Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Comment le karaté a volé ses coups de pied à la boxe française

La savate, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C etait plein d’enseignement... merci pour le partage


  • Très intéressant, y a que chez ER que l’on voit ce genre de document. Merci.


  • Rendre à César ce qui est à César.


  • "Volé"... il ne me semble pas que le karaté prétende avoir inventé ces coups... Par ailleurs, effectivement, les coups de pieds que l’on voit en compétition en permanence ne se trouvent pas dans le karaté d’origine. Et pour cause, le karaté de compétition relève plus d’une gymnastique à l’occidentale que du karaté tel que le concevait son fondateur Gishin Funakoshi. Le karaté en général d’ailleurs n’y ressemble plus guère, ce qui est bien malheureux. Mais pour en revenir aux coups de pieds et au karaté, il est dans l’esprit du karaté me semble-t-il, et ce depuis le début, de s’enrichir d’apports extérieurs (c’est déjà à la base une compilation japonisée de disciplines martiales asiatiques). Dire que ces coups de pieds ont été "volés" me paraît malhonnête et très occidentalo-centré. S’il faut mettre des copyright jusque sur les mandales...

     

    • Exactement !

      Le karaté occidentalisė est d’ailleurs devenu, comme évoqué dans votre message, une vaste blague relevant plus de la gymnastique et la pure explosivité pour le kumite (combat) et de la chorégraphie pour le kata car vidée de son essence (shadow et application) sans compter les techniques proscrites au nom de la sécurité...
      Seul reste le karaté full contact de valide (que je pratique en plus du kick boxing tout en étant gradé en shotokan traditionnel...)

      Après, très loin d’être un expert j’ai toujours cru que justement nos français avaient eu le génie de fusionner l’anglaise aux techniques de pieds (qui du reste sont quasi les mêmes dans les différents disciplines) des orientaux, notamment via l’apport des marins.


    • Très juste ! D’ailleurs dans le karaté au temps de Funakoshi il n’y avait point de coups de pieds au dessus de la ceinture et l’on en trouve point dans les katas shotokan que lui avait transmis son Maître Itosu . Coup de pieds qui donne une position trop dangereuse car en grand déséquilibre face à un adversaire déterminé....Tout l’art du Karaté réside dans des positions solides indéracinables .
      Bien sûr ce karaté d’il y a un siècle n’a rien a envier à la danse sur ressort des karatékas modernes et il suffit de lire les exploits de Maitre Itosu et Azato racontés par Funakoshi pour s’en rendre compte. .


    • Tout à fait d’accord avec toi, @adile11.
      Ci-dessous, un lien qui parle de la tendance pour les coups de pied hauts, créant déjà la polémique au sein du monde de la savate, dès son essor au XIXe siècle :
      https://www.facebook.com/la.savate....

      La savate est une technique d’auto-défense à la base tout comme le karaté, ce que rappelle le présentateur.
      Cela explique peut-être aussi pourquoi ce n’est pas le plus beau sport à voir en compétition par rapport aux autres formes de kickboxing/boxe pieds-poings.


    • Bien d’accord avec vous @ arkhamian, le mot "volé" n’est pas approprié.


  • la seule , l’unique particularité des coups de pieds de la BF, par rapport à toutes les autres disciplines pieds/poings (mis à part les coups de tibia), c’est que cette discipline se pratique chaussée, ce qui permet de placer des pointes...comme au foie par exemple...

     

    • Tu oublis le sambo de combat (Très proche au MMA) qui se pratique avec des chaussure de lutteur certes moins "dure" à la pointe, mais chaussure qd même


    • La spécificité de la BF est surtout que les coups de pied doivent être armés c’est à dire d’abord la jambe pliée puis on déplie. Et il faut toujours reprendre sa distance pour toucher avec la chaussure et non pas avec le tibia. C’est pour ça qu’en BF on travaille beaucoup jambe avant et qu’on fait des doublés. Bref les techniques de jambes n’ont pas grand chose à voir avec le kick ou la thai c’est moins puissant mais on peut utiliser la pointe de la chaussure. Un fouetté médian jambe avant avec la pointe comme le Président face à Conversano c’est assez ravageur


  • ça fait longtemps que je ne pratique plus le shotokan. Je n’avais jamais entendu parler de ça, ni dans les livres ni dans les revues des années 80. C’est une très belle découverte qui me pousse à en savoir plus désormais.
    Belle trouvaille, une pépite, pour moi... presque choquant tellement inattendu.
    Merci.


  • #2662129

    Tout à fait vrai pour le Karaté Shotokan( le style énoncé dans la vidéo), cela dit les chinois n’ont pas attendus les français pour découvrir les coups de pieds, le Kung Fu existe depuis 1500 ans (monastère de Shaolin), ainsi que dans le sud est asiatique(Vietnam actuel) des techniques de ciseaux très impressionnantes avaient été mises au point pour pouvoir désarçonner les cavaliers en mouvement et ont étés synthétisées avec la majeure parties des pratiques martiales indochinoises par Nguyen Loc dans la fin des années 30 sous le nom de viet vo dao. Mais quand même à tout seigneur tout honneur les chinois sont le peuple de la pratique martiale la plus poussée, tant sur le plan physique que mental même si j’entends déjà les pratiquants de MMA ricaner dans leurs cages n’oublions pas qu’ils pratiquent un mélange de Ju-Jitsu(relecture brésilienne) et de Kickboxing.

     

    • Oui tout a fait d’accord. Cette affirmation de "voler" me semble assez farfelue. J’ai fait pas mal d’arts martiaux moi meme (judo, Taichi, Shotokan, Karate, Kickboxing, Aikido, Tækwondo 4-dan)et tous viennent en fait du Boddhi Dharma et furent developes par le geni propre des nations qui en adopterent les principes de base, comme ancrage dans le corps, reequilibrage, de la meditation dans les temples.


    • Merci Monsieur,

      Pratiquant d’un Art Martial traditionnel, je suis en accord avec vos écrits.

      L’éternel débat entre sport de combat dont le MMA en est le dernier né versus Arts Martiaux est exaspérant dans la mesure où nous parlons de deux disciplines distinctes.

      Un sport de combat dont l’usage et l’utilité est de combattre dans une joute réglementé, ce qui n’enlève rien aux talents et au caractère besogneux de certains compétiteurs... N’a rien à voir avec une discipline dont la finalité est son application sur les champs de bataille et où l’importance sera accordé à son caractère létale quitte à tomber dans une bestialité sans nom comme tordre le cou, taper et tenter d’arracher les parties, mordues s’il le faut, etc...

      Le soldat à Verdun éguisait sa pelle de tranchée et s’en servait comme arme tranchante tout comme à Stalingrad où les combats au corps à corps décidaient de la vie et de la mort des soldats et où ceux qui s’en sortaient étaient les plus hargneux et les plus apte à tuer quelqu’en soit la méthode.

      Dans les Arts Martiaux tels qu’ils devraient être enseignés, il n’y a pas d’esprits coubertins, soit tu tues soit tu crèves. Cela ne veut pas dire que face à un combattant d’un sport de combat je ne me fasse pas mettre une débrouillée mais soyez assurés que je ne chercherais bien plus qu’à gagner et que tout ce qui pourrait me servir, je l’utiliserais.


    • C’est exactement ce que je pensais ! Ailleurs en Asie et en particuliers en Chine, Thaïlande, Birmanie... l’usage des jambes dans le combat a une histoire pluri centenaire...Quant à la boxe française, l’écrasante majorité des techniques employées ne sont pas apparues ex-nihilo mais descendent de techniques probablement utilisée depuis des siècles en Europe. Ce qui fait le génie d’un style c’est la systématisation de ces techniques en un ensemble cohérent et transmissible avec le développement de particularités techniques qui formeront un style original.

      L’emploie du terme volé est très maladroit (pour parler poliment !) Les Grecs n’ont pas volé aux mages perses, druides gaulois...les éléments de la philosophie pythagoricienne...les arabes n’ont pas volé aux Indiens le zéro...les moines chrétiens du moyen-âge n’ont pas volé aux musulmans les traductions que ces derniers avaient faites des philosophes grecs...les Européens n’ont pas volé la poudre noire aux Chinois...les connaissances et techniques s’échangent, s’empruntent, s’enrichissent mutuellement...cela pourrait être considéré comme du vol dans le cas où l’on cacherait délibérément l’origine d’une découverte pour s’en attribuer la paternité exclusive et en obtenir des gains personnels.


