Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Ce n’est pas de pass sanitaire ni de pseudo-vaccins dont la France a besoin, mais de liberté !

Un « vrai vaccin » contient des antigènes spécifiques du virus ou de la bactérie suscitant une réaction immunitaire spécifique, et il est efficace. Les vaccinés contre la diphtérie ou la fièvre jaune sont protégés à vie de la maladie, ne peuvent donc pas la transmettre et n’ont aucun risque d’en mourir.

 

Mais ceux qui ont reçu les pseudo-vaccins anti-covid peuvent attraper la maladie, la transmettre et en mourir.

Les données acquises de la science montrent que se « vacciner anticovid » ne protège ni de la maladie, ni du risque de faire une forme grave, ni d’en mourir.

 

Recevoir l’injection anticovid ne protège pas de la maladie

À Chavagnes-en-Paillers, en Vendée [1], entre le 14 avril et le 21 avril, tous les prêtres retraités des Fils de Marie Immaculée ont reçu l’un des « vaccins » expérimentaux ARNm, à l’exception d’un prêtre infecté auparavant. Sur les 22 prêtres vaccinés, 21 sont tombés malades et sept sont décédés dans un délai de deux à trois semaines et demie.

On ne compte plus les EHPAD de France et d’Europe qui ont subi des flambées d’épidémies mortifères, malgré la vaccination de tous leurs pensionnaires. [2] [3] [4] [5] [6]

Quatre des neuf navires du groupe aéronaval de la Royal Navy, dont le HMS Queen Elizabeth, le nouveau porte-avions britannique, ont été touchés par une épidémie de Covid [7] avec plus de 100 cas, alors que tous les marins à bord avaient reçu leurs deux doses depuis plus de trois mois.

En Israël, les vaccinés représentent 40 % des nouveaux cas, mais les décodeurs du Monde ont le culot d’affirmer que c’est une bonne nouvelle [8]. « C’est pourtant là, chose tout à fait normale et attendue. » Craignait-il que les vaccins soient totalement inefficaces pour se réjouir d’un pareil échec ? Toute contamination d’un vacciné constitue un échec ; on n’en observe heureusement presque jamais avec les vrais vaccins classiques (qui n’existent pas pour le Covid-19 dans nos contrées).

 

Contrairement aux annonces des labos et de nos gouvernants, recevoir l’injection anticovid ne protège pas non plus des formes graves

Actuellement, en Israël, les vaccinés sont plus nombreux en réanimation que les non-vaccinés.

 

 

Cela démontre de manière formelle que les pseudo vaccins ne protègent pas des formes graves.

 

Recevoir l’injection anticovid ne protège pas de la mort par Covid

Santé publique Angleterre, faisant le bilan des derniers mois, constate que sur les 257 personnes qui sont mortes de Covid entre le 1er février et le 21 juin 2021, 163 (63,4 %) avaient déjà reçu au moins une dose du vaccin, et conclue : « les personnes vaccinées meurent plus que les non-vaccinées ». [9]

Constatation confirmée par O. Véran dans sa réponse au Conseil d’État en mars 2021 : « les personnes vaccinées sont aussi celles qui sont les plus exposées aux formes graves et aux décès en cas d’inefficacité initiale du vaccin ou de réinfection post-vaccinale ou de la virulence d’un variant. »

Un vrai vaccin efficace empêche d’être malade et encore plus de faire des formes graves et d’en mourir. Ce n’est pas le cas des injections géniques actuelles présentées comme de vrais vaccins.

Certains fastcheckers [10], pour désamorcer la bombe que constituent ces faits établis, n’hésitent pas à se ridiculiser en concluant : « Le fait que plus de personnes vaccinées meurent que de personnes non vaccinées ne compromet en rien l’efficacité des vaccins. En fait, c’est exactement ce que l’on attend des excellents vaccins. »

Est-ce de l’humour noir qui a échappé aux correcteurs ? J’espère que l’auteur, Christian Yates, non-médecin, a quand même été payé pour proférer de pareilles stupidités dignes des pires antivax. Ont-ils oublié que les vaccins contre la variole, la fièvre jaune ou la diphtérie protègent tous les vaccinés à vie et complètement contre les maladies cibles ?

Alors, pourquoi le gouvernement et les médias complices continuent de répéter la propagande des labos en prétendant que la vaccination protégerait à 95 % de la maladie et en particulier des formes graves ?

 

Les pseudo-vaccins n’empêchent pas la transmission aux contacts ni la propagation de la maladie dans la population

Aucune étude scientifique n’a pu démontrer que les injections diminueraient le risque de transmettre la maladie. L’examen des chiffres et des courbes – officiels – des cas publiés par l’OMS ou OurWorldinData, montre le contraire.

Les exemples – britannique, israélien et espagnol – montrent l’absence d’efficacité des pseudo-vaccins contre la dissémination de la maladie dans les populations ; ces champions des pseudo-vaccins sont actuellement confrontés à une forte reprise de l’épidémie avec des variants dont ils ont favorisé l’émergence.

 

 

Et même Olivier Véran l’a d’ailleurs reconnu dans sa réponse au Conseil d’État : « Le vaccin n’empêche pas de transmettre le virus aux tiers. »

Alors pourquoi le gouvernement et les médias complices continuent-ils de prétendre que la vaccination serait le meilleur moyen de lutte contre l’épidémie ? Les pseudos vaccins actuels ne sont pas dépourvus de risques

Le site d’Eudravigilance comptabilise plusieurs centaines de milliers d’effets secondaires et près de 19 000 décès post-injectons anti-covid.

 

 

La majorité des effets secondaires sont relativement bénins, mais imposent souvent des arrêts de travail de quelques jours du personnel des hôpitaux (au point de justifier la recommandation de la Haute Autorité de santé de ne pas vacciner en même temps les membres d’un même service).

Les myocardites et les péricardites (inflammation du cœur et de son enveloppe) post-vaccination sont des complications sévères maintenant reconnues par la FDA qui touchent principalement les hommes de moins de trente ans et plus encore les adolescents vaccinés.

Beaucoup de sportifs qui se vaccinent voient ensuite leurs performances baisser de 10 % à 20 %. L’alerte pour les sportifs de haut niveau vient de la Belgique. Elle a été relayée en France par Christophe Lemaitre, forfait pour le championnat de France à Angers, comme Jimmy Vicaut et le demi-fondeur Pierre-Ambroise Bosse non qualifiés pour les JO. Au lendemain des annonces similaires de Quentin Bigot et de Pascal Martinot-Lagarde, la cascade de forfaits de grands noms de l’athlétisme français après vaccination continue

Mais l’injection peut être aussi suivie de décès. Comme ce médecin âgé de 55 ans, sportif et alpiniste, mort d’une thrombose après une injection de Pfizer/BioNtech, ou cet agent hospitalier de 54 ans à La Garde, ou Carole Petit, une assistante sociale de 38 ans qui travaillait à Albi, morte de thromboses cérébrales fin mars, à l’hôpital Purpan, trois semaines après vaccination.

Les décès n’épargnent pas les jeunes comme ce jeune interne en médecine nantais en excellente santé et sportif dont l’autopsie « indique que la cause du décès est une thrombose abdominale (…) au niveau de la rate avec des caillots très récents ».

Les décès n’épargnent pas les sportifs de haut niveau. Ainsi Lise Vidal, double championne d’Europe de planche à voile, propagandiste de la vaccination est décédée brutalement à l’âge de 43 ans d’une hémorragie cérébrale après vaccination.

 

La ségrégation par le pass ne peut avoir aucun effet positif sur l’épidémie

Le passe constitue un moyen totalitaire de chantage brutal « vacciné ou enfermé » destiné à imposer l’injection par une voie détournée [11] en nous promettant qu’ensuite nous retrouverons nos libertés scandaleusement confisquées. Mais quel crédit peut-on accorder à cette promesse compte tenu des reniements habituels des promesses de Macron ? D’autant que beaucoup des covid-terroristes font actuellement campagne dans les médias pour toujours plus d’enfermement.

Mais on ne voit pas comment l’obligation d’un pseudo-vaccin (qui n’empêche pas d’attraper la maladie, ni de la transmettre, ni d’en mourir) pourrait améliorer la situation de l’épidémie. Les vaccins actuels sont tout bonnement trop inefficaces pour être utiles.

Et comme les titulaires de pass se croient protégés et prennent moins de précautions, on peut même craindre que l’instauration de pass entraîne une augmentation des contaminations.

C’est la tendance observée en Autriche qui a instauré ce système de ségrégation le 1er juillet 2021 et qui se trouve depuis avec une forte poussée de nouvelles contaminations.

 

 

Les organisateurs du festival Verknipt à Utrecht en ont aussi fait la triste expérience. Ils croyaient protéger les participants en subordonnant l’entrée du festival à l’utilisation d’un pass sanitaire. Les visiteurs ont dû en effet démontrer, via l’application CoronaCheck, qu’ils avaient été soit testés négatifs, soit vaccinés, soit guéris d’une infection corona précédente.

Mais quelques jours après le festival, sur les 20 000 participants, on dénombre, plus de mille nouveaux infectés par le coronavirus [12] (dont une majorité de vaccinés !). La porte-parole des services de santé de la région d’Utrecht n’exclut pas la possibilité que le nombre d’infections augmente encore dans les prochains jours. « Nous espérons que le pic a été atteint, mais avec la variante delta plus contagieuse, ce n’est pas évident. » Cet incident démontre que ni la vaccination ni le pass ne protègent réellement.

Alors pourquoi veut-on nous imposer encore des contraintes inefficaces ?

 

Pour une tout autre politique sanitaire

La politique totalitaire du mensonge-confinement-vaccination sans traitement a fait la preuve de sa nocivité sanitaire, sociale, économique et politique. Il est temps de suivre l’exemple des pays qui ont parié sur l’emploi de traitements précoces comme l’Inde et de nombreux pays africains qui comptent 5 à 10 fois de moins de morts par million d’habitants que nous. Et d’appliquer la recette du ministre de la santé de Taïwan qui a rappelé dès avril 2020 que « la démocratie et la transparence gouvernementale étaient essentielles pour vaincre l’épidémie. »

Stop au mensonge et à la dictature ! Libérons le pays.

Que le gouvernement cesse de nous mépriser en des termes orduriers tels que ceux qu’utilise G. Attal :

« Les non-vaccinés doivent se bouger le cul sinon ils auront une vie de merde. »

ou Castaner :

« On va vraiment vous pourrir la vie. »

Rassurons la population en rappelant que le variant delta ne nécessite qu’exceptionnellement l’hospitalisation et ne tue presque jamais et qu’il est de plus très sensible au traitement précoce par Ivermectine/chloroquine et antibiotiques, zinc et vitamines.

Reconstruisons l’hôpital en arrêtant les suppressions de lits qui se sont poursuivies durant la crise et en en créant de nouveaux.

Que le gouvernement arrête de menacer ceux qui sont en première ligne du combat, comme les pompiers ou les soignants dont trop envisagent de démissionner, alors que nous en manquons déjà si les menaces perdurent. Remotivons les soignants en ne leur imposant rien qui heurte leurs connaissances et leurs convictions, en les libérant du carcan administratif et en les payant mieux.

Encourageons enfin les médecins à utiliser les traitements précoces tellement efficaces, si une poussée entraînait des hospitalisations. Ils ont parfaitement le droit de les prescrire (en mettant hors AMM) tant que ce n’est pas le traitement « recommandé » par les instances. Mais en aucun cas ils ne sont interdits de prescription.

Si ceux qui sont censés nous représenter au parlement ne défendent plus nos libertés, faisons-le à leur place en manifestant partout et tous les jours et en organisant des grèves nationales jusqu’au retrait des mesures liberticides et à la démission des responsables.

 

 

Retrouvons nos racines du pays des lumières et des droits de l’homme. Donnons ainsi l’exemple du combat pour la liberté aux autres populations européennes qui commencent elles aussi à se réveiller telle qu’en Italie.

 

 

Nicole Delépine

 

Notes

[1] https://by-jipp.blogspot.com/2021/0...

[2] https://www.midilibre.fr/2021/04/06...

[3] https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/l...

[4] https://france3-regions.francetvinf...

[5] https://fr.news.yahoo.com/covid-19-...

[6] https://www.francetvinfo.fr/sante/m...

[7] https://www.lorientlejour.com/artic...

[8] https://www.lemonde.fr/les-decodeur...

[9] https://www.gov.uk/government/publi...

[10] https://www.fr24news.com/fr/a/2021/...

[11] Imposer par la loi un médicament expérimental serait contraire au droit et en particulier à la convention d’Oviedo que la France a signée.

[12] RTBF Malgré l’obligation d’un pass sanitaire, plus de 1000 participants à un festival contaminés par le Covid-19

Les époux Delépine, sur E&R :

 
 






Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Tout çà c’est bien gentil, mais comme la majorité des français ne regarde que la télé, vous ne prêchez qu’à des personnes qui ont déjà compris .
    Si d’aventure on leur met devant les yeux ce genre d’info, émanant d’un site internet controversé, ils ont déjà de quoi se fermer les yeux ... complotisme, fake news , etc ...

     

    Répondre à ce message

  • Dans une France ou la priorité pour le logement , le travail, les aides concernent les migrants, la diversité en premier, vous appelez çà la "liberté", ben moi non.

     

    Répondre à ce message

  • La réalité nous montre une flambée de cas positifs dans la plupart des pays avec une quasi absence de formes graves conduisant en réanimation ou pire encore au décès.Certes,les tests PCR sont foireux et n’ont aucune pertinence scientifique.Mais,il se pourrait surtout que ce variant soit certes contagieux mais qu’il soit surtout devenu quasi inoffensif.Rien de surprenant car c’est ainsi que vivent et évoluent les virus .Si mon hypothèse se vérifie,le vaccin et le pass sanitaire sont condamnés à brève échéance.Un peu de patience,le château de cartes va s’écrouler et l’empressement à vacciner à tour de bras laisse supposer que nos "élites" ont déjà compris que l’épidémie est finie....

     

    Répondre à ce message

    • Ben non avec un discours comme le vôtre, c’est pas prêt de s’arrêter car vous entretener un égrégore en reconnaissant qu’il y a une "flambée de cas positifs" et de variant certes contagieux", mais qu’est ce que vous en savez de tout çà, vous avez été vérifié sur place si çà existe vraiment

       
    • @ EUROPA.76

       ??!

      Il y a énormément de cas positifs, car il y a énormément de gens qui se font tester, évidemment et tout simplement !!

      Mais la SEULE chose à prendre en considération, c’est de savoir combien de personnes sont aujourd’hui en Réa sur ces milliers de cas positifs : vous le comprenez, ou pas ?!

      Je vous donne donc le chiffre exact : 952 cas en Réa pour 19.604 lits de Réa en France !!!!

      Comme vous le voyez, c’est l’hécatombe, et les services de Réa sont débordés !! ;-D

      Allez, bonne soirée quand même, parce que vous m’avez bien fait rire ! :-)))

       
    • @ EUROPA.76

       ??!

      Il y a énormément de cas positifs, car il y a énormément de gens qui se font tester, évidemment et tout simplement !!

      Mais la SEULE chose à prendre en considération, c’est de savoir combien de personnes sont aujourd’hui en Réa sur ces milliers de cas positifs : vous le comprenez, ou pas ?!

