Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Cinéma : accusé de harcèlement sexuel, le producteur Harvey Weinstein s’“excuse”

Le cinéma hollywoodien indépendant des 20 dernières années lui doit beaucoup de ses grands succès. Harvey Weinstein a produit ou coproduit Gangs of New York, Pulp fiction, Will hunting, Le Seigneur des anneaux, Kill Bill, Aviator... Il a aussi distribué des films français aux États-Unis, qui n’ouvrent pas facilement leur porte à la concurrence étrangère. Bref, Weinstein (avec son frère Robert) est un poids lourd d’Hollywood. Lourd dans l’industrie du cinéma, et apparemment très lourd aussi avec les femmes. Le New York Times l’accuse de « harcèlement sexuel ».

 

 

Ça, c’était en 2006 chez Ardisson. 11 ans plus tard, il doit se battre contre l’accusation de harcèlement.

« Je réalise que la façon dont je me suis comporté avec des collègues par le passé a causé beaucoup de douleur, et je m’en excuse sincèrement. Bien que j’essaie de faire mieux, je sais que le chemin sera long. [...] Mon chemin sera maintenant d’apprendre à me connaître et maîtriser mes démons. [...] Je prévois de prendre un congé de ma société et de m’occuper de ce problème en priorité. J’ai grandi dans les années 60 et 70, quand toutes les règles sur le comportement et les lieux de travail étaient différentes. C’était la culture à l’époque. J’ai appris depuis que ce n’est pas une excuse, au bureau ou ailleurs. »

Harvey, un peu comme Polanski, qui voit une quatrième victime d’agression sexuelle (elle avait 15 ans à l’époque) se réveiller, a une excuse toute trouvée : le contexte.
Il est vrai que dans les années 60-70, la norme sexuelle était un peu plus large. Aujourd’hui, une main au cul peut vous valoir le pénitencier aux USA. Un cadre de chez Google a dû s’agenouiller pour n’avoir pas assez pris en compte l’injonction féministe dans une de ses déclarations. Le malheureux avait déclaré :

« C’est biologique, les femmes ne sont pas faites pour l’informatique »

Aussitôt Danielle Brown, la responsable Diversité (si si, ça existe) du géant de l’Internet avait répliqué :

« La diversité et l’inclusion sont une part fondamentale de nos valeurs et de la culture que nous cultivons »

Cependant, là où Harvey triche un chouïa, c’est qu’il a surtout harcelé les gonzesses quand il a eu du succès, c’est-à-dire après l’Oscar de Shakespeare in love en 1999. Né en 1952, il avait 20 ans au début des années 70 et pas encore de succès. Après l’an 2000, Harvey a 48 ans et là il peut faire valoir son fric et son pouvoir. Ce qu’il n’a pas hésité à faire, visiblement, puisque le nombre d’actrices qu’il a dévoyées semble assez phénoménal. En gros, le deal était « un rôle contre un plan cul », ce qui est archibanal dans le cinoche.

Une actrice française récemment décédée faisait même le tapin lesbien avec de riches productrices ou des millionnaires américaines entre deux films... Dans la défense d’Harvey, son avocate n’a pas hésité à en sortir une bonne : Harvey serait « un vieux dinosaure qui apprend de nouvelles manières »... En toute logique, lui et son défenseur préparent une attaque contre le New York Times qui a balancé le scandale. Le quotidien avance qu’en douce, Harvey a déjà établi un pacte de non agression avec 8 plaignantes... Quand on peut tirer des rôles et du fric du vieux « dinosaure », faut pas se gêner ! Une actrice de Scream a ainsi gagné 100 000 dollars dans un chantage après un « incident » dans une chambre d’hôtel...

 

 

On ne sait pas qui est le plus dégueulasse dans l’affaire : celle qui a accepté de coucher pour un rôle (vous avez vu la tronche d’Harvey ?) ou celui qui a soudoyé des jeunes filles qui voulaient percer... C’est du 50/50 !

« Juifs, levez-vous et bottez-leur le cul à ces antisémites »

Harvey est non seulement un coureur de jupons invétéré, mais aussi un ardent sioniste. Son père était engagé dans la Haganah, cette milice juive qui a eu du sang sur les mains. En mars 2015, lors du gala annuel de levée de fonds du Centre Wiesenthal (les gugusses qui poursuivent des centenaires grabataires de la Seconde Guerre mondiale), Harvey avait appelé les juifs à « se lever » et à « botter le cul » des antisémites. Pendant ce temps, il pouvait trousser les jeunes actrices tranquillou. Moralité : y en a pas.

« Nous ne pouvons pas permettre aux méchants de gagner. “Il faut aller au charbon” comme on dit dans Le Parrain, et ne jamais oublier ce qui nous est arrivé. Nous allons devoir nous organiser comme une “mafia”. »

Là-dessus, on peut lui faire confiance !

Voici Ashley Judd en octobre 2016 en plein spectacle anti-harcèlement, à la manière des télévangélistes américains. Elle fait partie de celles qui ont dénoncé Harvey dans le NYT (si les sous-titres en français ne sont pas lisibles, cliquer ici) :

 

Sur le sujet,
chez Kontre Kulture

 

Sexe & sionisme font bon ménage à Hollywood, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

38 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Même gros dégueulasse, le film, est plus poétique que ce gros personnage qui suinte le mac. Le cinéaste Lloyd Kaufman, créateur de la firme de cinéma indépendant TROMA se fout souvent de sa gueule et dénonce ce gros businessman.
    "On ne sait pas qui est le plus dégueulasse dans l’affaire : celle qui a accepté de coucher pour un rôle (vous avez vu la tronche d’Harvey ?) ou celui qui a soudoyé des jeunes filles qui voulaient percer... C’est du 50/50 !" Un résumé de bon sens parfait.

     

    • Oui ce personnage semble être un gros porc.
      Mais je me demande si cette affaire de coucheries n’est pas là avant tout pour parasiter des informations beaucoup plus graves qui se déroulent dans les coulisses d’Hollywood :
      - La mise sous contrôle mental d’un grand nombre d’acteurs et autres stars, violés depuis l’enfance, les témoignages commencent à exploser de toute part... et là on n’est plus dans une histoire d’adultes consentants et de 50/50 mais dans quelque chose de bien plus sordide avec des personnes qui présentent des états de dissociation mentale !


  • C’est devenu une manie , de " s’excuser " ...

    Or , on ne s’excuse pas , mais on présente des excuses ( humblement !!! )

    Bon ... certes , c’est traduit de l’anglais , mais connaissant ce genre de personnage / dossier , on voit aisément le rapprochement ...


  • Et les femmes qui acceptent le deal à l’époque puis "dénonçent" 15-20 ans après pour un dédommagement, c’est moral ?

     

    • Quand elles n’ont plus le physique de pouvoir se troquer contre des rôles elles essaient d’exister dans le rôle ultime, celui de la victime.
      Ceci dit Weinstein est à l’image de Hollywood et des acteurs et actrices qui y travaillent (et qui ne sont donc pas au chômage...comprenne qui pourra).


  • Nan mais il a beaucoup souffert le mec .....


  • si c’était un goy il serait déja traduit en justice et lourdement condamné mais...

     

  • Quelle hypocrisie ! Comme si pour percer dans ce milieu, il ne faut vous pas coucher avec tout un chacun. C’est facile par après de jouer aux saintes nitouches. Ce qui me sidère c’est qu’à chaque fois qu’une fois femme émet ce genre d’accusation qu’on soit tout de suite obligé de prendre ça pour argent comptant ; partant du postulat de la femme victime, vulnérable, naïve et tous ces trucs qui font "bander" ou plutôt qui émoustillent le mangina.


  • Combien encore d’affaires à venir ?

    http://www.lefigaro.fr/culture/2017...


  • C’est bien connu, la femme court le chef de meute et celui-ci court le fric, ou vice versa !


  • #1814428
    le 06/10/2017 par Théodore Hertz (Location de voitures & d’utilitaires pour (...)
    Cinéma : accusé de harcèlement sexuel, le producteur Harvey Weinstein (...)

    Accusé (à tort) de harcèlement sexuel, le producteur Harvey Weinstein (de la communauté des z"élus de lumières) s’“excuse (un peu pas trop) merde quand même”
    Oui mais comme il est copain avec Roman Polansky, dont les parents ont beaucoup souffert pendant le ghetto de Varsovie , c’est pas grave !
    C’est même un peu la faute de toutes ces connes, qui l’ont provoqués en prenant du du champagne et en avalant du Quaalude, nu, comme la vilaine Samantha Geimer !
    Faut pas déconner !

     

  • Cela n’étonnera pas les gens cultivés, c’est à dire ceux qui connaissent l’oeuvre de Céline.

    Et ça date de 1937...

    "Trafic des plus belles, des plus désirables petites Aryennes bien suceuses, bien dociles, bien sélectionnées, par les juifs d’Hollywood, banquiers assortis…

    Les petits culs d’Aryennes, les plus tendres, bien juvéniles, et mignons, tout ce qu’il y a de mieux dans le cheptel, absolument tout premier choix, pour les plus fermentées pourritures concentrées youtres du suprême cinéma !…

    Juif partout ! au cul ! de tout ! et dans la pipe !… le bon foutre juif ! …
    Tu n’as pas seize ans pour les prunes ! Tu veux faire carrière ?… Minois ? Tu veux être adulée ! dis-moi ?… Tu veux être Reine de l’Univers juif ! Minute !… Attends un petit peu d’abord… frémissante ! A la pipe enfant !… Tu crois qu’il suffit d’être belle ?… Ouvre d’abord ton gentil ventre… Tu crois les journaux de cinéma ?… Tu n’as pas fini ! Tu veux passer souveraine, petite garce ?… Mondiale favorite ? Très bien ! Alors descends un petit peu d’abord à l’anus de M. Lévy-Lévy"


  • J’emprunte un instant l’humour d’Audiard pour souligner qu’on fêtait récemment pour l’énième fois la mise sur orbite de spoutnik. La seule fête spatiale que j’accepterai de fêter sera quand on mettra les cons sur orbite. Croyez-moi, Weinstein n’a pas fini de tourner ! ^^
    ...y’ la couronne solaire aussi qui "fait du très bon boulot". Ca c’est de l’humour fabiusien. C’est plus dur déjà. Faut jeter son coeur pour rire. ^^

     

  • Ca se fissure, doucement mais surement. Thank you goyim !

     

  • Quoi qu’il en soit ce Weinstein est une pointure, il faut l’avouer, la réussite de cet homme peut provoquer la jalousie mais pas la mienne .Les femmes qui portent plainte pour harcèlement veulent faire tomber la caillasse. Le reste c’est de la merde en barre.

     

  • Harvey se défend bien.
    L’article dit bien tout ce qu’il faut rappeler, MAIS il est vrai que les normes sexuelles ou de simple vie en société, ont DRASTIQUEMENT changé en 40 ans.
    Comme par magie, beaucoup de choses anodines ou possibles dans les années 70-80, sont devenues CRIMINELLES, ou du moins hautement SUSPECTES.
    Par exemple et entre autres, il n’est plus du tout possible à un ADULTE confirmé (35 ans et plus) d’adresser la parole à une personne inconnue (de même sexe ou non), ayant entre 7 et 17 ans, sans passer à la seconde-même pour un pédophile, ceci, à moins d’avoir une raison EVIDENTE, ou un DROIT CERTAIN de le faire (facteur, commerçant, agent de sécurité, flic, professeur, parent d’élève, accompagnateur, éducateur, etc... ). Essayez pour voir. C’est terrifiant. Les adultes n’ont plus aucun STATUT POSITIF ni autorité naturelle, avec présomption d’innocence, vis-à-vis des jeunes, bien au contraire.
    Donc H. WEISTEIN n’a pas tort de dire que les temps ont ENORMEMENT changé, même s’il abuse odieusement de sa position présente et qu’il ait profité ou non du temps où il était moins laid (mais moins riche).
    Il a quand même du souci à se faire, car aujourd’hui les juges n’ont pas de souvenir de cette époque, sans compter leur fréquent lavage de cerveau féministe.


  • J’ai toujours trouvé que ce type a tous les attributs physiques d’un singularis porcus. Ceci étant, il ne faut jamais oublié qu’un producteur de films à Hollywood n’est qu’un banquier qui côtoie des "stars". Ils font le même job que ceux de Wall Street, mais ont accès à de la meilleure coke. Et comme leurs homologues de New York, ils prêtent seulement à des projets où le risque n’est qu’illusions.

    Y a-t-il quelqu’un qui croyait que Le Seigneur des anneaux allait faire un flop avec un budget de 94 millions USD et Peter Jackson à la réalisation ? Après Reservoir Dogs (budget de 1 200 000$ USD dans lequel les Weinstein n’ont pas mis un centime) c’était aussi l’évidence que Pulp Fiction serait archi juteux et les Weinstein se sont d’ailleurs empressés d’avancer les fonds.

    Enfin, je ne suis pas un grand connaisseur en cinéma, mais je considère le modèle hollywoodien comme la plus parfaite perversion de l’art au service du capital et de l’usure. Je paie toujours mes billets ou la location pour voir des films québécois ou européens, mais je payerai pour des films américains la journée où ils m’expliqueront pour quelle raison un ancien catcheur illettré est payé 65 millions de dollars étatsuniens pour une centaine d’heures de travail répartie sur 3 mois. J’aimais que je n’accepterai cela. c’est à vomir.

     

  • Ce mec est un porc, mais il y en a beaucoup comme lui, dans tous les domaines et de toutes confessions. Cela existe depuis le début des temps et il y aura aussi toujours des femmes pour céder afin d’obtenir un rôle, un poste ou plus... c’est le genre humain...

     

  • #1814600

    "Une actrice française récemment décédée faisait même le tapin lesbien avec de riches productrices ou des millionnaires américaines entre deux films... "

    De qui est-il question ?
    Je sais que Mireille Darc est morte dernièrement.
    Est-ce elle, ou une autre ?
    Si quelqu’un a la réponse.

     

  • ashley judd mauvaise actrice qui ne fait plus de films depuis 20 ans a besoin dun combat pour gagner du pognon

     

  • "accusé de harcelement sexuel weinstein s’excuse " coup de baguette magique "excusé de harcelement sexuel weinstein accuse "


  • Définition de Prostitué : Fait de prêter son corps aux désirs sexuels d’autrui contre rémunération ou compensation.
    Elles sont nombreuses dans le monde du showbiz.
    Le reste n’est qu’un accord sur le prix, le contrat cesse après la prestation, mais certaines apparemment croyaient en l’octroi d’une rente.


  • Pffff, z’ont rien à craindre les gars.

    "Quand t’as le pognon, t’as le pouvoir, et quand t’as le pouvoir, tu as toutes les jolies femmes." Tony Montana, Scarface.

    Pour les autres, reste le porno et les bordels.


  • Bon, si il présente ses excuses, ça va. Vilain garnement ! Allez, file !


  • Tout cela est un écran de fumée et on évite encore de s’attaquer au vrai scandale du milieux artistique hollywoodien, car qu’est ce que ces accusations quand on connait les multiples témoignages d’enfants star violés à de multiples reprise par ses pontes du cinéma. Ceux la sont sans défense et tout le monde ferme les yeux et les oreilles ou se dit non c’est tellement horrible que c’est impossible.


  • MDR ! On dirait que les merdias cherchent à dissimuler l’identité juive de Weinstein. Je m’explique. Je suis germanophone. En allemand, comme en français, et ce sûrement par le biai de l’Alsace et de la Lorraine, Weinstein se prononce "vaïn chtaïn". Or en anglais, Weinstein se prononce "vine stine". Sur LCI, l’on entend que "vine stine" d’un seul choeur. On pourrait comprendre que certains le prononcent différemment, mais que tout le monde le prononce de la même manière et d’une manière, j’ai envie de dire, non conventionnelle, sent le briefing des merdias, sûrement par le CRIJF, voire le b’naï brith vu que c’est une affaire américaine. Les gens connaissant la consonance des noms juifs, terminant souvent par stein, berg, blit et autre fantaisies identitaires, sont gênés pour identifier lindividu au niveau de son appartenance communautaire.
    Faut dire que cette affaire fait autant de bruit que celle de dsk, et qu’il ne faudrait pas que les gens commencent à amalgamer pervers avec juif, ce serait une mauvaise publicité pour la maison mère... ^^


  • bref...en conclusion,ces gens ont encore reussi a faire parler d’eux ou ils font la une des medias...,la mr weinstein et plus recemment mme azoulay (mais elle ca va,elle pas de casserole,etc...au q,pour le moment...)


Commentaires suivants