Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Charles Robin sur le féminisme et l’oppression : "Est-ce moi qui suis fou ?"

Retrouvez Charles Robin chez Kontre Kulture :

Pour vos amis « progressistes », chez Kontre Kulture :

Charles Robin, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Une féministe est une femme qui se bat pour que son fils joue à la poupée ,pendant qu’un migrant joue au docteur avec sa fille.

    Fabuleux ,non !!!!!

     

  • C’est bien , c’est vrai , c’est sympa , mais c’est long , laborieux , et respectueux ...

    Le féminisme a été inventé par les Rockefeller , et de lui donner ne serait-ce qu’un semblant de légitimité , serait pratiquement le cautionner ...

    Mais bon ... de nos jours , faut vraiment y aller avec des pincettes , pour pas trop heurter les " safe zones " ...


  • Je viens de lire dans un magazine que sur les 10 romans les plus achetés actuellement, 9 ont été écrit par des femmes ! Il n’y a guère que Houellebecque qui tente de contenir cette marée féministe et infantile .


  • C’est bien formulé, c’est tout à fait cela.
    Quand on voit certaines personnes croire aux plus absurdes théories modernes, on est en droit de ce demander ou se situe la limite entre l’ouverture d’esprit et la pathologie.


  • Le féminisme est en train de triompher sur les ruines de la Culture, causées par les connasses de "l’éducation nationale" .

     

  • Ceux sont les féministes qui sont structurellement ennemis de l’humanité, elles opposent les femmes aux hommes donc elles tentent d’empêcher les liens naturels qui unissent les femmes aux hommes, elles promeuvent l’homosexualité, elles tentent donc d’empêcher la filiation.

    Elles détruisent la cellule familiale en provoquant la haine du père et en féminisant le fils.

    Ceux sont des être qui ont la haine de la nature, elles la détestent car cette nature les a créé femmes.

    A bien y réfléchir, elles détestent les femmes, elles sont structurellement les ennemis des femmes.

     

  • Ceci est la consequence de la logique relative
    Hors morale, hors conscience morale, hors analyse socio economique
    On peut dire en tant que femme les hommes sont ennemis
    Si on supprime ou castre les hommes je trouve plus facilement du travail.
    Le rat qui mange du ble empoisonne est parfaitement logique
    Il a faim il voit du ble, il mange
    La conscience et l information lui manque
    Si on lui interdit d en manger il va devenir agressif et se battre logiquement
    Les rats qui le verront mourir seront prevenus sauf si ils considerent que manger du ble est un droit inalienable, acceder a l information est necessaire ensuite il faut savoir quoi en faire, il ne faut pas confondre logique et pertinence
    Une feministe peut etre logique mais non pertinente, elle se bat sur une idee simple acquerir plus de droits, d argent etc ca lui prend tout son temps comme un rat qui a faim, l approfondissement n a pas sa place car elle est en position de combat, et ce combat devient une partie de son identite, si elle ne considere pas l homme comme l ennemi, il n y a plus de combat, plus d avancee, plus de rapport de force, elle redevient une femme, le feminisme est ainsi a la fois le rejet de la femme et celui de l homme dans une quete de liberte illusoire car aucun homme n est vraiment libre, seule la bourgeoise entretenue peut en avoir l illusion et bosser pour le fun


  • Charles tu n’es pas fou bien au contraire. L’homme et la femme sont bien une sublime complémentarité. La guerre des sexes radicalisée est une abomination satanique. Elle a pour but de nous transformer en réels misogynes ce qui est en réalité une perversion. Ne pas oublier que l’on a les femmes que l’on mérite. Les rapports homme femme sont au cœur de l’histoire. Nous sommes dans la pire des périodes. Les femmes sont essentiellement divines et nous conduisent au sacré. Elles peuvent être, comme les hommes, corrompues par une idéologie satanique. On les corrompt pour nous détourner du Bien, du Vrai et du Beau. C’est l’éternel combat du bien et du mal qui se radicalise.


