Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La psychologue Marie-Estelle Dupont atomise le médecin pro-confinement Yves Cohen

« Nous on appelle fortement à un confinement réel, comme ça s’est passé en avril et mars 2020 » (Pr Yves Cohen)

Sur LCI, qui, reconnaissons-le, ne fait pas défiler que des confineurs, des enfermistes et des alarmistes, le Pr Yves Cohen (chef du service de réanimation à l’hôpital Avicenne) appelle à un confinement strict contre une pandémie fondée sur des porteurs de virus, et non plus des malades. Il est opposé, dans un débat arbitré par Éric Brunet, à Marie-Estelle Dupont, psychologue clinicienne. Elle réagit à la demande de reconfinement.

 

JPEG - 66 ko
Yves Cohen est à gauche,
Marie-Estelle Dupont à droite

« Moi je ne comprends pas comment un médecin peut soutenir ça, avec tout le respect que j’ai pour vous, monsieur, et tout le travail que vous accomplissez. Comment éthiquement vous pouvez en 2021 au bout d’un an, penser que enfermer des gens qui ne sont pas malades n’a pas un rapport bénéfices/risques absolument tragique ? »

La psychologue développe son argumentation avec sobriété, puis elle s’emporte :

« On enferme des gens bien portants, enfin c’est pas un remède ! Vous avez prêté serment pour d’abord ne pas nuire ! On ne peut pas argumenter pour un confinement surtout que si c’était vraiment efficace, on n’en serait pas au troisième ! »

La psychologue apporte des éléments plus durs :

« En psychiatrie c’est terrible ce qu’on voit, monsieur. On a eu trois défenestrations en dix jours à Robert Debré en pédopsychiatrie chez une population de 7-11 ans, à 7-11 ans on ne se suicide pas, monsieur, on joue aux Pokemon. »

Réponse de l’enfermiste :

« Très bien, ben écoutez alors, je vais vous dire une chose, venez en réanimation voir comment ça se passe. »

Mais Marie-Estelle ne se laisse pas enfermer dans cet argument qui sent très fort l’élément de langage politique :

« Oui, mais c’est toujours votre argument, c’est pour ça que je vous dis il faut changer la réa, il faut augmenter les lits ! »

Cohen le reconnaît :

« Non, mais, il faut changer la réa, je suis d’accord... »

Marie revient à la charge :

« On ne peut pas prendre en otage des gens bien portants et les rendre malades, vos confrères vont avoir beaucoup trop de travail en psychiatrie ! »

Cohen explique sa position :

« Tous les jours, tous les jours on a des entrants en réanimation, 30 % de ces entrants-là on sait qu’ils vont décéder, alors je veux bien que sur le plan psychologique ça va être difficile, qu’on va avoir des dépressions, qu’on peut avoir des suicides, mais nous ce qu’on voit c’est qu’on va avoir tout de suite des décès. »

Cela ne convainc pas Marie :

« Donc pour vous rendre tout le monde malade, c’est une solution soutenable, c’est défendable, de rendre toute la population malade ! »

Puis elle reprend, proposant une solution moins désastreuse pour le pays que le confinement :

« C’est pas après vous que j’en ai, c’est contre cette alternance permanente de confinement ou mort, comme si le fait qu’il y ait des morts justifiait de rendre les autres malades ! Non, ça justifie de réformer d’urgence l’hôpital et en attendant, de réquisitionner, puisqu’on est en guerre, les cliniques privées ! »

Marie, c’est une guerrière comme on les aime !

 

Ces Françaises courageuses

 






Alerter

122 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Madame Marie-Estelle Dupont incarne si parfaitement mon idée de la France et de la Femme et de l’Intelligence et du Bien, qu’elle me remet des cancers d’avorteuses corrompues et d’empoisonneuses tueuses d’enfants qui infectent et déciment cette France !
    Et Marie, et Dupont, une Étoile bien d’ici et enracinée et précieuse, au sens biblique du chapitre 31 du livre des Proverbes :
    « 8 Ouvre la bouche pour défendre ceux qui ne peuvent parler, pour défendre les droits de tous ceux qui sont délaissés. 9 Oui, parle pour prononcer de justes verdicts. Défends les droits des malheureux et des pauvres !
    10 Heureux celui qui trouve une femme vaillante, elle a bien plus de prix que des perles précieuses.
    12 Tous les jours de sa vie, elle lui fait du bien, et non du mal.
    20 Elle ouvre largement la main à l’indigent et tend les bras au pauvre.
    25 La force et la splendeur lui servent de parure. C’est avec le sourire qu’elle envisage l’avenir.
    26 Ses paroles sont sages, elle dispense avec bonté l’enseignement. 27 Elle veille à la bonne marche de sa maison et ne se nourrit pas du pain de la paresse.
     »

    Si toutes les femmes bienveillantes de France accordent leurs voix, la fin de Sodome et Gomorrhe est pour ce soir.

    Avec Marie-Estelle Dupont, je pense notamment : aux dévouées religieuses catholiques ; aux doctoresses Nicole Delépine, Alexandra Henrion-Caude, Martine Wonner, Muriel Salmona, ...

     

    Répondre à ce message

  • Dilemme intéressant du point de vue de l’ingénierie sociale, mais insoluble dans l’absolu, si on ne fait pas le constat évoqué à demi mot par Marie-Estelle Dupont de rendre tout le monde malade alors que les chefs de services biberonné à l’idéologie coût bénéfice-risque déconnecté du réel ne font que prêcher pour leur paroisse.
    Yves Cohen qui comme beaucoup de chefs de services, est englué dans le marasme hospitalier moderne, n’absout aucunement ce clinicien à qui il faudrait rappeler l’héritage d’Avicenne (nom de son hôpital) alors qu’il défend plutôt des principes hérité de Paracelse ayant initié l’abandon totale en Europe des principes de la médecine traditionnelle.

     

    Répondre à ce message

  • Stratégie du choc, chasse à courre, au choix...

     

    Répondre à ce message

  • encore un parent de Cohen de la tété , celui qui donnait des leçons de médecine au professeur Raoult

     

    Répondre à ce message

  • Merci Marie de répondre à ces mafieux et de les réveiller en les bousculant avec la vérité

     

    Répondre à ce message

  • La parade impossible à contrer : "ben venez vérifier par vous même si nos services de réa ne sont pas saturés".

    Je ne savais pas qu’on pouvait se balader dans ces services comme ça même en étant de l’hôpital qu’on devrait rebaptiser "moulin" finalement. D’ailleurs il est tellement débordé qu’il a le temps de se poser, certainement un jour ouvrable (donc de travail), et de parler tranquillou devant la téloche...Si les cadavres pleuvaient, il aurait tout simplement pas le temps.

    Il aura manqué une seule chose à cette dame, mentionner le nombre de nouveaux lits qui n’ont jamais vu le jour et là c’était banco.

     

    Répondre à ce message

  • Mais quelle guignolerie !
    "Venez en rea" toujours les mêmes discours formaté de mer.. eh Cohen, t’es au courant que les hôpitaux sont vides pour beaucoup ?
    La France ne se portait pas plus mal qu’hier avant toute ces stratégies qui n’ont qu’un seul but, un agenda et plus y aura de victimes ( toutes confondues et surtout...) mieux ça sera.

     

    Répondre à ce message

  • #2695289
    Le 28 mars à 15:51 par L’infatiguable Jones, sur ER depuis 2011
    La psychologue Marie-Estelle Dupont atomise le médecin pro-confinement Yves (...)

    Euh personne n’a atomisé personne là
    Vous avez 2 points de vue différents et 2 aspects du problème que pose le COVID.
    Je vois dans le service d’urgences de mon hôpital, depuis Janvier, près d’1/3 de patients consultant pour des motifs psy (dont tentatives de suicide non exceptionnelles), donc je vois bien les dégâts du confinement
    D’un autre côté on a des mecs de 45-60 ans, la plupart du temps obèse ou à la limite de l’obésité c’est vrai, arriver en détresse respiratoire.
    Vous voulez faire quoi ?
    17 à 21% de la population française est obèse en 2020, on les met à la poubelle ?
    Mr Cohen exerce à Avicenne, à Bobigny, il voit les pires cas de COVID et les patients les plus jeunes, je ne suis pas sûr que son témoignage soit représentatif de toutes les réas d’Île-de-France c’est vrai, mais on peut comprendre sa détresse.
    Mais, pardonnez-moi, ouvrir des lits de réa et restructurer l’hôpital on est tous d’accord, mais comment faire en 15 jours ?
    Mme Dupont exerce dans un cabinets dans Paris, je ne suis pas sûr que sa patientèle soit représentative du "peuple", si vous voyez ce que je veux dire. Et je suis pas sûr qu’elle ait mis beaucoup les pieds en réa (elle est psychologue, et non psychiatre, elle écoute les gens parler quoi. Elle est même psychothérapeute, ce qui la rapproche de Freud, grand ami de ce site).
    Donc, il reste la vaccinations, essentiellement pour les sujets à risque.
    Maintenant, qui aura le courage de mettre les obèses dans la catégorie "personne à risque" sans risquer de se faire taxer de discriminations ou de grossophobie par la bien-pensance ? Car quand on etend les collègues dire qu’il y a des jeunes sans comorbidités, cela doit être possible à la marge, mais généralement ils ont l’obésité. Donc soyons courageux là-dessus, IMC > 30 = vaccin

    (En espérant que mon essage soit accepté)

     

    Répondre à ce message

    • En quoi je dois être solidaire des gros ou des vieux ?
      T’as peur du Covid, alors tu restes chez toi. C’est eux les salauds & les égoïstes, pas moi, n’inversons pas les rôles.
      15 jours ? Cela fait un an & toujours des lits d’hôpitaux supprimés.
      Pour un gars qui est sur E&R depuis 10 ans, le niveau est décevant...

       
  • entre Cohen et Dupont ( un nom bien de chez nous ) , y a pas photo : tout est dit

     

    Répondre à ce message

  • C’est probablement la dernière fois qu’elle passe sur les ondes officielles. Parce qu’elle a un cerveau et une âme. Mme Marie-Estelle Dupont c’est comme ça que j’imagine Jeanne d’Arc.
    Par contre, en face, un prof de réa qui coordonne pas deux concepts... pfoui ! Vous avez remarqué qu’il est fort en pleurniche ?

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents