Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Comment le karaté a volé ses coups de pied à la boxe française

La savate, sur E&R :

 






Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2662412

    Le karate(shotokan okinawa)c’est le kungfu Pak Hok(grue blanche),originaire de Hong Kong.
    Il y a plusieurs styles de Pak Hok(5 il me semble),dont 1 est originaire du Tibet que je pratique.Certes,il y a peu de coups de pieds,mais ils ont toujours existes(kungfu puis karate).
    Il y a beaucoup de similitudes aussi entre l’escrime et le kungfu, notamment dans les deplacements.
    D’apres mon maitre le kungfu viendrait du yoga.
    Vaste debat.
    Il me semble avoir vu une video du meme auteur demontrant que le combat du siecle entre Patrick Dempsey et Georges Carpentier(il y a 100 ans)avait grandement influencee le karate moderne,a cause de sa diffusion au cinema.

     

    Répondre à ce message

  • #2662420

    cela fait des années que je suis ER , mais très sincérement , les mots me manquent,
    le kung Fu date du V siècle apres J-C , c’est la base des Arts-Martiaux , les Français n’ont rien inventé , la boxe Française vient du Kickboxing qui vient du Muay Thai . . .

     

    Répondre à ce message

    • #2662667

      Ah ! Merci quand même, je n’aurais pas penser voir une analyse aussi grossière sur ER.
      Alors Cocorico mais restons humble tout de même, une leçon d’art martiaux !!

       
    • #2662779

      La savate fut inventée au 19è siècle. Le kickboxing dans les années 60 du XXè siècle.
      Bravo pour la qualité de la démonstration.

       
    • #2663246

      La BF qui viendrait du kick-boxing non mais qu’est qu’il ne faut pas lire. Au passage le kick-boxing est est né concomitamment aux USA et au Japon dans les 70’s après que des karatékas des 2 pays soient allés en Thaïlande et se soient fait démonter par les techniques de Muay Thai. Ça à donné le full contact puis la version moderne du kick-boxing. Les Américains ne se sont jamais adaptés aux low kick dans les 90’s et ils ont développé un kick qui est une sorte de karaté contact aux points que quasi personne a part eux ne pratique et dont Stephen "wonderboy" Thompson (combattant UFC) était l’égérie. Rick Roufus peut-être le meilleur fulleur de l’histoire n’a jamais réussi à gérer les low kick contrairement à Ernesto Hoost la légende.

       
  • #2662427

    Attribuer une technique à une source unique, c’est de l’idéologie romantique. La lutte est aussi vieille que l’humanité. L’histoire est multifactorielle. La majorités des techniques proviennent de l’agriculture, des guerres et de l’observation des lois de la nature.

    Ce que l’on sait c’est qu’historiquement il y a eu en Chine et au Japon une forte influence indienne. Dans ce pays les sources remontent au minimum à 5000 ans. On y trouve de la lutte, des arts du combat rapprochés, projections, maniement des armes (kalaripayattu) ; l’art du bâton (silambam), pression des points vitaux (Varmam), les humeurs, les 5 éléments, les mouvements des animaux. Ils ont été enseignés en Chine par des moines dont Bodhidharma. Passons ici sur l’origine divine de ces connaissances mais conservées dans ces pays (Civilisation Shivaïte, culte de Devi, Tantra, Yoga). Une autre piste plus ancienne nous conduit en Afrique et ses nombreuses traditions, en Egypte (le tahtib) et dans des continents engloutis comme le Kumari Kandam. Cette dernière piste n’est pas à négliger car on retrouve des signes culturels, linguistiques qui relient les cultures tamoule, égyptienne, japonaise, maori par exemple.

    Ce n’est pas l’interdiction des armes qui a favorisé la lutte corporelle. Même s’il est vrai que de nombreux arts martiaux ont été interdits au cours des ages sous l’influence des nouveaux envahisseurs qui avaient peur de ces forces armées locales souvent regroupées en confréries initiatiques, des castes de guerriers, bandits ou mercenaires

    Quant à la savate qui serait née des bas-fonds de la banlieue de Paris au début du XXe siècle, à qui ces bas-fonds ont-ils emprunté ? Ce que l’on sait c’est qu’il y a eu en France de nombreux apports culturels européens depuis 3000 ans comme la lutte viking Glima, les arts irlandais avec la boxe, le bâton, les coup de pied ; la lutte Gures turque, la lutte grecque ; les techniques italiennes de couteau, bâton ; l’épée, les chevaleries, etc. N’oublions pas qu’au début du siècle passé, les bas-fonds de Paris étaient étrangers. L’Europe connaissait l’Inde depuis Alexandre et plus récemment la compagnie des indes orientales militaro commerciale, lui fit connaître les malabars indous et autres fakirs. Donc, parler du jeu de jambes comme d’une création de la savate parisienne est une affirmation qui demande a être fortement tempérée.

     

    Répondre à ce message

  • #2662603

    C’est comme pour les religions, chacun aura la bonne formule, la Source... Mais sommes-nous propriétaires de la Vérité ? Il faut pouvoir discerner - si possible - les différences et les similitudes, les particularités et les influences. Si la Boxe française n’est pas suffisamment mise en avant par les Français, ce n’est pas la faute des Japonais et du Karaté. Il y avait sur YouTube une vidéo de Christian Harbulot, "Comment la France détruit sa puissance". Dans la concurrence des sports de combat, y’a pas que le Karaté. Concernant le Karaté en général, on peut ne pas l’aimer. Mais on doit aussi comprendre qu’il y a des Karatés. Lorsqu’on voit le Karaté Uechi Ryu rien à voir avec le Karaté de compétition à la touche. Tant mieux pour la diversité, le Uechi Ryu (casse de bâtons sur des orteils) ne convient pas à tout le monde... Pour ce qui est de l’efficacité en combat de rue ou sur un champ de bataille, ça dépend aussi et surtout de l’individu. Karaté ne signifie bien sûr en aucun cas "invincibilité", mais il ne signifie pas non plus forcément "une lavette". J’ai connu un portier ancien boxeur (en fait boxeur dans l’âme) : un certain Jean Corhay (il ne sentait pas les coups et son crochet gauche (mais en fait, le droit aussi !) était exceptionnel ; boom, ça tombait), il était par ailleurs prof de Karaté Kyokushin (6e dan à l’époque où je l’ai connu), même s’il restait un boxeur dans l’âme, il ne vous aurait jamais dit que le Kyokushin était un truc de lavette... Une autre personne que j’ai connue, était issue du Shotokan (un Shotokan militaire il faut préciser), lorsque son poing partait, c’était comme un F16 ; il s’appelait Jean-Francis Calmette (un des précurseurs du Full-Contact en Belgique), lui-même avait un maître chinois de très niveau.. Donc lorsqu’Alain Soral critique le Krav Maga et le Karaté, et leurs pratiquants par rapport à ses expériences, par rapport à la Boxe anglaise et la BF, il a raison, mais attention tout de même de ne pas trop généraliser. Faut faire la part des choses. Mais le sujet est vaste.

     

    Répondre à ce message

  • #2662789
  • #2662965

    Le Karaté n’est pas japonais, mais Okinawaïen. Il a été importé au Japon fin du 19ème, début du 20ème, pas beaucoup plus tot qu’en France.
    Les arts martiaux typiquement japonais sont le Kenjutsu et le Jujutsu, il y avait très peu d’arts martiaux pied-poing japonais, traditionellement, dû a l’omnipresence des armes blanches (à Okinawa, l’absence de fer dans les sous-sols a favorisé les arts pied-poing).

     

    Répondre à ce message

  • #2662992

    J’avais déjà vu une vidéo ou deux de ce gars et c’est pas mal pour un américain, car les arts martiaux sont un business comme un autre, les affabulateurs, les mythomanes et les escrocs sont nombreux et aux states, le pays du marketing cela ne fait pas du tout exception.

    Les arts martiaux évoluent souvent, c’est la loi naturelle. Les pratiquants s’approprient les techniques et les changent subtilement à leur esprit donnant des techniques variantes ce qui fait déjà évoluer l’art martial, ce qui est typique du kung fu. La rigidité d’un art martial est peut-être intéressante pour la masse, mais cela à ces limites. à l’heure moderne le kung fu a été obligé de s’adapter et à généré le sanda ou sanshou, un kung fu avec gant de boxe, lutte chinoise autorisée. la prochaine étape sera certainement des techniques au sol.

    Mais le principal reste le pratiquant lui-même, peu importe l’art martial pratiqué.

     

    Répondre à ce message

  • #2663114
    Le 9 février à 21:53 par Homme du Nord
    Comment le karaté a volé ses coups de pied à la boxe française

    Monsieur Henry Plée, qui fut le grand promoteur du quartier en France, a franchement reconnu dans plusieurs interviews, qu’il avait au départ, enseigné le karaté à partir de photos issues de magazines japonais et qu’il n’avait donc qu’une très vague idée de ce qu’il enseignait. Et comme il avait pratiqué la boxe française, la boucle est bouclée.

    À Okinawa, nombreuses sont les pratiquants qui peuvent témoigner que les maîtres traditionnels goûtent fort peu cette pratique occidentalisée et qu’il vaut mieux faire profil bas.

     

    Répondre à ce message

  • #2663471
    Le 10 février à 14:25 par Les Chaussons de la Colère LOL
    Comment le karaté a volé ses coups de pied à la boxe française

    Evitez de comparer “le sport” avec “le combat”.
    Ce sont 2 domaines totalement différents et dont les "disciplines" s’opposent fondamentalement.

     

    Répondre à ce message

  • #2663520

    Cette vidéo est intéressante car la BF a pourquoi pas influencée les techniques de jambes du Karaté.
    Il y a en effet certaines similitudes...

    Je voudrais rappeler aux lecteurs que toutes ces techniques de jambes sautées, au visage et retournées sont principalement empruntées au Taekkyon (Art martial Coréen ancestral réputé pour ses techniques de jambes) l’ancêtre du Taekwondo.
    Il n’est pas inutile de rappeler que les Japonais ont envahi la Corée pendant toute la seconde guerre mondiale et en on profité pour piller les arts martiaux Coréens.

    Il n’y a pas de coup de pieds sautés en BF...

    Pour l’anecdote, les coups de pieds sautés étaient utilisés sur les champs de batailles pour désarçonner les cavaliers.

    Les techniques de jambes du Taekkyon sont historiquement la base d’influence des techniques du karaté moderne. Plusieurs documents l’atteste et les techniques elles-mêmes le prouve.

    Le paradoxe dans tout ça c’est que le Taekwondo (Art martial crée après la seconde guerre mondiale) est composé à 70% de techniques de karaté (postures, blocages, coups de poings...) et 30% de techniques de Taekkyon (tous les coups de pieds). C’est pour cette raison qu’au début on l’appelait le "karaté Coréen".

    On voit bien à travers cet exemple et ce cas concret que les influences martiales entre les Japonais et les Coréens sont nombreuses et bien ancrées.

    Mas Oyama le fondateur du karaté Kyokushin était Coréen.
    Sokaku Takeda (école Daïto) a eut comme élève Morihei Ueshiba (Fondateur de l’Aïkido) et Choi yong sul, Coréen fondateur du Hapkido.

    Encore deux exemples qui montrent toutes les interactions humaines et martiales entre le Japon et la Corée depuis des siècles.

    Les liens entre le Karaté et le Taekkyon sont bien plus crédibles et légitimes qu’avec la BF. (Discipline que je respecte et que j’ai pratiqué).

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents