Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Charles Gave sur l’Obamagate : "C’est l’État profond des États-Unis qui pourrait tomber"

Trump contre l’État profond

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

46 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • N’importe quoi ! L’Etat profond est, par définition, occulte et hors d’atteinte : les politiciens sont payés pour prendre les coups à sa place...

     

    • @u roitelet

      Faux ! L’invincibilité de l’état-profond est un mythe (il suffit de voir en Syrie où les vœux de l’état-profond n’ont pas été exaucés). La preuve qu’ils sont mal-à-l’aise, sinon, ils n’essaieraient pas de couler Trump comme ils le font.
      Il faut arrêter de se fier aux illusions tissées par l’état profond faites pour faire croire au peuple qu’il est intouchable et contraindre donc les masses à l’apathie.


    • On vous a déjà dit que vous étiez beaucoup trop affirmatif. Où avez-vous trouvé une « définition » pareille de l’Etat profond sinon dans votre petite tête et juste pour appuyer votre assertion sans la moindre nuance ?! Vous devriez réfléchir un peu plus sérieusement à ce que disent des gens plus intelligents que vous, et à n’en point douter mieux informés, ça vous aiderait grandement à évoluer un peu.


    • N’ en déplaise aux défaitistes,personne est "hors d’atteinte",même des multi milliardaires comme Bill Gates ou Georges Soros.
      Tout est question de volonté politique,d’organisation,de rapports de force et surtout de volonté "tout court"...
      Epstein était à la fois soutenu par la mafia d’Hollywood,l’APAIC et le Mossad,et probablement aussi par les loges maçonniques du style Skulls&Bones et Bohemian Grove,et pourtant il a bien fini par tomber.


    • il ne faut pas confondre état profond et état invisible ,L’état profond n’est pas un état surnaturel et peut aussi bien designer les vrais décideurs que leurs representants.
      l’oligarchie mondialiste est l’etat profond de tous les etats du monde nous connaissons les principaux acteurs de cette oligarchie ainsi que leurs fondés de pouvoir orgznisés en partis politiques associations ,fondations ,institutions cet état profond n’est donc pas intouchable et puis pas la peine a la difference des pokemon de les attraper tous , une bonne purge etatique , quelques grosses légumes en prison et les choses vont déjà mieux


    • Le King rien ni personne n’est hors d’atteinte et l’etat profond n’est en rien occulte, il est juste composé d individus issus de differentes communautés et dont l objectif est le mondialisme ; à savoir la mise "en esclavage" des peuples... Ces individus tres intelligents, tres bien organisés, donc tres riches pensaient arrivés à leur fin entre 2020 et 2030, mais un premier grain de sable a rayé leur machine si bien huilé : Poutine, puis un 2 eme : Xi Jiping, puis enfin un 3 eme : Trump...
      Et aujourd hui les etats profonds (et pas seulement US) comprennent que leur plan sataniste ne pourra arriver dans la prochaine décennie et cela les rend "fous" et de plus en plus visible au yeux du grand public !!!


    • Il y a infiniment plus profond que l’état profond.


    • À Éric et les autres...
      Qu’est ce que l’Etat profond ? Où réside -t-il ?
      Vous avez des noms ? Des cibles à nous désigner ? Ou bien est ce une simple appellation que vous invoquez pour calmer vos angoisses ?


    • @u roitelet

      Qu’est ce que l’Etat profond ? Les oligarques israélo-apatrido-américains qui tiennent à faire des USA un imperium mundi qui règnerait sans partage sur le monde pour qu’à la fin, quand les USA auront été vidé de leur force par leur lutte impérialiste, le petit coq règne sur les restes.

      Où réside-t-il ? Dans le swamp washingtonien, c’est du moins une de ses courroie de transmission les plus efficaces.

      Vous avez des noms ? Des cibles à nous désigner ? Le clan Rotschield et le clan Clinton, par exemple.

      Ou bien est ce une simple appellation que vous invoquez pour calmer vos angoisses ?

      Quand on psychologise l’autre au lieu de répondre à ses questions, c’est que l’on a pas d’arguments. L’oligarchie a perdu en Syrie, en Irak, en Afghanistan, au Vietnam...elle fait tout pour mettre Trump en échec, ce qui prouve donc qu’elle a peur et qu’elle ne se sent pas si invulnérable que ça.


    • A Bayin...
      N’oubliez pas de vous Méfiez vous de vous-même : c’est peut-être VOUS qui êtes le vrai pouvoir, celui sur lequel repose la stabilité de la société, et non pas un quelconque « pouvoir profond ». Chacun de nous par ses habitudes de consommation - que ce soit par ses commandes sur La Fnac ou Amazon, les séries télé sur Netflix- fait vivre le système qu’il conspue par ailleurs...

      c’est l’individualisme le mal de notre temps ; il est cent fois plus nocif que le « pouvoir profond », réel certes, mais qui s’appuie avant tout sur une intime connaissance de la psychologie humaine pour avancer ses pions. Pour changer la société et renverser le « pouvoir profond », il faudrait changer la nature humaine ; êtes vous prêt à céder une partie de votre confort personnel pour votre voisin de palier ? Et lui, est il prêt à le faire pour vous ?


    • La caractérisation générale de ce terme d’État profond utilisé à l’origine, comme le dit un commentaire précédent sans le développer, par l’ex universitaire et diplomate canadien Peter Dale Scott, correspond à l’action de personnes non élues qui exercent cependant par les positions de pouvoir qu’elles occupent à différents niveaux (aussi bien dans la sphère publique que privée) et dans différents secteurs (renseignements, défense, etc.) une influence à la fois déterminante, hors de contrôle et de tout cadre légal. En d’autres termes, une sorte d’Etat dans l’Etat. Pour le reste, comme le dit @Bayinnaung, épargnez-vous la psychologie de bazar et vos histoires « d’angoisse » ! (sic).


    • @u roitelet

      Les petites gens comme moi ne sont pas ce pouvoir profond. Ce "pouvoir profond" n’est qu’une clique de riches voleurs qui essaient d’imposer leurs vues afin de sauvegarder leur Ponzi le plus longtemps possible. Les petites gens consomment ce qu’on leur donne à consommer et n’ont aucun pouvoir. Ce ne sont pas les gens qui ont décidé de faire la guerre aux pays arabes pour voler leur pétrole ... dont le prix ne baisse jamais à la pompe malgré cette ratonnade planétaire. Charger les petites gens pour dédouaner les grands décideurs, c’est pile ce que le système veut.

      L’individualisme est causé par le pouvoir profond qui noie les cultures traditionnelles et travaille les gens dès le primaire, dès le berceau, pour qu’ils soient individualistes. Qu’on arrête de charger le petit peuple pour excuser les grands. Ce sont eux qui ont toutes les cartes en mains, pas nous. La consommation et l’individualisme sont juste des os à ronger lancés pour nous empêcher de nous révolter.
      Ce qu’il faut changer, c’est l’obéissance innée à l’oligarchie qui se travestit en fausse-pensée-rebelle. Les gens ont perdu beaucoup de leur pouvoir d’achat depuis des décennies (autrefois, avec un simple salaire de conducteur de bus, tu pouvais entretenir toute une famille, aujourd’hui, si les 2 parents ne gagnent pas correctement leur vie : pas de foyer ni de famille possible ... donc, oui, on y a perdu et on ne s’est pas plaint, on a pas encore faire de révolution).
      Es-tu prêt à foutre la paix et à arrêter de critiquer ton voisin de palier parce qu’il commet le péché de s’acheter quelque chose qui lui plaît et à pointer les véritables responsables ? Et lui, tu penses qu’un donneur leçons ça va lui donner envie de changer ses habitudes ?
      Le jour où la culture politique (même minime) servira à autre chose qu’à se perdre en éternels débats de bac à sable anti-Trump & anti-Russes sur internet et à flatter sa propre arrogance, les gens accepteront peut-être de changer.
      Si les cons sont l’armée légère des méchants. Alors les faux-intelligents et les donneurs de leçon en sont leur 5ème colonne, leurs éclaireurs.


    • le King, arrête tes délires : l’état profond ce n’est un autre nom pour la banque, point barre. quant à en faire porter la faute au pékin moyen c’est l’argument type de l’idéologue libéral, (homo homini lupus et autres fadaises). donc je me pose encore une fois la même question : qu’est ce qui te pousse à commenter sur un site dont tu n’as manifestement aucune des valeurs (à commencer par l’empathie). c’est un peu comme si je passais mon temps à commenter sur Libé.


    • J’ajoute que vous voir pointer l’individualisme comme mal de notre temps, comme si tout le monde y sacrifiait et comme si vous n’étiez pas vous-même l’exemple type de l’individu qui cherche à toute force à se distinguer, ça laisse rêveur. Et c’est d’ailleurs un faux-fuyant pour ne pas admettre que vous vous êtes prononcé encore une fois beaucoup trop vite sur le sujet initial pour partir ensuite sur autre chose en mode faux-fuyant. Ce qu’il y a de sûr, c’est que ce n’est effectivement pas avec des individus à votre image, solipsistes et infatués d’eux-mêmes, que l’on s’en sortira.


  • et l’état profond français entouré de tous ces parasites dans les médias et ailleurs , ils vont tomber quand et grâce à qui ?

     

  • Y aura-t-il un grain de sable pour bloquer le jeu de dominos avant qu’ils ne tombent tous ?
    On est pas au bout de nos surprises.


  • Raison pour laquelle ils feront tout pour empêcher la réélection de Trump, quitte à foutre en l’air leur propre idéologie ultralibérale en provoquant une épidémie qui mettrait sur la sellette le libre-échange. Tout ça juste pour couler le projet social & économique de Trump. Le mondialisme n’est au final qu’une façade du néo-féodalisme (que l’on a renommé "oligarchisme") des classes dominantes occidentales.
    Si, par le plus grand des miracles, Trump venait à être réélu contre toutes attentes, l’oligarchie qui a essayé de le couler, va recevoir un retour de bâton immense dans tous les sens du termes car cela n’affectera pas que les oligarques nord-américains. Les riches Canadiens, Français, Allemands, israéliens, etc. ont eux aussi participé à tous les coups-fourrés contre Trump. Pourquoi la presse français est-elle vent-debout contre Trump alors qu’il n’est pas président de la France ?
    Les élections de cette année vont être cruciales pour notre avenir : ou bien Trump est élu et l’oligarchie tombe.
    Ou bien Trump est battu, ce qui est hélas, la plus forte des probabilités (on peine à imaginer l’intensité de la haine anti-Trump dans les médias américains, dites-vous que TOUS les films hollywoodiens qui sortiront cette année ont un message à peine voilé contre Trump, tous, sans aucune exception et cet Obamagate est peu très commenté dans les médias US, en fait) et alors, s’il est battu, l’oligarchie fera tout pour verrouiller définitivement la possibilité qu’un non-oligarque arrive au pouvoir (on a vu ce que ça a donné avec un simple milliardaire outsider hors-parti, alors imaginez ce que ça donnerait avec un vrai idéologue du populisme) et ça passera par un doublement de la culpabilisation médiatique de l’homme blanc-hétéro-chrétien, le recours au vote électronique, l’interdiction pure et simple par la loi de participer à une élection si vous n’êtes pas validé par la maison-mère ou issu d’une minorité, etc.

    De cette élection dépendra l’avenir du monde entier : du peu de liberté électorale qu’il reste en occident, mais également de la construction oligarchique européiste et même juste de la survie du monde.
    Les Clinton et les Obama, qui seront très certainement les vrais maîtres de l’empire US derrière le trône d’un Biden sénescent pourraient exposer le monde à la destruction finale. Cette fois-ci, en Syrie ou au Venezuela, ils ne reculeront pas : quitte à entrer en guerre directement avec le Russes et tant pis pour la guerre nucléaire !

     

    • Quel pessimisme. Ce n’est pas le moment ; le moral est presque à zéro dans cette France sous le joug.
      Charles Gave a l’air confiant.
      Que Trump gagne ! Et même s’il devait "perdre" des élections truquées, tout ne serait pas dit pour autant. La colère est une force, l’intelligence et le coeur se rebellent. Quand on a compris qui vous arrime à la galère - et ils ont fait fort, dernièrement - plus rien ne sera comme avant.


    • @ ramons en cadence

      Je préfère être pessimiste et avoir de bonnes surprises que l’inverse.
      Bien entendu, je souhaite plus que tout la victoire de Trump.
      Mais je ne veux pas que l’on sous-estime l’importance des élections qui approchent aux USA. Une victoire du camp démocrate signifierait un retour sur le devant de la scène (avec un président sénile) de Hilary Clinton et des Obama ... et donc à un retour des va-t-en-guerre qui, sentant que l’empire a bien reculé ces derniers temps, pourraient vouloir jouer la surenchère militaire, quitte à jouer avec le bouton rouge.
      N’oublions pas que dans la vision de ces gens-là : il vaut mieux un monde réduit en cendres qu’un monde qui ne serait plus sous la coupe des anglo-sioniste car ce serait un monde qui se serait damné, selon eux, un monde qui aurait refusé un plan divin.
      N’oublions pas qu’en 2013 : on est passé beaucoup plus près d’une 3ème guerre mondiale après l’affaire de la Gouttha orientale qu’au moment de la crise des missiles de Cuba.
      Ceci dit, je suis d’accord avec vous que le pessimisme peut, comme l’optimisme béat, avoir un aspect inhibiteur de l’action "à quoi bon se bouger puisque tout est déjà joué !"

      Raison pour laquelle, par exemple, je suis moins pessimiste en ce qui concerne la France, par exemple : déjà parce que les élections de 2022, quel qu’en soit le résultat, auront moins de conséquences sur le monde entier. Et ensuite parce que, enfin, le Mozart de l’ultralibéralisme, le chouchou de l’oligarchie, a pris un sérieux coup dans l’aile avec cette crise sanitaire (j’en veux pour preuve le résultat des dernières élections où son parti est arrivé en 3ème ou 4ème position dans la plupart des circonscriptions, ce qui prouve qu’en 2022, il pourrait très bien ne pas passer le 2nd tour). Mais là encore, prudence : il reste 2 ans et tout peut arriver.
      Mais bon, pour le moment, Macron n’est plus si garantit que ça de gagner en 2022 et ça, c’est positif. Non pas que son remplaçant pourrait être meilleur (juste moins pire) mais parce qu’il est vital qu’autant d’arrogance se doive d’être sanctionné durement électoralement parlant afin que ses successeurs se rappellent que l’on ne fait pas n’importe quoi (insulter et éborgner le peuple, ignorer les acteurs sociaux) sans le payer.


    • Pontiac.

      Oubliez les élections, cette fable pour enfants. Votre réflexion est, de ce fait, biaisée. L’Homme est fait pour être dominé et encadré de manière bienveillante (le Leviathan). Croire en la démocratie représentative alors que tous nos plus illustres hommes d’état, sans exception, n’en sont pas issus... C’est cracher à la figure de l’Histoire de France. La démocratisation des esprits est la conséquence de l’infantilisation des foules. Cesarisme, bonapartisme, Robespierrisme, Richelieu/Mazarin ou monarchisme (etc.) Ça vous laisse pourtant le choix. La démocratie n’est qu’un vulgaire coronavirus (le temps d’un printemps) à l’échelle de l’histoire de notre pays (et de l’histoire de l’humanité d’ailleurs). Le talmud n’est pas démocrate, les Évangiles et le Coran non plus, le shintoisme non plus. L’éveil est un processus long et douloureux...


    • @ Le changeur...

      Oubliez les élections

      Je serai macronnien, ce serait pile ce que je dirais : ne votez pas, laissez juste mes 10% de sous-fifres se déplacer pour me donner le droit de vous diriger.
      Les élections ont apporté du changement en Angleterre et aux USA : il n’y a que les pions du système qui essaient de noyer le poisson en complexifiant une situation pourtant fort simple et pas simpliste.


  • La pandémie arrive à temps pour faire s’effondrer l’amérique et Trump. Le monde a t-il été pris en otage ? Cherche pas, la réponse est oui.


  • Il est difficile de comprendre des "journalistes" qui participent indirectement à l’Etat Profond en France, Berkoff et compagnie, et qui dissertent sur la chute de l’Etat Profond aux Etats-Unis. Le phénomène a été le même lors de l’épidémie. Certains journalistes fustigeaient certaines mesures face au Corovavirus dans certains pays et s’accommodaient qu’il n’y a pas de masques, de gel, de respirateurs en France. La paille te la poutre dans l’œil en quelque sorte.


  • Michael T. Flynn ( ancien conseiller à la sécurité nationale des États-Unis ) patriote et témoin de tous les crimes commis par Obama et les Clinton aussi bien en Ukraine qu’au Moyen Orient , qu’ils ont essayé de faire tomber en affirmant que c’est un espion qui travaillait pour Poutine ,
    une personne comme ça qu’il nous faut en France pour éradiquer tous les parasites qui gravitent depuis Sarkozy , Hollande et Macron et qui détruisent la France à p’tit feu ….

     

    • @ jeanmarie

      Tout à fait, il faut juste que la personne soit intègre, patriote et toujours fidèle à la cause et intérêt de son pays. Sinon, comme en politique, (ceux qui sont visibles et parlent pour le compte de l’état profond) ONT ceci : "le langage politique est fait pour que les mensonges paraissent vrais et, les meurtres respectables". ORWELL.


  • Biden regrette avoir dit qu’un Noir n’est "pas Noir" s’il pense voter Trump !!!!
    un pédophile et dépravé sexuel comme Clinton avec les mains remplies de sang d’innocents aussi bien en Ukraine qu’au Moyen orient


  • Vous vous rappellez quand l’état profond était un sujet uniquement conspirationniste y a 20 ans d’ici ?

    C’est marrant la vitesse à laquelle les théories de la "conspiration" rejoignent de plus en plus la réalité, n’est ce pas ?

     

  • Si seulement.... et qu’il entraîne le reste de tous ces pourris... en France, et ailleurs... ;


  • Charles Gave joue l’informé mais ne sait rien : il se contente de lire les médias.
    Flynn ne représentait pas un danger pour Obama parce qu’il allait à l’encontre de sa politique guerrière en Syrie, Obama avait déjà licencié 60 généraux pour ce motif mais parce que Flynn était directeur de la Defense Intelligence Agency et en bon patriote comme il avait tous les dossiers contre les agents de l’état profond Reagan Bush Clinton Obama et était écœuré et souhaitait les sortir, Obama a voulu l’éliminer. Flynn a sorti Pizzagate divulgué par Assange alors qu’il était encore en poste. Derrière Flynn il y avait déjà la NSA, la DIA, le Pentagone et tous les grands généraux américains qui avaient décidé de faire le ménage pour rétablir la démocratie aux USA. C’est pour cela qu’ils ont choisi Trump ancien élève école militaire pour les représenter. En même temps Flynn avait créé QAnon qui a 2 facettes : secrète, car les informations sont dévoilées au compte-goutte par le Majestic 12 et public car il s’appuie pour dévoiler les affaires sur un réseau de citoyens patriotes crée pendant qu’il était sous Obama par Flynn. Muller était depuis le début du côté de Trump et ils ont laissé les démocrates attaquer pour que les monde les voient dévoiler leur méfaits et mensonges et les condamne avant même les procès pour haute trahison qui vont avoir lieu. L’état profond contrairement à ce que dit Gave ne tombera pas car Trump ne s’attaque qu’aux agents publics du Deep State. Trump s’appuie sur une partie de l’état profond pour ça. Le Majestic 12 et la NSA font parties du Deep State. Trump ne s’attaque pas non plus aux maîtres du monde, les Illuminati
    Selon Gave Trump passerait l’éponge quand les têtes trop célèbres vont tomber. Non seulement il ne va pas passer l’éponge mais il va les faire condamner à mort car Pizzagate est bien plus méchant que le reste. Il y a déjà 150 000 mises en accusation en cours
    Certains disent que pour les stars de la politique, des affaires et du show business on leur proposera avant une pilule pour éviter le tribunal et la chaise électrique et en échange tous les crimes ne seront pas dévoilés. C’est ce qui a été déjà fait pour Bush père et McCain
    Enfin Gave ne connait rien aux procédures : ce que Biden a fait avec le président ukrainien n’est pas de la corruption mais un crime de haute trahison. Ce n’est pas du correctionnel mais du pénal ! Le parti démocrate sera démantelé, Sanders avec et dans une dernière tentative ils présenteront Michelle Obama

     

    • Alors pour nous, les sans-dents, les goy, ça va continuer à aller de pire en pire ? Travailler toujours
      plus durement, pour des payes toujours moindres ? A tourner la meule sans fin ? Avec toujours moins de liberté ? Plus d’abrutissement et de laideur ? Il n’est déjà plus possible de se promener dans quelque ville que ce soit sans être submergé de dégoût, agressé par toute cette bêtise, cette crasse, cette pornographie suintante, ce mauvais film ?
      Aujourd’hui, en 2020, en France, aucune personne sensée, sensible, ne peut accepter cette situation sans être alcoolo, toxico, fumeur, boulimique, malade, à moins d’avoir une hygiène physique et mentale de pilote de chasse.


    • Bobo,
      Pour le travail, je dirai que travailler dur n’est pas seulement une histoire d’argent, c’est aussi une des plus grande philosophie de notre civilisation, et sûrement très naturel. Mais oui ,ce monde rend les gens fous et une tristesse intérieure qui touche énormément de personnes, tout le monde a accès aux chiffres exponentielles du mal être, et juste pour cela je ne puis comprendre les débats sur la société futur que l’on nous propose ? C’est même la raison qu’enormement de gens veulent s’enfuir, mais on ne s’enfuit pas individuellement !? Donc nous sommes d’accord et nous ne le sommes pas . Le travail dur est une solution si il n’est pas usure et spéculation, si il a le but de sa descendance ,si il nourrit sa famille et sa communauté, si il devient le moyen d’achat de plaisir ? C’est la qu’ils nous détruit.


  • Par définition l’Etat profond est un organigramme invisible (de moins en moins) qui se cache derrière les politiciens quelque soit leur rang et leur nation (donc international et/ou mondialiste selon que l’on se réfère au marxisme ou au capitalisme)...
    J’espère que cela va finir par entrer dans la tête de ceux qui en sont encore à espérer en l’un des deux "camps" prétendus ennemis !


  • L’État profond américain est hybride et il ne se détruira pas aussi simplement. Néanmoins, cette affaire peut l’affaiblir de façon significative, l’obliger à lever le pied et envoyer toute une fournée (ce mot n’engage que moi et aucunement le site E&R) de traitres, à commencer par Obama, derrières les barreaux, ce qui serait une victoire incroyable pour le camp des nations.


  • Il se réjouit de la chute de l’état profond américain ,et nous aussi,mais pourquoi devant un représentant de l’état profond républicain


  • Les services secrets étrangers (Anglais, Australiens, Italiens) seraient impliqués dans la destitution de Trump. Mais pas Israël, il se mouille pas trop le Gave...


  • Bercoff est un malin mais Gave l’a compris. Il joue pas dans la même cour.
    Bercoff a l’art de dissoudre les propos de ses interlocuteurs en reprenant une partie de leur réponse. C’est pour moi un vrai faux journaliste. Gave l’a compris qui répète derrière lui pour ne pas se faire voler ses propos. Bercoff secoue la tête dégouté. Un âne corrompu demeure un âne.


  • Charles Gave, André Bercoff, apprennent tous les deux d’ Alexis Cossette Trudel de Radio Québec et font comme si eux-mêmes ont découvert tout.

    Bercoff qui, à l’époque des campagnes électorales de 2016 sentait venir la victoire de Trump,et, sûrement, ne souhaitant pas non plus au fond de lui-même la victoire de celui-ci, essaie de prendre le train en marche des gens qui n’écoutent plus les médias oligarchiques dont il fait partie.
    Mais jusqu’où pourrait-il aller ?
    Méfiez-vous Alexis Cossette de ce genre de "journaliste" de Sud Radio.


  • La notion de deep state n’est devenue familière en France que depuis les années 1970. A l’époque, les historiens sérieux, qu’il faut différencier des écrivains officiels qui ne font que tordre la réalité afin qu’elle adhère tant bien que mal à des théories improbables ayant comme point commun une simplicité naïve. Opposant ces actions criminelles forcément accidentelles à un pseudo "état de droit" cher à Peter Dale Scott, garant des "libertés démocratiques universelles" comme idéal à atteindre.

    Or on s’est aperçu que depuis toujours les souverains agissaient contre le bien commun et même contre leurs intérêts propres. Donc pour une minorité agissante.
    Et que ces décisions allaient toujours dans le même sens, bien que les gouvernements aient changé plusieurs fois. On est bien renseigné sur le monde anglophone pour jusque vers le XIXe siècle qui a été aussi très étudié.
    Mais on pourrait le faire pour les pays latins, l’Asie, les périphéries dominées (Amsud, Afrique).
    Je n’ai pas le temps pour le faire, surtout bénévolement mais on peut se persuader d’y trouver la même chose qui semble évidente car on la subodore sans même la chercher.


  • Quel est la spécialité de Gave ? Les "placement financiers".

    C’est quoi un placement financier ?
    Un rentier met 100 euros sur une table, Gave en chope 5, il "place" les 95 et un an après il donne 5 euros de "rendement" au rentier.

    Si vous mettez 100 euros sur une table et que vous revenez dans 1 an, il y aura toujours 100 euros. Pour obtenir 5 euros de plus il n’y a qu’un seul moyen : le travail de quelqu’un.
    Qui a travaillé ? Gave, certainement pas, Le rentier encore moins.

    Donc Gave est spécialisé en vol financier : il "vole" à son compte et pour le compte du rentier le travail des hommes.

    Pas besoin d’être économiste pour comprendre cela.

    Et c’est ce voleur que nous devrions écouter ?

     

    • Quelle vision caricaturale ! Vous ne connaissez pas les activités réelles de cette personne. Tous les gens qui travaillent dans ce secteur ne sont pas des Madoff, à un moment donné faut sortir de la pensée grossière et des « raisonnements » en apesanteur, qui amènent à des extrémités, jusqu’à celle qui consiste à qualifier quelqu’un de voleur !!!


    • C’est tout ce que vous avez comme contre argument ? Une caricature !
      Ma caricature est plus vraie que nature.

      Vous auriez pu m’expliquer par quel travail Gaves était devenu riche. C’eut été plus didactique, mais très difficile.

      Je vais faire plus simple encore, voici un fait :
      En ce moment sur le globe, les riches deviennent de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres.

      Selon vous, les riches deviennent de plus en plus riches parce qu’ils travaillent de plus en plus, comme gave.

      Selon moi les riches deviennent de plus en plus riches parce qu’ils volent de plus en plus de travail aux hommes.


    • Votre post initial est effectivement une caricature. Pour une raison très simple, à savoir que pour juger de ce que fait quelqu’un il faut logiquement savoir ce qu’il fait exactement et pas se contenter d’user de catégorie a la louche (comme « les riches », ce qui en soi ne veut rien dire), ce qui ne constitue en rien un « argument ». Or vous n’en savez rien, sans quoi vous le diriez précisément et l’on pourrait alors seulement en juger. En attendant, c’est du vent. Vous avez réussi l’exploit de faire encore plus « simple » que précédemment. Bravo, car ce n’était pas gagné. On est sur un site sérieux ici, ce serait donc bien de nous éviter les diatribes d’anticapitaliste neuneu.


Commentaires suivants