      Je vous donne donc le chiffre exact : 952 cas en Réa pour 19.604 lits de Réa en France !!!!

      Comme vous le voyez, c’est l’hécatombe, et les services de Réa sont débordés !! ;-D

      Allez, bonne soirée quand même, parce que vous m’avez bien fait rire ! :-)))

       
  • #2774837

    Le transhumanisme : dans ma vision la stérilisation de 80% de la population mondiale grâce au vaccin.
    Très dur à prouver.
    Et avantage pas de procès.

     

    Répondre à ce message

  • Après que Jenner eut inocule la Vaccine (variole benigne de la vache) a un garçonnet,10 jours plus tard il lui inocula du pus de variole mortelle : le gamin ne décéda pas, il avait été "vaccine" . Il n en a pas été de même avec les pseudo vaccins anti covid ; ces salauds se sont bien garde d inoculer ensuite de la covid !

     

    Répondre à ce message

  • #2774888

    Le nombre de cas augmente à cause des vaccins !

    Donc c’est pas fini c’est que le début. Ils sont en train d’installer à proprement dit un cercle infernal, basé sur l’inversion accusatoire : "si l’épidémie augmente, c’est de votre faute, et donc vous ne méritez pas de vivre."

    Pour sortir du cercle, faisons un pas hors de celui-ci, puis deux, et arrêtons tout dès maintenant, des masques suffocants, des tests dangereux et inutiles, aux vaccins mortels.

    Quant au pass : on est chez nous ! Pas besoin de check-point !

     

    Répondre à ce message

  • Moi ça me fait rire tous ces gens qui dénoncent ci et ça tout en nous montrant des stats qui sont elles-mêmes bidonnées. Il y en a même, comme son mari et le chevelu, qui dénonce toute cette politique derrière le covid tout en accordant du crédit à cette "pandémie". Finalement, je trouve que ce pass-sanitaire n’est pas encore aussi mal. Vous ne méritez pas mieux.

     

    Répondre à ce message

    • Toi tu mérites sans doute beaucoup mieux... Nier la pandémie (évidemment instrumentalisée, surjouée ou tout ce que tu veux...) est le meilleur moyen d’être totalement inaudible et donc inutile à la lutte... Va courir un peu pour te détendre au lieu de cracher à la gueule de tous ceux qui essaient de se battre avec leurs moyens et qui prennent le risque d’être traînés dans la boue par tout le Système.. La "fatigance" les types comme toi qui se prennent pour je ne sais quoi et ne sont finalement que les meilleurs alliés du camp des "anticomplotistes"...

       
    • "Nier la pandémie est le meilleur moyen d’être totalement inaudible et donc inutile à la lutte... "

      Tu n’as rien à craindre à ce niveau là. Vous êtes la clé de voûte de toute cette hystérie. Sans vous, toute cette farce n’aurait jamais connu de telles proportions. Je me réjouis d’être quelqu’un, selon toi, d’insignifiant.J’ai appris à réfléchir par moi-même sans être influencé ou m’emballer par des gens "signifiants". Chose que tu ne peux pas comprendre par ta nature même. Allez va écouter encore un peu du Patrick Bruel. Lui, c’est quelqu’un de "signifiant" selon toi ? Et le docteur Neil Ferguson, le mec qui en Angleterre avait prédit une vague de mort si on enfermait pas illico toute la population et en profita pour aller voir sa maîtresse pendant que la population était interdite de sortir, c’est quelqu’un de "signifiant", selon toi ? Je vous montre tous mon c

       
    • Laissez moi lui répondre à ce génie !!!
      Tu ne sais pas lire le français. Ta réponse est particulièrement débile. Change rien surtout. Garde ton c dans ton futal, même si cela semble ton meilleur argument. Et tu as de l’intuition : je suis fan de Patriiiiiiick... Atterré...

       
  • Hier au restaurant, la patronne me dit que même les clients vaccinés lui ont dit qu’ils ne viendraient plus, pas envie d’être tracés.

     

    Répondre à ce message

  • On a tous compris que le but pour le pouvoir était de lancer le pass sanitaire depuis le début pour justifier un changement de régime. Ça accrédite totalement la thèse de la propagation volontaire du virus, en Chine en plus, pays où il est difficile de mandater une commission indépendante pour enquêter sur les origines du virus, ce qui arrange beaucoup de monde. Sans compter que quelques mois avant l’épidémie, il y avait une simulation d’épidémie pilotée par Bill Gates et The economist publiait déjà une couverture très controversée… Bref, chacun se fera son opinion sur ce sujet, mais ça ne règle pas la question du vaccin. Alors qu’ont ils mis dans ce vaccin ?

    Pour ma part, j’ai du mal à croire qu’ils veulent tuer ou rendre malade la population qui se vaccine pour la bonne raison que c’est la population qui est la plus soumise, obéissante et ce sont aussi très souvent les classes sociales les plus élevées et donc les plus indispensables au bon fonctionnement du système. Donc le pouvoir compte nécessairement sur eux pour se maintenir.

    J’en suis arrivé à me demander si le but de ce vaccin n’est pas de protéger d’un nouveau virus qui pourrait arriver plus tard, qui serait qualifié de « variant » et qui pour le coup serait beaucoup plus létal et tuerait tous ceux qui ne sont pas vaccinés. Cela expliquerait pourquoi le gouvernement veut autant vacciner les enfants, pourtant une population sans risque, et surtout cela aurait le mérite d’éliminer les dissidents, les pauvres et toutes les populations des pays du Tiers monde, et en plus d’accréditer la thèse du vaccin vraiment protecteur, bref d’accomplir le grand reset avec une population diminuée et docile et en plus reconnaissante. En somme, ça serait le plan parfait, c’est donc à se demander si ce n’est pas ce qu’ils ont prévu…

    En tout cas, de mon côté, si je vois arriver un variant hyper mortel, je me vaccine direct, alors que pourtant j’ai bien compris la manipulation…

     

    Répondre à ce message

    • @Gigi
      Je me suis posé les mêmes questions.
      On pourrait aussi suite à votre commentaire, émettre d’autres hypothèses.
      Peut-être qu’ils méprisent encore plus les laquets et s’en débarrasser ne serait pas si problématique.
      On spécule beaucoup, c’est bien le problème. La confusion est totale.
      La thèse du virus tueur de dissidents est séduisante mais imaginez la férocité des survivants. Puis, j’aimerais voir la gueule de la trame officielle. Comment expliquer le passage d’une grosse grippe à un virus létal à 90% sur les non-vacccinés tout en expliquant que le vaccin actuel protège entièrement contre ce nouveau monstre.
      Peut-être qu’il n’est pas question de tuer en masse mais simplement d’aller vers le "tout contrôle" et petit à petit par un narratif toujours axé sur le catastrophisme (sanitaire, terrorisme et surtout environnemental) de plus en plus de restrictions. Ils se sont prouvés qu’ils pouvaient manier la norme avec aisance. En créer de nouvelles, je vous invite à lire les commentaires sur les sites types France Info, le Figaro, 20 minutes, une armée de Lechypre y sévit. Non vaccinés = malades désormais.
      Demain à coup de mots savants, de "sommités mondiales", on va vous dire pas plus de 4h de voiture par semaine, 2 journées sans viandes puis 3, et peut-être imposer une restriction sur les naissances et ça passera crème.

       
    • Peut-être que les classes sociales les plus élevées sont au courant de la dangerosité du vaccin et qu’ils ont surement dans leurs relations des médecins complaisants qui leurs permettent d’avoir le pass sans se faire réellement vacciner.

       
  • Bonjour et merci pour cet article. Avez-vous le lien pour le nombre de décès lié aux vaccins ? C’est une donnée que je cherche notamment sur la base européenne mais sans succès. Merci pour votre aide.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents