Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Cologne : où sont passées les féministes ?

La légende multiculturaliste vole en éclat

Mathieu Bock-Côté voit dans les viols de Cologne la face cachée de la légende du « vivre-ensemble diversitaire ». Il s’étonne du traitement médiatique tardif de ces agressions massives.

Mathieu Bock-Côté est docteur en sociologie et chargé de cours aux HEC à Montréal. Ses travaux portent principalement sur le multiculturalisme, les mutations de la démocratie contemporaine et la question nationale québécoise. Il est l’auteur d’Exercices politiques (VLB éditeur, 2013), de Fin de cycle : aux origines du malaise politique québécois (Boréal, 2012) et de La dénationalisation tranquille : mémoire, identité et multiculturalisme dans le Québec post-référendaire (Boréal, 2007). Mathieu Bock-Côté est aussi chroniqueur au Journal de Montréal et à Radio-Canada.

 

L’information circulait depuis quelques jours sur Internet sans qu’on ne parvienne vraiment à la valider : y avait-il eu vraiment une vague massive d’agressions sexuelles sur les femmes à Cologne, la nuit de la Saint-Sylvestre, par des migrants ou des bandes d’origine étrangère ? Il a fallu que la rumeur enfle suffisamment pour que les autorités reconnaissent les événements et que le système médiatique consente à rendre compte du phénomène, dont on ne cesse, depuis, de constater l’ampleur, tellement les témoignages accablants se multiplient à la grandeur de l’Allemagne.

On peut voir là une preuve de plus de la tendance du complexe médiatico-politique à filtrer les mauvaises nouvelles idéologiques qui peuvent, d’une manière ou d’une autre, compromettre la légende du vivre-ensemble diversitaire. Pour éviter que le peuple ne développe de mauvais sentiments à son endroit, on traitera les mauvaises nouvelles le concernant en les désamorçant le plus possible et en multipliant les mises en garde contre les amalgames. On les réduira à des faits divers, sans signification politique, et on ne commentera les événements qu’avec la plus grande prudence.

On est loin du traitement de la photo déchirante du petit Aylan Kurdi mort sur la plage qui avait suscité une émotion immense dans les pays occidentaux, d’autant plus que les médias se livrèrent alors sans gêne à une séance de culpabilisation massive, comme si ce petit être au destin si atroce représentait à lui seul l’ensemble de la crise migratoire. À ce moment, l’amalgame était permis : tous les migrants étaient Aylan Kurdi. Chaque segment de la société devait céder à l’impératif humanitaire, ce qui n’est pas sans rappeler la formule d’Elie Halévy, qui voyait dans « l’organisation de l’enthousiasme » une marque distinctive du totalitarisme. Pour peu qu’on y réfléchisse, la nouvelle des agressions de Cologne représente l’envers absolu du grand récit de l’ouverture à l’autre, où ce dernier est chanté à la manière d’un rédempteur. On somme les sociétés occidentales d’embrasser une diversité qui pourrait les régénérer de l’extérieur, d’autant qu’elle serait toujours une richesse. On voit désormais qu’elle peut aussi prendre le visage d’une barbarie agressive, où des bandes organisées entendent imposer leur présence sur le territoire, avec la plus archaïque et la plus primitive des techniques de guerre, celle de la prise des femmes, à qui on indique qu’un nouveau pouvoir s’installe et qu’il s’exercera d’abord sur elles. [...]

On se demande ce qu’il faudra encore pour que les sociétés occidentales constatent à quel point l’utopie multiculturaliste pousse au désastre.

Lire l’intégralité de l’article sur lefigaro.fr

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1369129
    le 12/01/2016 par zizalatruffe
    Cologne : où sont passées les féministes ?

    c’est les " Femmen " qu’il fallait envoyer à Cologne , pour qu’elles pissent sur les migrants mais ils sont moins tolérants que les cathos. - personne n’a osé s’aventurer ou alors , il faut appeler " au secours " l’armée, comme en France -
    c’est marrant que notre gouvernement qui crtiquait Ségolène, quand elle proposait l’armée pour régler certains problèmes , ne jurent plus que sur eux maintenant -
    ils espèrent que ce corps va les protoger quand les français vont avoir marre de voir leur tronche -

     

    • #1369302

      aux USA ils ne rigolent pas avec çà , c’est pas comme en europe et en France où des pédophiles viennent s’en vanter sur les plateaux télé ( émission taddei ) -
      y a qu’ à voir comment ils ont détruit DSK - j’espère que le gouvernement français qui a l’air de les adorer depuis Sarko , va prendre exemple sur leur Justice !!!!!!!!!!


    • #1369314
      le 12/01/2016 par la main visible
      Cologne : où sont passées les féministes ?

      La sénatrice ps de Marseille, Samia Ghali avait demandé que l’armée soit chargée de la lutte contre le trafic de drogue à Marseille.


  • #1369150

    Quand elles ne sont pas sur des plateaux de télévision, les féministes sont planquées dans des quartiers ultra-sécurisés car elles savent que la réalité fonctionne en sens inverse de leur idéologie.

    Elles ne défendent pas les femmes. Elles livrent les femmes au Capital, elles mettent les femmes en danger et elles détruisent les familles.


  • #1369171
    le 12/01/2016 par Aiguiseur de guillotines
    Cologne : où sont passées les féministes ?

    Ce qu’elles ont fait aux Chrétiens elles ont pas les burnes de le faire aux Musulmans. CQFD
    Quand à la communauté qu’il ne faut pas nommer....
    Au-dessus c’est le soleil.


  • #1369173

    Elles sont là, en guerre contre le climatisation sexiste dans les bureaux (véridique)

    https://www.youtube.com/watch?v=MNH...


  • #1369207

    50 000 Allemands se font vasectomiser CHAQUE ANNEE en Allemagne ! Ah le million de réfugiés arabos-musulmans ne s’est pas fait vasectomiser, lui ! Ce sont encore des reproducteurs et les Allemandes se taperont les plus beaux pour donner de beaux métis à leur patrie .


  • #1369212

    Les féministes méprisent les "de souche" mais raffolent des maquereaux étrangers, il n’y a qu’à voir la proportion d’enseignantes maquées à ces Messieurs .


  • #1369213

    Un article plein de retenue et d’équilibre, mais aussi de clarté à propos de ce qui arrive, de l’aveuglement des élites.
    Et j’ajouterai du somnabulisme (de la sidération ? la pusillanimité ?) des peuples européens.
    Je crois que nous commençons globalement à ne plus être du tout à la hauteur de nos anciens qui jamais n’auraient accepté qu’une chose pareille arrive sans être très, très sévèrement punie. Ni que les conclusions ne soient tirées.


  • #1369240

    Où sont les féministes ? Bonne question !

    Quoique... Les féministes n’ont pas pour vocation de défendre leurs congénères femmes, contrairement aux idées reçues.

    Le rôle des féministes est de s’immiscer dans les ménages ; par exemple dénoncer avec fermeté -quand même- la malheureuse baffe pas toujours imméritée d’ailleurs, infligée par un conjoint stérilement macho.

    Le rôle des féministes est d’encourager à l’avortement, de préférence celui des femmes de race blanche, qui semblent les plus disposées, hélas, à s’y soumettre.

    Les féministes sont dans leur élément, pour dénoncer tout ce qui pourrait consolider la vie de famille et l’épanouissement qu’elle produit.

    Mais que des hordes barbares viennent violer leurs congénères, dans leur propre pays, cela n’émeut absolument pas les féministes.

    Cela dit, avant de me demander où étaient les féministes, suite aux évènements concernés, moi, je me suis demandé : où sont les hommes, les mecs de ma race ?

     

    • #1369374

      J’en connais un paquet qui sont partis vivre ailleurs car ils en avaient marre de se faire traiter de racistes, pervers et j’en passe, sans compter qu’ils se sont aperçus qu’ils étaient respectés pour leur niveau d’étude et que les femmes était plus agréables à l’étranger. Franchement, on peut les comprendre : en 30 ans de vie en Europe occidentale, je n’arrive pas à voir qu’est-ce qui vaudrait que je vienne risquer ma peau ou subir ce qui ce passe sur ce continent ? Les brimades du quotidien ? L’impossibilité de mener une vie normale sans être harcelé de tout les côtés ? Non, franchement, je vois pas. Et je ne suis pas le seul à voir les choses comme ça. Je préfère les regarder crever sans réagir. Sans compter que lorsqu’on voit les résultats des élections, on se dit qu’ils en redemandent.


    • #1369426
      le 12/01/2016 par France libre
      Cologne : où sont passées les féministes ?

      GERARD R. "Les mecs de ta race" dit tu ? Mais d’où vous viennes ces idioties, un blanc doit forcément comprendre ou soutenir un blanc par ce qu’ils sont tout deux blanc ? Idem pour les noirs, arabes, asiatiques, ect ... Et les métissé comment ils fond, ils ce soutiennent eux aussi entre eux, par ce qu’il fond partie du même "conditionnement" étroit. Ce qui c’est passé dans ces villes ou des femmes on était violées, ne voyais vous pas que c’est une propagande voulu pour répondre la poudre communautaire et prochainement l’affrontement final, contre le "migrant" de tous bord victime de la cabale au pouvoir de ce monde comme toi ? Un homme peu importe ses origine, doit faire fonctionné son cerveau, plutôt que s’excité inutilement derrière son clavier d’ordinateur, pour répondre au mal par le mal. N’oublions pas non plus que notre passivité de toujours car le peuple de tout temps n’a jamais eu le pouvoir ( contrairement à ce que j’entend parfois ) nous on menés la ou nous sommes aujourd’hui. Ferme les yeux sur la misère, et elle finira par s’abattre sur toi. Changeant réellement nos gouvernant ( je ne parle pas du FN ) et se système mafieux. ne nous embarquons pas sur des luttes inutile contre les immigrés n’oublions pas que ce sont des victimes de la cabale comme nou, ils sont aussi conditionné et formaté pour ne pas reconnaître le territoire qui les accueil. Comme nous aussi sommes formaté à pensé que nous sommes les meilleurs "les bons hommes" et que tous nos malheures viennent des méchant bougnoule ou autres nègres. Notre amour pour la France ne doit pas nous détournés des vrais coupables. Nous sommes sur égalité et réconciliation, pas sur bagarre et division. Ps un Blanc qui se vois plus comme un être humain qu’autre chose.


  • #1369241
    le 12/01/2016 par un français
    Cologne : où sont passées les féministes ?

    Une féministe porte plainte contre un homme blanc lui ayant dit "Ça va mademoiselle ?" et non "madame" après son viol par des migrants.

     

  • #1369254
    le 12/01/2016 par un français
    Cologne : où sont passées les féministes ?

    Tweet authentique de Caroline De Haas, activiste, féministe :
    « 
    Ceux qui me disent que les agressions sexuelles en Allemagne sont dues à l’arrivée des migrants : allez déverser votre merde raciste ailleurs. »

    Ceux qui me disent que l’eau ça mouille : allez déverser votre merde hydrophobe ailleurs.

     

    • #1369319

      En même temps je ne crois pas qu’un migrant oserait la toucher la De Haas...


    • #1369909

      TU sais, madame, c’est pas ma culture de TE tutoyer. Ce "Tu" là, ça cloche hein ? Ben oui, c’est Oriental. Ni Gaulois. Ni Romain. Ni Germain. C’est Oriental et l’on s’y fera jamais. Je déconne évidemment, c’est pour bousculer... Moi, je suis Romain cher Madame, issus de la culture cynique du grand Dyogène de Synope, et l’on m’a appris à vouvoyer les Dames que je ne connais pas, comprenez-vous ? Voilà pourquoi je vous vouvoie. Cela à plus de classe, n’est-ce pas ? Comme, aussi, voyez-vous Madame, jamais mes pères n’ont du voiler leurs femmes pour éviter que l’on ne viole leurs filles. Des violes à l’instar de ceux commis par ces salopards de migrants de Cologne, ne vous en déplaise (des témoins en abondance les ont vu faire...), ayant complètement dépassés les bornes. Au sens figuré ce coup-ci ; puisqu’au sens propre, c’était déjà fait. Par bateau. Aussi, Madame, sachez qu’il n’est dans notre culture, ni de fuir la guerre comme des lâches lorsqu’on est envahis par d’autres qui veulent s’en prendre à nos jeunes ainsi qu’à nos femmes ainsi qu’à nos vieux, et encore moins de violer de pauvres jeunes filles provenant d’un pays où l’on se retrouveraient être les hôtes parasites de gens ayant été bienveillants à notre égard, ce qui semble moins vous émouvoir m’apparaît-il. Aussi, nous, voyez-vous, oui NOUS Madame, lorsqu’on est séduit par une dame : l’on l’aborde avec classe, élégamment, poliment, ainsi qu’avec beaucoup de réserve. C’est également dans notre culture. Il existe des Opéras là dessus. Et si, par malheur, l’on se prenait un râteau en pleine poire, nous autres, Européens, l’on tournent alors calmement les talons pour aller nous soulager tranquillement avec notre main droite (ou gauche pour les gaucher) à la maison, ceci afin d’ôter toute frustration. Calmement donc. C’est aussi pathétique que grossier, je sais, mais c’est pourtant l’une des réalités dans la vie d’un homme. Alors, Madame, selon MON point de vue, allez donc déverser toute votre merde de frustrée féministe (éternellement antagoniste aux bougres "testostéronés" qui boudent certainement vos attentes féminines) ailleurs !!!

      Veuillez recevoir, Madame, l’expression de mes sentiments distingués.
      Bien à vous,

      Titus


    • #1370076
      le 13/01/2016 par Polemarque
      Cologne : où sont passées les féministes ?

      Tous les viols ce soir là à Cologne ont été commis par des "migrants". A part ça il n’y a aucun rapport entre les agressions sexuelles en Allemagne et l’arrivée des migrants.


  • #1369266
    le 12/01/2016 par Henri XI un peu
    Cologne : où sont passées les féministes ?

    On est loin du traitement de la photo déchirante du petit Aylan Kurdi mort sur la plage qui avait suscité une émotion immense dans les pays occidentaux, d’autant plus que les médias se livrèrent alors sans gêne à une séance de culpabilisation massive, comme si ce petit être au destin si atroce représentait à lui seul l’ensemble de la crise migratoire.




    Sans compter que le cadavre du gamin à honteusement été manipulé par des photographes afin de prendre leur cliché malsain (disposé perpendiculairement au rivage, les bras le long du corps, c’est parfaitement impossible). Les journalistes ne sont pas toujours des putes mais aussi et surtout des grosses salopes.


  • #1369267
    le 12/01/2016 par la main visible
    Cologne : où sont passées les féministes ?

    Nous sommes nombreux à ne pas être étonnés du traitement médiatique tardif des agressions de Cologne. Où sont passer les féministes ? Pareil, nous sommes nombreux à savoir qui elles sont et ce à quoi elles servent. Elles sont soit des idiotes manipulées, soit des salariées. Médias et féministes ont des ordres venant de ceux qui orchestrent le chaos en Irak, en Syrie, en Ukraine, en de nombreux autres endroits, et qui orchestrent le désordre en Europe de l’ouest. Ceux qui ont fait venir en Europe un nombre massif de migrants, composé principalement d’hommes plutôt jeunes, en provenance de pays en guerre et de culture fortement éloignée de celle des pays d’accueil, sont les véritables auteurs des violences commises envers les femmes à Cologne et ailleurs en Europe. Ils seront aussi les responsables des réactions violentes qui en découleront en retour en vers des migrants. On les entendra ressortir "les Zheures les plus sombres". Ils seront sans conséquence reconnu coupables par nous-même (de plus en plus nombreux), mais ils ne seront jamais condamnés par aucune instance étatique ou internationale car ils sont pour l’instant intouchables (plus pour longtemps, si...). Nous arrivons à leur faire échec et ne pas les laisser déclencher des guerres civiles en Europe.


  • #1369269

    La patriarchie oppressante, ce sont les méchants hommes blancs privilégiés qui font des avances aux femmes, pas les pauvres "refugiés" syriens. On est en 2016, E&R ! Merde quand même.


  • #1369350
    le 12/01/2016 par la France libre
    Cologne : où sont passées les féministes ?

    après avoir bien craché sur houellebecq et puis un peu avant sur Laurent Obertone et puis surtout sur Zemmour par la bien pensante (tous les minables qui squattent l’espace public ainsi que tous les médias véreux) - ils se rendent tous compte que le danger se rapproche de leurs fenêtres et n’ont aucune honte à trouver des qualités à toutes les personnes, qu’ils traitaient facilement de fachistes , juste parce qu’ils criaient fort qu’ils aiment leur pays - y en a qui vont jusqu’à reconnaître que "La réalité correspond exactement au discours de l’extrême droite" et c’est pas forcément des proches du FN -
    on voit que quand le danger est proche de chez eux et qu’ils n’ont personne pour les protéger à part les paroles, des mêmes minables - ils réfléchissent deux fois plus vite ...........


  • #1369381

    Les migrants ? Non seulement des lâches ayant fuit une guerre qui les concernaient pourtant grandement ; mais aussi des porcs ne sachant retenir leurs pulsions primitives à l’égard de nos filles d’Europe, que pourtant nos pères, damnés soient-ils, accueillirent les bras ouvert !!!
    Pour mémo mes frères, Europe, rappelons-le-nous, était une Divinité Grecque particulièrement aimée de Zeus, qui se changea même en taureau pour pouvoir la séduire. Et aujourd’hui, à cause de cette Merkel, "l’espérante" marchande de main d’œuvre de ces parasites de migrants (à 3euros de l’heure, sans doute) dont elle espère pouvoir faire profiter, bien entendu, les gros patrons des ces grandes enseignes qui polluent pourtant nos artisans locaux ; Zeus, quant à Lui, a vu ses Petites Filles se faire violées par ces fils d’ismaël venu de nulle part sans que nos gens d’armes ne puissent avoir les couilles de buter.
    Purée les mecs, elle est passée où notre virilité si d’attendre ces putes de Femens soit notre ultime espoir pour faire régner l’ordre et la démocratie si cher à Marc Aurèle !!!?


  • #1369415

    En réponse à la question on peut dire que le féminisme a eu un rôle historique bien défini. Il ne s’agissait pas de faire avancer la condition féminine, ni les droits des femmes, mais d’affaiblir les sociétés occidentales. En les dévirilisant, en décrédibilisant les hommes occidentaux dans leur rôle de mari, de père de famille, de militaire, de policier, le rôle de protecteur des femmes. Maintenant que les sociétés européennes sont submergées par des hommes étrangers, les féministes ont rempli le rôle historique qui leur avait été dévolu, et peuvent finir dans les poubelles de l’histoire. Une femme en 1900 était mère de famille et avait un mari, des fils, voire des petits fils qui pouvaient la protéger. Grâce à l’avortement la femme de 2015 est seule et peut désormais se soumettre et porter la burqua ou le tchador !

     

  • #1369480
    le 12/01/2016 par HaggarduNord
    Cologne : où sont passées les féministes ?

    Putain la photo ! :-0


  • #1369512

    En tout cas, Radio Courtoisie dans son émission d’hier au soir a, en la personne de Henri de Lesquen, enfin oser nommer l’Ennemi.

    Je croyais entendre Alain.
    J’ai du me pincer plusieurs fois pour réaliser que j’étais bien sur Radio Courtoisie ;)

     

  • #1369657

    Ils sortent parfois de bons articles le figaro.
    C’est bien que quelqu’un le dise enfin.

    Soit on est féministe, soit on est pro immigration. Mais il est impossible d’être les deux. Donc les sois disant féministes ne sont pas de vraies féministes.


  • #1370770
    le 13/01/2016 par Ulfberht (Mansur)
    Cologne : où sont passées les féministes ?

    L’égalitarisme et l’amour du prochain à tout va, jusqu’à l’irrationalité et la contradiction la plus obscure. Voilà ce que donne l’esprit des Évangiles lorsqu’il est libéré de l’Eglise et du patriarcat.
    Joseph de Maistre nous avait pourtant prévenu (« L’Evangile hors de l’Eglise est un poison »), de même que Jean Daniélou (« Si nous séparons l’Evangile de l’Eglise, celui-ci devient fou »). Mais trop tard, les idées chrétiennes sont devenues folles (Gilbert K. Chesterton).


  • #1370772
    le 13/01/2016 par Ulfberht (Mansur)
    Cologne : où sont passées les féministes ?

    Faut-il conclure que le "migrant", le "discriminé racial" est plus haut que la sacro-sainte femme dans l’échelle des races des progressistes ?

     

    • #1370875

      Non pas du tout, il faut en conclure que la femme est toujours sous estimée par rapport aux hommes (même des migrants) par la classe politique, c’est bien pour ça que les salaires hommes femmes ne seront jamais égaux.


  • #1371246

    Après avoir envoyé les femmes au boulot pour les "déféminiser", les empêcher de s’occuper de leurs enfants et les transformer en consommatrices compulsives, le pouvoir s’est occupé de transformer la lutte des classes en SOS racisme afin de stigmatiser le "prolo franchouillard", objet de tout le mépris de la caste mondialiste et de nous dresser les uns contre les autres par le biais d’injonctions contradictoires permanentes : pas d’amalgames antisémites ni islamophobes parce que c’est mal mais christianophobes çà on peut, c’est républicain... Troisième phase : promotion du féminisme et de son corollaire, l’homosexualité masculine, afin de déviriliser nos "machistes" et les préparer tranquillou à laisser leurs femmes se faire violer sans broncher par les représentants "d’une chance pour l’Europe" sous peine de se faire traiter de racistes !!!
    Attali l’a bien dit : "les pays sont des hôtels" = de passe ???
    Comment ne pas comprendre que des "migrants" en pleine force de l’âge, arrivés en plutôt bonne forme physique (si l’on se réfère aux différentes vidéo vues sur le net) et pour la plupart célibataires, ne vont pas rapidement manifester d’autres besoins "vitaux" que manger, boire et dormir ???
    Il va falloir les convertir rapidement à l’homosexualité ou se faire à l’idée - circulant déjà dans l’air vicié de nos zélites (ou zélotes) - que le travail sexuel est un boulot comme les autres et que cette conjoncture "de chance pour l’Europe" pourrait permettre d’inverser la courbe du chômage féminin, voire (soyons fous) de celui des membres de LGBT...

    Les questions non politiquement correctes dont il faudrait urgemment trouver les réponses :
    1/ Qui a financé les passages de cette vague migratoire (propre sur elle à son arrivée en Europe et plutôt en bonne forme physique) quand on connaît le niveau de revenus en Syrie et les tarifs des passeurs ???
    2/ Quels fonds sont alloués à leur entretien quotidien ? quelles sources de financement ? Quel travail allons-nous leur proposer ?
    3/ Quel projet pour leur regroupement familial, à moins que leur rôle ne soit déjà programmé en faveur de la régénération de la population décadente européenne : politiques familiales de promotion massive de l’avortement envers les "f. de souche" et d’aide accrue des allocations familiales en faveur des populations exogènes pourraient nous inciter à le penser...

    Ne pas se tromper d’adversaires : nous sommes tous manipulés par le même système !!!


Commentaires suivants