Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

NDDL – Gendarmes contre zadistes : la guerre des images

Notre-Dame-des-Landes, la petite guerre civile continue. 2 500 gendarmes ont été envoyés dans la boue contre les 250 zadistes qui tiennent leur territoire...

 

Les images de Bretagne Télé côté forces de l’ordre :

 

Les images de Mediapart côté zadistes :

L’enjeu écologique
sur Kontre Kulture

 

Les enjeux de la ZAD de NDDL, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

86 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Soutien total aux zadistes. 1984 on est dedans.

     

    • Soutien TOTAL aux forces de l’ordre. Les zadistes ne sont que des zonards.


    • Ca s’appelle la loi, construction de base d’une société saine.


    • @ Memo et Robert

      Faut arrêter les mecs, ce projet d’aéroport est une énième merde, que les seuls qui prennent les choses en mains soient des gauchistes un peu (voire très) pouilleux n’enlève rien à la validité de leur combat.
      Je m’étonne d’ailleurs de voir sur l’excellent site ER autant de commentaires bêtement anti-zadistes. Si l’on exècre l’archétype du gauchiste, on est pas obligé pour autant de devenir une caricature de droitard. Les deux sont tout autant affligeants ;


    • #1940745

      Je prends pas partie, je tombe pas dans ce piège, mais :

      Memo : vous voulez parler des forces du désordre plutôt ? Vous considérez que Macron incarne l’ordre ?

      Robert : la société sous régime républicain respire la santé selon vous ?

      Je constate pour la énième fois qu’il est plus facile pour certains de taper sur leurs concitoyens, mais de chier sur les flics dès que çà les concerne, eux, personnellement... en tout cas, une incapacité à penser France.


    • #1940781

      La société ne peut pas être saine, n’est société que la communautés brisée. Il faut lire Marx.

      A NDDL ce qu’on vois c’est la brisure de la société qui à crée une communauté avec des rapports horizontale. S’il y avait eut une hierarchie à NDDL ça aurait été une société, mais la ce n’est pas le cas.

      Avant de défendre la société il faut d’abord se demande qu’es-ce qu’une société et donc quels sont les modèle humain n’étant pas des sociétés.

      Dans la nature personne n’a la légitimité de dire qui à le droit d’y être. Comme les arbres des gens sont allez vivre dans ce territoire quasi vierge, c’est toujours mieux qu’un aéroport inutile (qui ne fera que plus de pollution dans notre ciel bleu foncé)

      Mais de toute façon, à présent que l’aéroport à été oublié il est question d’y enfouir des déchets radioactif.

      Alors qu’ils enfouissent leurs déchets à Jérusalem plutôt qu’en forêt.


    • Robert, si les lois que les élites nous imposent vous conviennent et que vous estimez de ce fait vivre dans une société saine, grand bien vous fasse. Pour ma part, les lois qui régissent notre monde sont profondément injustes et immorales et pour la plupart à changer.

      Memo, personne ne vous force à aller vivre au fond des bois si vous préférez les zones urbaines. J’ai plus de respect pour ces gens qui ont aménagé des bases autonomes dans le respect de l’environnement que pour des gens qui ne font jamais rien d’autre que mépriser, critiquer et jouer les dissidents à travers leur ordi, sans jamais rien changer à leur vie ni à leur façon de consommer.

       

      • Vous plaisantez ?

        "Ces bases autonomes aménagées dans le respect de l’environnement" comme vous dites, sont des poubelles à ciel ouvert. Quand on vous parle des Jonny Maraîcher et Jean Eleveur, c’est trois pissenlit pour leur salade qui poussent tout seul et un mouton pour tondre l’herbe qu’ils ont la flemme de couper.

        Faut arrêter de défendre aussi ces gens qui sont en dehors du système, non pas pour le combattre mais parce qu’ils refusent de faire leur part du travail. En réalité, ce sont des opportunistes de la fuite. Sous prétexte qu’ils ont empêcher la construction d’un aéroport, ils deviendraient de nouveaux modèles ? C’est sûr, vivre dans la barbotine dans des cabanes en OSB, c’est l’avenir ! (en 5 ans ! merde ! quand même !)

        Ils ont gagné leur combat contre l’aéroport, OK, maintenant, qu’ils laissent les terres arables disponibles pour de vrais bosseurs qui vont l’utiliser correctement.


    • A Memo
      Quand çà sera ton tour, ils te gazeront, sans état d’âme. On verra alors ton discours...


    • @pseud
      Il faudrait parvenir à expliquer la présence des tracteurs. Elle prouve qu’ils sont appréciés et soutenus par les fermiers du coin.
      Donc, le tableau que vous brossez n’est pas la vérité.
      Leur mode de vie vous déplait. Mais ils ne cherchent pas à vous l’imposer. Alors que moralement, ils en auraient le droit : fumeurs de beuh, élevant trois poules et vivant dans des cabanes en torchis ; ne sont-ils pas les plus authentiques gardiens de l’antique tradition gauloise ?
      Alors, au nom de quoi voulez-vous régenter leur choix de vie ?


    • #1941771

      @ PL
      Trop facile de soutenir des projets personnels, de suatteurs crasseux sans ambition que de squatter des prorpiétés privées, qui soit disant défendent la bonne cause contre l’aéroport, mais qui maintenant qu’il n’y aura plus d’aeroport, se disent : « c’est bien ici, on reste » alros hors de question de soutenir des gens qui s’approprient des terrains pour squatter à titre personnel.
      Les tracteurs c’est comme les bottes en caoutchouc, ca ne veux absolument pas définir les réelles intentions que portent de nombreux crunchies squatteurs opportunistes, en dehors des 2 ou 3 néo baba éleveurs de chèvres et réellement sincères.
      Trop facile de soutenir des projets personnels, de squatteurs crasseux sans ambition que de venir s’approprier des lieux privés, lesquels soit disant défendent la bonne cause contre l’aéroport, mais qui maintenant qu’il n’y aura plus d’aeroport, se disent : « c’est bien ici, on reste » alors hors de question de soutenir des gens qui s’approprient des terrains pour squatter à titre personnel, ces projets sont leurs projet pas celui de la cause de tous.
      Les tracteurs c’est comme les bottes en caoutchouc, ca ne veux absolument pas définir les réelles intentions que portent de nombreux crunchies squatteurs opportunistes, en dehors des 2 ou 3 néo baba éleveurs de chèvres et réellement sincères.


  • Quelqu’un peut me dire comment ça se fait que tous les étudiants gauchistes, zadistes, antifas, militants syndicalistes d’extrême-gauche s’habillent tous de la même manière et de façon aussi moche ?

     

    • #1940663
      le 10/04/2018 par Tong, string & vaseline
      NDDL – Gendarmes contre zadistes : la guerre des images

      @Voila
      la réponse est comprise dans ta question


    • #1940681
      le 10/04/2018 par Que Toute Chair Fasse Silence
      NDDL – Gendarmes contre zadistes : la guerre des images

      Parce que ces gens sont des poches vides,des carcasses sans âme, des moutons congénitaux qui ont le besoin irrépressible de MONTRER leur "différence". Ils savent qu’au fond, ils ne sont rien, qu’ils ne connaissent même pas les idéologies qu’ils prétendent défendre ou incarner.
      Il veulent tuer tout ce qui porte un uniforme sans se rendre compte qu’eux mêmes en portent un ! Et eux c’est volontaire !
      Ce sont les pires moutons qui croient qu’il suffit d’avoir les cheveux pourris pour exister, pour être un rebelle ! La rébellion capillaire !
      Plus courtement : des branleurs !


    • Ah parce que toi ,tu porterais un tailleur ou un costard pour aller te battre dans la boue ?


    • La récupération de vêtements gratuits, c’est cela le point commun.


    • @voila, c’est pourtant très simple ^^ l’absence de neurones, les joins, l’alcool, la lobotomisation scolaire, libé, télérama, franci inter, le PS, leszinsoumi, etc... ce cocktail à haute dose fait que tous ces pitres s’uniformisent dans la laideur.


    • Oui enfin pour l’instant ceux qui détruisent le monde et la France en particulier sont en costard...


    • #1940746

      Voila : parce que le smoking à la campagne se salope vite ?


    • #1940830

      Arnys, c’est pour Fillon.


    • #1941017

      @matrix

      Excellente réponse dont la véracité peut difficilement être contredite.


    • @ matrix : non, non, pas que. Y a aussi tout plein ’d’enseignants’ de l’Educ Nat qui décérèbrent les mômes à longueur de journée, habillés comme des pouilleux. Pour avoir récupéré souvent mes petits cousins à l’école, j’ai fait la comparaison avec les instits que j’avais à la communale dans ma campagne profonde vers 85, 86, quand on connaissait plutôt bien la grammaire et qu’on était encore capable de compléter assez correctement une frise chronologique d’histoire de France avec au moins une bonne vingtaine de dates et leur description sommaire (bref, quand on ne laissait pas des analphabètes entrer en 6ème)...Plus rien à voir. Aujourd’hui, je vois des crasseux incultes, pourris d’idéologie gauchiste, fumant le pèt’, fringués comme l’as de pique, servant de ’profs’ à ces pauvres mômes, faire un remarquable travail d’abrutissement et de distraction, jusque dans nos bleds ... J’ajoute que, toutes les fois où j’ai récupéré mes cousins, je n’ai pas vu un seul de ces cloportes prendre la peine de saluer les parents à la sortie des classes...la misère.


  • J’ai un sentiment ambivalent d’un coté je me réjouis pour être parfaitement honnête de voir ces dreadeux, punks à chiens, gauchistes et anciens soixante-huitards sur la fin se faire gentiment dégager et expliquer la rudesse de la loi ,avec un soutient infaillible pour nos moblos qui font le boulot.
    De l’autre un certains attrait pour cette idée d’un retour à la terre à l’homme naturel loin de notre monde de dégénérés et leur engagement qui peut se respecter car conceptualisé, concret, appliqué et évitant ainsi le saccage d’un bout de France même si après pauvres cons de contribuables que nous sommes nous allons passer à la caisse pour ce joyeux bordel que fut ce projet.

     

    • Mais tu peux faire ton retour à la terre, personne ne t’en empêche. A part ton porte-monnaie peut-être... Mais pour ça on peut toujours trouver une solution !


    • #1940685

      Bonjour,
      De quelle loi parlez-vous ?
      On sait très bien que suivant la niche sociale dans laquelle vous êtes situé, cela varie énormément.
      Sans approuver l’idéologie gaucharde, je trouve intéressant que des citoyens essaient de tenter
      une autre expéreince que celle de l’ultra-libéralisme.
      On donnera ces terres à des agriculteurs, ou un agriculteur, qui pourra balancer des pesticides à tout va, ainsi on bouffera un peu plus de saloperies.
      En tant que contribuable ceci n’est rien une goutte dans la mer, face à quantité de gens qui vivent sur le dos du contribuables on va pas faire la liste ici ça serait trop long.
      Enfin, vous l’aurez compris restez sagement à votre place, c’est le message délivré en filifrane.
      Pour un peu on aurait du envoyer des commandos, ça aurait duré 1 heure max.
      Il faut pas être finaud pour comprendre que l’ennemi c’est le peuple, des prolos casqués contre d’autres prolos, au profit de qui ? Question ouverte.


    • On peut être effectivement tenté par un semblant d’empathie véhiculé par le projet écolo-boboïsant et un brin sympathique de ces zadistes, mais il ne faudrait pas oublier qu’ils nient la notion de propriété chez autrui, puisqu’ils pratiquent la politique du coucou, que très peu ont déposé un projet agricole unique pour justifier leur spoliation et enfin que ces anarcho-zadistes sont pour une Europe sociale tout en rejetant une Europe du fric, donc pro Européens, mais débarrassés de son degré de libéralisme.

      C’est pour cela que le combat pour la souveraineté et un retour aux valeurs disons plus conservatrices voire traditionnelles, ne peut pas s’envisager avec eux, puisqu’ils sont farouchement progressistes, immigrationnistes et que pour certains, leur alter mondialisme rime avec un universalisme fortement teinté d’écologie.

      Ce sont des mondialistes un peu particuliers, certes, puisque proposant des sociétés dites alternatives, mais dans le cadre d’une destruction de l’existant, en somme, ce sont des néo soixante-huitards transeuropéens, parfaitement manipulés par ceux qui prônent une gouvernance mondiale.

      Notons d’ailleurs que l’augmentation de la difficulté de la gouvernance des peuples en local est consubstantielle à l’expansion de la mondialisation, l’écart ne cessant de se creuser entre ce nomadisme du travail imposant une vision planétaire de la gouvernance, de moins en moins compatible avec des problématiques de politiques locales ou à l’échelle d’un état-nation, la montée des phénomènes comme ceux de NDDL ou encore blacks blocs dans les manifestations Européennes en sont les manifestations les plus apparentes.

      Donc un Attali, par exemple, se réjouit probablement de ce joyeux bordel, démontrant par la même l’urgence d’éradiquer cette contradiction.
      La question que l’on peut se poser est de savoir si Macron est son obligé dans cette démonstration, auquel cas et si la réponse était positive, nous assistons en ce moment même à une gigantesque manipulation de l’opinion publique et afin de passer à la vitesse supérieure dans la mondialisation dite "heureuse".

      A savoir l’urgence d’une gouvernance mondiale.


    • #1940750

      YC oui bah votre "retour à la terre de l’homme naturel" c’est le projet Macron hein... Quand vous serez bien installés, ils viendront vous dégagés pareil, et quand la Raie publique et ses robocops bidons s’énerve, ils sont pas commodes (l’histoire !).


    • D’accord avec l’analyse de goyband à la nuance près que ce rideau de fumée appelé zad a fédéré plus que la nouvelle classe néo-mondialiste (altermondialiste finalement).
      Il existe tout de même beaucoup de nuances.
      J’étais au Larzac quand j’étais minot, on pouvait y retrouver tous les clichés ambulants que l’on retrouve aujourd’hui mais également toute une mouvance d’anarcho paysans (que l’on soit d’accord ou non) qui ne sont pas dans la spoliation mais bien dans l’autonomie, la réappropriation technologique, l’entraide sur leurs terres. Et même si leurs bulletins de vote diffèrent des sympathisant d’ER, qu’ils peuvent avoir une rhétorique progressiste par moment, ce qu’ils font au quotidien, la production du réel, me semble suffisamment salvatrice pour ne pas les rejeter.


    • @goyband
      mais il ne faudrait pas oublier qu’ils nient la notion de propriété chez autrui,

      J’ai l’impression que vous vous trompez. Ils ne se sont installés que sur des terres qui avaient été expropriées.
      Non ?


    • Jocko, soyons précis, je parle bien de ceux qui sont fixés sur des terres qui ne leur appartiennent pas et ce, malgré la victoire politique de l’aéroport.
      Quant aux paysans expropriés par l’état, il me parait logique qu’ils retrouvent leur terre, de même qu’il me parait logique de filer un coup de pouce à celles et ceux qui ont un projet agricole, malheureusement et d’après le préfet, c’est une toute petite minorité.

      En tout état de cause, ceux qui se sont installés sur la ZAD sont protéiformes, il y a des zonards, des paumés, des marginaux avec leur chien, des anarchistes, mais également des paysans et de vrais écolos recherchant l’autonomie complète et dont le point commun est ce que j’ai essayé de résumer dans ma première intervention.

      Si le conflit se durcissait lors des prochains jours, je pense que des éléments extérieurs à la ZAD viendront se greffer, pas forcément français d’ailleurs, car l’utopie de la contre société est transnationale et se nourrit à un moment ou à un autre, de conflits violents.


    • @goyband
      Des paysans expropriés et qui ne peuvent pas récupérer leurs terres à cause des occupants zadistes, on n’en a pas entendu parler. Vous connaissez des cas ?
      C’est un peu logique : ceux qui tenaient à leurs terres, ils ont essayé de rester d’une manière ou d’une autre. Ce n’est pas chez eux que les zadistes se sont installés.
      Quant à ceux qui ont touché l’indemnisation et sont partis, depuis longtemps (dix ans ?) ils sont passés à autre chose, et n’ont pas forcément l’intention de revenir.
      Vous n’ignorez pas que dans le circuit classique, la plupart des exploitations à taille humaine ne permettent pas de bien vivre. Ils devraient arrêter, mais ont beaucoup de mal à le faire, pour X raisons (liquider la ferme des ancêtres, par exemple, c’est pas simple psychologiquement). Pour eux, l’expropriation fut un moment difficile, mais aussi l’occasion de passer à une meilleure vie.
      Et je ne parle pas de la part non négligeable des exploitants qui étaient à l’époque surtout préoccupés de trouver un repreneur afin de prendre leur retraite.


  • #1940625

    Par tous les bouts que je prenne ces images je suis transposé dans un futur flippant , sombre et rougeoyant sous les flammes .

     

    • #1940755

      Un peu comme l’Enfer ? Ah oui çà n’existe pas, c’est le Pape qui l’a dit, lol.
      Oui bah la République est d’essence satanique, donc le résultat c’est pas le Paradis... Bonne intuition IfuckCharlie !

      Et dire que certains comptent encore sur la clémence de la République pour les laisser faire leur BAD ou nid à poules tranquillou, AH AH !
      Rêvez bien les enfants !


  • Quelle est la position d’ER dans tout ça ?

     

  • Ridicule guéguerre dans le bocage, quand on pense à la guerre des Chouans et aux massacres sionistes en Syrie .

     

    • #1940758

      Il faut que çà saigne, il faut qu’il y ait suffisamment de morts pour que çà éveille votre intérêt vous ! Sinon c’est pas la peine d’ouvrir des pop-corn.
      Vous vous croyez peut-être en zone libre...


  • J’ai trouvé les gendarmes plutôt calmes face à la dizaine d’ados hystériques.
    Pour ne pas répéter le même message qu’hier sur le même sujet, je dirai plus généralement que tout ce beau monde et ceux qui ont soutenu la zad veulent juste un autre avenir et aspirent à autre chose que notre chère société du spectacle.

    Le projet d’aéroport a été le point de départ et a rapidement canalisé le mal être profond de beaucoup de nos concitoyens qui n’ont pas envie de suivre des logiques capitalistes aussi merdiques. Je trouve la démarche honorable.

    La zad de Nantes n’est d’ailleurs qu’un phénomène pour le moins médiatisé mais il existe des centaines d’autres projets qui vont dans le même sens en France.
    Des communautés voient le jour dans bon nombre de départements Français, retour à la terre, à une vie autonome et relativement saine, échange de service, écologie etc.

    Et pour les jeunes gens en dessous de la trentaine, dreadlocks et pétards, qui semblent traumatiser, dégoûter certains, et bien laisser la jeunesse se faire. Ils ne sont pas chez les antifas pendant ce temps là, peut être que cette expérience les poussera à acheter un terrain à plusieurs, se lancer dans le maraîchage, l’élevage ou l’artisanat.

    Et tant bien même ces personnes se plantent politiquement, et franchement qui ne se plante pas aujourd’hui, les dernières élections nous ont bien montré que mettre un bulletin dans une urne ne changeait absolument rien, n’a jamais rien changé et ne changera rien.

    Voici en lien l’analyse de Francis Cousin concernant les zad pour ceux que ça intéresse.

    https://www.youtube.com/watch?v=nh7...

    Je précise, à titre personnel, que je vis en yourte depuis bientôt 10 ans, j’ai mon potager, mon petit élevage, je roule à l’huile de récup, et je travaille quand j’en ai besoin. Réduire mes dépenses m’a permis de pouvoir consacrer plusieurs heures par jour à la lecture, la musique, et me détacher autant que faire ce peut de ce système mortifère.

    Et le jour où il faudra y passer aux mains, je serai prêt, sans penser à mes crédits, mon train de vie à assurer et la peur de tout perdre.

     

    • #1940761

      Bonjour Jocko,
      Merci pour votre témoignage.
      J’ai 26 ans, suis de plus en plus tenté par ce retour à la terre. J’aimerais avoir quelques renseignements concernant votre démarche et notamment dans quelle endroit vivez vous ? Quels animaux ? Un village près de chez vous ? Êtes vous propriétaire ?
      J’ai lu pas mal de témoignages mais trop peu venant de ER !


    • #1940772

      Le "cosmos radical" çà s’appelle le paganisme... Pour un individu j’ai rien contre, fuir Babylone, et trouver sa terre promise dans un champ de patate, why not !
      Mais çà peut pas être un projet de civilisation - d’ailleurs çà n’est plus, si tout le monde fait pareil.
      Ce qui conduit le pape du survivotisme Piero San Giorgio à s’équiper en armes...

      Entre une République sur-armée et les obstinés du retour à la terre, le résultat est le même À TERME : chacun pour soi.
      Si nous voulons faire société, il y a un combat à mener, celui du Bien contre le Mal : rétablir l’Ordre surnaturel, das kristianisme !


    • Oui, merci aussi pour le témoignage.

      J’ai trouvé les gendarmes plutôt calmes face à la dizaine d’ados hystériques.
      Mouis, il y a beaucoup de caméras, et de plus, si le sang coule, l’opération est ratée, retour à la case départ. Je ne parierai pas qu’en d’autres circonstances ils montrent toujours la même zenitude.


    • Salut Mordicus.

      La yourte présente beaucoup d’avantage (peu coûteuse, très peu d’impact sur l’environnement, semi nomade et vraiment agréable à vivre, après chacun son truc) mais également quelques inconvénients, notamment son statut.
      Grosso modo il faut trouver une mairie conciliante. Ou sinon permis de construire mais cela veut dire que ta yourte doit répondre aux normes énergétiques etc.
      Je suis depuis plusieurs années sur le terrain d’amis ayant une propriété, après avoir vécu plusieurs saisons sur un terrain dont j’étais propriétaire.
      On ne fonctionne qu’à base d’entraide, je verse un petit complément pour l’eau et la taxe d’habitation, étant autonome en électricité (panneaux).

      Potager en commun, poulailler, lapins et bientôt aquaponie.
      Je suis situé entre deux grandes villes Drômoise, tout est donc à proximité.

      Ces nouvelles habitations, tinyhouse, tipis, yourtes etc... proposent des alternatives intéressantes et auraient pu aboutir à des propositions gouvernementales gagnant gagnant. On est loin des punks à chiens tant décrié ici.

      ER a beaucoup relayé sur l’agriculture, je me souviens d’une conférence sur l’habitat il y a quelques années.
      La personne dans le lien ci dessous est dans cette dynamique.

      http://www.kontrekulture.com/produi...
      https://www.youtube.com/watch?v=lyL...

      Si tu veux te lancer, je te ferai le même conseil que lorsque l’on parle de potager : lance toi !
      Fais le tour des mairies, des sites web un peu alternatifs, des projets communautaires, parle en à des amis, peut être acheter un terrain en commun etc.
      Il y a des milliers de choses viables qui ne sont pas mises en valeur par notre joyeux système.

      Cordialement


    • #1940964

      Bonjour,
      votre commentaire est le plus sensé de ceux que j’ai lu, merci ! Surtout lorsque vous évoquez les elections .


    • #1941070

      Jocko,
      Merci pour ce commentaire. Je partage en tout point de vue ce que tu décris : qu’il s’agisse de ton opinion comme de ton projet de vie. Et, en plus, on est drômois tous les deux... ça fait plaisir ! Car, dans la Drôme, beaucoup de gens sont motivés par les projets de ZAD et de combat, mais assez peu ont une conscience politique les amenant autre part que vers un combat frontal. Pour ma part, le combat, ce sont nos actions du quotidien, notre recherche active d’alternatives et, éventuellement, l’ouverture aux autres, encore dans la Matrice... ;)
      Peut-être à bientôt sur ces forums ou dans la Drôme.


    • @France occupée.

      Je vous rejoins, le repli sur sa petite sphère privée ne permet pas à priori de penser le collectif à l’échelle civilisationnelle.
      Mais en y ajoutant un libre échange tout azimut, le libéralisme et ses mutations ont pu gagner la partie.
      Si l’on prend en exemple les communautés paysannes qui ont traversé l’histoire et les pays, qui ont été la France de ces derniers siècles, il s’agissait d’un nombre limité d’individu, qui produisait ce qu’il consommait et vice et versa.
      La question serait alors quel système permet à cette immense majorité de pouvoir vivre et créer la civilisation, quelle cohésion collective ? La tripartie ? Le spirituel, la défense et la production dans un enrobage tantôt monarchiste, tantôt démocratique (ou capitaliste) ?

      Je pense que l’on peut allier plusieurs démarches.
      Penser la France par patriotisme, avoir pleine conscience de qui ou quoi ne permettent plus aux communautés soit ce qui constitue notre rapport au réel, famille, amis, collègue, voisins etc. de pouvoir vivre.
      Tout en s’autonomisant, soit tout en produisant notre propre reproduire, et en se réappropriant au maximum les outils matériels et conceptuels qui accompagneront cette démarche.

      Exemple.
      Fabriquer une yourte de 30 mètres carrés pour 2000€.
      Acheter avec deux autres familles une ruine de quelques hectares avec arbres fruitiers dans une région reculée pour 30 000€. Soit 10 000 par famille.
      3 ans pour avoir un potager qui fonctionne, petit élevage. Juste de l’huile de coude.
      Un vieux diesel et de l’huile de récup (https://www.nouvelobs.com/economie/...) 2000€.
      Investissement en panneaux et éolienne 5000€.
      Développer et s’intégrer à des réseaux d’entraide déjà existants.
      Lire, parler et lire encore.

      Pour 20 000 € et du courage nous pouvons diminuer notre temps de travail de moitié et militer pour ER l’autre moitié du temps.
      Je caricature à dessein mais tout est une question de priorité.

      Vivre simplement en somme est la meilleur réponse à ce matérialisme omniprésent. Et une source d’épanouissement intarissable.


  • PROBLEMOS

    Je constate que la solidarité (L.E.F.) n’était pas vraiment au rdv, et que les "5000 résistants de toute l’Europe"" annoncés n’y étaient pas d’avantage.

    Du big mac (120 millions/an France) et des smart’ (20 millions/an en France).


  • #1940735

    Les casqués que beaucoup ici adulent sont ceux qui vous matraqueront et gazeront le jour où l’état aura dépassé la limite que vous pensez vous êtes fixé.
    Enfin...pour ceusses qui un jour oseront faire autre chose que pleurer derrière leur clavier.

    Nombre de ’’paysans’’ vivant autour de ce lieu ont admis que ce sont les ZADistes qui les font vivoter en achetant leurs produits et que beaucoup d’entre eux se sont installés dans des ruines ou maisons abandonnées par ceux qui ont été expropriés.

    Je ne suis pas dans leur délire mais qu’on le veuille ou non,EUX se battent pour leurs idéaux et n’attendent ni Zorro providentiel ni que cela leur tombe tout cuit.

     

    • #1941116

      @ marsouin
      Pas d’accord, en dehors d’une micro partie des zadistes anti-aéroport et des néo-babas les mains dans les radis et la bouse de vache, la plupart, la majorité des squatteurs sont des "crunchies" sorte de crassouilles sous-punk a chiens identiques à ceux que nous avons dans nos rues des centres villes, n’en n’ont rien foutre de l’agriculture ou la permaculture et du vivre ensemble, ils se sont dit : "ici c’est bien on reste ! ils font leur petits projet personnel", alors qu’ils se démerdent ! Qu’ils payent les terrains qu’ils s’approprient avec leurs cabanes pourries en palette et taules, alors qu’ils vivent dans leur camions de travelers, donc des travelers qui se sédentariseraient pour faire des fromages de chèvre entre 4 palettes, vous y croyez vraiment ??? Attention il y a Zadistes et Zadistes !


    • Toi t’es vraiment l’idiot du système.Ces vieux sont des soixante huitarts, qui ont voté depuis 40 ans la gauche et l’immigration de masse et tu viens faire ta pleureuse avec « les méchants CRS contre le pauvre peuple » Ces gauchos ne représentent pas le peuple, demain ces vieux gauchos viendront chez toi te déloger pour y installer leurs migrants ou leurs punks à chien.


  • Françaïs à la zad , migrant dans ton logement


  • En tout cas je constate que personne n’est prêt à affronter les forces de l’ordre.
    A part se tenir la main et pleurnicher ("j’ai une côte cassée", "vous ne savez que faire usage de la force"...) je ne vois aucun acte de résistance.

    Ils ont quand même eu le temps de s’organiser non ?
    Ils ont le terrain, la préparation et tout ce qu’ils ont su faire c’est brûler 10 pneus sur la route ?

    Ce sont des gendarmes peu motivés et sous équipés.

    La révolution qu’ils appellent durera 2 jours.

     

    • #1940957
      le 10/04/2018 par Emilien Chaussure
      NDDL – Gendarmes contre zadistes : la guerre des images

      Guerrier de salon !
      Facile de commenter derrière l’écran. Tu n’as pas dû te prendre beaucoup de gaz dans la tronche...
      "moi j’aurais fait mieux mais y avait Drucker à la télé...". C’est minable !
      Gendarmes sous-équipés ? 10 robot cop pour 1 zadiste...
      On peut bavasser : EUX ont lutté. EUX ont obtenu le principal : l’abandon de l’aéroport.
      Non, vraiment : ferme-la.


    • @ Anto

      C’est parce que ces gens font de la résistance et de la révolution de manière pacifique . (pacifique = dans le cadre légal donc inoffensif pour le système)


    • @Emilien Vous me prêtez un combat que je ne fais pas.
      Je ne soutiens pas leur cause, je constate simplement.

      Une victoire ? Vous croyez réellement que l’aéroport va être abandonné ?
      Les expropriés vont-ils récupéré leur terrain ?

      Je crois que vous vous voilez la face sur la situation de la ZAD à venir.

      Quand à vos attaques personnelles sur ma supposée couardise et mes préférences TV, je ne répondrais pas car vous ne me connaissez pas.

      @jalon
      On est bien d’accord.


    • #1941184

      @ antro

      Vous qui semblez rêver d’affrontements sanglants tout en bouffant du popcorn derrière votre écran, dites un peu comment vous pouvez vivre cette tension entre un rêve qui ne se réalise pas et votre absence de combat ?

      Vous n’êtes qu’un bovaryste politique !


    • #1941213
      le 11/04/2018 par Emilien Chaussure
      NDDL – Gendarmes contre zadistes : la guerre des images

      @Antro
      Je ne te traite pas de couard (effectivement je ne te connais pas) mais de guerrier de salon. Tu parles d’affronter les forces de l’ordre (sic !), d’acte de résistance, de pleurniche dans des termes qui montre que tu n’as jamais réellement participé à de telles manifestations.
      Tu parles de temps d’organisation, de terrain, de préparation... tu critiques comme un spectateur de foot sur son canapé qui donne des conseils à l’entraîneur. Tu ne sais pas de quoi tu parles.
      Qu’aurais tu fais toi-même ? Explique nous...


  • #1940835

    Le probleme que soulève la reduction de la zad, c’est celui nde l’image . Le MINISTERE DE L’INTERIEUR met en oeuvre des militaires équipés de caméra pro. pour filmer les scènes, et ces images ont été diffusées sur France TV. Les journalistes pleurent de n’ avoir qu’un accès limité à la zone ( question de sécurité ), et crient à la manipulation par les images .Entendu une journaleuse qui disait " ils n’ont plus qu’à écrire nos papiers "....Avis personnel , son "papier " j’espère qu’il est fin et résistant car d’expérience, elle peut se le coller au... Son "papier" chacun sait , que s’il ne va pas dans le sens de la rédaction , elle se fera shooter, ou on lui dira de le reprendre, ou on le reprendra pour elle.


  • J’ai un doute...
    Peut-être suis-je insuffisamment informé, mais apparemment le gouvernement n’a pas annoncé de projet précis concernant l’avenir de la zone.

    Il suffirait d’un retournement juridique, ou de n’importe quel autre prétexte, pour qu’on découvre plus tard, mais trop tard, que finalement l’aéroport sera construit.

     

    • @ JP

      la Bretagne doit sûrement être trop "blanche" comparée aux autres régions de "France", la république va peut être y mettre des préfabriqués pour les migrants et ça c’est non contestable car c’est charliiiie.


    • @JP
      Beaucoup semblent penser que l’état joue avec les même règles que nous.
      Qui les empêchera de faire cet aéroport maintenant ?


    • @Antro

      Je ne trouves pas que l’État triche tant que cela, d’une manière générale.
      Par contre je regarde comment le Macron s’affranchit des usages (tant que ça peut passer), et comment il a calculé son coup de billard à trois bandes pour être élu ; Alors je le crois très capable d’avoir planifié à l’avance un tel stratagème (sans lequel il aurait été pratiquement impossible de reprendre le contrôle de la ZAD). Il est supérieurement intelligent et pragmatique.
      Et personne pour le moment n’a malheureusement pu dire quel est le projet officiel qui doit remplacer l’aéroport.


  • Même si ce n’est pas ma tasse de thé j’ai quand même de la sympathie pour ces pauvres bougres qui réalisent leur rêve de retour à la terre et ne passe pas leur temps à raconter des bêtises sur internet ou à se plaindre. En plus ils sont blancs, méditer bien cela messieurs les remplacistes.


  • Bien que je ne sois pas zadiste du tout, j’admire leur courage. Ici on n’a pas affaire à des petites fiottes comme dans le cas des étudiants :
    http://www.bfmtv.com/mediaplayer/vi...


  • Perso, je n’ai rien contre les gens qui s’efforcent de vivre en dehors d’un système qu’il faut bien qualifier de pourri, et encore le mot est faible.


  • Coupez-leur le RSA, ça ira plus vite...

     

    • Ne faites pas de ces gens des assistés. Ils produisent leur électricité et leur nourriture, puisent leur eau. Pouvez-vous en dire autant ?


    • @ Nicolas : oui, sur des terres qui ne leur appartiennent pas. Que faites-vous des propriétaires légitimes ?...squatter des terres agricoles, sous le fallacieux prétexte que le concept même de la propriété serait un vol, puis refuser de les rendre et s’y accrocher comme un doryphore (ce qu’on a par ailleurs et dès le départ dénié le droit de faire aux vrais propriétaires...), parce qu’on estime qu’on en est ...chez soi à la place de celui qu’on a dégagé...on croit rêver. Etant d’une famille de cultivateurs aimant profondément leur terre, je ne souhaite à personne de se faire squatter de la sorte...même pas à vous, qui êtes justicier à bon compte avec le bien des autres...


    • Les 6 points pour l’avenir de la zad :
      Ce texte en 6 points a pour but de poser les bases communes nécessaires pour se projeter sur la ZAD une fois le projet d’aéroport définitivement enterré.
      Il a été réfléchi au sein d’une assemblée régulière ayant pour objet de penser à l’avenir des terres une fois le projet d’aéroport abandonné. Assemblée qui regroupe des personnes issues des différentes composantes du mouvement de lutte. Ce texte a été longuement débattu, à plusieurs reprises, dans de multiples composantes et espaces d’organisation du mouvement.
      Une fois le projet d’aéroport abandonné, nous voulons :

      1. Que les habitant·e·s, propriétaires ou locataires faisant l’objet d’une procédure d’expropriation ou d’expulsion puissent rester sur la zone et retrouver leurs droits.

      2. Que les agriculteur·trice·s impacté·e·s, en lutte, ayant refusé de plier face à ago-Vinci, puissent continuer de cultiver librement les terres dont ils·elles ont l’usage, recouvrir leurs droits et poursuivre leurs activités dans de bonnes conditions.

      3. Que les nouveaux habitant·e·s venu·e·s occuper la zad pour prendre part à la lutte puissent rester sur la zone. Que ce qui s’est construit depuis 2007 dans le mouvement d’occupation en termes d’expérimentations agricoles hors cadre, d’habitat auto-construit ou d’habitat léger (cabanes, caravanes, yourtes, etc.), de formes de vie et de lutte, puisse se maintenir et se poursuivre.

      4. Que les terres redistribuées chaque année par la chambre d’agriculture pour le compte d’ago-Vinci sous la forme de baux précaires soient prises en charge par une entité issue du mouvement de lutte qui rassemblera toutes ses composantes. Que ce soit donc le mouvement anti-aéroport et non les institutions habituelles qui détermine l’usage de ces terres.

      5. Que ces terres aillent à de nouvelles installations agricoles et non agricoles, officielles ou hors cadre, et non à l’agrandissement.

      6. Que ces bases deviennent une réalité par notre détermination collective. Et nous porterons ensemble une attention à résoudre les éventuels conflits liés à leur mise en œuvre. Nous semons et construisons déjà un avenir sans aéroport dans la diversité et la cohésion. C’est à nous tou.te.s, dès aujourd’hui, de le faire fleurir et de le défendre.


    • Zouzous vous semblez ignorer que sur ces terres ils y a des "squatteurs" qui sont en tres bonne entente avec les propriétaires ; Et pour cause, ces derniers ont vu leurs terres sauvées par la pugnacité des premiers !
      Deuxièmement mon message ne cherchait pas à en faire des heros au dessus des lois, mais du moins à refuser qu’on les mette dans le même panier que les rsa-istes qui passent leur journée devant leur ordinateur..


  • #1941090

    Ces opposant, qui sont restés, sont les meilleurs.
    J’ai remarqué que les nanas en colère stimulaient les mecs, avec la double-injonction conjointe de protèger celle à qui l’on s’en prend.
    Pas mal aussi, l’intimidation psychologique : "Vous allez en chier ; des endroits comme celui-là, y en a des dizaines dans la région !"


  • J’aurais préféré voir ces flics débarquer au Bataclan en son temps...
    hein ?


  • #1941121

    Si le but d’un grand Aéroport est de remplacer les deux aéroports : celui de Nantes et celui de Rennes, donc "ils" n’ont qu’à le faire a la frontière Bretagne / Loire Atlantique au dessus de Pierric et basta !!! A côté de Pierric il n’y a rien, c’est bien situé et c’est pile poil entre Rennes et Nantes et tout le monde serait content !!! Bordel, les solutions existent : !!!


  • #1941136

    J’ai fréquenté un squat fut un temps. Il y avait pas mal de turn over. Ils ressemblaient tous à ces ZADistes. Ça doit venir du fait qu’ils font de la récup pour se nourrir et s’habiller (zone de gratt).


  • Nddl ?!
    Plutôt Nantes réunifiée à Rennes..Brest en Bretagne historiques , plus cohérent et porteur pour l’économie, mais aussi la justice enfin ( m. Phillipe de Normadie Réunifiée ! !) C’était pas un référendum, mais une consultation ds un périmètre favorable (d’après les sondages) ..pour ces élus et leur gloire. .qui empêche le retour de Nantes en Bretagne, volé anti-démocratiquement..la population méprisée..dépersonnalisée.... Bretagne réunifiée. ..vendée historiquement en poitou-aquitaine..anjou-maine avec touraine-Orléannais ds un puissant Val de Loire.. De la cohérence pour l’économie, tourisme, respect culturel


  • C’est interessant le débat que sucite la question de la ZAD sur ER.
    Cela montre pour moi la limite de la réconciliation. A lire certains, il faudrait se couper d’une partie de la population francaise. Que faire de ces gens si vous arriviez au pouvoir ? Dans des camps peut etre ?
    Non vraiment ce n’est pas en traitant avec mepris la jeunesse qui certes a peté un boulon à cause de ces années de république hysterique que vous allez réussir à relever la nation. A moins que vous proposiez quelque chose de concret pour les jeunes ?
    Moi j’ai une idée, retour à la terre, réapprendre à se servir de ses mains pour les mettres dans la terre ou le cambouis. Réapprendre à construire et réparer en France... Mais tiens donc, ne serait-ce pas ce que ces gens appliquent depuis plus de cinq ans ? Techniques de constructions écolos 100% made in France, réparations d’outils, ateliers de mécaniques automobiles, recyclage des dechets, travaux publics (comme la remise en état de drains de routes de fossés), constructions d’ateliers de conserverie de boulangerie de brasserie, travail en équipe, partage des ressources, travail sur une justice locale où chacun a son mot à dire... Certes ce n’est pas parfait mais ma foi ca va dans un sens plutot positif, et ca ressemble à la vieille et douce France des siècles passés (la messe du dimanche en moins)

     

    • La messe en moins... et le pétard en plus !
      Malheureusement les fumeurs sont incapables de faire société sur le long terme. Ça peut donner l’énergie pour tenter autre chose mais construire autre chose non. Je le constate. Dommage car ce que vous décrivez est plein d’espoir...


  • Il est certain que si les zadistes n’était pas des blancs de la France profonde lésés, bafoués, relegués et méprisés mais des migrants adulés par le pouvoir, la Zad ferait l’objet d’un plan d’aménagement spécifique, avec logements préfabriqués gratuits et distributeurs de monnaie pour leurs cartes de retraits offertes et rechargées quotidiennement.. C’est ça la France de Macron et ses sponsors de la Finance !


  • Ce sont de pauvres bougres qui errent sans but et ont eu l’opportunité de la ZAD et l’excuse de l’aéroport leur donner un but ou un rêve, de pouvoir vivre en marge et en communauté, dans des cabanes comme des robins des bois 2018 .C’était une façon de se raccrocher à quelque chose avec des idées complètement farfelues .Des marginaux skateurs .

     

    • Robin des Bois :

      Habile braconnier, mais aussi défenseur avec ses nombreux compagnons des pauvres et des opprimés, il détroussait les riches au profit des pauvres ou rendait au peuple l’argent des impôts prélevés.


  • Les gendarmes obéissent aux ordres de cadres bisounours.


  • #1942057

    2500 gendarmes pour 250 pommés, cas sociaux, gauchistes et autres punk à chien.... Bilan des courses ? Une énième humiliation sur le terrain pour les forces de l ordre et un gigantesque foutage de tronche en matière de coût pour le contribuable ! 2 aspects qui ne risquent surtout pas d être détaillés par les journalopes mainstream.
    Pour faire chier le citoyen lambda ou les forces de l ordre ce sont des cadors tout ces nuisibles, révolutionnaires de pacotille, en revanche aller à la confrontation, pourrir et squatter une véritable entité du pouvoir telle que la finance vous ne les verrez jamais !


  • Les Zadistes de NDDL sont des révoltés de la première espèce, de dangereux anarchistes violents et idéologues. Ils rêvent du chaos généralisé, du « grand soir S’ils pouvaient étendre leur révolte à tout le pays, ils le feraient.

    Les médias leur montrent un peu trop de sympathie à ces gauchistes. Ils en brossent un portrait idéaliste de « babas écolos ». Très suspecte cette complaisance médiatiques ! Ils sont sont d’une extrême violence, agressifs, organisés, provocateurs et violents.

    Ils refusent de quitter ce lieu alors que le danger est passé et ont eu gain de cause (?), parce qu’ils veulent la bagarre : leur combat est idéologique. Cette idéologie consiste justement à créer le chaos dans notre pays.

    Combien sont-ils avec cette mentalité ? Beaucoup plus qu’on ne le pense. Ils sont formés, entraînés, organisés en « troupes de combat », armés, instrumentalisés : par qui ?

    Rien que pour quelques centaines de ces prétendus « pacifistes » il faut 2500 gendarmes pour les déloger : on se fout de qui ?

     

  • Personnellement, je suis avec eux, je prie pour eux et je suis triste pour eux de lire des commentaires aussi con, la médiation, si l’état l’avait voulu aurait été faite avant.
    Vive égalité réconciliation et vive Macron, vous n’avez pas voté pour lui, mais vous lui cirez les pompes ...


  • Y a du neuf à NDDL, des milliers de personnes solidaires présentes sur les lieux... pourquoi ne pas en parler d’un coup ?


Commentaires suivants