Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Constance et conséquences : la grosse exhib de France Inter harcelée sur Twitter

Constance est cette chroniqueuse de France Inter inconnue jusqu’à ce qu’elle exhibe sa poitrine dans une vidéo. Depuis, elle est mondialement célèbre en France. Fière de ce coup de pub, elle fait la promo de son spectacle, car elle est aussi humoriste sur planches. Par exemple : « Parce que moi personnellement je suis tellement chaude que si je me mets un doigt j’ai une cloque ». Malheureusement, sur les réseaux sociaux, son coup de pub se retourne contre elle. Heureusement, elle peut compter sur une poignée de gauchistes pour la soutenir, elle et son exhibition sexuelle...

 

Qui était Constance avant de montrer ses nichons ?

Voici un exemple de sketch qui montre l’étendue de son écriture :

 

Nous avons reproduit plus bas son tweet de victoire et les tweets de soutien. Les autres ont probablement été effacés par la censure du réseau social ou par ses soins, à part les noms de ses harceleurs... qu’elle a harcelés avec son exhibition.

À lire le fil, on a l’impression que Constance est une brillante progressiste et ses critiques des abrutis réfractaires à tout « changement ». Mais les « gauchistes » (si Jaurès les voyait) qui encensent le geste de la chroniqueuse n’ont pas d’autre argument que la fascisation de la critique. Or il s’agit bien d’une exhibition publique, donc d’une agression sexuelle.

Pour caractériser l’infraction, il doit être démontré au moins un des deux motifs suivants :
« la personne poursuivie a eu la volonté délibérée de provoquer la pudeur publique »,
« sa négligence n’a pas permis de dissimuler à la vue des tiers l’acte obscène.
L’acte incriminé doit en effet constituer un geste ou une attitude déplacés au regard de la pudeur publique. » (La loi)

Selon les nouvelles normes établies par Schiappa, la porte-parole du porno-mondialisme, tout ce qui vient des hommes et a fortiori des Blancs est sexiste, agressif et condamnable. Sa loi qui réjouit la pédophilosphère va dans le sens de l’assimilation de tout geste ou toute parole de séduction à une violence. Inversement, la femme est protégée, étant donné qu’elle est, par postulat, l’éternelle victime de l’Homme, des hommes.

« Décrite par Télérama comme un auteur a plume crue, provocatrice et insolente, elle va toujours plus loin pour déclencher le déclic auprès des internautes. Elle est engagée et semble vouloir pousser les internautes à la réflexion. Au début de sa chronique, Le gros con, une menace pour la planète, elle déclare avoir un secret à annoncer. Elle se présente comme une raciste du "gros con"."Les gros cons pullulent, ils prolifèrent en étouffant toutes les autres espèces plus sensibles ou plus fragiles sur son passage" annonce-t-elle. » (Femme Plus)

Qui sème le vent...

Obéissant au catéchisme porno de la gauche culturelle, Constance a cru marquer un point contre les pisse-froid, les cathos et autres coincés du cul.

« Faut leur faire la nique à tous ces puritains moralisateurs qui nous disent qu’on est pervers avec notre peau qu’on aère alors que eux ils ont juste un problème avec leur zizi »

Eh non, on peut trouver Constance médiocre sans avoir de problème pénien. Mais pour les simples, tout est simple. À défaut d’un spectacle brillant, il ne reste plus que la provocation sexuelle pour faire exister cette artiste pourtant promue par le service public audiovisuel. Quand on pense que le génial Dieudonné est interdit de ces mêmes médias, on comprend d’un coup le renversement des valeurs.

Pour couronner le tout, Constance, pas peu fière d’être une exhibitionniste, est aussi une délatrice, ce qui se fait de plus bas chez l’Homme. Ou la Femme. On va en profiter pour citer Zemmour qui cite Bossuet : Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes.
Eh bien pour une fois, les gros cons de coincés du cul vont se pouvoir se prendre pour Dieu. Et Constance va connaître l’enfer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Constance, une Femen comme les autres

 

La destruction des valeurs par la pornocratisation de la société,
lire sur Kontre Kulture

 

Exhibition sexuelle et « féminisme », sur E&R :

 






Alerter

116 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents