Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Charles Gave : "Une société sans cash est une catastrophe pour les libertés individuelles"

L’économiste Charles Gave répond à la question : « Une société sans cash est-elle possible en France ? »

 

 

Charles Gave, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

46 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Les dealers et les putes (et surtout leurs maquereaux) ont du souci à se faire .

     

    • Habitant en Chine qui devient une societe sans cash, je peux t’assurer que non au contraire


    • @ pervenche

      Les (très nombreuses) prostituées qui travaillent sans maquereaux encore plus. Elles devront travailler pour des œufs et de la viande ou des clopes si elles veulent pouvoir nourrir leurs gosses.

      Mais je ne pense pas que les dealers ou les prostituées soient ceux qui seront le plus pris pour cibles par l’état...après tout, ils génèrent des points de croissance depuis que l’on a intégré dans les chiffres du PIB l’argent de la drogue.
      En revanche, ceux qui achètent des livres sur KontreKulture, des graines non-hybrides et ressemables, ou qui envoient de l’argent à la dissidence ou à tel autre parti politique ont vraiment du mouron à se faire. Ce serait tellement facile pour l’état (dans lequel un Valls est toujours en place) de communiquer vos coordonnées à des membres de la LDJ pour vous casser la gueule au sortir de chez vous ou vous faire virer de votre boulot. Pas de liberté pour les ennemis de la liberté comme ils se plaisent à dire.

      Qu’il y ait des gens dans la dissidence encore assez stupides, incultes et ignares pour hurler avec la meute ; ça prouve quand-même que vous ne méritez pas un Soral pour vous prévenir du danger.

      Une parade peut-être pour ça : s’organiser en groupe d’ami, en association ou en cercle familial où tous partagent un compte en commun. Chacun a son propre compte pour acheter les produits de tous les jours qui ne feraient pas de vous une cible de l’état. Mais lorsque vous désireriez procéder à un achat autre (genre un petit livre KontreKulture ou de quoi faire pousser vos plantes sans payer de dîmes à Monsanto) vous utilisez ce compte anonyme sur lequel personne ne sait qui a fait quoi et où personne ne peut se dénoncer. C’est casse-gueule bien-sûr ; mais ça me semble être le seul moyen de contourner ce totalitarisme (il faudrait renouer avec des accords écrits à l’encre : on plafonne le compte à 1000 euros par exemple et aucun n’a le droit de prélever plus de 100 euros à la fois par semaine, en revanche...si le compte tombe à zéro ; plus personne ne se sert tant que quelqu’un ne l’aura pas re-rempli). Dès qu’il y a un problème : on clôture le compte, chacun reprend ses parts et on en recrée un autre ailleurs sous un autre nom. Cela demande des qualités : confiance, discrétion et modestie, mais justement ; dans une société diabolique, seuls les vertueux trouvent leur chemin.

      Messieurs les donneurs de leçons : faites feu !


  • J’ai lu tout Dostoïevski il y a longtemps de ça et ne me souviens malheureusement pas de quel ouvrage est tirée cette excellente, j’allais dire frappante, citation de lui qui dit que la monnaie, c’est de la liberté frappée.

     

  • Plus un centime n’échappera au fisc ! Ca lui permettra de nous ponctionner au maximum supportable .


  • Oui mais comment faire comprendre ça à tout ces con-sommateurs zombies ???
    De plus, je pense que cette (soi disant) monnaie virtuelle servira en plus du contrôle total sur la populace, à créer autant de faux argent que les banksters le veulent puisqu’ils n’auront qu’à appuyer sur une touche d’ordinateur pour s’enrichir autant qu’ils le veulent, vous imaginez ? Et tous les bilans bancaires pourront dès lors êtres truqués à souhait puisqu’il suffira de tout effacer en appuyant sur une autre touche en cas d’inspection !


  • Très mauvaise impression, il donne d’ailleurs des exemples de comportement contestables : "Roland Garros au lieu d’aller bosser", "une maîtresse" ... ça doit plaire aux voyous cyniques et il y en a peu sur E&R .

