Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Glyphosate, harcèlement sexuel : Bruno Gollnisch commente l’actualité

Au sommaire :

- Élections législatives en Allemagne, Autriche et République tchèque
- Glyphosate : quelle issue  ?
- Polémique sur le drapeau européen
- Directive des travailleurs détachés : les lignes bougent ?
- Harcèlement sexuel : une prise de conscience de la société ?
- Le terrorisme d’«  ultra-droite  »
- Les cent ans du communisme

 

 

Décrypter l’actualité avec Kontre Kulture :

Retrouvez Bruno Gollnisch, sur E&R :

 






Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • 4:35 hahah trop marrant la tête du journaliste. Pas très convaincant sur ce sujet, mais je comprends en gros son argumentaire. Toujours un plaisir d’écouter les interventions de cet homme.

     

    Répondre à ce message

  • Gollnisch a oublie de commenter ce fait capital que Macron veut changer le mode de scrutin des européennes pour empêcher la représentation des patriotes, sur ordre évidemment des sionistes qui n’ont qu’une bête noire, la proportionnelle .

     

    Répondre à ce message

  • C’est plutôt un commis(saire) trotskyste en pleine instruction d’un procès de Moscou (!) qu’un "journaliste". On ne peut en effet s’empêcher de ressentir une sensation de malaise devant cette haine sous-jacente qui remonte par instants, craquelant un vernis policé, à travers des accusations, comme propagande, extrême-droite...
    Pour M. Gollnisch, ses propos aberrants en faveur de cet herbicide cancérigène sont contrebalancés par ceux défendant l’automobile en l’absence de toute alternative.

     

    Répondre à ce message

  • Bruno Gollnisch a ses limites, comme tout homme politique qui répond aux questions d’un journaliste. Il se sent obligé de parler d’un sujet qu’il ne connait pas ou mal.
    Par ailleurs l’accès aux médias n’est possible que si on reprend le vocabulaire imposé par l’oligarchie comme "extrême droite" ou "musulman radicalisé".

    Amory Navaranne qui lui pose des questions est son attaché parlementaire. C’est plus qu’un allier, c’est un admirateur. Mais la déception se lit sur son visage car les réponses ne sont pas à la hauteur de ce qu’il attendait. J’ai la même déception mais cela ne se voit pas car je ne suis pas devant la caméra. Il faudra lui demander de contrôler ses mimiques et émotions dans de telles circonstances.
    Sur le sujet du "harcèlement sexuel" la réponse de BG est pleine de bon sens. Je partage le même point de vue.

     

    Répondre à ce message

    • #1827928
      Le 27 octobre à 09:45 par Gelée Royale Air Force (GRAF)
      Glyphosate, harcèlement sexuel : Bruno Gollnisch commente l’actualité

      Un maraîcher à Marcoussis se passe ainsi de glyphosate : Il passe la bineuse entre les rangs. Ses légumes sont moins fades car ils se battent contre les mauvaises herbes restantes.
      ("Robin des champs : le maraîcher qui vous veut du bien")
      Idem les légumes piqués par des insectes qui développent des anti-oxydants.

       
    • #1830307

      J’estime que sur le socialisme dixit Bolchevisme il a entièrement raison. Cependant il prends le fric et devient cause à effet au niveau Pan-atlantique. Rien ne sera plus pareil, jamais. J’ouvre les bras et décide de comprendre. L’âme rejoins mon corps et mon bien-être cher à tout être humains. Le regard reste une fenêtre rempli de certitudes et de médisances. Humains.

       
  • #1827579

    18"05’ : "Comme étant des pieds nickelés".
    Cela me rappelle le titre d’un article d’E&R que quelques uns ici, devraient relire de temps en temps quand ils ont des rechutes conversaniennes.

     

    Répondre à ce message

    • Hahaha, très bonne comparaison en effet (qu’elle soit à dessein ou une simple coïncidence) et analyse très juste de BG concernant les médias (perdus dans leurs contradictions) cherchant absolument une actualité "terroriste" à coller aux "fascistes"... Très fair-play également le passage sur le pyrénéen du Centre (de l’échiquier politique, pas de la France). Par contre sur le glyphosate...

       
  • Les principales personnes que j’apprecie au FN sont marion Lepen et Gollnish.
    Neanmoins la position de gollnish sur le glyphosate n’est pas la bonne ni sur l’agriculture intensive.La logique derriere tout cela est finalement de suivre "le modele" chinois.Le plus de rendement possible quelques soient les conditions de travail et les consequences sur l’environnement et la santé.Ce systeme est un systeme criminel.
    Il faut inciter l’agriculture a revenir a la raison.La qualité des produits est plus importante que la quantité des produits.Evidemment c’est le systeme dans son ensemble qu’il faut changer.
    Par ailleurs les conditions d’elevage des animaux doivent etre decentes.Ils ne devraient jamais être parqués,maltraités et ils devraient etre bien nourris.Pour des raisons morales et pour des raisons de santé.
    Sur le "harcelement" moi et gollnish disons la meme chose sauf qu’il se sent obligé de battre la coulpe des hommes,dire que le harcelement c’est mal etc...tout cela est deja dans le code pénal.La délation publique est bien plus grave que des gestes de desir sexuel pour une femme.Pour reprendre l’exemple de jean lassalle,ce que gollnish oublie,comme les autres,est que cette femme relate des "faits" qui se sont déroulés il y a plus de 10 ans...pour les crimes il y a prescription,mais pour la main au cul pas de prescription 10 ans après.La délation publique est un acte immonde et tres grave.
    Bien plus grave qu’un geste déplacé.Si une femme n’apprecie pas une main
    aux fesses,et ca peut plaire a certaines,monica bellucci(une vraie femme) avait dit par exemple il y a quelques années que l’epoque ou les hommes lui mettaient parfois la main aux fesses en italie lui manquait,si une femme n’apprecie pas elle peut donner une gifle.
    Une gifle etant du meme niveau qu’une main aux fesses et beaucoup moins grave que de la delation publique.Volonté de l’oligarchie de controler tous les rapports hommes-femmes,de deviriliser un peu plus les hommes et de criminaliser le désir masculin.Pour la fille besson,pourquoi n’a t’elle pas changé de place avec son pere ?Les pleurnicheries d’une fille a papa qui a beaucoup souffert a l’opera m’emmerdent.Il y a des femmes qui sont vraiment victimes de violences sexuelles en entreprise,en banlieue ou ailleurs,et qu’en entendra pas,au profit de la victimisation de petites starlettes délatrices et allumeuses.Par exemple on prefererait avoir des nouvelles de ces femmes victimes de viol répétés par des racailles et de leur procès.

     

    Répondre à ce message

  • #1827915
    Le 27 octobre à 09:14 par Les cons ça osent tout .
    Glyphosate, harcèlement sexuel : Bruno Gollnisch commente l’actualité

    L’ironie est une bonne chose , toujours aussi clair monsieur BRUNO .

     

    Répondre à ce message

  • #1827922

    Très déçus sur les propos du glyphosate. Et c’est la première fois que je le suis par Monsieur Gollnisch.

     

    Répondre à ce message

  • #1827973

    Très bon résumé de l’actualité de la part de Mr Gollnisch .

    Merci à vous et bonne semaine !

     

    Répondre à ce message