    • @Be Wayer my friend
      Les pratiquants de MMA ne ricanent pas dans leur cage, ils attendent de voir si le ciseau sauté du viet vo dao qu’on nous propose à Bercy au festival des arts martiaux a un intérêt quelconque en combat. Si ça marche, ce sont les premiers à applaudir et à l’intégrer dans leur catalogue de technique, si ça ne marche pas, ben c’est les premiers à le dire aussi.
      Voilà c’est tout simple, ça s’arrête à la mise en pratique, ou l’éternel retour du réel pour ceux qui suivent. Et effectivement, cette honnêteté est mal vécue par certains pratiquants d’arts martiaux.
      Finalement, les pratiquants de MMA sont peut-être les plus humbles de tous puisque pour eux, ce qui fait foi, c’est l’efficacité d’une technique.

      @charles Z
      Vous confondez pratique sportive et compétence martiale.
      Tous les pratiquants de sport de combat utilisent des techniques létales. Si je vous mets KO sur un direct-crochet ou si je vous endors sur un étranglement arrière, c’est bien parce que l’arbitre est présent et arrête le combat que vous ne mourez pas.
      Pas parce le combattant ne sait pas le faire. Devenir une bête, ce n’est pas exclu pour un combattant.
      D’autre part, vous dites "tordre le cou" mais vous faites comment pour tordre le cou ? Notamment sur un champ de bataille ou la notion de surprise est très réduite ?
      Ben il n’y a pas 1000 solutions, faut connaître la technique qui va bien, qui se pratique et se perfectionne forcément par une mise en situation la plus proche du réel qui soit une joute réglementée" comme vous dites.


    • Jojoyoyo

      Il va de soi qu’un ko équivaut à la mort. Un gars assommé, il n’y a plus qu’à comme dirait l’autre.

      Je ne renie pas non plus la validité de se mesurer lors d’une joute et de tester ce qui marche (pour soi), de ce qui ne marche pas (pour soi) mais là où je m’oppose à vous est que nous voyons peu de personnes se balader en short et protège dents tout en attendant le signal de l’arbitre pour aller se foutre dedans.

      Je vais vous dire comme je réagirais en situation de défense. Si je suis chez moi et que j’ai un couteau à proximité, je l’utilise, si je suis en rue et que j’ai un objet à proximité pour le lancer, je l’utilise. Si je suis en voiture, j’utilise cette dernière comme un bélier. Si je dois pousser qqn en vue de le défenestrer, je le ferais, si je dois feindre la peur, prétextant que je ne sais pas me battre afin de leurrer mon agresseur, je le ferais, si je sais frapper les parties, je le ferais, si je sais tirer les cheveux, je le ferais, idem si je sais griffer, mordre, attraper le pull, etc. En somme, tout est permis, ce qui bien entendu ne l’est pas lorsque l’on a le cran (il en faut), pour aller se tapper dessus dans le respect de certaines règles.

      Effectivement, je vous accorde que pour tordre le cou, il faut se placer idéalement derrière la personne mais quand une personne vient pour vous saisir à la taille et vous soulever et vous renverser (technique fréquente en MMA), j’essayerais à minima de frapper au cou ou à la colonne avec un coude (des coudes) descendants et pq pas y effectuer par la suite une torsion (techniques proscrites en sport de combat, et pour cause car visant à entraîner de graves séquelles voir la mort sans passer par le stade du ko ou de la soumission).

      Je suis admiratif de certains combattants de sports qui ont une très bonne lecture du combat, sont explosifs, déterminés, solides et qui absorbent bien les coups, etc. Et encore un fois, peut-être me ferais-je rétamer mais être un (très) bon combattant ne protège pas de tout. Il y a quelques années, un combattant pro de MMA et son ami combattant égalemement ont importunés une nana et sont frités à quelques gars à la sortie d’une station essence ; gars qui avaient entre autre des battes de base Ball. Les pugilistes se sont fait rétamés et l’un d’entre eux fut dans le coma et à été conduit aux urgences. Aurais-je fais mieux, je ne le prétends pas sauf que je fais partie des gars qui ont des battes et des couteaux et plus encore... https://youtu.be/jDnZaA0fOPc


  • Si cela n’était que ça cela serait pas grave

    Avant toute chose ,la bureaucratie française qui change à chaque mandature couplé au défaitisme ambiant et au perfectionnisme recherché fait qu’on est précurseur dans un tas de domaine mais cela ne se concrétise pas ,cela s’arrête au stade de prototype.

    Avion de chasse à géométrie variable de Marcel Dassault
    Avion de chasse à décollage verticale de Marcel Dassault
    Le Gyroplane contra-rotors phase de prototype en 1907 phase de test 1933 et retrait (par des bandes de traîtres) 1943
    Le statoréacteur phase de schéma entre 1910 et 1920 phase prototype année 30 phase de test concluant année 50 et retrait (par des bandes de traîtres) dans les année 60 etc.etc...etc...etc...
    Il y en a tellement !!!
    Les politiques : on ne peut pas continuer par manque de budget ; moi :allez vous faire ù$ù$ù$ sale traîtres

    La seul chose que les français ont inventé et qui a duré c’est la Guillotine ,l’outil de la Terreur Républicaine.

    Si dans les années 30 les politiques d’alors avait fait confiance aux ingénieur ,il n y aurait jamais de deuxième guerre mondial.
    C’est uniquement parce que la France était le terrain de guerre entre le royaume unis et l’Allemagne que le royaume unis a déclaré la guerre à l’Allemagne
    Si la France était puissante le royaume unis n’aurait jamais déclaré la guerre de peur que cela soit le royaume unis le terrain de guerre.


  • vidéo illisible mais le titre évoque un discours de Castex : on est les plus beaux, les plus forts et on a tout inventé avant tout le monde... pour votre info la source de cet art martial vient de shaolin. mais bon peut être que l’homo sapiens pratiquait déjà la boxe française sans le savoir. la légende dit qu’on aurait retrouvé un sac de frappe en peu de mammouth pendu dans une grotte, et deux combattants fossilisés en tenue de combat à suivre...

     

  • Oups, aucun lien ne marche. Tant pis. Tout pratiquant de sport de combat sait qu’il n’y a pas 1000 façons de mettre des coups de pieds, qu’ils soient directs ou circulaires. Les emprunts martiaux sont légions...


  • Quand j’avais 16-17 ans, j’ai fait un peu de karaté dans un club de Shotokan à Chatou (Yvelines) au début j’aimais bien et puis j’ai arrêté, pourquoi ? je ne saurais pas dire, il faut croire que j’étais déjà préoccupé par des questions auxquelles la pratique des sports de combat ne pouvait pas répondre.
    Et merde ! la vie continue, c’est l’essentiel.


  • Le discours sur le respect des traditions, un carcan ?
    La réalité montre encore ce besoin vital d’évolution...
    Applicable dans tellement de domaine,
    Manif de Nation à République : "tradition"
    Gamestop : "évolution"


  • Donc ce que je pensais être du karaté, que j’ai un peu pratiqué n’est autre qu’une version japonisé delà savate.
    C’est fou, mais tout y est.
    Sauf peut-être le salut à l’entré du dojo.

     

    • Le XVème siècle, à Okinawa*, c’est bien évidemment après le début XIXème en France.
      Par ailleurs l’esprit de la savate est à l’opposé de la finalité tout art martial puisque c’est un art de duel qui évite très justement qu’il y ait mort d’homme, sans négliger la réparation par la confrontation de deux antagonistes. Tout art martial étant, lui, potentiellement létal, quand bien même le summum de cet art est de gagner sans jamais avoir combattu.

      * Naissance du karaté dont les bases techniques sont empruntées aux (moines) Chinois de Shaolin (Lesquels les avaient peut-être empruntées au Indiens ou aux Perses).


  • Moui... Des emprunts à la savate, pourquoi pas ? Mais il y a un mot-clef que la vidéo ne mentionne pas une seule fois : kung fu !

    Tout l’arsenal technique du karaté provient du kung-fu / wushu chinois. Tous les historiens et les experts de karaté eux-mêmes le reconnaissent sans problème. L’idéogramme japonais pour karaté peut se traduire aussi bien par "art de la main vide" que par "main de Chine" ! Le kung fu a environ 1500 ans, il provient lui-même en partie du kalaripayat indien et comporte environ 400 styles, chaque famille développant des orientations particulières. Ces variantes connaissent des grandes tendances géographiques (on dit fréquemment "pieds dans le nord, poings dans le sud") liées aux conditions climatiques et aux utilisations martiales, ainsi que des accents portés sur l’externe (aptitudes physiques) ou l’interne (aspects énergétiques, voire mystiques), synthétisés par les deux pôles Shaolin/Wu Dang.

    L’ensemble de ces disciplines recourt à toutes les formes, toutes les techniques, toutes les parties du corps. Comme le disait Bruce Lee : "Les poings, les coudes, les pieds, la tête, les doigts,même le pouce, vous pouvez tout citer, tout est utilisé dans le gong fu".

    Bref, tout cela pour dire que la savate a -peut-être- été une source du karaté, mais la principale, c’est bien le kung-fu et on y trouve absolument tout (et bien plus) ce qu’on peut trouver dans le karaté.

     

    • Bah le karaté est une boxe chinoise venant de l’archipel Ryukyu (dont l’île d’Okinawa), archipel annexé assez tardivement par le Japon. Très longtemps les Japonais n’ont pas considéré le karaté comme japonais. C’est d’ailleurs le milieu mafieux qui s’y est investi, pas le commun. Et aucun Japonais n’aurait considéré le judo, l’aïkido ou le karaté (qui n’est pas un "do" !) comme un art martial. Personne de sérieux, d’ailleurs, ou que ce soit : on n’a jamais fait la guerre à mains nues, même s’il fallait certes connaître des techniques pour s’en sortir au mieux une fois désarmé. Bernard Bordas en parle un peu dans sa dernière vidéo, d’ailleurs : https://www.youtube.com/watch?v=2i-...


  • #2662251
    le 08/02/2021 par Aiguiseur de guillotines
    Comment le karaté a volé ses coups de pied à la boxe française

    Vive la France !


  • Le karate(shotokan okinawa)c’est le kungfu Pak Hok(grue blanche),originaire de Hong Kong.
    Il y a plusieurs styles de Pak Hok(5 il me semble),dont 1 est originaire du Tibet que je pratique.Certes,il y a peu de coups de pieds,mais ils ont toujours existes(kungfu puis karate).
    Il y a beaucoup de similitudes aussi entre l’escrime et le kungfu, notamment dans les deplacements.
    D’apres mon maitre le kungfu viendrait du yoga.
    Vaste debat.
    Il me semble avoir vu une video du meme auteur demontrant que le combat du siecle entre Patrick Dempsey et Georges Carpentier(il y a 100 ans)avait grandement influencee le karate moderne,a cause de sa diffusion au cinema.


  • cela fait des années que je suis ER , mais très sincérement , les mots me manquent,
    le kung Fu date du V siècle apres J-C , c’est la base des Arts-Martiaux , les Français n’ont rien inventé , la boxe Française vient du Kickboxing qui vient du Muay Thai . . .

     

    • Ah ! Merci quand même, je n’aurais pas penser voir une analyse aussi grossière sur ER.
      Alors Cocorico mais restons humble tout de même, une leçon d’art martiaux !!


    • La savate fut inventée au 19è siècle. Le kickboxing dans les années 60 du XXè siècle.
      Bravo pour la qualité de la démonstration.


    • La BF qui viendrait du kick-boxing non mais qu’est qu’il ne faut pas lire. Au passage le kick-boxing est est né concomitamment aux USA et au Japon dans les 70’s après que des karatékas des 2 pays soient allés en Thaïlande et se soient fait démonter par les techniques de Muay Thai. Ça à donné le full contact puis la version moderne du kick-boxing. Les Américains ne se sont jamais adaptés aux low kick dans les 90’s et ils ont développé un kick qui est une sorte de karaté contact aux points que quasi personne a part eux ne pratique et dont Stephen "wonderboy" Thompson (combattant UFC) était l’égérie. Rick Roufus peut-être le meilleur fulleur de l’histoire n’a jamais réussi à gérer les low kick contrairement à Ernesto Hoost la légende.


  • Attribuer une technique à une source unique, c’est de l’idéologie romantique. La lutte est aussi vieille que l’humanité. L’histoire est multifactorielle. La majorités des techniques proviennent de l’agriculture, des guerres et de l’observation des lois de la nature.

    Ce que l’on sait c’est qu’historiquement il y a eu en Chine et au Japon une forte influence indienne. Dans ce pays les sources remontent au minimum à 5000 ans. On y trouve de la lutte, des arts du combat rapprochés, projections, maniement des armes (kalaripayattu) ; l’art du bâton (silambam), pression des points vitaux (Varmam), les humeurs, les 5 éléments, les mouvements des animaux. Ils ont été enseignés en Chine par des moines dont Bodhidharma. Passons ici sur l’origine divine de ces connaissances mais conservées dans ces pays (Civilisation Shivaïte, culte de Devi, Tantra, Yoga). Une autre piste plus ancienne nous conduit en Afrique et ses nombreuses traditions, en Egypte (le tahtib) et dans des continents engloutis comme le Kumari Kandam. Cette dernière piste n’est pas à négliger car on retrouve des signes culturels, linguistiques qui relient les cultures tamoule, égyptienne, japonaise, maori par exemple.

    Ce n’est pas l’interdiction des armes qui a favorisé la lutte corporelle. Même s’il est vrai que de nombreux arts martiaux ont été interdits au cours des ages sous l’influence des nouveaux envahisseurs qui avaient peur de ces forces armées locales souvent regroupées en confréries initiatiques, des castes de guerriers, bandits ou mercenaires

    Quant à la savate qui serait née des bas-fonds de la banlieue de Paris au début du XXe siècle, à qui ces bas-fonds ont-ils emprunté ? Ce que l’on sait c’est qu’il y a eu en France de nombreux apports culturels européens depuis 3000 ans comme la lutte viking Glima, les arts irlandais avec la boxe, le bâton, les coup de pied ; la lutte Gures turque, la lutte grecque ; les techniques italiennes de couteau, bâton ; l’épée, les chevaleries, etc. N’oublions pas qu’au début du siècle passé, les bas-fonds de Paris étaient étrangers. L’Europe connaissait l’Inde depuis Alexandre et plus récemment la compagnie des indes orientales militaro commerciale, lui fit connaître les malabars indous et autres fakirs. Donc, parler du jeu de jambes comme d’une création de la savate parisienne est une affirmation qui demande a être fortement tempérée.


  • C’est comme pour les religions, chacun aura la bonne formule, la Source... Mais sommes-nous propriétaires de la Vérité ? Il faut pouvoir discerner - si possible - les différences et les similitudes, les particularités et les influences. Si la Boxe française n’est pas suffisamment mise en avant par les Français, ce n’est pas la faute des Japonais et du Karaté. Il y avait sur YouTube une vidéo de Christian Harbulot, "Comment la France détruit sa puissance". Dans la concurrence des sports de combat, y’a pas que le Karaté. Concernant le Karaté en général, on peut ne pas l’aimer. Mais on doit aussi comprendre qu’il y a des Karatés. Lorsqu’on voit le Karaté Uechi Ryu rien à voir avec le Karaté de compétition à la touche. Tant mieux pour la diversité, le Uechi Ryu (casse de bâtons sur des orteils) ne convient pas à tout le monde... Pour ce qui est de l’efficacité en combat de rue ou sur un champ de bataille, ça dépend aussi et surtout de l’individu. Karaté ne signifie bien sûr en aucun cas "invincibilité", mais il ne signifie pas non plus forcément "une lavette". J’ai connu un portier ancien boxeur (en fait boxeur dans l’âme) : un certain Jean Corhay (il ne sentait pas les coups et son crochet gauche (mais en fait, le droit aussi !) était exceptionnel ; boom, ça tombait), il était par ailleurs prof de Karaté Kyokushin (6e dan à l’époque où je l’ai connu), même s’il restait un boxeur dans l’âme, il ne vous aurait jamais dit que le Kyokushin était un truc de lavette... Une autre personne que j’ai connue, était issue du Shotokan (un Shotokan militaire il faut préciser), lorsque son poing partait, c’était comme un F16 ; il s’appelait Jean-Francis Calmette (un des précurseurs du Full-Contact en Belgique), lui-même avait un maître chinois de très niveau.. Donc lorsqu’Alain Soral critique le Krav Maga et le Karaté, et leurs pratiquants par rapport à ses expériences, par rapport à la Boxe anglaise et la BF, il a raison, mais attention tout de même de ne pas trop généraliser. Faut faire la part des choses. Mais le sujet est vaste.


  • bah voyons


  • Le Karaté n’est pas japonais, mais Okinawaïen. Il a été importé au Japon fin du 19ème, début du 20ème, pas beaucoup plus tot qu’en France.
    Les arts martiaux typiquement japonais sont le Kenjutsu et le Jujutsu, il y avait très peu d’arts martiaux pied-poing japonais, traditionellement, dû a l’omnipresence des armes blanches (à Okinawa, l’absence de fer dans les sous-sols a favorisé les arts pied-poing).


  • J’avais déjà vu une vidéo ou deux de ce gars et c’est pas mal pour un américain, car les arts martiaux sont un business comme un autre, les affabulateurs, les mythomanes et les escrocs sont nombreux et aux states, le pays du marketing cela ne fait pas du tout exception.

    Les arts martiaux évoluent souvent, c’est la loi naturelle. Les pratiquants s’approprient les techniques et les changent subtilement à leur esprit donnant des techniques variantes ce qui fait déjà évoluer l’art martial, ce qui est typique du kung fu. La rigidité d’un art martial est peut-être intéressante pour la masse, mais cela à ces limites. à l’heure moderne le kung fu a été obligé de s’adapter et à généré le sanda ou sanshou, un kung fu avec gant de boxe, lutte chinoise autorisée. la prochaine étape sera certainement des techniques au sol.

    Mais le principal reste le pratiquant lui-même, peu importe l’art martial pratiqué.


  • Monsieur Henry Plée, qui fut le grand promoteur du quartier en France, a franchement reconnu dans plusieurs interviews, qu’il avait au départ, enseigné le karaté à partir de photos issues de magazines japonais et qu’il n’avait donc qu’une très vague idée de ce qu’il enseignait. Et comme il avait pratiqué la boxe française, la boucle est bouclée.

    À Okinawa, nombreuses sont les pratiquants qui peuvent témoigner que les maîtres traditionnels goûtent fort peu cette pratique occidentalisée et qu’il vaut mieux faire profil bas.


  • #2663471
    le 10/02/2021 par Les Chaussons de la Colère LOL
    Comment le karaté a volé ses coups de pied à la boxe française

    Evitez de comparer “le sport” avec “le combat”.
    Ce sont 2 domaines totalement différents et dont les "disciplines" s’opposent fondamentalement.


  • Cette vidéo est intéressante car la BF a pourquoi pas influencée les techniques de jambes du Karaté.
    Il y a en effet certaines similitudes...

    Je voudrais rappeler aux lecteurs que toutes ces techniques de jambes sautées, au visage et retournées sont principalement empruntées au Taekkyon (Art martial Coréen ancestral réputé pour ses techniques de jambes) l’ancêtre du Taekwondo.
    Il n’est pas inutile de rappeler que les Japonais ont envahi la Corée pendant toute la seconde guerre mondiale et en on profité pour piller les arts martiaux Coréens.

    Il n’y a pas de coup de pieds sautés en BF...

    Pour l’anecdote, les coups de pieds sautés étaient utilisés sur les champs de batailles pour désarçonner les cavaliers.

    Les techniques de jambes du Taekkyon sont historiquement la base d’influence des techniques du karaté moderne. Plusieurs documents l’atteste et les techniques elles-mêmes le prouve.

    Le paradoxe dans tout ça c’est que le Taekwondo (Art martial crée après la seconde guerre mondiale) est composé à 70% de techniques de karaté (postures, blocages, coups de poings...) et 30% de techniques de Taekkyon (tous les coups de pieds). C’est pour cette raison qu’au début on l’appelait le "karaté Coréen".

    On voit bien à travers cet exemple et ce cas concret que les influences martiales entre les Japonais et les Coréens sont nombreuses et bien ancrées.

    Mas Oyama le fondateur du karaté Kyokushin était Coréen.
    Sokaku Takeda (école Daïto) a eut comme élève Morihei Ueshiba (Fondateur de l’Aïkido) et Choi yong sul, Coréen fondateur du Hapkido.

    Encore deux exemples qui montrent toutes les interactions humaines et martiales entre le Japon et la Corée depuis des siècles.

    Les liens entre le Karaté et le Taekkyon sont bien plus crédibles et légitimes qu’avec la BF. (Discipline que je respecte et que j’ai pratiqué).


Commentaires suivants