     

    • Les gens sont les gens. Je rappelle qu’on est un pays latins ici. Pas en Suède ou au Daechistan.
      Il y a des gens normaux sur e&r qui préfèrent vivre leur vie plutôt que de s’avachir dans un boulot frustrant ; mais il y a aussi beaucoup de donneurs de leçons qui sont l’une des raisons qui fait fuir beaucoup de gens qui s’approchent d’e&r. On ne cesse de répéter qu’on est en France dans un pays héléno-chrétien où on reste libre de faire ce que l’on veut dans sa vie privée pourvu que ça ne gène personne. S’il y a des couples qui fonctionnent sur des petites infidélités plus ou moins sans gravité (le théâtre de Vaudeville est rempli de ce genre d’histoire et ce sujet provoque en général plus le rire que les pleurs chez nous) ça les concerne eux et seulement eux, tu n’as pas ton mot à dire sur ce que les gens font de leur vie privée, s’ils veulent avoir des maîtresses, des amants ou rien du tout et que ça reste secret, c’est leur problème. Il faut
      arrêter de vouloir faire la morale aux autres tout le temps parce que c’est le plus sûr moyen pour qu’ils deviennent toujours plus amoraux. Le seul moyen de faire devenir les gens meilleurs est d’être soit-même quelqu’un de meilleur et de montrer l’exemple : pas de décerner des bons et des mauvais points de façon peu légitime.


    • Le gaulois elle est où ta droite des valeurs ?


    • @matrix le gaulois n’a pas tort @Bens. Ne confondez pas droite des valeurs et police des braguettes ou des mœurs. Monsieur Gave aurait aussi pu prendre d’autres exemples s’il avait développé.


  • Au bois de Vincennes il y aura le recours au troc : "une pipe contre trois Camenbert, ça va ? "


  • Le vrai problème c’est que la majorité des individus est prête à renoncer à ce genre de liberté contre un peu plus d’égalité et un peu moins de peur !
    Sous entendu, le contrôle par l’état de ce que vous faites de votre argent est un moyen pour celui ci, de détecter les fraudeurs et les malfaiteurs !
    Donc c’est mort, ça se fera .


  • Excellente vidéo !
    Effectivement tout est dit.
    Sachant que la banque après plus de 30 ans m’a fermé mon compte ce début d’année pour des prétextes fallacieux et frauduleux toujours dans le cadre de cette ostracisme et barbarie à mon encontre se poursuivant après la voiture bélier, je ne dispose plus de compte courant bancaire carte chéquier et je dois passer par le compte d’un tiers pour percevoir mon RSA. Bref je ne peux même pas acheter ma place de spectacle pour Dieudonné de ce 13/04 car pas de CB.
    Je n’ai jamais eu confiance aux banques et je comprends pourquoi les paysans auvergnats du temps de ma jeunesse mettaient leur argent sous le matelas.
    Il est clair que tout est fait pour nous imposer le système (y compris bancaire) et quand politiquement vous déranger tout sera fait pour vous sortir du système et vous précariser.
    C’est comme à chaque fois que j’écoute Jovanovic je trouve que ça donne envie de ne plus avoir à faire aux banques.
    À nous de nous imposer avec notre liquide qui continue toujours à exister malgré les politiques.

     

    • En effet, excellent, mais tout n’est pas dit :
      En tenant compte de l’accroissement des inégalités et l’avènement de la nouvelle féodalité, à savoir quelques milliers de millionnaires/milliardaires d’un côté et les crevards de l’autre, c’est évident que les premiers pourront échapper au contrôle tandis que les autres seront épiés en permanence pour mieux se faire utiliser.
      Comme prévu la sélection naturelle reprendra son droit : toute jolie minette de 16 ans et de la caste inférieure se verra proposer un compte virtuel en crypto lui ouvrant les portes de la caste supérieure moyennant des "services" et le silence.
      Car l’objet final du pouvoir et de l’argent c’est bien la fesse, autrement dit la transmission des gènes.


  • pour info ;

    Un nouveau décret du 30 décembre 2016 applicable au 1er janvier 2017 fixe un plafond spécifique pour les paiements

    en espèces lorsque la transaction est d’un montant supérieur à 1 000 €,
    par monnaie électronique lorsque la transaction est d’un montant supérieur à 3 000 €.
    En revanche, la limite du paiement en espèces ou par monnaie électronique applicable aux particuliers justifiant qu’ils ne sont pas domiciliés fiscalement en France et qu’ils n’agissent pas pour les besoins d’une activité professionnelle, est fixée à 15 000 €.

    NOTA Pour les salaires, il est prévu un seuil spécifique d’interdiction de paiement en espèces : ce seuil est fixé à 1 500 € (montant net mensuel). Cette limite n’est pas applicable aux particuliers employeurs.

    Lorsque le montant global d’une transaction dépasse le plafond du paiement en espèces applicable, un autre moyen de paiement doit être utilisé, même pour les paiements partiels (acomptes notamment). Il faut alors payer par chèque barré, virement, carte de paiement ou de crédit.

    Si l’interdiction de payer en espèces au-delà du plafond applicable n’est pas respectée, il est encouru une amende égale au maximum à 5 % des sommes payées en espèces par les deux parties.

    Le cas particulier des achats de métaux
    Il est interdit aux professionnels qui achètent à un particulier ou à un autre professionnel des métaux ferreux (fer, acier, fonte) ou non ferreux (or, argent, bronze, cuivre, plomb, zinc...) de payer en espèces, quel que soit le montant de la transaction.

    En cas de non respect de cette interdiction, il est encouru une amende contraventionnelle de 5ème classe (1 500 € au maximum, 3 000 € en cas de récidive).

    Les exceptions à l’obligation de respecter les limites du paiement en espèces
    Peuvent être réglés en espèces, quel que soit leur montant :

    les paiements effectués entre personnes physiques n’agissant pas pour des besoins professionnels (par exemple, entre particuliers agissant dans le cadre de la vie privée),
    les paiements réalisés par des personnes qui n’ont pas de compte de dépôt (par exemple, interdits bancaires)

     

    • Un interdit bancaire a toujours un compte de dépôt, pour toucher son salaire, entre autres.
      Par contre, il n’a plus ni carte bancaire, ni chéquier, ce qui oblige à anticiper les retraits d’argent, ce qui n’est pas facile car en semaine, il travaille, et le ouiquène, les banques sont fermées.

      L’avantage, c’est qu’on n’a plus l’impression (?) d’être pisté, ou de devoir se justifier un jour.


  • PS : même pour ceux qui sont interdit bancaire il y a la possibilité d’ouvrir un compte nickel sans paperasse sur une borne au bureau tabac, pas de chéquier que la CB. Donc tout est fait pour être et rester dans le système.


  • Ce que le peuple mouton oublie, c’est qu’on n’a pas besoin des banques pour créer notre propre monnaie a pas chère qui marche localement ET internationallement. Rejoignez les groupes J.E.U. (Jardin d’Echange Universel) et commencez a experimenter ce système si simple a implenter et sécurisé. Et ca marche au Canada, EU, Mexique. Hongrie... Et vous gardez votre niveau de vie avec tous les services dont vous avez besoin. Mais pour ca il faut que tout le monde y participe, et n’ai pas peur d’offrir des services payés dans cette monnaie. Autre avantage, ca développe l’économie locale et crée de nouveaux emplois. Et l’état n’a aucun contrôle dessus. Que demander de plus ? Ca demande juste quelques minutes pour contacter un groupe et vous y joindre. Votre plus liberté financiaire est là, pas avec une monnaie bancaire ou gouvernementale !


  • Il existe encore de nombreux domaines où l’argent est nécessaire...l’argent de poche pour les enfants et petits-enfants, le paiement au marché du coin, dans toutes ces brocantes de particuliers, le pourboire pour un petit service dans un hôtel, la pièce pour le chariot au supermarché, etc...
    C’est la meilleure manière de détruire l’économie et également le consommateur indépendant...cela n’aura jamais lieu.

     

    • Puissiez vous avoir raison, Odyle.

      J’imagine très bien la société sans cash dans les années 40 : comment tu fais pour faire sortir des juifs du pays si tu n’as pas d’argent non-traçable pour organiser un réseau ?

      Je comprends pourquoi ils font passer 36 documentaires sur les heures sombres toutes les semaines à la TV. On essai de faire oublier par la com ce qu’on est en réalité.

      Et puis même, une preuve de plus que ça ne peut pas marcher : dans une société sans cash, comment un Balkany, Tapie ou Cahuzac pourraient évoluer ? Ils se tirent une balle dans le pied, là !


    • J’ajouterai les putes...la drogue ..., qui viennent tout juste d’etre pris en compte dans le calcul du PIB , et dont il ne faut pas négliger l’importance au niveau international. Et pour rester sur la lancée putes etc...la suppression du cash entrainera la fermeture d’un grand nombre d’agences bancaires devenues inutiles, et le chomage des personnels .



    • C’est la meilleure manière de détruire l’économie et également le consommateur indépendant...cela n’aura jamais lieu.




      On parie ?
      Les exemples que tu cites ne sont pas une entrave, ça sera résolu par l’électronique et l’informatique ... les moyens existent déjà, ce n’est qu’une question de temps pour les mettre en place, les faire accepter, les rendre indispensables, les imposer !


  • en cas de probleme majeur, du type, tempete, guerre etc...seul le liquide peut assurer les echanges

    https://youtu.be/VPT31No-dns

     

  • Le Belgique qui fût le premier pays au monde à imposer la carte ID à puce, fût également le pays des carnages dans des supermarchés à l’arrivée des terminaux de paiements électroniques, ET, le pays des pédophiles à l’arrivée d’internet... je dis ça, je dis rien.

    https://resistanceauthentique.net/t...

    http://www.france24.com/fr/20151016...

    Comme quoi les monarchies... !


  • Bah oui çà regarde pas l’État : infraction à la liberté de l’individu. Contradiction majeure !
    On y est.
    Seulement çà nous sera présenter comme un progrès, comme un gain de liberté justement. Alors que c’est le totalitarisme le plus pur qui n’aura jamais existé !

    Le libéralisme est donc une utopie vendue aux peuples, un mensonge.

    Pour empêcher ce sauf qualitatif, il faudrait que l’État entende raison, c’est-à-dire se réhausse d’un petit degré de morale. Et çà évidemment il n’en est pas question.

    Et même s’il devenait soudain plus raisonnable, çà ne nous sortirait par ailleurs pas de la merde MONUMENTALE dont laquelle on est, à tous les niveaux ! :D


  • Ce n’est pas uniquement une question de liberté. Depuis le début de la crise, un certain nombre de personnes ont compris qu’il n’y avait plus une seule monnaie mais deux, la monnaie électronique ou scripturale (gérée par leur banque) et la monnaie papier (gérée par eux), et ont commencé à arbitrer l’une contre l’autre. N’ayant plus confiance dans le système bancaire, un certain nombre de personnes ont commencé à thésauriser de la monnaie papier. L’Etat et le système bancaire ont réagit en limitant les retraits mais pour mettre fin définitivement à ce type de phénomène, la solution (finale) consiste à supprimer la monnaie papier. La motivation est économique, puisque l’argent thésaurisé ne travaille pas par définition et ne contribue plus à la sacro-sainte croissance. La mauvaise monnaie chasse la bonne (loi de Gresham).


  • Que disparaisse le cash du système nous le réinventeront en alternative !


  • Personnellement je n’utilise déjà plus


  • Une société sans liquide c’est purement l’abolition pure et simple de toute forme de liberté économique, autrement dit c’est l’équivalent d’une sentence de mort symbolique, une aliénation totale au système de domination en place.
    A vrai dire nous en sommes déjà proche avec la limitation du montant autorisé pour les transactions en liquide...tout est traçable et on peut venir vous demandez des explications sur le moindre euro surnuméraire dépensé par rapport à vos revenus déclarés ! Par exemple si afin de financer quelques travaux nécessaires dans votre maison vous vendez clandestinement des poules, lapins et légumes à vos voisins...vous faîtes des travaux de maçonnerie le dimanche au noir pour le compte d’une connaissance...les services concernés sont en mesure de vous demandez des comptes sur l’origine de ces revenus non déclarés ou alors il faut veiller scrupuleusement à ce que cet argent ne soit pas réinjecté dans le circuit monétaire et le faire circuler uniquement entre particuliers sans jamais retourner dans les banques ni l’utilisé pour des transactions qui devront être déclarés à des services d’état (véhicule motorisé...) Je suppose qu’aujourd’hui en France il doit encore subsister une certaine tolérance et qu’ils n’ont probablement pas les moyens de tracer et vérifier l’origine et la légitimité du moindre euro...mais ils peuvent le faire et sanctionner sévèrement !

     

    • C’est pour ca qu’il y a toutes ces reductions credits d’impots pour travaux. Le client demande une facture qui sera transmise aux impots lors de la declaration des revenus. Le fournisseur le sait et ne peut que declarer ce chantier.Le systeme verrouille de plus en plus la creation de richesse puisqu’il est au service des banques et qu’il faut extraire du pays le montant des interets de la dette. De plus les creanciers doivent connaitre avec une bonne precision le montant des richesses du pays pour evaluer combien ils peuvent saisir si jamais le pays n’arrive plus a rembourser une echeance. Pour ca que toutes les betes sont pucees,tous les biens immobiliers vont etre identifies et estimes...Bienvenu en grece...


  • Un des points a prendre en compte en cas de societe sans cash est la dependance aux banks privees.
    En grece et a chypre lors des crises bancaires,vosu ne pouviez plus retirer que 50 euros par semaine je crois.
    Deja en france,il y a multiplication des incidents "techniques" sur les services bancaires en ligne. Si votre banque a des difficultes et qu’elle ferme ses agences pendant une semaine, vous serez coince . En un coup de cuillere a pot,votre carte ne fonctionnera plus. Vous la mettez dans le terminal paiement,le terminal interroge votre banque,celle ci repond pas parce qu’elle est ferme : votre paiement est refuse meme si votre compte est provisionne...


  • N’est ce pas la deuxième mesure la plus antilibérale qui soit après la fermeture des marchés agricoles. Vous savez quand vous aviez deux rangés, les acheteurs et les vendeurs et la bétail au milieu. L’état, le garde champêtre garantissant l’heure d’ouverture du marché et l’interdiction d’acheter avant l’heure. J’ai vu dans la matinée l’argent changer 3 fois de main. C’était pas de l’économie !!!


  • La suppression du cash n’aurait pas pour première conséquence le contrôle de nos faits et gestes mais la création de monnaies parallèles en dehors de l’État et du fisc.

    De même que l’impôt tue l’impôt
    Le surcontrôle tue le contrôle

    Il y aurait un effondrement de l’économie officielle qui se retrouverait avec des rentrées fiscales en constante diminution et une charge d’assistés, fonctionnaires, subventionnés et clodos professionnels en constante augmentation.

    Et à côté, avec "sa monnaie clandestine", l’économie underground, prospère, sans impôts, sans contraintes, une société de franc tireurs et de robin des bois, nouveaux nés de la société nouvelle née des excès et contradictions de la société précédente, futurs fondateurs du futur Etat de remplacement.

    La société sans cash est une fiction ; ce n’est pas que techniquement elle soit irréalisable ; c’est que si techniquement elle devait se réaliser, elle signerait ipso facto la fin de la Nation et de l’Etat actuels.

    Il y a trois choses qui son inhérentes et vitales à la Cité :

    - la langue vernaculaire commune
    - l’armée commune
    - la monnaie cash commune

    Si vous voulez créer une société hors sol, sans langue, sans armée, sans cash , ceux qui partagent une langue et donc une civilisation commune se la créeront à côté de vous et sans vous , voire contre vous, et vous laisseront crever tout seuls.

    C’est ce qui se passe :

    Il y a la société des étoilés (bobos technocrates européistes winners en carton, jouisseurs athées et cyniques)
    Et la société de la terre et de l’histoire (son opposé)

    Ils ont encore la même armée.
    Plus tout à fait la même langue
    Presque plus la même monnaie et la même économie.

    Supprimez les D.A.B. !
    Nous supprimerons les Banques !
    Interdisez les paiements en liquide !
    On ne paiera plus qu’en liquide dans une monnaie non imposable !
    Poursuivez-nous !
    On fuira !
    Et ceux qui nous poursuivront, nous rejoindrons !

    patriotes !
    laissez nos ennemis crever dans leurs délires de contrôle
    Sortons de leur Sodome et de leur Babylone !
    Utilisons notre langue à nous
    Notre monnaie à nous
    Et demain notre armée à nous.

    Et Bien le bonjour à eux !

     

    • Francois desvignes, BRAVO. Vous parlez comme quelqu un de responsable et qui doit entreprendre dans la vie.
      Pour ma part , c est exactement ce que je pense depuis quelques années , il faut faire sécession de la France occupée (parasite du haut et du bas).
      Le processus que vous avez décrit est ce qui se passe encore marginalement actuellement, mais au plus le système UERSS se raidira, au plus les personnes oppressées fuiront cette bureaucratie cauchemardesque pompeuse de la richesse des productifs.


    • À un quelques détails près :

      Votre raisonnement est valable dans la mesure où nous serions dans un état de droit. Dans une dictature, il se pourrait fort bien que toute économie, monnaie ou système d’échange parallèle soit rendu illégal.

      Hélas oui, ils peuvent le faire, et le feront.


  • Pas vraiment d’accord pour le cash...

    Qui contrôle l’émission de la monnaie ? Les règles sont parfaitement obscures. Et on ne peut pas dire que ce sont les citoyens qui contrôlent le cash !

    En revanche, avec une crypto-monnaie comme le bitcoin et la technologie de la block-chain, le livre de compte est totalement décentralisé et la règle de fonctionnement est consultable par tous. Aucun État ne peut savoir qui possède des bitcoins. Il suffit d’un code d’une centaine de chiffres écrits sur une feuille de papier pour transporter votre argent partout dans le monde. Vous pouvez créer autant de comptes que vous voulez sans rien demander à personne.

    Notons de plus que la technologie de la block-chain peut permettre de la même façon le contrôle par les citoyens de tout document administratif et données les concernant. C’est tout aussi fondamental que l’argent. Ce n’est pas à Google de nous guider vers les magasins de son choix et de nous en interdire d’autres. Il n’est pas normal qu’un Uber face de l’argent sur le dos des taxis. Bref, tout ce qui concerne les données doit être géré par les citoyens, c’est aussi vital que la monnaie. Sinon, nous vivons comme des enfants, totalement dominés par une poignée d’individus...


  • A écouter aussi la vidéo sur le bitcoin avant de faire des bêtises...


  • Croire que ces mesures de démonétisation sont faites dans un intérêt fiscal ou sécuritaire relèverait d’une grande naïveté.

    C’est du contrôle des masses par ceux qui nous gouvernent vraiment : les Banksters. Le cartel qui a mis en place le système de la dette en 1913.

    Une étape vars le Nouvel Ordre Mondial et sa gouvernance unique par une ploutocratie financière et politique de gens non élus, comme à Bruxelles.

    En dehors de la mise à mort des libertés privées, de la traçabilité coercitive il y aura la mise à mort de tout individu ne se soumettant pas à leur dictature : il suffira de lui bloquer sa carte de crédit et il sera à la rue.

    Plus qu’un danger c’est notre réduction en esclavage ! Il faut se battre corps et âme contre cette mesure.


  • Et les moutons bêlaient de la hauteur de laine sur la peau après la tonte.


  • Concernant les libertés individuelles , un systéme totalitaire n’a qu’un but : les supprimer ! Et CETTE dictature mondialiste a peaufiné depuis un demi siècle ces pratiques , notamment par des pouvoirs croissants exponentiellement accordés aux banques privées ( garants du système , puisque ce sont elles qui dirigent les pays ) , TOUT doit passer par elles - le dernier rampart ( bien mince , vu les montants de retraits autorisés ) , restait le cash : dans quelques "heures " c’est fini !!!


  • Allons bon...

    L’Etat et les banques sont cul et chemise mais Charles Gave, en bon libéral, s’en prend exclusivement à l’Etat.

    Ce n’est pas très sérieux...


  • Ce monsieur Gave est excellent. Il faut voir l’émission récente de Thinkerview où il est interrogé aux côtés de Pierre Sabatier et d’Olivier Delamarche.


  • #1941912
    le 12/04/2018 par Sans cash = 666(Le chiffre de l’Acquisition)
    Charles Gave : "Une société sans cash est une catastrophe pour les libertés (...)

    Dans une société sans cash, les premiers qui vont y passer sont les clochards, car comment vont-ils quêter ??? Ils vont devoir obtenir un téléphone, ouvrir un compte, demander à un passant de l’argent, le passant va lui demander quel est son compte, le clochard va devoir lui répondre, le passant va transférer 10 euros sur son compte et le clochard va le remercier ... ... ... Je vous laisse imaginer la suite !!!


Commentaires suivants