Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Cathédrales, Glyphosate, Catalogne : Bruno Gollnisch commente l’actualité

Au sommaire :

- Faudra-t-il payer pour visiter une cathédrale en France ?
- Commémoration des deux ans des attentats de Paris
- Des drapeaux marocains dans les rues de Paris
- Le Glyphosate est-il acceptable ?
- Catalogne : le mandat d’arrêt européen en question
- L’Union européenne sanctionne la Pologne et Malte
- Réunion de trois ministres des Affaires étrangères de l’Union : vers une armée européenne ?
- Les adhérents du Front national reçoivent un questionnaire
- Coup de gueule : le Crédit Mutuel et ses clients sociétaires

 

 

Décrypter l’actualité avec Kontre Kulture :

Retrouvez Bruno Gollnisch, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Bravo pour le coup de gueule sur le crédit dit mutuel.......

     

    • Je connais bien le Crédit Mutuel, mais notre ami confond tout : parts A, participation, etc.... le Crédit mutuel ne verse pas de dividendes a ses actionnaires ce qui fait sa force... En effet un mutualiste ne fait pas de bénéfices, mais des excédents... donc pas de dividendes.
      Quand à la pub, en effet, je ne l’apprécie guère non plus.


  • "Coup de gueule : le Crédit Mutuel et ses clients sociétaires". Info complémentaire : N’acceptez pas de devenir sociétaire de votre banque. Vous êtes de facto cautionnaire en cas de faillite de la banque, c’est à dire qu’on vous prélevera tant d’euros en fonction de votre nombre de part. Si vous l’êtes et que vous demandez la résiliation de ce statut, et qu’entre temps la banque fait faillite, vous restez cautionnaire sur une période donnée. Quenelle cordiale !