  • Les féministes que je connais (de vue et de loin) sont toutes des lesbiennes obèses au cheveux courts qui ressemblent à des mecs. La névrose et l’hystérie en plus de la surcharge pondérale sont deux composantes supplémentaires de la pathologie.
    Je pense quelles doivent haïr les hommes à cause du pénis qu’elles n’ont pas.


  • Charles, tu me demandes si tu es « fou ». Et moi je n’arrive pas à comprendre que tu ne comprennes pas qu’il y a des gens (et l’auteur du commentaire que tu n’arrives pas à comprendre en fait à l’évidence partie) qui sont structurellement cons. Faut que tu m’expliques pourquoi tu ne comprends pas cela !.


  • Ils me font bien rire avec leur concept de macho dominateur, alors que l’homme a tellement peu de pouvoir face à une femme qui sait y faire !
    N’était-ce pas Coluche qui disait : " elles ont l’embarras du choix,nous avons le choix de l’embarras". Tout est dit.


  • Nous vivons une époque où l’oligarchie pour se maintenir au pouvoir à besoin de diviser la nation en communautés de tous genres et pour se faire, ils manipulent les mots, leurs sens et promeut les individus frustrés par la vie pour en faire des militants.
    Dans ce cas là précisément, vous prenez des femmes qui ont eu des rapports très traumatisants avec les hommes, une femme violée par son père dans son enfance, une femme battue par son conjoint pendant des années ou sans traumatisme particulier, une femme homosexuelle qui voit en l’homme un rival, vous leur montez une association subventionnée qui les confortera dans l’idée que ce sont bien des victimes et vous leur donnez libre accès aux médias.
    Toutes les femmes qui s’y reconnaitront et qui n’auront pas eu la force de surmonter la situation, plus toutes les femmes et les hommes débordant d’empathie qui les soutiendront (société de l’émotion) vous prouveront et même si pour ça, ils doivent tordre les mots et leurs sens, que les hommes sont les ennemis innés de la femme.
    Ca marche avec les générations, la religion, la politique, le sexe, l’orientation sexuelle, la race (même si ça n’existe pas) etc...


  • Réponse à Charles ROBIN !

    Beh non vous n’êtes pas fou, vous constatez simplement les limites du rationalisme et le fait que vous entrez en contact avec ce problème est la preuve que la religion catholique est la religion vraie car elle pose le "Bien" comme un moteur indéboulonnable (ou un siège de pierre si vous voulez) que l’on ne remet pas en question afin que tout le monde avance dans le même sens. Cela, jouxté au fait que la praxis est dite "incarnée" fait le caractère Divin de la dynamique globale. Ainsi d’ailleurs il ne faut pas juger l’Église sur certains de ces hommes, ou certaines de ces parties mais comme Dieu qui constate le global, au delà du temps.

     

    • J’étaye quelque peu ma dernière phrase et je la figure par un exemple très concret.
      L’observation d’ "au delà du temps" permet de cerner plus aisément la réelle influence d’une dynamique, d’un phénomène, et d’éviter le piège de la micro-observation trop parcellaire et trop facilement méliorative ou péjorative. >>> L’effet positif (la "dé-corruption") du bicarbonate de soude sur une plaie infectée est constatable depuis une observation englobante... Il y a plusieurs temps ; la plaie, l’infection, l’arrivée du bicarbonate de soude, l’effet salvateur, la guérison, la reconstruction de la chair. Si on se fixe sur l’épisode "arrivé du bicarbonate", on verra qu’il va brûler une partie de la chair (déjà corrompue ?) et on pourra en déduire (au rationnel stricto-sensu) que ce produit aura été néfaste. C’est seulement en observant l’intégralité de l’histoire du mal arrivé et de sa guérison que l’on pourra voir le bien.

