maçonnerie avance encore un peu plus ses pions. Elle contrôle déjà plusieurs "écrivains" et "artistes", plusieurs associations caritatives et plusieurs hommes politiques ou militaires de haut rang. Le patron d’El Watan fait partie de ces rabatteurs ... Il faut préciser que la majeur de ces rabatteurs sont kabyles, le plus souvent membres du MAK. A la télévision, on voit déjà le résultat des efforts réalisés par les différents gouvernements qui se sont succédé depuis Boumedienne. Heureusement que la réalité n’est pas la téléréalité. L’Algérien reste un être profondément attaché à la "morale traditionnelle", même s’il ne sait lit pas le Coran ! Et puis, il y a mes frères Chaouis, ces Auréssiens rudes et acsètes, qui veillent au grain ...

     

    Répondre à ce message

    • #1746833

      de faux kabyles croyer moi en algerie il n’y a pas que des arabo-kabyles ya autres chose qui tien le pouvoir le petrole les banque et l’armé.

       
    • #1746856
      Le 16 juin à 13:12 par fautqueçachange
      Algérie : des intellectuels se mobilisent pour mettre fin au (...)

      Tous les kabyles ne sont pas du mak ; le premier congrès du FLN a eu lieu en plein guerre de libération en Kabylie dans la vallée de la Soumam, malgré un occultation caractérisé par le chaoui Boumediene et son équipe et descendants politiques en règne prolongé avec pour actif entre autres la dissimulation de la dépouille du plus glorieux des chefs militaires martyres à savoir le Colonel Amirouche ; tous les chaouis n’ont pas veillé au grain (tout au moins celui du pays) pour ne citer que MR Nezzar.
      Alors un peu de modération serait peut être de mise.

       
    • #1746931
      Le 16 juin à 14:42 par fautqueçachange
      Algérie : des intellectuels se mobilisent pour mettre fin au (...)

      Tous les kabyles ne sont pas au MAK comme tous les chaouis ne veillent pas au grain. Les vieux paysans ont pour adage : il n’existe pas de champs sans orties.

       
    • Je pensais que les Kabyles étaient les seuls vrais Algériens. Les Arabes ne sont ils pas les colons dans l’histoire ? Ayant imposé leur langue, leur religion, etc etc...

       
    • Vous les chaouis,la seul chose que vous avez dans la tête c’est le mot "kabyle". Pendant ce temps ,vos "frères" arabes de l’ouest commandent réellement le pays et s’enrichissent sur vos dos,un chaoui qui parle de politique c’est comme une femme qui parle des douleurs aux testicules.

       
    • #1747036

      Pour tous les Kabyles qui ne savent pas lire ou qui veulent défendre l’indéfendable, j’ai parlé des Kabyles du Mak, qui habitent presque tous à Paris et à Montéral et sont tous affiliés au PS français et au sionisme. Voir UTube et le fameux vote kabyle dont le journal Mariane parlait il y quelques années. Je ne parle pas des Kabyles qui ont versé leur sang pour leur pays, l’Algérie. L’athéisme est propre à tous et tout le monde a le droit de ne pas croire. Mais chacun sait comment la CIA et l’Occident divisent les pays qu’ils veulent dominer sur tout, religion comprise ...

       
    • #1747155
      Le 16 juin à 20:33 par fautqueçachange
      Algérie : des intellectuels se mobilisent pour mettre fin au (...)

      Lorsque à quelques minutes d’intervalle juste avant sur le même site, on s’en prend à une candidate mouvement en marche pour sa médiocre prestation et la qualifier de kabyle ( par erreur ou pas), on est en droit de se poser des questions sérieuses sur l’auteur. Une des forces du sionisme à travers les temps est de diviser pour régner, et sa spécialité particulière étant d’aiguiser les communautarismes. Alors pour les leçons d’anti sionisme et autre, il faudra revoir les copies ; quand à celles concernant le patriotisme et la résistance, les kabyles traversent les siècles exemplairement. Pour recourir une fois de plus à la sagesse paysanne, ’il vaut mieux garder le couvercle sur le chaudron.’

       
  • #1746860

    J’ignorais que ce pays avait des intellectuels. Ils ont quoi encore ?

     

    Répondre à ce message

  • #1747094

    Les gens de l’Ouest aiment dire que seuls les militaires chaouis nationalistes sont les plus légitimes à gouverner.
    La seule institution qui tient la route en Algérie est l’armée, les wahhabites en bon nihilistes qu’ils sont l’exècrent et veulent sa chute pour mieux plonger le pays dans le chaos.
    Le salut ne passera que par le retour des valeurs traditionnelles : national-socialisme, islam maghrébin des anciens plus moral que dogmatique.
    Il faudrait un jeune colonel à la Boumedienne issu du petit peuple qui vienne remettre en ordre le pays et nettoyer le bordel de Chedli.

     

    Répondre à ce message

  • #1747156
    Le 16 juin à 20:34 par Jean Le Chevalier
    Algérie : des intellectuels se mobilisent pour mettre fin au (...)

    Je leur souhaite bon courage, car se dresser en ce moment, dans un pays musulman contre l’intégrisme est un acte de courage voire de témérité. Chapeau bas...et que Dieu vous protège...

     

    Répondre à ce message

    • #1747231

      La prochaine étape c’est le mariage gai ? Ces progressistes pondront une loi qui est interdit de dire qu’un sodomite ne peut être Musulman...

      Que l’Algérie se protège des déviances progressistes, il y en déjà assez ici en France...