Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Un tapissier découvre son accent parisien en 1912

Au début du siècle dernier, on pouvait deviner si un Parisien venait de Montmartre, Montparnasse ou La Villette au seul son de sa voix. La preuve avec ce tapissier du XIVe arrondissement, enregistré en 1912, qui découvre pour la première fois son accent « traînard ».

 

Paris au temps jadis sur E&R :

Paris autrefois, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

40 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2662194

    Excellent ! cette petite vidéo m’a remonté le moral ; si vous en avez d’autres, n’hésitez pas, diffusez à profusion.


  • #2662198

    dans les annees 80 on entendait encore différents acccents parisien, aujourd’hui c’est l’accent télé standard et la soupe des cités...


  • #2662201
    le 08/02/2021 par bonnet Phrygien
    Un tapissier découvre son accent parisien en 1912

    Il y a l’accent mais aussi les expressions locales souvent marrantes.


  • #2662204

    Est paradoxal aujourd’hui de nous vendre quoi qu’il en coûte la "diversité" (terme maçonnique) pour mieux nous faire accepter l’invasion continue d’immigrés, alors qu’avant 1914, la France était extrêmement diversifiée paraît-il, d’une région à l’autre, au niveau de la langue et des coutumes...

     

    • #2662400

      La Franc-maçonnerie étant sélective elle ne peut être « diverse », d’une part et, son mantra étant de rassembler ce qui est épars autour de l’universalisme, la trouve donc à l’opposé de la diversité (et des particularismes), d’autre part.

      Quant à la langue, vous devez faire l’amalgame avec les patois et les dialectes car, pour faire court, la langue française est née de la fusion des langues d’oïl puis d’oc et enfin d’apports d’autres langues non-romanes, mais surtout d’avoir été imposée comme langue administrative et juridique sous François Ier (voir donc une carte du domaine royal au XVIème s.).
      Et renforcée plus encore à l’issue de la défaite de 1871, par l’instruction obligatoire, les gaillards ayant aussi pris une tannée, de ne pas comprendre - au pied de la lettre - les ordres donnés...

      La langue française se trouvant donc être l’agglomération de nombreuses diversité en une unité vivante, oyez qu’il n’y a pas ici de paradoxe.


    • #2662951
      le 09/02/2021 par Sedevacantiste
      Un tapissier découvre son accent parisien en 1912

      Et renforcée plus encore à l’issue de la défaite de 1871, par l’instruction obligatoire, les gaillards ayant aussi pris une tannée, de ne pas comprendre - au pied de la lettre - les ordres donnés...



      C’est vrai que ça paraît bête, mais c’est typique de la République d’envoyer des pégus de toute la France faire la guerre sous les ordres d’un fonctionnaire parisien ou de quelqu’un qui n’est pas de leur pays. Dans le Royaume de France les bataillons étaient organisés par régions : le Provençal combattait sous les ordres d’un seigneur provençal et le Breton sous les ordres d’un seigneur breton...

      Les gens ne se comprenaient pas d’une région à l’autre, il suffisait parfois de franchir un fleuve ou un col pour changer de pays. L’école républicaine laïque et obligatoire a violemment combattu les dialectes, appellés avec mépris patois, tuant ainsi l’âme du pays et son côté vivant. Mon grand père a appris le français à l’école et parlait le patois à la maison, mon père le comprend sans le parler hormis quelques expressions, et moi de la jeune génération je ne le comprends ni ne le parle. C’est du reste surtout les lois sur la sucession (division obligatoire et taxation de l’héritage) du Code Civil de Napoléon qui ont dissous les traditions.

      La complaisance et même l’encouragement des immigrés à préserver leur langue d’origine est d’autant plus invraisemblable que les langues autochtones de France ont été éradiquées.


  • #2662208
    le 08/02/2021 par Mangeur de couscous
    Un tapissier découvre son accent parisien en 1912

    Belle trouvaille.


  • #2662217

    C’est curieux, il me semble que Céline avait cet accent là...

     

  • #2662283

    On croirait Michel Audiard. Magnifique


  • #2662293

    Les accents, c’est marrant...on ne sait pas vraiment pourquoi ils sont si différents ? le terroir, le soleil, les montagnes, la mer, qu’est ce qui fait chanter ou pleurer voir traîner les consonnes et les voyelles ? Une symphonie dialectique à laquelle on s’identifie, la race du langage complice de sa naissance vous donne son bouquet régional unique !
    Aux beaux jours faites moi penser d’organiser un petit concours de l’accent à l’aveugle s’il vous plait ! Au détour d’une fête de pays, une fête votive ou patronale si vous préférez avec le repas tiré du sac !


  • #2662306

    Aujourd’hui aussi on peut différencier l’accent de Chateau rouge de celui de Porte d’Ivry ou de celui de la Muette...mais pas pour les mêmes raisons...


  • #2662309

    Dame, il y avait donc autrefois des accents typiques selon les arrondissements, et mieux, certaines personnes savaient les reconnaitre !!! Dire que de nos jours, on ne sait même plus distinguer le gazouillis de l’hirondelle du cri du martinet....


  • #2662336

    FILM A VOIR OU REVOIR ABSOLUMENT sur le sujet des accents

    My Fair Lady 1964
    Belle séance !


  • #2662373

    Il a le même accent que Céline, né en 1894, interviewé vers la fin des années 50 .


  • #2662391

    Avec l’invasion migratoire, les seuls accents que l’on entend sont les accents étrangers. Quant aux accents français, ils ont tous disparu.
    Israël culture nous ressort cette archive comme des archéologues fouillent des reliques archéologiques.


  • #2662394

    je suis né dans le 14e puis dans le 6e jusqu’en 71. J’ai quitté paris pour la campagne profonde et rurale. J’ai gardé tres longtemps cet accent parigot.Cela ne m’a pas aidé dans ma conversion pour discuter le bout de gras avec le maquignon... :)


  • #2662438

    Mais, bande de passéistes, ça existe toujours ces accents.

    On retrouve le wesh maghrébin et toutes les nuances algéro-marocco-tunisiennes, le malien, le béninois, le camerounais, le togolais, et j’en passe.

    Non, franchement je dirais même qu’aujourd’hui il y a davantage d’accents. Le français (et le Français) s’est enrichi.

     

    • #2662845

      Le wesh je croyais que c était américain vu comment ça se prononce et comment ça s écrit !
      Je rigole mais y a pas que les jeunes d origine magrebine et africaine qui l’utilise tous les jeunes de France utilise ce mot sans savoir ce qu’il signifie ( wesh=quoi ) le pire c est que ces jeunes utilise aussi des mots comme wallah, sur le coran, sur la Mecque pour tout et n’importe quoi suivie d un tombeau d injures et de gros mots !!
      Ce qui est grave c est de jurer aussi avec des symboles religieux ( ce qui peut prêter a confusion ) a tort et travers c est même un péché d après ma meilleure amie musulmane mais bon c est jeunes n’ont hélas aucune conscience , ni signification des mots qu’ils prononcent !!


  • #2662466

    L’accent et surtout le parler d’antan.
    De l’accent, je ne résiste jamais au poème de Miguel Zamacoïs déclamé par Fernandel : « L’accent ».

    [...]
    « C’est un peu, cet accent, invisible bagage,
    Le parler de chez soi qu’on emporte en voyage !
    C’est pour les malheureux à l’exil obligés,
    Le patois qui déteint sur les mots étrangers !
    Avoir l’accent enfin, c’est, chaque fois qu’on cause,
    Parler de son pays en parlant d’autre chose !... »

    [...]


  • Aujourd’hui les accents... Bon vous m’avez compris.


  • #2662508
    le 09/02/2021 par coyoterevolte
    Un tapissier découvre son accent parisien en 1912

    Variante de la chanson du groupe Régénération, relayé par M.K. Leur chanson est vraiment chouette (car traitant de l’ingénierie sociale sur plusieurs générations).

    Ton arrière arrière grand père, il pouvait pas s’écouter parler,
    il travaillait puis il y avait pas de machine pour que le son soit gravé.
    Ton arrière grand père, il a écouté sa voix enregistrée.
    Il a trouvé ça extraordinaire mais il s’est remis de suite à travailler.
    Et puis toi, petit fillot, t’as eu l’internet. Exposition nombrilistique du rien faire.
    Tu te vantes de tes vues mais tu rêves de construire la maison de ton arrière grand père.


  • #2662518
    le 09/02/2021 par le bars julien
    Un tapissier découvre son accent parisien en 1912

    ah si les accents regionaux existent encore , venez en bretagne et vous verrez ,moi j’ai l’accent "ty zeff" brestois.
    Dans le morbihan ils ont l’accent plus clair ,ça s’entend directement ,enfin pour les finisteriens. l’accent léonard est beaucoup plus "nazi yard" .
    Mais c’est vrai que maintenant j’ai du mal a reconnaitre un accent arabe a l’oreille ,je me dis tiens un rala , mais non c’est un jeune FDesouche ??? quelle misere..... ils ont tous la meme voie ,aussi bien fille que garçon ,c’est attristant.


  • #2662536

    Je trouvais cela très caractéristique et permettais de voyager en France .L’accent du nord, du Lyonnais, du midi, de Marseille, du sud-ouest , Toulouse et Bordeaux, deux accents différents .Comme l’accent Corse ,celui des Pyrénées .Chose qui n’existe pratiquement plus aujourd’hui .L’accent du titi parisien .Chaque fois que l’on rencontrait une personne, on pouvait identifier sa provenance régionale


  • #2662542

    Ah la belle époque, la douce France...de quoi en avoir les larmes à l l’oeil. Ce tapissier s’ exprime dans un français impeccable ce qui était la norme partout.
    Egalite et réconciliation : Merci pour cette jolie séquence.


  • #2662547

    Loin, loin du narcissisme fou, de la masturbation folle (des gens qui en branlent pas une), de l’orgueil fou, de la bétise folle... Cré nom de Diou !

     

    • #2662654
      le 09/02/2021 par chien dlacasse
      Un tapissier découvre son accent parisien en 1912

      Et t’as oublié loin de la jalousie et de l’hypocrisie aussi !

      Des hommes comme ça, si je pense me souvenir qu’il en existait encore dans mon enfance, il n’en existe certainement plus aujourd’hui. Obligés de supporter tout les connards qui nous ressemblent plus ou moins tout autour. Obligés d’y voir le bon surtout pour ne pas en prendre uniquement le pire.


  • #2662579

    je suis lorrain d’origine et à mes10 ans ’n 1970 nous avons déménagé à Cavaillon dans le midi quel changement d’accent et d’expressions pour moi




    exemple chez moi on disait :" zut le ballon s’est perché dans l’arbre "
    dans le midi c’était : "té vé le ballon il est quillé dans l’arbre "



    et plus tard je ne travaillais qu’en déplacement pareil chaque région avait son parlé et son accent

    et fin des années 80 début 90 j’ai remarque que tout les jeunes partout parlaient
    le français que moi j’ appel " le français nique ta mère des citées " même expressions et accent pour cette génération

    " bouffon , walla , daron etc etc même les français tous ont se parler dit de banlieue

    ce qui donnerai pour l’exemple cité plus haut



    éééé bouuuffon ! t’as enculé c’putain d’ ballon dans st’aaarbeu de merde



    qu’ils soient du nord au sud de l’est à l’ouest toute une jeunesse parle comme cela

     

  • #2662589

    les accents sont mal vus par les médias sauf celui de Marseille

    Aimé Jacquet, entraîneur des bleu était mal vu des médias à causse de son accent que ceux ci trouvaient trop prononcé

    et certaines personnes qui accèdent au devant de la sellette devant les caméras adoptent l’accent marseillais facile à adopter et tellement reconnaissable au détriment d’autres accent jugés péquenot sous les conseil de leurs patrons du P.A.F

    à part cela il n’y à pas de discrimination enfin une certaine est tolérée mais surement pas d’autres

     

    • #2662672
      le 09/02/2021 par Patrie Monial
      Un tapissier découvre son accent parisien en 1912

      "adoptent l’accent marseillais facile à adopter et tellement reconnaissable"

      Faut-il vraiment ne pas être marseillais pour ne pas reconnaître ce faux accent caricatural de merde qui n’a rien à voir avec le parlé chanté provençal.

      Au delà de l’accent et des mots propres au parlé marseillais, son esprit est très particulier, imagé certes, mais ironique, voire moqué, voire carrément cruel sous un air sympa
      Le vice du parlé marseillais n’a, que je sache, aucun équivalent. Exemple, un mastre, variante de maître, master, mais qui décrit un maître dans la connerie.
      Le provençal est beaucoup plus subtil et imagé que le français qui lui même permets d’exprimer des notions plus abstraites que l’anglais.

      Bon enfin, voila voué ...


    • Ceux qui ont vécu dans différentes parties du sud de la France, savent très bien que l’accent de Marseille n’est pas celui de Toulon, ni d’Arles, ni de Nîmes, ni Sète, ni Toulouse. Il faut l’oreille éduquée pour faire la différence. Les gens ont un faciès particulier selon leur terroir. Un Savoyard ne ressemble pas à un Breton, ni à un Alsacien, pas plus qu’un Auvergnat.


  • #2662769

    J’ai le véritable accent parisien !!! :)
    Normal, je suis parisienne....

     

  • on croise aussi des accents dans les annonces du Bon Coin. J’ai vu une "voiture à essonce", un camping-car avec "direction insistée", etc.

     

  • #2662857

    Ah le Paris d’avant 1914, c’était un tout autre monde. Déjà pour quelqu’un de ma génération, le Paris de 1980 est très loin, alors celui de 1914....

    Dommage qu’on ait pas la date du 2e entretien. C’eut été intéressant de savoir.


  • #2663325
    le 10/02/2021 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Un tapissier découvre son accent parisien en 1912

    - conditionnement :
    procédure par laquelle on établit un comportement nouveau chez un être vivant, en créant un ensemble plus ou moins systématiqument des réflexes conditionnels correspondant à des critères bien définis.


  • #2663339
    le 10/02/2021 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Un tapissier découvre son accent parisien en 1912

    l’accent, c’est un conformisme :

    ceux qui le subissent,
    ceux qui l’utilisent,

    d’autres, qui n’en ont rien à foutre


  • #2663810

    En 1914, au début de la guerre, les officiers n’arrivaient pas à se faire comprendre des troupes. Pourtant la soit-disante école républicaine était passée par là...


Commentaires suivants