Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Carnets de guerre : entretien avec le professeur Raoult

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

45 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2665927
    Le 13 février à 16:50 par lilith
    Carnets de guerre : entretien avec le professeur Raoult

    Le côté sanitaire/médical c’est 10% de cette crise, pourtant on s’acharne à demander aux médecins de nous l’expliquer.
    Si vous voulez des réponses, eles sont politiques, pas médicales ou scientifiques.

    C’est pourtant clair aujourd’hui.
    Mais ça continue, professeur machin, docteur untel, votre opinion ?

    A priori on devrait connaitre une période de répit, mais là encore c’est purement politique, ca n’aura rien à voir avec les avançé médicale ou le nouveau concensus.

     

    Répondre à ce message

  • #2665986
    Le 13 février à 18:39 par Kal
    Carnets de guerre : entretien avec le professeur Raoult

    France soir conspirationiste. Mais 75 % des Français qui ne sont pas "Macron" sont conspirationistes !

     

    Répondre à ce message

  • #2666022
    Le 13 février à 19:15 par pierrot
    Carnets de guerre : entretien avec le professeur Raoult

    Le conseil dit de l’ordre des médecins : encore un instrument au service de la corruption généralisée qui règne en France.
    Flics ou voyous ? eh bien, les deux mon Maréchal.

     

    Répondre à ce message

  • #2666037
    Le 13 février à 19:32 par Salubrité Publique
    Carnets de guerre : entretien avec le professeur Raoult

    Le professeur Raoult parle dans sa barbe sur des questions délicates telles que l’origine humaine du covid selon le professeur Montagnier : point Godwin atteint. De plus, Raoult appelle "vaccins" les thérapies géniques telles que celle de Pfizer. Or, la généticienne Henrion-Caude nous avait démontré que ce n’était pas équivalent. Je regrette que le journaliste Boutry n’ait pas mentionné les propos d’Henrion-Caude à ce sujet : il a simplement haussé les sourcils quand Raoult a dit que le vaccin Pfizer est un vaccin comme celui de la Chine. De plus, Raoult ne parle à aucun moment d’immunité collective. C’est pathétique. L’Histoire nous dira si Raoult a retenu certaines informations pour sauver ses crédits sur base de son verbatim. Raoult ne pourra alors pas invoquer sa retenue en raison de son devoir de réserve.

     

    Répondre à ce message

  • #2666155
    Le 13 février à 23:26 par SamWang
    Carnets de guerre : entretien avec le professeur Raoult

    [ Didier Raoult favorise les clivages — deux exemples dont un tiré de cette vidéo ]

    [ 1/2 ]

    Didier Raoult revendique vers la fin de l’entretien ne jamais dire de bêtise, or, par ailleurs, il a pu expliquer en vidéo (1), en 2020, qu’il dit à ses élèves, en introduction de ses cours, qu’il va nécessairement dire des bêtises (au titre que l’évolution de la science médicale va lui donner tort en un point ou l’autre).

    Alors, est-il égaré au point de ne pas se rendre compte de la dissonance cognitive ? Je ne le pense pas. Je pense qu’il participe à cliver les perceptions. J’observe sur des réseaux sociaux numériques des batailles rangées de demi-trolls et trolls, et même de gens plus sérieux, relativement au caractère sérieux ou bouffon de D. Raoult.

    Voici un autre exemple étonnant d’information clivante et amenant de la confusion : récemment, dans une intervention à Sud-Radio du 29 janvier 2021 (2), Didier Raoult a vanté les mérites de la sommité mondiale John Ioannidis — épidémiologiste n°1 mondial au classement du nombre de publications scientifiques et des citations de ses travaux de recherche — pour avoir ridiculisé le principe du confinement dans une étude scientifique récente, affirmant à la suite de celui-ci qu’il est désormais scientifiquement prouvé que les mesures sociales (confinement, couvre-feu..) n’ont aucun impact positif prouvé sur l’épidémie (on peut préciser, en considérant la conclusion de l’étude, qu’il est possible qu’il y ait des avantages à la marge, non prouvés).

    ../..




    (1) vérifiabilité de mon assertion : cet aveu légitime et assumé à l’intention de ses élèves et répété par pédagogie auprès du public qui consulte ses vidéos est certainement vérifiable via son livre qui est une collection revendiquée fidèle des propos qu’il a tenus pendant la crise (plus facilement vérifiable en version numérique, pour faciliter la recherche et identifier la (ou les) vidéo(s) impliquée(s)).

    (2) cf. cette vidéo (durée 38:05) titrée « Didier Raoult - "Ce n’est pas dans la rue qu’on attrape le Covid-19, mais confiné à la maison" », publiée le 29 janvier 2021 sur la chaine Youtube Sud Radio.

     

    Répondre à ce message

  • #2666156
    Le 13 février à 23:27 par SamWang
    Carnets de guerre : entretien avec le professeur Raoult

    [ 2/2 ]

    Au moment où Didier Raoult l’a fait, était-il dans l’ignorance du positionnement de celui-là sur l’hydroxychloroquine, car ce même John Ioannidis a tenu une position tendant à la ridiculiser, affirmant en vidéo (3), le 8 février 2021, qu’une méta-analyse démontrait son impact en terme d’augmentation de la mortalité en cas de COVID 19, ajoutant qu’il y avait 100.000 morts liés à la prescription de cette molécule.

    Ce même John Ioannidis qui est (je recopie ici un extrait du chapô de l’article Wikipédia en lien) connu pour son article Why Most Published Research Findings Are False (« Pourquoi la plupart des résultats de recherche scientifique publiés sont faux »), publié en 2005, qui a particulièrement suscité la réflexion et le débat scientifique lié à la reproductibilité des études scientifiques.

    Pour ces raisons et d’autres, le dossier Covid 19 me semble être une grosse mascarade y compris — au moins partiellement — par l’apport de Didier Raoult, un théatre macabre, à l’image de ce qui se programmait dans le cadre de l’Event 201 (en octobre 2019), cette simulation d’une pandémie de coronavirus (!), avec une volonté assumée de contrôle de la communication (et des croyances induites), y compris avec une figure scientifique d’autorité semblant dissidente par rapport à la doxa (!).

    J’assume donc cette hypothèse persistante "complotiste" : Didier Raoult favorise en conscience les batailles rangées de demi-trolls (et de trolls patentés), ainsi que la confusion grandissante, y compris dans l’esprit des gens sérieux.




    (3) cf. cette vidéo (durée 2:11) titrée « John Ioannidis sur l’hydroxychloroquine », publiée le 11 février 2021 sur la chaine Youtube Tipunch. Dans cette vidéo, un insert en haut à gauche témoigne que l’intervention de John Ioannidis a eu lieu le 8 février 2021.

     

    Répondre à ce message

    • #2666364
      Le 14 février à 11:35 par Barnabé
      Carnets de guerre : entretien avec le professeur Raoult

      "Pour ces raisons et d’autres, le dossier Covid 19 me semble être une grosse mascarade"
      Merci pour votre post argumenté, j’y souscris entièrement et j’ai la même conclusion que je résume à ma façon :
      " le COVIDE s’attrape en croyant les médias"

       
    • #2667089
      Le 15 février à 08:54 par SamWang
      Carnets de guerre : entretien avec le professeur Raoult

      @ Barnabé

      Ma phrase manquait d’explicitation et votre interprétation ne correspond pas à ce que je voulais dire. Je considère que le dossier COVID est une mascarade à bien des égards, mais pas nécessairement en tout point.

      Mon avis n’est pas arrêté concernant l’existence réelle ou non d’une maladie spécifique (COVID 19) liée à un nouveau coronavirus (le SARS-CoV-2 avec ses variants). Pour l’instant j’estime beaucoup plus probable que l’existence de la maladie spécifique COVID 19 soit réelle, notamment avec des symptômes qui peuvent lui être spécifiques, par exemple les symptômes de perte de goût et d’odorat sans qu’il n’y ait d’infection respiratoire perçue par le patient, ce qui distingue cette maladie au moins clairement de la grippe, me semble-t-il.

      Dans une première version postée mais non publiée (les modérateurs prennent leur responsabilité, je comprends que j’ai pu froisser des égos), je présentais un certain nombres d’arguments soutenant la thèse de l’existence du COVID-19 mais qui me semblent trop faibles pour être recevables au stade de mon investigation (que je détaillais aussi). Tant pis, vous n’en saurez pas plus pour l’instant par la voie d’E&R.

       
    • #2667197
      Le 15 février à 10:53 par SamWang
      Carnets de guerre : entretien avec le professeur Raoult

      Aux modérateurs :



      Dans mon dernier commentaire que vous venez de publier — commentaire numéroté #2667089 du 15 février à 08:54 — qui constitue une réponse à Barnabé, je m’aperçois en me relisant d’une boulette majeure pouvant rendre difficile l’interprétation correcte de mon propos au dernier paragraphe.

      En effet, j’ai écrit le mot "existence" alors que j’aurais du écrire "inexistence" dans l’expression suivante (je mets le mot incriminé en gras, corrigé ici) : « Dans une première version [...] je présentais un certain nombre d’arguments soutenant la thèse de l’inexistence du COVID-19 mais qui me semblent trop faibles pour être recevables [...] ».

      Du coup, j’ envoie dans la foulée deux commentaires avec l’idée de vous permettre de faire le choix de la meilleure option selon vous :

      1) je renvoie en premier le message originel intégrant la correction (vous pouvez alors le publier et dé-publier le commentaire originel qui comporte la boulette) ;

      2) je renvoie en second un commentaire d’erratum mentionnant la correction (vous n’avez alors qu’à publier ce nouveau commentaire sans dé-publier le commentaire originel).

      Bien cordialement,

      SamWang

       
    • #2667198
      Le 15 février à 10:53 par SamWang
      Carnets de guerre : entretien avec le professeur Raoult

      @ Barnabé

      Ma phrase manquait d’explicitation et votre interprétation ne correspond pas à ce que je voulais dire. Je considère que le dossier COVID est une mascarade à bien des égards, mais pas nécessairement en tout point.

      Mon avis n’est pas arrêté concernant l’existence réelle ou non d’une maladie spécifique (COVID 19) liée à un nouveau coronavirus (le SARS-CoV-2 avec ses variants). Pour l’instant j’estime beaucoup plus probable que l’existence de la maladie spécifique COVID 19 soit réelle, notamment avec des symptômes qui peuvent lui être spécifiques, par exemple les symptômes de perte de goût et d’odorat sans qu’il n’y ait d’infection respiratoire perçue par le patient, ce qui distingue cette maladie au moins clairement de la grippe, me semble-t-il.

      Dans une première version postée mais non publiée (les modérateurs prennent leur responsabilité, je comprends que j’ai pu froisser des égos), je présentais un certain nombre d’arguments soutenant la thèse de l’inexistence du COVID-19 mais qui me semblent trop faibles pour être recevables au stade de mon investigation (que je détaillais aussi). Tant pis, vous n’en saurez pas plus pour l’instant par la voie d’E&R.

       
    • #2667200
      Le 15 février à 10:53 par SamWang
      Carnets de guerre : entretien avec le professeur Raoult

      [ Erratum ]

      Dans mon commentaire ci-dessus (numéroté #2667089), au dernier paragraphe, j’ai écrit le mot "existence" alors que j’aurais du écrire "inexistence". Voici la formulation corrigée : « Dans une première version [...] je présentais un certain nombre d’arguments soutenant la thèse de l’inexistence du COVID-19 mais qui me semblent trop faibles pour être recevables [...] ».

       
  • #2666188
    Le 14 février à 01:13 par SR.F
    Carnets de guerre : entretien avec le professeur Raoult

    Et si l’objectif premier du corana c’est décrédibiliser les scientifiques ,les tetes pensantes.

    Je m’explique : vous voulez faire une guerre ,vous voulez avoir à votre bote le peuple
    Mais il y a une chose que vous redoutiez c’est ceux qui sont susceptible de les dissuader
    Ceux qui sont apte à comprendre l’ingénierie social.

    Donc que craint il le plus ,les dealers ,les voleurs ou bien les tete pensantes.

    Il y a une porte de sortie pour les scientifiques honnête et objective c’est la dissidence
    Néanmoins il y a un risque prenons juste ceux que nous connaissons à travers le site E&R ,combien sont mort ? Pas un n’a dépasser les 65 ans coïncidence.
    En tout cas force et honneur à ces courageux.

     

    Répondre à ce message

  • #2666194
    Le 14 février à 01:35 par rhesus négatif
    Carnets de guerre : entretien avec le professeur Raoult

    Raoult est pour la vaccination covid donc. Bien bien. Au moins les choses sont claires.




    Ce docteur est merveilleux ! Il a compris tout de suite mon cas ! La grippe a disparu ! Sans doute suite à la vaccination anti-grippale préconisée par le Dr. Raoult ! Surtout pour les vieux !




    Le professeur Raoult parle dans sa barbe sur des questions délicates telles que l’origine humaine du covid selon le professeur Montagnier




    De plus, Raoult appelle "vaccins" les thérapies géniques telles que celle de Pfizer. Or, la généticienne Henrion-Caude nous avait démontré que ce n’était pas équivalent.



    moralité : ne JAMAIS faire confiance a un boomer.

    next.

     

    Répondre à ce message

    • #2666268
      Le 14 février à 09:50 par alfred
      Carnets de guerre : entretien avec le professeur Raoult

      @Rhesus negatif

      Vous marchez à plein pot dans l’ingénierie opposant jeunes VS boomers. C’est le nouveau clivage mis en place il y a peu de temps. Il faut réfléchir encore un peu plus...

       
    • #2666275
      Le 14 février à 09:57 par Eric
      Carnets de guerre : entretien avec le professeur Raoult

      Voous devriez postuler à BFM, eux aussi ont un melon énorme, savent mieux que tout le monde, et ça dans tous les domaines. « Next », non mais sans déconner, je rêve ! Vous vous croyez dans une gare de triage avec un petit sifflet d’opérette ?

       
  • #2666422
    Le 14 février à 12:31 par max34
    Carnets de guerre : entretien avec le professeur Raoult

    Le fameux bénéfice - risque.
    Qu’on m’explique comment une personne de 90 balais dans un EPHAD, à qui il reste 1 - 2 ou 3 ans à vivre peut avoir un quelconque bénéfice à se faire vacciner puisque les masques et la distanciation bla bla bla seront toujours de mises.
    Si encore il y avait ce que certains appellent "un retour à la normale". Même pas.
    Ils ne pourront toujours pas voir leur petits enfants, les prendre sur leurs genoux, ou leur faire des bisous qui piquent.
    A quoi bon.

     

    Répondre à ce message

  • #2666680
    Le 14 février à 19:06 par AlexCorky21
    Carnets de guerre : entretien avec le professeur Raoult

    Mine de rien je trouve que le professeur Raoult est un fin politique. En effet, je pense que ses soutiens ne seront pas forcément les premiers à se faire vacciner car ils savent que c’est une simple variation de la grippe saisonnière qui se soigne très bien et facilement, et avec plusieurs protocoles possibles. Alors, quel intérêt de se faire vacciner pour une maladie qui ne tue pas à elle toute seule les gens en bonne santé ?
    Mais ce faisant, on peut aussi reprocher à Raoult d’être un trop fin politique. Sans rien enlever à ses mérites ce n’est pas un très bon vulgarisateur et ses propos peuvent être parfois assez abscons. Alors peut-être a-t-il tort en faisant preuve de trop de modération face aux enfoirés provax comme Lacombe et Véran, et on peut même y inclure Macron dedans. Car malheureusement, ce qui devrait être un débat entre scientifiques est devenu un débat de caniveau sans aucune subtilité où c’est celui qui a parlé en dernier et qui a parlé le plus fort qui arrache le morceau...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents