Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Charles Gave sur les retraites : "Vous allez en prendre plein la gueule"

Voir aussi, sur E&R :

Changer de paradigme économique et social
avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

34 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le fonds de pension de la General Motors a fait faillite, combien touchent les ex employés ? ZERO. Qui est en prison ? PERSONNE. En Italie, retraite par répartition, elles sont versées un mois sur deux ou deux mois sur trois.

    Et c’est bien beau de faire travailler les gens qui le veulent jusqu’à 75 ans, surtout comme prof de fac à 6 heures semaine et 6 mois par an surtout pour nous faire avaler des conneries.
    Monsieur Gave, dans un pays de 65 millions d’habitants comme la Fronce, il y a 15 millions d’immigrés et 25 millions de postes de travail. Et oui, votre gâteau à taille fixe, vous préférez inviter de plus en plus de monde autour car les immigrés, chômeurs longue durée er RSA partent aussi en retraite. Et ne parlons pas de la taille de la dette pour acheter la farine de votre gâteau.

    Quel clown révoltant. Delamarche me manque.

     

  • Le monde étant fini, l’ère des profits qui iront nécessairement en s’amenuisant va s’arrêter, donc indexer les retraites sur des placements est une solution à très court terme. Je propose que chaque salarié touche les cotisations patronales dans leur intégralité.
    Ensuite ça se gâte encore plus sur le volet disons politique car il ose opposer encore (en 2018) le "libéralisme" dont il vit *et le socialisme, mais tous les pays sont socialistes sauf que dans le libéralisme la société entière travaille pour les plus riches qui rappelons-le, ne servent à rien (il leur faut des produits de luxe inutiles dont la fabrication prive la recherche d’unités de production par exemple).
    Quant à l’exemple vénézuélien, pays agressé par son pays de coeur je pense, les bras m’en tombent d’une telle naîveté ou est-ce du cynisme ploutocratique, je vous laisse juges.

    * = la bonne question à se poser est : combien pourraient faire son "travail" ; est-ce utile ou néfaste...


  • On a pris ici la mauvaise habitude de décrier ce brillant analyste (Un homme qui appelle un chat un chat, qui a fait gagner beaucoup d’argent à ses clients et qui, s’appliquant à lui même ses propres principes, a construit une fortune convenable). Il pourrait se se limiter à faire son beurre. Il donne un avis à la plèbe dont je suis (ce n’est pas un philanthrope).
    On peut aussi se cantonner à Delamarche et Jovanovic, c’est vrai. Dommage !

     

  • Notons tout de même l’ouverture d’esprit d’E&R qui ouvre ses colonnes à ce libéral pur jus ...

     

  • Puisque c’est l’heure de faire des propositions, voici la mienne
    Je propose un état fort qui récupère tous les biens et richesses à la mort de chaque citoyens. Il les proposes cependant à la vente au prix du marché. l’héritage est limité à un pécule forfaitaire identique pour tous.Qui suis-je pour récupérer le fruit du travail de mes parents, est-ce bien mérité ? Non. En gros l’état gagne la plus-value crée par ses citoyens.
    consequences :
    plus d’impôt à payer
    moins d’inégalités entre les Hommes.
    l’État va tout mettre en oeuvre pour faciliter la réussite de ses citoyens.

    Votez pour moi !

     

    • Tes parents ne sont pas obligés de te laisser le « fruit » de leur travail.
      S’il y en a !!…


    • Si tu veux une vraie égalité, il faut enlever les enfants à leurs parents à la naissance. Que chacun soit éduqué et instruit d’une façon identique. L’héritage, et donc le « non mérite », n’étant pas que monétaire, mais aussi culturel et social. De plus, il faut aussi se méfier des effets pervers d’une perception totale des héritages par l’Etat. Les parents pourraient ne pas vouloir se crever la nenette pour que tout le fruit de leur travail soit capté par l’Etat, et donc bosser pas plus qu’il ne faut, ils pourraient aussi virer tout leur fric à l’etranger ou alors ils dépenseront tout avant de crever en putes, en chippendales et en coke. Si tous les citoyens se mettent à penser après moi le déluge, on ne s’en sortira pas. La transmission familiale du patrimoine permet la plupart du temps de le protéger de diverses turpitudes.


    • On n’a pas fait mieux depuis Pol Pot, je vote, ne serait-ce que pour voir la population française diminuer d’un cinquième à terme.

      Vous ne vous êtes pas demandé si les parents n’ont pas justement cultivé le fruit de leur labeur afin de faciliter la vie de leur descendance ? Vous ne vous êtes pas demandé ce qui arrive dans l’hypothèse où les biens vendus sur le marché (qui comprend aussi des propriétés relativement coûteuses) ne trouvent pas acquéreur ? Ce qui en est des recettes de l’État ?
      Quid des failles permises par la pyramide des âges ? Des dérives des agents de ce si gentil État-¨Providence duquel nous serions alors tous dépendants ?

      Moins d’inégalités entre les Hommes...
      Vous ne vous êtes pas demandé si, justement, les Hommes n’étaient pas inégaux entre eux ? Qu’ils n’étaient pas interchangeables ? Ça entamerait trop votre dogme de considérer ce fait élémentaire ?

      Au vu de ce que l’histoire nous a enseigné, les idéologues aux bons sentiments ont engendré davantage de populicides que d’avancées sociales.

      En espérant que votre commentaire avait une vocation humoristique.

      Pour en revenir au sujet de la vidéo, il est toujours intéressant d’avoir l’opinion d’un libéral sincère et cohérent vis à vis de ce qu’il professe.
      Au fond, qu’ils se pensent libéraux ou socialistes, bon nombres d’économistes sincères devraient se trouver d’accord sur la perspective d’un colbertisme réactualisé, maniant habilement la liberté d’entreprendre couplé à un dirigisme étatique correctement dosé.


    • c’est déjà le cas...renseignez-vous. à moins d’être très riche.

      Un pays s’enrichit en créant et accumulant de la richesse produite, (c’est pour cela que la France est si belle), si vous ne pouvez laisser le fruit de votre travail à vos enfants à quoi bon ? Comparez la Suisse et la France, on ne manque pas d’aides en Suisse, mais cela justifie-t-il le pompage des richesses du peuple pour le dilapider ?

      Non.

      Forcément quand on ne produit pas grand chose..ou que l’on vit de ce système de vase communicants...


  • Comment prêter un quelconque crédit à un type qui s’en prend au Venezuela,"dont les dirigeants ont ruiné le pays" ? Tes copains banquiers sionistes et leurs larbins de l’opposition ruinent le pays. "A 75a je travaille encore", il ya travail et travail hein, ma vieille voisine vient de passer les 70a et doit encore travailler pour s’en sortir (à peine), et pas derrière un bureau, en costume, assis sur du cuir...

     

  • Tous ces troupeaux de vieux cons qui ont voté Macron vony se faire récurer jusqu’au trognon et c’est bien fait pour eux ! Ah ils
    ont voulu « faire barrage » parce que c’était « son programme » ? Alors bien fait pour leurs vieilles tronches ! Moi je n’aura aucune retraite ou presque alors que j’aurais cotisé pour EUX toute ma vie alors je ne vais pas pleurer : tout ce qu’on me prend en 2018 c’est pour eux, et quand viendra mon tour il n’y aura plus rien... Ils ont voté Macron, par
    ignorance et par veulerie alors maintenant qu’ils ramassent, ça ne changera RIEN pour moi !

     

    • Sur un autre créneau économico-social, je me rappelle cette dinde de la fonction publique territoriale (qui ne savait, à l’âge adulte, toujours pas tenir un stylo correctement quand elle prenait des notes), et n’avait aucune espèce d’embryon de conscience politique, me chanter les louanges du banquier Macron pendant que je lui parlais de hold-up oligarchique en cours.

      Moralité : gel du point d’indice des fonctionnaires dans les trois mois qui ont suivi (je n’en suis pas, juste un précaire).
      Ça aussi, c’est une catégorie abêtie qui s’est bien faite avoir (la fonction publique).

      (Mais c’est aussi une partie de l’ossature qui permet au pays de résister à des chocs de type crise de 2008 - qui va bientôt revenir en plus grave).


  • Il me semble trop critiquable vu que son cas n’est pas généralisable. Par exemple, il s’en prend au président actuel. Or chacun le sait, il n’est qu’une marionnette ridicule agitée en coulisses par de puissants financiers abrités derrière des monnaies fortes pour le moment car appuyées sur des armes de destruction massives payées par les contribuables ! Et ce qu’il fait, de la spéculation, devrait être interdit.


  • Selon Charles Gave reprenant le concept absurde du PIB qui additionne de coûts un fonctionnaire (prof d ’université ) crée de la richesse : non il coûte à la collectivité . (Beaucoup même enseignant des notions idéologiques nuisibles sont cause de coûts futurs cachés)


  • retraites : par répartition / d’accord , mais pendant 39 ans ou davantage , ces salariés ont versé mensuellement et automatiquement , par prélèvement sur la fiche de paye , la somme destinée à assurer leur retraite ! et ce , suivant le montant du salaire ! cet argent a bien été encaissé par les caisses de retraite afin d’être reversé sous forme de pension aux salariés ; d’où vient la cacophonie ambiante sur le sujet ?
    OU , si ces caisses n’ont pas géré convenablement l’argent des salariés , et qu’ils ne sont plus en mesure de le verser correctement , il s’agit de malversations , détournement de fonds , vols aggravés , ... et l’état doit les rendre justiciables .
    où est passé l’argent ?

     

    • Notre système de retraite est fait de telle façon que ce sont les actifs qui paient la retraite des vieux.En travaillant vous cumulez des trimestres qui vous ouvriront des droits lorsque vous ne travaillerez plus mais ce sont vos enfants s’il y en a qui vous verseront votre retraite.

      "cet argent a bien été encaissé par les caisses de retraite afin d’être reversé sous forme de pension aux salariés "
      Absolument pas, cet argent est reversé aux retraités.

