Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Collomb annonce une police de proximité pour la fin de l’année

Une gesticulation "à la Jospin" pour faire semblant de traiter la délinquance

C’était une promesse d’Emmanuel Macron pendant sa campagne présidentielle. La police de proximité avait été mise en place par Jospin, puis supprimée par Sarkozy.

Un symbole de la politique sécuritaire sous le gouvernement de Lionel Jospin, la police de proximité s’apprête à faire son grand retour en France. Dans un entretien au Figaro mercredi, Gérard Collomb a annoncé que cette « police de la sécurité du quotidien », promise par le président de la République pendant la campagne présidentielle, serait mise en place dès la fin de l’année 2017. Pour l’instant, impossible de savoir de combien d’agents elle sera dotée ni de quel budget elle disposera. Supprimée par Nicolas Sarkozy à son arrivée à l’Élysée, la police de proximité a été au cœur de nombreux débats sur la sécurité, notamment pendant la campagne.

Emmanuel Macron voulait en reprendre le concept afin de créer une « police de sécurité quotidienne » dans le but, ainsi, de « construire avec les élus de terrain, avec la population et l’ensemble des acteurs les solutions de sécurité ». La « pol prox », marqueur idéologique entre la gauche et la droite, qui lui préfère une police d’intervention, est notamment défendue comme un facteur d’apaisement entre jeunes et police dans les quartiers difficiles.

Lire la suite de l’article sur le point.fr

La question des banlieues traitée avec sérieux, chez Kontre Kulture :

>

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La technique du pompier pyromane... merci, on connaît déjà : trouvez donc autre chose pour noyer le poisson.


  • C’est qui colomb déjà ? Je sais que j’en ai un mais celui là....j’ai beau chercher,ça me dit franchement rien.


  • #1785521

    C’est là qu’on comprend que l’État d’urgence n’était pas un état d’exception, extraordinaire, le temps qu’on mette fin au terrorisme, mais dont le but était bien d’habituer le citoyen à la présence de ces patrouilles.

    Celui devrait prendre fin le 15 novembre, mais les patrouilles vont rester.

    Super, on avance. Pas dans le bon sens malheureusement.

    Et les "attentats" dès lors, pourront continuer selon la tension sociale... et justifier à leur tour de nouvelles mesures sécuritaires...
    Peut-être avec le renfort de polices privées cette fois ? De nouvelles caméras ? Des robots ? Des drones ? :p


  • je me souviens d’un temps où les policiers étaient aux carrefours , la sortie des écoles , patrouillaient deux par deux dans les rues des villes jour et nuit , la matraque blanche à la taille , et on les croisait à vélo , la pèlerine au vent ! ...quand un incident survenait , c’était réglé rapidement ! Mais ça , c’était avant !
    Puis est arrivé une police municipale , dont on ne croise pas plus les agents , sauf en camionnette ....
    Desormais , dans les mêmes villes , je n’en rencontre aucun !
    Sauf parfois en automobile , avec éventuellement un radar embarqué , sans descendre surtout de leur véhicule ( on ne sait jamais ) ... bref , on va repomper le contribuable pour un résultat aléatoire . Mais en France , c’est la règle !


  • #1785603

    Avec quels effectifs va-t-il créer cette police de proximité ? Et puis est-ce la vocation de la police que de copiner avec des voyous ou des sauvageons ? Cette police là était très critiquée à l’époque, même parmi les policiers. La Police dérange les trafics de drogues d’où certains incidents avec les "jeunes" des cités.
    On va encore déshabiller Pierre pour habiller Paul. Tout cela n’est pas très réfléchi comme d’hab. La Police n’a pas besoin de cet amateurisme et de cet effet d’annonce.

     

    • Le rôle de la police c’est de protéger le citoyen.

      Pour cela la police DOIT être de proximité.

      Vous ne le savez pas mais les policiers connaissent très bien les délinquants de leur ville a vrai dire ce sont les seuls citoyens qu’ils connaissent au quotidien. Qu’en est il des autres ?

      Je suis pour la police proche des citoyens qui puisse être au courant des conflits et des problèmes en amont afin de les régler et une police de proximité c’est aussi plus disuassif. Les policiers ne patrouillent dans les quartier qu’en voiture et n’interviennent que lors dun incident or on devrait en trouver facilement partout pour protéger les citoyens.


  • Le Sieur Collomb conformément aux instructions du ci-devant Macron, va être chargé de brasser de l’air, beaucoup d’air, pour faire semblant de changer quelque chose à une situation, que leurs amis ont crée au préalable.

    L’ami Collomb va donc devenir un super ventilateur.


  • La police de sécurité du quotidien, pléonasme et gloubiboulga. En fait y aura la police normal qui racket les automobilistes et la police de sécurité du quotidien qui va jouer au football avec les chances pour la France ? On reste dans du grand n’importe quoi.