Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Comprendre l’arnaque : champions du monde de la vaccination, les Chiliens se font reconfiner

En mai 2020, les 7 millions d’habitants de Santiago étaient confinés, confrontant, comme l’écrit France Culture « les habitants des quartiers les plus pauvres au désoeuvrement, à la faim et à la colère ».

 

 

Contrairement à la France, les travailleurs indépendants et les petites entrepreneurs chiliens n’ont rien touché de l’État (même si chez nous il faudra rembourser de manière indirecte, par exemple par l’inflation, déjà visible sur les étiquettes). Un an plus tard, les autorités récidivent, et pourtant, le pays est le plus vacciné au monde, avec un habitants sur trois...

 

« Le Chili est le pays le plus avancé en Amérique latine pour la vaccination anti-Covid, mais il fait face à une brutale recrudescence des infections qui a forcé le gouvernement à imposer un nouveau confinement dès ce samedi 27 mars.

Dans ce pays de 19 millions d’habitants, une campagne particulièrement efficace a déjà permis à six millions de personnes de recevoir au moins une dose de vaccin et à plus de trois millions d’être vaccinées.

Mais dès ce samedi, plus de 80 % de la population sont soumis à un nouveau confinement total, sans même la possibilité de sortir pour acheter des produits de base le week-end. »

On notera dans l’article du HuffPost, que les autorités demandent toujours « un dernier effort » à la population, autrement dit un « dernier » sacrifice. Qui en appelle un suivant, puisque la situation ne s’améliore jamais...

Combien de derniers efforts avant la prise de conscience générale ?

Certains parleront de malchance devant une maladie qui nous échappe avec ses variants et ses recombinants, le dernier élément de langage à la mode repris par la presse aux ordres, d’autres d’ingénierie sociale.

 

 

Et maintenant, mesdames et messieurs, le concept d’« évasion immunitaire », le vaccin qui provoque la formation de variants plus dangereux, mais heureusement, une vaccination rapide devrait en venir à bout !

 

 

La promesse du gouvernement chilien, c’est que les effets de la vaccination de masse ne se feront sentir qu’en avril (2021), mais heureusement, variants et recombinants sont là pour relancer la machine à psychose (et à cash pour le Big Pharma), qui n’a pas de fin, comme le disait avec lucidité Monsieur K chez nous il y a un an.

« La présence de nouveaux variants du virus, le relâchement de la population face à la progression rapide de la vaccination et la fin des grandes vacances dans l’été austral ont contribué à l’augmentation des infections, selon les experts. » (HuffPost)

L’exemple chilien est important pour nous Français ou Européens : les autorités ne nous lâcheront pas comme ça, surtout si nous obéissons, marche par marche, aux injonctions de la politique sanitaire, qui crée de plus en plus de dégâts : sociaux, économiques, mentaux et sanitaires au bout du compte. Le bout du tunnel ne sera atteint que si une majeure partie de la population comprend de quoi il retourne, pas en continuant à se soumettre à des ordres irrationnels.

Comme le clame la psychologue Marie-Estelle Dupont sur LCI, les autorités punissent la population pour une épidémie qu’elles n’ont pas envie de soigner. Les médecins de ville, rappelons-le, ont eu interdiction de soigner les gens qui présentaient des premiers symptômes – pas encore graves – de cette grippe plus ou moins naturelle, et les moyens classiques d’y faire face ont été en plus retirés par la loi (hydroxychloroquine, ivermectine et compagnie).

« Jeudi, plus de 7000 contaminations ont été enregistrées en 24 heures, soit le deuxième chiffre le plus élevé depuis le début de la pandémie. Au total, le pays a enregistré 962 321 cas déclarés, dont 22 587 mortels. »

 

Les Chiliens ont accepté le confinement dur, puis la vaccination de masse, ils se retrouvent un an plus tard avec des chiffres officiels négatifs, et sont donc considérés comme de mauvais sujets. Ils ne doivent pas comprendre ce qu’il leur arrive.
Cela fait penser à la trop fameuse phrase de Churchill : Vous aviez le choix entre le déshonneur et la guerre, vous avez choisi le déshonneur (c’est-à-dire l’obéissance aux autorités) et vous aurez la guerre. La guerre que les autorités, chez nous Macron, ses sbires des médias et du Conseil politique déguisé en Conseil scientifique, sans oublier ses puissants sponsors (GAFAM, BlackRock, réseaux de pouvoir occultes), ont déclarée au peuple français.

 

Couillonavirus et covidarnaque

 






Alerter

77 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Pauvre chiliens, il doivent regretter Pinochet !

     

    Répondre à ce message

  • Plus de vaccin = Plus de COVID. Il n’y a pas besoin d’avoir fait BAC+5 pour comprendre ce qui se passe.

     

    Répondre à ce message

    • plus de "vaccins" (inoculas) plus de cas porteurs de variants(*)
      plus d’inoculas, plus d’apparitions de symptômes divers et variés aggravés mis sur le dos des variants
      plus de symptômes divers et variés aggravés mis sur le dos des variants, encore plus d’inoculas
      c’est un cercle vertueux pour certains et démoniaque pour les autres

      (*) autrefois appelés porteurs sains

       
  • Reste il un endroit dans ce monde qui est épargné par tout ce cirque ? Question très sérieuse.

     

    Répondre à ce message

    • Le pays de Maduro, le Venezuela. Les pays les moins libéraux sont les moins atteints par cette folie vaccinale.

       
    • Je considère votre question très sérieuse. Effectivement quand on voit ce qui se passe, on a envie de se barrer loin, très loin mais où ? C ’est ça le problème. Russie ? Corée du N ? Pourquoi pas. Mais vous n’entrez pas dans ces pays comme ça... Et puis il faut un boulot, de quoi vivre, beaucoup de questions qui empêchent en réalité de réaliser le grand saut. L’âge est une autre raison. Plus jeune ? Il y a longtemps que je me serai barré. J’ai d’ailleurs dit à mes 2 fils que le jour où ils auront les moyens de se tirer, qu’ils partent ! Certains pays en AMSUD semblent un peu protégés de la folie covidienne : Brésil, Vénézuela, Cuba peut-être.
      En tout état de cause, votre question mérité d’être posée, ça c’est certain.
      Ici ça devient clairement invivable !

       
    • Le Groenland a l’air pas mal.

       
    • Merci @fab et @thorfin pour votre aide. Le Venezuela peut être oui.
      Ces temps que nous vivons sont extrêmement critiques. Ça fait un bon moment déjà que je me pose cette question, ou fuir loin de cette folie contagieuse. Ça fait longtemps des années, comme beaucoup ici, que je re-informe sur les réseaux, mon entourage etc à mon niveau, mais je me suis rendu à l’évidence. Trop de mur, trop d’ignorance, trop d’irresponsabilité, trop de lâcheté ! Je suis d’origine hispanique et j’aime le pays où je suis né même si il est loin d’être parfait, mais je suis déçu, en colère par son contenu.

       
    • U.S.A
      Ils ne pourront rien imposer là bas... Ni confinement, ni vaccin, ni "test", ni masques.

      Les Européens et autres prenaient les Américains pour des veaux depuis des décennies, regardez l’état de soumission totale de tous ces pays Européens et de leurs peuples...

       
    • Minsk est mon choix N°1.
      Pas trop loin, le bémol ce sont les prix des avions Paris-Minsk...
      Je me permet de vous laisser ce sage conseil de mon bof il y a 3 mois :

      "Il ne faut pas chercher a aller vivre ailleur, il faut apprendre a vivre autrement."

       
  • Les piqouzes servent soit à tuer, soit contracter des maladies auto-immunes , soit provoquer d autres variants du virus plus dangereux, que des assassins de médecins prescrivent ou que des abrutis vaccinophiles revent de se voir injecter
    Les moutons ne se rendent pas compte de l inefficacité et dangerosités des mesures liberticides . La preuve ca fait 1 an qu on fait du surplace
    Tant pis pour eux

     

    Répondre à ce message

  • Ce crime mondialiste devient un vrai cauchemar. C’est de la meilleure des sciences fiction mais en live et en direct. Ca devient éprouvant. Je ne pensais pas voir cela de mon vivant mais le pire est semble t-il encore largement devant nous. La survie est déjà sur le plan individuel en ne ne se faisant déjà pas vacciner. Première étape. Les mondialistes ont déjà des milliards de moutons à traiter donc comme tout le monde, ils font le plus facile en premier. Ils ne vont quand même pas laisser s’échapper 90% ou je ne sais combien de la population pour s’occuper d’une minorité de réfractaires. C’est la logique commune et inévitable donc cela nous laisse du temps et du répit.

     

    Répondre à ce message

  • La psychose ? Facile à comprendre.
    Je n’ai pas la télé. Chez un ami, je viens de regarder différentes chaînes d’informations et suis effaré de la violence de celles ci dans la propagande pro covid et vaccination. Un type habitué ne l’a verra pas. Comment voulez vous que la vérité perce devant un tel déferlement quotidien ?

     

    Répondre à ce message

    • Ça fait un an que je travaille mes parents tous les week end pour déconstruire ce qu’ils ont absorbés durant la semaine...et ça marche ! Ma mére qui était encore appeurée il y a trois mois souhaite maintenant le dernier étage de l’enfer aux journalopes et politiciens et ne veut plus entendre parler de pikouze. Mon pére est maintenant revenu a ses anciennes habitudes et est plus préoccupé par les résultats de l’OM que par le cirque covidien.

       
    • @ J’aim la chasse. Si c’est vrai bravo ! On aurait besoin de tes talents de persuasion pour les 63 millions de covidés qui restent ! Moi j’ai convaincu mes enfants ! J’ai mal pour les tout petits en ce moment, traumatisés à mort, angoissés et culpabilisés, avec des parents qui marchent dans cette mascarade !

       
  • cet article illustre parfaitement le phénomène auquel nous assistons
    créer des cas, créer des "variants", bref mettre en marche une machine infernale , inoculante, et perpétuelle
    ce qu’un virus ne pourra faire un inocula le permettra, un effet levier magistral

    je laisse de coté les séquences poly"a" que doivent probablement comporter ces arnm si généreusement administrés puisque les pompiers, les dentistes et les vétérinaires sont désormais autorisés a les inoculer
    de leurs faits, attendons nous a une vague de pathologies aussi diverses que graves cataloguées covid pour les mois et les années a venir

    j’écris cela en réponse à l’absurdité selon laquelle il faut inoculer un arnm pour faire "synthétiser" par l’organisme LA protéine immunisante présente sur CE virus
    je répondrai simplement que CETTE protéine immunisant étant déjà présente sur CE virus , un organisme normalement constitué devrait apporter réponse adaptée de lui même lors de la détection de la présence de CE même virus
    d’ailleurs cela se passe ainsi chez 99.xxx/100 des personnes

    avant macron et ses losangés personne n’avait d’immunité car tout le monde était dépourvu de système immunitaire, fatalement le covid devait arriver avec les chevalier pfizzer pour nous sauver

    c’est d’ailleurs cette raison qui a convaincue 3 ou 4 d’entre eux, de soulager le budget d’un jf de 135e, alors qu’elle commandait, grâce a un point automatisé sis au fin fond de la Creuse, une pizza mais à 18h15, bourg ou les gestes barrières étaient déja en cours depuis de nombreuses années tant la probabilté de croiser une personne dans une rue y est infime
    par contre les refus de soins efficients qui pourraient être délivrés aux patients qui le nécessitant ne semble leurs faire ni chaud ni froid

    qu’ est ce donc que cette société ou l’on empoisonne l’esprit des gens, la vie des gens, le corps des gens ?

     

    Répondre à ce message

  • Tout cela va finir par nous menacer même nous. A force.......si les médecins ne peuvent ou ne veulent pas nous donner ce qui nous soignerait tout de suite, on fait quoi si on attrape malgré tout leurs variants ? Je vais finir par avoir peur......

     

    Répondre à ce message

  • D’une dictature l’autre...
    Sont gatés les chiliens.
    Ok, chez nous c’est pas mieux.
    Mais ça pourrait le redevenir.
    Suffira de tous sortir en même temps.
    Seulement 10% (6 7000 000 ) et ça sera
    game over pour les dominateurs du moment.

     

    Répondre à ce message

  • #2696326

    Il n’y a rien de plus naturel et sain pour un organisme de rencontrer un virus et d’activer ses défenses immunitaires. Avec le covidcircus on appelle ça un "cas contact positif assymptomatique" qu’il faut enfermer, tracer, isoler et empêcher de vivre normalement !
    En période de grippe hivernale, presque tout le monde est "porteur du virus" mais heureusement pas forcément malade !
    Ces "professionnels de santé " qui n’ont même pas compris ça, sont des crétins finis !
    Molière avait déjà dénoncé cette caste !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents