Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Levée des barrières aux produits Chinois : "Une admirable connerie de l’Europe"

La Commission européenne envisage la levée des barrières économiques de l’Europe aux produits chinois. Pour François Fillon, des centaines de milliers d’emplois européens sont en jeu. Olivier Delamarche analyse cette opinion et les autres risques.

Olivier Delamarche est associé stratégiste chez Platinium Gestion. Il est également membre-fondateur des Éconoclastes.

 

RT France : Aujourd’hui, la Commission européenne a débattu de l’opportunité d’accorder à la Chine le statut d’économie de marché. Pour François Fillon par exemple, cela signifie la destruction des défenses économiques de l’Europe face au géant chinois. Est-ce qu’il existe vraiment un danger dans le cas où l’on accorde à la Chine le statut d’économie de marché et si les règles du commerce avec la Chine sont libéralisées ?

Olivier Delamarche : Si c’est le cas, oui – c’est encore une admirable connerie de l’Europe. Si cela aboutit à une porte ouverte totale aux produits chinois, c’est une aberration.

 

Si ce danger existe vraiment, pourquoi la Commission européenne ouvre-t-elle ce débat ?

Ce que fait la Commission européenne, c’est aberrant de toute façon. C’est comme le traité avec les États-Unis, le TTIP – c’est exactement le même principe, c’est une aberration, c’est une connerie monstrueuse, puisqu’en gros ça veut dire qu’on laisse rentrer les produits américains, mais dans l’autre sens ça va être beaucoup plus compliqué, comme d’habitude. Donc les conneries de l’Europe ne m’étonnent plus, on n’est plus à ça près. Pour cette histoire avec la Chine, il faudrait voir de plus près quelles seraient les conséquences, mais j’estime que si elles sont telles comme on les décrit, ce sera une connerie de plus de l’Europe.

 

Mais l’économie européenne dépend déjà beaucoup de la Chine, l’Europe a-t-elle vraiment une chance de s’opposer à cette influence ?

On dépend tous de l’économie chinoise, et elle dépend de nous. Qui sont les clients et qui sont les fournisseurs ? Pour le moment, il ne faut pas se planter, l’Occident est le client et le fournisseur est la Chine – ça ne va pas dans l’autre sens. C’est-à-dire que lorsqu’on indique que le moteur de la Chine est sa consommation interne, c’est une blague. On le voit bien, d’ailleurs. Aujourd’hui, pourquoi la Chine ralentit fortement ? Parce qu’il n’y a pas de demande. Pas de demande des États-Unis, de l’Europe, et c’est pour ça que ça ralentit en Chine. Il ne faut pas se planter dans le sens des échanges. Les Chinois ont besoin de la demande occidentale pour fonctionner.

 

Quelle devrait alors être la position économique de l’Europe envers la Chine ?

Aujourd’hui, malheureusement, on a une économie qui est absolument mondialisée. On a un vrai problème de mondialisation et de concurrence. En Europe vous ne pouvez pas, quoi que vous fassiez, avec les couts de production actuels, rivaliser avec la Chine. C’est totalement impossible. Et quand les coûts augmentent en Chine, les sociétés vont là où c’est pas cher, à côté, au Vietnam ou ailleurs.

Alors maintenant est-ce que la bonne réponse c’est d’aller coller des barrières douanières ? Je ne sais pas. Mais de toute façon, c’est ce qui va se passer. Plusieurs pays ont déjà commencé à mettre en place des barrières douanières, puisque aujourd’hui ça va mal dans tous les pays. On va tout droit vers une récession mondiale et forte. Il ne faut pas se faire d’illusions : tous les pays vont avoir des réflexes protectionnistes et vont augmenter les barrières douanières. Ils vont essayer de faire en sorte de se protéger. On le voit, on commence à le voir un petit peu partout. Et si l’Europe fait exactement l’inverse, ça aura des conséquences – on sera les premiers à plonger.

 

Quand vous parlez de barrières, parlez-vous des barrières au niveau du grand marché européen ou plutôt aux niveau national ?

Les barrières, il faut que vous les mettiez au niveau européen, pas au niveau des pays, puisque sinon ça rentrera forcément. Les gens qui sont en face sont malins, donc ils les feront passer par des pays qui n’ont pas mis de barrières douanières – et ensuite ça se diffusera en Europe. Donc forcément vous les mettez à la frontière de l’Europe si l’Europe accepte ça. Mais aujourd’hui, économiquement on est géré par des guignols. Que l’on ouvre la marche pleinement à un moment où la Chine est en difficulté, l’Europe est en difficulté, les États-Unis sont au bord de la récession – je trouve ça pas très malin.

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Une connerie ?
    Il y en a marre de faire passer ce qui parlent de complots pour des débiles, et de constamment nous faire le coup des dirigeants incompétents.
    Les politiques européens sont tous issus de grandes écoles et sont loin d’être des idiots. Libre à vous de croire qu’il s’agît d’une des nombreuses "conneries" qu’il nous faut gober.
    Le seul est unique but de tous ça est de détruire la France et ses principes humanistes. De là tout deviendra acceptable : les bombes qui coutent des milliards et qu’on balance sur les écoles, les agressions contre les femmes, les dictatures criminelles...Et si on se rebelle : état d’urgence, dictature.
    Demain il vont vider les comptes au dessus de 100 000euros, et personne dira rien ( bien fait pour les riches). Mais c’est les "riches" Français qui vont renflouer les banques américaines dont les actionnaires sont des dictateurs. La réalité c’est que nous étions en guerre ! Une guerre des classes. Et nous avons perdu ! Maintenant vous tentez une reddition à votre avantage , mais c’est "mort". Il ne reste plus que la résistance. Donc comme nos ancêtres quittez la métropole pour l’empire et organisons la résistance.

     

    • tu as parfaitement raison, évidemment que ce n’est pas de l’incompétence. Le but est de détruire la France mais pas seulement, le monde est concerné....ordo ab chao


    • #1371841

      Bien fait pour les riches !.. en voilà un formidable sens du calcul !..
      Vous êtes vous déjà posé la question de savoir exactement ce qu’est un "riche" ?..
      La plupart des gens qui disposent de + de 100.000 € sur leur compte sont des gens qui souvent ont 60 ou 70 ans voire plus et qui ont mis une vie entière pour économiser sou par sou pour se retrouver avec 100.000 € dont je vous rappelle qu’en francs ce n’est que 650.000 fr, à savoir le prix d’une chambre de bonne dans une ville comme Lyon ou Marseille.
      En second lieu, savez-vous que l’idée de prendre sur les comptes de + 100.000 € concerne aussi les comptes sociétés,ce qui signifie que 90 % des PME se voyant taxés sur leurs comptes se trouveraient dans l’incapacité totale de payer les salaires de leurs employés et par conséquent devraient licencier à tout-va.
      Décidément, vous ne semblez pas avoir beaucoup "planché" sur le problème !.. Un "riche" n’est en aucun cas celui qui a + de 100.000 € sur son compte ... ceux qui sont réellement riches n’ont jamais un sous sur leurs comptes ... tout est placé en achat d’oeuvres d’art ... assurances vie ... d’investissements immobiliers ... d’achat d’or ... portefeuille boursier ... bref cher ami les "riches" eux ne laissent jamais dormir 100.000 € sur leurs comptes sur lesquels les banques ne leur donneraient guère plus que 2,5 % d’intérêt annuels ...
      En faisant cela, vous baisez ce qu’il reste de la "middle class" et en aucun ceux que vous appelez les "riches" ...
      A MÉDITER !..


    • Tout à fait d’accord le terme riche était entre guillemets pour cette raison.


  • Si l’UE a était faite pour le peuple et pour notre bien ,alors il faudra qu’on m’explique. Pour moi c’est une arnaque monstrueuse,commandée par des salopards .

     

  • La braderie continue ! ...affligeant ! Ces oligarques devraient répondre tout au moins de leurs actes devant un tribunal , le moment venu ... Mais comme ils tiennent les rênes , ...c’est pas près d’arriver !


  • Non, non , ça ne changera strictement rien !

    Je suis douanier, et maîtrise donc très bien ce sujet : les barrières douanières.

    Vous avez les droits de douane, qui protègent l’économie interne. Sur ce point l’UE à les plus faibles du monde, nous sommes donc une passoire, aucun protectionnisme, contrairement à quasiment tous les pays dans le monde.

    Et puis, les fameux droits anti-dumping, dont il est question ici. Ceux-ci ne s’appliquent pour ainsi dire qu’à la Chine. Mais pas aux marchandises venant de Chine, non, à certaines marchandises venant de Chine, grosso-modo, même pas 1%. Donc on se fait déjà allègrement niquer économiquement ( et pas que par la Chine), et ce changement n’est que marginal, ce n’est pas ça qui produira une catastrophe

     

    • Toutes les portes se referment sur les exportations occidentales.
      L’UE sera à la longue condamnée à faire un commerce que j’appelle "consanguin" (les ventes entre-eux) ou en "circuit fermé" si vous préférez.
      Ce qui en fait par excellence "un commerce consanguin".
      Où serait alors la sortie ?
      Les Etats-Unis, avec leur TAFTA, comptent faire de même que les Chinois.
      L’UE balancera alors indéfiniment entre "Charybde et Scylla".


  • Allez chez Darty vous constaterez que les produits blancs premiers prix sont toujours chinois : Proline . Un aspirateur ou un lave-linge Proline est 4 fois moins cher qu’un modèle allemand, il est bien moins efficace et son espérance de vie est bien plus limité . Mais pour les gens à faible revenu c’est mieux que rien . La camelote chinoise a remplacé "la camelote japonaise" .


  • on a vu les conséquences de tels mesures sur les produits locaux algériens ainsi que les petites et grandes entreprise , BYE BYE ! , il en reste plus rien , textile , produit semi fini , produit fini , tout , il en reste vraiment plus rien .