      Apprenons à analyser le global selon la saine doctrine qui a été donné d’abord et transmise ensuite par la saine institution pour pouvoir, entre autre choses, éviter d’avoir à parler à Francis COUSIN comme s’il était notre papa.


  • Clivage homme femme...

    La franc_maçonnerie et autres groupes d’influence qui cherchent à répandre le chaos dans nos société se frottent les mains.
    Ils poussent toutes les femmes à se victimiser et à intégrer le fait que l’homme est un oppresseur.

    L’homme est potentiellement plus fort (physiquement, dans son aggressivité) que la femme mais la femme est plus forte psychologiquement (et ça peut aussi faire des dégats quand elles se mettent à manipuler), les deux sexes sont complémentaires, c’est dans l’ordre des choses, aucun n’est au dessus de l’autre on a chacun nos forces et faiblesses. Le fait de monter un sexe contre l’autre fait partie du projet de mettre la société par terre (en faisant éclater les repères).

    Dans le même genre, il y a l’égalitarisme qui est une énormité, on fait croire que l’évolution positive de la société c’est que les femmes deviennent mécaniciennes ou pilote de ligne alors que ces métiers (pour la plupart) ne les intéressent pas. Nous sommes complémentaires et c’est ça qui est excellent, le jour ou les deux sexes seront égaux l’humanité sera morte.


  • Si tu es une femme, noire, homosexuelle, en situation irrégulière, et en fauteuil roulant, là, c’est le strike !
    Par contre, si tu es un homme, marié, père de famille, catholique, patriote, là, t’as tout faux !


  • Brillant, Charles. Non vous n’êtes pas fou. C’est le monde qui le devient.

    Évidemment que hommes et femmes sont complémentaires, l’évidence absolue, la pérennité de notre espèce, vous l’avez bien souligné. Or, certains ont tout d’abord un intérêt à diviser, par les guerres, par les tensions religieuses et maintenant par le sexe même de l’individu, en installant des dogmes tous plus imbéciles les uns que les autres, mais auxquels une bonne partie de la population adhère aujourd’hui, pour une raison que j’ai du mal à m’expliquer également, tant ils sont contradictoires et insensés. C’est comme si vous vouliez faire entrer un cube dans un trou circulaire trop petit à coup de marteau... Mais diviser permet de régner plus facilement, comme disait l’autre... Et nous sommes sous le joug d’une inquisition grandissante, car dans cette affaire, ceux se réclamant comme victimes sont les tortionnaires avant tout.
    Mais le féminisme est aussi mis en avant pour des raisons évidemment commerciales, les femmes étant en majorité aujourd’hui indépendantes financièrement, et plus enclines à l’achat compulsif que les hommes (ce n’est pas une critique mais un constat établi, les hommes ont aussi leurs défauts...). Les grandes compagnies de distribution et de commerce l’ont bien compris, il y a beaucoup d’argent à se faire à ce niveau, et les orientations publicitaires le prouvent quotidiennement.
    En suivant ce type de dogmes, nous sommes sur une pente très périlleuse, car cela touche à la condition même de l’être humain et non pas seulement à son aspect social.
    En tout cas, c’est le fond de ma pensée, peut-être suis-je dans l’erreur également... ?


  • Les féministes sont les idiotes utiles du mondialisme cosmopolite, des auxiliaires délateurs de la police de la pensée unique, bref des collabos du fachisme qui nous gouverne...
    Vraiment pas jojo tout ça !
    Et pendant ce temps là les femmes disparaissent...


