Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Contrairement à Kémi Séba, Kakou Ernest Tigori propose de "désintoxiquer l’Afrique"

Nous avons reçu cette introduction et ces extraits du livre d’Ernest Tigori de la part de son éditeur. Le panafricaniste Kémi Séba devrait lire ce qui suit, cela lui remettrait peut-être les idées en place, lui qui a construit toute son idéologie et sa communication sur la responsabilité totale de l’homme blanc, oubliant que pour faire un maître et un esclave, il faut être deux. Et que l’histoire de l’humanité s’est fondée sur l’esclavage et la colonisation, auxquels aucun peuple, noir, blanc ou autre, n’a échappé.

 

De ce côté-ci de la Méditerranée, si les gouvernements et les associations gauchistes exploitent le filon de la repentance pour détruire le nationalisme français, ce n’est pas la même chanson chez l’homme de la rue, beaucoup moins enclin à la repentance et beaucoup plus au fait de la réalité et de la complexité de l’Histoire, malgré toute la propagande mensongère antiraciste. Celle que dévoile justement l’intellectuel ivoirien.

– La Rédaction d’E&R –

 


 

L’africaniste Bernard Lugan appelle à « décoloniser l’Afrique ». Kakou Ernest Tigori veut la « désintoxiquer ». Cet Ivoirien lucide invite les Africains à s’assumer et à prendre en mains leur destin, comme l’ont fait avec succès les Asiatiques. Pour lui, l’heure est venue de sortir l’Europe de la repentance et l’Afrique de l’irresponsabilité et de l’infantilisme. Voici quelques extraits significatifs d’un ouvrage courageux qui brise les tabous de la bien-pensance anticolonialiste.

 

- « Le problème de l’Afrique réside dans le fait qu’une écrasante majorité de ses intellectuels, celle qui occupe la scène médiatique internationale et fait autorité, ne semble pas avoir compris cette simple vérité, et perd tout son temps en accusations contre l’Occident, particulièrement l’Europe pour ses “hauts méfaits” de traite négrière, de colonisation, de racisme, de néocolonialisme, d’égoïsme capitaliste, d’ingérence nuisible ou d’impérialisme arrogant. Cette élite, formée à la haine contre l’Occident, trouve toujours des excuses aux inconduites des dirigeants de l’Afrique et tente de minimiser, si ce n’est de cacher, les vraies raisons de la misère africaine, les causes endogènes : corruption, népotisme, État de non droit, manipulation tribale, non-respect de la dignité humaine, impéritie généralisée, etc. » (Page 10).

- « Les Européens, contrairement au mensonge communiste anticolonialiste, ne sont à l’origine ni de l’esclavage ni de la traite négrière. Cette longue pratique du trafic humain est la conséquence du peu de prix accordé à la vie humaine à cette époque, tant en Afrique noire que partout dans le monde. L’esclave était un produit de traite comme un autre, et il se trouve que l’Afrique en était le premier producteur mondial. Nous n’en sommes pas fiers aujourd’hui, mais le plus important est de veiller à éradiquer l’esclavage, problème que nous avons encore à régler de nos jours ! (…) Il se trouve malheureusement que, sous influence communiste, l’élite militante africaine des années 1940 et 1950 choisit de nier toute responsabilité africaine sur cette question, de rendre l’Europe responsable de tout, et réussit à vendre cette contrevérité à la jeunesse africaine qui ploie depuis lors sous ce lavage de cerveau inhibant. » (Page 63).

- « La colonisation est un phénomène universel de l’évolution de l’humanité. Anglais, Français et Portugais, les principaux colonisateurs de l’Afrique de l’époque moderne, ont été eux-mêmes colonisés par Rome et s’en félicitent. De 59 à 51 av. JC, la conquête de la Gaule par Jules César fut violente et se termina par l’arrestation et l’exécution du chef résistant gaulois, Vercingétorix, ainsi que par la vente de Gaulois comme esclaves. Pourtant les Français reconnaissent aujourd’hui qu’au cours des quatre premiers siècles de notre ère, à la faveur d’une paix apportée par Rome, la Gaule romanisée connut l’épanouissement d’une civilisation originale. Les Français sont fiers des résistants gaulois à la conquête romaine, mais remercient Dieu qu’ils aient été vaincus, car Rome leur a apporté la civilisation et la modernité de l’époque. Ils apprécient le résultat de la colonisation romaine de la Gaule parce qu’ils savent d’où ils viennent et, surtout, ne l’ont jamais oublié. En effet, la Gaule était un immense territoire peuplé de Celtes, agriculteurs expérimentés et guerriers farouches, qui vivaient dans l’anarchie et ne possédaient aucune unité territoriale et encore moins politique. Leurs innombrables tribus, dont chacune avait ses coutumes et ses lois, passaient leur temps à se battre entre elles. La France sait apprécier sa chance d’avoir été colonisée par Rome ! » (Page 158).

- « Depuis des décennies maintenant, de nombreuses personnes originaires d’Afrique noire ou des Caraïbes sont dans ce créneau de la mémoire de l’esclavage et de la colonisation, comme moyen d’exister ou fonds de commerce politique. Il s’agit de profiter de la tendance à la repentance des sociétés européennes, particulièrement la France, pour mettre l’accent sur la traite négrière atlantique et exiger reconnaissances, actes mémoriels ou réparations. Se revendiquer “descendant d’esclaves” est une manière d’apostropher le Blanc qu’on veut comme seul responsable de ce “crime contre l’humanité”. Cette accusation du seul Blanc, pour qu’elle soit porteuse, doit s’accompagner de la minimisation, ou même de la négation, des traites arabes ou internes. Ces traites arabes ou internes ont été si bien déniées et cachées par les Noirs qu’elles nous reviennent à la figure, non seulement en Libye ou en Mauritanie, mais même en Afrique noire (…) En ce qui concerne la traite atlantique, nous sommes même prêts, pour des intérêts strictement économiques, à entretenir un mensonge aussi grossier que cette fameuse maison des esclaves de Gorée au Sénégal, où il n’y a jamais eu un seul esclave. » Page 277).

- « En attendant, je dis aux jeunes Noirs et Arabes de l’immigration récente en France : apprenez à connaître ce pays, à l’aimer et à en faire réellement le vôtre, au-delà de la nationalité qu’on vous a octroyée parce que vous êtes nés sur le sol ou que vous y vivez de longue date. Vivre en harmonie avec vos compatriotes Blancs doit être votre préoccupation, donc ne cédez pas aux discours haineux que des revanchards de l’histoire, des gens complexés parce qu’ignorants, vous vendent sur les réseaux sociaux. Soyez des Noirs ou Arabes français, et patriotes apaisés. Il y a du racisme en France, comme dans tous les pays du monde, mais certainement moins qu’en Afrique noire ou au Maghreb, et la France n’est pas raciste. Il y a des injustices en France, comme dans tous les pays du monde, mais certainement moins qu’en Afrique noire ou au Maghreb, et la France a une politique sociale des plus généreuses au monde. » (Page 282).

- « Les Européens doivent prendre des dispositions en vue d’arrêter avec fermeté cette immigration massive, une honte pour l’Afrique noire, qui ne fait que le bonheur des passeurs, des acteurs modernes de la traite humaine, et des idéologues soi-disant humanitaires. L’Europe doit cesser de se bercer de faux sentiments de générosité, face à une immigration qu’elle n’est plus en mesure de digérer (…) Pour toute personne honnête et courageuse, aujourd’hui, la chose à faire est de se retrousser les manches pour agir sur le terrain politique en Afrique, mais certainement pas de s’organiser pour accueillir les naufragés de la Méditerranée. Cette plaisanterie doit être dénoncée, car ce n’est pas ainsi qu’on aide l’Afrique à s’assumer. Bien au contraire, ces soi-disant militants des droits de l’homme contribuent à l’infantilisation de l’Afrique… Une Afrique à qui il ne faut demander aucun effort, car elle serait congénitalement incapable de s’assumer. De quel coté se trouvent les racistes ?! » (Pages 386 et 407).

 

Ernest Tigori sur TV Libertés le 20 février 2019

« Nous entendons beaucoup de personnes tenter de justifier l’apparente incapacité de l’Afrique à prendre en mains son destin par le fait que l’Afrique aurait subi la traite négrière, l’Afrique aurait été colonisée, mais ça n’a absolument rien de particulier dans l’histoire de l’humanité. Quand on observe un peu les conquêtes, les soumissions, les colonisations, c’est toute l’histoire de l’humanité ! Toute l’histoire de l’humanité. Il n’y a aucun peuple qui n’a été colonisé dans l’histoire de l’humanité. Si on prend un pays comme la France, la France est restée des siècles une colonie romaine, et il n’y a absolument rien de particulier à ce niveau. La traite négrière, l’esclavage, mais depuis le Néolithique, depuis que l’homme n’est plus chasseur cueilleur mais produit sa nourriture, avec les grandes sociétés il s’est sédentarisé et il a eu besoin de plus en plus de main d’œuvre et l’esclavage fait partie aussi de l’histoire de l’humanité ! Et d’ailleurs le phénomène tire son nom non pas des Noirs, mais des Slaves, qui ont été pendant de nombreux siècles esclaves pour l’Europe et le Moyen-Orient ; est-ce que aujourd’hui vous voyez Vladimir Poutine se plaindre que ils aient été esclaves dans le temps et que ça puisse les empêcher d’évoluer ? Non, c’est des histoires. »

Comme prévu, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

88 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Alors que les officines anti racistes culpabilise sans relâche la France pour son passé colonial , le peuple africain est toujours en esclavage, sous le joug des dirigeants les plus corrompus de la planète.. pour nous c’est la mise en esclavage numérique qui nous pend au nez...


  • Traite négrière, esclavagisme, colonialisme, pillage des ressources, néocolonialisme, berkhane....et il ne s’est rien passé ! Je ne sais pas si cet homme est serieux ou est-ce un gag ?

     

    • Tu donnes l’Algérie à des chinois en 60 ans ils en font un pays prospère : du pétrole et du gaz, une façade maritime, des terres agricoles, 4 fois la surface de la France etc. Qu’est ce qui manque à l’Algérie pour qu’elle s’en sorte ?
      Qui pille l’Algérie ? donne nous des noms.


    • Le gag c’est toi ducon.
      Et le petit blanc à qui tu casses les couilles en profitant de lui depuis des décennies commence à en avoir marre...
      Capito ?
      AS.


    • Pillage des resources de rien du tout, sans la matière grise des occidentaux pour extraire transformer ces matières premières, ils ignoreraient ce qui ce trouve sous leurs pieds. Au passage 80% des revenus leurs sont rétribués. Lisez Tidiane N’Diaye, 13 siècles de traite arabo musulmane vous verrez que celle des européens, c’était du pipi de chat à côté, et que finalement c’est nous qui l’avons abolit. En ce qui concerne le colonialisme, il á couté plus cher au contribuable que ce qu’il a rapporté. Alors franchement aucune repentance, et aucun sentiment de culpabilité envers les africains de ma part, la victimisation ne s’hérite pas, la culpabilité non plus.


    • On peut vous aider. Il est sérieux et vous êtes un gag.


    • Laisse les se persuader eux même.
      Ce sont des Crétois dans l’âme qui passent à l’injure systématique dès qu’ils sont à cour d’arguments.

      Quant à cet intellectuel, son audience est nul, aucun intérêt, un autre house nigga comme il y en a bien trop en Afrique.
      Vous avez pas assez de virilité intellectuelle pour être obligé de passer par ce genre de faire valoir ?


    • 1450 ans de traite négrière musulmane ?


    • @Archimede
      tu parlais d’injures systématique ?
      A court d’arguments ? Ou sont les tiens ?
      Tu représente à la perfection ce que tu dénonce.
      Le pire c’est qu’en te lisant ont ne peut que constater que tu parles pour ne rien dire,en fait tu parles tout seul,tu es dans ton monde fait de mensonges et tu t’y sens bien,tu te sens fort car c’est le monde qui nous est vendu par tes maîtres et tu te complais en tant que bon esclave du système.


    • « Ce sont des Crétois dans l’âme qui passent à l’injure systématique dès qu’ils sont à cour d’arguments. »
      C’est sûr que le discours victimaire qui ne peut exister sans bouc-émissaire est lui parfaitement respectueux et agréable à l’oreille ! Sans parler du joyeux sobriquet de « house-nigga » ! Comment pourrait-on en avoir marre, ben oui alors quelle drôle d’idée !
      Je passe sur le caractère minable de cette histoire de « faire-valoir ».
      Quant à « l’audience », si c’est un critère de qualité en soi et que l’intéressé en a peu, ça ne signifie rien sinon qu’à l’écouter on peut se dire qu’il en mérite bien plus.


  • Un peu de vérités remet les choses en place , mais il doit se trouver bien seul dans cette faune, le malheureux ! ... et de conclure : " la France a une politique sociale des plus généreuses au monde " , ALors là !... ( faut qu’il fasse attention quand il traverse la route )


  • Dans un monde industriel et hyper concurrentiel, les Africains sont largués ; et ce n’est pas demain la veille que ça va s’arranger. Quand un Marocain ou un Nigérian est doué pour les études, il s’empresse d’elles se vendre à l’étranger. Comment le leur reprocher ? Impossible de résister à la fascination qu’exerce sur nous la modernité...


  • C’est toujours très agréable entendre l’intelligence s’exprimer. Ernest Tigori vient rafraîchir toutes les saldes que certains on enseigner depuis des décennies. Merci monsieur Tigori, merci beaucoup.


  • Les Celtes vont prendre un coup au moral ...


  • La France, l’Angleterre, l’Etats unis, Belgique ou autres pays colonisateurs sont aussi colonisés par une communauté très, très organisée. Dans toutes ces explications de ce monsieur est à prendre avec discernement.


  • Ce dimanche, j’ai vu un reportage télévisé tourné à Kinshasa, montrant des enfants à la rue, livrés à eux-mêmes, rejetés par leurs propres parents, parce que des pasteurs dégénérés, accompagnés de gonzesses totalement dingues et hystériques (le même genre que l’on peut retrouver se faire payer pour pleurer en se flagellant lors des enterrements), leur ont dit que leurs gosses étaient ensorcelés. Les gamins n’étaient pas seulement rejetés par leurs familles, mais par des quartiers entiers, qui les traitaient de "sorciers". Les jeunes filles étaient prostituées (et encore, ils ont été softs, ils n’ont montré que les pubères). À aucun moment, on y a vu le négrier blanc.

     

    • Idem pour la Thaïlande ou le Maroc.
      TOUT le monde est au courant.
      Mais c’est normal.
      Ce ne sont pas des "méchants blancs" ...

      Et pendant ce temps là, des idiots utiles essaient de nous faire croire que la France est le pire pays PDO criminel ...

      Le pizzagate, c’est en France ?
      Le tourisme pdo criminel, c’est en France ?


  • Quand un homme parle avec sagesse, le guérison se libère, bien sûr les chicaneurs auront toujours à redire mais ils ne font jamais de guérison.


  • Enfin un discours sérieux, honnête. Bravo à ce Monsieur.

    On peut déjà parier qu’il va se faire traiter de Bounty.
    La victimisation et l’afrocentrisme sont trop confortables.


  • tiens, enfin un cerveau ! ... bravo, merci, c’est exactement ma pensée.


  • C’est un plus complexe que cela, dans la mesure ou les ingérences et interventions extérieures, souvent à l’initiative des puissances, compromettent une véritable indépendance. Les femmes et hommes de ces pays qui ont véritablement à cœur les intérêts de leur peuple se heurtent aux puissances tutélaires qui n’hésitent pas à procéder à des meurtres ciblés, coups d’état et autres actions plus ou moins occultes. Lumumba, Sankara, Ben Barka ne sont plus là pour en témoigner.
    Tant que l’Afrique, dont les richesses font son malheur, n’est considérée que comme une zone d’intérêt, la prédation, la prevarication avec pour corrolaire l’enrichissement de castes au détriment de la majorité, la mise en place de pouvoirs politiques "Caniches" indéfectiblement rattachés à leurs maîtres, souvent occidentaux, nous assisterons aux saignées sous forme d’émigration, aux transferts de richesses du Sud vers le Nord et aux effets délétères auxquels nous assistons et qui génèrent ici en Europe incompréhension et tensions identitaires.
    Ne serait il pas temps de faire œuvre de pédagogie en explicitant les tenants et aboutissants, causes et effets de situations que l’on simplifie à l’extrême pour le plus grand bonheur des démagogues.


  • #2557894

    Il faut sortir l’Afrique de cette idée d’occidentalisation. C’est là la source de tous les maux.

    L’ Afrique doit rester dans ses coutumes, dans ses traditions, dans son rapport premier au monde et à la Nature, c’est son essence.

    Un homme noir dont l’ennemi juré est le blanc n’est rien d’autre que le larbin d’une puissance qui se cache dans l’ombre (qui finance ces gens déjà ?) et dont le but est la destruction de l’homme blanc.

    Et pendant que ce larbin fait du blanc la cause de tous ses maux il demeure muet sur la Chine qui prend à bas bruit possession du continent...


  • Bien sûr, Mr Tigori n’est pas le seul à faire cette analyse. B. Lugan, relayé par E&R, explique et à produit d’énormes sommes livresques sur les nombreuses causes qui empêchent l’Afrique - et ses dirigeants - d’entrer dans leur Histoire.

    Tidiane Ndayié est aussi un auteur prolixe et pointu en matière d’Histoire africaine non falsifiée et en particulier son avant dernier "Le Génocide voilé", récit et analyse fouillée des 13 siècles d’esclavagisme organisé et pratiqué par les arabo-musulmans sur une grosse partie de l’Afrique.

    On saisira également au travers des explications de cet auteur (Tigori) que c’est bien le communisme et son avatar post révolution, le gauchisme, qui a bel et bien inoculé par étape une falsification de l’Histoire un peu partout pour imposé ce qui nous afflige aujourd’hui : l’idéologie mondialiste métissé. Or, qui furent les financiers et promoteurs des révolutions gauchistes ? Je laisse les plus cultivés deviner...

    Et je poursuivrai un brin en demandant : qui donc entretient partout le communautarisme, terreau "rêvé" des guerres horizontales et des haines communautaires croisées ? Ne serait-ce pas les mêmes qu’on ne cite plus ?


  • Pourquoi jamais personne ne parle de l’Asie ? Elle a bien été colonisé par l’homme blanc il y a pas si longtemps ?


  • On trouve dans l’exposé de K.E.Tigori des choses extrêmement pertinentes mais aussi bien des insuffisances, et même des incohérences qui ne manquent de laisser pantois. Dans la première catégorie, qui prédomine largement dans l’ensemble de l’exposé, on trouve ce rappel salutaire de la responsabilité écrasante du gauchisme occidental (et pas que marxiste !) dans le drame de l’Afrique, sans parler des autres pays colonisés. En fait, tout le discours dit "anticolonialiste" relève d’une construction gauchiste, en vue de satisfaire à des besoins, et des strategies politiques, qui lui sont propres. Pire, le dit "colonialisme" lui-même ressort finalement de la même mouvance intellectuelle, au service des mêmes milieux bourgeois. Et K.E.Tidori a bien raison de rappeler que, jusqu’à la fin du XIXe siècle, les entreprises coloniales, ce qui comprend aussi les traites négrières (et les autres, y compris asiatiques) avaient été effectuées par des compagnies privées, dans le genre "compagnie des Indes". Même d’ailleurs après, l’engagement des Etats n’avait fait que suivre, et servir, ces mêmes intérêts privés. Ce qui permet effectivement de se poser des questions sur la véritable responsabilité des peuples européens, et d’autant plus que l’on a maintenant des raisons de douter que leurs gouvernements, y compris parfois les monarchies n’étaient peut-être pas si représentatifs que cela de leurs assujettis. Dans le cas notamment de la France, il est maintenant évident que depuis la Révolution de 1789, ou même avant, avec l’institution de l’Etat-nation, les gouvernements successifs n’étaient pas vraiment au service de leur peuple.

    On peut ainsi dire que, depuis les origines du monde moderne jusqu’à nos jours, les pires ennemis des Africains et des autres colonisés ne sont la tant les "occidentaux" que les bourgeois gauchistes de ces pays, ce qui comprend aussi, on le sait bien maintenant, leurs capitalistes. La traite négrière, tout comme les mouvements prétendument abolitionnistes, c’étaient eux. Et par la suite, ils se sont mués en colonialistes et en anticolonialistes, en attendant de se transformer en antiracistes et en immigrationnistes. Et tout cela, dans le seul but d’accaparer le pouvoir et de le conserver ensuite par tous les moyens.

    Quant aux incohérences des propos de K.E.Tigori, elles résident surtout pour moi dans l’absence de critique concernant l’antiracisme et l’immigrationnisme qui, en aucune manière ne peuvent servir les intérêts des Africains.


  • c’est toujours marrant de donner la parole à des africains victimes du syndrome de Stockholm.
    Amoureux transit de son bourreau.
    Bref, E&R, sur la question Africaine, ne sera crédible que et uniquement quand, vous inviterez des historiens Africains disciples de Cheick Anta Diop, comme le Professeur GOMEZ ou OBENGA à débattre sur ces questions.
    Normalement, si vous êtes honnête vous devriez le faire.
    Mais je vous soupçonne ne pas vouloir donner la parole à des contradicteurs sérieux, ce que vous reprochez à l’oligarchie médiatique française, il vous en cuira et tout les poncifs, idéologues ne résistent pas à la science, la vraie !

     

    • Parce que tu trouves Cheick Anta Diop plus sérieux que Bernard Lugan ?

      Les Égyptiens sont noirs, les Français sont noirs... L’homme noir a découvert l’Amérique avant les Européens ? Ça c’est sérieux ?

      En fait le tort de Lugan c’est juste d’être blanc.


    • « c’est toujours marrant de donner la parole à des africains victimes du syndrome de Stockholm.
      Amoureux transit de son bourreau. »
      Oui voilà, c’est ça ! Il a beaucoup souffert mais il ne le sait pas, pauvre de lui !!!
      À moins que ce soit vous qui soyez attaché à vos « fantasmes » comme un enfant l’est à son doudou, allez savoir !
      « ce que vous reprochez à l’oligarchie médiatique française, il vous en cuira et tout les poncifs, idéologues ne résistent pas à la science, la vraie ! »
      Poncifs idéologiques qu’illustre parfaitement votre lamentable commentaire de fausse victime (c’est navrant mais dans l’air du temps) et qui n’a pas même besoin d’une quelconque science pour retourner au néant qu’il porte en lui.
      Et des menaces avec ça ! remarquez que c’est dans la droite lignée de ce qui précède et qui, en plus d’être stupide et borné, relève d’un détestable esprit vengeur. Ça aussi c’est l’époque. D’où parlez-vous ?
      P.S : Qu’ils n’hésitent pas à se présenter vos contradicteurs sérieux, rien ne les en empêche ! Si c’est du même tonneau que votre intervention, on risque de rigoler (d’un rire nerveux certes mais il ne faut pas être trop exigeant par les temps qui courent).


    • @ainocorona et Eric

      Deja comparer Diop et Lugan, faut pas avoir peur du ridicule.

      "êche ! Si c’est du même tonneau que votre intervention, on risque de rigoler (d’un rire nerveux certes mais il ne faut pas être trop exigeant par les temps qui courent)."

      Cette arrogance condescendante ne révèle que votre ignorance..Phrase compliquée, tentative de nuance moralisatrice superieure..je sais pas d’où vous sortez mais arrêtez avec ce ton prétentieux surtout quand vous ne savez pas de quoi vous parlez.
      Vos commentaires pour sûr ont ce quelque chose d’inconsistant si ce n’est essayer intempestivement de discrediter les paroles des autres avec du vent..Finalement le fait que vous souteniez lugan ne me surprend même plus..Vous avez le même niveau, le vous étant collectif


    • Dombee,

      Je ne crois pas qu’E&R ait une rubrique science-fiction, mais les thèses d’Anta Diop mériteraient d’y figurer. Une seule chose est à peu près certaine, il n’était pas raciste puisque son épouse, qui lui a donné 4 fils, était blanche.

      Quant au reste de votre démonstration, vous dessinez très exactement le triangle de Karpman : la victime (noire évidemment), le bourreau (blanc forcément) et le sauveur (SOS racisme, Licra... ?)
      La victime se plaint sans arrêt pour obtenir de l’énergie de l’autre, des subsides, des avantages et trouve finalement un certain confort à sa situation. Ce qui donne des Assa traoré, Les BLM et les héros multirécidivistes qu’ils méritent.

      Après avoir geint, vous menacez. Mais Monsieur, je ne vous dois rien, si n’est le respect et réciproquement. La couleur de ma peau, mon appartenance à ce pays qu’est la France ne fait pas de moi un bourreau.

      Pour faire bonne mesure, dans le style victimaire, Lilian Thuram vient de sortir un livre : "La pensée blanche, on ne naît pas blanc on le devient." Il fait sa Simone maintenant !

      Salut à tous et peu importe la couleur.


    • @Archimède :

      Eric a parfaitement raison et son message n’est pas du condescendant. Si je regarde une table, dire que je regarde une table n’est pas de la condescendance, c’est un fait.

      Maintenant on attends vos arguments y compris ceux de @domdee car cet homme dans la vidéo parle des gens comme vous avant tout. Des gens qui se bercent d’illusions jusqu’à croire qu’un continent entier est innocent des actes qui sont commis sur son territoire, etes vous demeurés au point de ne pas comprendre que les premiers responsables du sort d’un peuple, c’est ce peuple lui-meme.

      Les peuples africains sont les derniers à tous niveaux avec les sud-américains, c’est comme ça c’est avant tout leur faute. Et pas la peine de parler de pillage de ressource, les africains étaient déjà les derniers avant l’industrialisation, avant le commerce d’esclave transatlantique (le commerce intra africain existait depuis la nuit des temps)...

      Les Africains sont les derniers car en réalité ils ont toujours eu la vie facile. Ils étaient peu nombreux, surtout pour la taille du continent qui est le plus fertile au monde, ils avaient de quoi se nourir en abondance... Alors que pendant ce temps en Europe et en Asie c’était la galère, invasions sur invasions, guerre sur guerre, famine... Or ce n’est pas dans l’oisiveté qu’on s’ameliore mais dans la souffrance. Si les Africains ont un retard culturel et donc technologique aussi grand c ’est surtout pour cela. On y ajoute le fait qu’ils ne supportent pas la réussite de leurs compatriotes (soit on est tous dans la merde, soit on est tous blindés) et voilà le résultat.

      Lugan a juste le tort d’etre blanc et vos propos le prouvent, rien chez Lugan n’insulte l’Afrique ou l’africains, detester Lugan n’a aucun sens si on est intellectuellement honnete, Lugan dit la vérité et ca fait du bien.

      Et cessez de parler de professeur africain ou d’universitaires africains ; c’est ridicule, l’Afrique ne produit quasiment aucun livre par an, c’est le désert, les nobels remportaient par des personnes de nationalité africaine sont tout aussi invisibles mais c’est sans doute encore la faute des européens...

      Bref quand on est sérieux, on se regarde dans un miroir. Quand je suis dans une situation difficile, je regarde en quoi j’en suis responsable et meme si d’autres m’ont poussé ou m’ont aidé à m’y mettre, je regarde uniquement et avant tout mes actes et mon comportement et je change en fonction, moi, avant tout.