      C’est malheureux de voir que certains n’ont pas encore compris l’embrouille.
      regardez la pyramide des ages en France et vous allez comprendre pourquoi la CNAV, c’est bientot fini ou bien elle sera privatisée sous forme de fond de pension.


    • Oui il y a un paquet de malversations dans les caisses de retraites, créees à l’époque des communistes du CNR (conseil national de la résistance). D’ailleurs les syndicalistes communistes sont toujours aux Conseils d’Administration de toutes les différentes Caisses, et pas pour défendre les retraites de tous les Français, seulement celles du secteur public.
      Il est là le casse. Belle république qu’ils nous vantent du matin au soir mais qui n’est qu’une association de malfaiteurs..
      Le soit disant système de répartition est dévoyé depuis longtemps au bénéfice des régimes spéciaux tous archi déficitaires. L’Etat est donc obligé de ponctionner les caisses viables, de prendre aux riches pour donner à de faux nécessiteux dont les privilèges coûtent cher à la société , notamment aux employés du privé ;
      Les retraités français ne reçoivent jamais l’équivalent des sommes qu’ils ont cotisées pendant toute une vie de labeur ; Nous sommes victimes d’une escroquerie à grande échelle mis en place par la gauche et les grands serviteurs de l’Etat DE LA HAUTE FONCTION PUBLIQUE qui, depuis toujours ont pris l’habitude de déshabiller Jean pour habiller Paul..


  • ’’Charles Gave sur les retraites : "Vous allez en prendre plein la gueule"...
    ...Est-ce qu’ils vont en profiter pour nous en mettre auusi plein le cul.. ?


  • J’ai beaucoup Charles Gave pour la petite voix discordante qu’il porte sur l’économie mais je ne suis pas toujours d’accord avec lui.

    Lorsqu’il brandi la menace de la mobilité salariale au sein de l’EU, il est en accord avec un dogme libéral dont toutes les études montrent qu’il ne fonctionne pas en pratique sauf pour une toute petite fraction du salarié Français à savoir des jeunes essentiellement qui partent bosser à Londres dans la finance ou l’hôtellerie-restauration mais c’est anecdotique même si les médias en parlent beaucoup.

    Lorsqu’il évoque la supériorité du régime de retraite par capitalisation sur celui par répartition, là encore il feint d’ignorer tous ces fonds de pension en quasi-faillite dans bon nombre de pays "libéraux" qui sont ou seront abondés par l’Etat.


  • Ils vont s’en prendre plein la gueule...
    Au même temps je l’espère car l’immense majorité d’entre-eux le mérite,sans le vote de 60 ans et plus Macron n’aurait jamais été président,c’est ces vielles merdes qui ont voté le plus pour lui au premier comme au second tour ;après eux le Déluge !!!
    Qu’ils crèvent,qu’ils fassent de la place,que les "migrants" les égorgent,ce ne sera que justice,mon vieux con de père qui a 81 ans a voté Macron les deux tours alors que le lui ai demandé d’aller sur son site voir son programme avant de se décider,il a fait le "castor" et maintenant il pleure sur sa retraite avec l’augmentation de la CSG,bien fait pour sa gueule !!!


  • Dites donc, M. Gave, ce problème ne serait-il pas lié en partie à la financiarisation de l’économie, ce dont profite vos clients ?


  • Ce Charles parle comme si la France avait encore les rennes.


  • En effet le vieillissement de la population pose un sérieux problème au système de retraite par répartition. Toutefois, le système par capitalisation n’est absolument pas la solution (à part peut-être pour ceux dont le métier est la gestion de fonds et qui se servent au passage, n’est-ce pas M. Gave ?).
    En Suisse nous avons un système mixte (répartition + capitalisation + épargne personnelle défiscalisée). Or autant le pilier "répartition" que le pilier "capitalisation" montrent leurs faiblesses. Le premier, oui, à cause de l’évolution du ratio actifs/retraités. Le deuxième (par capitalisation, donc) pour au moins deux raisons. L’une est que les rendements ne font que baisser (n’oubliez pas que nous sommes passés aux taux négatifs !) et que pour maintenir des rendements corrects, les caisses de pension doivent prendre toujours davantage de risques - et se casseront la gueule à la prochaine crise financière, comme elles se sont déjà cassé la gueule en 2008. L’autre est que ces caisses de pensions achètent des actions de grands groupes et que du coup ça rend tout le pays dépendant des "bons résultats" de ces groupes. Résultat : le législateur est sous pression pour faire des lois en faveur de ces groupes. Par exemple, nos caisses de pension ayant de gros avoirs placés chez Novartis, que font les parlementaires le jour où il est question de réglementations sur les médicaments ? Réglementer en défaveur de Novartis, c’est potentiellement diminuer le rendement de l’argent des retraites investi chez eux. Et voilà comment on est faits otages des multinationales...
    Donc je ne crois pas du tout dans ce système et j’ai cessé de compter sur une rente convenable. J’applique le conseil de Jovanovic : arriver à la retraite avec un toit qui m’appartienne et un lopin de terre à cultiver. Et pour le reste, à Dieu va !


Commentaires suivants