  • Si vous vivez avec une sorcière empêtrée dans son caca, laissez la se reposer, ceci est fondamental, le repos ! Si l’on ne peut pas obliger quelqu’un à se reposer, éloignez vous.
    Être con ou conne, ce n’est pas nouveau, ça toujours été ainsi.
    Aujourd’hui la seule différence, c’est qu’il y en a beaucoup dans un espace réduit.
    Comme le dit Chouard, la connerie, ce n’est pas une fatalité, avec de la chance, de l’expérience et de l’aide, on peut parfois en guérir.
    Les femmes sont magnifiques, elles sont toutes nées ainsi, le problème c’est comme les hommes, c’est ce qui suit...
    Actuellement les choses changent très vite, et pas dans le bon sens.
    Pour les jeunes, ce qu’il faut faire c’est de chercher activement ce qu’il vous manque "en conscience" et de fréquenter des gens qui naviguent dans le bon sens. Ce n’est pas gagné, mais comme ça vous avez plus de chance d’être heureux sans arrogance.
    Quand à Charles Robin, tout va très bien. Merci pour cette vidéo.


  • Cet article parle d’une forme de féminisme, pas du mouvement féminisme en général. Donc j’aurais envie de dire "padamalgam", à l’instar du patriote musulman et du salafiste trancheur de gorges.


  • Comme je l’ai dit en commentaire youtube :

    Je discute beaucoup avec des jeunes, français comme Américains ou autres, et ils s’avère que l’éducation occidentale nous prépare une génération de jeunes complètement déstructurés et radicalisés dans ce qu’on pourrait appeler un "neo-marxisme" conspirationniste (qui n’a rien a voir avec Marx).
    Leur idéologie consiste à remplacer la dualité marxiste proletariat-bourgeoisie (ou Maitre-esclave) par Homme contre Femme, Blanc contre Noir et Hetero contre Homosexuel, avec comme apriori dogmatique la domination historique du premier (Homme blanc heterosexuel) sur le second (Femme non-blanc Non-heterosexuel) ; avec l’espoir d’un renversement dialectique du "patriarcat hétéronormatif", qu’ils ou elles attendent comme le Messie. L’Histoire serait réduite à une conspiration "patriarcale" envers les minorités (même si ils ne précisent pas exactement si cette conspiration est le fait d’humanoïdes ou de reptiles). Ils se sont doté d’une novlangue qui est une collection d’anathèmes pour "excommunier" ceux qui sortent du troupeau ("raciste", "facho", "transphobe"...).

    Oui, c’est ce qu’on enseigne à l’école aujourd’hui.
    Oui, la gamine de 20 ans aux cheveux verts là, à la sortie de son université, croit en tout ça.


  • Le féminisme n’est qu’un avatar du capitalisme, ordurier et puant la bourgeoisie apatride.


  • Il envisage sérieusement de pouvoir être fou en se posant ce genre de questionnement parfaitement argumenté, clair, logique donc légitime ? Si parmi tous ces énergumènes un seul va lui dire que oui il est fou, il va se mettre à le croire ?

    Non, parce que voyez-vous M. Robin vous avez mis le doigt où il faut en parlant de pathologie, et ces gens-là sont parfaitement prêt à vous faire croire que c’est vous le malade.

     

  • Et si nous étions depuis toujours dans un matriarcat ? Et si Maman était Dieu ? Et si ce matriarcat était aujourd’hui totalitaire ? Pourquoi quand nous entendons sexisme nous devons penser misogynie et non pas misandrie ? Et pourquoi personne ne demande la parité en certains lieux de pouvoir au niveau des juges aux affaires familiales par exemple ? Et si il y avait une jouissance haineuse, perverse, à poser les hommes comme oppresseurs des ’femmes" ? Une citation : " Les femmes s’en tiennent, aucune s’en tient d’être pas toute, à la jouissancedont il s’agit, et mon Dieu, d’une façon générale, on aurait tort de ne pas voir que, contrairement à ce qui se dit, c’est quand même elles qui possèdent les hommes. Le populaire - moi, j’en connais, ils sont pas forcément ici, mais j’en connais pas mal - le populaire appelle la femme la bourgeoise. C’est ça que ça veut dire. C’est lui qui l’est, à la botte, pas elle." Jacques LACAN Séminaire XX (Encore) page 94 au édition du Seuil Point Essais page 94.