    • Déjà quand on est honnête on fait des réponses individuelles. Mais bon, à pensée grossière méthodes grossières. Personnellement, je n’ai a aucun moment parlé de Lugan !!! Donc il va vous falloir être « un peu » plus attentif et réfléchi (ce qui vous évitera de qualifier de compliquées des phrases qui ne le sont pas (le problème est peut-être ailleurs, et notamment dans une impulsivité qui vous fait à la fois déraisonner et vous emporter) car sans ça votre intervention ne restera rien d’autre que ce qu’elle est, c’est-à-dire un auto-portrait.
      Enfin, le commentaire initial à ceci de commun avec le vôtre, outre d’être assez détestable, qu’il se débrouille très bien lui-même pour se discréditer sans l’aide de personne. Vous feriez mieux de vous calmer, dans votre intérêt.
      P.S : merci à @Samir34, non pas évidemment parce qu’il est d’accord avec moi mais tout simplement parce qu’il sait lire et comprendre les commentaires.


    • @Samir

      Exactement.
      Tu peux même rajouter les Aborigènes. En Amérique au moins y’a eu des Incas, des Aztèques, des Mayas... Rien en Australie, c’est affolant.

      Dans un monde qui fonctionne, on devrait pouvoir s’interroger.


  • Enfin un Africain qui prend ses responsabilités !


  • Ce monsieur a les mots justes ....


  • Ce monsieur a raison sur certains points , mais il ne faut pas oublier que les chefs d’état africains ne font pas tous ce qu’ils veulent (comme les présidents occidentaux) .
    Ceux qui ont des politiques trop protectionnistes ou nationalistes (pour éviter le pillage des ressources) sont souvent victimes d’assassina, de coup d’état, de rébellion alimentée par l’état profond des puissances occidentales.

     

  • De nombreux africains , quelque soit le pays ou ils vivent , utilisent systématiquement la culpabilisation envers les blancs pour justifier leur propre condition.

    Nous sommes la source de tous leurs problèmes, mais ils ne veulent surtout pas vivre ni sans nous , ni loin de nous .

    A l’image du clown de la LDNA qui ne tient pas plus d’une semaine dans son pays d’origine , et qui se réclame de la France , qu’il déleste tellement , aussitôt qu’il réalise ce qu’on fait des guignols comme lui dans son pays d’origine.

    Le sous développement en Afrique , c’est la faute des blancs .
    Les noirs qui sont délinquants aux USA ou en Europe c’est la faute des blancs .
    L’échec scolaire des noirs en occident, c’est la faute des blancs.

    Tous ça relève d’un énorme complexe d’infériorité qui est rediriger et transformé en culpabilisation d’autrui pour être évacué.

    Et le pire , c’est que ce sentiment est entretenue dans ces populations par la gauche, qui infantilise et déculpabilise pour maintenir ces gens dans leur condition de sous prolétaire anti blanc de génération en génération.

    C’est le même processus a l’œuvre aux USA avec BLM , ou le fait que les noirs, qui représentent pourtant une énorme proportion de la criminalité, soit complètement éludé du débat sur les "violences policières".

    Violence policière qui par ailleurs concernent tout le monde aux USA
    y compris les blancs.
    Mais visiblement, aux USA comme en France, il y a un "copyright" sur la violence policière , et le blanc qui aurait le malheur de s’en plaindre ,ne serait pour sa part pas considéré comme une victime (comme pour les GJ) mais comme un facho .

    Tous les noirs sont des victimes , toujours parfaitement innocentes en tous points, quelque soit ce qui leur arrive, et tous les blancs sont des salauds, y compris les gauchistes masochistes qui accueillent des migrants chez eux , et qui se font égorger en remerciement..

    Le genre de discours qui oblige , sous peine de représailles , un médecin ou un chef d’entreprise noir, a se solidariser avec la pire des crapules de la même couleur que lui.

    C’est précisément ça le vrai racisme, et l’esclavage mentale , que d’attribuer de force aux gens , en fonction de leur appartenance ethnique , une condition et une pensée non modifiables.

    C’est ce processus de déni organisé qui nourrit l’ incapacité à s’élever .

    Progresser et évoluer , c’est principalement garder la faculté de se remettre en cause en permanence .


  • Le discours de cet homme est beaucoup trop naïf pour être pris au sérieux, même avec toute la bienveillance qu’on pourrait ressentir.

    Le tort est rejeté sans trop de surprise sur les populations, et jamais sur les élites précises qui manipulent des foules, voire des pays tout entier.

    La minimisation de la traite négrière justifiée par la subjugation de la France par l’empire romain est un hors-sujet patent ! La spécificité du commerce triangulaire venant du fait qu’il est transcontinental et justifié par des théories raciales pseudoscientifiques dont les reliquats subsistent encore aujourd’hui notamment dans les sociétés antillaises et américaines. Ce qui n’a absolument rien à voir avec ce qu’on pourrait appeler une unification européenne sous une même bannière exempte de théories raciales et qui n’a plus aucun effet à notre époque.

    Le reste du discours est parsemé de questionnement niais alignant des pourquois à n’en plus finir, alors que les réponses sont assez claires quant au rapport de force en présence, aux assassinats multiples, aux accords de loges, à la prédation des milliardaires tels que Bill Gates... pour finir sur de la pure propagande concernant la surpopulation, surpopulation qui ne touche que le Nigeria. Bref, c’est un ramassi de voeux pieux !

     

    • Vous vous trompez, les théories raciales n’ont pas justifié le commerce d’esclaves, elles l’ont légitimé. Elles sont postérieures au commerce d’êtres humains.

      Il s’agit avant tout de commerce, et les Africains étaient ceux qui vendaient...

      Le problème n’est pas du tout qu’il y a eu de l’esclavage, le probleme est de ne pas parvenir à dépasser ces evenements. Ce que les français ont plutot bien fait après les invasions romaines...


    • @Samir34

      Le terme Français n’existait pas avant les dites invasions romaines ! Tu racontes n’importe quoi, l’esclavage n’a aucun équivalent dans les langues Africaines, c’est une pratique indo europeennes et sémites meme si ce dernier mot est bancale.
      La servitude volontaire ou les domestiques ce n’est pas de l’esclavage au sens Slave du terme.
      Un conseil évitez de l’ouvrir pour afficher votre ignorance sur des sujets que vous ne maîtrisez pas, avec des références historiques bancales..
      Quant aux descendants de Gaulois métissés ils ont reproduit le même procédé à l’égard des Africains que ce qu’ils ont subi par les Romains : travail forcé, déshumanisation, guerre, spoilations..Ca c’est fascinant et ca mérite des études approfondies..

      Si vous lisez certains ouvrages comme la guerre de Cesar contre les gaulois entre autre livres de l’époque, vous remarquez le profond mépris que les empereurs avaient pour les Gaulois (massacre, viol, moqueries ) dont les descendants se glaussent d’etre les héritiers aujourd’hui !
      Bref instruisez vous au lieu de nous sortir des poncifs pour idéologues.
      Ce qui est encore plus fascinant c’est que certains Noirs maintenant, connaissent mieux les histoires des leucodermes et des arabes/juifs qu’eux mêmes, bercés dans le mensonge depuis enfants, avec des fables qui parfois ne satisfont même pas l’exigence des profanes de bonne foi.


    • Archimede
      Qu’est-ce que tu racontes, tu es mort avant la venue du Christ. Arrête de nous raconter ta messe de cuistres.


    • @Archimède :

      Vos propos sont demantis par les faits l’ami. Ce n’est pas vous qui parlez de condescendance dans un autre commentaire ?

      Le terme "Français" n’existaient pas ? Quel rapport avec ce que je dis ?

      Les Français, vous savez, ce sont les descendants des gaulois et des francs... Ils n’ont pas chialé pendant 1000 ans, ils ont accepté leur sort et en ont tiré le meilleur pour avancer... C’est plus clair ?

      Quelques décennies après les guerres de Gaule, on trouvait des gaulois au Sénat romain... Bref, ce que l’on tente de vous dire est à quoi sert de pleurer sur le passé ? Qui cela va t-il aider ? En quoi cela va permettre aux peuples africains de ne plus fuir les terres de leurs ancetres ?

      "Quant aux descendants de Gaulois métissés ils ont reproduit le même procédé à l’égard des Africains que ce qu’ils ont subi par les Romains : travail forcé, déshumanisation, guerre, spoilations.."

      Ou et quand ? Les invasions romaines n’ont pas eu lieu quelques années ou décennies avant la colonisation ou le commerce d’esclave que je sache ?

      Pourquoi faire des invasions romaines et du commerce d’esclave une cause à effet ? C’est grotesque !

      Qu’on utilise pas le terme esclave en Afrique (si vous le dites) n’implique pas que l’esclavage ne soit pas pratiqué, arretez de nous prendre pour des bennets.

      Comment voulez vous etre pris au sérieux en disant que la vente d’etres humains entre tribus et avec l’etranger européen en Afrique n’est pas du fait de ses habitants ?

      Les européens allaient chasser les africains ? Non les européens arrivaient sur les terres africianes et les bons africains leurs vendaient les personnes d’autres tribus capturées mon gars et ils étaient ravis de se faire du pognon !

      Votre discours de SOS Racisme, vous pouvez toujours courir pour me le faire gober.

      Vous ne vous rendez meme pas compte que vous retirez toute humanité aux africains en voulant en faire des etres totalement étrangers à leur destin et à leur histoire, ils n’auraient fait que subir sans avoir aucune prise sur les evenements et cela à travers les siècles.

      Bref, soit les africains sont des victimes, soit ils sont des victimes, bravo, quel profonde analyse monsieur le professeur qui a lu trois livres et vu deux vidéos sur YT, je suis impressionné, Lugan peut se rhabiller...

      Au fait, d’où parlez vous au juste ?



  • la Gaule était un immense territoire peuplé de Celtes, agriculteurs expérimentés et guerriers farouches, qui vivaient dans l’anarchie et ne possédaient aucune unité territoriale et encore moins politique



    L’anarchie avait du bon, le "modernisme" romain a ouvert la voie à la politisation des entités autonomes, qui a conduit à ce que nous subissons aujourd’hui. Autoritarisme, injustice, haine du blanc hétéro, cynisme, lachêté, antiracisme, nivellement par le bas etc.. donc pas sûr que ce fut une bonne chose.

     

    • C’est d’ailleurs un peu faux de dire que les gaulois n’étaient que des rustres. C’était une civilisation brillante, et les gaulois étaient notamment des sommités parmi toute l’antiquité en matière d’artisanat, de métallurgie et de joaillerie.
      Il est par contre tout aussi vrai que l’unité était un mot qu’ils ne connaissaient pas. Ce dont Jules césar a bien su profiter sinon il n’aurait jamais vaincu, de son propre aveu.



    • le "modernisme" romain a ouvert la voie à la politisation des entités autonomes, qui a conduit à ce que nous subissons aujourd’hui. Autoritarisme, injustice, haine du blanc hétéro, cynisme, lachêté, antiracisme, nivellement par le bas etc..




      Vous divaguez... faut arrêter le Sauvignon à 7 heures du matin.


  • Si vous prétendez que Séba serait dans la victimisation totale de l’homme Noir en mettant tout sur le dos du méchant Blanc c’est que vous ne connaissez absolument rien à Séba. Il est totalement anti-Black Live Matter etc.. il est le premier à dire que les Noirs sont les premiers à avoir des responsabilités quant à leur situation actuelle etc..
    Pourquoi vous mentez sciemment comme ça ?

     

    • Seba n’est pas du tout totalement anti BLM, il prend de grosses pincettes pour parler d’eux et ne veut pas les froisser, ils les légitime presque, c’est vous qui mentez. Le simple fait que Seba parle de peuple noire au singulier le prouve. S’ils étaient sérieux, ils parleraient de tribus, de clans, de nations et pas du tout de couleur de peau (il y a au moins 2 races humaihnes en Afrique donc deja ce n’est pas un racialiste consequent).

      Ce n’est pas BLM qui le derange, c’est le fait que BLM s’adresse aux blancs, pour lui il ne devrait meme pas y avoir de discussions... Tu parles d’une opposition...


  • Deuxième article très intéressant et enrichissant. Merci de nous faire découvrir les intellectuels intègres de notre époque, ceux qui ont des choses à dire. Je ne suis pas chrétien, en tout cas pas pratiquant, mais j’en viens à penser que si Dieu existe, ou quoi que ce soit de lumineux et de supérieur (autre qu’un lampadaire), et qu’il nous regarde, il saura juger la valeur du combat de la rédaction d’Egalité et Réconciliation.

     

  • Les noirs pourraient même tirer une certaine fierté d’avoir été des esclaves de prédilection, car celà a aussi un lien avec leurs capacités physiques souvent superieures à la moyenne ! On sait que ce sont d’abord des esclaves blancs qui furent utilisés en Amérique, avec moins de succès.

    Concernant la colonisation française de l’Afrique, il est à noter qu’elle a véritablement commencé après la Révolution dite française, en réalité coup d’état britto-judéo-maçonique, ce qui complexifie l’affaire. A noter aussi qu’on retrouve les mêmes acteurs derrière la traite négrière...

    On peut penser que la France, "challenger" serieux avant la Révolution, est passée ensuite à un un rôle de "sparing partner" de l’Angleterre, qui d’ailleurs avait les meilleurs morceaux tant en Afrique qu’en Asie. Ce fut aussi une façon de détourner la ruine et la honte du pays avec une fausse grandeur et remplacer la mission évangélisatrice confiée par l’Eglise par une mission civilisatrice maçonnique. Au fur et à mesure que la France était détruite à l’interieur, elle se répandait insolemment et imprudemment dans le monde. Sans doutes aussi la que la civilisation dite française issue de la Révolution et ses fausses valeurs ne pouvait pas produire autre chose que des fruits amers.


  • Kemi Seba dira de cet homme qu’il n’est pas noir...


  • On ne retrouve pas ce narcissisme et cet égocentrisme radical comme chez Seba...

    C’est pas ses "frères" ou l’Afrique qui motive Kémi, mais la célébrité que ça peut lui apporter...


  • Ce monsieur n’est pas pour la remigration des colons Africains apparemment, on va se devoir se les farcir ad vitam aeternam.


  • Ce monsieur a été invité par les nationalistes de Yvan Benedetti, il y a peu, c’était une bonne initiative. L’émergence d’une élite africaine lucide est un point positif car cela permettra par exemple de mettre en place une remigration. Juste une petite remarque concernant l’universalité de la colonisation, à mon sens on ne peut établir de parallèle entre les colonisations "antiques" (Rome sur la Gaule) et "modernes" (les anglo-saxons aux quatre coins du monde), parce que les valeurs dont se réclamaient les conquérants n’étaient pas les mêmes (les romains se préoccupaient-ils de valeurs du reste ?) Mais de toutes façons, il n’est plus temps de demander des comptes pour le passé, ça n’a aucun sens. Et si l’on est Français issu de l’immigration là c’est carrément indécent et il faut consulter.


  • Monsieur Séba ferait bien de revoir ses analyses et de lever le pied sur Soral (qui vis à vis de l’Afrique parle plutôt de partenaires souverains qui pour nous présentent l’avantage d’être « majoritairement » francophones et qui doivent être prioritaires dans les négociations). D’autres intellectuels, comme cet intervenant sur la présente vidéo, peuvent séduire plus qu’on ne croît... Et ils sont plus nombreux qu’on ne croît. Monsieur Séba pourrait passer de flèche à « has-been » plus vite que ça. L’Afrique de demain ne sera pas « clivante et pleurnicheuse et vindicative », ou elle ne sera pas tout court. L’amorce intellectuelle Senghor, Diouf (et Césaire) aura fait son chemin. La LDNA et autres Séba, et ceux qui manipulent pour que le mot « nègre » reste péjoratif se trompent peut-être, sûrement...


  • Réellement énorme !
    Encore une preuve qu’un homme cultivé, honnête et clairvoyant peut recevoir des arguments divins à propos de certaines organisations du destin de l’humanité.
    Et cela même si de nos jours, il est évident de lutter contre l’esclavage, sauf concernant le travail en prison pour des malfaiteurs ou des ennemis envahissant notre territoire comme avant.


  • Le livre d’Ernest Tigori semble intéressant et je le lirai sans doute. Merci pour ce partage.

    Néanmoins, l’introduire en disant que Kémi Séba a construit toute son idéologie et sa communication sur la responsabilité totale de l’homme blanc est fallacieux. Dommage...


  • Arte a fait une série en 4 épisodes sur le sujet , superbement bien fait . A voir pour avoir un bon point de départ > les routes de l’esclavage ????


  • Arte a fait un très belle série sur le sujet : les routes de l’esclavage . A voir pour avoir un bon point de vue


  • Désintoxiquer les Africains d’être Africain ?
    Démocratie chez les tribaux ?
    Les chefs d’états tribaux .
    Le bien commun chez les tribaux ? Demandez à Thomas Sankara , pour ne citer que lui.
    D’accord sur l’intégration , mais peu d’entre eux le peuvent réellement . Qu’entend t’il par intégration ? Le pouvoir d’achat la consommation .
    Son révisionnisme est bien factuel mais il rêve .D’ailleurs ils n’ont rien compris à l’époque .
    Ce qui m’inquiète le plus c’est que nous sommes confronté en France à une situation similaire , psychologiquement , économiquement moutons divisés à jamais , ayant perdu toutes facultés de réflexion . Nous avons été désintoxiqué de ce que nous étions , dégenré même .


  • Un bon discours qui plaira à ses maîtres certainement et aux afficionados de Lugan.
    Ça démonstration concernant la colonisation et l’esclavage moderne "blanc" et les guerres antiques est faible tellement les deux sont incomparables.

     

    • Incomparable pourquoi ducon ?
      Parce que ça te gène de les comparer ?
      AS.


    • Au moins il a le mérite non négligeable de donner du grain à moudre contrairement à vous qui vous contentez d’affirmations creuses. En espérant pour nos chères têtes blondes que votre pseudo soit fictif.


    • Avec autant d’arguments l’on ne peut que vous donner raison...Mr le prof d’histoire géo...
      je trouve que le pseudo que vous à trouver MR SORAL vous va beaucoup mieux.


    • Ça démonstration . Non .
      Sa démonstration . Oui .

      Prof de quoi ?


    • @Prof d’histoire géo

      Et comme il ne suffit pas de tancer stérilement .
      Un bon livre : L’Agression De Conrad Lorenz . Une histoire naturelle du mal .


    • #2558768

      Bernard Lugan, celui qui est un spécialiste reconnu de l’Afrique, qui y a vécu de décennies et a écrit des ouvrages de référence, c’est de celui-ci que vous parlez cher collègue ?
      Personne ne peut nier que l’histoire des colonisations est simplement celle de l’humanité. Si on veut comparer, alors comparons : La colonisation romaine a apporté le droit, des infrastructures (routes, croissance de l’urbanisation), une plus grande douceur de moeurs... mais elle a objectivement été un massacre, certains parlent d’un million de morts durant la guerre des Gaules.
      Ensuite, la colonisation de l’Algérie par exemple : Elle a multiplié la population autochtone par 10, a construit des infrastructures très modernes pour l’époque, a découvert et permis d’exploiter les gisements, a donné le Sahara très stratégique à l’Algérie... elle a même créé l’Algérie d’une certaine façon, qui n’a jamais été unifiée durant les multiples épisodes coloniaux qu’ont subi ces populations (Romains, Byzantins, Arabes, Turcs ...). La "pacification" de Bugeaud et de l’armée a fait des dizaines de milliers de morts, on est loin du million de Gaulois.
      _
      Bilan : si on prend froidement les choses, sans évoquer le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et la question des principes (importants par ailleurs), on peut dire que la colonisation française en Algérie ne fut pas pire que la colonisation romaine de la Gaule. Et pourtant, une seule est en permanence reprochée...


  • Très intéressante interview qui remet de nombreuses "pendules à l’heure"...


  • Merci à E&R et à Monsieur Ernest Tigori de nous faire par de son analyse, sérieuse, étayée et éclairée, sur les réalités africaines, européennes et mondiales.

    Il est temps que ce monde, entre les mains de voyous pour l’instant, change d’orientation, pour se diriger vers plus de fraternité sincère, et d’humanité entre les peuples, plutôt que de se laisser manipuler et diriger, dans des impasses stériles.


  • Entièrement d’accord.
    L’esclavage fait partit de l’histoire des hommes.toutes les civilisations ont subi l’esclavage de tout temps.
    L’esclavage n’a strictement rien à voir avec la couleur de peau.


  • Il est curieux d’observer les quelques réactions gauchistes : une absence de contenu précis dans la critique. C’est parce qu’au fond, la vision du monde de M est incomplète( autant que la mienne qui est différente) mais, il n’est que très peu critiquable.
    Dans les autres commentaires on voit l’intérêt de discuter, de la polémique, « la démocratie » quoi. Et comme ce qu’il dit est fondamentalement vrai ça ne sombre pas dans la psychologie, ça propose d’autres points de vue, de ci de là.


  • Pour grandir et devenir indépendant,
    il faut commencer par couper le cordon avec sa mère.
    Si votre mère ne l’a pas fait c’est qu’elle veut vous empêcher de grandir.
    C’est donc à vous d’en prendre conscience, afin de couper vous-même ce lien toxique qui vous unis et vous contraint à dépendre inconsciemment l’un de l’autre.


  • C’est un point de vue intéressant, mais un peu naïf par moment.
    Par exemple quand il évoque le fait que le Niger doit se prendre en main pour protéger ses intérêts. C’est ignorer la réalité, à savoir que les pays coloniaux ont mis en place dans leurs ex colonies des régimes qui régissent leurs intérêts...
    Un peu comme la France sous influence de l’Otan qui se fait piller ses richesses (Alstom...)

     

    • Des régimes acceptés, servis et relayés par qui sur place, ducon ?
      Tu vas arriver avec la noix qui te sert de cerveau à te poser cette question ?
      Pourquoi "on" arrive pas à soumettre aussi facilement les Asiatiques ?
      Et pourquoi les Asiatiques ne passent pas leur temps à chialer sur la colonisation ?
      Peut-être parce qu’ils sont globalement moins soumis et moins cons ?
      Ducon...
      AS.


    • Et c’est de la faute des Français s’ils se laissent faire. Si l’on critique la pleurniche d’un certain groupe, ce n’est sûrement pas pour tomber dans le même travers.


    • #2558770

      Qu’a fait Nasser, après avoir pris le pouvoir en Egypte et chassé le roi Farouk à la solde des Anglais ? Il a nationalisé le Canal de Suez unilatéralement. Et malgré les invasions des anciennes puissances coloniales, il savait qu’il aurait le soutien des USA et de l’URSS. Il a réussi, en jouant des rapports de force mondiaux, à tirer son épingle du jeu et émanciper l’Egypte.
      Voilà, la voie à suivre, et non pas se lamenter du néocolonialisme.


  • Ce sont les blancs qui ont mis fin à l’esclavage en Afrique ! Ça, la pilule est dure à avaler pour certains révisionnistes.

     

    • Surtout lorsque le Mali des Traoré reste 100% musulman ET 100% esclavagiste
      Il va d’ailleurs y avoir des réglements de compte dans ce domaine sous peu : l’islam réduit les noirs en esclavage depuis 1450 ans

      N’en déplaise a certains qui ne voient QUE le judaïsme comme religion esclavagiste.
      Ce ne sont pas des juifs qui mettent des noirs dans des cages en Libye.


  • #2558488
    le 01/10/2020 par PARDON d’etre blanc et meme pas cassé
    Contrairement à Kémi Séba, Kakou Ernest Tigori propose de "désintoxiquer (...)

    Ah !!!ca fait du bien de voir un type éclairé, brillant qui ne tient pas ce discours crasse : que tout ces compatriotes tiennent (ou presque tous) en france : oui l’anti-thèse de kémi séba et son ego surdimentionné.
    Je peux vous dire que nos chers amis d’origine africaine qui sont en france nous aiment : hier j’etais avec un de mes fils, et celui-ci a eu le malheur (avec son sac d ecollégien) de bousculer une dame noir (dans le metro bondé) :"elle lui a dit ceci :
    "et toi le petit blanc, tu te crois supérieur a me donner un coup avec ton cartable et l’a attrapé par le col : je suis devenu fou de rage voyant mon fils apeuré : j’ai asséné un coup d epoing dans la gueule de cette conne raciste : mon dieu qu’avais -je fais la : une dizaine de noirs (jeunes et moins jeune) me sont tombé dessus : j’ai esquivé les coups, et personne n’a bronché : tout les gens dans le metro, personne n’a rien fais : tout ces bobos, foireux,j’aurais pu me faire lyncher sans que personne n’intervienne : des types de sécutité ont fini par arriver et calmer cette conne qui me traitait de sale francais et de sale blanc : et de grace, ER publié mon commentaire : c’est important. MERCI.


  • J’espère retrouver prochainement ce livre sur Kontre Kulture !


  • Très mauvaise analyse.

    Il n’est pas question de problème d’esclavage mais de pillage et de sous développement organisé.

    La différence entre les pays asiatiques et les pays d’Afrique, c’est la présence française et occidentale, au service d’une élite, qui est le vrai frein au développement.

    Sincèrement, le discours de Kemi Seba est beaucoup plus réaliste sur la situation.

    Ce discours détourne du véritable problème africain, et il est dommage que egalité et réconciliation le relaie.

     

    • Très bonne analyse au contraire, et il est très bien qu’E&R le relaie et à travers lui un discours qui sort de la classique repentance éternelle par rapport à la colonisation et autres. Pour une fois que l’on sort de ça et que l’on entend un autre son de cloche que l’habituel, n’en déplaise aux gauchistes et autres rebelles infantiles ! C’est un discours d’adulte responsable, en ce sens il est normal qu’E&R s’en fasse l’écho.


    • Infantilisme. Il n’y a aucun sous-développement organisé. En revanche, il y a déjà eu un développement organisé, cela s’appellait la colonisation. Une Afrique plus développée serait plus rentable pour les Occidentaux, le problème étant que les Africains ne font rien pour qu’elle le devienne. Les Occidentaux ont essayé de le faire à leur place, mais se sont vite aperçus qu’ils le faisaient à perte, d’où la décision de décoloniser. Aujourd’hui la situation est que les Occidentaux (et les Chinois) mettent en valeur les ressources des pays africains, et ne le font pas à titre gracieux. Les dirigeants africains, eux, préfèrent laisser les entreprises occidentales faire tout le travail à leur place tout touchant un partie substantielle des bénéfices, ce qui leur permet de vivre luxueusement sans rien faire. L’argent ainsi gagné sert à entretenir leur clan plutôt qu’à développer le pays. Les entreprises occidentales le regrettent, de meilleures routes leur permettraient d’exploiter les ressources plus facilement et à moindre frais, mais les construire elles-mêmes leur reviendrait encore plus cher.


  • intéressant ,ce monsieur tigori ! ,


  • il faudrait un peu plus de gens comme ça pour nous parlé de l’afrique


  • Je suis désolé mais Kemi Seba a toujours dit : " un état est détruite par l’extérieur quand il est rongé de l’intérieur " , cela est clair. Cela veut donc dire que beaucoup de chose ne serait pas arrivé à l’afrique sans participation active des traîtres locaux.
    C’est une évidence.


Commentaires suivants