Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Chine, Grèce, États-Unis, Japon : Olivier Delamarche rappelle quelques fondamentaux

 

 

 

Sur la balance commerciale chinoise et l’« atterrissage en douceur » de M. Haddouk :

 

Sur la sortie de la Grèce de la zone euro, l’emploi aux États-Unis et le marché japonais :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • A propos de la 2e video :

    - il n’y aura pas de sortie de la Grèce de la zone euro, tout simplement parce que les Grecs ne le veulent pas. Donc on continuera la "rigueur"....
    - Les QE servent ! La preuve : tout le monde croit (ou feigne de croire) que le dollar a de la valeur....


  • BANK RUN GREC, comment 10 millions de grecs peuvent ils retirer 6 milliards d’euro en 2 semaines ???

     

    • Le bank run en Grèce n’est pas le fait des particuliers. En effet si c’était le cas, les Grecs seraient ultra-triches, depuis le temps qu’on crie au loup à cause des fuites massives de capitaux hors de Grèce. La preuve qu’il y a anguille sous roche, est le que gouvernement grec n’a toujours pas pris de mesures pour endiguer le phénomène des retraits massifs, comme le contrôle des changes ou des taxes sur le retrait des dépôts. Les analystes passent sous silence le fait que l’essentiel des fuites de capitaux est le fait des banques elles-m^mes et des entreprises, entendez des fonds d’investissement. La libre circulation des capitaux à l’intérieur de la zone euro permet en effet la circulation rapide des liquidités, au gré des opportunités de placement, entre les filiales des groupes bancaires. Et celles-ci ne se privent pas de profiter à plein régime des facilités offertes par les programmes de rachat de titres de la BCE ou des mécanismes de refinancement des portefeuilles bancaires par les liquidités d’urgence fournies par la même BCE aux banques grecques qui seraient en danger d’insolvabilité. Une banque étrangère installée en Grèce peut par exemple acheter des obligations grecques qui rapportent des taux élevés pour les collatéraliser ensuite par de la monnaie banque centrale, ce qui lui permet de les transformer en dépôts qui seront ensuite transférés dans un autre pays de la zone euro. Ces liquidités serviront alors à originer des prêts pour permettre à des entreprises grecques d’acheter des marchandises à l’étranger, qu’elles ne pourraient autrement se procurer faute de cash. Ces prêts sont transformables en obligations collatéralisées, comme des ABS par exemple, qui sont rachetables par la BCE contre des liquidités banque centrale. Ces liquidités peuvent alors servir à faire du carry trade entre les obligations allemandes et les obligations grecques pour encaisser les différentiels de taux d’intérêt. Donc ces fameux retraits ne sont en fait que des manoeuvres destinées à faire croire au public que les banques grecques sont exposées à un danger imminent, alors qu’il ne s’agit ni plus ni moins que de la circulation des liquidités généreusement offertes par la BCE pour permettre à l’Etat et aux entreprises grecques de vivre à crédit financé par les autres membres de la zone euro. On comprend que dans des conditions aussi favorables, les Grecs ne soient pas pressés de se financer eux-mêmes, c’est-à-dire de quitter la zone euro.


    • J’imagine en vidant le peu de leur compte, en liquidant le peu de leurs épargnes pour avoir tout en cash ce qui fait que d’un point de vue comptable on ne sait plus ce qu’il y a réellement dans les caisses...


    • Pour simplifier le discours compliqué, de type escroquerie financière, je dirais simplement que l’explication est complétement débile sur le fond : Les financiers sont débiles !
      Acheter des bons grecs pour profiter des taux élevés ? Ca profite aux grecs peut-etre ? A l’état grec ? Surement pas !
      Olivier Delamarche a raison : Le QE de la BCE permet au casino de la finance de jouer les obligs grecques, qui sinon ne vaudraient pas un clou. Ils jouent au con, ils profitent de l’argent gratuit du Madoff ex Goldman Sachs, Draghi.
      Il est absolument évident que les grecs n’ont aucun interet à rester dans la zone euro.
      Des avantages ? Aucun !
      Ensuite on a le raisonnement crétin : Les banques grecques n’ont pas de cash, mais en ont quand meme grace à la magouille de titrisations diverses, rachetées par ce bon Draghi qui aime les papiers toxiques. Delamarche dit : On leur prete 50 euros pour qu’ils remboursent 50 euros ! Histoire à la con qui profite UNIQUEMENT aux spéculateurs !
      Vouais, en fait les banques grecques refilent leurs papiers pourris à la BCE, via magouilles diverses et autorisées depuis 2004, les pactes européens, le TCE et autres merdouilles enculatoires. Donc c’est pour ça que le capitaux (pourris) sortent de Grece ! Ce qui vous explique que les milliards qui sortent de Grece, sont surtout des dettes papier cul faites par des fiottes, et non pas l’argent du citoyen moyen.
      Alors si du point de vue européiste capitalo-escroc, les grecs sont de petits profiteurs, du point de vue grec, ils sont à la rue se dirigeant vers la misère crasse. Alors il y en a qui veulent rester dans la zone euro ? Ben oui, ce sont les 5% de salopards qui ne paient meme pas leurs impots, controle la politicouille pourrie à mort, que Tsipras n’ose meme pas foutre en taule pour 150 ans comme Bernie Madoff !
      Faut dire aussi que la propagande européiste chez les grecs cons est efficace...
      Les mecs ils traitent Merkel de nazie, mais veulent rester dans son giron !
      Les grecs n’ont plus de couilles....Depuis longtemps.


  • Le FMI a fait un prêt à la Grèce récemment pour que celle-ci paie sa dernière échéance, sachant que cette dernière n’était pas solvable. Cela ne s’appelle pas de la "cavalerie" ??


  • Merci à O.Delamarche pour son expertise et son honnêteté intellectuelle.
    Cela fait des mois que Delamarche prévient sur la réalité économique en Chine.
    Le gars à raison depuis le début, les faits sont vérifiés et ses prévisions étaient justes.
    Mais les autres sont toujours dans le déni...
    Je confirme, c’est effrayant.


  • Pas à l’aise, le boursicoteur Malik qui vend sa soupe aux investisseurs qui vendent aux banquiers qui nous refilent la patate chaude sous forme de nos épargnes...Cultivons nos propres patates tangibles !


  • Pas vu à la télé :

    Niveau historique des défaillances qui s’accélèrent fortement sur le 1er trimestre 2015 (+ 7,6 % / 2014 T1). Le nombre d’emplois menacés dépasse 66 000, au plus haut depuis 2009. Le seuil des 18 000 jugements d’ouverture est franchi. Les procédures collectives bondissent de 47 % chez les micro-employeurs (1 ou 2 salariés) et de 26 % chez les PME de 20 à 49 salariés.

    Défaillances d’entreprises en France : 1er trimestre 2015

     

  • Dans la première vidéo, à 2:59, ils parlent de l’économie chinoise et montrent le drapeau et le parlement japonais. Bravo.


  • Merci d’êt venu, Malik ; tu m’as beaucoup appris.


  • A un certain moment M. Haddouk admet que la Grèce a plus de chance de sortir (deuxième vidéo @ 5:40). Néanmoins, il maintient le risque de sortie au alentours de 40%... Il faudra qu’on m’explique !


  • Quel un mauvais rêve, voir des voyous se battre pour une poignée de dollars fictifs. Ce qui est très regrettable dans notre société c’est d’avoir un tel niveau d’abrutissement par ce système financier destructeur et démoniaque. L’illusion ici est de nous faire croire à la toute puissance du marché. C’est faux. C’est la conscience universelle des peuples en cohésion qui va rejeter cette aberration orgueilleuse. Ce type de société n’a aucun avenir. Elle ne peut arriver à un niveau supérieur de développement et entrer dans un nouveau paradigme. C’est après sa destruction certaine et prochaine que les humains vont développer un autre type de conscience et travailler avec d’autres instruments.

     

    • Ou bien de nouveau, reconstruire une civilisation basé sur la richesse...l’or que certain, ici même, conseille d’acheter pour le futur. Comme si l’homme avait été programmé pour adorer ce métal jaune, cette "tare" qui le conduit à s’autodétruire pour sa possession. Le monde entier coure apres. Comment le désintoxiquer de cette dépendance autodestructrice ?..bonne question. "développer un autre type de conscience et travailler avec d’autres instruments"..oui, mais lesquels ?


    • @toutatis

      Esaïe 7:12. Il n’est vraiment pas difficile de remonter le niveau comme dit alain Soral et ce sans résistance aucune. Tout ce jeu de tiraillements politiques est une farce théâtrale entre des acteurs d’une même troupe.

      Il est vrai que tout peut s’arrêter et que tout va s’arrêter par manque d’oxygène et non pas d’or. Ceci dit, nous pouvons dépasser la mort. Les civilisations anciennes ou traditionnelles l’avaient énoncé et confirmé. C’est l’accès à la conscience divine ou disons à certains de ses aspects, nous restons humains, qui est notre véritable condition et qui nous aidera dans les échanges et l’établissement d’une nouvelle ère. Quand on comprend, de l’intérieur, qu’il n’y a qu’un seul chemin et qu’il conduit inexorablement à dieu alors on peut se détacher des fausses idoles et des vrais démons. Ne vous en faites pas, sur ce chemin nous voyageons avec le temps.


  • L’animateur, il est réellement débile ou c’est un acteur ?!?

     

  • felicitation a Monsieur Olivier, il avait raison que les banques grecques sont ruinees et moi aussi.
    Nous sommes entrein de vivre avec les vrais mafieux qui sont les banques ainsi que l union europeenne. Il n y a plus d ideologie politique mais seulement le gain des banques. Un bon conseil sortez vos economies des banques car votre tours va arriver bientot
    PHOTIS DE GRECE


Afficher les commentaires suivants