  • Une explication en Anglais de l’origine du phenomene SJW en Amerique du Nord (qui est a l’origine de nos SJW europeens) :
    https://www.youtube.com/watch?v=wLo...

    Pr. Peterson mene un combat contre l’hegemonie du post-modernisme dans les universites. Il est psychologue et chercheur, profondement marque par Dostoyevsky, Nietzsche, Jung, Piaget, pour en citer quelques-uns. Il a etudie les raisons psychologiques et philosophiques qui peuvent mener vers les ideologies les plus oppressantes. Il se definit comme un pragmatiste (version US du 19eme).
    Pour lui, le post-modernisme est la pour detruire les fondements la culture occidentale, remplacant le marxisme par une doctrine promouvant officiellement l’egalitarisme radical par les droits, amenant a la mort de la liberte d’expression, d’opinion et de penser.
    Pour ceux qui lisent en anglais et qui ont le temps de lire, je recommande chaudement son livre "Maps of Meaning". On peux le telecharger en ligne sur le site de Jordan Peterson, gratuitement. C’est plutot ardu et dense, le livre demande des relectures repetees de nombreux passages. Peterson y relie de facon magistrale l’evopsy et la pensee des auteurs cites plus haut.
    Sinon, plus abordable mais tout aussi intelligentes, ses series Youtube "Maps of Meaning" et "Personality" son passionantes, et pleines de bon sens et de science.

    Pardon pour les accents manquants, je tape sur un clavier QWERTY...


  • Charles, vous ne devriez pas prêter le flanc à ce genre de sous pensées...si des prétentieux perdent leur temps à affirmer des stupidités contre les hommes juste parce qu’ils croient que le féminisme est la dernière tendance à adopter, ce n’est pas suffisant pour que vous perdiez votre précieux temps à leur expliquer quoi que ce soit...
    vous n’êtes pas fou Charles...nous vivons dans un monde fabriqué jour après jours par des grands malades.


  • Plus de lance , plus de panier , ne reste que l’argent.
    Le féminisme , faux combat produit par la conscience fausse n’est que diversion .
    Les femmes doivent comprendre qu’elles ne pourront se libérer du phalus de l’homme que si l’Homme se libére du pouvoir de l’argent .


  • Usul,Thomas Durand & co = débat d’enculeurs de mouches de cadets de la bourgeoisie n’ayant pas à se soucier de leur survie au quotidien,ces gens-là sont de doux rêveurs qui par ennui (ou snobisme)s’inventent de faux problèmes pour éviter de se poser les vrais questions,certes le sexisme existe est doit être combattu comme d’ailleurs la mysandrie mais le vrai combat est le combat vertical contre l’oligarchie mondialiste @morale,@nationale et @culturelle qui nous divise,nous écrase et brise nos rêves pour mieux vivre le sien...
    Les penseurs byzantins,les Turcs à leurs portes, continuaient eux aussi à théoriser sur le sexe des Anges sans comprendre ni anticiper le fait qu’ils allaient bientôt disparaitre...
    Quand il sera pucé RFID le SJW aura beau nier le réel,il sera télécommandé par la biochimie/nanotechs comme les autres à distance pour consommer/fermer sa gueule.


  • Toute cette sous-pensée collective encouragée qui suit aveuglement ce qu’on lui dicte de penser, et qui est prête à massacrer celui ou celle qui ne pense pas dans la ligne du parti, est le signe d’une société qui va mal. Et si quelqu’un disait que structurellement la femme était l’ennemi reconnue de l’homme, trouverait-on cela normal et naturel ? On marche sur la tête.


  • bonjour...
    "dans un monde de fou, seuls les fous sont normaux" ce n’est pas vous le fou, c’est la folie qui est devenue la norme.
    "à ceux qui sont reconnus comme des hommes par le système" il est intéressant de noter que chez ce monsieur, on peut aussi redéfinir (à volonté) le terme d’homme, du moment que ça colle à la norme imposé. ça me fait penser à cette notion de "société liquide"


  • Cher Charles,
    Je ne pense pas du tout que vous soyez fou ou naïf. Au contraire, vous raisonnez très sainement.
    Moi, je suis une femme féminine et pas féministe. Je pense que les hommes et les femmes sont différents mais complėmentaires. J’ai besoin des hommes et je veux qu’ils soient là. Et ce dont on n’en parle jamais, c’est du fait qu’il y a aussi des femmes qui maltraitent des hommes...et des femmes. Et je demande toujours : on apelle ça comment ? N’y a t’il pas de mot pour désigner cela ? Apparemment non, puisque ce n’est pas à la mode d’en parler.
    Je vous remercie pour votre honnêtetė et pour votre humilité.
    Je trouve que vous êtes un bel spėcimen du genre masculin ; ça fait plaisir !


  • L’homme et la femme sont complémentaires mais l’homme est en général physiquement plus fort que la femme. Lorsqu’il y a confit entre les deux, il peut y avoir menace pour la femme si l’homme est agressif.
    D’ou peut-être l’idée, que l’homme est l’ennemi de la femme, mais seulement dans certains cas.
    A contrario il y a aussi dans la vie des hommes charmants et des femmes épouvantables.


  • Charles Robin le meilleur d’entre nous.


  • Oui, il suffit de regarder en boucle tous les thèmes abordés par Évelyne Thomas dans son émission quotidienne « C’est mon choix » sur Chérie25 pour avoir une idée de ce qui se passe dans le corps et aussi la tête du populo ! Voir aussi, les téléréalités sur ces émissions poubelles, où ça se balade quasiment à poil dans de superbes villas avec piscine garçons & filles et leurs petites histoires de flirt : les nanas mènent la danse ...
    Bref, voilà l’tableau ! à vomir
    Tout ce qui fait socius est devenu marchandise y compris les êtres. Donc, barbarie à l’œuvre car le Sacré est évacué, donc toute transcendance et spiritualité. C’est le but : maintenir le troupeau (béliers et brebis) dans une réalité à 3 dimensions avec l’arme de la technologie à illusions (images et sons) !
    Les membres de cette oligarchie sont des fous, des pervers, par leur satanisme et leurs idéologies morbides. La responsabilité en incombe aussi aux prêtres, à Vatican II, ayant renoncé à sa mission pour satisfaire les plans de la mondialisation forcée et donc totalitaire. Résultat des courses, misère à tous les niveaux en particulier hommes & femmes ainsi que les enfants et notamment affective et sexuelle (pour les adultes).
    Sexualité et spiritualité, c’est identique. Y siègent les pulsions de naissance et de mort et c’est le courant de Vie qui est bloqué parce que nos énergies vibratoires limitées et infinies ne peuvent plus tout simplement ETRE et donc s’exprimer.
    La relation « homme-femme » est donc perturbée dans son essence. C’est sauve-qui-peut-la-Vie pour se reconstruire !
    Ce système grave est pathologique. Il ne peut être sauvé et il finira par extinction. Nous ressentons cette longue descente entropique, cette agonie. Le paroxysme hystéro, un symptôme.
    Jésus disait en parlant de notre génération actuelle, « ils n’ont plus de vin » à savoir plus d’énergie spirituelle.
    Tout ce blablabla interminable pour justifier tout et n’importe quoi me bassine !
    Chacun doit balayer devant sa porte à savoir faire œuvre mâle à l’intérieur de soi pour accueillir l’ENFANT intérieur devenu de mieux en mieux conscient de son potentiel. L’intellect n’est pas suffisant. Les énergies se dirigent vers le Cœur des christs-en-devenir que nous sommes dans nos profondeurs. La gnose est la Porte d’entrée.
    Les mages noirs du Vatican gouvernent encore cette fin de monde d’âge de fer (d’où enfer enfermement), lle savent d’où période d’abomination et de désolation !


Commentaires suivants